La mare aux mots
Parcourir le tag

Code public moustique

Séparations [article en libre accès]

Par 17 août 2017 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, deux albums sur le divorce. L’un comme l’autre aborde le sujet de manière originale et intelligente. Dans le premier, la vie dans deux maisons différentes est illustrée par un système de rabats et, dans le second, l’orage qui précède la séparation laisse place à la paix…

Quand les parents décident de divorcer, la famille se divise tout à coup dans deux maisons. Une semaine chez maman, une semaine chez papa, des jouets chez maman, des jouets chez papa… Deux lieux de vie différents ! On décore ses deux chambres, on fait des activités avec chacun des parents et la vie suit tranquillement son cours.
Cet album est réellement utile parce qu’il en existe malheureusement trop peu sur la garde alternée, surtout pour les très jeunes lecteurs et lectrices. Tout est fait ici de manière intelligente et ludique. Les rabats permettent d’observer comment se passe la vie chez maman, puis chez papa et/ou inversement. L’album pourrait presque servir de guide rassurant aux enfants de parents divorcés, pour leur montrer que la vie va suivre son cours normalement et que le fait d’habiter dans deux lieux différents ne doit surtout pas les inquiéter. Bon, on passera sur les quelques clichés sexistes, la mère vit dans la maison avec une porte rose et fait un gâteau pour l’anniversaire (le père emmène l’enfant au bowling, lui). Mais au moins, l’album a le mérite d’exister et compte tenu de la rareté des livres sur ce thème et pour ce lectorat, cela reste tout de même très positif.
Un bon outil pour présenter et aborder la question de la garde alternée pour les tout-petits.

À la maison, c’est comme un début d’orage. Papa commence à gronder, maman à pleurer et depuis sa chambre, le jeune enfant entend tout et se sent triste. Au début, on ne lui explique rien, mais il voit bien que l’ambiance à la maison se détériore dangereusement. Au fil des années, l’orage finit par carrément exploser. C’est d’abord l’incompréhension totale. Pourquoi est-ce qu’il faut partir de la maison ? Pourquoi est-ce que la vie, c’est désormais papa OU maman plutôt que papa ET maman ? Mais le temps passe et, chacun de leur côté, les parents ont chassé les nuages. Dans les deux maisons, la météo est revenue au beau fixe. Finalement, cette grosse tempête a remis les choses en ordre et tout le monde est bien plus heureux comme ça, chacun dans sa maison.
Cette histoire est réellement touchante. Le ton est très juste, dénué de pathos. C’est un bel album, aussi bien dans les illustrations que dans le texte. Ici, le thème tourne plutôt autour de la dégradation des rapports entre les parents et sur la façon dont le divorce a permis à tout le monde de retrouver une vie paisible et agréable. Dans cet album, le divorce est abordé comme un retour à l’équilibre, ce que je trouve très intéressant. L’autre bon point très positif, c’est que les personnages sont vraiment peu genrés. Déjà, il est très compliqué de savoir si le personnage principal est un petit garçon ou une petite fille et du côté des parents, le papa pleure, la maman hurle et inversement.
À lire d’urgence, à mettre dans toutes les bibliothèques et dans toutes les écoles.

Retrouvez les autres albums que nous avons chroniqués sur le thème du divorce ici !

Chez papa et maman, mes deux maisons
de Melanie Walsh
Gallimard Jeunesse
13,50 €, 255 x 275 mm, 32 pages, imprimé en Chine, 2015.
La Séparation
de Pascale Francotte
Alice Jeunesse dans la collection Histoires comme ça
11,40 €, 240 x 170 mm, 40 pages, imprimé à Malte, 2014.

You Might Also Like

De drôles de petites bêtes

Par 14 août 2017 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, on fait la connaissance de drôles de petites bêtes qui s’apprivoisent grâce à deux très chouettes albums : Petite peur bleue de Valentine Laffitte et Les petites bêtes du terrain de foot de Tove Pierrou et Joanna Hellgren.

Petite peur bleue
de Valentine Laffitte
Versant Sud
14,90 €, 225×285 mm, 40 pages, imprimé en France, 2017.
Les petites bêtes du terrain de foot
Texte de Joanna Hellgren (traduit par Marie Valera), illustré par Tove Pierrou
Cambourakis
14 €, 227x296mm, 100 pages, imprimé en France, 2017.

You Might Also Like

En haut d’un arbre et les pieds dans l’eau

Par 11 août 2017 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, on part pour la forêt à la rencontre d’un écureuil et d’une grosse bête abandonnée, puis on va se rafraichir sur la banquise avec une bande d’animaux rigolos, dans deux très chouettes petits albums !

Je ne suis pas ta maman
de Marianne Dubuc
De La Martinière Jeunesse
12,90 €, 178×241 mm, 72 pages, imprimé au Portugal, 2017.
Elle est bonne ?
de Jean Gourounas
L’atelier du poisson soluble
15 €, 163×208 mm, imprimé en Espagne, 2017.

You Might Also Like

Allez, sur le pot !

Par 10 août 2017 Livres Jeunesse

La rentrée approche, et pour de nombreux parents l’angoisse de la propreté est à son comble ! Un livre n’est pas un médicament, et aucun livre ne rendra votre enfant propre comme par magie… mais de voir les héros et héroïnes d’histoires que l’enfant aime aide quand même à passer le cap du pot !

Sur le pot !
Texte d‘Alice Le Hénand, illustré par Thierry Bedouet
Milan dans la collection Les minousses
10,90 €, 200×170 mm, 12 pages, imprimé en Malaisie, 2017.
Les grands coureurs vont sur le pot
Texte d’Astrid Desbordes, illustré par Pauline Martin
Nathan dans la série Max et Lapin
5,90 €, 177×179 mm, 24 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2017.
Sur le pot
Texte de Madeleine Deny, illustré par Tiago Americo
Hatier dans la collection Répète après moi
9,99 €, 135×170 mm, 12 pages, imprimé à Hong Kong, 2017.

You Might Also Like

Des animaux fantastiques…

Par 8 août 2017 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, on fait la connaissance d’une panthère aux yeux jaunes pas si terrifiante que ça et de souris intrépides et bricoleuses…

Ma panthère noire
Texte d’Anne Sibran, illustré par Caroline Gamon
Gallimard Jeunesse
16,90 €, 238×298 mm, 48 pages, imprimé en France, 2017.
Bleu de Delft
Texte d’Ingrid Schubert, illustré par Dieter Schubert
Versant Sud
14,99, 245×285 mm, 32 pages, imprimé en Belgique, 2017.

You Might Also Like