La mare aux mots
Parcourir le tag

Editions Les minots

Un petit frère, une petite chambre et plein d’émotions !

Par 3 juin 2016 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, on va voir ce qu’il se passe dans la tête bien remplie de deux petites filles : la première est un peu perturbée par l’arrivée du petit dernier, et la seconde nous embarque dans sa chambre où elle vit des aventures palpitantes !

Trop grande, trop petite
Texte de Pogillustré par Mélanie Fuentès
Les Minots
13,90 €, 216×220 mm, 28 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2016.
Ma petite chambre
Texte de Jo Witek, illustré par Christine Roussey
De la Martinière Jeunesse
14,95 €, 268×258 mm, 28 pages, imprimé en Chine, 2016.

You Might Also Like

Coups de coeur en pagaille !

Par 16 décembre 2014 Livres Jeunesse

Aujourd’hui pour mon avant-dernière chronique de 2014 (samedi, toute l’équipe de La Mare aux Mots vous parlera cuisine), j’avais envie de vous faire partager plusieurs coups de cœur, pour bien terminer l’année (et pourquoi pas vous aider à terminer vos achats de Noël) : il y en a des (très) grands, des plus petits, avec beaucoup de texte ou très peu, on rit ou on s’émeut ! Bref, du bonheur pour tous les goûts !

choco et gélatineChoco et Gélatine sont deux bonbons en forme d’oursons, l’un en gélatine et l’autre en chocolat. Ils se sont rencontrés au travail. Ils s’aiment, mais seulement à l’abri des regards puisqu’une loi sévit : les sucreries au chocolat ne doivent pas côtoyer les autres. Dans le bus, à la piscine, dans la rue, c’est chacun de son côté. Trop malheureux, ils décident de partir à la recherche d’un endroit qui les accueillerait tous les deux, sans faire de différence. C’est le Bigoût City Bus qui les emmènera dans ce pays de tolérance et de respect mutuel…
J’ai vraiment eu un gros coup de cœur pour cette histoire qui nous emmène dans un pays imaginaire, plutôt attirant au premier regard, mais qui nous rappelle des événements bien tristes de notre réalité… Yann Kebbi nous fait réfléchir l’air de rien à des problématiques bien de notre temps, malheureusement : le racisme, l’intolérance, la non-acceptation de la différence… Le tout grâce à des illustrations très grandes et fourmillantes de détails humoristiques, jusque dans les moindres recoins des décors, et à un texte simple, accessible à tous…
Choco et Gélatine est un livre à lire à plusieurs pour observer les images, s’interroger sur le texte et ouvrir une réflexion sur la tolérance !
Vous pouvez visualiser quelques pages intérieures sur le site des éditions Sarbacane.

pedro crocodile et george alligatorOn continue avec un album plein d’humour !
Georges et Pedro sont cousins. L’un est alligator, l’autre crocodile. Ils en ont plus qu’assez que tout le monde les confonde… Ils décident donc de quitter la jungle pour aller directement expliquer la différence aux enfants, et pourquoi pas en manger un ou deux au passage… Et bien ! Ils ne sont pas au bout de leurs surprises… et nous des fous-rires !
Effectivement, à la lecture de ce grand album de Delphine Perret, tout illustré en noir et blanc à l’exception des deux reptiles verts (moi-même je n’ose plus les nommer, de peur de les confondre…) qui tranchent sur la page, j’ai ri de bon cœur ! Le texte est savoureux, plein d’humour qui fera sourire autant les parents que les enfants !
Pedro Crocodile et George Alligator ne s’en laissent pas conter, mais ne sont pas très futés quand même, et ils nous régalent !
Un album pour faire la lumière avec humour sur une question qui a déjà turlupiné des générations d’enfants : quelle est la différence entre un crocodile et alligator ?

fables de la fontaineBeaucoup plus classique, j’ai vraiment beaucoup aimé cette réédition des Fables de Jean de La Fontaine, si joliment mises en valeur par les découpages de papier d’Emmanuel Fornage qui ont ensuite été photographiés pour servir d’illustrations. Le Corbeau et le Renard, La Cigale et La Fourmi, Le loup et l’agneau, mais également les textes moins connus comme L’Ours et les deux Compagnons ou bien encore Le Coche et La Mouche, ce sont quinze textes qui sont ainsi mis en valeur.
Un grand livre, une belle reliure, des pages épaisses, une très belle mise en page et donc des illustrations très originales, pour redécouvrir ces textes intemporels d’une bien belle manière. Cet album est artistique et c’est tout à fait le genre de livre que j’aimerais laisser ouvert sur un meuble, rien que pour le plaisir des yeux.
Vous pouvez visualiser quelques pages intérieures sur le site des éditions Circonflexe.

célestin rêveCélestin est un pantin de bois. Il attend avec tristesse sur l’étagère d’un magasin de jouets. En effet, il y a longtemps, il prenait vie sous les doigts de Gaspard, qui sous le chapiteau du cirque manipulait ses ficelles pour émerveiller les enfants. Le duo fonctionnait à merveille… Jusqu’au jour de la faillite, où ils durent se séparer. Depuis, Célestin attend d’être choisi sur cette étagère. Et s’il prenait son destin en main en s’évadant plutôt que d’attendre de manière passive ? Et s’il retrouvait Gaspard ?
Impossible, en lisant cette belle histoire, de ne pas penser au conte de Pinocchio, un autre pantin célèbre. Et pourtant, ils sont si différents ! Avec poésie et délicatesse, Isabelle Wlodarczyk nous propose cette jolie histoire d’amitié, qui nous permet aussi de réfléchir au temps qui passe, avec sensibilité. Les illustrations de Toni Demuro sont très tendres, et expressives : on ressent toute la mélancolie et la nostalgie qui se dégagent des personnages !
Célestin rêve est un bel album pour mettre en valeur l’amitié, que rien ou presque ne peut détruire !
Vous pouvez découvrir quelques pages intérieures sur le site des éditions Rêves Bleus.

les trois dragonsÉtoile du Nord, Pierre de Lune et Fleur de Sel sont trois dragons des mers. Ils sont frères et ont des caractères très différents. Le premier est avare, le second sournois et manipulateur, le troisième gourmand et rieur. Tous les trois sont attirés par les pierres précieuses et tout ce qui brille. Ils s’en remettent donc à Gandevelour, la reine des ténèbres, pour qu’elle les aide à trouver les spécimens les plus brillants de l’océan… Mais à quel prix ?
Avec Les Trois Dragons, Lucie Vandevelde nous plonge au plus profond des mers, (notamment grâce à une présentation à la verticale) !
Avec des illustrations oniriques et poétiques et un texte riche, elle nous propose un conte intelligent dans lequel on prend plaisir à s’égarer pour mieux en apprécier les détails.

au pays des dragonsPour compléter la lecture et prolonger le séjour au pays des dragons, elle nous propose également un Carnet d’Artiste Au Pays des Dragons, qui complète l’album. Dessiner, colorier, compléter des illustrations, inventer son propre univers, voilà tout ce que propose ce cahier souple.
Une bien jolie manière de poursuivre la lecture et de s’immerger encore un peu plus au cœur des océans !

Vous pouvez visualiser quelques pages intérieures de ces ouvrages sur le site des éditions Les Minots.

kaléidoscope d'histoiresLes éditions Kaléidoscope ont 25 ans !
À cette occasion, une anthologie de publications marquantes du quart de siècle de cette maison d’édition est parue !
En tout ce sont 25 albums qui sont regroupés dans ce grand livre, et c’est une réussite ! Il y en a pour tous les âges, pour tous les goûts et pour tous les styles, et on se rend compte que certains titres publiés il y a 25 ans n’ont pas pris une ride ! D’une histoire à l’autre, on change d’univers, on passe par toutes les émotions et on se régale ! La mise en page initiale a forcément été modifiée pour s’adapter à ce nouveau format, mais on ne perd rien !
Kaléidoscope d’histoires, c’est une belle sélection, un très beau recueil, pour découvrir ou redécouvrir 25 ans d’albums et les partager avec les plus jeunes !

nutsUn écureuil vole un fruit à un autre écureuil. Il s’enfuit avec son butin qu’il laissera un peu plus loin parce qu’il a trouvé mieux à chaparder : une fleur. Ses victimes se lancent à sa poursuite, et sont bien décidées à se venger !
Mais il continue de les narguer, jusqu’au moment où la chance tourne…
Rira bien qui rira le dernier, comme on dit souvent !

costerQuand on est un petit animal de compagnie, type cochon d’inde ou hamster, la cohabitation avec ses congénères est parfois difficile… Impossible d’être tranquille quand l’un des deux est complètement excité, qu’il saute partout, grimpe, et gesticule sans trop faire attention à ce qu’il se passe autour de lui…
Il va falloir mettre au point un plan d’attaque pour le calmer, c’est une question de survie !

pichienDans un square, un chien poursuit un pigeon. Il est déterminé, il saute, il détale, il revient, il repart, mais ne lâche pas son objectif des yeux. Mais le pigeon se défend, en esquivant les coups de pattes et les coups de langue… Comme ça ne suffit pas à décourager le chien, le volatile va être obligé d’employer les grands moyens…
Et je peux vous dire que ça va calmer les ardeurs du chien !

panchemarAlors qu’il se promène dans les bambous, un jeune panda se retrouve nez à nez avec une panthère. Effrayé, il court, il s’enfuit, toujours poursuivi. Une racine le fait trébucher, et il s’apprête à passer un sale quart d’heure… Il ferme les yeux, terrorisé, et quand il les rouvre, plus de panthère à l’horizon ! Ouf ! Mais une petite souris passe par là, et finalement, cette fois-ci, c’est lui le méchant !

Ces quatre petits albums sont quatre petits bijoux, sans texte mais avec de très belles illustrations de Layla Benabid.
Quatre histoires sans paroles plus subtiles qu’il n’y paraît, qui m’ont fait pouffer lors de leur découverte tant l’image, tout en noir et blanc avec uniquement une couleur par album, est vivante et expressive. Et puis finalement, cet écureuil qui embête tout le monde, ce hamster un peu agaçant, ce chien excité un peu fou, et ce panda qui aussi doux qu’il soit a également sa part d’ombre, bien qu’ils soient des animaux, ont finalement bien des traits de caractère communs avec les humains…
C’est simple et fort !
Vous pouvez découvrir des pages intérieures de ces albums sur le site des éditions Rêves Bleus.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué d’autres livres d’Isabelle Wlodarczyk (Surtout ne prends pas froid, Léo et Célestin, Sur mon arbre perché et La petite disparue), Toni Demuro (La cheneuille), Lucie Vandevelde (Dans mes rêves et Le jardin des secrets) et Layla Benabid (Chapillon, Kid-do, Nounours et Li-loup).
Retrouvez également nos interviews d’Isabelle Wlodarczyk, Lucie Vandevelde et Layla Benabid.

Choco et Gélatine
de Yann Kebbi
Sarbacane
16,50 €, 263  x 372 mm, 40 pages, imprimé en Malaisie, 2014.
Pedro Crocodile et George Alligator
de Delphine Perret
Les fourmis rouges
16,50 €, 247 x 328 mm, 24 pages, imprimé au Portugal, 2014.
Les Fables de La Fontaine
Illustrées par Emmanuel Fornage
Circonflexe
29 €, 277 x 370 mm, 70 pages, imprimé en Chine, 2014.
Célestin rêve
Texte d’Isabelle Wlodarczyk, illustré par Toni Demuro
Rêves bleus
10 €, 145 x 210 mm, 36 pages, imprimé en France, 2014.
Les trois dragons
de Lucie Vandevelde
Les Minots
14 €, 240 x 195 mm, 32 pages, imprimé en France, 2014.
Carnet d’artiste : Au pays des dragons
de Lucie Vandevelde
Les Minots
13 €, 210 x 270 mm, 24 pages, imprimé en France, 2014.
Kaléidoscope d’histoires
Collectif
Kaléidoscope
25 €, 228 x 285 mm, 237 pages, imprimé en Italie, 2014.
Nuts
de Layla Benabid
Rêves bleus dans la collection Cartoons
5,90 €, 150 x 150 mm, 32 pages, imprimé en France, 2014.
Coster
de Layla Benabid
Rêves bleus dans la collection Cartoons
5,90 €, 150 x 150 mm, 32 pages, imprimé en France, 2014.
Pichien
de Layla Benabid
Rêves Bleus dans la collection Cartoons
5,90 €, 150 x 150 mm, 32 pages, imprimé en France, 2014.
Panchemar
de Layla Benabid
Rêves bleus dans la collection Cartoons
5,90 €, 150 x 150 mm, 32 pages, imprimé en France, 2014.

Marianne

You Might Also Like

Ne pas baisser les bras !

Par 11 octobre 2014 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, je vous présente deux albums coups de cœur et surtout deux héros qui vont au bout de leurs envies, quoiqu’il arrive ! Alors on ne se laisse pas aller, on ne baisse pas les bras, on lève le nez et on met un pied devant l’autre ! Allez, hop !

l'ours masquéGrand Ours Brun a la tête ailleurs et le cœur gonflé de belles pensées : il est amoureux ! Seul problème, sa douce est une ourse blanche rencontrée l’été passé, et qui depuis, vit loin de lui, sous d’autres latitudes. Il se décide enfin à vouloir lui déclarer ses sentiments : mais comment faire parvenir le message à l’autre bout du monde ? Un lâcher de ballons ? S’ils tombent dans l’océan, les poissons risquent l’asphyxie. Du poisson ? Il va pourrir, et puis l’ourse blanche n’en manque pas. Ce serait du gaspillage ! Un feu d’artifice ? La banquise va fondre… Il va finir par trouver une solution ! Il suffit d’écouter son cœur !
Quel belle histoire ! L’amour, l’amitié et la ténacité sont au cœur de ce très beau conte de France Quatromme. L’ours masqué est un album plein de douceur et de tendresse où les questions écologiques (gaspillage, réchauffement climatique, pollution des océans, importance de la consommation locale,…) sont abordées avec finesse. Ce n’est pas didactique, pas dramatique, seulement poétique ! Et avec les illustrations de Mélanie Desplanches, qui sont encore une fois magnifiques, mon cœur a terminé de s’emballer !
Un album pour aller chercher le meilleur au fond de soi !

le chemin d'antoninAntonin a quelque chose de très important à faire. Il marche, il avance sur le chemin. Mais il y a toujours quelqu’un pour l’arrêter : un petit-déjeuner chez l’un, un coup de main chez les autres, une petite baignade entre amis,… Même son amie Eulalie veut le détourner de son objectif. Mais quel objectif d’ailleurs ? Peu importe, il faut qu’il avance et que plus rien ne l’arrête ! C’est décidé !
Et il a bien raison Antonin ! C’est bien de partager de bons moments, de donner un coup de main à ceux qui en ont besoin, d’écouter l’autre, mais parfois, il faut aussi savoir prendre le temps de s’écouter et d’aller au bout de ses envies personnelles ! Ce beau message philosophique est porté par les mots de Catherine Blanc, et les illustrations d’Audrey Pannuti.
Le chemin d’Antonin est un album plein de justesse, pour que chacun puisse réfléchir à la route qu’il veut emprunter, personnellement, sans être influencé !
Vous pouvez parcourir cet album sur le site des éditions L’initiale.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué d’autres livres de France Quatromme (Habille-toi Zaza !, Les monstres de la nuit et Le géant de la grande forêt), Mélanie Desplanches (Le loup beauté), Catherine Leblanc (Le grand méchant livre, Drôle de bonhomme, Plus vite ! Mes véhicules, Soleil, Ce crime, Ma couleur, Au lit Ludo !, Le goût d’être un loup, Les petites personnes, Au revoir, bonjour, Lulu et Moussu, Le prince Kangor et Mon gros dico des monstres à ratatiner) et Audrey Pannuti (La recette de moi). Retrouvez également notre interview de France Quatromme et notre interview de Catherine Leblanc.

L’Ours Masqué
Texte de France Quatromme, illustré par Mélanie Desplanches
Les minots
13,50 €, 240 x 195 mm, 32 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-certifié, 2014.
Le chemin d’Antonin
Texte de Catherine Leblanc, illustré par Audrey Pannuti
L’initiale
12 €, 200 x 200 mm, 24 pages, imprimé en France, 2014.

Marianne

You Might Also Like

Avoir un petit sourire en coin…

Par 2 septembre 2014 Livres Jeunesse

Mais si vous voyez bien de quoi je parle, j’en suis certaine ! Ce petit sourire en coin qui apparaît quand on est attendri et charmé par un bel album. C’est ce qui m’est arrivé récemment avec ces deux albums !

je t'aimeUne petite fille voudrait inscrire « Je t’aime ! » sur son dessin avant de l’offrir. Mais elle ne sait pas encore écrire. Elle se rend donc chez les voisins. Mais elle n’y comprend rien : Fatima a dessiné un gribouillis, Sayako des signes étranges, et Micha, n’en parlons pas ! Et c’est ainsi à tous les étages…
Ce que cette petite fille ne sait pas, c’est que tous ces drôles de dessins veulent bien dire je t’aime ! En arabe, en grec, en russe, en grec, en tamoul… Toutes les langues ont une manière d’exprimer l’amour !
Avec une histoire simple, tendre et poétique mais pas mièvre, Géraldine Elschner s’intéresse aux alphabets et aux cultures du monde. Et surtout, les illustrations pleines de vie et de douceur de Cécile Vangout, que j’aime décidément beaucoup, donnent beaucoup de relief à ce bel album : dans les appartements, on trouve des indices de la culture des habitants, et les écritures du monde entier sont mises en valeur.
Un très bel album pour dire et écrire Je t’aime ! dans toutes les langues !
Vous pouvez feuilleter quelques pages de l’album sur le site des éditions L’élan Vert.

le loup beautéLe Loup Beauté est passionné par les chaussures. Bottes, bottines et bottillons n’ont pas de secret pour lui. Mais voilà, quand on est un loup, on est plutôt destiné à manger des petits cochons et ouvrir une boucherie. Et autour de lui et dans sa famille, on se moque, on le raille… Difficile de résister à la pression, mais le Loup Beauté tient bon. Écouter son cœur, c’est vivre heureux !
Coup de cœur pour cet album qui encourage à vivre sa vie comme on l’entend, et à cultiver la différence ! Angéline Chusseau nous conte une belle histoire, avec des pointes d’humour et beaucoup de tendresse pour ce loup persévérant. Les illustrations de Mélanie Desplanches m’ont beaucoup plu également, à base de peinture et d’une foule de détails malicieux (en fin d’ouvrage, on a même le droit d’entrer un tout petit peu dans les coulisses de l’illustratrice, un bonus bien trouvé).
Un album pour apprendre à gérer la pression collective et à vivre selon ses propres désirs !
Vous pouvez feuilleter quelques pages de l’album sur le site des éditions Les Minots.

Quelques pas de plus
Nous avons déjà chroniqué d’autres albums de Cécile Vangout (D’où il vient ce gros chagrin ?, Petit Minus, Et tu es né…, Est-ce que vous m’aimerez encore… ?, Lulu et Moussu, Je n’irai pas !, J’attends Mamy et Giga Boy) et Angéline Chusseau (Kalou et le fantôme d’en face). Retrouvez également notre interview de Cécile Vangout.

Je t’aime !
Texte de Géraldine Elschner, illustré par Cécile Vangout
L’élan vert dans la collection Roudoudou
10,20 €, 216 x 216 mm, 24 pages, imprimé en Chine, 2014
Le loup beauté
Texte d’Angéline Chusseau, illustré par Mélanie Desplanches
Les Minots
13,50 €, 240 x 195 mm, 32 pages, imprimé en France, 2014

À part ça ?

Si vous aimez les motifs de la couverture de Je t’aime !, sachez qu’ils sont l’œuvre des tampons de Fabienne Muller, qui possède un site, La Fabutineuse.

Marianne

You Might Also Like

Vagues et profondeurs

Par 12 juillet 2014 Livres Jeunesse

A vos masques et tubas, nous plongeons !

bloub bloub bloubUn livre qui s’ouvre à la verticale (on met la tranche en haut et on soulève les pages), ce n’est pas banal ! Mais rien d’étonnant quand on plonge un peu plus dans l’histoire, qui se passe tout en hauteur… Un petit garçon flotte sur sa bouée, et profite du soleil et du bruit de l’eau. Bloub bloub bloub : de petites bulles apparaissent à la surface… C’est son papa qui lui fait une farce et le soulève à bout de bras. Puis viennent une tortue, un morse, une baleine et même une pieuvre ! Quelle aventure ! Attention à la chute ! Yuichi Kasano joue avec les mots et les sons, mais aussi l’image (avec ce format tout en hauteur) pour faire rire le lecteur et rendre vivante cette histoire toute simple mais efficace ! J’aime le trait des illustrations, douces et expressives ! Un album carré et plein d’humour à emporter en vacances !

eviEvi est une petite vague. C’est son premier été, la première fois qu’elle va rencontrer des enfants qui eux-mêmes n’ont encore jamais goûté au plaisir de la mer. Elle va rencontrer Eva, qui joue sur la plage. Malheureusement, comme toutes les vagues, elle ne peut pas rester longtemps et doit se retirer. Mais elle reviendra demain, et les jours suivants. Eva ramasse des coquillages, met la tête sous l’eau et construit des châteaux de sable. Et Evi, la vague de l’été, observe… Quelle belle histoire nous conte Jeanne Taboni Miserazzi ! Une sorte de récit initiatique autant pour Evi que pour Eva et un regard tendre porté sur l’été et ses bonheurs simples ! Les illustrations de Célia Dumont sont magnifiques et on sent vraiment le mouvement des vagues… De quoi s’imaginer très loin, au bord de l’eau !
Vous pouvez feuilleter quelques pages sur le site des éditions Les minots.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué d’autres livres de Jeanne Taboni Miserazzi (Le prof à la grosse tête, Pablito le semeur de mots et Le petit garçon qui aimait le rose).

Bloub bloub bloub
de Yuichi Kasano
L’école des loisirs
8,70 €, 180 x 170 mm, 24 pages, imprimé en France, 2014
Evi, la vague de l’été
Texte de Jeanne Taboni Misérazzi, illustré par Célia Dumont
Éditions Les Minots
13,50 €, 240 x 195 mm, 32 pages, imprimé en France, 2014

A part ça ?

Les pontes de l’origami réunis dans une exposition, ça donne Surface to Structure, et c’est impressionnant !

Marianne

 

You Might Also Like