Des bêtes pas si bêtes !

Aujourd’hui, je vous présente deux contes qui mettent en scène des animaux rusés !

les musiciens de bremeUn âne, un chien, un chat et un coq décident de se rendre à Brême, pour devenir musiciens. Quatre animaux qui ne sont plus heureux, qui ont envie d’autre chose, qui s’en donnent les moyens et prennent la route. En chemin, ils croisent des brigands… Mais ils ont plus d’un tour dans leur sac, et à eux quatre, ils devraient s’en sortir.

Les Musiciens de Brême est un célèbre conte des Frères Grimm, proposé ici dans une version illustrée par Fanny Dreyer. Le texte est le récit original, et a donc un peu vieilli (on trouve par exemple une ou deux références religieuses), mais le fond de l’histoire est toujours d’actualité : quatre amis qui partent à l’aventure pour voir si l’herbe est plus verte ailleurs et qui se serrent les coudes, ça donne toujours lieu à de belles aventures ! Les illustrations de cette version sont modernes et originales, à la fois très colorées et géométriques ! Un bel album pour découvrir ou redécouvrir un classique !

la chèvre aux loupsAu bord de la Rivière de l’Arc, dans les montagnes Rocheuses canadiennes, les animaux vivent en paix. Castor, écureuil, oie, cerf, wapiti, ours ou puma, tout le monde mène une vie paisible. Jusqu’au jour où une horde de loups vient roder dans le secteur et semer la terreur. Les animaux, effrayés ne savent que faire et semblent condamnés à l’exil… Mais sans compter sur Cornefine, une petite chèvre, rusée et habile qui devrait réussir à les sortir de ce mauvais pas et à se débarrasser une bonne fois pour toutes de cette mauvaise troupe…

La chèvre aux loups est un conte parfait pour l’hiver ! Publiée à titre posthume, cette histoire de Maurice Genevoix sent bon les grandes plaines, la neige, et le froid. On est plongé dans cette atmosphère si particulière, aussi bien avec les mots bien choisis qu’avec les magnifiques illustrations de Rebecca Dautremer, très fines et détaillées. Amitié, peur, malice et aventures sont au rendez-vous ! Il y a beaucoup de texte, mais les plus jeunes aimeront sans doute l’écouter en plusieurs fois, alors que les plus grands profiteront d’un magnifique album (ce n’est pas parce qu’on sait lire qu’on n’a plus le droit qu’aux romans !). On trouve même une bande de toile sur la reliure et des lettres argentées. C’est sans doute un détail mais ça ajoute encore une petite touche de magie ! Parfait pour les journées pluvieuses du moment !

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué d’autres livres de Rebecca Dautremer (Les deux mamans de Petirou). Retrouvez également ses réponses à notre En vacances avec.

Les musiciens de Brême
Texte de Jacob et Wilhelm Grimm, illustré par Fanny Dreyer
La joie de lire
14 €, 235 x 297 mm, 36 pages, imprimé en Chine, 2013
La chèvre aux loups
Texte de Maurice Genevoix, illustré par Rebecca Dautremer
Gautier-Languereau
14,90 €, 237 x 290 mm, 60 pages, imprimé en Espagne, 2013

A part ça ?

Certes, c’est encore du papier découpé, mais décidément, je ne m’en lasse pas et je vous conseille d’aller jeter un œil au travail de Yusuke Oono.

Marianne

Il fait froid !

Mais quand même c’est amusant de s’entendre claquer des dents
Et dehors tout est glacé on va tous aller glisser
(…)
Et aussi c’est amusant de faire des nuages en soufflant
De l’air chaud devant son nez
FroidLes cuivres de Ménilmontant

Dehors il fait froid… dans les histoires aussi !

Le voyage d'anokiAnoki sort de son igloo. Il fait froid. Il y a du blanc à perte de vue. Depuis toujours il a entendu parler du Grand Blanc, on lui a dit qu’il n’y avait que les enfants qui pouvaient le voir, bientôt Anoki n’en sera plus un… c’est le moment où jamais ! Anoki par donc à la recherche de celui dont on dit qu’il ressemble à un ours si grand qu’il touche les étoiles. Le voyage sera long… Anoki trouvera-t-il le Grand Blanc ?

C’est encore un album sublime que sort Antoine Guilloppé. Une aventure, une quête, l’histoire d’un enfant, bientôt adulte qui veut accomplir un rêve, rencontrer un personnage qui le fascine. Les illustrations sont tout simplement sublimes et c’est un magnifique objet : un vernis sélectif sur certaines pages pour nuancer les blancs, de l’argenté sur les étoiles, un pop-up à la fin… C’est un magnifique cadeau que nous font là les éditions Gautier Languereau et Antoine Guilloppé. Un bijou à avoir dans sa bibliothèque.
Une vidéo présentant l’album.

Le roi de la montagne en hiverUne vieille femme veuve et aigrie vivait avec ses deux filles, la plus âgée était son portrait craché, l’autre était la gentillesse même. Bien sûr la mère et l’aînée maltraitaient la cadette, lui donnaient des travaux difficiles à accomplir en espérant la voir devenir moins belle. Bien-sûr c’était sans effet. Un jour, alors qu’une tempête de neige venait de s’abattre et que le froid régnait dehors, la plus grande des filles exigea des violettes. La mère obligea donc la plus jeune à aller lui en chercher sous peine de ne pas rentrer. Après avoir longuement marché, la jeune fille rencontra 12 hommes qui regardaient des flammes, ces douze hommes allaient l’aider.

J’ai eu un petit pincement au cœur en lisant cette histoire car je suis persuadé de l’avoir entendu quand j’étais enfant (vous savez parfois on ne se souvient plus et d’un coup tout revient). Ces hommes qui sont au milieu de la montagne et représentent les douze mois de l’année vont aider la jeune fille. Le conte est absolument superbe (il est inspiré d’un conte tchèque et d’un conte russe), et les illustrations d’Aurélia Fronty magnifiques. Là aussi, un très bel album.
Des extraits en ligne.

Ina et AslakIna a les cheveux blonds, il lui manque une dent en bas, elle aime le violet, les chouettes et courir. Mais surtout son frère Aslak. Aslak n’a que huit dents en haut et huit dents en bas, il aime se déhancher dans sa couche et sa couleur préférée est tracteur (son animal préféré aussi d’ailleurs). Et bien-sûr Aslak adore Ina. Ensemble aujourd’hui ils partent couper du bois parce qu’il fait froid. Ils s’emmitouflent de la tête aux pieds, ils prennent une hache et c’est parti !

Dans un tout autre style que les deux ouvrages précédents, Ina et Aslak apprentis bûcherons est une petite pépite. J’ai eu un véritable coup de cœur pour cet album. C’est extrêmement drôle -Aslak ne sait dire que « oui » (même quand il faut dire « non ») et « tracteur » (à propos de n’importe quoi)-, c’est très poétique (surtout grâce aux illustrations, un mélange de montages faits avec du papier découpé et photographié, de collages et de dessins), c’est un peu décalé. Ça fait du bien de découvrir d’autres littératures (c’est un album norvégien) surtout quand elles sont de cette qualité. Un album que j’ai adoré lire à ma fille et que ma fille a adoré écouter, qui nous a fait rire autant l’un que l’autre.
Des extraits en ligne.
Le même vu par Oeil d’ailleurs et par Sous le feuillage.

NeigeAlors qu’il se balade, un petit lapin voit quelques flocons virevolter. L’écureuil va se coucher, le lapin continue et les flocons sont de plus en plus nombreux. Les grenouilles aussi regagnent leur abri, le petit lapin continue et il neige de plus en plus. Tour à tour les animaux rentrent à l’abri, bientôt le petit lapin retrouvera sa maman, lui aussi se mettra au chaud.

Après la Norvège c’est un album japonais que je vous propose de découvrir. Un album très doux, très poétique. Petit à petit la neige recouvre le sol et les pages sont de plus en plus blanches, jusqu’à le devenir complètement (grâce au talent de l’illustratrice on aperçoit quand même ce petit lapin blanc et sa maman dans les étendues enneigées). On parle donc ici des animaux qui hibernent, des saisons, de la peur d’être abandonné (petit lapin a peur d’avoir perdu sa maman). Un bien bel album.
Des extraits en ligne.

Une vie d'escargotFuyant le froid, Andreï l’escargot avance. Il faut faire vite, la neige commence à tomber. En chemin il ramasse de quoi manger. La neige tombe trop fort, Andreï rentre chez lui, le voilà bien au chaud. Il se fait une tisane, s’allonge sur son sofa et il dort en rêvant en attendant le printemps… Mais si les rêves ne suffisaient plus, si la réalité c’était mieux ? Andreï a envie de vivre là où il fait chaud !

Une vie d’escargot nous parle aussi de l’hibernation mais également des voyages, des rêves, d’oser casser les habitudes. J’avoue avoir été surtout séduit par les très jolies illustrations de Janik Coat, très graphiques. Un album sorti dans la collection Fil rouge, une collection petit format à « petit prix » d’Autrement.
Le même vu par Sous le feuillage.

Tout sur l'hiverOn termine avec un album documentaire, Tout sur l’Hiver sorti au Seuil Jeunesse. Grâce à des BD, des illustrations, des photos, des petits textes courts… on va apprendre des tas de choses sur l’hiver. Pourquoi il y a l’hiver ? Comment reconnaître les arbres quand ils n’ont plus de feuilles ? Comment les plantes et les animaux résistent au froid ? Mais on parlera aussi de l’hiver en ville, à l’école (avec des poésies sur l’hiver). On trouve aussi des jeux, des recettes, des idées de loisirs créatifs… on parle du Père Noël, de Mardi Gras, de l’Épiphanie… bref voilà un album documentaire très complet, très bien fait (on ne s’ennuie jamais) et aux belles illustrations qui nous dira tout sur cette saison et ce qu’il s’y passe.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué des livres d’Antoine Guilloppé (Les musiciens de Brême, La mouffle, Loup noir, Grand blanc, Première neige, Plein soleil, Qui dit noir dit blanc, Pleine lune et Akiko la rêveuse) , Aurélia Fronty (Un jour grand-père m’a donné un ruisseau et Une si belle entente), Anne Cortey (Muette), Janik Coat (Mon hippopotame, Pour un carré de chocolat, Une vie d’ours et La surprise) et Clémentine Soudais (Cherchons les petites bêtes ! Découvertes et activités au jardin). Nous avons également interviewé Antoine Guilloppé.

Le voyage d’Anoki
d’Antoine Guilloppé
Gautier Languereau
19,95€, 310×305 mm, 36 pages, imprimé en Chine, 2013
Le roi de la montagne en hiver
Texte de Sylvie Delom, illustré par Aurélia Fronty
Didier Jeunesse dans la collection Contes du monde
14,20€, 240×310 mm, 40 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2013.
Ina et Aslak apprentis bûcherons
Texte de Tore Renberg (traduit par Jean-Baptiste Coursaud), illustré par Øyvind Torseter
Didier Jeunesse
13,10€, 185×250 mm, 30 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2013.
Neige
de Kaori Tajima
Lirabelle
19€, 230×290 mm, 40 pages, imprimé en Italie, 2013.
Une vie d’escargot
Texte d’Anne Cortey, illustré par Janik Coat
Autrement dans la collection Fil rouge
5,20€, 160×190 mm, 32 pages, imprimé en Chine, 2013.
Tout sur l’hiver
Texte de Clémence Sourdais, illustré par Charline Picard
Seuil Jeunesse
18€, 260×260 mm, 64 pages, imprimé en France, 2013.

A part ça ?

Il y’a du nouveau dans notre livre d’or !

Gabriel

Inventions inventées par des inventeurs

Tout a été inventé autour de nous ! Petit aperçu avec ces deux livres !

inventions complètement inventéesSaviez-vous que les pâtés de sable ont été inventés pile de la forme des seaux de plage ? Ou bien encore que les sorcières se déplacent sur un balai, parce que le fil de l’aspirateur était trop court ? Et puis les poissons ont été inventés sans sens de l’humour, sinon, ils auraient ri dans l’eau et bu à la tasse ! Tout cela va se soi finalement !

Quel drôle d’inventaire que ce petit album carré ! Pierre-Dominique Burgaud tente de trouver une explication rationnelle sur l’origine, la forme, ou les caractéristiques des choses qui nous entourent : animaux, éléments naturels, comportements humains, objets, tout est passé en revue ! C’est souvent absurde (et drôle), parfois attendrissant et poétique, et on s’amuse ensuite à trouver nous aussi des explications rationnelles aux phénomènes les plus fous ! Les illustrations de Laure Solus Babinet sont simples mais mettent bien en valeur chacune de ces inventions : l’escargot n’a pas de pieds pour ne pas les mouiller quand il rentre chez lui, la mousse au chocolat est une création de l’inventeur des haricots verts pour se faire pardonner, le chameau a été inventé dans le désert alors on se demande où il a pu se cogner pour avoir deux bosses… Et ce n’est là qu’un échantillon de ces réponses décalées aux questions les plus essentielles !
Le même vu par La littérature de Judith et Sophie.

inventions-inventeursRedevenons un peu plus sérieux avec Inventions et Inventeurs, un livre carré de la collection Les concentrés parue chez Nathan, pour apprendre un maximum de choses dans un petit format !

Dans une sorte de catalogue, Joël Lebeaume nous présente l’histoire d’inventions dont beaucoup nous servent encore aujourd’hui. On trouve pour chaque article une fiche technique reprenant le nom, la date d’invention, les conséquences sur la vie des hommes, les éventuels perfectionnements qui ont ensuite été apportés, une frise chronologique et des anecdotes sur l’apparition de ces objets ! À la fin de l’ouvrage on trouve aussi quelques pages plus généralistes sur le monde des inventeurs pour compléter ce documentaire pratique, riche et bien illustré par Buster Bone. Il existe également une application à télécharger en lien avec la collection, pour découvrir jeux et informations complémentaires ! Voici un documentaire comme on les aime, à la fois instructif, ludique, surtout pas rébarbatif !
Le même vu par Les mercredis de Julie et À l’ombre du saule.

Quelques pas de plus…Un peu sur le même thème, nous avons chroniqué DESIGN d’Eva Solarz et Alexandra et Daniel Mizielinski.

Inventions complètement inventées
de Pierre-Dominique Burgaud, illustré par Laure Solus-Babinet
Gautier Languereau
9,90 €, 128 x 128 mm, 120 pages, imprimé en Espagne, 2013
Inventions et inventeurs
de Joël Lebeaume, illustré par Buster Bone
Nathan dans la collection Les concentrés
7,50 €, 170 x 180 mm, 78 pages, imprimé en Italie, 2013

A part ça ?

En cette période automnale, admirez le ballet des oiseaux migrateurs ! (vidéo de Neels Castillon)

Marianne

 

Pendant les vacances, on ne s’ennuie pas !

Comme je vous l’avais annoncé, après les livres pour occuper les enfants en vacances, voici une sélection de cahiers d’activités.

Origamis Rebecca DautremerEt on commence par deux ouvrages qui ne sont d’ailleurs pas des cahiers ! Origamis et Pochoirs sortis chez Gautier Languereau. Grâce aux feuilles (100 !) décorées par Rébecca Dautremer on va pouvoir faire de jolis objets en origami. Ici, tout est expliqué, 18 modèles sont proposés (cocotte, chat, lapin, soleil…) et les explications sont claires, on arrive facilement à faire ce que l’on a envie de faire. Les décors signés Rébecca Dautremer sont de petites merveilles. Nous, on a testé surtout les lampions pour refaire une guirlande (qui était assez moche) et on a eu un résultat vraiment merveilleux (photo). Ma fille de 5 ans a beaucoup participé, mais elle avait quand même besoin d’aide. La boîte cartonnée, avec son petit tiroir, est vraiment bien faite. pochoirs Régis LejoncBref ici on a adoré ! Les pochoirs, eux, sont signés Régis Lejonc. Une trentaine de modèles Kawaï sont proposés (il faut d’abord détacher les morceaux de carton puis colorier à l’intérieur des trous. Ici, ça a eu du succès au-delà de ce que je pensais. Ma fille teste énormément de loisirs créatifs (vous pensez bien) et elle est revenue plusieurs fois sur celui-là, j’ai rarement vu à ce point. Elle a adoré voir apparaître son dessin et le customiser. Il faut dire que les illustrations sont vraiment sympas. Le seul défaut est la matière des pochoirs (carton) et j’ai peur que ça ne tienne pas super longtemps (c’est certainement pour ça qu’ils sont en double) et ça limite l’utilisation au crayon. Même système que pour les Origamis, boîte à tiroir bien pratique !

Mon Premier Livre De PochoirsOn continue avec les pochoirs, mais dans un autre genre. Dans une collection que j’aime beaucoup (Haut comme 3 pommes), Mon premier livre de pochoirs propose aux jeunes enfants de dessiner des motifs, des formes… Ici, ils vont par exemple dessiner une spirale, on tourne la page pour admirer la belle spirale et on nous propose d’en dessiner d’autres en suivant le modèle. La page avec le trou avant changé de côté, ce coup-ci en utilisant le pochoir on va ajouter sa spirale a une coquille d’escargot. Une autre fois, ça sera des zébrures qui une fois faites, pourront être le départ d’un animal à inventer (puis de l’autre côté on va donc décorer un zèbre déjà dessiné). C’est vraiment joli et plutôt bien pensé (par contre à usage unique, on dessine sur le livre). On peut utiliser des tampons, de la peinture à doigt, pour d’autres résultats (mais attention le papier du pochoir n’est pas très épais). Une initiation aux pochoirs bien sympathique.

Pam & TomEnvie de coloriages ? On commence avec un petit album édité par un magazine qu’on aime beaucoup, Anorak (si vous ne connaissez pas et si comme moi vous êtes fans des illustrations un peu vintage, foncez ! Découvrez-le sur leur site). Ici, on va colorier Pam et Tom, deux petits héros qui volent sur un tapis volant, pêchent des bottes ou jouent au foot avec une pieuvre. Les images sont vraiment belles et c’est agréable d’avoir des coloriages de cette qualité ! Vous pouvez voir les planches sur le site d’Anorak (ici) et j’ai l’impression que c’est aussi le meilleur moyen de l’acheter (pas certain qu’il soit trouvable en librairie). Un très joli coloriage vintage.

pirates a tartinerOn vous avait parlé des Sorcières à chatouiller (ici), voici maintenant les Pirates à tartiner (toujours signé par Éric Veillé). Près de 100 pages de jeux (sept différences, points à relier, mots cachés…), coloriages, dessins… Le genre de cahier d’activités qu’on adore parce que les activités proposées sont très sympas, mais surtout, le ton adopté est original. C’est vraiment plein d’humour. Pirates à tartiner (tout comme Sorcières à chatouiller) est le genre de cahier d’activités qui ne prend pas les enfants pour des neuneus (ici, on n’est vraiment pas dans la mièvrerie) et qui laisse une belle part à l’imagination, à la création. Une vidéo qui vous donnera plus envie que ma chronique : http://www.actes-sud-junior.fr/9782330022174-l-eric-veille-pirates-a-tartiner.htm

Les miss à la plageOn change complètement d’univers avec Les miss à la plage, sorti chez Larousse dans la collection du Club des miss. Tout comme dans Les miss dont la mode, dont je vous avais parlé ici, on va ici colorier l’histoire de quatre filles passionnées de mode et on va leur créer des looks grâce aux autocollants fournis (il y a même des pochoirs et des papiers à motifs pour créer encore plus de vêtements). Pour les passionnés de mode, c’est vraiment sympa, le côté spirale et double bloc est très pratique (on peut tourner les pages d’autocollants tout en restant sur la même page dans le cahier). Et surtout, les illustrations d’Oreli Gouel sont vraiment très jolies. J’ai une fan du Club des miss à la maison et celui-là l’a encore ravie !
Le même vu par Les mercredis de Julie.

Une journée avec Belle et BooBelle et Boo ce sont une petite fille et un lapin. Deux cahiers d’activités avec des autocollants sont sortis chez Albin Michel Jeunesse. Dans Une journée avec Belle & Boo on va accompagner la petite fille et son lapin faire du cerf-volant, de la cuisine ou encore pique-niquer. Ces activités seront prétextes à décorer les scènes, habiller Belle, chercher des différences, sortir de labyrinthes… Dans Les jeux préférés Les jeux preferes de Belle et Boode Belle & Boo, on retrouve nos amis qui vont faire la fête, se cacher dans une cabane secrète ou jouer à cache cache. Ici encore, de nombreux jeux au programme (d’ailleurs ici ce sont principalement des jeux) : puzzle, mots cachés, jeux d’observations… On va aussi s’entraîner à compter, à écrire… Ces deux cahiers proposent des petits jeux très sympas, mais surtout… ils sont magnifiques ! Les illustrations de Mandy Sutcliffe (si l’on adhère à cet univers) sont superbes, un petit côté rétro vraiment plaisant. Bref ici on adore !

Coloriages et autocollants Les féesOn ne peut pas faire une chronique avec des coloriages et des livres d’autocollants sans parler de nouveautés de chez Usborne. Vous êtes nombreux à aimer leurs albums et c’est aussi souvent notre cas ! Dans Coloriages et autocollants Les fées, on va trouver, comme son nom l’indique, des coloriages et des autocollants sur le thème des fées. Dans la première partie on va coller : le goûter des fées, la cascade des fées, le bal des fées… il va falloir y ajouter des autocollants, décorer des scènes. Puis ça sera des coloriages : les fées pâtissières, les fées de l’arc-en-ciel, le château… il faudra y ajouter des couleurs. Les amoureux des fées auront de quoi faire ! Dans Le grand livre des autocollants AnimauxMon grand livre des autocollants Les animaux on va décorer de grandes scènes grâce aux autocollants fournis : des lions dans la savane, des morses sur la glace, des poissons-anges dans le récif corallien (ou des tigres sur la banquise et des vaches dans le ciel si votre enfant est un rebelle !). Plus de 450 autocollants et une trentaine de scènes, là aussi vos enfants vont être occupés pour un moment ! On quitte les animaux pour les monstres ! Dans la collection 1000 1000 autocollants Montres et fantômesautocollants vient de sortir Monstres et fantômes. Si vous ne connaissez pas cette collection, dont on vous parle souvent ici, c’est un petit cahier (un tout petit peu plus grand que le format poche), bien pratique pour les voyages. De nombreuses scènes (23) qui vont de l’étang empoisonné au manoir hanté, en passant par le train fantôme et la fête chez les monstres, et 1000 autocollants soit pour décorer les scènes indiquées, soit les scènes de notre choix, soit pour décorer des enveloppes, des invitations… A la fin du cahier, on trouve même des étiquettes pour les cahiers ou les cadeaux. Vos petits monstres vont être occupés pour un moment !
Monstres et fantômes vu par Butiner de livres en livres.

Habille... les explorateursOn continue chez Usborne avec la collection Habille… qui compte de nombreux albums (et même des applications !). Dans tous on trouve des personnages en sous-vêtements ou tenues légères (raccord avec le personnage) et grâce aux autocollants on va lui rendre ses vêtements traditionnels. Dans Habille… les explorateurs on va donc retrouver les marins phéniciens, Marco Polo, des chefs africains ou Christophe Colomb. Treize grandes planches double-pages et plus de 150 autocollants. Bien entendu on en profite pour en savoir un peu plus sur ces hommes et ces… ah non il n’y a aucune femme ! (petit bémol). J'habille mes amies Autour du monde et La mode à travers les âges J’habille mes amis Autour du monde et à travers les âges, sur le même principe, est une compilation de plusieurs albums. Vingt-cinq grandes planches et plus de 450 autocollants pour habiller des mariés au Japon, des tibétains, des habitants d’un village du Pérou, des gens ayant vécu dans la Chine ancienne, dans les années 20 en Angleterre ou dans l’Amérique des années 50. Toujours dans cette collection, Ma valisette J'habille mes amiesviennent de sortir deux petites mallettes qui contiennent chacune quatre livres. Et même si on regrettera que l’une est rose (et propose des filles à habiller) et l’autre bleue (avec des garçons donc), c’est pratique de trouver ces petits albums au format poche (et génial pour les transports). Ma valisette J’habille mes amies contient donc un album sur les princesses, un surMa valisette habille... les fées, un sur les filles et l’autre sur les ballerines. Ma valisette habille… contient un album sur les chevaliers, un sur les soldats, un sur les sportifs et un dernier sur les pirates. En dehors du sexisme, donc, ce sont de bons albums qui, en plus d’occuper les enfants avec des autocollants, leurs font connaître des choses sur l’histoire et sur les autres pays, de quoi les ouvrir aux autres cultures.
Les deux valisettes vues par Les mercredis de Julie.

Quelques pas de plus…
Vous trouverez de nombreuses chroniques de loisirs créatifs sur le blog, par exemple celle de la semaine dernière.

Origamis
de Rebecca Dautremer
Gautier Languereau dans la collection L’atelier
12,90€, 190×220 mm, 100 feuilles, imprimé en Chine, 2013.
Pochoirs
de Régis Lejonc
Gautier Languereau dans la collection L’atelier
12,90€, 190×220 mm, 12 pages, imprimé en Chine, 2013.
Mon premier livre de pochoirs
d’Anton Poitier
Nathan dans la collection Haut comme trois pommes
14,90€, 245×320 mm, 52 pages, imprimé en Chine, 2013.
Pam & Tom
de Ben Javens
The Anorak Press
5£, 210×297 mm, 16 pages, imprimé en Grande-Bretagne, 2013.
Pirates à tartiner
d’Éric Veillé
Actes Sud Junior
9,90€, 230×300 mm, 96 pages, imprimé en France, 2013.
Les miss à la plage
Auteur non précisé, illustré par Oreli Gouel
Larousse dans la collection Le Club des Miss
12,90€, 275×223 mm, 30 pages, imprimé en Chine, 2013.
Une journée avec Belle & Boo
Texte de Gillian Shields (traducteur non précisé), illustré par Mandy Sutcliffe
Albin Michel Jeunesse dans la série Belle & Boo
6,50€, 210×298 mm, 24 pages, imprimé en Chine, 2013.
Les jeux préférés de Belle & Boo
Texte de Gillian Shields (traducteur non précisé), illustré par Mandy Sutcliffe
Albin Michel Jeunesse dans la série Belle & Boo
6,50€, 210×298 mm, 23 pages, imprimé en Chine, 2013.
Les fées
Texte de Jessica Greenwell (traduit par Lorraine Beurton-Sharp), illustré par Rebecca Finn
Usborne dans la collection Coloriages et autocollants
7,95€, 215×275 mm, 32 pages, imprimé en Chine, 2013.
Les animaux
Auteur non précisé (traduit par Véronique Duran), illustrations de Cecilia Johansson et Rebecca Finn
Usborne dans la collection Mon grand livre d’autocollants
9,95€, 217×277 mm, 64 pages, imprimé en Chine, 2013.
Monstres et fantômes
Texte de Fiona Watt (traduit par Christine Sherman), illustrations de Stella Baggott et Lauren Ellis
Usborne dans la collection 1000 autocollants
9,95€, 152×212 mm, 87 pages, imprimé en Chine, 2013.
Habille… les explorateurs
Texte de Struan Reid (traduit par Christine Sherman), illustré par Diego Diaz
Usborne dans la collection Habille…
5,50€, 242×308 mm, 24 pages, imprimé en Malaisie, 2013.
Autour du monde et La mode à travers les âges
Texte de Emily Bone, Lucy Bowman et Louie Stowell (traduit par Lorraine Beurton-Sharp), illustré par Jo Moore et Stella Baggott
Usborne dans la collection J’habille mes amies
8,95€, 240×305 mm, 48 pages, imprimé en Chine, 2013.
Ma valisette j’habille mes amies
Texte de Fiona Watt et Leonie Pratt (traduit par Déborah Cixous), illustrés par Vici Leyhane et Stella Baggott
Usborne dans la collection J’habille mes amies
12,90€, 212×170 mm, 64 pages, imprimé en Chine, 2013.
Ma valisette habille…
Texte de Louie Stowell et Kate Davies (traduit par Jean-Noël Chatain, Pascal Valejka et Déborah Cixous), illustrés par Emi Ordàs, Patrick Morize, Diego Diaz et Jean-Sebastien Deheeger
Usborne dans la collection Habille…
12,90€, 210×168 mm, 64 pages, imprimé en Chine, 2013.

A part ça ?

Il y a du nouveau dans le livre d’or !

Gabriel

Mettre de la couleur !

Allez il reste encore un peu de vacances, une dernière chronique estivale de loisirs créatifs ! (qui peuvent aussi servir à la rentrée pour se détendre un peu).

L'étéOn commence par un coup de cœur, le très beau L’été dans la collection Mes créations des quat’saisons de Géraldine Cosneau. Ici on va coller des gommettes, découper, coller, colorier, dessiner… et c’est très beau ! On va par exemple remettre les bons instruments aux bons musiciens, découper des vêtements dans un catalogues des parents pour coller sur une valise ouverte, refaire un renard avec des pièces géométriques (façon tangram), dessiner les trainées des étoiles filantes avec un coton-tige et de la peinture blanche,… On sent une vrai recherche de l’auteur pour proposer des choses originales et esthétiques (souvent, quand même, les cahiers d’activités style loisirs créatifs c’est pas…). Ma fille de 5 ans a adoré le faire et moi je trouve le résultat très beau. Une belle réussite !

Coloriages MystèresOn continue avec les albums esthétiques et on retrouve le génial Antoine Guilloppé qui nous propose des Coloriages Mystères autour des animaux. Ici, en plus de colorier les superbes illustrations d’Antoine Guilloppé, on va chercher des animaux cachés et parfois ils sont nombreux (par exemple sur la couverture il y en a 22 ! les trouverez-vous ?) ! L’illustrateur truffe ses planches de détails qui sont en fait des animaux, pas évident ! L’album est superbe… mais il y a un hic ! On n’a absolument pas envie d’ajouter de la couleur dans les belles planches ! Les noirs et blancs sont tellement beaux… mais si vous n’avez pas ce genre de scrupules, c’est un magnifique album de coloriages, aussi ludique qu’esthétique.

Cahier de coloriagesDe très beaux noirs et blancs c’est ce que propose aussi Julian Mosedale dans son cahier de coloriages sorti chez Mango Jeunesse. Ici les coloriages comportent même des volets à soulever (avec encore des choses à colorier dessous !). Ici aussi, en plus d’être esthétique, c’est original ! Des poissons qui se mangent l’un l’autre, des girafes tête-bêche, des robots cueilleurs de fleurs,… Les volets à soulever apportent aussi humour et originalité. On va par exemple colorier des paniers vapeur puis soulever les volets pour colorier la nourriture qu’ils contiennent. Un très bel album de coloriages, vraiment original.

Mon carnet de créations Mon carnet de créations, coloriages et découpages sorti chez Mila éditions est aussi une belle réussite. Dessiner la pluie ou les rayons du soleil, construire un mobile en découpant des dessins marins, découper et plier des papiers pour faire apparaître de drôles d’animaux, inventer un animal fantastique,… ce ne sont pas les activités qui manquent (et on peut dire qu’elles ne manquent pas d’originalité !). Un très bel album, avec un format à l’italienne, qui devrait occuper vos enfants pendant un moment !

Coloriages MagiquesLes coloriages magiques vous connaissez ? On en a déjà parlé plusieurs fois car j’adore le principe (et j’adorais déjà quand j’étais enfant). Des dessins sont découpés en petit morceaux et une indication sur chaque morceau (généralement des chiffres ou des points de couleurs) nous indiquent en quelle couleur la colorier. L’enfant voit apparaître, petit à petit, son dessin. Hatier a eu la bonne idée d’en sortir un spécial Grande section (exprès pour ma fille je pense). Ici les indications sont parfois des lettres (en script ou en cursives), des dés et des nombres (pour l’indication des couleurs c’est un dé qui est présenté, mais sur le dessin c’est le nombre correspondant), un nombre d’étoile et des nombres (même principe que le précédent),… et plus on avance, plus c’est compliqué, bientôt ça sera des phonèmes voire même la couleur écrite en entier, les nombres seront à deux chiffres, un nombre de doigts montrés sur les mains correspondra à des faces de dés… Bref les enfants vont vraiment s’amuser à faire correspondre des éléments et voir apparaître devant eux des bateaux de pirates, des perroquets, des papillons ou encore des écureuils. Drôle, ludique et en même temps on travaille des notions, ici on adore !

L’été
de Géraldine Cosneau
Mila éditions dans la collection Mes créations des quat’saisons
7,95€, 235×235 mm, 30 pages, imprimé en UE, 2008.
Coloriages Mystères
d’Antoine Guilloppé
Gautier Languereau dans la collection L’atelier Gautier Languereau
10€, 210×300 mm, 24 pages, imprimé en Espagne chez un imprimeur éco-responsable, 2013.
Cahier de coloriages
de Julian Mosedale
Mango Jeunesse
12€, 245×300 mm, 20 pages, imprimé en Chine, 2013.
Mon carnet de créations, coloriages et découpages
d’Àngels Navarro et Natàlia Margarit
Mila éditions
9,95€, 210×297 mm, 64 pages, imprimé en Chine, 2013.
Coloriages magiques
de Florence Doutremépuich et Françoise Perraud
Hatier dans la collection Hatier Maternelle
4,70€, 220×300 mm, 23 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2013.

Gabriel