La mare aux mots
Parcourir le tag

Humour

Deux grandes fresques romanesques…

Par 14 août 2018 Livres Jeunesse

Aujourd’hui on plonge dans deux univers romanesques et exaltants avec Orgueil et Destinées de Kitty Curran et Larissa Zageris, une romance dont nous sommes l’héroïne, formidable pastiche des romans anglais du XIXe siècle et le premier tome de La grande épopée des chevaliers de la Table ronde de Sophie Lamoureux et Olivier Charpentier consacré à Arthur et Merlin !

Orgueil et Destinées
Textes de Kitty Curran (traduits par Sylvie Homassel), illustrés par Larissa Zageris
Albin Michel
19 €, 150×230 mm, 512 pages, imprimé en France, 2018.
La grande épopée des chevaliers de la Table ronde : tome 1 Arthur et Merlin
Textes de Sophie Lamoureux, illustrés par Olivier Charpentier.
Actes Sud Junior
16,50 €, 165×245 mm, 204 pages, imprimé en France, 2016.

You Might Also Like

Héros et héroïnes de contes et du quotidien

Par 30 juillet 2018 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, on plonge dans deux ouvrages parfaits pour les vacances, à savourer à l’ombre d’un arbre, sur une plage, près d’un cours d’eau ou d’une rivière… L’excellent Vives et vaillantes de Praline Gay-Para qui met en scène sept héroïnes de contes féministes et enthousiastes et l’hilarant Heureusement que le chien, lui, est un type bien de Lorenza Ghinelli !

Vives et vaillantes
Texte de Praline Gay-Para, illustré par Anne-Lise Boutin.
Didier Jeunesse
14€, 145×213 mm, 128 pages, imprimé en France, 2018.
Heureusement que le chien, lui, est un type bien
Texte de Lorenza Ghinelli (traduit par Anaïs Bouteille-Bokobza)
Thierry Magnier
14,90€, 141×221 mm, 240 pages, imprimé en France, 2018.

You Might Also Like

Des visiteurs venus d’ailleurs

Par 12 juillet 2018 Livres Jeunesse

Les deux livres d’aujourd’hui nous emmènent à la rencontre de mystérieuses créatures. Le premier nous présente un étrange monstre tapi dans la plomberie, et le second nous met nez à nez avec une impitoyable bande d’extraterrestres. C’est parti !

Le monstre du lavabo
Texte d’Anne Férignac, illustré par Aviel Basil
La Palissade
16,50 €, 165×330 mm, 40 pages, imprimé en France, 2018.
Le plein de Blorg
Texte de Matthieu Sylvander, illustré par Perceval Barrier
L’école des loisirs dans la collection Mouche
7,50 €, 125x119mm, 53 pages imprimé en France, 2018.

You Might Also Like

Entre Orient et Occident

Par 10 juillet 2018 Livres Jeunesse

Aujourd’hui pour bien démarrer les grandes vacances, on plonge dans l’Antiquité grecque et chinoise, à la rencontre de deux personnages d’exception grâce à deux albums : Zeus, le roi des dieux de Sylvie Baussier et Ariane Pinel et Confucius toute une vie de Chun-Liang Yeh et Clémence Pollet.

Zeus, le roi des dieux
Texte de Sylvie Baussier, illustré par Ariane Pinel
Casterman
12,95 €, 205×275 mm, 48 pages, imprimé en France, 2018.
Confucius toute une vie
Texte de Chun-Liang Yeh, illustré par Clémence Pollet
HongFei 
19 €, 248×327 mm, 52 pages, imprimé en France, 2018.

You Might Also Like

Des histoires de gros bras et de luttes des classes ! [ARTICLE EN ACCÈS LIBRE]

Par 18 juin 2018 Livres Jeunesse

Aujourd’hui on fait la connaissance d’héroïnes féministes pleines d’énergie et bien décidées à renverser l’ordre établi avec Les gros bras de Polka d’Emilie Gleason et Zette et Zotte à l’uzine d’Elsa Valentin et Fabienne Cinquin !

Il était une fois un couple de danseur·euse·s fou amoureux·euses. Si amoureux qu’ils finissent par avoir un bébé : Polka. Polka est une petite fille pleine d’entrain (un peu trop même), joyeuse et heureuse de vivre… avec une particularité : Polka a des gros bras… DES TRÈS GROS BRAS. À tel point qu’à l’école, tout le monde se moque d’elle. Des biceps pareils, pour une fille de son âge… Ça n’a pas de sens ! Alors Polka se renferme, devient morose et triste. Jusqu’au jour où, alors qu’elle regarde la télébison avec ses parents, la petite fille entend qu’un groupe de castors est menacé ; ni une ni deux, la petite fille décide de se remonter les manches et de leur venir en aide !
Les gros bras de Polka est un album féministe très drôle. Emilie Gleason nous parle, à travers l’exemple de Polka, de l’importance (et de la difficulté) de s’accepter tel·le que l’on est, dans une société où les clichés existent encore. Car ce qui dérange, c’est que la petite fille a de gros bras (un attribut que l’on associe plus naturellement à un garçon). Polka chamboule malgré elle l’ordre établi : les garçons doivent être costauds et forts, les filles douces et fragiles. À travers cette histoire pleine d’humour (l’autrice joue avec les mots : Polka regarde la « télébison », enfourche son « vélo-ciraptor ») Emilie Gleason propose un album positif sur la nécessite de se détacher du regard des autres et de vivre sa vie comme on l’entend. Au fur et à mesure de ce récit initiatique burlesque, Polka va découvrir que ses gros bras peuvent être une force. Les illustrations vives et colorées accompagnent à merveille cette drôle d’histoire. Chaque page révèle une nouvelle surprise, langagière ou narrative. Résultat : c’est drôle, bien construit, fourmillant de détails, de malice et d’intelligence !
Un drôle de petit album pop qui déconstruit les clichés !

Zette et Zotte sont sœurettes et travaille à l’uzine où elles fabriquent des zabits de louxe. Pour cette besogne, elles ne sont payées que des miettes et quelques légumes. Si Zette trouve cela scandaleux et est prête à faire la grave généreule et la manifle, Zotte préfère quant à elle faire des zeurs-sop pour gagner plus de beurre dans les zépinards… Un matin, le trapron décide que les zouvrilleuses lui coûtent trop cher ! Désormais elles ne seront payées que des épluchures ! C’en est trop pour Zette et ses copines qui décident de monter au créneau et de faire la révoluture !
Avec Zette et Zotte à l’uzine, Elsa Valentin et Fabienne Cinquin nous content l’histoire d’un conflit social avec beaucoup d’humour et d’intelligence ! La langue d’Elsa Valentin est poétique et imagée : elle joue sur les sonorités « Zette/Zotte/Zabits », détricote et reconstruit de nouveaux mots : la grève générale devient la grave généreule, la révolution devient la révoluture… L’album se lit à haute voix pour savourer encore plus ces jeux de mots ! Mais derrière cet aspect ludique, Elsa Valentin nous parle de problématiques actuelles : les délocalisations d’usines, le sort des ouvriers laissés pour compte. L’album se veut résolument optimiste et joyeux. Les illustrations nous plongent dans un monde coloré, solidaire, où, seul le collectif permet de s’en sortir ! Fabienne Cinquin joue sur les motifs, les coloris, les matières et multiplie les techniques : encre de Chine, collage de papiers unis comme à motifs, aquarelles… À travers l’exemple de Zette et Zotte, Elsa Valentin nous montre les tensions qui peuvent exister durant ces conflits (même si tout se termine bien !). Véritable ode à la sororité (et fraternité), à la cohésion de groupe et à l’autogestion, Zette et Zotte à l’uzine est une fable moderne qui nous montre qu’avec beaucoup d’imagination, de l’utopie, de la révolte et des ami·e·s… on peut encore changer les choses… et ça fait du bien !
Un véritable coup de cœur, drôle et politique ! On en redemande !

Les gros bras de Polka
d’Emilie Gleason
Biscoto
14 €, 146×236 mm, 48 pages, imprimé en France, 2018.
Zette et Zotte à l’uzine
Texte d’Elsa Valentin, illustré par Fabienne Cinquin
L’atelier du poisson soluble
16 €, 200×297 mm, 48 pages, imprimé en République tchèque, 2018.

You Might Also Like