La mare aux mots

Des romans d’aventures

Par 30 juin 2015 Livres Jeunesse

Mimsy Pocket et les enfants sans nomMimsy Pocket est une enfant des rues, espiègle, débrouillarde et très attachée à sa liberté. Quand elle se fait attraper par deux brutes qui enlèvent des enfants depuis le début de l’hiver, elle voit rouge et ne cherche qu’une chose : s’enfuir le plus rapidement possible. Même si ces deux brutes lui promettent une vie bien meilleure là où ils l’emmènent…
De son côté, Magnus Million, ami de Mimsy bien qu’il soit issu de la plus riche famille de la ville, est chargé par son oncle d’escorter le jeune roi jusqu’à un monastère difficile d’accès, où il doit signer un traité de paix très important mais très contesté.
Ce roman est la suite de Magnus Million et le dortoir des cauchemars, mais il peut se lire sans avoir eu connaissance du premier, comme ce fut mon cas ! L’histoire est portée par une héroïne aussi détonante qu’attachante. Certaines ficelles peuvent paraître un peu grosses, mais ça fait du bien aussi, parfois, de se laisser aller à un récit où le hasard et le destin font bien les choses, du moment que c’est écrit avec finesse et talent !
Une aventure passionnante, à la fois plein d’humour et de suspense.

Les héros oubliésRomain, 13 ans, est un Veilleur : depuis qu’il est tout petit, il doit apprendre tous les mythes carolingiens par cœur, dans le but de conserver la mémoire des héros. Envoyé par son père sur l’île Pyborrhée, où vit son parrain Gaiys, pour une ultime épreuve, Romain pense son calvaire bientôt achevé : le jour de ses 14 ans, il ne sera plus contraint de retenir toutes ces histoires et il aura enfin toutes les réponses à ses questions, notamment sur la disparition de sa mère. Mais quand son parrain disparaît et qu’il est attaqué par d’étranges créatures, Romain s’aperçoit vite que ces connaissances qu’il pensait inutiles sont loin de l’être…
Si vous aimez les mythes et légendes, vous serez servis ici, car l’auteur y fait référence à de nombreux héros et histoires que l’on connaît très peu, comme celle d’Elegast, vassal exilé de Charlemagne. Vous y découvrirez sûrement, comme moi, un univers mythologique un peu tombé dans l’oubli, et c’est bien dommage, car il n’a rien à envier aux mythologies grecques et égyptiennes qu’on connaît davantage.
Un roman fantastique haletant et très original !
Le même vu par Enfantipages.

Le secret de l'inventeurSur un continent américain où la Guerre d’indépendance ne s’est pas exactement passée comme prévu, l’Empire britannique règne en tyran sur ses habitants, qui évoluent dans un monde où des gens d’une pauvreté extrême côtoient des élites régies par des règles aussi absurdes que contraignantes. Aux abords de la ville flottante de New York, les Catacombes sont le refuge d’un groupe d’enfants révolutionnaires, qui ne rêvent que d’une chose : rejoindre leurs parents dans la lutte et faire tomber l’Empire. Ce qui arrive, finalement, bien plus tôt que prévu…
Ce roman possède tous les ingrédients d’un bon roman d’aventures : du suspense, des retournements de situation, des personnages haut en couleurs, un univers complexe et bien construit, le tout saupoudré d’un peu de romance ! La ville flottante de New York, avec ses codes rigides et son exubérance aveugle face à l’autorité qui la commande, n’est pas sans rappeler le Capitole d’Hunger Games.
Une histoire drôlement bien menée, parfaite pour les amateurs de steampunk, et les autres !
Le même vu par Livresse des mots, Bob et Michel, Délivrer des livres.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué des ouvrages de Jean-Philippe Arrou-Vignot (Les petites BD de Rita et MachinRita et MachinEnquête au collège L’intégrale 1Enquête au collège : Le professeur a disparuLouise Titi et Joyeux Noël Rita et Machin) et de Gaël Aymon (Oublier CamillePerce-Neige et les trois ogressesLe secret le plus fort du mondeMa réputationLe fils des géantsL’anniversaire à l’enversLes souliers écarlatesLa princesse Rose-PralineUne place dans la courContes d’un autre genre et Giga Boy). Retrouvez aussi notre interview de Gaël Aymon.

Mimsy Pocket et les enfants sans nom
de Jean-Philippe Arrou-Vignod
Gallimard Jeunesse
14,90€, 155×225 mm, 336 pages, imprimé en Italie, mars 2015.
Les héros oubliés, tome 1 : aux portes de l’oubli
de Gaël Aymon
Actes Sud Junior
12,50€, 137×216 mm, 144 pages, imprimé en France, mars 2015.
Le secret de l’inventeur, tome 1 : Rébellion
d’Andrea Cremer (traduit par Mathilde Bouhon)
Lumen
15€, 140×225 mm, 406 pages, imprimé en France, février 2015.

À part ça ?

Comme tous les mois, nous vous donnons nos coups de cœur du mois qui se termine. En juin, c’était donc, pour moi : Debout petit paresseux de Jenny Offil et Chris Appelhans (Circonflexe), pour Laura : Le pirate et le roi de Jean Leroy et Matthieu Maudet (l’école des loisirs), pour Marianne : Les croqueurs de mots de François David et Dominique Maes (Motus) et pour Gabriel : Le panier à pique-nique de Gabriele Rebagliati et Susumu Fujimoto, La balade de Yaya – Intégrale 7-9 de Jean-Marie Osmond et Golo Zhao (Fei), Bichon, 1. Magie d’amour… de David Gilmour (Glénat).
Côté romans, comme chaque nouveau trimestre, nous avons choisi les romans qui nous ont le plus plu dans les trois mois qui viennent de s’écouler. Pour le premier trimestre de 2015 il s’agit de, pour moi : Mimsy Pocket (cf plus haut) de Jean-Philippe Arrou-Vignod (Gallimard Jeunesse), pour Laura : La fille qui avait deux ombres de Sigrid Baffert (l’école des loisirs), pour Marianne : Les 9 vies de Philibert Salmeck de Sophie Blackall (Les grandes personnes) et pour Gabriel : Les demoiselles des Hauts-Vents de Yaël Hassan (Magnard Jeunesse), Le journal de Gurty de Bertrand Santini (Sarbacane) et Caprices ? C’est fini ! de Pierre Delye (Didier Jeunesse).
Retrouvez nos coups de cœur des mois précédents sur le blog, sur Facebook (ici pour les albums et pour les romans) et sur Pinterest (ici pour les albums et pour les romans).

Marie

Contes du monde

Par 29 juin 2015 Livres Jeunesse

L'échassier de l'empereurSes parents trouvaient Kogata si laid qu’ils lui faisaient porter un masque de bois pour dissimuler son visage. Forcément, pas facile pour l’enfant de se faire des amis. Il vivait rejeté des autres, seul, avec l’espoir d’entrer un jour dans l’école de samouraïs du seigneur Oyigashi. Son destin bascula le jour où ses parents le chassèrent et qu’il rencontra Gusto et Kaou, deux esprits.
L’échassier de l’empereur est un magnifique conte japonais où l’on parle de la différence, du rejet, du fait que chacun est utile, de croire en son destin. Marie Caudry illustre ce conte plein de sagesse avec de grandes planches pleine page.
Un conte japonais pour se rappeler que beau ou laid, ce n’est pas ce qui fait ce que nous sommes.

La papoteTrois sœurs vivaient sans parents dans une petite maison. Elles étaient pauvres, si pauvres qu’elles n’avaient qu’une robe pour trois. Elles gagnaient leur argent en vendant, tour à tour, des paniers d’osier au marché. Un jour où elles avaient gagné un peu plus d’argent, elles décidèrent d’acheter une seconde robe, mais Mimosa, la plus jeune des sœurs à qui l’on avait confié la course, rapporta une poupée dont on lui avait dit qu’elle faisait des crottes en or.
Yannick Jaulin est un conteur extraordinaire. Il nous raconte ici La papote, un conte vendéen, qui nous rappelle l’histoire de la poule aux œufs d’or. C’est extrêmement poétique tout en étant drôle (forcément une poupée qui fait tantôt des crottes en or tantôt des crottes en caca…). Yannick Jaulin parvient à ne jamais tomber dans le scabreux. C’est Samuel Ribeyron, illustrateur ô combien talentueux qui met en image le conte. Bref, vous l’aurez compris, c’est un régal !
Un conte vendéen raconté par un duo d’exception.

Une maison pour quatreIl y avait Tigre, Éléphant, Serpent et Hibou. Tous les quatre s’entendaient à merveille et avaient décidé de se faire une maison, ils y vivraient ainsi ensemble. Pas besoin de placard (ils n’avaient pas d’habits) ni de salle de bain (rien de tel que la rivière), mais des murs et un toit, tout simplement, leur suffisaient. Chacun s’y est mis et bientôt elle fut construite. Sauf que dès la première nuit…
Autre très grand conteur, Gilles Bizouerne a toujours dans sa besace des contes du monde, celui-ci nous vient d’Afrique. Adaptée aux plus jeunes (dès 3-4 ans d’après l’éditeur), voilà une histoire pleine d’humour qui va séduire les enfants ! Élodie Balandras accompagne à merveille les mots de Gilles Bizouerne pour des illustrations hautes en couleur !
Un joli conte africain sorti dans la collection Paroles de conteurs, collection qui ne nous déçoit jamais !

Les rois malhonnêtes« Ce que tu fais, c’est à toi que tu le fais », voilà ce qu’avait dit un mendiant à un roi qui lui donnait une pièce. Une fois, puis une seconde fois. Le roi, ça l’avait rendu fou de colère. Il ne voulait pas de cette maxime qu’il ne comprenait pas, pourquoi le mendiant ne disait-il tout simplement pas merci ?
Un homme qui n’avait plus de bœufs pour labourer son champ l’avait loué à son voisin. Le jour où celui-ci trouva une marmite pleine d’or dans la terre, il voulut la rendre au propriétaire du champ, c’était bien à lui qu’elle revenait, le champ lui appartenait ! Seulement, voilà, celui-ci la refusait en disant que c’était grâce au travail du voisin que la marmite avait été trouvée. Ils décidèrent d’aller voir le roi pour savoir quoi faire. Mais le roi était cupide…
Les rois malhonnêtes réuni deux contes arméniens superbement illustrés par le talentueux Sébastien Pelon. Tout comme pour L’échassier de l’empereur (sorti d’ailleurs dans la même collection), la grande taille de l’album et les illustrations pleine page mettent particulièrement en valeur de travail de l’illustrateur.
Deux contes arméniens magnifiquement illustrés.

Le singe et le crocodileUn singe extrêmement gourmand n’avait plus de noix de coco sur son arbre. Un crocodile lui proposa de lui faire traverser le fleuve, de l’autre côté il en restait plein ! Le singe, qui ne savait pas nager accepta avec plaisir. Seulement à mi-parcours le crocodile jeta le singe à l’eau pour le manger…
On termine par un conte africain illustré par Jess Pauwels et sorti dans les classiques du Père Castor (donc à petit prix). Un conte plein de malice, de suspense et d’humour. Le crocodile n’aura peut-être pas le dernier mot, le singe a peut-être plus d’un tour dans son sac !
Un conte africain, joliment illustré, pour se souvenir qu’il ne faut pas toujours écouter les inconnus.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqués des ouvrages de Marie Caudry (Le pain perdu du Petit Poucet et Le dragon du vent), de Yannick Jaulin (La Cheneuille et Le tracteur aux dromadaires), de Samuel Ribeyron (La moufle, Yllavu, Ce n’est pas très compliqué, Les plus belles chansons anglaises et américaines, 38 perroquets, Le grand papa et sa toute petite fille, Super Beige, Super Beige, le retour, Beau voyage, Yllavu, Pi, Po, Pierrot et Salade de fruit. Et aussi les films Et 10,11,12 Pougne le Hérisson, L’hiver de Léon, Le printemps de Mélie et L’été de Boniface), de Gilles Bizouerne (Le jour où Loup Gris est devenu bleu, La bonne humeur de Loup Gris et Les histoires des musiciens de Brême racontées dans le monde), d’Élodie Balandras (La soupe aux épices), de Sébastien Pelon (Les fabuleuses aventures de Sinbad le marin, Robin des bois et Contes d’Afrique), d’Anne Fronsacq (Trotte souris) et de Jess Pauwels (H.E.N.R.I. a les oreilles qui bougent et H.E.N.R.I. a onze doigts). Retrouvez aussi nos interview de Samuel Ribeyron et de Sébastien Pelon.

L’échassier de l’empereur
Raconté par Maud Michel, illustré par Marie Caudry
Magnard Jeunesse dans la collection Contes et classiques du Monde
16,90 €, 280×320 mm, 48 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2015.
La papote
Texte de Yannick Jaulin, illustré par Samuel Ribeyron
Didier Jeunesse
12,50 €, 234×250 mm, 32 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2015.
Une maison pour quatre
Raconté par Gilles Bizouerne, illustré par Élodie Balandras
Syros dans la collection Paroles de conteurs
12,90 €, 205×320 mm, 30 pages, imprimé en France, 2015.
Les rois malhonnêtes
Texte de Reine Cioulachtjian, illustré par Sébastien Pelon
Magnard Jeunesse dans la collection Contes et classiques de Monde
16,90 €, 280×320 mm, 40 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2015.
Le singe et le crocodile
Raconté par Anne Fronsacq, illustré par Jess Pauwels
Père Castor dans la collection Les classiques du Père Castor
4,75 €, 210×180 mm, 24 pages, imprimé en France, 2015.


Gabriel

La chronique numérique : Bandes dessinées numériques

Par 28 juin 2015 Livres numériques, Numérique

Anne FrankAu Japon, tout le monde a lu le Journal d’Anne Frank. À tel point qu’Anne est devenue une héroïne de mangas et de films d’animation. Une église lui est même dédiée. Et pourtant. Rares sont les Japonais qui ont entendu parler des camps d’extermination et du génocide juif, car ils sont peu, voire pas, enseignés dans les écoles. Face à ce constat, Alain Lewkowicz accompagné d’un dessinateur (Vincent Bourgeau), d’un photographe (Marc Sainsauve) et d’un interprète (Herminien Ogawa), a entrepris de mener une enquête au Japon pour tenter de comprendre cette volonté d’effacer des pans de l’histoire. Car si Mein Kampf est adapté en manga, les Japonais savent à peine ce qu’est le nazisme. C’est ainsi qu’est né le webdocumentaire Anne Frank au pays du manga, ici adapté pour tablette. Les auteurs y racontent leur voyage, à travers dessins, Anne Frankphotos, sons et vidéos. Au fil des rencontres, ils se heurtent à de terribles constats : qu’au Japon, on préfère parler de l’avenir plutôt que de remâcher le passé ; que l’enseignement de l’histoire se fait par des QCM, et qu’il est mal vu de donner son opinion ou même de poser des questions ; que l’extrême droite est en forte progression ; et que ce qui prime, c’est le culte du vainqueur, la recherche de l’harmonie et non la mémoire historique.
Anne Frank au pays du manga est donc un récit multimédia découpé en quatre chapitres : soixante pages de bandes dessinées, 169 photos, 50 minutes de vidéos et 45 de pistes audios. Le voyage qu’on entreprend à travers cette bande dessinée pas comme les autres est accompagné de sons d’ambiance, bruits de rue, du métro, etc. C’est donc une véritable immersion dans le Japon qui nous est proposée. Au gré de la lecture, des signes Anne Frank« + » s’affichent sur l’écran. Ils donnent accès à des fichiers sons (la narration d’Alain Lewkowicz, des interviews), vidéos ou encore des diaporamas. On se déplace assez facilement dans le récit grâce à un menu déroulant au bas de l’écran, ce qui permet de revoir des vidéos et de découper sa lecture. L’affichage des cases est fluide (on peut en régler la vitesse) et les transitions entre les pages très bien pensées.
Œuvre hybride, véritable ovni numérique, Anne Frank au pays du manga nous emmène à la découverte d’un pays pétri de paradoxes et nous engage à une réflexion salutaire sur l’histoire et sa mémoire, mémoire de l’Holocauste, mais aussi des crimes de guerre et des bombardements atomiques, aussi bien du côté des vainqueurs que des vaincus. En construisant un pont entre l’Occident et l’Orient, les auteurs, avec intelligence et élégance, nous proposent un questionnement stimulant. On y fera la rencontre du double d’Anne Frank, Sadako Sasaki, une petite fille morte d’une leucémie à la suite du bombardement d’Hiroshima. Qui la connaît en Europe ?
Bande-annonce :

FramedDans un tout autre genre, Framed est un original jeu en bande dessinée. Le pitch ? Le joueur incarne un homme, imperméable et attaché-case bourré de billets à la main, qui tente d’échapper à une armada de policiers.
Chaque page, ou planche dessinée, est constituée d’une succession de cases animées et connectées entre elles. Pour avancer dans l’histoire, on doit modifier l’ordre et le sens des cases afin de faire sortir le fugitif d’un lieu donné. On monte, on descend, on grimpe à des échelles, on court sur des toits, on fuit quoi ! Chaque vignette fonctionne comme un plan-séquence. Lorsqu’on la déplace, on modifie ainsi le cours de l’histoire. Mais une unique solution existe pour sortir vivant et libre de la page. Ainsi, tout dépend de la manière dont le personnage entre dans la case : soit face à un policier et il se fait arrêter ou tuer, soit dans son dos auquel cas il peut continuer son chemin.
FramedFramed est une sorte de polar urbain sous forme de puzzle narratif. Les graphismes épurés font penser aux comic-books des années 50, avec des personnages, en noir et blanc, animés, et des décors fixes aux tons pastel, et sans aucune bulle. Le jeu est accompagné d’une musique jazzy très chouette et tout à fait adaptée. La difficulté va crescendo, et il faut créer des chemins de plus en plus complexes pour éviter de se faire prendre. L’ambiance est géniale, mais le scénario, un peu faible, Framedne sert que de vague prétexte à cette course-poursuite. C’est dommage, on aurait aimé que la narration soit plus fouillée. Il n’en reste pas moins que l’idée de pouvoir modifier les décors et à travers eux l’action est vraiment inventive et astucieuse.

Anne Frank au pays du manga
d’Alain Lewkowicz, Vincent Bourgeau, Samuel Pott et Marc Sainsauve
Arte France / Subreal Productions
Prix constaté : gratuit (Apple).
Framed
Loveshack
Prix constaté : 4,99 € (Apple).

Erica

Aventures et musique en anglais !

Par 27 juin 2015 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, je vous propose une nouvelle sélection d’ouvrages destinés à se familiariser avec la langue anglaise, à tout âge !

let's play with the animalsJenny et Jack, son ami perroquet aimeraient jouer à cache-cache avec les animaux de la forêt. Mais tout le monde a disparu… Où sont donc passés le lapin, le cheval, le chat, le poisson, le cochon et l’oiseau ? Heureusement que Jenny a des pouvoirs magiques et qu’avec sa baguette et son balai elle va réussir à retrouver la trace de ses amis.
Tous les ans, un grand jeu est organisé dans la forêt. Tous les jeunes sorciers y participent et le vainqueur remportera un cadeau magique de la part du vieux sage. De multiples épreuves attendent les concurrents. Ils devront notamment savoir compter jusqu’à 10… Heureusement, Jenny maîtrise parfaitement la question ! Aidée de Jack, elle se démène pour gagner cette grande course !
let's count togetherOn retrouve Jenny et Jack avec plaisir dans ces deux nouvelles aventures bilingues. Les histoires d’Orianne Lallemand et Tamara Page-Jones sont racontées en français, mais les paroles de certains personnages apparaissent dans des bulles, en anglais ! Une version audio est disponible sur le site de l’éditeur, pour accompagner la découverte du livre et entendre la bonne prononciation des mots anglais. Avec Let’s count together et Let’s play with the animals, les deux derniers albums de la collection, on retrouve un texte drôle et rythmé avec des personnages attachants et de vraies péripéties, une construction faite pour se familiariser doucement avec la langue de Shakespeare et les notions les plus simples, et de jolies illustrations colorées d’Elsa Fouquier. Un bon moyen de joindre l’utile à l’agréable !
Les mêmes vus par Maman Baobab et Les lectures de Liyah.

VIVE LES COULEURSTwiki et Twini, deux kiwis (les animaux évidemment, pas les fruits), entreprennent de se mettre à la peinture ! Ils découvrent donc la magie des couleurs, mais surtout la séance artistique ne se passe pas tout à fait comme prévu… Les deux compères ne sont pas des plus adroits et les catastrophes s’enchaînent ! Termineront-ils leur œuvre ?
Accompagnées d’un CD pour joindre la version audio à la découverte du livre (et découvrir la chanson des kiwis), les aventures de Twiki et Twini, héros en pâte à modeler issus d’une série d’animation diffusée à la télévision, permettent au lecteur de découvrir une histoire bilingue, avec des passages tantôt en français, tantôt en anglais. Isabelle Duval mélange les deux langues avec finesse dans une histoire pleine d’humour !
Le même vu par Maman Baobab.

chante et découvre l'anglais 2Et si l’on chantait ? Quoi de mieux pour découvrir une langue que de passer par la musique, pour appréhender les intonations et les accents ?
C’est ce que nous propose Chante et Découvre l’anglais Volume 2. À travers une douzaine de chansons originales abordant tour à tour les émotions, les saisons, les aliments, les animaux, l’anniversaire, les nombres ou les villes anglaises, Stéphane Husar nous fait découvrir la musique de la langue anglaise sur des airs pop, jazz, rock… Le livre qui accompagne le CD fournit les paroles des chansons et leur traduction française ainsi qu’un imagier pour chaque thème, qui aide à comprendre les textes et permet d’enrichir son vocabulaire.
Un support ludique pour apprendre en s’amusant, dès le plus jeune âge !
Le même vu par Maman Baobab.

scooby-doo the chocolate phantomScooby-doo, le célèbre chien marron et toute sa bande visitent la foire du chocolat. Mais un fantôme s’introduit dans l’espace d’exposition, détruit tout et menace l’événement ! Les enfants doivent intervenir au plus vite pour arrêter ce malheur !
Sous la forme d’une bande dessinée entièrement présentée en anglais et accompagnée de nombreuses notes en français dans la marge pour aider à la compréhension, The chocolate phantom est une enquête pleine d’humour et de suspense qui permet au lecteur de lire entièrement dans une langue étrangère. Les nombreuses illustrations propres au format de la bande dessinée facilitent encore la compréhension et permettent une lecture autonome ! À la fin de l’ouvrage, on trouve différents jeux. Une très bonne idée bien réalisée, pour entrer complètement dans la langue anglaise, sans filet, ou presque !

MY LOVE MON VAMPIREAlicia est une jeune vampire de 480 ans, rien que ça ! Elle est donc en âge de tuer pour se nourrir. Mais la jeune créature n’est pas comme les autres. Elle ressent des sentiments humains qui l’empêchent d’accomplir son destin de tueuse. Bastien, jeune lycéen l’aperçoit un jour. Il est très intrigué… Il découvrira bientôt quelques secrets de famille troublants qui le plongeront encore un peu plus dans le doute…
My love mon vampire est une histoire bilingue pour les lecteurs aguerris qui se sentent prêts à lire un chapitre entier en anglais, en alternance avec un chapitre en français. N’étant moi-même pas très à l’aise avec l’anglais, j’ai d’abord été un peu effrayée. Puis on prend le rythme, et grâce aux chapitres en français, on retrouve les éventuels éléments incompris dans le passage précédent. Même si je ne suis pas une grande amatrice des histoires de vampire, j’ai trouvé l’histoire de Manu Causse bien ficelée et pleine de suspense. Un support ludique et attractif pour amener les ados à lire en anglais, en douceur !
Le même vu par Butiner de livres en livres.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué d’autres livres d’Orianne Lallemand (
Au secours ! Un fantôme, Let’s go to school with Jenny and Jack !Let’s play with colours with Jenny and Jack !, La Princesse Optipois, Le loup qui changeait de couleurLe loup qui fêtait son anniversaire, Sur les remparts de Saint-MaloLe loup qui n’aimait pas Noël, Le doudou d’Ernestin, Les chaussettes de GaspardAu secours ! Un ogre gloutonP’tit loup rentre à l’écoleAu secours ! Une sorcière au nez crochuAu secours ! Un loup tout poilu et Pestouille et Jolicoeur), Tamara Page-Jones (Let’s go to school with Jenny and Jack ! et Let’s play with colours with Jenny and Jack !), Stéphane Husar (Cat and Mouse : Come to my house !, Cat and Mouse : Feelings, Hello, I am Lily ! from New-York City, Hello, I am Charlie ! from London et J‘apprends l’anglais avec Cat and Mouse, Eat Good Food) et Elsa Fouquier (Mes comptines, Le pilates pour les petits, Les caprices de Mélisse et Gym et comptines pour les petits).

Let’s play with the animals with Jenny and Jack
Texte d’Orianne Lallemand et Tamara Page-Jones, illustré par Elsa Fouquier
Nathan dans la collection Mes premiers bilingues
7,50 €, 173  x 220 mm, 29 pages, imprimé en France, 2014.
Let’s count together with Jenny and Jack
Texte d’Orianne Lallemand et Tamara Page-Jones, illustré par Elsa Fouquier
Nathan dans la collection Mes premiers bilingues
7,50 €, 173 x 220 mm, 29 pages, imprimé en France, 2014.
Twiki et Twini : vive les couleurs !
Texte d’Isabelle Duval
ABC Melody
8,50 €, 170 x 190 mm, 40 pages, imprimé en Chine, 2014.
Chante et découvre l’anglais en musique, volume 2
Texte de Stéphane Husar, illustré par Loïc Méhée et Tom Viguier
ABC Melody
16 €, 150 x 220 mm, 32 pages, imprimé en Chine, 2014.
Scooby-doo The chocolate phantom
Texte de Claude Nimmo
Larousse dans la collection Harrap’s school
6 €, 155 x 195 mm, 63 pages, imprimé en Espagne, 2015.
My love, mon vampire
Texte de Manu Causse, illustré par Marie-Pierre Odoux
Talents Hauts dans la collection Dual
7,60 €, 120 x 190 mm, 96 pages, imprimé en France, 2013.

À part ça ?

palmierLe nouveau numéro de Georges est sorti ! Dans Palmier, vous découvrirez l’interview d’une garde-forestière, une histoire sur les îles Canaries, la recette des palmiers sucrés, un bricolage en papier à réaliser, un document sur le film Georges de la Jungle, et tant d’autres choses encore ! Comme d’habitude, le contenu est original, riche et varié, et les illustrations magnifiques ! Un air de vacances flotte dans l’air !
Magazine Georges, numéro Palmier, 9,90 €.

Marianne

Quelques premières lectures

Par 26 juin 2015 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, je vous propose quelques ouvrages pour les tout jeunes lecteurs.

Le parfum du voyageC’est avec ses animaux qu’il voyage. Un crocodile empaillé, un chien, un coq, une musaraigne et surtout des chats le suivent partout. Avec eux, il a visité le Vésuve ou encore les chutes du Niagara, il a vu les bulbes du Kremlin et eu le vertige en haut de la tour Eiffel. Avec eux, il a senti le parfum du voyage.
On commence par un très bel ouvrage, Le parfum du voyage d’Anne Bouin et Vincent Bourgeau. Texte poétique, belles illustrations, beau papier, couverture à rabats… C’est un livre première lecture particulièrement réussi !
Un joli petit roman pour voyager.

Oedipe et l'énigme SphinxLe sphinx, un monstre au corps de lion, à la tête de femme, aux ailes de vautour et à la queue de serpent, terrorisait la population. Créon promit que celui qui le vaincrait épouserait la reine et deviendrait roi. Œdipe se présenta.
Sorti dans la collection ma première mythologie chez Hatier Poche, Œdipe et l’énigme du Sphinx va réjouir les jeunes lecteurs passionnés d’Histoire ! Ceux qui aiment les histoires d’aventures, sans rien connaître de la mythologie, apprécieront également cette histoire pleine de suspense !
Œdipe et le Sphinx à portée des jeunes lecteurs.

Les contes du CP - Boucle d'or et les 3 oursIl y avait Papa Ours, Maman Ours et Bébé Ours. Ils vivaient dans la forêt dans une petite maison. Un jour qu’ils étaient partis se promener, une blondinette nommée Boucle d’or goûta leur soupe, testa leurs chaises et même leurs lits !
Pas besoin de vous raconter l’histoire de Boucle d’Or et les trois ours, grand classique ! Magdalena l’a adaptée ici pour les lecteurs en herbe pour la collection Les contes du CP (des contes classiques adaptés au niveau de lecture du CP). Les illustrations de Mélanie Allag sont superbes et pleines d’humour, ce qui ne gâche rien !
Après l’avoir tant écouté, vos enfants seront fiers de lire eux-mêmes un grand classique !

Les contes du CP - Le loup et les 7 chevreauxProfitant de l’absence de la chèvre, un loup fait tout pour entrer dans sa maison pour manger ses sept petits.
Sorti dans la même collection, Le loup et ses sept chevreaux reprend lui aussi un grand classique des contes. Écrit, comme le précédent, par Magdalena, c’est, ici, Églantine Ceulemans qui illustre avec des dessins proches de la BD.

Je commence à lire T9 - La Mauvaise humeurAujourd’hui, Émilie est de très mauvaise humeur ! Stéphane et Sidonie n’arrivent pas à lui redonner le sourire. Elle ne veut pas se lever, elle ronchonne et elle se met même à pleurer ! Ben alors, Émilie ?
On vous a déjà parlé de la collection Je commence à lire avec… émilie. Adaptations du dessin animé d’après le personnage de Domitille de Pressensé, ce sont des petits livres que les fans d’Émilie sont ravis de lire tout seuls. C’est très simple à déchiffrer, le texte et court et en fin d’ouvrage on trouve même quelques jeux en rapport avec la lecture.

Je commence à lire T10 - Les robotsAujourd’hui, Émilie et Sidonie jouent à être des robots. Stéphane les regarde amusé et décide de jouer avec elles. Il sera leur contrôleur ! Quand arrivent les cousins, les robots sont encore plus nombreux !
On retrouve là encore Émilie et ses ami-e-s dans une aventure pleine d’humour. En lisant l’histoire, les enfants vont adorer imiter les robots en détachant bien les syllabes.

Apprenti Chevalier Bonne chance pour leTournoiLe chevalier Bernard de Main-Matin-de-Bonheur se prépare pour un grand tournoi, le tournoi des trois nations. S’il veut gagner, il lui faut faire attention à tout… mais avec un écuyer comme Solal, un garçon très étourdi, ce n’est pas facile…
Beaucoup d’humour dans ce nouvel épisode de L’apprenti chevalier, la série de Christophe Nicolas, Rémi Chaurand et Bérengère Delaporte ! Solal est décidément impayable. Ici, les parents peuvent lire la narration et les enfants les dialogues dans les bulles, un bon moyen de lire en famille !

Que la vie est belle dans l'espaceTokiri le petit lièvre et Kouma la grande girafe regardent le ciel étoilé et ils rêvent. Ils rêvent d’aller se promener dans l’espace. Grâce à leur ami Marabout les voilà bientôt habillés comme des cosmonautes et un en rien de temps ils sont propulsés dans les airs ! Ils ne sont pas près d’oublier leur voyage !
Même principe que dans le précédent, on va aussi partager la lecture grâce aux bulles ! René Gouichoux et Mylène Rigaudie nous racontent une histoire pleine de rebondissements et d’humour, de quoi enchanter les jeunes lecteurs !

Quelques pas de plus…
D’autres idées de premières lectures ici ou .

Le parfum du voyage
Texte d’Anne Bouin, illustré par Vincent Bourgeau
Autrement
8,95 €, 140×220 mm, 40 pages, imprimé en Chine, 2014.
Œdipe et l’énigme du Sphinx
Texte d’Hélène Kérillis, illustré par Grégoire Vallancien
Hatier Jeunesse dans la collection Premières lectures
4,99 €, 142×190 mm, 47 pages, imprimé chez un imprimeur éco-responsable, 2014.
Boucle d’or et les trois ours
Texte de Magdalena, illustré par Mélanie Allag
Castor Poche dans la collection Les contes du CP
5,60 €, 150×195 mm, 32 pages, imprimé en France, 2015.
Le loup et les sept chevreaux
Texte de Magdalena, illustré par Églantine Ceulemans
Castor Poche dans la collection Les contes du CP
5,60 €, 150×195 mm, 32 pages, imprimé en France, 2015.
La mauvaise humeur d’Émilie
d’après Domitille de Pressensé
Casterman dans la collection Je commence à lire avec… émilie
4,95 €, 144×190 mm, 40 pages, imprimé en Chine, 2015.
Les robots
d’après Domitille de Pressensé
Casterman dans la collection Je commence à lire avec… émilie
4,95 €, 144×190 mm, 40 pages, imprimé en Chine, 2015.
Bonne chance pour le tournoi !
Texte de Christophe Nicolas et Rémi Chaurand, illustré par Bérengère Delaporte
Nathan dans la collection Premières lectures et dans la série L’apprenti chevalier
5,60 €, 140×185 mm, 32 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2015.
Dans l’espace !
Texte de René Gouichoux, illustré par Mylène Rigaudie
Nathan dans la collection Premières lectures et dans la série Que la vie est belle !
5,60 €, 140×185 mm, 32 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2015.

À part ça ?

10178015_1031628496848535_3056833699093020026_nON A BESOIN DE VOUS !
Au départ de la mare aux mots nous avions fait un sondage pour vous connaître, connaître vos envies, vos attentes. Seulement voilà, le blog aura bientôt quatre ans et l’on avait envie de le refaire !
Nous aimerions que vous répondiez SINCÈREMENT à « quelques » questions, ça nous aidera énormément ! Ce blog nous le faisons pour vous, il est important que nous connaissions vos attentes.
Comme c’est un peu pénible comme exercice, pour vous remercier 10 d’entre vous gagneront un ouvrage (voir photo) et les 10 suivants un badge La mare aux mots !

C’est ici que ça se passe : https://docs.google.com/…/1ICLmIl2zOGMJStssg3XvF4…/viewform…
Répondez sincèrement (sinon ça n’a aucun intérêt), aucune question n’est obligatoire (mais évitez de toutes les passer), il n’y a pas de bonnes et de mauvaises réponses (et nous cirer les pompes ne vous fera pas gagner plus facilement).

Merci à vous ! (vous avez jusqu’au 1er septembre).

Gabriel

Copy Protected by Chetan's WP-Copyprotect.