La mare aux mots
Parcourir le tag

Eléonore Thuillier

Les dinos sont parmi nous…

Par 24 mars 2016 Livres Jeunesse

Vous y croyez, vous, à la disparition des dinosaures ? Non ? Et bien vous avez raison ! La preuve en deux albums farfelus.

Je ne suis pas un loup
Texte de Sophie Lescaut, illustré par Éléonore Thuillier
Kaléidoscope
13 €, 250×250 mm, 32 pages, imprimé en Italie, 2016.
Libérez les dinos ! 
Texte d’Ingrid Chabbert et Anne Loyer, illustré par Estelle Billon-Spagnol
Frimousse, dans la collection Papillon
9 €, 150×210 mm, 48 pages, imprimé en France, 2016.

You Might Also Like

Héroïnes pour enfants

Par 9 mai 2015 Livres Jeunesse

Louna et le spectacle de cirqueAlors qu’ils jouent à faire une course d’escargots, Louna et son copain voient passer le cirque. Forcément, les deux enfants ont envie d’aller voir le spectacle ! Ils imaginent déjà qu’il y aura des clowns ou encore des équilibristes, vraiment il FAUT y aller ! Sauf que la réponse de la mère de Louna est sans appel : NON ! Elle a donc une idée : ils vont faire eux même un spectacle !
Une héroïne drôle et tendre qui va plaire aux enfants. Je serai bien embêté pour vous dire quel animal est Louna, mais elle nous a séduits !
Un joli petit album sur les spectacles… et les super grands-mères !

Louna et le préféré doudouUn peu moins convaincu par l’autre aventure de Louna, Louna et le préféré doudou (rien que le titre me semble avoir un problème !). Une histoire de doudou préféré, donc, mais moins drôle et originale que celle de l’album précédent. Il n’en reste pas moins que le personnage est bien croqué et que les illustrations sont tendres et drôles.

Les mêmes vus par Les lectures de Liyah.

la tempêteDe gros nuages arrivent, Émilie et Stéphane sont dehors. Le vent est de plus en plus fort, des gouttelettes commencent à tomber, c’est amusant ! Mais leur mère les rappelle vite à l’ordre, il faut rentrer ! Dans la maison, c’est moins drôle, il fait tout sombre en plus ! Et d’un coup, il fait même nuit, la tempête a provoqué une panne d’électricité ! Heureusement qu’il y a les bougies…
Tout y est dans cet album d’Émilie, le personnage de Domitille de Pressensé qu’on adore. La tempête qui est amusante au départ, puis qui fait un peu peur, la joie de manger à la lueur des bougies, la peur que la maison s’envole, le côté rassurant du lit… Domitille de Pressensé continue de parfaitement croquer l’enfance avec cet album qui rappellera des souvenirs à bien des enfants… et même aux adultes !

Emilie T24Cette année (même si ça ne se voit pas), Émilie fête ses quarante ans ! L’occasion pour sortir un album spécial anniversaire. Tout le monde est là, Sidonie, Guillaume, Nicolas… Émilie va souffler ses bougies et ouvrir ses cadeaux. Mais tout ne se passera pas comme prévu… Encore un album très tendre. On nous offre même six cartons d’invitations pour un anniversaire réussi ! Bon anniversaire Émilie !
Le même vu par Le tiroir à histoires.

9782092549292Elle est très gaie sur son vélo Lulu-Grenadine, jusqu’à ce qu’elle croise un petit garçon de sa classe qui, lui, n’a plus ses petites roues… Lulu-Grenadine est vexée… Et si c’était le bon moment pour apprendre à faire du vélo comme les grand-e-s ?
C’est une étape de l’enfance que beaucoup d’enfants connaissent, le passage du vélo avec roulettes au vélo de grand-e ! Les albums de Lulu-Grenadine racontent souvent avec beaucoup de justesse des petites épreuves ou des étapes comme celle-ci que connaissent nos enfants.
Une très bonne série où les enfants reconnaissent leur quotidien.
Le même vu par Les mercredis de Julie, Les lectures de Liyah et Enfantipages.

Wa-Wa fait du shoppingSophie et Wa-Wa sont invitées par Ben et Sam. Il faut une nouvelle robe pour Sophie et surtout il faut acheter des cadeaux ! Alors, hop ! Au centre commercial ! Wa-Wa découvre les escaliers roulants, le bonheur de boire un milk-shake ou de traîner au rayon jouet !
Ce qui m’a tout de suite attiré dans les aventures de Wa-Wa, c’est le trait de crayon de Laura Wall. J’adore ce genre d’illustrations qui me rappelle les héros de Gilles Gay qui ont marqué mon enfance (La Noiraude et Antivol), mais aussi les superbes dessins d’Alison Muray (1 2 3 Attrape-moi !, ABC Chien Gourmand, Bas les pattes Zac ! et Petite souris). Je trouve l’album non seulement beau esthétiquement parlant, mais aussi tendre et drôle.

Wa-Wa va à l'écoleC’est le premier jour de classe pour Sophie, et elle n’a pas envie d’y aller. Surtout que les oies ne sont pas admises à l’école, c’est sa mère qui le lui a dit… Sophie s’imagine mal vivre cette épreuve sans son ami.
Là encore, c’est plein de tendresse et d’humour, décidément j’aime beaucoup l’univers de Wa-Wa, avec ses grands aplats colorés. Un chouette album sur l’école.

Rosie & Rosette en croisiere s'amusentRosie et Rosette ont gratté le ticket gagnant au supermarché, elles ont gagné une belle croisière ! À bord de l’énorme paquebot, le capitaine Stubing les accueille. Elles vont pouvoir se dorer la couenne en lisant du Guillaume Museau… enfin ça c’est ce qu’elles avaient prévu…
Quel bonheur de retrouver Rosie et Rosette, les deux petites truies d’Éléonore Thuillier. Les références font se poiler les parents et l’humour fait se gondoler les enfants.
Un album plein d’humour et bourré de références-clin d’œil pour les parents.
Le même vu par Enfantipages et Chez Clarabel.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué des ouvrages de Marie Quentrec (Yoyo : Je ne veux pas dormir et Le doudou de la maîtresse), de Domitille de Pressensé (La tente de campingLes marionnettes, Émilie le grand désordre, Émilie attend le père NoëlÉmilie en route pour l’école, Émilie et le pique-nique, L’alphabet, Les chiffres, Émilie au marché, Émilie et le bébé de neige, Émilie fait pipi au lit, Émilie et le doudou, Émilie et les poussins, La maison d’Émilie et les 16 premiers de la nouvelle série et les autres séries d’Émilie), de Laurence Gillot (Petit-Paul rentre de l’école et Lulu-Grenadine dort chez une copine), de Lucie Durbiano (Lulu-Grenadine dort chez une copine, Les quatre sœurs, 4 saisons et Charles Trénet) et d’Éléonore Thuillier (La princesse Burp, Rosie et Rosette vont chez Mémé, Le loup qui fêtait son anniversaire, Rosie et Rosette 100 % pur porc avec un zeste de loup, Le loup qui voyageait dans le temps, Le loup qui n’aimait pas Noël, P’tit loup rentre à l’école, Sur la route des formes, Gros gris, La jungle en haleine, Adam est fort, Le grand lapin blanc, Mon papa est un zarzouilleur et Jour de piscine). Retrouvez également notre interview d’Éléonore Thuillier et de Domitille de Pressensé.

Louna et le spectacle de cirque
de Marie Quentrec
Larousse dans la série Louna
6,90 €, 210×210 mm, 36 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2015.
Louna et le préféré doudou
de Marie Quentrec
Larousse dans la série Louna
6,90 €, 210×210 mm, 36 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2015.
Émilie la tempête
de Domitille de Pressensé
Casterman dans la série Émilie
5,75 €, 202×252 mm, 28 pages, imprimé en Italie, 2014.
Émilie fête son anniversaire
de Domitille de Pressensé
Casterman dans la série Émilie
5,75 €, 202×252 mm, 28 pages, imprimé en Chine, 2015.
Lulu-Grenadine fait du vélo
Texte de Laurence Gillot, illustré par Lucie Durbiano
Nathan dans la série Lulu-Grenadine
5,95 €, 165×210 mm, 32 pages, imprimé en France, 2014.
Wa-Wa fait le shopping
de Laura Wall (traducteur non crédité)
Alice Jeunesse dans la série Wa-Wa
9,90 €, 220×220 mm, 48 pages, imprimé à Malte, 2015.
Wa-Wa va à l’école
de Laura Wall (traducteur non crédité)
Alice Jeunesse dans la série Wa-Wa
9,90 €, 220×220 mm, 48 pages, imprimé à Malte, 2015.
Rosie & Rosette en croisière s’amusent
d’Éléonore Thuillier
De la Martinière Jeunesse dans la collection Rosie & Rosette
7,90 €, 220×160 mm, 32 pages, imprimé en France, 2015.


Gabriel

You Might Also Like

Princesse, loup et sorcière, pour rire !

Par 17 mars 2015 Livres Jeunesse

princesse burpAloa est une princesse. Une princesse qui rote à tout va. Ses parents l’aiment comme ça, mais en grandissant, cette habitude lui pose quelques problèmes pour vivre en société, et trouver le prince charmant… Mais a-t-elle besoin de changer pour trouver sa place dans le monde ? Pas sûr…
Même si cette princesse attend un peu passivement le prince charmant et sourit à tous les prétendants, et qu’on aimerait la voir prendre sa vie en main de manière un peu plus indépendante, elle finira par réussir à s’épanouir en s’acceptant telle qu’elle est ! Le sujet du rot, fera certainement beaucoup rire les enfants, et en même temps Élé Gora réussit à ne pas trop tomber dans le domaine scatologique. Les mots sont bien choisis, le texte est plein d’humour. Quant aux illustrations d’Éléonore Thuillier, elles fourmillent de détails hilarants, mêlant décor moyenâgeux et modernité !
La princesse Burp, un album drôle, mêlant humour et amour, pour s’accepter tel que l’on est !

si ta voisine est une sorcièreEst-ce que vous savez, vous, comment on peut reconnaître une sorcière ?
Rien de plus facile, il y a quelques signes qui ne trompent pas ! Mais une fois que vous l’avez repérée, il va falloir apprendre à vivre en sa compagnie : ne pas croire les parents qui essaieront de dire que ce n’est qu’une vieille dame, lui voler son balai, chercher dans son grimoire une formule pour la transformer…

si tu rencontres un loup dans la forêtdans la forêtSi l’on rencontre un loup dans la forêt, il faut d’abord prévenir ses parents. Ensuite, il faut aller l’affronter, tout seul : le divertir en faisant des bulles, lui donner sa petite sœur pour le rassasier, lui lire des contes de fées pour lui faire comprendre qu’il n’a pas intérêt à vous manger, s’adresser directement à ses parents pour leur expliquer que leur enfant est mal élevé… Bref, il y a de quoi faire !
Avec ces guides simples et complets, plus aucune raison d’avoir peur des loups ou des sorcières qui nous entourent ! Avec les conseils futés et plein d’humour de Céline Claire, on ne risque rien ! À part peut-être, quelques rires ! Quant aux illustrations de Romain Guyard, elles sont drôles et expressives !
Deux guides essentiels à avoir dans sa bibliothèque pour savoir quoi faire face à un loup ou une sorcière !

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué d’autres livres d’Éléonore Thuillier (Rosie et Rosette vont chez Mémé, Le loup qui fêtait son anniversaire, Rosie et Rosette 100 % pur porc avec un zeste de loup, Le loup qui voyageait dans le temps, Le loup qui n’aimait pas Noël, P’tit loup rentre à l’école, Sur la route des formes, Gros gris, La jungle en haleine, Adam est fort, Le grand lapin blanc, Mon papa est un zarzouilleur et Jour de piscine), Céline Claire (Le jour où j’ai rencontré le monstre) et Romain Guyard (20 bonnes raisons d’aller à l’école et 20 bonnes raisons de croire au Père Noël). Retrouvez également notre interview d’Éléonore Thuillier.

La princesse Burp
Texte d’Elé Gora, illustré par Éléonore Thuillier
Kaléidoscope
13 €, 216 x 276 mm, 36 pages, imprimé en Italie, 2014.
Si ta voisine est une sorcière
Texte de Céline Claire, illustré par Romain Guyard
Frimousse dans la collection Les conseils de Pépé Jeannot
11 €, 187 x 187 mm, 26 pages, imprimé en Lettonie, 2014.
Si tu rencontres un loup dans la forêt
Texte de Céline Claire, illustré par Romain Guyard
Frimousse dans la collection Les conseils de Pépé Jeannot
11 €, 187 x 187 mm, 26 pages, imprimé en Lettonie, 2014.

À part ça ?

Pierre Carreau a photographié des vagues. C’est fascinant !

You Might Also Like

Tout le monde va se marrer

Par 16 octobre 2014 Livres Jeunesse

Rosie & Rosette vont chez méméRosie et Rosette ont décidé d’aller voir leur mémé Adèle. Elles font les valises, chargent la 2cv et c’est parti ! Sauf que très vite, la voiture fait de drôles de bruits… et s’arrête ! Sorti d’un buisson, Herbert le Renard (qui aime réparer des voitures pour le plaisir), vient leur donner un coup de main… mais il part avec la voiture ! Et grâce au GPS, il sait comment aller chez mémé ! Vite, il faut sauver la grand-mère.
Rosie & Rosette vont chez Mémé c’est le genre de livre qui me fait pouffer, ricaner. C’est finalement assez difficile de faire rire autant les enfants que les parents, de faire de l’humour pas trop pourri pour que les parents ne trouvent pas ça lourd et pas trop fin pour que les enfants rient franchement, mine de rien ils sont rares ceux qui y arrive aussi bien qu’Éléonore Thuillier, on pourrait citer aussi Nicolas Gouny ou Michaël Escoffier. Ici, c’est bourré de références aux contes et à la culture populaire (y’en a pour tout le monde).
Un régal, on veut la suite !

Onboris j'ai 1 an + 1 an + 1 an + 1 an reste dans le même esprit avec un héros que les enfants connaissent bien et que je découvre en ce qui me concerne : Boris
Boris a 1 an + 1 an + 1 an + 1 an ! Non non pas 4 ans, sinon il n’aurait qu’un seul gâteau et qu’un seul cadeau, alors que quand on a 1 an + 1 an + 1 an + 1 an on a 1 gâteau + 1 gâteau + 1 gâteau + 1 gâteau et pareil pour les cadeaux, et c’est quand même plus classe ! Et en cadeau, Boris a eu 4 parties d’un robot qui combinées font un compagnon plein d’humour.
BorisBoris salut cousine reçoit sa cousine, elle n’est pas méga sympa… mais Boris a une arme infaillible pour radoucir cette chipie qui cogne et jette les jouets…
Boris ne va pas forcément plaire à tout le monde, ce n’est pas hyper politiquement correct dans le langage… moi forcément j’adore ! Tout comme avec Rosie & Rosette, ici on ricane, on pouffe. Je ne connaissais pas ce héros qui a même son DVD, je vais m’y pencher de plus près !
Deux petits albums très drôles avec un héros qui change des Tchoupi et autres Petit Ours Brun !

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué des ouvrages d’Éléonore Thuillier (Le loup qui fêtait son anniversaire, Rosie & Rosette, 100 % pur porc avec un zeste de loupLe loup qui voyageait dans le tempsLe loup qui n’aimait pas NoëlP’tit loup rentre à l’écoleSur la route des formesGros GrisLa jungle en haleineAdam est fortLe grand lapin blancMon papa est un zarzouilleur et Jour de piscine) et de Mathis (Panique au Mini-MarketJe hais les vacances et Du bruit sous le lit). Retrouvez aussi notre interview d’Éléonore Thuillier.

Rosie & Rosette vont chez mémé
d’Éléonore Thuillier
De la Martinière Jeunesse dans la collection Rosie & Rosette
7,50 €, 220×160 mm, 32 pages, imprimé en France, 2014.
J’ai 1 an + 1 an + 1 an + 1 an
de Mathis
Thierry Magnier dans la collection Boris
6,60 €, 140×140 mm, 32 pages, imprimé en Belgique, 2014.
Salut Cousine !
de Mathis
Thierry Magnier dans la collection Boris
6,60 €, 140×140 mm, 32 pages, imprimé en Belgique, 2014.

À part ça ?

La petite salamandre 96Le numéro 96 de La petite Salamandre, la revue des enfants curieux de nature, est sorti ! Comme vous le savez, on adore ce magazine nature à destination des 6-10 ans. Ce mois-ci on a rendez-vous avec le geai des chênes et avec le hêtre, on va apprendre à différencier un cerf d’un chevreuil, on va faire un crumble de la forêt et s’initier à l’origami ! Bien sûr on retrouve nos rendez-vous habituels (poster, concours, courrier des lecteurs, BD…) et nos personnages récurrents ! On aime décidément beaucoup et on conseille souvent à nos amis de s’y abonner !
La petite salamandre, la revue des enfants curieux de nature, n°95. Par abonnement : 29 € pour une année (6 numéros). Renseignements, feuilletage, etc : http://www.petitesalamandre.net.

Gabriel

You Might Also Like

Dis, tu peux lui demander… ? (3/8)

Par 16 juillet 2014 Les invités du mercredi

Cet été, vous pourrez lire, tous les mercredis, une question d’enfant et la réponse d’auteurs, illustrateur-trice-s, éditeur-trice-s… Les enfants ont été nombreux à nous envoyer des questions, nous en avons choisi huit. Après les questions de Tristan et de Daphné les semaines passées, aujourd’hui la question de Rose, 7 ans, qui m’a proposé de demander aux auteurs : « Comment est-ce qu’ils font les auteurs pour inventer les personnages ? Ils sont complètement inventés ? Ou alors c’est des gens qu’ils connaissent et qu’ils transforment ? Ou déguisent ? ». Estelle Billon Spagnol, Charlotte Moundlic, Olivier Tallec, Michaël Escoffier, Matthieu Maudet, Ronan Badel et Éléonore Thuillier ont accepté de lui répondre, vous découvrirez, en même temps qu’elle leurs réponses. Le YarkChacune des questions retenues fait en plus gagner un ouvrage à l’enfant qui l’a posée. Cette question permet donc à Rose d’avoir la chance de recevoir, grâce aux éditions Grasset, le génial album Le Yark de Bertrand Santini et Laurent Gapaillard. Un album, que l’on avait chroniqué ici, qui nous présente un affreux monstre mangeur d’enfants… qui est bien attachant au final. Un de nos derniers coups de cœur.


« Comment est-ce qu’ils font les auteurs pour inventer les personnages ? Ils sont complètement inventés ? Ou alors c’est des gens qu’ils connaissent et qu’ils transforment ? Ou déguisent ? » (Rose, 7 ans)

Estelle Billon-Spanol :
Hello Rose,
Bien souvent, mes personnages d’albums arrivent comme ça, sans prévenir : quand je bois mon café ou que je vais à la piscine… En tout cas jamais quand je suis à ma table de travail et que j’ai envie de compagnie ! Ils viennent toujours avec un nom. Alors je ne perds pas une seconde, je prends mon carnet et je les dessine. En fonction de ce qui vient par le crayon, leur caractère s’affirme, et plus il s’affirme, plus je vois à qui ces personnages ressemblent. Et l’histoire se construit alors. Je ne décide de rien. C’est d’ailleurs assez étrange de les voir peu à peu prendre vie et se rapprocher de personnes proches ou moins proches. Par exemple, Monsieur MOK, un futur album aux éditions Philomèle, ressemble en tous points à mon kiosquier, ou en tout cas ce que j’en imagine.
Parfois, le personnage arrive plus tard, alors que l’idée principale de l’histoire est posée. Par exemple pour Grong, j’avais envie de faire parler un personnage très (trop) sûr de lui, un condensé de personnes croisées au fil du temps. Et ce monstre est arrivé au bout de dizaines de pages de carnet.
Et puis aussi, je m’inspire de moi petite, ou en tout cas des souvenirs que j’en ai… Et là oui je me déguise ! Bien vu Rose…
N’hésite pas à me dire Rose si je n’ai pas bien répondu à ta question ! J’aime bien ce que tu dis : personnes déguisées

La déclaration des droits des garçonsEstelle Billon-Spagnol est auteur et illustratrice. Elle a sorti en début d’année La déclaration des droits des garçons et La déclaration des droits des filles chez Talents Hauts avec Élisabeth Brami (deux livres que nous avons chroniqués ici). Elle sortira à la rentrée Maxi-Souris aux éditions Frimousse et Monsieur Mok chez Philomèle.
Le site d’Estelle Billon-Spagnol : http://estellebillonspagnol.blogspot.fr.

Charlotte Moundlic :
Bonjour Rose, je crois que je n’invente presque jamais mes personnages.
Ils ressemblent tous un peu à l’enfant que j’étais avec en plus une pincée de ceux qui m’entourent ou que j’observe ou que j’aimerais rencontrer.
Au final, c’est un joyeux mélange de plein de personnes différentes avec des gros bouts de moi à l’intérieur !

La BoumCharlotte Moundlic est auteur. Elle a sorti il y a peu La boum ou la plus mauvaise idée de ma vie avec Olivier Tallec au Père Castor (que nous avons chroniqué ici) et Chamalo va à la plage avec Marion Billet, toujours au Père Castor. À la rentrée, elle sortira Le papa de Simon avec François Roca chez Milan.

Olivier Tallec :
Parfois, ils sont complètement inventés, parfois ils existent un peu. On s’inspire des gens que l’on croise, on mélange la personnalité de plusieurs personnes qu’on connaît. Ou parfois, ils n’existent que dans notre imaginaire.

Bonne journéeOlivier Tallec est auteur et illustrateur. Il a sorti il y a peu La boum ou la plus mauvaise idée de ma vie avec Charlotte Moundlic au Père Castor (que nous avons chroniqué ici) et il sortira à la rentrée Louis Ier, roi des moutons chez Actes Sud Junior et Bonne journée, une BD, chez Rue de Sèvres.
Le site d’Olivier Tallec : http://www.oliviertallec.fr.

Michaël Escoffier:
Mes personnages sont un mélange de plein de gens que je connais ou que je croise dans la vie. Ils s’inspirent aussi beaucoup de mon humeur personnelle. Comme le lecteur qui s’identifie au héros d’une histoire, je m’identifie en tant qu’auteur à mes personnages. Ils reflètent différentes facettes de ma personnalité.

Le chevalier noirMichaël Escoffier est auteur d’albums. Il a sorti il y a peu Le chevalier noir aux éditions Frimousse et il sortira à la rentrée, à l’école des loisirs, Ouvre-moi ta porte avec son complice Matthieu Maudet. Vous pouvez retrouver ici une interview que nous avions réalisée de lui.
Le site de Michaël Escoffier : http://michaelescoffier.canalblog.com.

Matthieu Maudet :
Quand j’imagine une histoire, les personnages viennent en même temps.
Ils se précisent au moment où je réfléchis aux dialogues, à ce qu’ils font, à quoi ils ressemblent.
Et parfois, pendant mes recherches dessinées des personnages, je pense à des gens que je connais, pour approfondir leur caractère, trouver des détails physiques.
Par exemple, le papa dans Un mammouth dans le frigo, c’est Jean Leroy.

Le çaMatthieu Maudet est auteur et illustrateur. Il a sorti au mois d’avril Le ça (que nous avons chroniqué ici) avec Michaël Escoffier et il sortira à la rentrée Ouvre-moi ta porte avec le même Michaël Escoffier à l’école des loisirs. Vous pouvez retrouver ici une interview que nous avions réalisée de lui.
Le site de Matthieu Maudet : Matthieu Maudet : http://matthieumaudet.blogspot.fr.

Ronan Badel :
Quand j’écris une histoire, je m’inspire presque tout le temps de mes souvenirs d’enfance. Dans 3600 secondes, je raconte un rêve que j’ai fait quand j’étais petit… Et donc le petit garçon en couverture… C’est moi.
Dans un autre livre, Kiki et Rosalie, je me suis inspiré de ma grand-mère, et il m’arrive fréquemment de dessiner mon grand-père, on peut le voir dans des cadres sur les murs, ou passant dans une rue en arrière plan.
J’observe aussi beaucoup mes propres enfants. Leurs attitudes, leurs façons de raconter, les choses qu’ils aiment, ce qui leur fait peur… Tout ça contribue à enrichir les personnages que j’invente.

Le livre abominableRonan Badel est auteur et illustrateur. Il vient de sortir Le livre abominable avec Noé Carlain chez Sarbacane. Il sortira à la rentrée Ptit Napo avec Géraldine Elschner chez Glénat et Le meilleur livre pour apprendre à dessiner une vache avec Hélène Rice chez Thierry Magnier. Vous pouvez retrouver ici une interview que nous avions réalisée de lui.

Éléonore Thuillier :
Lorsque je crée un personnage, je l’invente complètement, mais j’y mets certainement (consciemment ou inconsciemment) un peu de moi ou un peu de personnes que je connais… C’est ce mélange qui donne de l’épaisseur aux personnages. Il m’arrive aussi souvent d’insérer dans mes illustrations des clins d’œil qui font directement référence à des proches ou des personnalités connues, ça m’amuse beaucoup.

Rosie & RosetteÉléonore Thuillier est connue pour son Loup (dont Le loup qui voulait changer de couleur) chez Auzou, mais elle a aussi sorti récemment Rosie & Rosette : 100 % pur porc avec un zeste de loup chez De la Martinière jeunesse (que nous avions chroniqué ici). Retrouvez l’interview que nous avions réalisée d’elle.
Le blog d’Éléonore Thuillier : http://eleillustrations.blogspot.fr.

You Might Also Like