La mare aux mots

La mare aux mots, c’est qui ?

Gabriel


40 ans, vendeur en produits culturels pendant plusieurs années, puis père au foyer pendant 5 ans, aujourd’hui community manager et attaché de presse freelance pour des maisons d’édition jeunesse. Aimait la littérature jeunesse bien avant d’avoir des enfants. Goût particulier pour les livres pas gnangnan (les princesses de Nadja sont bien mieux que celles de Disney !). Vit à Paris depuis une dizaine d’années, mais vient de l’Ouest. A créé La mare aux mots, aujourd’hui y écrit et est une sorte de rédacteur en chef.
Aime : Samuel Ribeyron, Olivier Tallec, Suzy Lee, Komako Sakaï, Nadja, Pascal Parisot, les films du Studio Folimage…
Le contacter.

Sarah


La vingtaine. Bourguignonne qui a grandi au fin fond de la campagne icaunaise, entourée d’animaux et de livres. Elle dévore la littérature jeunesse depuis son plus jeune âge (en témoigne la pièce à conviction n°1 ci-dessus.) Elle aime les histoires de rébellion, de jeunes filles solitaires débrouillardes et pas trouillardes pour deux sous, et les livres qui, une fois refermés, donnent de l’espoir. Elle a encore le désir de transformer le quotidien par les bouquins. Entre deux lectures, elle aime chanter, dessiner, randonner, et rêver…
Elle aime : l’Alice brune et mutine de Rebecca Dautremer, les héroïnes de Malika Ferdjoukh, les ambiances glaçantes de Moka et le talent de conteur de Jean Claude Mourlevat.
La contacter.

Anaïs

Anaïs

25 ans, bibliothécaire, originaire de Normandie. Petite, rêvait de faire bouger des choses avec ses yeux comme Matilda, mais après une succession d’échecs, a décidé de plutôt l’imiter en lisant tout ce qui lui tombait sous la main. Adore faire la lecture aux enfants en prenant des voix un peu bizarres, et les emmener à la chasse à l’ours. Ses obsessions : manger, les chats (mais pas manger les chats) et renifler des albums jeunesse à longueur de journée.
Aime : l’univers de Roald Dahl, l’humour de Stéphane Servant et de Séverine Vidal, la simplicité de Chris Haughton, les illustrations lumineuses de Jérémie Almanza, les bouilles trognonnes d’Amélie Graux, et d’une manière générale tout ce qui fait frissonner, tout ce qui fait rigoler, et tout ce qui bouscule les clichés !
La contacter.

Marion

28 ans. Admiratrice invétérée de Claude François et habile rédactrice de lettres anonymes. Frétillant à la vue de la moindre couverture cartonnée, les albums et les bandes dessinées composent la majeur partie de son alimentation. Étudiante en droit, puis en histoire, puis en sociologie, puis à nouveau en droit puis en lettres et n’ayant rien validé des quatre premières années, une décision est prise : amour + livre + jeunesse = édition jeunesse. Fraîchement installée à Lyon, sa tanière se trouve quelque part dans une sombre ruelle du 2e arrondissement.
Aime : le trait doux de Gabrielle Vincent, l’audace de Claude K.Dubois, l’humour et le chat de Gilles Bachelet, Marion Bataille et Marion Fayolle pour leurs prénoms mais pas que.
La contacter.


Alexandra a coassé avec nous de 2009 à 2011, Marianne de 2011 à 2015, Laura et Marie en 2015 et Erica de 2014 à 2017. La mare aux mots ne serait pas ce qu’elle est sans elles.


Nous contacter par courrier :

La mare aux mots
7, rue Charles Péguy
93260 Les Lilas