La mare aux mots
Parcourir le tag

Glénat

Apprendre des choses sans s’en rendre compte

Par 16 juin 2017 Livres Jeunesse

Les albums du jour ne sont pas vraiment des documentaires, pourtant on y apprend des tas de choses. On va parler d’animaux du monde, de ce qu’il se passe sur la planète, de Paris et de l’eau.

J’adore les animaux !
Texte de Katie Cotton (traducteur.trice non crédité.e), illustré par Louis Thomas
Milan
14,90 €, 278×200 mm, 80 pages, imprimé en Chine chez un imprimeur éco-responsable, 2017.
Le monde en une seconde
Texte d’Isabel Minhós Martins (traduit par Chiara Armellini), illustré par Bernardo Carvalho
Glénat dans la collection Vitamine
14,95 €, 275×278 mm, 56 pages, imprimé en Slovénie, 2017.
Paris pas bête !
de Judicaël Porte
Graine²
12 €, 207×207 mm, 48 pages, lieu d’impression non indiqué, 2016.
Le cycle de l’eau raconté au tableau
de Yann Reversat
Au tableau noir
12 €, 208×146 mm, 48 pages, lieu d’impression non indiqué, 2016.

You Might Also Like

Vies pendant la Shoah [article en libre accès]

Par 27 février 2017 Livres Jeunesse

Lorsque j’ai eu envie d’écrire cette chronique, j’avais en tête l’idée qu’il fallait rappeler ce qu’il s’était passé il y a si peu de temps (les arrières grands-parents de nos enfants ont pour la plupart connu cette période… Ce n’est pas il y a 200 ans). À quelques mois des élections, je trouvais primordial de parler à nos enfants de la barbarie qui vient avec le fascisme. J’avoue m’être dit, à plusieurs moments, en lisant ces deux BD et ces trois romans que quand même, heureusement, on n’en était pas là, que ça n’arriverait plus aujourd’hui. Et mardi, alors que je préparais cette chronique, deux jeunes se sont fait agresser parce qu’ils portaient une kippa. Le devoir de mémoire est important, nos enfants doivent savoir, parce qu’il ne faut plus que ça arrive. Il ne faut plus qu’on laisse monter les extrémistes, apprendre l’Histoire est la meilleure chose à faire pour que les horreurs d’hier ne se reproduisent pas. Apprendre à nos enfants ce qu’il s’est passé c’est aussi couper l’herbe sous le pied aux négationnistes de tous poils qui voudraient leur faire croire sur certains sites que tout ça n’a pas existé. Voici donc deux BD et trois romans, pour ne pas oublier.

Irena travaille dans le ghetto de Varsovie. Nous sommes en mars 1941 et cette femme au fort caractère fait tout son possible pour aider ceux et celles qui sont enfermés là. Seulement, il y a des choses que le département d’aide sociale dans lequel elle travaille n’a pas prévu. C’est la peur au ventre pour ceux et celles qui travaillent avec elle et qu’elle entraîne dans son geste fou, qu’Irena va aller plus loin que les tâches qui lui sont confiées.
Irena a existé, elle s’appelait Irena Sendlerowa et les auteurs de la BD se sont documentés sur elle pour écrire cette magnifique série qui comptera trois volumes. Irena c’est un album extrêmement fort sur une femme qui décida un jour de sauver des enfants. Un bel album, mais parfois extrêmement dur (mais fallait-il enjoliver la réalité ou raconter ?) si bien qu’il sera peut-être nécessaire d’accompagner de jeunes enfants qui souhaiteraient le lire (car graphiquement, les plus jeunes vont être attirés).
Un album extrêmement fort sur une femme qui sauva de nombreux enfants du ghetto de Varsovie, si fort qu’on a du mal à le refermer… On attend la suite avec impatience !

Heinz, Trude, Ruth, Martin, Suzanne et Arek ont été des enfants juifs qui ont connu la guerre. Aujourd’hui, ils racontent. Leurs six témoignages rappellent la vie dans cette sombre période de l’Histoire quand on était juif. Ils racontent la persécution, les séparations, la fuite et bien d’autres choses encore.
Si Rescapés de la Shoah est, comme l’indique le communiqué de presse, illustré de façon à « dire les choses vraies, mais sans qu’elles soient insoutenables pour les jeunes lecteurs », ses illustrations seront aussi bien plus clivantes (personnellement, je trouve ça extrêmement laid). Mais il faudra aller au-delà pour ceux et celles qui comme moi seront repoussés par les dessins, car ce sont ici de vrais témoignages, forts et poignants. Chacun y raconte son enfance, puis on apprendra ce qu’il ou elle est devenu.e. On trouvera même un glossaire et des conseils lecture pour aller plus loin en fin d’ouvrage.
Un ouvrage qui nous permet de lire six témoignages d’enfance pendant la Shoah.

Ménaché Rozenbaum a fui la Pologne pour se retrouver en Belgique. Ce jeune juif va entrer dans la résistance, malheureusement il sera pris par les Allemands en possession de journaux clandestins et durant huit mois il va subir les pires tortures. Mais Ménaché a survécu, âgé de 95 ans il raconte. Il parle de son enfance, de ses ancêtres, mais surtout de la guerre.
Il faut absolument oublier les quelques maladresses de 8 mois dans les caves de la Gestapo (dans le texte et graphiquement) et lire ce témoignage fort, mais non dénué d’humour. Dans des chapitres courts, Ménaché Rozenbaum raconte : le ghetto, la résistance, la déportation, mais aussi sa vie de tailleur ou sa rencontre avec celle qui est devenue sa femme. Chaque chapitre est consacré à un sujet et se lit presque indépendamment des autres à tel point qu’il y a parfois des redites, qu’on se perd dans la chronologie, mais on a le sentiment de passer une soirée à écouter le vieil homme nous raconter sa vie, son enfance, témoigner. Et même si parfois on est un peu perdu, on est passionné par le propos, captivé par son histoire et au final on aura rencontré une personne qu’on n’est pas prêt d’oublier.
Un témoignage passionnant sur la guerre à lire comme on écouterait quelqu’un nous raconter sa vie.

Ilse commence son journal en 1938. Elle raconte sa vie, ses amies, sa famille, mais elle parle aussi de ce qui se passe autour d’elle : la nuit de cristal qui vient d’avoir lieu quand elle commence son journal, les privations de droits des juifs (d’ailleurs, elle-même n’a bientôt plus le droit d’aller à l’école) ou les persécutions. Mais bientôt, la vie d’Ilse va peut-être prendre un tournant inattendu.
J’ai fui l’Allemagne nazie est un roman passionnant et totalement original. Parce qu’il s’arrête en 1939 (même si un épilogue nous permet de faire un saut dans le temps) alors que la plupart des romans sur cette période couvrent plutôt les années suivantes, parce qu’il nous parle d’un événement peu connu (la fuite vers Cuba de 900 juifs) et l’on pourrait ajouter parce qu’il est sous forme de journal (même si ce n’est pas le premier). Voilà un roman qui va donner le goût de la lecture à ceux et celles qui ne l’ont pas, parce que le procédé du journal nous permet d’entrer en empathie tout de suite avec Ilse et qu’il permet aussi de faire en sorte que les chapitres sont courts. Parce que l’histoire est passionnante, pleine de rebondissements et qu’on ne sait pas comment ça va finir. Il est difficile de lâcher ce beau roman avant de l’avoir terminé.
Une jeune fille raconte la guerre et sa fuite, et ça donne un très beau roman.

Max vient d’avoir un poisson, il est rouge, avec un peu de jaune, il l’a appelé Auguste comme le clown au cirque qui l’a tant fait rire. L’eau du bocal fait de petites vagues quand les Allemands passent en faisant claquer leurs bottes. Max a une étoile sur ses vêtements, il la regarde briller, il aime cette étoile même si on lui a dit à l’école qu’elle puait (alors qu’elle ne sent rien, Max l’a reniflée pour vérifier). Max est un peu triste, alors que c’est son anniversaire il est emmené dans un grand stade où il y a plein de gens qui ont aussi des étoiles, du coup personne ne le lui fête.
Je termine par un énorme coup de cœur, Max et les poissons, un roman extrêmement fort et terriblement bien écrit par Sophie Adriansen. La force du roman, c’est l’écriture qui retranscrit parfaitement la voix de l’enfant, mais avec une extrême poésie et des phrases terriblement fortes (« la guerre, ça fait marcher les Allemands dans les rues et serrer fort les mains des petits garçons », « Le ciel est plein d’étoiles. Moi, avec la mienne, je suis un shérif », « les voisins disent “rafle” dans l’escalier, le mot fait le son du balai à poils secs qu’on passe sur le sol. »…). En fin d’ouvrage, quelques repères historiques.
Un roman magnifique à lire absolument, à offrir à tous les enfants à partir de 9 ans et même à leurs parents.

D’autres livres sur le sujet que nous avons chroniqué : la magnifique quatrilogie Une île trop loin, Surtout ne prends pas froid, Alex et Léon dans les camps français 1942/1943, Le royaume d’Eliousha et Les carnets de Lieneke.
À noter qu’en ce moment le Mémorial de la Shoah propose une exposition Shoah et bande dessinée. Plus d’infos.

Irena – T1 – Le Ghetto
Scénario de Jean-David Morvan et Séverine Tréfouël, dessin de David Evrard, couleurs de Walter
Glénat dans la collection Tchô !
14,95 €, 240×320 mm, 67 pages, imprimé en Belgique chez un imprimeur éco-responsable, 2017.
Rescapés de la Shoah
Texte de Zane Whittingham et Ryan Jones (traduit par Faustina Fiore)
Flammarion
15 €, 208×289 mm, 96 pages, imprimé en Chine, 2017.
8 mois dans les caves de la gestapo
de Ménaché Rozenbaum et Jacques Sobieski
Je réussi dans la collection Romans
9,90 €, 140×219 mm, 119 pages, imprimé en CE, 2014.
J’ai fui l’Allemagne nazie, journal d’Ilse 1938-1939
de Yaël Hassan
Gallimard Jeunesse dans la collection Folio Junior
4 €, 124×178 mm, 112 pages, imprimé en Espagne chez un imprimeur éco-responsable, 2015.
Max et les poissons
Texte de Sophie Adriansen, illustré par Tom Haugomat
Nathan
5,20 €, 120×181 mm, 88 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2015.

You Might Also Like

Il n’y a pas que les livres dans la vie : Et si l’on parlait du corps ?

Par 14 janvier 2017 Jeux, Livres Jeunesse

Le corps, cet étrange truc qu’on a du mal à comprendre… Parce que parfois on comprend mieux en s’amusant, je vous propose aujourd’hui d’apprendre plein de choses grâce à un jeu de plateau et à une maquette, tous les deux accompagnés d’un livret. Et pour rester sur le même sujet, un documentaire toujours pour comprendre cette super machine.

Le corps humain
Textes de Delphine Godard, illustrés par Rémi Saillard
Glénat
19,99 €, 180×250 mm, 80 pages, imprimé en Chine, 2016.
Construis et anime un corps humain
Textes d’Anita Ganeri (traduit par Cléa Blanchard), illustrés par Marc Ruffle
Gallimard Jeunesse dans la collection Construis et anime
19,95 €, 360×190 mm, 32 pages, imprimé en Chine, 2016.
Fantastique corps humain
Textes d’Emmanuel Trédez, illustrés par Aurex Verdon
Gallimard Jeunesse dans la collection Le monde animé
14,90 €, 250×250 mm, 18 pages, imprimé en Chine, 2016

You Might Also Like

Des BD

Par 29 février 2016 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, je vous propose une sélection de BD. Il y en a pour les plus jeunes… et pour les plus grand.e.s !

You Might Also Like

Loisirs créatifs !

Par 14 juillet 2015 Livres Jeunesse, Loisirs Créatifs et Cahiers d'activités

Grosse chronique aujourd’hui, mais il serait dommage de vous parler de loisirs créatifs à la fin des vacances. Tout comme les jeux (voir chronique de samedi dernier), les loisirs créatifs sont un bon moyen d’occuper les enfants pendant les vacances quand on ne peut pas sortir (et même dehors, en fait, voire même sur la route des vacances !).

On commence par quelques ouvrages originaux.

Mon arbre tropical à monterMonter un arbre tropical ça vous dit ? Alors c’est parti ! On détache tout d’abord les éléments des pages cartonnées puis on les assemble. On construit l’arbre, pour commencer, puis des fleurs qui poussent en dessous et des animaux qui s’y perchent. Pas besoin de colle ni de ciseaux, ici on glisse dans les fentes (et l’on peut donc redéfaire son arbre pour le ranger). Le résultat est un arbre joli graphiquement et haut de 45 cm !
L’éditeur le destine aux enfants dès 6 ans, ma fille de 7 ans a adoré cette activité, mais a eu besoin d’un peu d’aide pour l’assemblage de l’arbre.

World FashionVos enfants aiment la mode, ils aiment créer ? Ils vont adorer le carnet World Fashion ! Alda Bournel et Sophie Griotto proposent de détacher des pochoirs vêtements puis de choisir un tissu (en fait des papiers décorés avec des motifs tissus) et de se servir des pochoirs pour suivre les contours puis découper les vêtements dans les tissus. Ensuite, on posera les vêtements que l’on a créés sur les silhouettes proposées. On peut bien entendu créer des combinaisons de son choix, marier les imprimés. Des autocollants sont également proposés pour compléter la panoplie. Les auteures ont choisi des tissus venant des pays du monde entier et chaque fois un texte accompagne le tissu. On apprend des choses tout en s’amusant. Petit bémol (et non des moindres) toutefois, le livre s’adresse directement à ses lecteurs… et le fait au féminin… « prête pour l’aventure », « avec tes copines »… Un défaut sexiste un peu dommage…
Un chouette cahier d’activités pour les petites filles passionnées de mode… ou les petits garçons pas dérangés par le fait qu’on leur parle au féminin.

Description du contenu de la carte postale-silhouettes moyen-age. Une carte postale, une envellope de couleur, des silhouettes de cartons. Un cadeau à envoyer, des silhouettes à collectionner. Raconter des silhouettes en théâtre d'ombres avec les baguettes ou avec les figurines en carton qui tiennent grâce à  leurs supports.

On vous avait déjà parlé de Coco d’en haut () et de leur kit de création de silhouettes. Ils déclinent l’idée ici avec une carte postale ! Dans une petite pochette sur le thème du moyen-âge, on trouve donc une carte, une planche avec des silhouettes à détacher, des pastilles autocollantes et des bâtonnets. Une fois les personnages retirés de leur support, on y accroche une des pastilles qui permettra de le manipuler avec un des bâtons (ceux-ci ont à leur bout une partie qui s’accroche facilement au scratch des pastilles). On peut donc poster le tout à un ami qui s’amusera à faire vivre ces personnages en ombre chinoise. Par contre, l’enveloppe fournie est assez légère, personnellement j’aurais peur d’envoyer par la poste ce joli petit cadeau.
Un joli kit à envoyer, qu’on s’amuse à monter.

Cisorama_coffret_finalOn va se servir de ciseaux maintenant avec Cisorama sorti chez De la Martinière Jeunesse ! Sophie Ledesma propose aux enfants de découper des motifs pour décorer ou compléter des chats, coléoptères ou encore lions. On va créer, imaginer (et l’on n’est même pas forcé de suivre la consigne, comme le précise l’auteure)… Et grâce aux ciseaux cranteurs fournis (l’un effet vague, l’autre effet dentelle), on va vraiment faire de bien jolies choses ! Il faut dire que les illustrations de Sophie Ledesma sont colorées et graphiquement très réussies.
C’est beau, c’est original, ça fait travailler la motricité fine… Bref, on adore !

ColoramaOn reste avec Sophie Ledesma, on pose les ciseaux et maintenant on va s’intéresser aux couleurs !
Colorama propose de la peinture (des petites pastilles qu’on mouille avec un pinceau) et un joli cahier pour parler des couleurs. Les couleurs primaires et les couleurs obtenues grâce aux mélanges. Ensuite, il est temps de passer aux travaux pratiques ! On colorie, on barbouille, on dessine… On doit compléter des dessins ou décorer, bref on ne s’ennuie pas ! Comme dans le précédent, les illustrations sont particulièrement réussies.
Un joli cahier de coloriage très graphique pour apprendre les couleurs.

pocket Map BarcelonaAllez on file maintenant à Barcelone grâce à la collection Pocket Map de chez Omy. Une toute petite pochette qui tient dans la poche (14cm sur 10) et contient une grande feuille (52×38 cm) à déplier. On va donc rajouter des couleurs à cette carte en noir et blanc de Barcelone. On pourra même, au dos, noter ce qu’on a fait dans la ville et ajouter des petites flèches autocollantes sur les endroits qu’on a visités. C’est une bonne idée : c’est vraiment pratique et ingénieux !
Un coloriage sur Barcelone, que l’on visite la ville cet été… ou pas !
Visuels sur le site de l’éditeur.

Pocket Games & ColoringOn reste avec la marque Omy et les petits formats pratiques. Pocket games & Coloring propose un mètre de jeux ! On déroule et l’on découvre tour à tour un dessin à compléter, un labyrinthe à résoudre, un cherche et trouve, un jeu d’observation, un jeu de différences, des points à relier, un coloriage mystère… Bref, il y a de quoi s’amuser un moment ! Là aussi, c’est très pratique, car la boîte est toute petite (3 cm d’épaisseur et 13 cm de long) et l’on nous fournit même un crayon 8 couleurs !
Un chouette objet facile à glisser dans la poche pour occuper les enfants en déplacement.
Visuels sur le site de l’éditeur.

Coloriage au royaume des chatsOn continue dans les coloriages avec cette fois-ci un nouvel ouvrage des Ateliers du calme, dont on vous parle régulièrement. Coloriage royaume des chats propose, comme son nom l’indique, de colorier des chats. Sauf qu’ici ce ne sont pas de simples chats, ils sont décorés d’arabesques, de motifs. Il faudra être donc particulièrement minutieux pour colorier les petites parties, mais le résultat sera vraiment joli.
Une activité créative qui pourra autant plaire aux parents qu’aux enfants, ce genre de coloriage faisant un carton actuellement chez les adultes.

Arts de l'IslamUn autre très beau coloriage (sorti chez Palette…), Arts de l’Islam. Ici aussi, ce sont des petits détails qu’il faudra colorier, mais l’éditeur le conseille dès 5 ans (tout en précisant qu’il s’adresse aussi à tous les passionnés de coloriages). On va colorier des œuvres d’Ouzbékistan du XIVe ou encore d’Iran du XIIIe, ça va aussi permettre de rencontrer une culture. D’autant plus qu’après les coloriages, une partie documentaire vient compléter l’ouvrage (et comme toujours chez Palette… c’est de grande qualité).
Quarante dessins et un petit documentaire pour colorier et découvrir les arts de l’Islam.

Motifs celtiques à colorierAprès les arts de l’Islam, les motifs celtiques ! Ici encore, c’est grâce au coloriage que l’on va découvrir une autre culture. Largement enrichis de textes documentaires, Motifs celtiques à colorier sorti chez Usborne propose aux enfants (et aux adultes là encore) de colorier des lettrines, des enluminures, des armes et motifs guerriers, des bijoux… bref, toute la culture celte est présente dans ce petit coloriage qui va ravir les amoureux de cette civilisation.

La peinture magiqueLa peinture magique de chez Usborne est un ouvrage vraiment original. Un feutre est fourni… mais ce feutre va nous permettre de réaliser de nombreuses couleurs ! En effet, il suffit de le mouiller et les couleurs apparaissent ! Attention, ce n’est pas pour autant plus facile, il ne s’agit pas de barbouiller d’eau une page pour voir apparaître un dessin ! Si l’on ne s’applique pas, tout se mélange ! On colorie bien une case puis un rince le crayon pour éviter de mélanger les couleurs. C’est ingénieux et vraiment ludique, les enfants vont adorer le côté magique et les dessins proposés sont vraiment charmants.

Mon grand livre d'activitésSi vous êtes adeptes des GROS cahiers, Mon grand livre d’activités et de coloriages vous propose plus de 220 pages où il faudra créer, compléter ou reproduire pas à pas des dessins, dessiner, colorier… découpées en parties thématiques (dû tout simplement au fait que c’est une compilation) : Les vacances, Les pirates, Les dinosaures, Châteaux et chevaliers, Les monstres, Le football et Fantômes et sorcières, y’en a pour tous les goûts ! C’est aussi un ouvrage où il y a de nombreuses choses à lire et où l’on va donc apprendre plein de choses !
Plus de 220 pages d’activités créatives, de quoi occuper les enfants un bon moment !

Les activités de TimotéConnaissez-vous Timoté, le personnage d’Emmanuelle Massonaud et Mélanie Combes ? Aujourd’hui, il vous propose de colorier, compter et dessiner ! Les activités sont variées : retrouver des différences entre deux images, associer chaque animal avec son petit grâce aux autocollants, colorier en suivant des indications, continuer des lignes de graphisme, compter des éléments, recréer une image avec des pièces de puzzles autocollantes…
Un album de loisirs créatifs et d’activités pour les enfants à partir de 3 ans, d’après l’éditeur.

en route activitésSi vos enfants ont aimé En route !, le dernier Dreamworks, au cinéma, ils vont être ravis de retrouver les héros du film le temps d’un petit cahier d’activités. Ici, on propose de résoudre des labyrinthes, de décoder du langage boov (les extraterrestres du film), de résoudre des sudokus, de chercher des mots dans une grille de lettres, de compléter un dessin avec des pièces de puzzle autocollantes… Bref là encore des activités variées, amusantes et jamais barbantes !

LES MINIONS ACTIVITES ET JEUXOn reste avec les ouvrages d’après des personnages que les enfants connaissent sur écran : Les minions !
Glénat jeunesse propose un cahier d’activés avec ces drôles de héros jaunes venus des films Moi, moche et Méchant. Jeux de différences, énigmes, puzzles, coloriages, quiz, memory, mots croisés… Les jeux sont là encore très variés et plutôt sympa (par contre ils ne s’adressent pas aux trop jeunes). On trouve aussi dans l’album des autocollants et des infos histoire de se cultiver un peu.
Un cahier d’activités plein d’humour qui séduira les fans des minions.

LES MINIONS LE GUIDEEt si vos enfants sont vraiment fans de ces héros et de leur univers, ils vont adorer Le guide les minions qui leur permettra de savoir enfin tout sur ces personnages ! Là encore, on trouve des activités : dessin, labyrinthes, autocollants… mais c’est surtout une mine d’informations sur les personnages de l’univers des Minions (avec une fiche signalétique sur chaque héros que l’enfant pourra même compléter avec ses anecdotes préférées).
Un petit carnet plein d’humour.

coffrets grundDeux petites boîtes maintenant, Joue avec les contes ! et Jeux pour les curieux ! sortis tous les deux chez Gründ. Dans chacun, six petits livrets d’activités avec des autocollants. Dans le premier on va trouver Le vilain petit canard, Jack et le haricot magique, Le bonhomme de pain d’épice, Le petit chaperon rouge, Les trois petits cochons et Boucle d’or et les trois ours. Chaque fois, on commence par l’histoire dans une version assez courte puis on enchaîne sur des jeux (labyrinthes, différences, paires…), des coloriages et même des marionnettes à doigts à fabriquer. On nous fournit aussi des autocollants pour décorer des scènes ou compléter des dessins. Dans Jeux pour les curieux, les six livrets sont intitulés Les pays du monde, Les formes, Les couleurs, Les mots du quotidien, Les chiffres et Les animaux. Ici, on va écrire, colorier, coller des autocollants et suivre des pointillés.

cherche et trouve ton cheminVos enfants aiment résoudre des labyrinthes ? Cherche et trouve ton chemin, sorti chez Larousse, propose de suivre des gaufrettes, passer par un chemin de billes, traverser une mare en évitant les rochers et les plantes, trouver quelle voiture va gagner, reconnaître le bon parcours pour que le train arrive à destination… Parfois sur plusieurs pages, ces labyrinthes sont assez basiques (le bloc s’adresse aux enfants dès 3 ans d’après l’éditeur), mais les illustrations sont variées, les problèmes ne sont jamais les mêmes, c’est un bloc très sympa pour un long trajet en train !

 cahier de vacances art On change complètement de style… Cet été, on ne va pas bronzer idiot ! Palette… propose un cahier de vacances art pour toute la famille ! Des quiz, des vrai ou faux, des mots casés, des mots à replacer au bon endroit, des artistes à reconnaître, des tests… Bref, on va voir si vous connaissez bien l’art (ça va de la peinture du XIXe à l’art égyptien en passant par les statues de l’île de Pâques ou l’invention de la photographie !). Le cahier de vacances est également agrémenté de plein d’infos pour briller sur le camping.
Un cahier de vacances élégant et riche sur l’art, pour toute la famille !

Mon cahier d'activités natureJe suis très fan de la revue La petite salamandre et j’avais beaucoup aimé Mon cahier nature, c’est donc avec un pur bonheur que je me suis jeté sur Mon cahier d’activités Printemps été, toujours édité par La petite salamandre. 64 pages pour apprendre, collecter, bricoler, s’amuser… en forêt, en ville, dans la prairie, à la plage précise la couverture et c’est bien ce qui est proposé ici ! Faire de la glace à la mûre ou une omelette de pissenlits, rechercher des fleurs ou des oiseaux proposés, fabriquer une flûte avec une tige de pissenlit ou une manche à air, se faire du dentifrice au thym et du shampoing à la saponaire, reconnaître les signes qui annoncent le beau ou le mauvais temps… les activités sont variées ! C’est forcément très respectueux de la nature, autant du règne animal que des plantes. Les activités nature, nous on adore ça !

tres tres gros cahier lettres MontessoriBalthazar et Pépin sont deux personnages qu’on adore. Leurs auteures, Marie-Hélène Place et Caroline Fontaine-Riquier, sont bien connues des adeptes de la pédagogie Montesorri. Après Le gros cahier de voyage, Le très très gros cahier de nature et Le très très gros cahier d’activités de Balthazar et de Pépin aussi ! voici donc Le très très gros cahier Montessori des lettres de Balthazar et de Pépin aussi !. Ici, vous l’aurez compris, il s’agit donc de lettres. Destiné au 3-6 ans, d’après l’éditeur, l’ouvrage propose d’apprendre à reconnaître les lettres en les traçant avec les doigts en suivant le modèle et de faire des activités en rapport avec cette lettre. Par exemple, pour la lettre A il faudra colorier des cases pour faire apparaître un dessin, nommer et relier à la lettre A tous les mots qui commencent par le son A et décorer une assiette. Les activités sont vraiment variées et parfaitement adaptées aux plus jeunes.
Un cahier d’activité, inspiré de la pédagogie Montessori, pour se familiariser avec les lettres.

Atelier couture enfantsOn change radicalement de style… on va maintenant coudre ! C’est ce que nous propose Clémentine Collinet avec Atelier couture enfants. 30 créations faciles et rigolotes sont ici présentées. Un pendentif champignon, un lapin doudou, un petit sac chat, un hérisson porte-clefs… les ateliers proposés sont variés, mais toujours très beaux ! Conseillé à partir de 6 ans d’après l’éditeur, les enfants qui aiment les travaux manuels vont adorer fabriquer ces jolis objets, et les conserver ensuite. On trouve dans l’ouvrage les patrons, mais il vous faudra acheter de la feutrine, du fil à broder, du rembourrage et quelques accessoires. Le jeu en vaut vraiment la chandelle, car les objets fabriqués par les enfants ne seront pas une énième création qui traînera sur une étagère avant d’être jetée, ici vraiment on va garder ce que l’on a fait voire même l’utiliser. Ma compagne l’a testé avec ma fille de 7 ans, elles ont adoré le principe, la façon dont est fait le livre et le résultat. À noter aussi que le livre lui-même est très beau, avec une maquette claire et de belles photos.
De super ateliers à faire avec les enfants pour faire de très jolis objets en feutrine.

Je couds pour mes enfantsJe termine par un ouvrage qui ne s’adresse pas aux enfants, mais si vous aimez coudre il devrait vous intéresser ! Je couds pour mes enfants et je recycle mes vêtements sorti chez Terre Vivante propose de recycler ses vieux vêtements et de réaliser chemisettes, pantalons, mais aussi sac, marionnettes… 24 modèles à faire à partir de vieux vêtements pour les 0-3 ans (et les patrons sont fournis). Le livre s’adresse également aux débutant-e-s car il présente quelques bases de la couture.  La jolie maquette avec ses belles photos donne vraiment envie et les explications sont claires.

Quelques pas de plus…
D’autres idées de loisirs créatifs sur notre tableau Pinterest.


À part ça ?

Cahier de vacances pour adultes de 17 à 117 ansEt pendant que les enfants remplissent leur cahier, et si nous aussi on s’y collait ? Chifflet & Cie propose un Cahier de vacances pour adultes de 17 à 117 ans ! Français, géographie, culture générale, anglais, mais aussi cinéma, série télé ou culture web, ici on va rester nos connaissances ! C’est ludique, plein d’humour, jamais pénible. Après tout, pourquoi il n’y aurait que les enfants qui devraient réviser ?
Cahier de vacances pour adultes de 17 à 117 ans, collectif, Chifflet & Cie, 8,95 €.

Gabriel

You Might Also Like