La mare aux mots
Parcourir le tag

Auzou

Même pas peur !

Par 18 août 2016 Livres Jeunesse

Et si l’on parlait des peurs qui rendent la vie de nos enfants un peu plus difficiles ?

Il va me manger !
Texte de Luc Foccroulle, illustré par Annick Masson
Mijade
11,50 €, 272×237 mm, 28 pages, imprimé en Belgique, 2016.
15 histoires qui font peur pour ne plus avoir peur
de Collectif
Auzou
12,95 €, 187×258 mm, 96 pages, imprimé en Chine, 2015.

You Might Also Like

Des livres… et un peu plus

Par 9 juin 2016 Livres Jeunesse, Numérique

Parfois, le livre… n’est pas qu’un livre… Il y a un petit bonus. Aujourd’hui, je vous propose des livres avec un ajout numérique et un livre avec des cubes.

Copain ?
de Charlotte Gastaut
Albin Michel Jeunesse dans la collection Histoires Animées
15 €, 175×238 mm, 22 pages, imprimé en Pologne, 2016.
Chouette !
de Léna Mazilu
Albin Michel Jeunesse dans la collection Histoires Animées
15 €, 175×238 mm, 22 pages, imprimé en Pologne, 2016.
La Fabrique à contes
Auteur.e non crédité.e, illustré par Mylène Rigaudie
Auzou
14,95 €, 210×301 mm, 12 pages, imprimé en Chine, 2016.

You Might Also Like

Et si l’on parlait d’homoparentalité et d’homosexualité aux enfants ? (2)

Par 17 mai 2015 Livres Jeunesse
Cette chronique est dédiée à la petite Adèle.

La chronique que j’avais écrite il y a maintenant presque trois ans (Et si l’on parlait d’homoparentalité et d’homosexualité aux enfants) continue d’être LA chronique la plus lue de ce blog. Relayée par un grand nombre de sites, de forums et même d’organismes. En cette journée internationale contre l’homophobie, j’avais envie d’ajouter quelques albums à la liste. Nous ferons d’ici quelques semaines une chronique romans. Tous les livres (albums et romans) que nous avons chroniqués sur l’homosexualité et l’homoparentalité sont regroupés dans un tableau Pinterest. Ces albums sont vraiment importants, car ils permettent aux enfants qui grandissent dans des familles homoparentales de voir qu’ils ne sont pas les seuls et ils banalisent ces situations auprès des autres enfants. La peur et la haine naissent souvent de choses qu’on ne connaît pas, qu’on ne comprend pas, ces livres peuvent aussi faire qu’il y aura moins d’homophobie demain.

Boum ! Boum !Timothée aime Fleur. Son cœur fait BOUM ! BOUM ! quand il pense à elle. Sa bouche dit YOUPI ! YOUPI ! quand elle est d’accord de sortir. Puis il y a le klaxon de la bicyclette, le bruit des papilles quand ils se régalent d’une pomme d’amour, le choc des verres qu’ils tapent pour trinquer… l’amour entre Timothée et Fleur fait beaucoup de bruit ! Mais il y a un autre bruit, il y a celui des pleurs de José qui est amoureux de Timothée.
« Et tant pis si un jour cet amour fait GRAND bruit autour de lui ! », ainsi se termine BOUM ! BOUM ! et autres petits (grands) bruits de la vie. Le cœur de José fait le même bruit que celui de Timothée, il aime de la même façon. Et comme le dit le docteur, ce n’est pas grave. Ici, il y a un garçon qui aime un autre garçon et au fond quelle importance ?
Un très bel album, très doux, sur les bruits de l’amour.

Renard & renardRenard et Renard vivent ensemble. L’un est plutôt peureux, l’autre rêve d’aventure. Quand le second décide de partir vivre sa vie, le premier préfère rester. Mais très vite, le renard courageux rentrera retrouver son foyer.
À aucun moment, il n’est dit qu’il s’agit ici d’homosexualité. Pourtant ce sont bien deux garçons qui vivent ensemble, qui se sentent seuls l’un sans l’autre, qui sont pressés de se retrouver (et la phrase « ils vécurent longtemps ensemble en paix » nous rappelle le « ils vécurent heureux » des contes de fées). Chacun pourra donc y voir l’histoire qu’il a envie d’y voir.
Renard & Renard est une belle histoire d’amour, entre deux renards.

Papa c'est quoi un homme haut sekçuelLe papa de Tinig a plein de surnoms. Uranien pour certains (alors qu’il ne vient pas d’Uranus), Socratique, Zèbre… il a même entendu pédale ou tapette ! C’est bizarre tous ces surnoms… Tinig décide d’en parler avec lui.
Pas toujours facile d’avoir un papa homo, c’est ce que nous rappelle avec beaucoup de tendresse et de finesse Papa, c’est quoi un homme haut sekçuel ?. L’enfant s’étonne d’entendre tant de choses sur son père et ne les comprend pas. Son père saura lui expliquer que tout ça ne fait que désigner une situation qui est, pour l’enfant, tout à fait naturelle, son père aime les hommes. Ici pas de couple (généralement quand on parle d’homoparentalité, le parent est en couple avec quelqu’un du même sexe) et pas non plus de maman. C’est un papa seul avec son enfant. Les illustrations d’Anna Boulanger sont magnifiques.
Un très bel album pour parler de l’homophobie.

Les trois prochains livres ne parlent pas que d’homoparentalité, mais ils l’abordent. Ils parlent de la diversité des familles.

Ma Super FamilleDans certaines familles, tout est simple. Dans celle de Timothée, 6 ans, c’est un peu compliqué. Déjà, ses parents ne vivent pas ensemble. Ensuite, il a un demi-frère et une demi-sœur (alors qu’elle mange comme quatre), une cousine qui vient de l’autre bout du monde, des tantes plus jeunes que lui (suite à un grand-père remarié), un grand-père inconnu, une grand-mère qui vit avec son amoureuse… quand je vous disais que c’était pas simple !
Avec l’humour qu’on leur connaît (lire absolument leurs géniales BD), Gwendoline Raisson et Magali Le Huche croquent avec justesse les familles d’aujourd’hui. Le papa de Timothée a été élevé par deux mamans, et alors ?
Un très bon album à flap, pour se rappeler que les familles ce n’est pas forcément juste un papa, une maman, un garçon, une fille et un chien.

CAMILLE VEUT NOUVELLE FAMILLECamille en a marre, ras le bol, elle veut une nouvelle famille. Elle part de chez elle pour trouver qui pourra l’accueillir ! Peut-être Yann qui vit avec ses parents adoptifs ou Dorine qui vit seule avec sa mère et pourquoi pas Baptiste qui vit avec ses deux papas ?
Ici aussi, on rend hommage à toutes les familles (on parle aussi de « couple mixte », de parents souvent absents et de familles nombreuses) en rappelant que « quand on s’aime, toutes les familles sont idéales ».
Un album tendre et drôle.

Un air de familleDes familles, il y en a vraiment des différentes. Des familles nombreuses, des familles monoparentales, des familles homoparentales, des familles qui accueillent parfois un enfant supplémentaire, des familles recomposées, des parents qui ont des origines différentes… Il y a des papas un peu trop énervés, des fils uniques, des jumelles, des grands-mères qui vivent à la maison, des demi-sœurs, des enfants en fauteuil roulant…
Béatrice Boutignon (l’auteure du célèbre Tango a deux papas et pourquoi pas ?) s’intéresse à tous les types de familles. Autour des étapes de la journée et de la vie (repas, vacances, après-midi au musée, heure du coucher, sur le chemin de l’école…), des familles nous sont présentées en quelques mots. Les situations sont totalement diverses, rien ne semble avoir été oublié. Par contre, pas d’histoire ici, juste cinquante petits portraits, ce qui peut lasser en lisant l’album. C’est plutôt un album où l’on viendra piocher, ou qui sera un très bon support pour un travail en classe.
Les familles sont variées, elles sont toutes ici représentées !

à nos amoursOn termine… par un petit carnet à remplir ! à nos amours parle de l’amour et ses mystères, un bon support pour discuter entre parents et enfants. On pose des questions (à quel âge peut-on tomber amoureux, qu’est-ce que ça fait…), on se demande comment on ferait comprendre ses sentiments à l’autre, on écrit des histoires d’amour… C’est un ouvrage vraiment original ! Dans un passage, on parle des garçons qui aiment les garçons et des filles qui aiment les filles… ça méritait d’être signalé !
Extraits sur le site de l’éditeur.

Quelques pas de plus…
Nous avions donc chroniqué de nombreux livres sur l’homosexualité et l’homoparentalité ici mais nous en chroniquons aussi régulièrement, ils sont tous regroupés dans un tableau pinterest (en cliquant sur la couv’ vous arrivez sur la chronique). Je vous conseille aussi le très bon dossier de NVL, qui m’a aidé à préparer cette chronique.

BOUM ! BOUM ! Et autres petits (grands) bruits de la vie
Texte de Catherine Lafaye-Latteux, illustré par Mam’zelle Roüge
Éditions Frimousse dans la collection Les pieds poètes
20 €, 236×350 mm, 32 pages, imprimé en Malaisie, 2011.
Renard & renard
Texte de Max Bolliger (traduit par Lilo Neis et Anne Salem-Marin), illustré par Klaus Ensikat
La joie de lire
16,75 €, 287×217 mm, 36 pages, imprimé en Chine, 2002.
Papa, c’est quoi un homme haut sèkçuel
d’Anne Boulanger
Zoom éditions
17 €, 285×185 mm, 68 pages, lieu d’impression non indiqué, 2007.
Ma SUPER famille
Texte de Gwendoline Raisson, illustré par Magali Le Huche
Les éditions du Père Castor
15,50 €, 280×320 mm, 48 pages, imprimé en Malaisie, 2009.
Camille veut une nouvelle famille
Texte de Yann Walcker, illustré par Mylène Rigaudie
Auzou dans la collection Mes p’tits albums
5,95 €, 214×217 mm, 31 pages, lieu d’impression non indiqué, 2013.
Un air de famille
de Béatrice Boutignon
Le Baron Perché
16 €, 255×190 mm, 48 pages, imprimé en France, 2013.
à nos amours, cahier d’activités
Auteur non crédité
Minus
5 €, 105×150 mm, 52 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2013.

À part ça ?

On ne peut pas parler d’homophobie sans parler du Refuge. Une association qui aide les jeunes homos chassés de chez eux, une belle association à défendre absolument. Envoyer des dons ici.

Gabriel

You Might Also Like

Juste une histoire de couleur

Par 11 avril 2014 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, on va parler de couleurs…

Gros chagrinNoémie pleure, elle a un gros chagrin. Inquiet, son papa accourt et lui demande ce qu’il se passe. C’est bien simple, Noémie ne veut plus être noire, mais elle veut être blanche comme son papa. Celui-ci décide de lui raconter l’histoire de Boulou la petite chatte noire qui, comme Noémie, voulait être blanche…

Ce n’est pas si courant de voir traiter, dans la littérature jeunesse, le rejet de sa propre couleur, de ses origines. Bien sûr, on ne saura pas pourquoi Noémie ne souhaite plus être noire ou en tout cas pas précisément. Le père de la petite fille va lui raconter une histoire (qu’il crée pour l’occasion), dans laquelle elle va se reconnaître. Une petite chatte que sa famille ne reconnaît plus maintenant qu’elle a changé de couleur. Sa grand-mère lui fera prendre conscience qu’il ne faut pas renier qui l’on est. Alors bien sûr le message n’est pas nouveau (on pense à Shiro le petit chat blanc, notamment), mais le traitement l’est complètement et surtout l’album est graphiquement superbe (faut dire qu’il est signé Rémi Courgeon). Un très bel album pour évoquer le racisme et, au-delà, la différence, avec les plus petits.

Le monde de LéonDans le monde de Léon, tout était en noir et blanc… sauf lui. Imaginez donc à quel point il se sentait différent. Heureusement grâce à Cerise, Azur et Jonquille, trois fées, il allait y avoir bientôt de la couleur partout… et toutes sortes de couleurs !

Ici, on parle légèrement de la différence, l’album nous parle surtout des couleurs (en prenant comme prétexte un monde en noir et blanc et des fées qui vont le coloriser), du résultat que donnent leurs mélanges. Une histoire toute douce et colorée pour apprendre, de façon originale, à nommer les couleurs et apprendre comment les fabriquer.

Le loup qui voulait changer de couleurUn loup se trouvait trop noir, il voulait changer de couleur. Le lundi, il essaya le vert… mais il avait l’air d’une grenouille. Le mardi, il tenta le rouge… mais ça faisait un peu trop Noël et quand on déteste cette fête c’est un peu dommage. Le mercredi, en se couvrant de pétales de roses il devint aussi rose qu’une princesse… c’était un peu ridicule. Allait-il trouver la bonne couleur avant la fin de la semaine ?

On vous a régulièrement parlé du Loup d’Orianne Lallemand et Éléonore Thuillier… mais on n’avait jamais parlé du tout premier ! Le loup qui voulait changer de couleur est un album qui a énormément de succès et qu’on retrouve très régulièrement dans les classes de maternelle. On apprend donc des notions comme les jours de la semaine et les couleurs, mais aussi à s’accepter comme on est. Un album plein d’humour qui cartonne auprès des enfants.
Le même vu par La littérature de Judith et Sophie.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué des ouvrages de Rémi Courgeon (Le grand arbre et autres histoiresContes d’Afrique, Pieds nusToujours debout, Pas de ciel sans oiseaux et Elvis Presley), Bénédicte Carboneill (La vache sans tache et La lampe des jumeaux), Valérie Weihar-Giuliani (Et tu es né…Un dîner entre amis ?Les secrets des fleurs et L’Abécédaire du petit écolier), Manola Caprini (La vache sans tache et Un accordéon sinon rien), Orianne Lallemand (Le loup qui fêtait son anniversaire, Sur les remparts de Saint-MaloLe loup qui n’aimait pas NoëlLes chaussettes de GaspardAu secours ! Un ogre gloutonP’tit loup rentre à l’écoleAu secours ! Une sorcière au nez crochuAu secours ! Un loup tout poilu et Pestouille et Jolicoeur) et Éléonore Thuillier (Le loup qui fêtait son anniversaire, Rosie & Rosette, 100 % pur porc avec un zeste de loupLe loup qui voyageait dans le tempsLe loup qui n’aimait pas NoëlP’tit loup rentre à l’écoleSur la route des formesGros GrisLa jungle en haleineAdam est fortLe grand lapin blancMon papa est un zarzouilleur et Jour de piscine). Retrouvez aussi nos interviews de Rémi Courgeon et Éléonore Thuillier.

Gros chagrin
de Rémi Courgeon
Talents Hauts
12,50 €, 207×228 mm, 26 pages, imprimé en Italie, 2014.
Le monde de Léon
Texte de Bénédicte Carboneill et Valérie Weishar-Giuliani, illustré par Manola Caprini
Les éditions du Pas de l’échelle
10,45 €, 240×200 mm, 36 pages, imprimé en République Tchèque, 2014.
Le loup qui voulait changer de couleur
Texte de Orianne Lallemand, illustré par Éléonore Thuillier
Auzou dans la collection Mes p’tits albums
5,95 €, 210×215 mm, 30 pages, imprimé en Chine, 2009.

À part ça ?

Envie de livres de fesses pour la jeunesse ? Une sélection sur BoDoï !

Gabriel

You Might Also Like

Encore des loups !

Par 28 mars 2014 Livres Jeunesse

Les loups sont nombreux en littérature jeunesse, c’était d’ailleurs un des thèmes du Salon du Livre de Paris. On vous a fait une chronique spécial loups il y a peu… en voici une autre !

Tout sur le grand méchant loupVous avez toujours rêvé de tout savoir sur le grand méchant loup, mais vous n’osiez pas le demander (attention, référence cinématographique habilement glissée) ? Heureusement, Éric Veillé va tout vous dire dans Tout sur le grand méchant loup sorti chez Actes Sud Junior. Depuis ses origines (où il côtoyait le grand méchant papillon, le grand méchant genou et même le grand méchant potage) à aujourd’hui, on va tout savoir de ce personnage. Comment se prépare-t-il à la nuit, où il habite (attention vous risquez d’être surpris), sa famille (ah vous croyiez qu’il était seul ? Et non !), son intérieur (pas celui de sa maison, mais son ventre où l’on croise des petits chaperons rouges, des chevreaux…), ses déguisements (le loup ne se déguise pas qu’en grand-mère !), ce qu’il aime manger, comment l’embêter… bref, vous saurez tout !

Tout sur le grand méchant loup d’Éric Veillé (dont on avait adoré les coloriages ici et ) est non seulement très drôle et complètement original, mais c’est surtout un album magnifique dans lequel l’auteur-illustrateur joue sur les contrastes. C’est le genre d’album qu’on prend autant de plaisir à lire qu’à regarder. Et qu’est-ce qu’on rit ! C’est bourré de références, de clins d’œil… un très bon faux documentaire (quoiqu’il n’y a aucune preuve que tout ça soit faux !).
Le même vu par Enfantipages et des extraits en ligne sur le site d’Actes Sud Junior.

La bonne humeur de Loup GrisCe matin, Loup Gris s’est réveillé de bonne humeur… et avec un terrible appétit ! Il part donc tout gaiement à la recherche de quelque chose à se mettre sous la dent. Il va croiser tour à tour un bélier, une truie et ses porcelets, un troupeau de moutons et un cheval et chaque fois notre pauvre loup va non seulement ne rien manger, mais en plus ça s’en prendre plein la figure… restera-t-il de bonne humeur ?

Ah le bonheur de lire des livres écrits par des conteurs ! L’écriture est fluide, on prend un plaisir fou à les lire à voix haute et nos enfants en prennent autant à nous écouter. La bonne humeur de Loup Gris de Gilles Bizouerne n’échappe pas à la règle. Ce pauvre loup va se prendre des coups, et va finir dans un état… mais qu’est-ce qu’on rit ! Non seulement grâce au texte tout en répétitions, extrêmement bien écrit, mais aussi grâce aux illustrations de Ronan Badel qui a croqué un loup un peu benêt pour lequel on a même un peu pitié. Une vraie réussite !
Le même vu par Les riches heures de Fantasia et une vidéo des bibliothécaires d’Angers qui racontent La bonne humeur de Loup Gris.

FéroceDès sa naissance, Fenris faisait peur. Même sa mère et ses frères et sœurs le regardaient inquiets. Il avait l’air particulièrement cruel. En grandissant ce fut pire, Fenris devint un loup immense, ses crocs étaient énormes, bien courageux celui qui osait s’approcher ! Il vivait seul, rejeté par sa meute, banni parce qu’il avait mordu un de ses frères et s’était attaqué au chef de la meute. Partout où il passait, les animaux s’enfuyaient, même les arbres écartaient leurs branches à son passage. Bien que seul, Fenris était fier de la peur qu’il provoquait. Jusqu’au jour où une petite fille croisa sa route…

Mais quelle merveille ! Les illustrations de David Sala sont absolument à tomber par terre. On pense un peu à Klimt. C’est le genre d’album qu’on s’achète même si l’on n’a pas d’enfant, pour la beauté des illustrations. Alors bien sûr il y a aussi ce magnifique texte qui parle d’apprivoiser l’inapprivoisable, d’aller au-delà des a priori, de la naïveté des enfants qui l’emporte parfois. Entre Le petit chaperon rouge et Le petit prince, l’histoire nous parle surtout d’amitié et de complicité. Un album à l’édition soignée dont des volets s’ouvrent pour faire apparaître de grandes et magnifiques illustrations, un petit bijou.
Le même vu par Les riches heures de Fantasia, Les lectures de Liyah et Un petit bout de Bib(liothèque) et des extraits sur le site de David Sala.

Ivan et le Loup grisUn tsar se lamentait de voir ses pommes d’or arrachées par L’Oiseau-de-feu. Il chargea ses trois fils de le lui ramener. C’est le plus jeune, Ivan-Tsarévitch, qui prit la bonne route, route sur laquelle il rencontra un loup gris qui allait l’aider. Car pour avoir L’Oiseau-de-feu il serait aussi question d’un cheval-à-la-crinière-d’or et d’une princesse, Hélène-la-très-belle.

Ivan et le Loup gris est un conte russe du XIXe siècle signé Alexandre Afanassiev illustré ici par Marie Desbons. Un conte classique extrêmement beau, parfois cruel, de ceux qui nous marquent. Le genre d’histoire plutôt pour les enfants qui lisent déjà seuls. La grande taille de l’album permet de bien mettre en valeur les superbes planches de Marie Desbons. Un magnifique album pour tous les amoureux des contes, le genre d’ouvrage qu’on aime offrir.
Des extraits en ligne.

méga LoupÀ MégaCity Ville vit Méga-Loup. Il est tellement grand que pour le voir en entier il faut être loin. Méga-Loup, il est du genre à faire beaucoup de sport, il faut être en forme pour sauver le monde ! Tout le monde admire Méga-Loup. Et quand Moustic Man attaque le petit chaperon rouge, heureusement que Méga-Loup est là !

Méga-Loup est issu d’une toute nouvelle série, les Méga-Bêtes, signée Séverine Vidal et Barroux (en plus de celui-ci, on trouve un album sur Méga-Souris, Méga-Lapin et Méga-Cochon). Au-delà du fait que c’est très drôle, bourré de références, c’est surtout très beau ! Barroux est un illustrateur absolument génial et Mango Jeunesse a bien fait les choses avec une couverture qui a du relief et un vernis sélectif. Rarement, une série humoristique n’aura été aussi classe !

Loup ne sait pas s'habillerCe matin, alors qu’il vient de s’habiller, Loup a très mal aux pieds, il peut à peine marcher. Il boite même ! C’est certainement la faute de Lapin qui lui a marché sur le pied, de Cochon qui l’a poussé ou de Vache qui lui a lancé un caillou… Et si l’explication était ailleurs ?

Loup ne sait pas…, c’est également une série. Signés Nadine Brun-Cosme et Nathalie Choux et sortis au Père Castor, ce sont des albums pour les plus jeunes. Ici, Loup accuse la terre entière de son mal de pied et pourtant la solution n’est pas là… mais je ne vous dévoile pas la fin ! Un très joli petit album plein d’humour.

Le loup qui fêtait son anniversaireOn ne peut pas parler du loup sans parler DU Loup ! Vous connaissez certainement ce personnage créé par Orianne Lallemand et Éléonore Thuillier, et ce coup-ci Loup fête son anniversaire.

Aujourd’hui, c’est l’anniversaire de Loup ! Dès qu’il voit Valentin, il lui en parle… sauf que Valentin s’éclipse ! Quand ensuite c’est à Edmond, Alfred, Louve et Mademoiselle Yéti qu’il en parle tout le monde est gêné et explique qu’il ne pourra pas venir à sa petite fête. Imaginez la colère de notre pauvre loup, tout le monde semble n’en avoir rien à faire de son anniversaire… Vraiment ?

Vous vous doutez de la fin, c’est un grand classique, si tout le monde est si occupé et refuse d’aller à l’anniversaire de Loup c’est qu’une surprise se prépare ! Sauf qu’ici, notre personnage au fichu caractère va vivre entre ce début d’histoire et le dénouement attendu une sacrée aventure. On parle ici des surprises, mais qu’il ne faut pas aller chercher à l’autre bout du monde quelque chose qu’on a à côté de chez soi. Un nouvel épisode plein d’humour pour un héros adoré des enfants.
Le même vu par À l’ombre du saule.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué des ouvrages de Gilles Bizouerne (Les histoires des musiciens de Brême racontées dans le monde), Ronan Badel (Dragons père et fils, Billie du bayou, le banjo de Will, Billie du bayou, SOS Garp en détresseHenri ne veut pas aller au centre de loisirs, Cucu la praline se déchaîne, Emile se déguise, Bob le loup, Émile veut une chauve-souris, Émile est invisible, Émile fait la fête, Émile veut un plâtre, La mémé de ma mémé, Tout ce qu’une maman ne dira jamais et Le pépé de mon pépé), Marie Desbons (Le messager du clair de lune et Céleste, une étoile dans la nuit.), Séverine Vidal (Fées d’hiver, (Billie du bayou, le banjo de Will, Billie du bayou, SOS Garp en détresse, Noël à l’endroit, Mon secret rit tout le temps, 55 oiseaux, Prune et l’argent de poche, Une girafe un peu toquée, Bad Lino, L’œil du pigeon, Au pays des vents si chauds, Petit Minus, Le laboureur de nuages & autres petits métiers imaginaires, La grande collection, Mon papa est zarzouilleur, Clovis & le pain d’épices, Rien qu’une fois, Philo mène la danse, Plus jamais petite, Comment j’ai connu papa, Arsène veut grandir, Lâcher sa main, Rouge Bitume, Comme une plume, J’attends Mamy, Roulette Russe tome 1 Noël en juillet, Je n’irai pas, Léontine, princesse en salopette, Mamythologie, On n’a rien vu venir, Du fil à retordre, Prune, tome 1 : La grosse rumeurPrune, tome 2 : Le fils de la nouvelle fiancée de papa, Prune, tome 3 : Prune et la colo d’enfer, 5h22, Les petites marées et La meilleure nuit de tous les temps), Barroux (Mon voyage en gâteau, Kako le terrible et La rentrée de Noé), Nadine Brun-Cosme (Tous sauf un, D’une île à l’autre, Trop c’est trop et Le prince amoureux), Nathalie Choux (Mon imagier des animaux familiers, Mon imagier des jouets, Coccinelle ouvre ses ailesLa poulette et les trois maisonnettes, Mon imagier de la famille, Chevaliers, Toutes les réponses aux questions que vous ne vous êtes jamais posées, Mon imagier de la maison, Mon imagier des formes, Mon imagier de Noël, L’ogresse poilueDe vrais amis, Mon imagier des saisons et Mon imagier de la nuit), Orianne Lallemand (Sur les remparts de Saint-MaloLe loup qui n’aimait pas Noël, Les chaussettes de Gaspard, Au secours ! Un ogre gloutonP’tit loup rentre à l’école, Au secours ! Une sorcière au nez crochuAu secours ! Un loup tout poilu et Pestouille et Jolicoeur) et Éléonore Thuillier (Rosie & Rosette, 100 % pur porc avec un zeste de loup, Le loup qui voyageait dans le tempsLe loup qui n’aimait pas Noël P’tit loup rentre à l’école, Sur la route des formes, Gros GrisLa jungle en haleine, Adam est fort, Le grand lapin blanc, Mon papa est un zarzouilleur et Jour de piscine). Retrouvez aussi nos interviews de Ronan Badel, Séverine Vidal, Barroux et Éléonore Thuillier.

Tout sur le grand méchant loup
d’Éric Veillé
Actes Sud Junior
12,50 €, 194×272 mm, 32 pages, imprimé en Italie, 2013.
La bonne humeur de Loup Gris
Texte de Gilles Bizouerne, illustré par Ronan Badel
Didier Jeunesse
12,50 €, 250×250 mm, 30 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2013.
Féroce
Texte de Jean-François Chabas, illustré par David Sala
Casterman dans la collection Les albums Casterman
16,50 €, 300×250 mm, 32 pages, imprimé en Chine, 2012.
Ivan et le Loup gris
Texte d’Alexandre Afanassiev (traduit par Sylvie Howlett), illustré par Marie Desbons
Magnard dans la collection Contes et Classiques du monde
16,90 €, 298×318 mm, 48 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2012.
Méga-Loup
Texte de Séverine Vidal, illustré par Barroux
Mango Jeunesse dans la collection Les méga-bêtes
8,90 €, 175×197 mm, 24 pages, imprimé en Chine, 2014.
Loup ne sait pas s’habiller
Texte de Nadine Brun-Cosme, illustré par Nathalie Choux
Père Castor dans la collection Les p’tits albums Père Castor
5,50 €, 171×210 mm, 32 pages, imprimé en France, 2011 (première édition : 2011).
Le loup qui fêtait son anniversaire
Texte d’Orianne Lallemand, illustré par Éléonore Thuillier
Auzou dans la collection Mes p’tits albums
5,95 €, 215×215 mm, 31 pages, imprimé en Chine, 2014.

À part ça ?

Ce week-end c’est le festival Chorus ! Comme d’habitude, on va retrouver plusieurs concerts pour enfants : Merlot, David Sire, Le Sacre du Tympan, Nid de Coucou… Nous on ne va pas louper ça (comme chaque année). Tout le programme ici.

Gabriel

You Might Also Like