La mare aux mots
Parcourir le tag

La cabane sur le chien

Si tu réfléchis…

Par 17 avril 2015 Livres Jeunesse

Des girafes et des hommesImaginez. Imaginez que tous les animaux de la Terre aient disparu, tous à part les girafes. Imaginez un monde peuplé de girafes. Sa grande taille ne lui permettrait plus de voir les autres animaux, ses oreilles de les entendre… elles seraient seules. Quelle tristesse. Imaginez maintenant un monde sans hommes et femmes à la peau blanche, à la peau noire, à la peau jaune… Que des hommes gris, uniquement des gris. Plus de gros ni de maigre, plus de grands ni de nains, que des gens identiques, avec la même voix, les mêmes vêtements, la même coiffure. Imaginez ce monde-là.
C’est une belle ode à la diversité que nous propose François David. Il rappelle, à travers ce conte philosophique, l’importance des différences, la tristesse que serait un monde sans nos singularités. J’avoue avoir été moins touché par les illustrations, mais tout ça n’est qu’une histoire de goût (et la littérature jeunesse, elle-même, serait tellement triste si toutes les illustrations se ressemblaient, non ?).
Un album à l’humour subtil pour nous rappeler l’importance d’être différents.
Le même vu par Enfantipages.

Les autresSur Terre, il y a des gens blancs, il y a aussi des gens noirs et des gens jaunes, il y a des corpulences diverses, des différences d’âges et même de richesse. Nous sommes tous différents et en même temps nous sommes les mêmes, fait de chair et d’os. Nous rêvons tous, nous espérons tous avoir une belle vie. L’amour nous donne à tous des ailes. Et nous avons besoin des autres.
Ici aussi, Orianne Lallemand rend hommage à la diversité. Elle rappelle, elle aussi, l’importance de ne pas être tous identiques, mais en même temps elle rappelle également que nous sommes tous faits de la même chose. Son texte est à la fois simple et poétique, parfaitement en adéquation avec les illustrations de Servane Havette.
Un album poétique et délicat pour se rappeler l’importance des autres.
Le même vu par Les lectures de Liyah.

Les Lunettes du bonheurQu’est-ce que le bonheur ? À la question posée par un adulte, l’enfant répond que c’est recevoir des cadeaux, quand il fait beau, quand il reçoit la visite de sa grand-mère, quand c’est les vacances ou son anniversaire. Mais alors, les jours où le temps est gris, où l’on ne voit pas sa grand-mère, les jours sans vacances et sans anniversaire, les jours sans cadeau… on ne peut pas être heureux ? Parfois, il suffit de voir la vie d’une certaine façon et le bonheur se trouve facilement.
Des lunettes pour voir le bonheur ? Vous l’aurez compris, ici il s’agit surtout d’ouvrir les yeux et de mieux regarder autour de soi. Le bonheur se trouve partout pour celui qui sait regarder. Et si vraiment il n’apparaît pas, avec les yeux fermés on peut l’imaginer !
Un texte plein de poésie et de philosophie pour se rappeler que le bonheur est en chacun de nous.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué d’autres ouvrages de François David (La planète Avril, Charlie, L’homme, Un rêve sans fin, Georges Brassens, à la lèvre un doux chantVole vole vole, et Les bêtes curieuses) d’Orianne Lallemand (Au secours ! Un fantôme, Let’s go to school with Jenny and Jack !Let’s play with colours with Jenny and Jack !, La Princesse Optipois, Le loup qui changeait de couleurLe loup qui fêtait son anniversaire, Sur les remparts de Saint-MaloLe loup qui n’aimait pas NoëlLes chaussettes de GaspardAu secours ! Un ogre gloutonP’tit loup rentre à l’écoleAu secours ! Une sorcière au nez crochuAu secours ! Un loup tout poilu et Pestouille et Jolicoeur). Retrouvez également notre interview de François David.

Des girafes et des hommes
Texte de François David, illustré par Lisa Nanni
Océan Éditions dans la collection Océan Jeunesse
15 €, 205×230 mm, 36 pages, imprimé en Espagne, 2015.
Les autres
Texte d’Orianne Lallemand, illustré par Servane Havette
Éditions du Jasmin
12,50 €, 220×220 mm, 32 pages, imprimé en France, 2015.
Les lunettes du bonheur
Texte de Denitza Mineva
Éditions du Jasmin dans la collection La cabane sur le chien
12,90 €, 220×200 mm, 32 pages, imprimé en France, 2014.

À part ça ?

Un super blog découvert grâce à Fille d’album, Mi-Kids, Mi-raisins : http://mikidsmiraisin.tumblr.com.

Gabriel

You Might Also Like

Liberté !

Par 14 janvier 2013 Livres Jeunesse

Liberté, liberté,
Qu’as-tu fait, liberté,
Pour ceux-là qui t’ont crue, sur parole,
Ils ne t’ont jamais vue,
Ils ne te verrons plus,
Liberté, fameux rêve des hommes
Liberté, Barbara

Aujourd’hui deux très beaux albums, pas forcément faciles d’accès au premier abord mais deux ouvrages qui font partie de ces livres qui marquent, que l’on n’oublie pas.

Le peintre des drapeauxLe peintre des drapeaux était un homme heureux, il vivait avec ses couleurs et peignait, à la demande de ceux qui venaient le voir, des drapeaux. Un drapeau jaune avec une étoile pour un homme éprit de liberté, un autre avec un cœur rose pour celui qui voulait une terre d’amour, un avec un soleil rouge pour un troisième qui parlait d’égalité. Le peintre des drapeaux contentait tout le monde, chacun repartait heureux avec son drapeau fait spécialement pour lui. Mais un jour il dû partir pour une urgence et il vit un champ de bataille, l’artiste se rendit compte que ses couleurs ne servaient qu’à représenter des gens qui se battaient, qu’elles provoquaient des morts… Il rentra donc chez lui pour faire un nouveau drapeau… un drapeau entièrement blanc.

le peintre des drapeauxLe peintre des drapeaux est un album absolument merveilleux. Un album sur les gens qui hissent des drapeaux pour mieux faire la guerre, un album sur les artistes, sur l’espoir de changer les choses. C’est un album difficile à raconter tellement il touche. Les mots toujours aussi beaux d’Alice Brière Haquet.
Mais il paraît que sur les champs
quand apparaît un drapeau blanc
les armes se taisent un instant…
pour laisser rire un enfant
C’est absolument sublime ! On croirait du Prévert. Alice Brière-Haquet a vraiment une plume extraordinaire, comme je le disais l’autre jour, ses mots font mouche. Je suis 49466513_10471131persuadé que certains de ses textes (genre celui-là) seront un jour étudiés à l’école. Les illustrations très graphiques d’Olivier Philipponneau vont parfaitement avec ce texte. C’est le genre d’album où l’on n’imagine pas d’autres illustrations, il y a une vraie cohérence. Un album sublime, qui marque, qui reste.

Monsieur TMonsieur T vivait dans un monde où les gens étaient numérotés, lui ne l’avait pas accepté. Il voulait une certaine liberté, refusait le totalitarisme, la dictature. Les puissants le forcèrent à rentrer dans le rang, à cesser sa rébellion… mais Monsieur T ne pouvait pas se soumettre… alors ils le lui firent payer.

Monsieur T de Fanny Millard est un album très particulier. De par son thème tout d’abord Monsieur T(un individu cassé et détruit par une société dictatoriale), de par sa forme ensuite : illustré avec des photos de sachet de thé (qu’on laisser mijoter, qu’on saucissonne et qui finissent par éclater…). Dit comme ça on peut peut-être se demander si le résultat est très esthétique… et en fait si. Les photos sont superbes, la métaphore très belle. Le texte est ici aussi très très beau, Fanny Millard joue avec les sons, les mots. C’est un très bel album, très fort. Il a été salué par Amnesty International.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué des livres d’Alice Brière-Haquet : Paul, A quoi rêve un pissenlit ? et Perdu ! (avec Olivier Philipponneau également). Retrouvez aussi l’interview qu’elle nous a accordé (où justement elle nous avait parlé du Peintre des drapeaux).

Le peintre des drapeaux
d’Alice Brière-Haquet, illustré par Olivier Philipponneau
Frimousse
17€, 323×215 mm, 26 pages, imprimé en Italie, 2012.
Monsieur T
de Fanny Millard
La cabane sur le chien dans la collection Les p’tits carrés
10€, 165×170 mm, 30 pages, imprimé en France, 2007.

A part ça ?

Connaissez-vous Matt ? Where the hell is Matt ? (Où diable est Matt ?) Depuis 2005 il danse autour du monde

Gabriel

You Might Also Like