La mare aux mots
Parcourir le tag

l’Atelier du Poisson Soluble

Drôles d’inventaires

Par 10 octobre 2016 Livres Jeunesse

Les quatre livres du jour ont comme point commun de répertorier des tas de choses… et d’être de vraies réussites !

Vrooom
de Patrick Pasques
L’atelier du poisson soluble
15 €, 230×230 mm, 34 pages, imprimé en Espagne chez un imprimeur éco-responsable, 2016.
Le dictionnaire des grosses bêtises à ne surtout pas faire !
de Philippe Jalbert
Larousse
13,50 €, 200×205 mm, 96 pages, imprimé en Espagne chez un imprimeur éco-responsable, 2016.
Le joyeux abécédaire
de Maria Jalibert
Didier Jeunesse
15,90 €, 265×265 mm, 48 pages, imprimé en Italie chez un imprimeur éco-responsable, 2016.
La ville
d’Ingela P Arrhenius
Marcel & Joachim
24 €, 350×507 mm, 40 pages, imprimé en Chine, 2016.

You Might Also Like

Au bonheur des mots

Par 26 mai 2016 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, on joue avec les lettres, les mots et les images avec deux grands albums qui sortent de l’ordinaire !

Encyclopédie de cet idiot d’Albert
d’Albert Lemant
L’atelier du poisson soluble
 20 €, 240×330 mm, 48 pages, 2015.
À la lettre. Un alphabet poétique
Texte de Bernard Friot, illustré par Jean-François Martin
Milan
18 €, 155×160 mm, 64 pages, imprimé en Europe, 2016.

You Might Also Like

Cinq pépites pour un retour en fanfare

Par 1 février 2016 Livres Jeunesse

Le blog revient donc aujourd’hui. Il n’y a pas eu de chroniques ici depuis le 21 août. Alors bien sûr il y a eu le webzine, mais c’était un peu différent. Donc retour aujourd’hui avec cinq albums coup de cœur, j’avais envie de revenir avec du très bon, de très beaux ouvrages. Les cinq meilleurs albums que j’ai lu ces derniers mois.

You Might Also Like

Dormir et imaginer

Par 31 janvier 2015 Livres Jeunesse

même les tigres dormentElle n’est pas fatiguée, elle n’a pas sommeil, elle ne veut pas dormir. Elle accepte de se coucher, parce que son lit est confortable, mais rien de plus. Et puis d’abord, est-ce que les chats, les chauves-souris, les baleines et les ours dorment ? Elle aimerait bien le savoir ! Et les tigres ? Cela lui paraît fou ! En tout cas, elle n’a toujours pas sommeil…
Même les tigres dorment est un très bel album sur le sommeil, à proposer à tous les enfants un peu récalcitrants au moment du coucher. Le texte de Mary Logue est plein de bienveillance, et utilise le parallèle avec les animaux. J’ai trouvé que les parents étaient doux et à l’écoute de leur petite fille, la guidant sur la voie du sommeil avec douceur et paroles rassurantes, non sans une pointe d’humour. C’est doux sans être mièvre ! Quant aux illustrations de Pamela Zagarenski, elles sont originales et oniriques, mêlant peinture, dessin et collage, pour créer une atmosphère pleine de douceur.
Un album très réussi pour parler d’un sujet quotidien pourtant déjà souvent abordé en littérature jeunesse !

Couverture -La-Tache.inddUne tache de chocolat tombe sur le livre, et l’imagination s’emballe… Le bec d’un perroquet, la tête d’un pirate, un coquillage, un vaisseau spatial, un monstre de l’espace, ce peut être tout cela à la fois ! Et quand tout ce petit monde se rencontre, une histoire pleine de fantaisie apparaît sous nos yeux !
Qui n’a jamais joué à retrouver des formes dans une tache, sur une nappe, un vêtement, un mur ? Éphémère a choisi la tache de chocolat, et nous propose une aventure où se mêlent le monde des pirates et celui de l’espace ! Le texte est simple, et on s’amuse à retrouver cette fameuse tache sombre dans les illustrations très colorées de ce bel album.
La tache est un album parfait pour nous inviter à mettre un peu d’extraordinaire dans le quotidien et à regarder d’un autre œil les détails les plus insignifiants !
Vous pouvez découvrir un extrait de cet album sur le site des éditions de l’Atelier du poisson soluble.

Quelques pas de plus…
Une sélection d’albums sur le sommeil.

Même les tigres dorment
Texte de Mary Logue (traduit par Christine Mignot), illustré par Pamela Zagarenski
Circonflexe
13 €, 287 x 238 mm, 34 pages, imprimé en Chine, 2014.
La tache
d’Éphémère
L’Atelier du poisson soluble
15 €, 280 x 210 mm, 32 pages, imprimé en République Tchèque, 2014.

À part ça ?

Jan Van Holleben photographie des enfants couchés vus de haut, et crée des compositions thématiques surprenantes !

Marianne

You Might Also Like

Des photos plus fortes que des mots !

Par 1 février 2014 Livres Jeunesse

Personnellement, j’aime beaucoup les albums pour enfants dont les illustrations sont des photographies. Voici deux exemples qui ne m’ont pas fait changer d’avis, bien au contraire !

le tout petitDes épis de blé qui deviennent des cheveux, des bougies qui donnent le rose aux joues, des galets en guise de sourire, un chemin pour tracer les lignes de la main, des ruisseaux qui coulent comme des larmes… Quel programme !

Attention, coup de cœur ! Anne Letuffe parvient à nous raconter tout cela, sans utiliser aucun mot. En mêlant, grâce à un jeu de pages percées, de très belles photographies d’éléments de l’environnement (arbres, cailloux, rivières, sable, feuilles, mais aussi routes, toit de tuiles, et pavés) et des dessins en noir et blanc tendres et poétiques, cet album nous offre un bel imagier de la nature et du corps humain ! J’ai du mal à vous en dire plus, tant Le Tout Petit est un projet original, mais vous pouvez vous en faire une idée plus précise sur le site de l’auteur directement. J’ai découvert également qu’il était possible d’acheter ou de louer (notamment pour des groupes vu la taille) Le tout petit jeu, un jeu en bois issu de cet album, pour prolonger le plaisir de la lecture : tunnels, jeux de cartes, livre en bois,… Il y a de quoi faire ! En tout cas, même en se contentant de l’album, on a affaire à un petit bijou : à la fois beau, esthétique, ludique et original, je suis séduite !

le petit monde d'elliott erwittAutre album, autre coup de cœur ! Cette fois on s’intéresse au travail d’Elliott Erwitt ! Admirer, Souffler, Pleurer, Partir, Dépasser,… Voici quelques exemples des verbes qui sont illustrés dans cet imagier par de magnifiques photographies en noir et blanc.

Encore une fois Marie Houblon choisit avec beaucoup de talent les meilleurs photographies pour mettre du sens sur des mots de la vie courante. On ne voit pas toujours le lien immédiatement, mais il y en a toujours un. On le cherche, on le devine, on discute, et même si on ne le trouve pas, on profite du talent d’Elliott Erwitt qui a su capter des situations quotidiennes avec simplicité et tendresse (coup de cœur pour la grande sœur qui force son petit frère à regarder vers sa bougie d’anniversaire alors que le bébé a bien mieux à faire !). Les images ne datent pas d’hier, et pourtant même les plus jeunes comprennent très bien de quoi il s’agit ! Le petit monde d’Elliott Erwitt est un magnifique support pour observer, parler, échanger, donner son avis, et confronter ses expériences, rien qu’avec les images !

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué d’autres livres de Marie Houblon : Mais…que font-ils ? et Quand tes grands-parents étaient enfants.

Le tout petit
d’Anne Letuffe
L’atelier du poisson soluble
18 €, 168 x 214 mm, 60 pages, imprimé en Italie, 2013
Le petit monde d’Elliott Erwitt
Photos d’Elliott Erwitt, sélectionnées par Marie Houblon
Tourbillon
14,95 €, 227 x 227 mm, 90 pages, imprimé où, 2013

A part ça ?

Comme chaque début de mois, nous vous donnons aujourd’hui nos coups de cœur du mois dernier. En janvier, c’était donc, en ce qui me concerne : Bonnet d’or et les trois ogres d’Éric Battut (Élan Vert) et Égaux sans ego d’un collectif (Locus Solus). Et pour Gabriel : Babakunde d’Annelise Heurtier et Mariona Cabassa (Casterman), Billie du Bayou, le banjo de Will de Séverine Vidal et Ronan Badel (Élan Vert) et Rouge ! d’Alice Brière-Haquet et Élise Carpentier (Møtus).
Retrouvez nos coups de cœur des mois précédents sur le blog, sur Facebook (ici pour les albums et pour les romans) et sur Pinterest (ici pour les albums et pour les romans).

Marianne

 

You Might Also Like