Des histoires et des musiques à écouter

Aujourd’hui, je vous propose une nouvelle sélection de CD et livres-disque (et même livres musicaux).

Bouc Cornu, Biquette et ses biquetsEt je commence par un duo qu’on adore, Fabienne Morel et Debora Di Gilio alias Huile d’olive et Beurre salé. Après L’ogresse poilue (version italienne du Petit Chaperon Rouge) et La poulette et les trois maisonnettes (version bretonne des Trois petits cochons) c’est maintenant au Loup et les sept chevreaux qu’elles s’attaquent.
Dès que Biquette a le dos tourné, Bouc Cornu tente d’entrer dans la maison où sont restés les biquets. Seulement, ils ne sont pas stupides, ils entendent bien que ce n’est pas la voix de leur mère… Bouc Cornu va devoir être rusé !
Mais quel régal ! Comme à chaque fois avec ce duo on prend énormément de plaisir à écouter l’histoire racontée et chantée. On rit, on sourit, on ne s’ennuie pas une seconde. Le seul souci avec les livres-disques Syros c’est souvent le son… là encore ! On est loin de la qualité de chez Didier Jeunesse, Oui-dire ou Chut ! C’est un peu dommage. Côté illustration, comme dans les deux premiers livres-CD du duo, c’est Nathalie Choux qui met en image le conte avec des illustrations pleines de pep’s et de couleurs. Sur chaque page, deux petites souris suivent le récit… une sorte d’alter ego de nos conteuses.
Encore une vraie réussite pour Huile d’olive et Beurre salé, un duo dont on est super fans. Un livre-disque qui va encore tourner en boucle ici pendant un petit moment !

AprèsHindbad et les Babouches de 7 lieues Huile d’olive et Beurre salé, une autre de nos conteuses préférées. On avait adoré Le voyage de M’toto lunettes (qu’on avait même vu en spectacle), Sylvie Mombo revient avec un nouveau livre-disque : Hindbad et les Babouches de 7 lieues.
Tout le monde aime Hindbad, c’est un garçon charmant. Mais le jeune homme n’a pas de travail et quand il arrive à se faire embaucher comme porteur d’eau il est bien vite mis à la porte à cause de son ingéniosité. Alors Hindbad s’en va, il part à la rencontre des quarante voleurs qui vivent non loin de là. En chemin, il rencontre un vieux musicien, il entend parler d’une princesse et il trouve de bien étranges babouches…
C’est un voyage merveilleux que nous propose Sylvie Mombo. On l’écoute nous conter la grande aventure de Hindbad et notre esprit voyage au son de la musique de Zeki Ayad Çölaş (saz, oud, violon, lyre crétoise, derbouka, daf, bendir et flûte traversière). Parfois, on entend même le musicien conter en turc. L’histoire est digne des grands contes d’orient, on pense bien sûr aux contes des mille et une nuits.
C’est toujours avec un énorme plaisir qu’on retrouve Sylvie Mombo, ce voyage qu’elle nous propose est encore une vraie réussite.
La bande-annonce du spectacle.

Petites histoires du mondeJean-Claude Carrière nous raconte des Petites histoires du monde… et l’on se régale ! On rit aux petits contes, tels des histoires tantôt drôles tantôt philosophiques, venues du monde entier. Généralement très courtes (entre 20 secondes et 2’30), les histoires vont faire autant sourire les parents que les enfants (voire même, soyons franc, parfois plus les parents que les enfants, car c’est souvent plein de non-sens).
L’habillage musical est composé de oud tunisien, guitare à 8 cordes, bendir et petites percussions et accompagne à merveille la voix du conteur. Les illustrations d’Anna Forlati sont superbes. Bref, on a eu un gros coup de cœur pour ce livre disque très original.
Un petit bijou pour tous ceux qui aiment l’humour absurde et les contes du monde.
Des extraits sur le site de l’éditeur.

Comptines & berceuses tsiganesAutre coup de cœur, Comptines & berceuses tsiganes sorti chez Didier Jeunesse. Vous connaissez certainement la superbe collection Comptines du Monde de chez Didier Jeunesse, c’est toujours extrêmement réussi, tant dans les choix musicaux que dans les interprétations et dans le livre qui accompagne le CD. Ici, est-ce parce que cette musique-là me touche particulièrement, mais je trouve l’ouvrage particulièrement bon. J’écoute l’album en boucle depuis que je l’ai reçu ! Les amateurs de musique tsigane retrouveront avec plaisir Ederlezi (ici sous le titre Herdelezi), Ušti ušti baba ou encore Keren chavorrale drom. Des chansons venues de Hongrie, République Tchèque, Macédoine, Russie, Bulgarie, Roumanie, Turquie et Slovaquie, chantées en hongrois, romani et roumain. Les merveilleuses illustrations du livre sont signées Nathalie Novi. On retrouve, comme d’habitude, les paroles, les traductions et des indications sur les chansons. Le seul souci de Comptines & berceuses tsiganes c’est que ma fille risque de ne pas l’avoir souvent pour elle…
Un magnifique livre-CD plein d’émotion pour les amoureux de musique tsigane… et leurs enfants ! Le cadeau à offrir à Noël, au neveu qui vient de naître et à l’arrière-grand-mère !
Extraits sur le site de l’éditeur.

Coffret berceuses du mondeEt puisqu’on parle de cadeaux… Didier Jeunesse a la bonne idée de ressortir le superbe Les plus belles berceuses du Monde (compilation de quatre de ses plus beaux livres-CD) avec 3 inédits dans un magnifique coffret au pelliculage « soft touch » qui contient, en plus du livre-CD, une illustration d’Aurélia Fronty sur beau papier, à encadrer. Un cadeau de naissance (mais pas seulement) idéal.
Extraits sur le site de l’éditeur.

Enfantillages 2La plupart d’entre vous doit déjà connaître Enfantillages, l’album d’Aldebert sorti en 2008 (l’album est d’ailleurs disque d’or) et peut-être Enfantillages 2 sorti l’année dernière. Voilà que ce deuxième opus ressort dans deux nouvelles versions : un coffret CD/DVD avec le spectacle filmé et un livre-disque. Ici, on chante, on danse avec les enfants, c’est le genre de disque qui plaît aux plus jeunes et n’exaspère pas trop les grands ! C’est bourré de duos, on retrouve notamment Ours, Didier Wampas, Les Yeux Noirs, Bénabar, Louis Chédid, Alexis HK, François Morel, Carmen Maria Vega… et bien d’autres ! On parle de la vie quotidienne des enfants, de leurs mensonges, de la famille, de l’amour…
Dans la version avec DVD on peut donc, en plus du CD, assister au concert filmé. Ici pas de duo et la qualité fait un peu spectacle filmé par France 3 Bretagne dans les années 90, mais les enfants vont adorer retrouver l’ambiance du concert qu’ils ont vu en vrai ou découvrir la version live avec des moments pleins d’humour autour des chansons.
Aldebert Enfantillages 2 livreC’est le même CD (sans le DVD) que l’on retrouve dans la version livre-CD, mais ici les chansons sont illustrées par Simon Moreau.
Aldebert est un artiste que nous suivons depuis plusieurs années, avant qu’il fasse des chansons pour les plus jeunes. Ses disques pour enfants sont à l’image de ce qu’il fait pour adultes et il reste surtout un artiste à voir sur scène… et les occasions ne manquent pas ! Il a joué à guichet fermé à l’Olympia il y a peu (et reviendra à Paris en avril), mais passera bientôt à Nantes, Besançon (chez lui), Marseille, Bruxelles… Retrouvez ses dates ici.
Écouter l’album.

Lili Moutarde comédie musicaleLili Moutarde est une petite fille, elle a deux sœurs (Lili Tempête, une vraie furie, et Lili Farfouille, qui passe son temps à tout décortiquer) et un frère (Titi Chewing-gum qui colle en permanence). Seulement, Lili regrette le temps où elle était seule, elle aimerait se débarrasser de ces trois garnements et rester seule avec ses parents… Elle décide donc de les mettre dans un train… et qu’ils aillent au diable !
Lili Moutarde est une comédie musicale signée Christiane Oriol. Et contrairement à Aldebert ici ça ne va pas forcément rassembler parents et enfants ! Les chansons rythmées et faciles à reprendre risquent de beaucoup plaire aux enfants… et vite exaspérer les parents ! Mais les disques pour enfants sont faits à la base pour eux, non ? Alors on leur donne le CD, ils l’écoutent dans leur chambre, s’éclatent, chantent à tue-tête… et l’on est tranquille pendant au moins une heure !
Extraits sur le site de l’éditeur.

Enquete à l'orchestreLe compositeur est mort ! L’enquêteur va mener l’enquête. Est-ce les cordes que le compositeur faisait jouer comme des forcenées ? Le premier des violons tenait d’ailleurs à la main un étui noir assez suspect… Est-ce les cuivres qui sont si violents ? Le souci c’est que tous ont un alibi… Pourtant le compositeur est bien mort !
Avec son brin de folie habituel, Lemony Snicket rend hommage à la musique… Et quel bel hommage ! Comme dans Piccolo et Saxo ou dans Pierre et le Loup, ici on se familiarise avec les instruments de l’orchestre, mais avec une vraie histoire. Une intrigue policière même ! Le texte de l’auteur des Désastreuses aventures des orphelins Baudelaire est ici raconté par le génial Pépito Matéo, et comme d’habitude avec ce grand conteur (ah Sans les mains et en danseuse…) c’est un pur régal. Côté illustration, les dessins de Louis Thomas nous font penser à Sempé et à Philippe Dumas.
Encore un savoureux disque pour les amoureux de musique et de belles histoires sorti chez Didier Jeunesse.
Des extraits sur le site de l’éditeur.

L'Oiseau de feuUn tsar avait un jardin extraordinaire dans lequel un pommier produisait des fruits d’or. Le tsar aimait venir les regarder chaque matin avant de commencer sa journée. Jusqu’au jour où les pommes commencèrent à disparaître… Le tsar chargea ses fils de mener l’enquête.
Le célèbre conte L’Oiseau de feu nous est ici conté par Élodie Fondacci et illustré par Aurélia Fronty, vous imaginez déjà la beauté de l’objet ! Sous fond de musique de Stravinsky, on écoute donc l’histoire où il est question d’un oiseau de feu, de sorcier, de princesse et d’amour…
Un magnifique conte superbement illustré par Aurélia Fronty.

Mes plus belles musiques classiques pour les petits 2Après StravinskyBach, Debussy, Mozart, Beethoven, Fauré, Schubert, Offenbach et dix autres grands compositeurs réunis dans un très joli livre pour les tout-petits. Dix-sept morceaux parmi les plus belles musiques classiques vont enchanter les enfants et émerveiller les parents (ou l’inverse). Le livre (illustré par Aurélie Guillerey, Vincent Mathy, Clotilde Perrin et Charlotte Roederer) est cartonné et donc on peut le laisser à portée des plus jeunes sans trop de risque (la pochette contenant le CD se détache aisément). Pour chaque morceau, tantôt rythmé, tantôt lent, une double page illustrée avec un petit texte poétique.
Un ouvrage très réussi pour transmettre le goût de la musique classique aux plus jeunes.

la berceuseOn quitte les musiques classiques, mais on reste avec les plus jeunes pour écouter des berceuses du monde. Nathalie Manguy interprète des chansons venues du monde entier : Turquie, Sri Lanka, Brésil, Cameroun, Japon, Pologne… Le résultat est superbe, un disque de berceuses d’une grande qualité, d’une belle « unité » (on n’a pas une impression de morceaux jetés en vrac comme ça peut arriver sur ce genre de disques). Elle chante en créole, en hébreu, en arabe, en français… en reprenant les techniques vocales et le phrasé si particuliers de certaines langues. Ses berceuses sont toujours chantées avec une infinie douceur, énormément de justesse. Le livret du disque nous propose les textes des chansons et leurs traductions.
Un magnifique disque de berceuses, un des plus beaux que j’ai entendu.
Des extraits sur le site de l’éditeur.

On termine par deux livres musicaux… mais sans CD !
Paco et l'orchestrePaco se promène dans la forêt, tout le monde se prépare pour le concert de ce soir. L’ours s’est mis au piano, l’éléphant au violon et le cochon au xylophone. Il va être rudement chouette ce concert !
Paco est au cirque ! Le fifre joue de la flûte traversière, une autruche bottée de la clarinette, un éléphant funambule de la trompette… et ils ne sont pas les seuls à bien connaître la musique ! Il ne s’ennuie pas, Paco !
Les deux livres sortis dans cette nouvelle collection (Mes petits livres sonores chez Gallimard) sont illustrés par Magali Le Huche et l’on se régale ! Les illustrations sont pleines de malice, colorées, vivantes.Paco et la fanfare Les sons (qui se déclenchent en appuyant sur les pages) ne sont pas trop courts et mettent bien en valeur les instruments. Car ici c’est de ça dont il s’agit : les instruments de l’orchestre dans Paco et l’orchestre et ceux de la fanfare dans Paco et la fanfare (en fait, les titres sont assez logiques). On entend les instruments, le son qu’ils produisent. En fin d’ouvrage, ils sont tous rappelés.
Une super nouvelle collection pour apprendre les instruments, illustrée par une de nos illustratrices préférées.

Retrouvez tous les CD et livres-CD musicaux que nous avons chroniqués sur l’album Pinterest qui leur est consacré.

Bouc Cornu, Biquette et ses biquets
Texte de et raconté par Fabienne Morel et Debora Di Gilio, illustré par Nathalie Choux
Syros
18,90 €, 260×260 mm, 40 pages, CD : 15 min. env., imprimé en France, 2014.
Hindbad et les Babouches de 7 Lieues
Texte de et raconté par Sylvie Mombo, musique de Zeki Ayad Çölaş
Tchekchouka
14 € (prix moyen constaté), CD : 31 min. env., 2014.
Petites histoires du monde
Texte de et raconté par Jean-Claude Carrière
Bulles de savon
20,90 €, 257×292 mm, 43 pages, CD : 24 min.env., imprimé en Union Européenne, 2014.
Comptines & berceuses tsiganes
Collectif, illustré par Nathalie Novi
Didier Jeunesse dans la collection Un livre, un CD
23,80 €, 273×270 mm, 60 pages, CD : 52 min. env., imprimé en Italie chez un imprimeur éco-responsable, 2014.
Les plus belles berceuses du monde – Éditions Luxe
Collectif, illustré par Aurélia Fronty
Didier Jeunesse dans la collection Un livre, un CD
29,90 €, 280×285 mm, 57 pages, CD : 59 min. env., imprimé en Italie chez un imprimeur éco-responsable, 2014.
Enfantillages 2
d’Aldebert, illustré par Simon Moreau
Sony Music (CD + DVD) et Gallimard (Livre-disque)
16 € (prix moyen constaté, CD+ DVD) et 24 € (livre-CD), 255×295 mm (livre-CD), 48 pages (livre-CD), durée du CD : 57 min.env., durée du DVD 90 min. env., imprimé en France (livre-CD), 2014.
Lili Moutarde, comédie musicale
Texte de, raconté par et chanté par Christiane Oriol
Eponymes Jeunesse
13 € (prix moyen constaté), CD : 67 min. env., 2014.
Le compositeur est mort – Enquête à l’orchestre
Texte de Lemony Snicket (traduit par Pépito Matéo et Nathaniel Stookey), raconté par Pépito Matéo, illustré par Louis Thomas, musique de Nathaniel Stookey
Didier Jeunesse dans la collection Un livre, un CD
23,80 €, 265×265 mm, 36 pages, CD : 30 min. env., imprimé en Italie chez un imprimeur éco-responsable, 2014.
L’Oiseau de feu
Texte de et par Élodie Fondacci, illustré par Aurélia Fronty, musique d’Igor Stravinsky
Gautier Languereau dans la collection Des histoires en musique
22,90 €, 280×270 mm, 32 pages, CD : 28 min. env., imprimé en France, 2014.
Mes plus belles musiques classiques pour les petits 2
Collectif, illustré par Aurélie Guillerey, Charlotte Roederer, Clotilde Perrin et Vincent Mathy
Gallimard Jeunesse dans la collection Éveil musical
16,90 €, 215×215 mm, 36 pages, CD : 53 min. env., imprimé en Europe, 2014.
La berceuse
de Nathalie Mainguy
Victor Mélodie
15 € (prix de vente conseillé), durée : 30 min. env., 2014.
Paco et l’orchestre
de Magali Le Huche
Gallimard Jeunesse dans la collection Mes petits livres sonores
13,50 €, 185×210 mm, 24 pages, imprimé en Chine, 2014.
Paco et la fanfare
de Magali Le Huche
Gallimard Jeunesse dans la collection Mes petits livres sonores
13,50 €, 185×210 mm, 24 pages, imprimé en Chine, 2014.

Pour les plus petits

Une nouvelle sélection de livres pour les tout-petits, des livres cartonnés ou en tissus, qu’ils peuvent malmener. Et l’on commence par deux coups de cœur.

Mon imagier apres la tempeteMon imagier après la tempête est une petite merveille d’humour ! Bon par contre disons le tout de suite, ça fera surtout rire les enfants plus grands et les parents, mais les tout-petits vont aimer les illustrations d’Éric Veillé. Ici, le principe est simple, entre la page de gauche et la page de droite il s’est passé un truc. Par exemple avant la tempête on a un seau, un parasol, un bateau à voile ou encore une glace et page de droite, après la tempête, on a une flaque, on ne voit plus qu’un morceau du parasol en bord de page, le bateau à voile est devenu un bateau à poil (son occupant ayant perdu sa serviette) et la glace est par terre et donc on a une grimace de l’enfant pas content. On va aussi trouver un imagier avant et après l’éléphant (le gâteau, le château, la poire… deviennent splish, splouch ou compote), un imagier avant et après la cantine (la pomme est devenue un trognon, le pain, des miettes et la purée d’épinard… de la purée d’épinard…). Bref c’est vraiment bourré d’humour, ici on est super fans (autant Suzanne 17 mois, Augustine 6 ans que Gabriel 37 ans).

AbécédaireOn aime beaucoup les imagiers gigognes de Xavier Deneux, avec Abécédaire sorti chez Milan on a été comblé ! Un gros pavé (quasiment impossible à transporter par les tout-petits, mais hyper facile à manipuler) avec une lettre à chaque double page. Ici, Xavier Deneux utilise le côté gigogne pour faire que la lettre de la page de gauche s’emboîte dans l’élément de la page de droite. Par exemple, le L en volume rentre dans le dossier du lit de la page de droite (lit dans lequel dort un Lapin à côté de Livres et sous la Lune). C’est joli et délicat (les dessins sont assez épurés) et les enfants peuvent suivre des doigts la forme des lettres (bon là on est d’accord, les tout-petits s’en fichent des lettres) et sur les éléments des pages de droite. Bref un bien bel objet qu’on adore !

Quelques autres ouvrages qui viennent de sortir et que j’avais envie de vous présenter

Tout doux bébéOn commence par un livre tout tissu, extrêmement doux… et imprimé avec des matériaux respectant l’environnement ! Ici, on parle de la douceur (de la caresse du soleil, du pelage des chatons ou d’un câlin). Plein de douceur et très mignon.

Moi j'aime les câlinsMême illustratrice (Camille Chincholle) et même collection (Mes tout premiers livres) chez le même éditeur (Gallimard Jeunesse), Moi, j’aime les câlins est un livre cartonné avec des volets à soulever et des matières à toucher. Ici également c’est plein de douceur tant dans le texte que dans les illustrations, on parle des caresses, des bisous et des câlins… et surtout de ceux de papa et maman !

java mon éléphant à moiCe petit lapin adore son éléphant, il aime se balader sur son dos et voyager avec lui… Sauf que quand il lui tire les oreilles, l’éléphant n’est pas toujours d’accord ! Java mon éléphant à moi c’est un album plein d’humour (avec une chute très drôle) et joliment illustré sur l’imagination débordante des petits. Bien que ce soit un album cartonné, il convient aussi aux « un peu plus grands » !

Plic PlocPlic Ploc, la pluie tombe. Les escargots se régalent et nous on se dépêche de rentrer à la maison pour se mettre à l’abri et ne pas être trempé. On va regarder la pluie de la fenêtre… Plic Ploc est un album tout cartonné plein de douceur et de poésie grâce, surtout, aux jolies illustrations de Mélusine Allirol. Le genre de petit album avec une chute pleine d’humour dont les petits raffolent.

Tutti FruttiPressé comme un citron, haut comme trois pommes, mi-figue mi-raisin… après avoir joué avec les expressions sur les légumes (À croquer, chroniqué ici) Modeste Madoré s’amuse avec les fruits ! Chaque fois, c’est illustré en prenant l’expression au pied de la lettre (mais ça illustre bien aussi le sens de l’expression), c’est drôle et en même temps ça permet de se familiariser avec les expressions françaises.

Une souris verte, comptine pour les petits doigtsUne souris verte qui courait dans l’herbe… et les petits doigts, eux, courent sur les pages ! On touche le corps de la souris, on parcourt sa queue, on suit du doigt le contour du chapeau de ces messieurs ou des bouteilles d’huile et d’eau… bref ici on utilise le toucher ! Pas de matière, mais des creux dans les pages et c’est chouette aussi et Marion Billet aux illustrations (et ça aussi c’est chouette) !

On passe aux livres avec des pastilles musicales, toujours un grand succès chez les tout petits.

Ecoute Dans La NuitOn vous parle régulièrement des albums de Christel Denolle et Emiri Hayashi qui sortent chez Petit Nathan, il faut dire qu’on adore les illustrations de cette collection, ses matières à toucher toute douces et ses parties brillantes, c’est toujours délicat… sauf que dans celui-ci il y a du son et sincèrement c’était mieux sans (surtout que les sons ne sont pas tops), mais tant pis on enlève la pile et l’on profite de ce nouveau livre aux belles illustrations.

zékéyé oiseau de pluieOn aime davantage les sons de Zékéyé et l’oiseau de pluie sorti chez Hachette Jeunesse. Cris de singes, sons de tam-tams et pluie qui tombe ! En plus des sons, on va aussi caresser de très jolies matières à toucher ! Les illustrations de Nathalie Dieterlé sont superbes et l’histoire de Zékéyé pleine de rythme. Un très joli livre à caresser et à écouter qui fera le bonheur des tout-petits.

Où est mon doudou ?Mais où est le doudou de Bébé loup ? Derrière les hautes herbes ? Dans le poulailler ? Soulevons les volets on devrait bien le trouver ! Ici donc on soulève des rabats (un peu fragiles pour les tout-petits, dommage), et l’on appuie sur les petites pastilles pour entendre un son. Chez Gallimard Jeunesse, les sons sont de grandes qualités. Les illustrations de Marion Billet sont pleines de douceur et de pep’s ! Bref, on aime beaucoup.

On termine par un grand album extrêmement complet

Larousse des premières découvertesLe Larousse des premières découvertes est un grand album aux pages solides. Une sorte d’imagier… mais pas seulement ! On parle des couleurs, des contraires (devant ou derrière, grand ou petit, doux ou piquant…), des formes, des nombres… Chaque fois, c’est richement illustré et l’on apprend plein de mots, des notions… le livre propose aussi des comptines, des activités (montrer sur une image les objets carrés, trouver une forme de 4…) et les illustrations de Séverine Cordier sont pleines de charme. On adore !

Quelques pas de plus…
Une autre sélection de livres pour les petits.

Mon imagier après la tempête
d’Éric Veillé
Actes Sud Junior
12,50 €, 160×168 mm, 40 pages, imprimé en Pologne, 2014.
Abécédaire
de Xavier Deneux
Milan dans la collection Les imagiers gigognes
25 €, 195×260 mm, 40 pages, imprimé en Chine, 2014.
Tout doux bébé
de Camille Chincholle
Gallimard Jeunesse dans la collection Mes tout premiers livres
15,50 €, 178×230 mm, 6 pages, imprimé en Chine chez un imprimeur éco-responsable, 2014.
Moi, j’aime les câlins
Texte de Mathilde Bréchet, illustré par Camille Chincholle
Gallimard Jeunesse dans la collection Mes tout premiers livres
10,50 €, 205×205 mm, 10 pages, imprimé en Chine chez un imprimeur éco-responsable, 2014.
Java mon éléphant à moi
de Paulsson & Jalbert
Gautier-Languereau dans la collection Java
9,90 €, 200×200 mm, 20 pages, imprimé en Chine, 2014.
Plic Ploc
Texte de Frédéric Maupomé, illustré par Mélusine Allirol
Père Castor dans la collection Mes toutes premières histoires
8 €, 190×190 mm, 12 pages, imprimé en Chine, 2014.
Tutti Frutti
de Modeste Madoré
Océan Éditions dans la collection Océan Baba
9,50 €, 147×150 mm, 24 pages, imprimé en Malaisie, 2014.
Une souris verte
Texte de Christel Denolle, illustré par Marion Billet
Nathan dans la collection Petit Nathan
7,90 €, 175×175 mm, 10 pages, imprimé Chine, 2014.
Écoute dans la nuit
Texte de Christel Denolle, illustré par Emiri Hayashi
Nathan dans la collection Petit Nathan
15,90 €, 221×222 mm, 12 pages, imprimé Chine, 2014.
Zékéyé et l’oiseau de pluie
de Nathalie Dieterlé
Hachette Jeunesse dans la collection Zékéyé
12,50 €, 193×193 mm, 10 pages, imprimé en Chine, 2014
Où est mon doudou ?
de Marion Billet
Gallimard Jeunesse dans la collection Mes petits imagiers sonores
14,90 €, 215×215 mm, 16 pages, imprimé en Chine, 2014.
Le Larousse des premières découvertes
Texte de Agnès Besson, illustré par Séverine Cordier
Larousse
14,90 €, 265×326 mm, 60 pages, imprimé en Italie, 2014.


Gabriel

Je vis ici

Little manCassius a rêvé qu’il avait le droit de traverser le pont. Cassius se souvient. Il se souvient d’avant, quand il habitait loin. Quand la guerre l’a forcé à traverser l’océan. Cassius est là, dans la ville. C’est chez lui, maintenant.
Il y a des albums dont il est impossible de parler. Qui sont impossible à résumer. Où le chroniqueur que je suis se rend compte de l’inutilité de son exercice. À quoi bon tenter de vous donner envie de vous procurer Little Man, le voir suffit ! Ouvrir ce chef d’œuvre convaincrait n’importe qui ! Little Man est une pure merveille, un bijou. Vous ne me croyez pas ? Regardez la vidéo, et l’on en reparle (imaginez en plus les découpes au laser) ? Au fond, je n’avais même pas besoin d’écrire, juste vous montrer la vidéo et vous auriez déjà couru en librairie.

CeAdama matin Adama n’est pas en classe. Les enfants s’interrogent, où peut bien être le garçon ? Les jours passent, Adama ne revient pas. L’institutrice semble inquiète, elle semble savoir quelque chose. Les enfants la tannent, elle finit par parler : la famille d’Adama est menacée d’expulsion. Adama se cache. Comment quelqu’un qui n’a rien fait peut-il être recherché par la police ?
Malgré quelques petits défauts, Adama est un très bel album qui dit avec la naïveté des enfants l’incompréhension face aux histoires de papiers. Comment un de leurs camarades qui a toujours vécu ici peut-il, d’un coup, être menacé d’être expulsé ? La classe va se battre, ne pas laisser faire cette injustice. Ici, le regard est juste, sans caricature (la police n’est pas constituée que de méchants). Le texte est particulièrement à hauteur d’enfant (sur le sujet, ce n’est pas toujours le cas).
Un livre fort sur un sujet fort, qui a reçu le soutien d’Amnesty International.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué des livres d’Antoine Guilloppé (Le voyage d’Anoki, Les musiciens de Brême, La mouffle, Loup noir, Grand blanc, Première neige, Plein soleil, Qui dit noir dit blanc, Pleine lune et Akiko la rêveuse). Nous avons également interviewé Antoine Guilloppé.

Little Man
d’Antoine Guilloppé
Gautier-Languereau
19,90 €, 310×310 mm, 40 pages, imprimé en Chine, 2014.
Adama
de Remedium
Zoom éditions dans la collection Gros béguin
14 €, 180×280 mm, 48 pages, imprimé en République Tchèque, 2014.

Des livres pour grandir (semaine anniversaire, la chronique de Cécile Vangout)

Pour fêter notre anniversaire, nous avons demandé à des gens qui comptent beaucoup pour La mare aux mots de prendre notre place toute cette semaine.

Gabriel et Marianne


Marie est partie – Isabelle Carrier

marie est partieQuand Marie est partie, Basile a perdu un petit bout de lui-même… Une grosse boule rouge (symbolisée par un morceau de tissu détaché de son pull) dont il ne sait que faire, boule de tristesse, boule de colère, elle le suit partout, jour et nuit. Pourtant au fil des pages Basile parvient à l’apprivoiser cette grosse boule, qui devient légère, et petite, jusqu’à devenir une cerise… qu’il avale, disparue la tristesse.

J’ignore si cet album parle du deuil, la chose est assez ambigüe puisqu’on aperçoit Marie non seulement dire au revoir sur la couverture, mais aussi revenir en quatrième de couverture (?). Plus largement on peut dire qu’il s’agit d’aider l’enfant à gérer les gros chagrins et les absences du quotidien (un ami ou un parent qui déménage, gérer la séparation lorsque l’enfant part en vacances sans les siens par exemple), autant que les deuils.

Voilà un album qui n’est plus édité (mais que vous pouvez trouver d’occasion) mais que j’aime beaucoup. Comme toujours, les livres d’Isabelle Carrier transmettent un message fort à travers un texte et des images simples, un petit bijou de tendresse et de poésie.

Tu es vraiment formidable – Lucile Ahrweiller

Tu es vraiment formidable - Lucile AhrweillerVoilà un livre qui tient sa promesse, il fait du bien.

Lucile Ahrweiller nous propose 9 messages pleins d’amour à se répéter comme un mantra ou offrir à ses proches : tu es vraiment formidable, tu as de nombreux talents, tu peux te faire confiance, tu as le droit de te tromper, etc.

Chaque message est illustré de petites saynètes. Dans un autre style cela me rappelle les livres toujours positifs de Peter H. Reynolds, auteur que j’apprécie. Les illustrations sont superbes, c’est très graphique, c’est frais, c’est pop, coloré comme la vie, on aurait presque envie de les voir en affiches afin de les avoir toujours à portée de vue ces messages qui font du bien !

Un magnifique livre-objet (une couverture en carton épais, un format pas trop grand, une jolie tranche avec marque-page, une jaquette) agrémenté de petits exercices à faire pour prendre confiance en soi

Maintenant je suis grand – Stephen Krensky et Sara Gillingham

Maintenant Je Suis GrandVoilà un livre cartonné pour les plus petits. À travers des petites scènes avant/après l’enfant peut se rendre compte à quel point il devient autonome : avant, j’étais tout petit (page de gauche, il est dans sa poussette sous un pommier), Maintenant, j’ai grandi (page de droite, gros plan où il attrape la pomme tout seul). Un livre fort sympathique au texte simple, permettant de dialoguer avec son enfant en lui demandant par exemple de trouver ses propres « avant/après ». Les illustrations sont signées Sara Gillingham, un style très graphique et vintage assez plaisant. Notons que dans la même collection il existe le non moins charmant « Je sais faire toute seule« .

Marie est partie
d’Isabelle Carrier
Bilboquet
214×210 mm, 28 pages, 2006.
Tu es vraiment formidable
de Lucile Ahrweiller
Gautier Languereau
12,50 €, 165×220 mm, 58 pages, 2013.
Maintenant je suis grand
Texte de Stephen Krensky (traducteur non indiqué), illustré par Sara Gillingham
Nathan
7,90 €, 165×227 mm, 12 pages, imprimé en Allemagne, 2014.

À part ça ?

Salomon et la reine de SabaConnaissez-vous la conteuse et auteure Catherine Zarcate ? C’est l’un de mes coups de cœur cd. J’avais emprunté à la médiathèque de ma ville le cd « Salomon et la reine de Saba« , sans grande conviction (mais attirée par la belle pochette), pensant m’ennuyer ferme. C’est tout le contraire qui s’est produit, dès les premières minutes j’ai été happée par la narration et la voix chaude de Catherine Zarcate, c’est drôle, tendre et bienveillant, que l’on s’intéresse à la religion ou pas. J’ai depuis acheté le cd et sa suite, « L’exil du Roi Salomon« , et je ne manque pas d’écouter les autres excellents titres des éditions Oui- Dire.

Cécile Vangout

Trois ouvrages de Bénédicte Rivière

J’ai reçu, coup sur coup (à 2 jours d’intervalle, je crois), trois ouvrages de Bénédicte Rivière (auteur que, je l’avoue, je ne connaissais pas) chez trois éditeurs différents. Le hasard était déjà amusant ! Et peu de temps après, je l’ai croisée sur un salon ! J’ai donc eu envie de vous la faire découvrir à travers ces trois ouvrages.

des bisous pour tous les goûtsIl y a des bisous pour tous les goûts ! Il y a le bisou girafe (un long… Long… bisou…), le bisou chat (qui fait ronronner comme un pacha), le bisou pie (bisou volé), le bisou marmotte (pour bien dormir)… Et vous, vous les aimez comment vos bisous ?
Bénédicte Rivière nous livre donc une sorte de catalogue de bisous. C’est doux et poétique. Les illustrations de Christian Guibbaud sont colorées, pleines de malice. Graphiquement, c’est un album particulièrement réussi, la typo joue avec le nom des animaux (le f de furet est tout en longueur, le s du mot souris a une longue queue, le mot pinson a des ailes et d’ailleurs il s’envole…).
Je ne suis pas toujours fan de ce genre de livre, et pourtant là j’ai trouvé ça drôle, fin, poétique.
Un très joli livre prétexte à se faire des bisous.

Un point c'est toutIl est là. Si si juste là. Vous ne le voyez pas ? Regardez mieux ! C’est le point. Là, vous l’avez vu ? Il peut se transformer, à l’occasion en point d’exclamation (par exemple quand on est énervé) ou en point d’interrogation (quand on ne comprend pas). Il peut aussi devenir virgule et même point-virgule, tiret, deux-points… et tant d’autres choses encore.
Une jolie petite histoire pour parler de la ponctuation, très joliment illustrée par Anne Hemstege. Bénédicte Rivière aide les enfants à comprendre à quoi servent chaque signe de ponctuation, à se familiariser avec eux.
Le dossier de presse indique que le livre s’adresse aux enfants dès 5 ans, je pense, personnellement, que c’est un peu tôt. Ma fille de 6 ans, par exemple, ne connaissant rien de la ponctuation m’a vite dit qu’elle ne comprenait rien du tout. Plutôt pour les enfants dès le CP, d’après moi.
Une histoire où la ponctuation est vivante.

Arlequin, Charlot, Guignol & CompagnieSaturnin est un sacré cabotin, Diego, lui, est un charlot ! Quant à Nathan, quel don Juan ! Il y a aussi Arnold qui fait le guignol, Gaston qui est un vrai harpagon et Manon qui se met dans des situations ubuesques.
On oublie souvent que bien des expressions proviennent de personnages (littérature, théâtre, cinéma…). Qui étaient-ils ? D’où viennent-ils ? Qui était le Père Ubu qui a donné ubuesque ? Quel est le rapport entre « un secret de polichinelle » et le personnage de la commedia dell’arte ? Riquiqui, Sosie et Gogo étaient aussi des personnages avant de rentrer dans le langage courant, le saviez-vous ?
Dans ce bel album (qui ressemble à un carnet), Bénédicte Rivière et Gérard DuBois nous présentent donc ces personnages avec beaucoup d’humour, sans que ça ne soit jamais rébarbatif.
Un très bel ouvrage pour mieux connaître vingt-cinq personnages qui sont entrés dans le langage courant, pour les amoureux de la langue française… et les autres !

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué des livres de Christian Guibbaud (Trois souhaits pour une souris) et d’Anne Hemstege (Clovis & le pain d’épices).

Des bisous pour tous les goûts
Texte de Bénédicte Rivière, illustré par Christian Guibbaud
Gautier Languereau dans la collection Les petites histoires du soir
10,50 €, 210×240 mm, 28 pages, imprimé en Roumanie, 2014.
Un point c’est tout
Texte de Bénédicte Rivière, illustré par Anne Hemstege
Sarbacane
13,90 €, 260×210 mm, 32 pages, imprimé en Malaise, 2014.
Arlequin, Charlot, Guignol & Cie
Texte de Bénédicte Rivière, illustré par Gérard DuBois
Actes Sud Junior
10,90 €, 151×217 mm, 53 pages, imprimé au Portugal, 2014.

À part ça ?

Après le très beau Milanimo, Julien Baer et Katerine reviennent bientôt avec Le loup est un loup pour l’homme… en attendant… un extrait !

Gabriel