La mare aux mots
Parcourir le tag

Collège

Des bolosses et des moustiques

Par 10 octobre 2017 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, deux romans hilarants et plein d’humour, sortez vos mouchoirs (pour essuyer vos larmes de rire) !

Ma vie de boloss
de Dominique Souton
L’école des loisirs
13 €, 150×217 mm, 106 pages, imprimé en France, 2017.
Roméo moustique sympathique
de Luc Blanvillain
Poulpe Fictions
9,95 €, 142×209 mm, 183 pages, imprimé en France, 2017.

You Might Also Like

Américain, Américaine

Par 1 mars 2014 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, on part en Amérique, ou l’Amérique vient à nous…!

l'aventure selon mo Partons directement dans le Sud des États-Unis où vit Mo avec ses parents adoptifs, Miss Lana et Colonel, excentriques cafetiers de la ville de Port-Tupelo, depuis qu’un ouragan l’a rendue orpheline. Elle a 11 ans, est en classe de 6ème et a la particularité d’écrire énormément, notamment son autobiographie. Un jour, son père est soupçonné d’être lié à un meurtre. Convaincu de son innocence, et déterminée à éviter aux siens d’avoir des ennuis, elle va se mêler à l’enquête, avec son ami Dale, avec qui elle formera les Desperados Détectives ! Et on peut dire qu’elle n’a pas sa langue dans sa poche !

Coup de cœur pour ce roman et surtout ce personnage de Mo, si attachante ! Futée, espiègle, déterminée et pipelette, elle mène son petit monde tambour battant !  Sheila Turnage nous plonge dans l’ambiance du Sud des États-Unis, tout en nous proposant une enquête bien ficelée et pleine de rebondissements, de détails et de personnages truculents. On ne s’ennuie pas, on cherche avec Mo, et on l’encourage intérieurement ! C’est souvent drôle et touchant à la fois, et je crois que c’est le cocktail d’émotions que je préfère !

mon américainCette-fois, c’est l’Amérique qui vient à nous ! Jérémie Chew débarque au collège Boris Vian, dans la classe de 4ème 1. Et on peut dire qu’il ne passe pas inaperçu ! Il arrive de Los Angeles, il est trilingue, et son père vient d’être nommé au consulat américain de Dijon. Autant dire qu’il surprend et intrigue tout le monde, d’autant plus qu’il ne fait rien pour se faire aimer des autres… A part peut-être de Marina, qui s’intéresse à lui et s’en rapproche de plus en plus… Tellement, qu’elle finira par être très surprise !

Double jeu, mystère, mensonges, le suspense est au cœur de ce roman pour adolescents. Jérémie et Marina ne sont pas comme les autres, et s’attachent l’un à l’autre, en dépit de leurs différences et de leurs situations particulières. Jérémie est malmené par la vie, Marina couvé par ses parents, et ces deux-là s’attirent. Mais c’est une attirance impossible que nous raconte Jean-Paul Nozière, pleine de non-dits. Il dépeint les rapports entre adolescents, pas toujours évidents quand on a 14 ans et même si j’ai parfois trouvé que l’écriture était un peu trop « parlée », elle a le mérite de nous plonger rapidement au cœur de l’intrigue. Une histoire moderne, rythmée et mystérieuse qui devrait plaire aux collégiens.

Quelques pas de plus…
Pour prolonger le voyage en Amérique, retrouvez une chronique récente de Gabriel, sur ce thème.

L’aventure selon Mo
de Sheila Turnage (traduit par Cécile Nelson)
Seuil Jeunesse
14,50 €, 140 x 205 mm, 369 pages, imprimé en France, 2014.
Mon américain
de Jean-Paul Nozière
Nathan dans la collection Mes années collège
5 €, 120 x 180 mm, 108 pages, imprimé en France, 2013.

A part ça ?

Aujourd’hui, nous sommes le 1er mars ! Il est donc temps pour nous de vous livrer nos albums coups de cœur du mois de Février. Pour ma part, c’était donc La déclaration, de Philippe Jalbert (Seuil), L’anniversaire de Mickaël Escoffier et Kris di Giacomo, (Kaléidoscope), Le tout petit d’Anne Letuffe (L’atelier du poisson soluble). Et pour Gabriel, Le fils des géants, de Gaël Aymon et Lucie Rioland (Talents Hauts), Gustave, de Rémy Simard et Pierre Pratt (La Pastèque), et La chaise de Peter d’Ezra Jack Keats (Didier Jeunesse).
Retrouvez nos coups de cœur des mois précédents sur le blog, sur Facebook (ici pour les albums et pour les romans) et sur Pinterest (ici pour les albums et pour les romans).

Marianne

 

You Might Also Like

Adolescents et élèves

Par 19 octobre 2013 Livres Jeunesse

prends garde à toiLouise est bonne élève. Mais Louise est agaçante. Elle sait tout mieux que tout le monde et est persuadée d’être la meilleure, en toute simplicité… Alors quand sa classe doit monter l’opéra Carmen de Bizet, cela va de soi qu’elle tiendra la vedette… Mais Manon, gentille, cultivée, intéressante débarque et pourrait bien la faire passer au second rang. Louise est jalouse, très jalouse.

Fanny Chiarello réussit parfaitement à rendre Louise agaçante. Quelle peste, quelle arrogance ! Elle n’est pas très sympathique mais au fil des pages, on finit par apprivoiser ce caractère bien trempé, sans mesure. Manon est plus posée, plus tolérante, et du coup, plus appréciée. On plonge également dans l’univers de l’opéra puisque c’est le fil conducteur de ce roman pour ado plein de justesse et de réalisme qui sort de l’ordinaire. Encore une preuve que la lecture est vivante : on a l’impression de côtoyer cette Louise, et on est agacé en même temps que ses camarades. Une jolie prouesse d’écriture !

l'étincelleEmmanuel aimerait aborder cette jolie fille. Mais il n’a pas confiance, lui qui a choisi la voie technologique pour apprendre à devenir soudeur. Il est persuadé qu’elle ne s’intéressera jamais à lui, préférant la compagnie des « bons élèves » (on est d’accord, c’est lui qui se fait des idées, la filière n’est pas fonction de l’intelligence) aux belles motos rutilantes. Et pourtant, l’étincelle aura lieu, plus rapidement qu’il ne le pense !

Quelle bonne idée a eu Jean-Marie Desfossez de mettre en avant les filières d’études professionnelles dans ce roman pour adolescents plein de sensibilité. C’est finalement assez rare dans le domaine de la littérature jeunesse, et ça fait du bien ! Emmanuel combat les idées reçues et peut être fier de son parcours. On découvre également une histoire d’amour d’adolescents, tendre et forte à la fois, et des personnages attachants. Amitié, amour, études, confiance en soi : les ingrédients parfaits pour un roman original et percutant !

Quelques pas de plus…
Beaucoup de romans traitent de la période de l’adolescence. Retrouvez nos chroniques avec le tag correspondant : adolescence.

Prends garde à toi
de Fanny Chiarello
L’école des Loisirs dans la collection Medium
9,50 €, 125 x 190 mm, 186 pages, imprimé en France ,2013
L’étincelle
de Jean-Marie Desfossez
Rageot
6,45 €, 125 x180 mm, 186 pages, imprimé en France, 2013

A part ça ?

A partir d’aujourd’hui, et jusqu’au 17 Mars 2014, la Galerie des enfants du centre Pompidou à Paris propose une exposition-atelier intitulée Frida et moi, et consacrée à l’œuvre de Frida Khalo.

Marianne

 

You Might Also Like

Courts mais intenses

Par 1 octobre 2013 Livres Jeunesse

Deux romans qui prouvent que la qualité ne dépend pas de la longueur !

amaia cherche une grand-mèreAmaia souffre de ne pouvoir voir sa grand-mère qu’une fois par an, parce que celle-ci vit loin d’elle en Espagne. Elle se demande alors si elle ne pourrait pas adopter une seconde grand-mère, pour avoir quelqu’un avec qui partager son quotidien. Et se lance dans un casting un peu spécial… Les mamies, ce n’est pourtant pas ça qui manque autour d’elle, mais encore faut-il trouver la bonne !

Amaia cherche une grand-mère est un court roman (pour des lecteurs déjà autonomes, qui n’ont pas peur des histoires sans illustrations) qui abordent des sujets forts, et qui me sont particulièrement chers : la relation grand-parent/enfant, la famille, l’éloignement géographique, et les grands-parents d’aujourd’hui, dans l’air du temps, et toujours très dynamiques ! C’est plein de fraîcheur, et on s’attache rapidement à cette petite fille malicieuse qui ne s’en laisse pas conter ! Ghislaine Biondi nous fait sourire et nous émeut, très simplement.

même pas capDamien ne peut résister à Marilou. Il l’aime et il est prêt à relever tous les défis qu’elle lui lance, tous plus fous les uns que les autres. A chaque fois, aidé de ses amis qui l’encouragent, il se dit que c’est la dernière fois, et qu’après tout il est assez fort pour être indépendant et ne pas se laisser manipuler. Il est libre, et il peut décider de ses faits et gestes, sous aucune influence… Mais c’est malheureusement plus facile à dire qu’à faire pour le jeune garçon, qui ira loin, très loin, pour plaire à sa belle…

Jean-Luc Luciani nous propose un court roman néanmoins très fort, qui par sa forme originale amène le jeune lecteur à se poser d’importantes questions : jusqu’où peut-on aller par amour pour quelqu’un ? Quelles sont nos limites personnelles ? Quelle influence les autres peuvent-ils avoir sur notre manière d’être et d’agir ? Et puis, le duo aborde aussi la question du poids des mots, si importants et si forts parfois. D’abord un peu loufoque, et plutôt drôle, l’atmosphère devient de plus en plus pesante au fur et à mesure qu’on sent l’emprise de Marilou étouffer Damien… Rapide, dynamique avec juste ce qu’il faut d’amour, d’humour et d’amitié, Même pas cap est une histoire percutante et originale !

Quelques pas de plus…
Retrouvez les chroniques d’autres livres qui parlent des grands-parents ou d’amour.

Amaia cherche une grand-mère
de Ghislaine Biondi
Oskar
9,95 €, 140 x 210 mm, 67 pages, imprimé en Europe, 2013
Même pas cap !
de Jean-Luc Luciani
Oskar
7,95 €, 130 x 210 mm, 43 pages, imprimé en Europe, 2013

A part ça ?

Aujourd’hui nous sommes le 1er, et comme chaque mois nous vous présentons les albums qui nous ont marqués le mois précédent. Une fois par trimestre, ce sont également nos romans préférés qui sont mis en avant.
Voici mes coups de cœurs albums pour ce mois de septembre :  Une année dans la Nature de Marc Pouyet (Petite Plume de Carotte), Printemps de Nicole de Cock (Circonflexe) et Drôle de planète des élèves d’une classe de CE1 de l’école Jatteau de Moissy-Cramayel et Gwen Keraval (Talents Hauts). Gabriel, lui, a été particulièrement séduit par Yoshka de Sabine du Faÿ et Gwen Keraval (Seuil), Une vie en bleu d’Alice Brière-Haquet et Claire Garralon (Océan Jeunesse) et  Bonolon, le gardien de la forêt de Seibou kitahara et Go Nagayama (Nobi Nobi !).
Quant à nos romans coups de cœur du trimestre il s’agit, pour moi, des Wilma Tenderfoot d‘Emma Kennedy et Nancy Pena (Casterman), Le secret de grand-oncle Arthur de Véronique Delamarre Bellégo et Pierre Beaucousin (Oskar) et Le nouveau de la cinquième E d‘Ekaterina Mourachouva (Bayard).  Et pour Gabriel Qui se souvient de Paula ? de Romain Slocombe (Oskar), La petite disparue d’Isabelle Wlodarczyk (Oskar) et Sombres citrouilles de Malika Ferdjoukh (L’école des loisirs).
Retrouvez nos coups de cœur des mois précédents sur le blog, sur Facebook (ici pour les albums et pour les romans) et sur Pinterest (ici pour les albums et pour les romans).

 

Marianne

 

You Might Also Like

L’école, le collège, la rentrée.

Par 15 août 2013 Livres Jeunesse

Nous sommes arrivés à la mi-août, et dans une quinzaine de jours, c’est la rentrée des classes. C’est l’occasion de vous présenter une sélection de romans qui ont un lien avec l’école (il y en a tellement sur le sujet que ça ne saurait être exhaustif) : école des princesses, maîtresse débutante, entrée en 6ème, accueil d’un élève un peu différent, et même défi lecture au CDI, il y en a pour tous les goûts !le prince masqué

Il se passe de drôles de choses à l’école des princesses. Les pupitres disparaissent, les craies volent, des pustules apparaissent sur la peau des élèves en plein cours de géographie des royaumes,… C’est une catastrophe, et les jeunes filles ne peuvent pas étudier sereinement ! Le Prince Masqué va donc intervenir rapidement pour faire retrouver son calme au pensionnat !

Quelle drôle d’école que celle-là ! Au-delà de l’enquête à proprement parler, bien menée et pleine d’humour, Anne Didier et Olivier Muller nous font vivre le quotidien d’une école de princesses. Beaucoup de choses diffèrent des écoles que nous connaissons, mais on s’amuse aussi à faire le parallèle avec la « vraie vie ». Après tout, il y a quand même une cour de récré, des cours, des professeurs, des amitiés, des disputes ! En bonus, on trouve plein de références aux contes classiques, et ce sont des petits détails que j’aime ! Ajoutons à cela des illustrations colorées et vivantes d’Aurore Damant, et l’on obtient un roman pour jeunes lecteurs, parfait pour rire et se détendre en cette fin de vacances !

la maîtresse est amoureuseMademoiselle Bougival est la maîtresse de Maud. Et depuis quelques temps, elle est vraiment bizarre. Peut-être est-elle amoureuse ? Oui, mais de qui ? Avec l’aide de Jean Legentil leur copain, elles vont mener l’enquête !

Elles sont marrant, Maud et ses amies ! Un peu curieuses, mais je crois que ça correspond bien à certains enfants qui se demandent toujours un peu ce que fait la maîtresse en dehors de l’école. On imagine des choses, on rêve, on en rit, mais finalement, on n’en sait jamais vraiment grand-chose ! Jo Hoestlandt nous propose donc une enquête au coeur de l’école (mais en dehors aussi), pour savoir qui (ou quoi) rend la maîtresse si différente ! Frédéric Joos illustre cette histoire pleine d’humour, et l’ensemble forme un court roman imagé très agréable à lire

une rentrée pas comme les autresC’est la rentrée ! Mathilde est heureuse de retrouver tout le monde mais aussi un peu tendue. Mais ce n’est vraiment rien à côté de la nouvelle maîtresse de l’école, qui fait aujourd’hui sa première rentrée, avec les CE2 C. Elle arrive en retard en pleurant, et a même oublié ses leçons chez elle. Drôle de démarrage ! Elle est complètement déboussolée et apeurée. Heureusement, le contact passe bien avec les élèves qui l’adoptent immédiatement et l’aident à pendre ses marques, comme ils prendraient soin d’un nouvel élève. Et ce n’est pas pour autant qu’elle ne saura pas être une vraie maîtresse au fil du temps, avec ses méthodes originales, nouvelles, mais très efficaces ! Tout le monde débute un jour !

Quelle bonne idée a eu Nathalie Charles de traiter le thème de la rentrée sous cet angle ! C’est la maîtresse qui est mise au centre de l’histoire, et les lecteurs les plus stressés se rendront compte qu’ils ne sont pas les seuls. Pour les adultes aussi, la rentrée, la nouveauté, ce n’est pas toujours facile ! Le texte est simple, la mise en page est agréable, et les illustrations de Mademoiselle Georgette pleines de vie ! Un court roman pour poser un autre regard sur la rentrée, ce moment si important dans la vie quotidienne des enfants !

enzo onze ans sixième onzeEnzo est né le 11/11/11. Il a onze ans. Il habite au numéro 11. Il s’est fait confisqué sa console le 11 Janvier. Et son prénom est l’anagramme de « onze ». Vous l’aurez compris, le nombre 11 tient une place très importante dans sa vie. Alors quand, lors de l’appel dans la grande cour du collège, il apprend qu’il entre en 6ème 11, il n’est même pas tellement étonné. Un peu anxieux, il nous raconte ses premiers moments de collégien, petit dans la cour des grands alors que c’était encore l’inverse il y a peu. Heureusement, il va rencontrer des personnes précieuses qui le guideront dans cette année si particulière, mais si riche également !

J’ai vraiment été séduite par ce roman, plein de vie et de tendresse. Enzo est attachant, et au-delà d’une simple chronique de collégien, on découvre un garçon qui glisse doucement vers l’adolescence, accompagné de toutes ces nouvelles rencontres. Joëlle Ecormier est vraiment douée pour nous faire vivre tout cela de l’intérieur, et on est tour à tour attendri ou ému. Une pépite à offrir à tous les futurs ou nouveaux collégiens !

défi d'enferLe CDI est un endroit très important dans un collège. Mais Léopold déteste lire. Il le dit assez souvent et assez fort pour que tout le monde le sache. Manque de pot, Mlle Martin la documentaliste organise un concours de lecture. D’abord très mécontent, arrivera-t-il à venir à bout de tous ces livres ? Et si finalement, ce défi lui permettait de découvrir le plaisir de lire, d’échanger, et de faire de nouvelles rencontres ?

Quel phénomène ce Léopold ! Yaël Hassan signe un texte dynamique et très intéressant sur le plaisir de lire, les échanges que cela permet, et  l’importance du CDI dans un collège, avec les illustrations modernes de Colonel Moutarde. Parfait pour le faire découvrir aux futurs élèves de 6ème ou pour donner envie aux autres d’en pousser la porte.

5emeEAnton est en cinquième E, une classe un peu particulière du collège qui regroupe des élèves en difficultés pour diverses raisons. Les professeurs défilent, tous rapidement découragés, et cette classe n’est jamais emmenée en sortie. Un jour, Youri débarque. Il est atteint d’infirmité motrice cérébrale, a une démarche un peu particulière, et se déplace souvent en fauteuil roulant. Il ne passe pas inaperçu, est le sujet de bien des moqueries, mais tout glisse sur lui… Il rit même avec les moqueurs, plein d’auto-dérision. Il va même réussir à sortir ses camarades de la classe E de cette sorte d’inertie dans laquelle ils sont plongés.

Pas de place au fatalisme ! Ode à l’optimisme et à l’engagement, ce roman est très touchant. Des personnages forts, des sujets à la fois courants (le handicap, le collège, l’adolescence,…), et finalement rarement traités comme le fait Ekaterina Mourachouva. Aucune mièvrerie, de l’humour, de l’action, et surtout une belle réflexion sur la différence sous toutes ses formes. Et puis, n’oublions pas notre sujet du jour, on suit le quotidien d’une classe de collège un peu particulière, pas si éloignée que ça de la réalité !

Quelques pas de plus…
Une autre chronique sur le même sujet : Les grands aussi font leur rentrée.

Nous avons déjà chroniqué d’autres livres d’Anne Didier et Olivier Muller (Anatole Latuile) et de Colonel Moutarde (Grenadine et Mentalo).

Le prince masqué
Texte d’Anne Didier et Olivier Muller. Illustrations d’Aurore Damant
Bayard dans la collection J’aime Lire
5,20 €, 110 x 125 mm, 44 pages, imprimé en France, 2013
La maîtresse est amoureuse
Texte de Jo Hoestlandt. Illustrations de Frédéric Joos
Bayard dans la collection J’aime Lire
5,20 €, 120 x 185 mm, 48 pages, imprimé en France, 2013
Une rentrée pas comme les autres
Texte de Nathalie Charles. Illustrations de Mademoiselle Georgette.
Rageot
dans la collection Petit Roman
5,70 €, 135 x 180 mm, 46 pages, imprimé en France, 2008
Enzo 11 ans, sixième 11
de Joëlle Ecormier
Nathan
5 €,121 x 182 mm, 108 pages, imprimé en France, 2013
Défi d’enfer
texte de Yaël Hassan. Illustrations de Colonel Moutarde
Bayard dans la collection J’aime Lire
5,50 €, 120 x 185 mm, 64 pages, imprimé en France, 2013
Le nouveau de la cinquième E
d‘Ekaterina Mourachouva (traduit par Marina Berger)
Bayard
10,50 €, 100 x 140 mm, 164 pages, imprimé en France, 2013

Marianne

You Might Also Like