La mare aux mots
Browsing Tag

Gallimard Jeunesse

Faites chauffer les crayons !

By 21 février 2015 Loisirs Créatifs et Cahiers d'activités

Certains sont en vacances (désolé pour ceux qui ne le sont déjà plus), si l’on parlait de loisirs créatifs ?

Livre-Tapis d'activités ParisDe plus en plus courants, les grands grands coloriages (parfois avec des activités en plus) cartonnent auprès des enfants. On déplie par terre, on se met dessus seul ou à plusieurs, et l’on est parti pour des heures d’amusement (pas toujours consécutives, hélas pour les parents). On avait déjà, par exemple, testé les Livres-tapis d’activités de chez Actes Sud Junior, un nouveau vient de sortir signé Aki et c’est un spécial Paris. Double face et d’une taille d’un mètre sur un mètre cinquante, ici on ne propose pas que du coloriage. On va par exemple dessiner des boules de glace dans les cornets au jardin des plantes et devoir chercher des personnages à la Tour Eiffel, on va aussi colorier les arrondissements ou relier des œuvres au musée où elles sont présentées. Donc même ceux qui ne sont pas des grands fans de coloriages trouveront quelques activités pour s’amuser. Et en plus, c’est beau donc on a bien envie d’en faire un poster ensuite !
Colo géantIls sont grands aussi les Colos géants sortis dans la collection Les ateliers du calme aux Deux coqs d’or. Deux thèmes sont proposés, le jardin merveilleux et le zoo extraordinaire (où l’on ne voit pas de cage, c’est déjà ça…). Ici aussi, c’est grand (1,26 m sur 90 cm) et il y en a des choses à colorier ! Parfois, les détails sont plus petits et surtout il y en a partout ! Des heures d’activités en perspective ! Et puis, là aussi, si l’on est content de nous on peut l’afficher. Et c’est aussi une super idée pour occuper plusieurs enfants.

Mon très grand livre de coloriageUn peu moins grands (mais plus grands que des coloriages classiques),  ceux de Mon très grand livre de coloriage (le titre est exagéré, le livre l’est pas tant que ça, mais les pages se déplient). L’album propose 7 posters à déplier et à colorier !. Sept coloriages donc qui font environ 70 cm sur 30 sur des thèmes variés, mais toujours en rapport avec le voyage : Dans l’antiquité, La cité mystérieuse, La ville du futur, Au cœur de la forêt… Comme dans le livre-tapis d’activités, ici on ne fait pas que colorier. On compte des montgolfières ou l’on recherche des fenêtres cassées, on fait aussi marcher son sens de l’observation ! Une fois terminée la séance de coloriage, tout se replie dans le livre (c’est pratique !) et quand notre œuvre est finie la page se détache pour qu’on puisse l’afficher !

ah la belle journéeD’une taille plus classique, Ah ! La belle journée n’est pourtant pas un album de coloriage classique. Édité par les Amis du Père Castor, cet album est une reproduction d’un ouvrage sorti en 1934. Le papier est épais et les illustrations, au style rétro, absolument superbes. Ici, il ne faut pas juste colorier, mais compléter les dessins, on ne va pas barbouiller, mais « peindre » avec des crayons comme le signale l’introduction. D’ailleurs, on nous donne des conseils pour bien utiliser nos crayons, faire quelque chose de joli. Ce n’est pas le genre d’album de coloriage qu’on jette une fois terminé, c’est un album qu’on garde précieusement.
Des extraits sur le site de l’éditeur.

L'art à petits pointsEt puisqu’on est dans les beaux albums, Palette… (qui édite toujours de superbes ouvrages en rapport avec l’art) vient de sortir L’art à petits points, un album de points à relier qui rend hommage à des œuvres d’art (connues ou moins connues). La colombe du tableau La Grande Famille de Magritte, le chien d’Untitled de Keith Harring ou celui de You are so little de Warhol, l’Ours Polaire de François Pompon apparaissent ainsi en reliant les points (de façon grossière évidemment). En fin d’ouvrage, les vraies œuvres sont présentées et les enfants découvrent les tableaux et les sculptures. Une façon très ludique d’appréhender l’art.

Mon petit monde à décorerD’abord, on lit, à deux voix, l’histoire, aidée par des mots-images (certains mots sont représentés par des dessins). Puis on colorie certaines pages et l’on décore avec les autocollants. Dans cette très bonne collection (Mon petit monde à décorer chez Gallimard), deux titres : Les trois petits cochons et Le petit Chaperon Rouge. Les illustrations sont pleines de pep’s et de couleurs. C’est complet, on aime beaucoup !

Egypte ancienneOn termine avec un autre ouvrage avec des autocollants, mais cette fois-ci sur l’Égypte Ancienne ! Dans ce très bel album publié par Palette… (donc gage de qualité) on apprend des tas de choses sur l’Égypte Ancienne grâce à des petits textes (sur les dieux et déesses, la vie quotidienne, les animaux ou encore, bien sûr, les momies) et l’on colle des autocollants. Ici encore, c’est vraiment une façon ludique d’apprendre plein de choses et les enfants passionnés par cette civilisation (et ils sont nombreux) vont se régaler.
Des extraits sur le site de l’éditeur.

Quelques pas de plus…
Une sélection de cahiers d’activités et de loisirs créatifs regroupés dans un tableau pinterest.

Livre-tapis d’activités Paris
Par Aki
Actes Sud Junior dans la collection Livre-tapis d’activités
9,50 €, 1500×1000 mm, 1 pages, imprimé en Italie, 2014.
Colo géant zoo extraordinaire
de Nicole Colas des Francs
Deux coqs d’or dans la collection Les ateliers du calme
5,90 €, 1260×900 mm, 1 pages, imprimé en Chine, 2015.
Colo géant jardin merveilleux
de Lili la baleine
Deux coqs d’or dans la collection Les ateliers du calme
5,90 €, 1260×900 mm, 1 pages, imprimé en Chine, 2015.
Mon très grand livre de coloriage
de Stu McLellan
Gründ
7,95€, 240×320 mm, 40 pages, imprimé en Chine, 2015.
Ah ! La belle journée !
d’Hélène Guertik
Flammarion dans la collection Albums du Père Castor
16,50 €, 237×278 mm, 24 pages, imprimé en France, 2014.
L’art à petits points
de Claire Zucchelli-Romer
Palette…
13,80 €, 212×299 mm, 96 pages, imprimé en Europe, 2015.
Les trois petits cochons
Texte de Séverine Charbonnel-Bojman, illustré par Mélanie Combes
Gallimard Jeunesse dans la collection Mon petit monde à décorer
7,90 €, 230×300 mm, 32 pages, imprimé en Europe, 2015.
Le petit chaperon rouge
Texte de Delphine Blétry,  illustré par Marion Cocklico
Gallimard Jeunesse dans la collection Mon petit monde à décorer
7,90 €, 230×300 mm, 32 pages, imprimé en Europe, 2015.
Égypte ancienne
Texte d’Elisabeth R. O’Connell (traduit par Floriane Herrero)
Palette… dans la collection Le livre d’activités
9,90€, 274x 220 mm, 32 pages, imprimé en Europe, 2015.

Gabriel

You Might Also Like

Vive les tout-petits !

By 20 février 2015 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, je vous propose une nouvelle sélection de livres pour les tout-petits, pour la plupart cartonnés.

Le petit chaperon rouge DeneuxOn commence avec un grand classique des contes, Le petit chaperon rouge, mais pas dans n’importe quelle version, dans la superbe collection des livres gigognes de Xavier Deneux chez Milan. Je vous ai parlé régulièrement de ces albums dont un élément en relief sur une page s’encastre dans un trou de la page d’en face. En dehors de ce principe original, les illustrations sont toujours magnifiques. À la fois épurées et colorées, pleines de vie. C’est très graphique tout en étant à portée des plus petits. Parents comme enfants, on adore !

Coucou le chien bébé BalthazarHier, je vous ai parlé de Balthazar, mais connaissez-vous la collection Bébé Balthazar (dont on vous a déjà parlé ici), les petits albums cartonnés ? Deux nouveaux albums sont sortis. Dans le premier, Coucou le chien, Balthazar et Pépin s’amusent avec un gros chien à jouer à cache-cache. Ici, on va soulever un flap en tissu et même se regarder dans un miroir. Dans le second, La couleur du ciel, nos amis observent un papillon dans la nature et en profitent pour citer les couleurs. Ici aussi, La couleur du ciel bébé Balthazaron utilise le toucher le temps d’une double page en suivant le parcours du papillon.
Bébé Balthazar c’est une super collection, pleine de douceur et de poésie, parfaitement adaptée aux plus petits (l’éditeur explique même que les enfants de 6 mois aimeront le côté tactile, qu’à 18 mois ils se reconnaîtront dans les aventures du héros et à 2-3 ans ils seront intéressés par le déroulement de l’histoire). Une très bonne série.
La couleur du ciel vu par Maman Baobab.

Petite sourisIl arrive de drôles d’aventures à Petit Canard. Tout d’abord, il nage sur l’étang avec sa maman et ses frères et sœur. Ensuite, il rencontre une libellule, une grenouille qui essaye d’attraper une mouche, puis des poissons et des têtards, il joue à cache-cache avec ses parents et enfin retrouve sa maman… il est l’heure de se reposer. Petite Souris, elle aussi Petit Canards’amuse bien ! Elle observe les coccinelles, joue à cache-cache et aux chatouilles avec ses amis jusqu’à ce que sa maman l’appelle.
Petit Canard et Petite souris sont deux albums pleins de douceur imprimés sur papier 100 % recyclé. Des histoires simples, de belles illustrations signées Britta Teckentrup et de beaux objets !

Mon Imagier Des FruitsDeux petits nouveaux dans la très jolie collection des Kididoc chez Nathan, Mon imagier des fruits et Mon imagier de la montagne. Dans cette collection, on retrouve toujours des pages épaisses et des choses à manipuler. Par exemple dans le premier, un enfant croque une pomme, on peut glisser Mon Imagier De La Montagneun élément et la pomme ronde se transforme en pomme croquée. Dans le second, le chamois est en bas de la montagne, mais en coulissant l’élément en carton il grimpe. Les animations sont solides et résistent bien aux petites mains. Les illustrations de Nathalie Choux sont pleines de pep’s et de couleur, bref les enfants adorent !

Mes premières formesOn reste dans les apprentissages avec deux petits livres sortis dans la collection Mon petit imagier chez Deux coqs d’or, Mes premières formes et Mes premiers mots. Dans le premier, on parle donc des cercles, des triangles, des carrés, mais aussi des étoiles mes premiers motset des cœurs. Le second propose dix mots (soleil, voiture, ballon, chien, gâteau, bateau, tasse, oiseau, abeille et fleur) illustrés. Les illustratrices jouent sur les contrastes noir et blanc, mais on y trouve aussi de très belles couleurs dorées et argentées. De plus, les pages sont texturées, bref les tout-petits risquent d’être très fans !

Une Poule Sur Un MurEt si l’on chantait, maintenant ? Une poule sur un mur qui picore du pain dur… Vous la connaissez ? Alors on en chante une autre ! La fourmi m’a piqué la main, la coquine la coquine, La fourmi m’a piqué la main, la coquine elle avait faim. Avec la collection La Fourmi M'a Pique La MainComptine pour petits jeux de doigts on chante donc et l’on fait parcourir nos doigts sur les pages cartonnées, car ici on trouve des creux. Très vite, les enfants chantent eux même en parcourant les pages et ils adorent ça ! Les illustrations aux couleurs pétantes de Marion Billet font qu’ils se régalent encore plus.

Bébé Loup Se CacheBébé Loup s’est caché dans le jardin, papa le cherche. Derrière le buisson ? Ah non c’est le chien ! Dans la ferme alors ? Non c’est la vache ! Au marché ? Zut, c’est un petit lapin… Papa finira bien trouver ce petit coquin !
Bébé Loup a perdu son doudou, il faut chercher partout, ouvrir les armoires et le frigo, fouiller Bébé Loup Cherche Son Doudoumême dans le jardin on devrait bien finir par mettre la main dessus !
Même principe dans ces deux aventures de Bébé Loup, on soulève des volets en feutrine à la recherche de notre héros (dans la première histoire) ou de son doudou (dans le second). C’est donc ludique et là encore très coloré, les enfants adorent !
Les mêmes vus par Maman Baobab.

Caillou mon petit pot a moiCaillou a un nouvel objet dans sa salle de bain… Mais qu’est-ce donc ? Un petit pot ? C’est quoi ça ? Ça doit être pour jouer ! Ah non visiblement c’est pour faire pipi et caca dedans, fini les couches ! Sauf que ce n’est pas toujours facile…
Beaucoup d’humour et de tendresse dans cette nouvelle version d’un album de Caillou, qui était sorti en 1993. Bien que je ne sois pas fan des illustrations (mais c’est une affaire de goût), voilà un livre sur le pot original et qui fait vraiment sourire parents comme enfants. Et puis sourire, c’est une bonne façon de dédramatiser !

plumeneigeÀ noter que si vous vous aimez le travail d’Hélène Desputeaux, elle a sorti il y a peu, pour les plus grands, Plumeneige, l’histoire d’une petite fille qui fabrique un bonhomme de neige qui ne tardera pas à devenir vivant… et à partir ! Notre petite fille fabrique alors un chien en neige, mais celui-ci s’en va également… Elle va donc chercher comment faire revenir ses amis de neige ? Ici, le texte est signé Cécile Gagnon.

Oh! Un petit bisouVous aimez les petits bisous ? Vous les aimez doux comme ceux du lapin ou mouillés comme ceux du canard ? À moins que vous ne préfériez les bisous poilus comme les renards… Ici donc on se fait des bisous ! C’est très tendre, plein de douceur tant dans le texte que dans les illustrations. On pense beaucoup beaucoup aux albums de Christel Denolle et Emiri Hayashi chez Nathan, mais peut-être avec un côté plus pastel. En tout cas, Oh ! Un petit bisou ! est un joli album cartonné qui donne envie de faire des bisous !

Les quatre saisons des tout-petitsOn termine avec un album qui n’est pas cartonné, mais très bien fait pour les jeunes enfants, Les quatre saisons des tout-petits illustré par Marion Billet. En hiver, on n’oublie pas son bonnet et son écharpe. Au printemps, on cherche les œufs de Pâques. En été, voilà nos héros au bord de la mer. En automne, on regarde les feuilles tombées et l’on s’abrite sous un parapluie. Douze grandes doubles pages (il n’y a pas que les saisons, il y a aussi la gare, la garderie, la fête foraine…) où l’on va s’amuser à rechercher des éléments, à compter ou à répondre à des questions sur ses propres préférences. C’est ludique et coloré, on développe son vocabulaire et son sens de l’observation.

Quelques pas de plus…
Une autre sélection de livres pour les petits ici et encore une autre.

Le petit chaperon rouge
de Xavier Deneux
Milan dans la collection Les contes gigognes
13,90 €, 206×188 mm, 18 pages, imprimé en Chine, 2015.
Coucou le chien
Texte de Marie-Hélène Place, illustré par Caroline Fontaine-Riquier
Hatier Jeunesse dans la collection Bébé Balthazar
5,95 €, 130×160 mm, 14 pages, imprimé en Chine, 2015.
La couleur du ciel
Texte de Marie-Hélène Place, illustré par Caroline Fontaine-Riquier
Hatier Jeunesse dans la collection Bébé Balthazar
5,95 €, 130×160 mm, 14 pages, imprimé en Chine, 2015.
Petit Canard
de Britta Teckentrup (traduit par Chantal Janisson)
Gründ
5 €, 162×162 mm, 16 pages, imprimé en Allemagne, 2015.
Petite souris
de Britta Teckentrup (traduit par Chantal Janisson)
Gründ
5 €, 162×162 mm, 16 pages, imprimé en Allemagne, 2015.
Mon imagier des fruits
Illustré par Nathalie Choux
Nathan dans la collection Kididoc
7,95 €, 170×170 mm, 10 pages, imprimé en Chine, 2015.
Mon imagier de la montagne
Illustré par Nathalie Choux
Nathan dans la collection Kididoc
7,95 €, 170×170 mm, 10 pages, imprimé en Chine, 2015.
Mes premiers mots
de Maxine Davenport et Cindy Roberts
Deux coqs d’or dans la collection Mon petit imagier
5,95 €, 130×130 mm, 12 pages, imprimé en Chine, 2015.
Mes premières formes
de Maxine Davenport et Cindy Roberts
Deux coqs d’or dans la collection Mon petit imagier
5,95 €, 130×130 mm, 12 pages, imprimé en Chine, 2015.
La fourmi m’a piqué la main
Texte de Christel Denolle, illustré par Marion Billet
Nathan dans la collection Petit Nathan
7,90 €, 177×178 mm, 10 pages, imprimé en Chine, 2015.
Une poule sur un mur
Texte de Christel Denolle, illustré par Marion Billet
Nathan dans la collection Petit Nathan
7,90 €, 177×178 mm, 10 pages, imprimé en Chine, 2015.
Bébé Loup a perdu son doudou
Texte de Christel Denolle, illustré par Emiri Hayashi
Nathan dans la collection Petit Nathan
9,95 €, 180×180 mm, 10 pages, imprimé en Chine, 2015.
Bébé Loup se cache
Texte de Christel Denolle, illustré par Emiri Hayashi
Nathan dans la collection Petit Nathan
9,95 €, 180×180 mm, 10 pages, imprimé en Chine, 2015.
Caillou. Mon petit pot à moi
d’Hélène Desputeaux
Desputeaux + Aubin dans la série Caillou
8,50 €, 168×170 mm, 24 pages, imprimé en Chine, 2014.
Plumeneige
Texte de Cécile Gagnon, illustré par Hélène Desputeaux
Desputeaux + Aubin
12,50 €, 235×265 mm, 32 pages, imprimé en Chine, 2014.
Oh ! Un petit bisou !
Texte d’Hélène Montardre, illustré par Raphaëlle Michaud
Larousse
12,90 €, 250×250 mm, 14 pages, imprimé en Chine, 2015.
Les quatre saisons des tout-petits
de Marion Billet (traduit par Vanessa Rubio-Barreau)
Gallimard Jeunesse
12,50 €, 230×290 mm, nombre de pages, imprimé en Chine, 2015.

À part ça ?

Une émission que j’aime énormément, Les pieds sur Terre, a publié plusieurs vidéos. Des hommes et des femmes sont venus parler d’eux, d’un moment de leur vie. C’est fort (et le mot est faible…). Je vous propose de retrouver ces vidéos ici, et .

Gabriel

You Might Also Like

Inventaires

By 27 janvier 2015 Livres Jeunesse

les robesVerte, jaune, rose,… En soie, en coton, avec ou sans jupon. À motifs, unie, longue, courte, avec ou sans accessoires, il y en a pour tous les goûts !
Vingt robes, vingt dames qui les portent à merveille, et vingt portraits de ces personnalités toutes différentes : voilà ce que propose Les robes, ce bel et grand album de Germano Zullo et Albertine ! Dans un album grand format, on découvre ces vingt tranches de vie. À gauche, quelques phrases pleines d’humour et de tendresse, que l’on devine dites par un enfant, et à droite, une grande illustration pour admirer les robes colorées, qui collent aux caractères de celles qui les portent. C’est beau !
Un album en forme de catalogue, d’inventaire, une galerie de portraits pleine de sensibilité, pour les petits et les (très) grands !

un éléphant et autres animaux de compagnieUn chat, un chien, un lapin, rien que de très classique en matière d’animal de compagnie ! Mais que dire d’une pieuvre, d’une taupe, d’un caméléon, d’un phacochère, ou bien encore d’un éléphant ? Certes, c’est moins courant, mais c’est loin d’être facile à vivre tous les jours !
Joséphine, Michelle, Alfred et les autres nous présentent chacun leur tour leur compagnon ! Et ça déménage ! Charlotte Voake signe une histoire pleine d’humour, avec une chute qui devrait faire sourire petits et grands, et la met en images avec des illustrations vivantes et  colorées !
Un album simple et tendre, pour rire en famille !

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué d’autres livres d’Albertine et Germano Zullo (Le génie de la boîte de raviolis, Dada et  À la montagne) et Charlotte Voake (Coucou les jumeaux). Retrouvez également notre interview d’Albertine et Germano Zullo.

Les robes
Texte de Germano Zullo, illustré par Albertine
La joie de lire
19,90 €, 287 x 378 mm, 48 pages, imprimé en Chine, 2014.
Un éléphant et autres animaux de compagnie
de Charlotte Voake
Gallimard Jeunesse
13,50 €, 276 x 226 mm, 30 pages, imprimé en Chine, 2014.

À part ça ?

Christophe Niemann mêle dessins et objets du quotidien ! Amusant et surprenant !

Marianne

You Might Also Like

Tous à la cuisine !

By 20 décembre 2014 Livres Jeunesse, Livres numériques, Numérique
Augustine et Suzanne 31-10-2014 16-29-55

Aujourd’hui, pour l’avant-dernière chronique de l’année (on aurait pu faire pour la dernière, mais je n’aime pas bouleverser les bonnes habitudes et la chronique numérique c’est le dimanche), on s’y est tous mis ! Marianne, Erica et moi (et même ma compagne et mes filles), on est tous passés en cuisine ! On va tous ensemble vous parler aujourd’hui de livres de cuisine (pour Marianne et moi) et d’appli (pour Erica). Allez on met les tabliers et c’est parti !

Le pain perdu du Petit PoucetJe commence par mon chouchou tant sur le plan graphique qu’au niveau du concept que sur le côté gustatif : Le pain perdu du Petit Poucet et autres recettes de contes de fées. Ici, on va faire des miniquiches de Blanche Neige (ce qui lui va bien) aux sept parfums des sept nains, du gâteau au yaourt et au miel de bébé ours (un pur régal), du pain d’épice d’Hansel et Gretel, une cocotte endormie à laisser mijoter 100 ans de La belle au bois dormant et bien sûr le cake d’amour de Peau d’âne ! Une petite cinquantaine de recettes toutes inspirées de contes (et même si parfois c’est tiré par les cheveux, ce n’est pas grave, le livre est beau et les recettes super bonnes). Ici pas de photos, je sais que pour certains c’est un bémol, mais les recettes sont simples et l’on adore les illustrations ! Bref, un super livre de cuisine !

Du Monde dans Ta cuisineAprès les voyages imaginaires, les vrais voyages ! Du monde dans ta cuisine propose en effet de visiter le monde et ses spécialités culinaires : du soda bread (pain irlandais) ou des aprepas venerolanas (galette de farine de maïs farcie du Vénézuéla) au petit déjeuner, bol de ramen (nouilles japonaises) ou de la pizza pour manger dans la rue, pour le pique-nique une salade grecque ou une salade veggie… bref, il y en a pour tous les goûts et chaque fois la recette est complétée par des infos sur le pays et sur le plat en question ! Niveau illustration, Thomas Baas accompagne avec humour et esthétisme les recettes. Les ingrédients et les ustensiles sont croqués genre vieux catalogues. Seul (mais pas des moindres) bémol… les deux recettes testées n’ont pas été concluantes ! Le Brownie n’était absolument pas cuit (la recette était d’ailleurs assez étrange) et le couscous extrêmement fade… Ajoutons que la maquette n’est pas des plus pratiques quand il s’agit de suivre une recette (c’est trop fouillis)… dommage !

 

Le grand livre de la cuisineOn reste chez Gallimard avec Le grand livre de la cuisine. Fini les illustrations dessinées, ici ce sont des photos (et elles sont magnifiques) qui accompagnent les recettes ! C’est un ouvrage bien plus classique que les précédents avec des tas de conseils, mais des recettes plutôt originales : feuilleté de tomates confites et d’aubergines, boules de riz, pittas garnies, petits pains de tournesol, muffins aux carottes et aux oranges… Chaque fois, c’est bien expliqué avec des photos par étapes avec un logo pour les étapes à faire sous la surveillance des parents. C’est typiquement le genre de livre hyper pratique pour les enfants ! Ici, nous avons testé les pâtés de pommes de terre (avec du haché végétal) et toute la famille s’est régalée ! Un livre qui va vite devenir un de nos classiques !

 

Bonbons et friandisesBon fini les pommes de terre, les épinards ou les topinambours… place aux bonbons ! Grâce à Bonbons et friandises sorti chez Usborne on va pouvoir faire des mini-meringues à la vanille, des cannes à la menthe, des délices au beurre de cacahuète, du pop-corn au caramel, des caramels mous aux noix… Bref, je sens que comme moi vous avez déjà l’eau à la bouche ! Pour être franc, je n’ai pas eu le temps de tester les recettes, mais je sais que chez Usborne c’est toujours bien fait, et à portée des enfants. C’est expliqué étape par étape (texte + illustrations) et l’on voit toujours la photo du résultat final. On trouve aussi des tas de conseils et (on sent qu’Usborne est anglais) la liste des allergènes ! Un livre parfait pour régaler toute la famille pendant les fêtes.

Amélia la sorcièreAvant de laisser la parole à Marianne et Érica, je termine par un livre de chez La Palissade qui, comme souvent, propose une histoire avec recette. Ici, c’est l’histoire d’Amalia, la sorcière qui adore le potiron et pour Halloween elle met les petits plats dans les grands. Voyez plutôt le menu : Velouté de potiron aux châtaignes en entrée, suivi d’un risotto aux champignons et aux noisettes. Et en dessert Cupcakes aux toiles d’araignées. Amalia attend ses invités avec impatience, surtout les écureuils qui apportent certains des ingrédients (les noisettes et châtaignes). Allez hop tous en cuisine !
À la fin de la jolie histoire, on trouve la recette du gâteau aux noisettes (sans gluten) qu’on va préparer avec les écureuils ! On regrette juste de ne pas avoir les recettes de l’histoire, mais on se régale avec le gâteau. Un album original pour allier histoire et gourmandise !

Et je laisse la place à Marianne !

je cuisine comme un grandJe commence par un livre aux recettes simples et efficaces ! Mais qu’est-ce qui peut bien se cacher derrière ces drôles de noms : « Les petits cavaliers », « Le plat du dragon », « Le délice du grand méchant loup », ou bien encore « Le cric-crac-croque » ? Et bien figurez-vous qu’il s’agit de recettes salées et sucrées, variées, et adaptées aux jeunes cuisiniers ! Une pizza, des farcis, des sandwichs pour le pique-nique, des bouchées apéritives, un cake au saumon (testé et approuvé), un cocktail fruité, des mendiants au chocolat (savoureux), un crumble….
Dans Je cuisine comme un grand, j’ai retrouvé des recettes que j’utilisais déjà avec les enfants, comme les roses des sables ou les boules de fromage frais aux légumes, mais j’en ai également découvert d’autres, tout aussi simples et savoureuses. Certaines recettes ne nécessitent même pas d’utiliser le four et permettent donc aux enfants d’être presque complètement autonomes. Je trouve qu’il y en a pour tous les goûts : du chocolat, des fruits, de la viande, du poisson, des légumes, tout le monde devrait y trouver son bonheur !
Pour chaque recette, Olivier Chaput nous propose des explications claires et simples, illustrées par Oreli Gouel. Et détail pratique qui a son importance : les pages sont plastifiées et ne craignent pas les projections, les spirales sont pratiques pour garder le livre ouvert sur le plan de travail !

cuisine vert avec hubertEt on enchaîne avec des recettes à base de haricots verts, de poivrons, de courgettes, de concombre, de petits pois, de brocolis, d’épinards… Tous ces légumes qui ne font pas toujours rêver les enfants finalement ! Hubert relève le défi de nous proposer des recettes originales pour les cuisiner : une soupe, des fagotins, des feuilletés, des muffins, une crème… C’est original, savoureux (pour ce que j’ai pu essayer…), et le livre n’est pas seulement un livre de cuisine. On trouve également ce petit personnage Hubert pour nous présenter les recettes, avec de courtes histoires, et des pages de bandes dessinées. Les recettes d’Aurélie Renard en elles-mêmes sont assez détaillées (il y a même parfois presque trop de choses sur la même page) et les recettes bien imagées grâce aux illustrations d’Aurélien Heckler, et avec un peu d’aide, les enfants apprennent à apprécier les légumes de saison !
Un beau livre cartonné pour impressionner les petits et les grands !

Et c’est maintenant au tour d’Érica :

Du monde dans ta cuisineEncore Du monde dans ta cuisine ? Oui, mais cette fois-ci, c’est la version numérique puisque quatre chapitres du livre papier ont été adaptés en format e-pub3 : De bon matin, Street food, Douceurs et C’est la fête. Chaque e-book s’ouvre, après une petite introduction, sur une carte du monde avec les spécialités dont les recettes sont proposées, entre quatre et six selon les e-books. On clique donc sur la recette choisie. Une première page présente le plat, souvent avec une anecdote sur son origine. Vient ensuite une liste des ingrédients, puis la recette détaillée, Du monde dans ta cuisinechaque étape donnant lieu à une nouvelle page. Un clic sur les mots surlignés en jaune (par exemple cul-de-poule, bain-marie ou volette) permet d’afficher leur définition. À la suite de chaque recette, on trouve des informations sur un des ingrédients (les sucres naturels, les céréales ou encore le rôle du pain dans les différentes religions et même une petite histoire du chocolat), et enfin un petit jeu de mémoire dans lequel on doit retrouver les ingrédients qui composent le plat. Ici, pas d’animation ni de sonorisation, mis à part dans le jeu (une voix indique juste si l’ingrédient placé dans le bol fait bien partie de la recette ou non).
Du monde dans ta cuisineAlors puisque c’est un livre de cuisine, les recettes, elles valent quoi ? J’avoue que je n’ai pas tout testé. Je me suis attaquée à la pizza (ma spécialité, origines italiennes obligent !) : résultat correct même si rien ne vaut une longue levée (en une heure, la pâte n’a pas vraiment le temps de pousser…). D’autres recettes, pas essayées, m’ont laissée un peu dubitative : le cake à la banane sans œuf ni lait, la pâte brisée avec moitié moins de farine que de beurre… Et question fonctionnalités ? Du monde dans ta cuisineL’avantage est surtout celui de l’objet en lui-même, à savoir que la tablette, c’est pratique et confortable à utiliser dans une cuisine ! Contrairement au livre, où les recettes tiennent sur une grande page, les étapes sont bien séparées et expliquées. Les illustrations sont très chouettes, et les explications et anecdotes sur les ingrédients sont bien trouvées. La bonne idée du livre, c’est qu’au lieu de proposer des recettes par pays, on découvre les différences culturelles par repas, ou plutôt par « occasion ». Pour le petit-déjeuner, ce sont des recettes aussi bien salées que sucrées qui nous sont proposées : si en Angleterre, on avale des œufs au bacon, les Vénézuéliens se régalent d’Arepas, galettes de farine de maïs farcies, tandis que les Irlandais préfèrent un pain complet aux flocons d’avoine avec de la marmelade. Pour le coup, ces e-books proposent vraiment un voyage culinaire varié et amusant.

Jojo's kitchenJe vous présente Jojo, un cuisinier un peu particulier, totalement étourdi, l’air un peu ahuri et qui ne craint pas les taches. Il ne parle pas, il grogne, il ronfle et il rote ! Sa cuisine est à son image, un désastre : placards rafistolés, plaque de cuisson et ustensiles sales, nourriture en état avancé de décomposition dans les placards… Et pourtant, aujourd’hui, Jojo a décidé de nous inviter à dîner, mais pour cela, il va falloir l’aider à préparer le repas. Au menu : tomate-mozzarella, spaghettis à la bolognaise et pana cotta. Jojo est donc derrière son plan de travail, Jojo's kitchenet il nous indique, au moyen de bulles dessinées, ce dont il a besoin pour sa recette : tomates, couteau, basilic, etc. À nous de fouiller dans la cuisine pour lui donner ce qu’il réclame, et vite, sinon… il s’endort ! Il s’agit donc d’ouvrir le frigo, les tiroirs et les placards pour trouver tous les ingrédients. Mais pas seulement : on doit aussi découper les tomates, mettre de l’eau dans la casserole, allumer le gaz (attention à l’incendie !), touiller la sauce, hacher, mixer. Et tout cela avec son doigt. Le plus drôle évidemment consiste à donner à Jojo's kitchenJojo autre chose que ce qu’il demande. Une casserole à la place du couteau, et voilà qu’il se la met sur la tête et frappe dessus avec un marteau. Une fois le plat réalisé, on se met à table et on déguste avec Jojo le résultat.
Alors, oui, c’est un peu décalé. Voici un jeu d’anti-imitation avec un anti-héros. Faudrait quand même voir à ne pas faire exploser la cuisine pour de vrai après. Mais comment apprend-on, si ce n’est en faisant des erreurs ? Et c’est tellement drôle ! Jojo fait tout ce que l’on ne peut pasJojo's kitchen faire dans la vraie vie : jeter par terre dans un coin la brique de crème une fois celle-ci vide, se moucher dans son torchon, envoyer valser les assiettes et les couteaux. Par ailleurs l’appli est tout à fait fluide. Une main index pointé indique à l’utilisateur ce qu’il doit faire. Après, il ne reste plus qu’à passer en cuisine pour mettre en pratique ce que Jojo nous a appris. C’est plein d’humour et de dérision et les enfants en redemandent.
Bande-annonce :

Quelques pas de plus…
Retrouvez tous les livres de cuisine que nous avons chroniqués regroupés dans un album Pinterest.

Le pain perdu du Petit Poucet
de Seymourina Cruse, illustré par Marie Caudry
Thierry Magnier
21,20 €, 260×327 mm, 90 pages, imprimé eu Portugal, 2014.
Du monde dans ta cuisine
de Carole Saturno, illustré par Thomas Baas
Gallimard Jeunesse
18 €, 250×308 mm, 96 pages, imprimé en Europe, 2014.
Le grand livre de la cuisine
d’Aya Nishimura, Paul Jackman et Kate Blinman (traduit par Bruno Porlier), illustré par Takashi Mifune
Gallimard Jeunesse dans la collection Ne plus jamais s’ennuyer
17,80 e, 215×275 mm, 128 pages, imprimé en Chine, 2014.
Bonbons et friandises
d’Abigail Wheatley et James Maclaine (traduit par Claire Lefebvre)
Usborne
10 €, 207×248 mm, 64 pages, imprimé en Chine, 2014.
Amélia la sorcière
Texte de Carine Foulon, illustré par Élise Catros
La palissade
12,50 €, 245×250 mm, 24 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2014.
Je cuisine comme un grand
Texte d’Olivier Chaput, illustré par Oreli Gouel
Eyrolles Jeunesse
15,90 €, 195 x 260 mm, 48 pages, imprimé en Chine, 2014.
Cuisine Vert avec Hubert
Texte d’Aurélie Renard, illustré par Aurélien Heckler
La palissade
11,50 €, 185 x 210 mm, 41 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-certifié, 2014.
Du monde dans ta cuisine
écrit par Carole Saturno, illustré par Thomas Baas
Gallimard jeunesse
Prix constaté : 2,99 € par e-book (sur Apple : De bon matin, Douceurs, C’est la fête, Street food).
Jojo’s kitchen
illustré par David Berlioz, musique par David Anquetin
Appicadabra
Prix constaté : gratuit pour la version Lite (Apple), 1,79 € pour la version complète (Apple).

Gabriel, Marianne et Érica

You Might Also Like

Charlie et Cucu la praline

By 29 novembre 2014 Livres Jeunesse

Charlie et la chocolaterieCharlie vit dans une extrême pauvreté avec ses parents et ses quatre grands-parents. Dans la ville où il habite, une usine bien mystérieuse rejette des odeurs de chocolat que Charlie aime humer, c’est la chocolaterie de Willy Wonka. Personne ne sait ce qu’il se passe à l’intérieur, personne n’y entre plus depuis des années. Comment Willy Wonka fait-il pour produire autant de sucreries ? Qui est cet homme ? Bientôt, cinq enfants le sauront puisque l’étrange inventeur a décidé de faire entrer cinq chanceux dans son usine, le temps d’une journée. Charlie fera-t-il partie de ces enfants ? Suspense…
Il y a peu de chance que vous ne connaissiez pas l’histoire de Charlie et la chocolaterie, ceux qui n’ont pas lu le livre ont certainement vu le film de Tim Burton. Je l’ai lu par petits morceaux à ma fille de 6 ans, elle s’est régalée ! L’écriture est simple, même pour les plus jeunes, et le récit est tout simplement passionnant pour eux ! On se lèche les babines en imaginant les sucreries fabriquées dans la chocolaterie, on rit de l’excentricité de Willy Wonka, on se demande ce que deviennent les enfants qui disparaissent…
L’ouvrage de Roald Dahl a fêté cette année ses 50 ans… et n’a pas pris une ride ! Il se moque des enfants trop gâtés, de ceux gavés par la télévision (la chanson des Oompa Lumpas sur la télévision est un passage absolument génial)… J’avais rarement vu ma fille aussi hilare, aussi passionnée, par un récit. À lire à vos enfants de toute urgence, donc !

Cucu la praline met son grain de selAngèle Chambar est une petite fille qui n’a pas sa langue dans sa poche. Elle vit avec ses parents, Patrick et Sandrine, et ses deux frères, Victor et Jean-Maxime (dit JM ou Mad Max), qui la surnomment Cucu la praline (alors qu’ils n’en ont pas le droit !). Elle est amoureuse de Kévin (surnommé Kévinounet par les frères). Il y a aussi Mémé Chambar et Chloé sa meilleure amie.
Dans Cucu la praline met son grain de sel, trois nouvelles aventures de notre héroïne. Cucu la praline va tenter de trouver qui a osé mettre un nez de clown à la statue de Joël Chambon, le fondateur de l’école. Puis elle va s’occuper, avec Kévin, d’un petit garçon, trouvé dans un magasin et qui semblait abandonné. Enfin, elle va prouver l’importance du portable à ses parents lors d’une promenade en barque qui tourne mal.
Cucu la praline mène la danseDans Cucu la praline mène la danse elle va avoir un rendez-vous mouvementé chez le dentiste (à cause de gloumfiks au citron offerts par Kévin), elle va faire une chorégraphie pour le spectacle de fin d’année grâce à mémé Chambar et avoir très peur pour sa boîte à secrets lors d’un départ en vacances.
Cucu la praline c’est le genre d’héroïne qu’on adore. Une petite fille qui cumule les bêtises et qui ne se laisse jamais faire. Là aussi, les livres s’adressent à de jeunes lecteurs (à partir de 8 ans d’après l’éditeur) mais je les ai lus à ma fille de 6 ans qui est très fan des aventures de cette petite fille et de ses terribles frères.
Rigolade assurée à la lecture des aventures de Cucu la praline !

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué des ouvrages de  Roal Dahl (James et la grosse pêche et Matilda), Quentin Blake (Matilda), Fanny Joly (Embrouille en Bretagne et Cucu la praline se déchaîne) et Ronan Badel (Le cahier de Leïla, de l’Algérie à Billancourt, Lyuba ou la tête dans les étoiles, Les Roms, de la Roumanie à l’Île-de-France, Le carnet secret de Timothey Fusée, La bonne humeur de Loup GrisDragons père et fils, Billie du bayou, le banjo de Will, Billie du bayou, SOS Garp en détresseHenri ne veut pas aller au centre de loisirs, Cucu la praline se déchaîne, Émile se déguise, Bob le loup, Émile veut une chauve-souris, Émile est invisible, Émile fait la fête, Émile veut un plâtre, La mémé de ma mémé, Tout ce qu’une maman ne dira jamais et Le pépé de mon pépé).

Charlie et la chocolaterie
Texte de Roald Dahl (traduit par Élisabeth Gaspar), illustré par Quentin Blake
Gallimard Jeunesse dans la collection Bibliothèque Gallimard Jeunesse
12,90 €, 145×200 mm, 210 pages, imprimé en Italie, 2013.
Cucu la praline met son grain de sel
Texte de Fanny Joly, illustré par Ronan Badel
Gallimard Jeunesse dans la collection Folio Cadet
6 €, 122×180 mm, 108 pages, imprimé en Espagne, 2013.
Cucu la praline mène la danse
Texte de Fanny Joly, illustré par Ronan Badel
Gallimard Jeunesse dans la collection Folio Cadet
6 €, 122×180 mm, 108 pages, imprimé en Espagne, 2014.

Gabriel

You Might Also Like

Copy Protected by Chetans WP-Copyprotect.