La mare aux mots
Parcourir tous les billets de

Marianne - La mare aux mots

Romans d’amitié

Par 30 juillet 2015 Livres Jeunesse

zoé et jujuZoé et Juju sont voisines. Elles se sont rencontrées le jour où Zoé a emménagé dans le quartier. Très différentes l’une de l’autre, elles ont d’abord pensé qu’elles auraient du mal à se lier d’amitié ! Juju, surtout était très réticente. Cette nouvelle voisine allait empiéter sur ses plates-bandes, son territoire. Jamais elles ne pourraient s’entendre, ce n’était pas possible ! Et pourtant, lorsque Juju doit se cacher dans le quartier parce qu’elle a fait une farce à sa grande sœur,  heureusement que Zoé est là  pour voler à son secours !  Une course-poursuite effrénée dans les jardins du quartier scelle le début de leur amitié ! S’en suivront bien d’autres moments de complicité et de franche rigolade ! Les deux fillettes deviennent rapidement inséparables et les voisins n’ont qu’à bien se tenir !

zoé et juju chassent le fantôme de l'écoleEt quand un fantôme rôde dans les toilettes de l’école, c’est nécessairement une affaire pour elles ! Tout le monde en parle et s’inquiète, la rumeur enfle… Il faut dire que ce n’est quand même pas très commun et plutôt source d’angoisse pour tout le monde… Mais les deux fillettes n’ont pas froid aux yeux et sont bien résolues à résoudre le mystère… Elles élaborent un plan d’action, se servent d’un livre de magie et concoctent une potion miraculeuse : les deux comparses ont du pain sur la planche ! Il faut faire quelque chose ! Mais que c’est excitant une telle aventure ! Elles s’en donnent à cœur joie, prennent des risques, rient beaucoup et c’est contagieux. On rit de leurs folles idées, de leur complicité et de leur espièglerie !

zoé et juju battent un record du mondeÉvidemment, quand la maîtresse prête un livre sur les records du monde à Juju, c’est une nouvelle occasion de se lancer un défi ! Et Zoé est nécessairement de la partie puisque l’une ne va pas sans l’autre ! Les deux amies sont admiratives de tous ces champions qui ont relevé des défis tous plus incroyables les uns que les autres ! Alors que tous les élèves de la classe cherchent à établir un nouveau record, le duo de choc met la barre très haut : leur record sera le plus impressionnant et le plus réussi, c’est certain ! Et elles vont tout mettre en œuvre pour y parvenir !

Série de romans pour des jeunes lecteurs qui lisent déjà seuls mais apprécient de retrouver de courts chapitres et quelques illustrations pour soutenir le récit, Zoé et Juju est une collection pétillante et dynamique qui ne manque pas d’humour ! Annie Barrows a créé un sacré duo, plein d’entrain et de malice. Les illustrations de Sophie Blackall, en noir et blanc s’invitent dans les pages pour animer la lecture !
Action, aventure, humour et multiples rebondissements sont au menu de ces romans !
Les mêmes vus par Sous le feuillage et À l’ombre du saule.

Ma meilleure amie a une meilleure amieMimi et Nat sont inséparables. Elles se sont rencontrées à la rentrée et ont juré de ne jamais se quitter. Elles partagent, elles échangent, elles rient… Un jour, Nat, malade, s’absente de l’école. À son retour, elle apprend qu’Angèle a dormi chez Mimi…
L’amitié, la tristesse, la déception, la jalousie… Que de sentiments dans ce roman ! À travers son histoire, Nat parle du tourbillon d’émotions dans lequel on est parfois plongé, à tout âge. Fourmillant de tendres détails, Ma meilleure amie a une meilleure amie est une histoire de vie qui s’ancre dans le quotidien des jeunes lecteurs. Dominique Souton sait retranscrire des moments apparemment simples, pourtant importants aux yeux des enfants. Les illustrations de Pascal Lemaître sont discrètes mais parsèment le roman, pour pimenter la lecture. C’est tendre, émouvant et c’est peut-être l’occasion d’essayer de comprendre ce qu’il se passe parfois dans la tête ou le cœur, quand tout est un peu compliqué !

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué d’autres livres de Sophie Blackall (
Les 9 vies de Philibert Salmeck et Dis, tu dors ?).

Zoé + Juju
Texte d’Annie Barrows (traduit par Pierre Varrod), illustré par Sophie Blackall
Tourbillon dans la collection Zoé + Juju.
6,90 €, 140 x 185 mm, 113 pages, lieu d’impression non precisé, 2014.
Zoé+ Juju chassent le fantôme de l’école
Texte d’Annie Barrows (traduit par Pierre Varrod), illustré par Sophie Blackall
Tourbillon dans la collection Zoé + Juju.
6,90 €, 140 x 185 mm, 125 pages, lieu d’impression non precisé, 2014.
Zoé + Juju battent un record du monde
Texte d’Annie Barrows (traduit par Pierre Varrod), illustré par Sophie Blackall
Tourbillon dans la collection Zoé + Juju.
6,90 €, 140 x 185 mm, 114 pages, lieu d’impression non precisé, 2014.
Ma meilleure amie a une meilleure amie
Texte de Dominique Souton, illustré par Pascal Lemaître
L’école des loisirs dans la collection Mouche
9,50 €, 125 x 190 mm, 109 pages, imprimé en France, 2014.

À part ça ?

Je suis comme je suis est un petit film pour aborder la notion du respect des différences !

Marianne

You Might Also Like

Vocabulaire en images

Par 10 juillet 2015 Livres Jeunesse

Je vous l’ai sans doute déjà dit, mais j’aime particulièrement les imagiers et autres livres d’images. Et pas seulement parce que je m’en sers beaucoup dans le cadre de mon travail. Je crois que je les collectionne aussi pour mon propre plaisir ! En voici trois !

animaliumAu musée, tout a un nom, tout est étiqueté ! Et particulièrement au Museum d’histoire naturelle où chaque espèce est identifiée et nommée avec précision.
Et quand ce musée se retrouve transposé sur papier, on en prend plein les yeux ! Animaux marins, oiseaux, reptiles, invertébrés, Animalium est une véritable galerie qui nous présente des dizaines d’espèces différentes, illustrées avec énormément de précision et de finesse par Katie Scott. Jenny Broom complète ce magnifique et gigantesque album de multiples informations précises sur la faune de notre belle planète. Voici un livre que l’on consulte en famille, que l’on regarde pour le plaisir des yeux ou pour chercher une information précise ! Un coup de cœur !
Le même vu par Le cabas de Za.

mille premiers motsMille mots ! Rien que ça ! Les mots du corps, les mots de la ferme, de la cuisine, de la salle de bains ou de la rue, les mots du docteur, les mots des aliments,… Tout a un nom pardi !
Les mille premiers mots est un grand imagier qui propose, autour d’une grande scène fourmillant de détails pour chaque double-page de retrouver une multitude d’images. Tout le quotidien y passe : les lieux, les pièces de la maison, les verbes, les nombres, le temps qui passe, la famille,… Sur chaque double-page, on retrouve un petit canard jaune que l’on s’amuse à débusquer. Et l’on pointe, on commente, on nomme, on recherche, on rit des facéties des personnages, on s’invente des histoires. Et mine de rien, le jeune lecteur fait des liens avec tout ce qu’il voit autour de lui !
Un bel imagier qui existe également en version espagnole, italienne, allemande, anglaise et arabe pour découvrir les mots dans toutes les langues !
Le même vu par Les mercredis de Julie.

le grand imagierL’école, les pièces de la maison, le supermarché, le jardin… Il s’en passe des choses autour de nous ! Dans Le grand imagier, on trouve quelques personnages à retrouver en action dans différents lieux, et à chaque fois, plusieurs pages sur tout le vocabulaire lié à cet endroit. En tout, on y trouve plus de 800 mots ! Les illustrations sont très fouillées, colorées et réalistes, proches du quotidien des jeunes lecteurs pour constituer un bel imagier foisonnant de détails. Avec un tel objet, à spirales et à la couverture matelassée, on dénomme, on met un nom sur des objets communs et on range chaque chose à sa place.
Un très beau support de langage, de découverte et d’apprentissage, adapté à un large public tant les illustrations sont réalistes !

Quelques pas de plus…
Retrouvez d’autres chroniques d’
imagiers pleins de surprises ou décalés.

Animalium
Texte de Katie Scott (traduit par Emmanuel Gros), illustré par Jenny Broom
Autrement
25 €, 277  x377 mm, 107 pages, imprimé en Chine, 2014.
Les mille premiers mots
de Heather Amery et Stephen Cartwright
Usborne
10 €, 230 x 305 mm, 63 pages, imprimé en Chine, 2014.
Le grand imagier
Texte de Geneviève de la Bretesche, illustré par Collectif.
Gallimard Jeunesse dans la collection Mes premières découvertes
15 €, 215 x 255 mm, 108 pages, imprimé en Chine, 2014.

À part ça ?

Du 17 au 31 Juillet, aura lieu Lire en short, la grande fête du livre pour la jeunesse partout en France ! Où que vous soyez cet été, vous trouverez une animation ! Suivez le guide !

Marianne

You Might Also Like

Aventures et musique en anglais !

Par 27 juin 2015 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, je vous propose une nouvelle sélection d’ouvrages destinés à se familiariser avec la langue anglaise, à tout âge !

let's play with the animalsJenny et Jack, son ami perroquet aimeraient jouer à cache-cache avec les animaux de la forêt. Mais tout le monde a disparu… Où sont donc passés le lapin, le cheval, le chat, le poisson, le cochon et l’oiseau ? Heureusement que Jenny a des pouvoirs magiques et qu’avec sa baguette et son balai elle va réussir à retrouver la trace de ses amis.
Tous les ans, un grand jeu est organisé dans la forêt. Tous les jeunes sorciers y participent et le vainqueur remportera un cadeau magique de la part du vieux sage. De multiples épreuves attendent les concurrents. Ils devront notamment savoir compter jusqu’à 10… Heureusement, Jenny maîtrise parfaitement la question ! Aidée de Jack, elle se démène pour gagner cette grande course !
let's count togetherOn retrouve Jenny et Jack avec plaisir dans ces deux nouvelles aventures bilingues. Les histoires d’Orianne Lallemand et Tamara Page-Jones sont racontées en français, mais les paroles de certains personnages apparaissent dans des bulles, en anglais ! Une version audio est disponible sur le site de l’éditeur, pour accompagner la découverte du livre et entendre la bonne prononciation des mots anglais. Avec Let’s count together et Let’s play with the animals, les deux derniers albums de la collection, on retrouve un texte drôle et rythmé avec des personnages attachants et de vraies péripéties, une construction faite pour se familiariser doucement avec la langue de Shakespeare et les notions les plus simples, et de jolies illustrations colorées d’Elsa Fouquier. Un bon moyen de joindre l’utile à l’agréable !
Les mêmes vus par Maman Baobab et Les lectures de Liyah.

VIVE LES COULEURSTwiki et Twini, deux kiwis (les animaux évidemment, pas les fruits), entreprennent de se mettre à la peinture ! Ils découvrent donc la magie des couleurs, mais surtout la séance artistique ne se passe pas tout à fait comme prévu… Les deux compères ne sont pas des plus adroits et les catastrophes s’enchaînent ! Termineront-ils leur œuvre ?
Accompagnées d’un CD pour joindre la version audio à la découverte du livre (et découvrir la chanson des kiwis), les aventures de Twiki et Twini, héros en pâte à modeler issus d’une série d’animation diffusée à la télévision, permettent au lecteur de découvrir une histoire bilingue, avec des passages tantôt en français, tantôt en anglais. Isabelle Duval mélange les deux langues avec finesse dans une histoire pleine d’humour !
Le même vu par Maman Baobab.

chante et découvre l'anglais 2Et si l’on chantait ? Quoi de mieux pour découvrir une langue que de passer par la musique, pour appréhender les intonations et les accents ?
C’est ce que nous propose Chante et Découvre l’anglais Volume 2. À travers une douzaine de chansons originales abordant tour à tour les émotions, les saisons, les aliments, les animaux, l’anniversaire, les nombres ou les villes anglaises, Stéphane Husar nous fait découvrir la musique de la langue anglaise sur des airs pop, jazz, rock… Le livre qui accompagne le CD fournit les paroles des chansons et leur traduction française ainsi qu’un imagier pour chaque thème, qui aide à comprendre les textes et permet d’enrichir son vocabulaire.
Un support ludique pour apprendre en s’amusant, dès le plus jeune âge !
Le même vu par Maman Baobab.

scooby-doo the chocolate phantomScooby-doo, le célèbre chien marron et toute sa bande visitent la foire du chocolat. Mais un fantôme s’introduit dans l’espace d’exposition, détruit tout et menace l’événement ! Les enfants doivent intervenir au plus vite pour arrêter ce malheur !
Sous la forme d’une bande dessinée entièrement présentée en anglais et accompagnée de nombreuses notes en français dans la marge pour aider à la compréhension, The chocolate phantom est une enquête pleine d’humour et de suspense qui permet au lecteur de lire entièrement dans une langue étrangère. Les nombreuses illustrations propres au format de la bande dessinée facilitent encore la compréhension et permettent une lecture autonome ! À la fin de l’ouvrage, on trouve différents jeux. Une très bonne idée bien réalisée, pour entrer complètement dans la langue anglaise, sans filet, ou presque !

MY LOVE MON VAMPIREAlicia est une jeune vampire de 480 ans, rien que ça ! Elle est donc en âge de tuer pour se nourrir. Mais la jeune créature n’est pas comme les autres. Elle ressent des sentiments humains qui l’empêchent d’accomplir son destin de tueuse. Bastien, jeune lycéen l’aperçoit un jour. Il est très intrigué… Il découvrira bientôt quelques secrets de famille troublants qui le plongeront encore un peu plus dans le doute…
My love mon vampire est une histoire bilingue pour les lecteurs aguerris qui se sentent prêts à lire un chapitre entier en anglais, en alternance avec un chapitre en français. N’étant moi-même pas très à l’aise avec l’anglais, j’ai d’abord été un peu effrayée. Puis on prend le rythme, et grâce aux chapitres en français, on retrouve les éventuels éléments incompris dans le passage précédent. Même si je ne suis pas une grande amatrice des histoires de vampire, j’ai trouvé l’histoire de Manu Causse bien ficelée et pleine de suspense. Un support ludique et attractif pour amener les ados à lire en anglais, en douceur !
Le même vu par Butiner de livres en livres.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué d’autres livres d’Orianne Lallemand (
Au secours ! Un fantôme, Let’s go to school with Jenny and Jack !Let’s play with colours with Jenny and Jack !, La Princesse Optipois, Le loup qui changeait de couleurLe loup qui fêtait son anniversaire, Sur les remparts de Saint-MaloLe loup qui n’aimait pas Noël, Le doudou d’Ernestin, Les chaussettes de GaspardAu secours ! Un ogre gloutonP’tit loup rentre à l’écoleAu secours ! Une sorcière au nez crochuAu secours ! Un loup tout poilu et Pestouille et Jolicoeur), Tamara Page-Jones (Let’s go to school with Jenny and Jack ! et Let’s play with colours with Jenny and Jack !), Stéphane Husar (Cat and Mouse : Come to my house !, Cat and Mouse : Feelings, Hello, I am Lily ! from New-York City, Hello, I am Charlie ! from London et J‘apprends l’anglais avec Cat and Mouse, Eat Good Food) et Elsa Fouquier (Mes comptines, Le pilates pour les petits, Les caprices de Mélisse et Gym et comptines pour les petits).

Let’s play with the animals with Jenny and Jack
Texte d’Orianne Lallemand et Tamara Page-Jones, illustré par Elsa Fouquier
Nathan dans la collection Mes premiers bilingues
7,50 €, 173  x 220 mm, 29 pages, imprimé en France, 2014.
Let’s count together with Jenny and Jack
Texte d’Orianne Lallemand et Tamara Page-Jones, illustré par Elsa Fouquier
Nathan dans la collection Mes premiers bilingues
7,50 €, 173 x 220 mm, 29 pages, imprimé en France, 2014.
Twiki et Twini : vive les couleurs !
Texte d’Isabelle Duval
ABC Melody
8,50 €, 170 x 190 mm, 40 pages, imprimé en Chine, 2014.
Chante et découvre l’anglais en musique, volume 2
Texte de Stéphane Husar, illustré par Loïc Méhée et Tom Viguier
ABC Melody
16 €, 150 x 220 mm, 32 pages, imprimé en Chine, 2014.
Scooby-doo The chocolate phantom
Texte de Claude Nimmo
Larousse dans la collection Harrap’s school
6 €, 155 x 195 mm, 63 pages, imprimé en Espagne, 2015.
My love, mon vampire
Texte de Manu Causse, illustré par Marie-Pierre Odoux
Talents Hauts dans la collection Dual
7,60 €, 120 x 190 mm, 96 pages, imprimé en France, 2013.

À part ça ?

palmierLe nouveau numéro de Georges est sorti ! Dans Palmier, vous découvrirez l’interview d’une garde-forestière, une histoire sur les îles Canaries, la recette des palmiers sucrés, un bricolage en papier à réaliser, un document sur le film Georges de la Jungle, et tant d’autres choses encore ! Comme d’habitude, le contenu est original, riche et varié, et les illustrations magnifiques ! Un air de vacances flotte dans l’air !
Magazine Georges, numéro Palmier, 9,90 €.

Marianne

You Might Also Like

Contes peu ordinaires

Par 9 juin 2015 Livres Jeunesse

récits extraordinairesNinon a peur de la neige. Une peur panique que personne ne comprend. On se moque d’elle, on trouve qu’elle exagère. Son père finit même par l’obliger à pelleter la neige lors d’une tempête. Un cauchemar pour Ninon. Jusqu’à ce qu’une rencontre ait lieu. Une rencontre magique, surnaturelle, qui permettra à la jeune fille d’affronter ses craintes.
Ulysse comprend les oiseaux. Il les entend penser, décrypte leurs sentiments. Tout le monde se moque, personne ne l’écoute. Un jour, il rencontre des corbeaux. Et ces oiseaux noirs mystérieux n’ont pas fini de le surprendre et de l’inquiéter.
Un jeune garçon rencontre un soir un « ours-lumière ». Une sorte de fantôme. Il n’ose en parler à personne, puis finit par se confier à Nmi, la sorcière du village qui lui livrera les secrets de la créature mystérieuse.
Récits extraordinaires est un recueil de trois nouvelles fantastiques. Trois contes qui mettent en lien des enfants et la nature. Ce sont aussi trois récits initiatiques : chacun d’eux va faire une rencontre qui changera le cours de sa vie et lui permettra de grandir. Jean-François Chabas nous propose des histoires aux allures de contes. L’ambiance, le vocabulaire employé, les tournures de phrases, le rythme du récit : on imagine très bien ces histoires lues et mises en scènes.
Trois histoires peu ordinaires pour rêver et grandir !
Le même vu par Les riches heures de Fantasia et Délivrer des livres.

Les 9 vies de philibert salmeckPhilibert Salmeck (il a fallu que je le lise à haute voix pour comprendre qu’il y avait un jeu de mots dans ce nom de famille) est un jeune milliardaire. Alors que tous les membres de sa famille disparaissent les uns après les autres, il décide de se faire transplanter les neuf vies de son chat. Enfant gâté qui ne connaît pas la valeur de l’existence, il les gâche les unes après les autres : électrocution, noyade, saut dans le vide… Lorsqu’il ne lui reste plus qu’une vie, il prend conscience de la fragilité de l’existence et décide de se cloîtrer chez lui.
Les 9 vies de Philibert Salmeck est un roman unique en son genre. D’abord déroutée par ce scénario étrange et le ton très caustique, j’ai progressivement été séduite par l’humour noir omniprésent de ce récit. John Bemelmans Marciano se sert de Philibert pour parler des grandes peurs des hommes dans ce conte fantastique joliment illustré par Sophie Blackall.
Un roman aux multiples facettes qui peut tour à tour déranger, faire rire ou émouvoir !
Le même vu par Les riches heures de Fantasia.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué d’autres livres de Jean-François Chabas (
Féroce) et Sophie Blackall (Dis, tu dors ?).

Récits Fantastiques
de Jean-François Chabas
L’école des loisirs
8 €, 125 x 190 mm, 80 pages, imprimé en France, 2013.
Les 9 vies de Philibert Salmeck
Texte de John Bemelmans Marciano (traduit par Mickey Gaboriaud), illustré par Sophie Blackall
Les grandes personnes
16 €, 155 x 230 mm, 161 pages, imprimé en Espagne, 2014.

À part ça ?

 Hoang Tien Quyet réalise des origamis en papier humide !

Marianne

You Might Also Like

Hommages aux mots

Par 2 juin 2015 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, je vous présente deux livres « à picorer ». On peut les lire d’une traite ou les ouvrir au hasard, pour lire quelques pages et se laisser emporter par leur poésie ou leur humour…

pensées en suspension et autres pointsQuelle force ont les mots ! Et qu’il est difficile de vous présenter Pensées en suspension et autres points… sans avoir envie de vous citer chaque page ! Tendres, drôles, caustiques, grinçantes, amoureuses, réalistes, fantaisistes, poétiques ou malicieuses, les pensées de Thomas Scotto sont de petites gourmandises qu’on se glisse sous la dent, qu’on déguste, que l’on écoute et que l’on lit pour soi ou à plusieurs.
On ouvre le livre au hasard, on découvre parfois une illustration de Thierry Murat et on se laisse porter par la force de ces quelques mots alignés. Et très souvent, on se dit que c’est décidément très vrai et très bien trouvé ! Les plus jeunes auront besoin d’accompagnement pour comprendre toutes les subtilités de ces courtes phrases et découvrir la puissance des mots, alors que les plus âgés prendront plaisir à savourer ces pensées dans n’importe quel ordre, pour le plaisir de se laisser surprendre !
Vous pouvez découvrir quelques visuels de ce livre sur le site des éditions L’Edune et sur le site de l’illustrateur.

les croqueurs de motsLes mots sont faits pour être lus. Mais ils sont aussi faits pour être entendus. Ils disent des choses, ils s’assemblent pour donner du sens mais aussi simplement pour faire joli, pour faire rire, pour retentir joyeusement à nos oreilles.
La preuve avec Les croqueurs de mots, ce recueil de poèmes très courts, qui célèbre les mots, tous les mots. François David nous livre des dizaines de pensées sur les mots qu’il préfère, les mots du monde, ceux qu’on ne voudrait plus entendre et ceux qu’il faut célébrer. Derrière ces courts textes souvent pleins d’humour, on découvre quelques messages philosophiques, rendus accessibles à tous par la magie de la poésie. Dominique Maes illustre en noir et blanc et avec fantaisie ce recueil qui donne décidément envie de jouer avec la langue, encore et toujours !
Vous pouvez découvrir quelques extraits de ce recueil sur le site des éditions Motus.
Le même vu par
Délivrer des livres.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué d’autres livres de Thomas Scotto (
Jérôme par cœur et Un bond de géant : 1969, on a marché sur la lune) François David (Des girafes et des hommes, La planète Avril, Charlie, L’homme, Un rêve sans fin, Georges Brassens, à la lèvre un doux chantVole vole vole et Les bêtes curieuses). Dominique Maes a illustré Bleu de toi, une application que nous avons chroniquée. Retrouvez également notre interview de François David.

Pensées en suspension et autres points…
Texte de Thomas Scotto, illustré par Thierry Murat
L’Edune dans la collection Papillotes
11,70 €, 130 x 160 mm, 80 pages, imprimé en France, 2010.
Les croqueurs de mots
Texte de François David, illustré par Dominique Maes
Motus dans la collection Poésie
10 €, 150 x 210 mm, 70 pages, imprimé en France, 2014.

À part ça ?

Comme tous les mois, nous vous donnons nos coups de cœur du mois qui vient de se terminer. En mai, c’était donc, pour moi :  Les trésors d’Élinor d’Elsa Valentin et Amandine Cau (L’initiale), pour Gabriel : Rouge de Jan De Kinder (Didier Jeunesse) et Une bible de Philippe Lechermeier et Rebecca Dautremer (Gautier Languereau),  pour Marie : Alpha d’Isabelle Arsenault (La pastèque) et  pour Laura : Chiffres de Aino-Maija Metsola (Gallimard Jeunesse).
Retrouvez nos coups de cœur des mois précédents sur le blog, sur Facebook (ici pour les albums et pour les romans) et sur Pinterest (ici pour les albums et pour les romans).

 

Marianne

You Might Also Like