La mare aux mots
Parcourir le tag

Alice Jeunesse

Des doudous

Par 17 novembre 2017 Livres Jeunesse

On les appelle objets transitionnels ou doudous, aujourd’hui des livres qui mettent en scène des ours en peluche, un lapin de velours, un koala et toute sorte d’autres doudous. Et chez vous, c’est quoi le doudou ?

Le lapin de velours
Texte de Margery Williams (traduit par Rose-Marie Vassallo), illustré par Sarah Massini
Père Castor
16,50 €, 240×265 mm, 64 pages, lieu d’impression non indiqué, 2017.
L’ours et la poupée
Texte d’Hubert Ben Kemoun, illustré par Sejung Kim
Père Castor
13,50 €, 240×300 mm, 32 pages, imprimé en Espagne, 2017.
Je n’aime pas koala
Texte de Sean Ferrell (traducteur·trice non crédité·e), illustré par Charles Santoso
Alice Jeunesse dans la collection Histoires comme ça
12,90 €, 237×242 mm, 40 pages, imprimé en Chine, 2017.
Balthazar a perdu son ours Pépin
Texte de Marie-Hélène Place, illustré par Caroline Fontaine-Riquier
Hatier Jeunesse dans la collection Balthazar
12,94 €, 240×270 mm, 32 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2015.
Tous les doudous et le mien !
Textes de Bénédicte Rivière, illustré par Élise Garcette
Larousse
11,50 €, 205×245 mm, 32 pages, imprimé en Espagne chez un imprimeur éco-responsable, 2017.

You Might Also Like

Séparations [article en libre accès]

Par 17 août 2017 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, deux albums sur le divorce. L’un comme l’autre aborde le sujet de manière originale et intelligente. Dans le premier, la vie dans deux maisons différentes est illustrée par un système de rabats et, dans le second, l’orage qui précède la séparation laisse place à la paix…

Quand les parents décident de divorcer, la famille se divise tout à coup dans deux maisons. Une semaine chez maman, une semaine chez papa, des jouets chez maman, des jouets chez papa… Deux lieux de vie différents ! On décore ses deux chambres, on fait des activités avec chacun des parents et la vie suit tranquillement son cours.
Cet album est réellement utile parce qu’il en existe malheureusement trop peu sur la garde alternée, surtout pour les très jeunes lecteurs et lectrices. Tout est fait ici de manière intelligente et ludique. Les rabats permettent d’observer comment se passe la vie chez maman, puis chez papa et/ou inversement. L’album pourrait presque servir de guide rassurant aux enfants de parents divorcés, pour leur montrer que la vie va suivre son cours normalement et que le fait d’habiter dans deux lieux différents ne doit surtout pas les inquiéter. Bon, on passera sur les quelques clichés sexistes, la mère vit dans la maison avec une porte rose et fait un gâteau pour l’anniversaire (le père emmène l’enfant au bowling, lui). Mais au moins, l’album a le mérite d’exister et compte tenu de la rareté des livres sur ce thème et pour ce lectorat, cela reste tout de même très positif.
Un bon outil pour présenter et aborder la question de la garde alternée pour les tout-petits.

À la maison, c’est comme un début d’orage. Papa commence à gronder, maman à pleurer et depuis sa chambre, le jeune enfant entend tout et se sent triste. Au début, on ne lui explique rien, mais il voit bien que l’ambiance à la maison se détériore dangereusement. Au fil des années, l’orage finit par carrément exploser. C’est d’abord l’incompréhension totale. Pourquoi est-ce qu’il faut partir de la maison ? Pourquoi est-ce que la vie, c’est désormais papa OU maman plutôt que papa ET maman ? Mais le temps passe et, chacun de leur côté, les parents ont chassé les nuages. Dans les deux maisons, la météo est revenue au beau fixe. Finalement, cette grosse tempête a remis les choses en ordre et tout le monde est bien plus heureux comme ça, chacun dans sa maison.
Cette histoire est réellement touchante. Le ton est très juste, dénué de pathos. C’est un bel album, aussi bien dans les illustrations que dans le texte. Ici, le thème tourne plutôt autour de la dégradation des rapports entre les parents et sur la façon dont le divorce a permis à tout le monde de retrouver une vie paisible et agréable. Dans cet album, le divorce est abordé comme un retour à l’équilibre, ce que je trouve très intéressant. L’autre bon point très positif, c’est que les personnages sont vraiment peu genrés. Déjà, il est très compliqué de savoir si le personnage principal est un petit garçon ou une petite fille et du côté des parents, le papa pleure, la maman hurle et inversement.
À lire d’urgence, à mettre dans toutes les bibliothèques et dans toutes les écoles.

Retrouvez les autres albums que nous avons chroniqués sur le thème du divorce ici !

Chez papa et maman, mes deux maisons
de Melanie Walsh
Gallimard Jeunesse
13,50 €, 255 x 275 mm, 32 pages, imprimé en Chine, 2015.
La Séparation
de Pascale Francotte
Alice Jeunesse dans la collection Histoires comme ça
11,40 €, 240 x 170 mm, 40 pages, imprimé à Malte, 2014.

You Might Also Like

Des séries

Par 7 août 2017 Livres Jeunesse

Les enfants aiment retrouver des héros et des héroïnes récurrent.e.s au fil de leurs aventures. Aujourd’hui, je vous propose de faire connaissance avec de nouvelles séries. Des héros et des héroïnes qui vont faire la joie de vos enfants.

Ça fait du bien de se lever le matin
Ça fait du bien une journée sans ma sœur

Textes de Charlotte Moundlic, illustrés par Charlotte Gastaut
Albin Michel Jeunesse dans la série Ça fait du bien
9,50 € chacun, 195×225 mm, 32 pages chacun, imprimé en France, 2017.
La sorcière Gros-derrière
La cabane de nuit

Textes d’Astrid Desbordes, illustrés par Pauline Martin
Nathan dans la série Max et Lapin
5,90 € chacun, 177×179 mm, 24 pages chacun, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2017.
Mölang et Piu Piu
Texte de Marie Manand, d’après les personnages de Hye-Ji Yoon
Père Castor dans la série Mölang
10 €, 220×285 mm, 24 pages, imprimé en Italie, 2016.
Wa-Wa à la ferme
Bon anniversaire Wa-Wa !

de Laura Wall (traducteur-trice non crédité.e)
Alice Jeunesse dans la série Wa-Wa
9,90 € chacun, 220×220 mm, 52 pages, imprimé en Turquie, 2015.
Le pommier de Cali
Cali à la montagne

Textes de Nancy Guilbert, illustrés par Cécile Vangout
Les éditions Éveil et découvertes dans la série Cali
9 € chacun, 185×185 mm, 32 pages chacun, imprimé en U.E., 2015 et 2016.
Suzon ne veut pas aller à l’école
Suzon part en pique-nique

Textes d’Émilie Chazerand, illustrés par Amandine Piu
Gulf Stream dans la collection Mes petits héros
9,50 € chacun, 188×189 mm, 24 pages chacun, lieu d’impression non indiqué, 2017.

You Might Also Like

De la neige, de l’amitié et de la danse.

Par 23 février 2017 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, il va neiger le temps de quatre albums puis il va faire beau le temps d’un film sur la danse.

L’enfant, la baleine et l’hiver
de Benji Davies (traduit par Mim)
Milan
11,90 €, 277×245 mm, 32 pages, lieu d’impression non indiqué, 2017.
Le lapin de neige
de Camille Garoche
Casterman dans la collection les albums Casterman
14,90 €, 227×280 mm, 42 pages, imprimé en France, 2016.
Taupe a un souci
de Sang-Keun Kim (traduit par Gregory Limpens)
La Pastèque
15 €, 232×257 mm, 48 pages, imprimé en Malaisie, 2016.
Ouvre-moi
de Muka
Alice Jeunesse
12,90 €, 222×297 mm, 44 pages, imprimé en Turquie, 2016.
Comme ils respirent
de Claire Patronik
éditions ZED
90 minutes, 2017.

You Might Also Like

Avec de l’émotion

Par 4 août 2016 Livres Jeunesse

Les deux livres du jour permettent de parler des émotions.

Devine qui ? Mon imagier des émotions
de Jarvis (traducteur.trice non crédité.e)
Milan
12,50 €, 240×240 mm, 22 pages, imprimé en Chine, 2016.
Les petites (et les grandes) émotions de la vie
de Montse Gisbert
Alice Jeunesse dans la collection Histoires comme ça
11,95 €, 167×167 mm, 68 pages, imprimé en Union Européenne, 2003.

You Might Also Like