La mare aux mots
Parcourir le tag

Éditions Volpilière

Un pied là où il ne fallait pas

Par 19 septembre 2013 Livres Jeunesse

Deux romans qui nous parlent d’adolescents fragiles qui mettent un pied là où ils ne fallait pas et d’amis qui se battent pour que le pire n’arrive pas.

Proie idéaleMorgane n’est pas rentrée au foyer Louise-Michel, ses amies Cam et Ljuba s’inquiètent. Elles savent que la jeune fille avait rendez-vous avec un photographe pour assouvir son rêve, devenir mannequin. Le shooting a-t-il pris plus de temps que prévu ? Mais les heures passent, Morgane ne rentre pas et la tension monte. Et pendant que Cam et Ljuba s’organisent, Morgane sombre dans l’enfer.

Proie idéale est un roman captivant de bout en bout, Charlotte Bousquet nous parle de l’espoir d’une jeune fille qui veut se sortir de son quotidien dans un foyer et qui va tomber dans quelque chose qu’elle n’aurait même pas imaginé. On parle aussi ici de jeunes qui démarrent mal dans la vie et qui espèrent s’insérer, des préjugés (Ljuba jeune manouche est victime des pires a priori mais a elle-même des a priori avec la police notamment), de l’amitié. C’est vraiment un roman fort, très fort mais qui va parfois assez loin pour de trop jeunes lecteurs (je lis à certains endroits qu’il est pour les ado de 13-14 ans, j’aurai du mal à le faire lire à un ado de cet âge… mais c’est fort possible que je me trompe !). En tout cas c’est un thriller vraiment prenant, bien écrit, qui décrit avec justesse l’adolescence, qui fait passer des messages sans aucune lourdeur (sur la tolérance, sur les a priori, sur le danger de certains adultes,…), un roman très dur, parfois violent… comme la réalité.
Bande annonce du livre

Dans l'enfer d'EcomondeEsteban, élève de terminale, n’est pas du genre à l’aise, il est plutôt celui qui se fait chahuter par les autres. Le jour où un adulte l’accoste pour lui proposer de faire partie d’une organisation qui va sauver le monde il sent qu’il peut enfin devenir important. Gilles, un garçon qui l’a défendu lors d’une bagarre, se rend compte dans quoi Esteban met les pieds et ne laissera pas faire.

Anne Loyer et Ingrid Chabbert abordent donc les sectes dans Dans l’enfer d’Écomonde. Un roman captivant… même si d’après moi il aurait mérité d’être plus long, on passe trop vite d’une scène à l’autre, tout est trop vite résolu, on a trop vite fini le livre… Elles tenaient un bon sujet et c’est vraiment bien écrit… on est un peu frustré ! Mais l’avantage d’un roman aussi court c’est qu’il peut intéresser des adolescents qui ne sont pas de grands lecteurs. Les jeunes sont souvent fragiles et donc de bonnes cibles pour les sectes, ce roman peut leur faire prendre conscience des dangers. Un roman écrit par un duo qui fonctionne décidément très bien.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà parlé de livres de Charlotte Bousquet (Rouge tagada et Précieuses, pas ridicules), d’Anne Loyer (La rentrée de Noé, La petite enquiquineuse et le vieux géant, Candy, Sur les quais, Ma grande sœur et Moi Einstein gardien de maizoo ) et d’Ingrid Chabbert (Le livre de maman, Y’a un monstre à côté, Les chaussettes qui puentIndira l’indépendante, Firmin, Un accordéon sinon rien, La vérité sort toujours de la bouche des enfants, La mémoire aux oiseaux, L’oiseau, Les écharpes de Mamie Berthe, Tonnerre de catch, La fête des deux mamans, Raconte-moi la révolution, Les yeux du parapluie, Sur les quais et Le bateau de Malo). Retrouvez aussi notre interview d’Anne Loyer et celle d’Ingrid Chabbert.

Proie idéale
de Charlotte Bousquet
Rageot dans la collection Rageot Thriller
9,90€, 146×210 mm, 218 pages, imprimé en France, 2013.
Dans l’enfer d’Écomonde
d’Ingrid Chabbert et Anne Loyer
Éditions Volpilière
9€, 150×210 mm, 100 pages, imprimé en France, 2013.

A part ça ?

On cartoonEn ce moment, à Toulouse et dans le reste de la région Midi-Pyrénées, se déroule On Cartoon, un festival dédié au dessin animé avec un programme des plus alléchants ! Des films dont on vous a parlés comme Le Tableau, Pinocchio, Le Gruffalo, des avants-premières de Ma maman est en Amérique, elle a rencontré Bufflo Bill, La sorcière dans les airs, Lettre à Momo, et d’autres encore, des courts métrages (dont certains conçus dans la région)… À noter aussi la présence de certains réalisateurs !  Bref il y a de quoi se régaler ! La programmation à Toulouse est ici et dans le reste de la région . Si vous y allez, vous nous racontez ?

Gabriel

You Might Also Like

Sans les parents !

Par 13 septembre 2013 Livres Jeunesse

Mes premières vraies vacances
J’en rêvais depuis longtemps
Et cette année j’ai la chance
De partir sans mes parents
Ce n’est pas que ma famille
Soit vraiment collet monté
Mais moi je suis grande fille
J’ai besoin de liberté
Mes premières vraies vacances,
France Gall

Ah partir sans les parents… En colo, en voyage scolaire… ou fuguer ! Voici deux albums (pour les jeunes lecteurs) et trois romans sur des jeunes qui vont passer plusieurs nuits loin des parents… et ça ne sera pas toujours rose…

Génial ! Mon école part... en classe de neigeLe jour tant attendu est enfin là ! Les classes de CP et CE2 partent en classe de neige ! Quelle joie pour Mathilde (même si son petit frère est aussi de la partie) et ses copines ! Séparation avec les parents (qui pleurent plus que les enfants), voyage en car (qui remue l’estomac), découverte des dortoirs, de la cantine et bien-sûr cours de ski, courses de luge,… On ne va pas ramener que des photos de ce séjour !

Avec énormément d’humour, Laurent Audouin nous parle de quelque chose que certains ont connu (moi c’est mon cas), la fameuse classe de neige ! Pour la plupart on n’est jamais parti aussi longtemps sans les parents (et sans aucun membre de la famille), on n’a jamais dormi dans des dortoirs à plusieurs (on n’a jamais même fait son lit… aheum…), on découvre aussi les sports d’hiver. Laurent Audouin a un vrai sens de l’observation, il croque parfaitement ces petits séjours, le quotidien des enfants. On est ici plus près du roman jeunesse (même si c’est richement illustré) pour jeunes lecteurs que de l’album à proprement dit. C’est très drôle autant au niveau des textes que de l’illustration, vraiment on adore !

Génial !  Mon école part... en classe de merCette année Mathilde est en CM2 et elle part en classe de mer ! Le souci c’est que les CE2 y vont aussi… et donc son frère Pierre… Les voilà partis pour une semaine en Bretagne ! Au programme : catamaran, visite d’un phare et d’un chalutier, découverte de la faune et de la flore aquatique mais aussi confection de crêpes sans oublier la boum et l’achat des cadeaux ! Bref un séjour pendant lequel ils vont prendre beaucoup de plaisir et qui va rester gravé dans leurs mémoires.

On retrouve donc Mathilde et Pierre deux ans plus tard dans un tout autre décor. Mathilde nous raconte encore son séjour, richement illustré. C’est aussi bien écrit que le précédent, Laurent Audouin croque à merveille ces enfants en voyage scolaire, ils sont drôles et attachants. Décidément une très bonne collection (je n’ai pas lu les autres mais sachez qu’ils partent aussi en classe de découverte, à Paris et au Futuroscope !).

J'ai passé l'âge de la coloA quatorze ans partir encore en colo… franchement… Sybille n’en a aucune envie ! Les dortoirs, la peur d’être malade dans le car, les anims,… De toute façon elle n’a pas le choix ! Et si finalement c’était pas si mal ?

Sophie Adriansen raconte avec beaucoup d’humour et de justesse les colonies de vacances et tout ce que ça comporte : les amis qu’on croit connaître depuis toujours au bout de quelques jours, la peur d’être catalogué d’entrée, les amours d’une semaine (et la peur d’être celui ou celle qui n’en a pas), les animateurs qui sont à peine plus vieux que vous (surtout quand on a 14 ans),… Sous forme de journal, on suit les aventures de Sybille, ses peurs, ses espoirs, ses amitiés, ses amours, ses pensées en tout genre. Bien entendu la colo qui était redoutée deviendra un grand moment, de ceux dont on se souvient longtemps. Un très joli roman.

Les yeux de LisaManon c’est pas le genre de fille qu’on remarque au lycée, plutôt discrète. Lisa par contre… Look androgyne (au départ Manon l’avait prise pour un garçon), cheveux courts en bataille, percing… Très troublée par Lisa, Manon veut se rapprocher d’elle et très vite elle sent une fêlure. Elle décide de lui changer les idées en l’amenant à la mer… Seulement il faut convaincre les parents ! Ils acceptent à condition qu’Ambre, la cousine majeure de Manon les accompagne. Dès le départ rien ne se passe comme prévu, Ambre descend une station avant pour rejoindre son copain. C’est un séjour qu’elles n’oublieront pas…

On est loin de l’ambiance du roman précédent, Les yeux de Lisa de Karine Reysset est un roman assez noir, dur… On aborde ici des thèmes difficiles mais ce n’est jamais plombant. Karine Reysset a une belle écriture, elle nous entraîne avec Lisa dans ces vacances pas vraiment idéales. C’est vraiment un très beau roman, très fort. On parle ici d’amitié mais aussi d’abus sexuels, d’attirance pour une personne du même sexe, d’ambiguïté sexuelle. On parle aussi des premières vacances sans parents, quand on se sent grand d’un coup et que finalement… Le genre de roman qui marque.

La mépriseTout casser, tout. L’amitié avec sa meilleure amie, le rapport avec les parents, quitter son petit copain et fuir. C’est ce qui se passe pour Noémie qui menait jusqu’ici une vie normale. Pourquoi cette ado a décidé de briser tous ses liens avant de s’enfuir ? Pourquoi s’enfuit-elle ? A quoi correspond le compte à rebours du livre ?

Ici non plus ce n’est pas une ambiance joyeuse. On parle de choses dures et on assiste à une sorte d’autodestruction (qui n’ira pas trop loin, rassurez-vous !). Michaël Espinosa commence son roman par une scène énigmatique puis chaque chapitre est précédé du nombre de jour qui sépare Noémie de la première scène, compte à rebours qui ajoute beaucoup de suspense au récit. Que va-t-il se passer dans 20 jours… 19 jours… 18 jours… (et la chute n’est pas du tout téléphonée). Un roman prenant, captivant sur la fuite, le secret, la vengeance, sur l’adolescence.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué des livres de Laurent Audouin (Tout le monde peut se tromper même moi ! et Ma demi-soeur que j’aime en entier).

Génial ! Mon école part… en classe de neige
de Laurent Audouin
Les p’tits bérêts dans la collection Génial ! Mon école part…
13€, 162×205 mm, 51 pages, imprimé en Italie, 2012.
Génial ! Mon école part… en classe de mer
de Laurent Audouin
Les p’tits bérêts dans la collection Génial ! Mon école part…
13€, 162×205 mm, 52 pages, imprimé en Italie, 2012.
J’ai passé l’âge de la colo !
de Sophie Adriansen
Éditions Volpilière
9€, 150×210 mm, 105 pages, imprimé en France, 2012.
Les yeux de Lisa
de Karine Reysset
L’école des loisirs dans la collection Médium
8,50€, 125×190 mm, 101 pages, imprimé en France, 2013.
La méprise
de Michael Espinosa
Oskar éditeur dans la collection Société
12,95€, 130×210 mm, 160 pages, imprimé en Europe, 2013.

A part ça ?

Connaissez-vous Paf le P.A.F. ? C’est un blogueur père au foyer (tout comme moi il y a quelques temps). On vous en a déjà parlé mais son blog est entièrement refait et ça vaut le coup d’œil ! C’est là : http://paf-le-paf.fr.

Gabriel

You Might Also Like