La mare aux mots
Parcourir le tag

Léon art & stories

Une nouvelle sélection de petits albums à mettre dans la valise

Par 29 juillet 2016 Livres Jeunesse

Je vous propose aujourd’hui une nouvelle sélection d’ouvrages au format poche. Petits formats pratiques pour les valises… et petits prix !

Où est mon chat ?
de Princesse Camcam
Tom’Poche
5,50 € , 170×200 mm, 32 pages, imprimé en Italie, 2016.
Mowgli et les loups
Texte d’Anne Fronsacq d’après Rudyard Kipling, illustré par Sébastien Pelon
Père Castor dans la collection Les classiques du Père Castor
5,50 €, 210×180 mm, 32 pages, imprimé en France, 2016.
Perrette et les oiseaux
Texte de Zemanel d’après Jean de La Fontaine, illustré par Pauline Duhamel
Père Castor dans la collection Les classiques du Père Castor
5,50 €, 210×180 mm, 24 pages, imprimé en France, 2016.
Raiponce
Texte de Kochka d’après les Frères Grimm, illustré par Sophie Lebot
Père Castor dans la collection Les classiques du Père Castor
4,75 €, 210×180 mm, 24 pages, imprimé en France, 2016.
Soleil y es-tu ?
Texte de Sylvie Poillevé, illustré par Vanessa Gautier
Père Castor dans la collection Les classiques du Père Castor
4,75 € €, 210×180 mm, 24 pages, imprimé en France, 2016.
Étoiles
Texte d’Hélène Kérillis, illustré par Guillaume Trannoy
Léon arts & Stories dans la collection Mini Léon
6,50 €, 200×150 mm, 32 pages, imprimé en France, 2015.
Neige
Texte d’Hélène Kérillis, illustré par Guillaume Trannoy
Léon arts & Stories dans la collection Mini Léon
6,50 €, 200×150 mm, 32 pages, imprimé en France, 2015.
Fêtes
Texte de Laurence Caillaud-Roboam, illustré par Guillaume Trannoy
Léon arts & Stories dans la collection Mini Léon
6,50 €, 200×150 mm, 32 pages, imprimé en France, 2015.
Le secret du soir
Texte de Cécile Roumiguière, illustré par Éric Gasté
Milan dans la collection Le coffre à histoires
4,99 €, 170×210 mm, 40 pages, imprimé en Espagne, 2016.

 

You Might Also Like

De l’art et pas de cochon

Par 19 mai 2015 Livres Jeunesse

MonstresLa nouvelle collection des éditions Léon art & stories nourrit des ambitions plus que louables : initier les enfants dès 4 ans à l’art et à l’anglais ! Pour cela, elles ont imaginé de réunir 13 œuvres sous un thème commun, et de les faire interagir avec un petit caméléon dessiné par Stéphane Girel, qui commente les œuvres avec humour, en français et en anglais. À la fin de chaque livre, on trouve des petites explications sur certaines œuvres du livre, une citation et quelques jeux.

Mini Léon - NuagesDans l’ouvrage Monstres, Léon s’amuse avec les branches d’un personnage d’Arcimboldo, s’attaque à L’Araignée souriante d’Odilon Redon, tente de trouver une compagne au Minotaure de George Frederic Watts.
Dans celui sur les nuages, notre petit caméléon admire le ciel de Delacroix, se balade sur la Falaise d’Étretat après l’orage de Courbet, lance des confettis sur les nuages de Seurat.
Deux petits livres drôlement bien pensés pour les enfants !
Les mêmes vus par Livres et merveilles.

Coloriages et fou rire !Ce n’est pas toujours facile de sensibiliser les jeunes enfants à l’art moderne, parfois déjà bien obscur pour les adultes. Alors, le mieux, c’est de le faire en jouant ! Et pour ça, les cahiers de coloriage proposés par la FondationCartier pour l’art contemporain sont parfaits. D’abord parce qu’ils sont grands, beaux et agréables à manipuler, ensuite, et surtout, parce que les dessins sont réalisés par les artistes eux-mêmes. Neuf cahiers de coloriage sont actuellement disponibles, introductions intelligentes à Ron Mueck, Moebius, Jean Nouvel ou encore Beatriz Milhazes.
Dans celui réalisé par Yue Minjun, artiste chinois connu pour son personnage qui rit aux éclats, on retrouve ce sourire énigmatique par dizaine, sur des hommes, des femmes, des enfants, des animaux, des arbres et même des maisons ! L’enfant est invité à colorier et à dessiner des vêtements pour ces personnages qui sont tous en slip, et à imaginer des dialogues dans les bulles disséminées çà et là sur certaines pages. C’est audacieux et réjouissant !

Art & PhilosophieVoilà une question qui agite nombre de personnes : à quoi sert l’art ? Avec ce livre, Anne Dalsuet lance une piste : l’art, ça sert à réfléchir ! Ainsi, sur chaque double page, l’auteure pose une interrogation philosophique : qui suis-je ? Puis-je échapper au temps ? Peut-on représenter l’invisible ? Pourquoi résister à la tentation ? Pour chaque question, elle décrit entre deux et quatre œuvres d’art, qu’elle utilise ensuite pour répondre, ou du moins lancer des pistes de réponses, à la question traitée.
Qu’on se le dise, cet ouvrage est assez pointu et exigeant. Il nécessite intérêt pour le sujet et concentration. Mais c’est ce qui le rend si intéressant ! Il nous pousse à nous interroger sur nous, sur le corps, sur la vie, sur la société, en nous familiarisant à la fois à de grands concepts philosophiques et à des grandes œuvres d’art. Ce que j’ai particulièrement apprécié dans cet ouvrage, c’est la diversité des œuvres choisies : des tableaux de Rembrandt et Poussin côtoient des installations modernes de la fin du 20e siècle, la photographie côtoie la sculpture, le surréalisme côtoie le classicisme. C’est foisonnant, diversifié et intelligent.

L'Art face à l'histoireNicolas Martin et Éloi Rousseau mettent en évidence une autre « utilité » de l’art : représenter l’histoire. Du Serment du Jeu de Paume, le 20 juin 1789, à la construction du mur de séparation entre Israël et les territoires palestiniens le 14 avril 2002, 50 évènements historiques sont ici brièvement expliqués et illustrés par une ou deux œuvres artistiques, elles-mêmes objets d’un petit texte explicatif. On trouve des tableaux classiques et réalistes, grâce auxquels nous devenons spectateurs de l’évènement en question, comme avec le tableau de David représentant le sacre de Napoléon, et d’autres œuvres qui sont davantage une vision, une interprétation de l’artiste face à l’histoire, comme L’Europe après la pluie, de Max Ernst, illustrant les ravages de la Seconde Guerre mondiale.
L’Art face à l’histoire est de ces beaux livres que l’on sort régulièrement de sa bibliothèque ou que l’on garde sur sa table de salon, toujours à portée de main, pour picorer quelques pages, au hasard, quand le cœur nous en dit de faire un petit saut dans l’histoire, instructif et pédagogique.

Quelques pas de plus…
Tous les livres qui parlent d’art que nous avons chroniqués sont regroupés dans un tableau Pinterest.

Nous avons déjà chroniqué des ouvrages d’Hélène Kérillis (Sous la grande vague, L’Envol des couleurs) et de Stéphane Girel (Les 3 soeurs du roi méchant).

Monstres / Monsters
Texte d’Hélène Kérillis, illustré par Stéphane Girel
Léon art & stories, dans la collection Mini Léon
6,50€, 200×150 mm, 32 pages, imprimé en France, 2015.
Nuages / Clouds
Texte d’Hélène Kérillis, illustré par Stéphane Girel
Léon art & stories, dans la collection Mini Léon
6,50€, 200×150 mm, 32 pages, imprimé en France, 2015.
Coloriages et fou rire avec Yue Minjun
De Yue Minjun
FondationCartier pour l’art contemporain
6,50€, 240×340 mm, 30 pages, imprimé en France, 2012.
Art & philosophie
D’Anne Dalsuet
Palette
24,80€, 238×267 mm, 74 pages, imprimé en Italie, 2015.
L’Art face à l’histoire
De Nicolas Martin et Éloi Rousseau
Palette
24€, 240×269 mm, 93 pages, imprimé en Italie, 2012.

À part ça ?

Petit florilège des idées reçues sur l’artSur l’art, comme sur tous les domaines, on entend tout… et n’importe quoi ! Ce petit ouvrage réunit 50 idées reçues sur l’art et, à grands coups d’exemples et de citations, leur tord le cou ou les confirme : le design et la photographie ne sont pas de l’art, alors que la publicité, si ; toute œuvre d’art n’est que représentation de la nature ; l’art doit être beau ; il faut souffrir pour créer ; l’art peut changer le monde, etc. Si vous avez plein de certitudes sur la peinture, les artistes, la création, attendez-vous à être contredit !
Petits Florilèges des idées reçues sur l’Art, 7,90€, Larousse, 2014.

Marie

You Might Also Like

Parlons d’art

Par 18 décembre 2014 Livres Jeunesse

Allez il reste peu de chroniques avant Noël, je vous ai sélectionné aujourd’hui des livres qui parlent d’art, de beaux livres à mettre sous le sapin.

Le louvre raconté aux enfantsOn commence avec une collection que j’aime beaucoup avec Le Louvre raconté aux enfants sorti chez De la Martinière Jeunesse. Un grand et beau livre de près de 150 pages pour découvrir l’un (le ?) des plus beaux musées de France. L’auteur, conservateur en chef au Musée du Louvre, nous propose de découvrir les collections de ce bel endroit. On commence en Égypte avec Le grand sphinx ou encore La stèle de Hammurabi puis on part découvrir les Arts de l’Islam avec notamment Le lion de Monzon ou le Poignard à tête de cheval. On découvrira aussi des meubles et objets précieux, des sculptures (c’est ce que je préfère au Louvre d’ailleurs), les Arts premiers et bien sûr la peinture (dont la célèbre Joconde). Pour chaque œuvre, l’auteur nous explique son histoire, sa provenance… et bien sûr il nous raconte beaucoup de choses sur les pays d’origine et le musée lui-même. Les photos sont superbes, la maquette claire et moderne, on se régale !
Un magnifique livre d’art qui donne envie d’aller au Louvre (re)voir les œuvres en vrai.

bizarre biz'artDans un tout autre style, moins « beau livre », mais peut-être plus abordable par les enfants, Bizarre biz’art ! propose de découvrir des chefs-d’œuvre les plus étranges et délirants de notre monde (sic). Le Sphinx de Gizeh, l’armée de terre de l’empereur Qin, la Tapisserie de Bayeux, la tour de Pise, La laitière de Vermeer, les statues de l’île de Pâques… On parle ici d’œuvres connues (mais pas forcément étranges et délirantes d’après moi) avec une maquette et un langage à hauteur des plus jeunes (8 ans d’après l’éditeur). Et tout est fait pour les intéresser : un héros récurent (un robot qui découvre aussi les œuvres), des quizz et des jeux, des rabats qui s’ouvrent pour voir l’œuvre en très grand, un langage facile à comprendre avec des textes qui s’adressent directement au lecteur, des mots expliqués dans la marge… bref, voilà un livre qui risque de les attirer fortement et très vite de les passionner. C’est super bien fait, c’est intelligent, ludique, on adore !

Street ArtStreet Art sorti chez Larousse n’est pas, quant à lui, un livre jeunesse, mais il risque de beaucoup plaire aux ados. L’art est partout dans la rue. Peinture, scuptures, tags… peints par des anonymes ou par Bansky, simples gribouillis ou grandes fresques, on croise souvent des œuvres de rues. Ce grand et beau livre leur rend hommage. Comme pour un livre sur la grande peinture, on a envie de les voir en vrai. Certaines donnent l’impression d’être en relief et sont complètement bluffantes. D’autres plus politiques, critiquent la société ou provoquent la réflexion. « C’est un peu le Facebook de la rue, l’étendard de la vraie vie ; ces petites ou grandes choses sur lesquelles on tombe lorsqu’on se déplace à pied ou en voiture, et qui suscitent un débat. Rectification : c’est mieux que Faceboook, car plus proche de la vraie vie. Il n’y a pas de manipulation du message ou de l’image de l’artiste – c’est là, juste devant nous » explique Anat Ronen dans l’avant-propos et résume parfaitement ce grand et beau livre d’Art.

Léon art fictionUne autre façon de faire découvrir l’art aux enfants, le faire à travers une histoire. J’avais découvert cette collection de Léon art & stories avec L’envol des couleurs (chroniqué ici) et, malgré un a priori dubitatif, j’avais été très agréablement surpris. Deux nouveaux albums sortent dans la collection : Sous la grande vague (d’après l’œuvre d’Hokusai) et Azulie dans la nuit (d’après Chagall). Ici, les auteurs ont écrit un récit qui est entièrement illustré par des dessins des peintres (généralement des détails de tableaux). Dans le premier on va suivre l’histoire d’un pêcheur et son fils séparés en mer par un tsunami, dans le second l’histoire d’Azulie, une jeune violoniste qui voyage dans des mondes imaginaires.
C’est vraiment un concept intéressant parce que les enfants écoutent (ou lisent) l’histoire qui leur est racontée et se familiarisent, par la même occasion, avec l’œuvre d’un grand artiste. Une collection à suivre, donc.

Quelques pas de plus…
Tous les livres qui parlent d’art que nous avons chroniqués sont regroupés dans un tableau Pinterest.

Le Louvre raconté aux enfants
Textes de Nicolas Milovanovic
De La Martinière Jeunesse
19,80 €, 295×265 mm, 140 pages, imprimé en France, 2014.
Bizarre biz’art, record & curiosités
Textes de Eva Bensard, illustrés par Fransoua
Place des victoires jeunesse dans la collection Ma petite histoire de l’art
14,95 €, 267×248 mm, 64 pages, imprimé en Chine, 2014.
Street art
Textes de Russ Thorne (traduits par Delphine Nègre)
Larousse dans la collection Essai & documents
25 €, 300×290 mm, 192 pages, imprimé en Chine, 2014.
Sous la Grande Vague
Texte de Hélène Kérillis, illustrations de Katsushika Hokusai
Léon art & stories dans la collection Art-Fiction
16 €, 270×240 mm, 35 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2014.
Azulie dans la nuit
Texte de Nancy Guilbert, illustré par Marc Chagall
Léon art & stories dans la collection Art-Fiction
16 €, 270×240 mm, 35 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2014.

À part ça ?

Pas vraiment un livre d’art… mais si quand même… Pas vraiment une chronique (je ne l’ai pas encore lu) mais juste une photo… Parce que j’en parlerai en janvier mais ça serait dommage de ne pas l’ajouter dans vos cadeaux de Noël…

10848363_709658039142046_1442196186_n[1]

Plus d’infos : http://www.rebeccadautremer.com/actus/bible.

Gabriel

You Might Also Like

Se familiariser avec l’art

Par 27 juin 2014 Livres Jeunesse

On continue donc notre petite sélection de livres qui parlent d’art. Aujourd’hui, des albums qui utilisent des œuvres.

Du bruit dans l'artOuiiiinn un enfant pleure, c’est Le nouveau-né de Georges de La Tour, Drrrrring ! ça sonne ! Décrochez Le téléphone-homard de Salvador Dali. Snif, la Crying girl de Roy Lichtenstein essuie une larme. Plouf ! Quelqu’un a plongé dans A Bigger Splash de David Hockney. Beurk, la Tête de caractère de Franz Xaver Messerschidt n’a pas l’air d’apprécier.
Vous l’aurez compris, ici il est question de bruits ! Dans un très beau petit livre sorti chez Palette… (qui est une bonne adresse quand on parle de livres d’art), Andy Guérif et Édouard Manceau imaginent le bruit du Cri de Munch ou du Baiser de Francesco Hayez. Ça amuse les enfants (on peut aussi leur faire deviner le bruit) et c’est un très bel objet.
Un livre génial pour se familiariser avec des grandes œuvres.
Des extraits sur le site d’Édouard Manceau.

10 Tableaux Et Des AnimauxRegarde dans le trou, un détail apparaît. Un museau et des pattes, une dame au turban blanc et un énorme poisson, un gros chien et des oiseaux. Mais qu’est-ce qui se cache derrière ? Tourne la page et tu verras que sous la première c’est une peinture préhistorique de la grotte de Lascaux, sous la seconde un détail du Triptyque de la tentation de Saint Antoine de Jérôme Bosch et sous la dernière le chien est au pied de Madame Georges Charpentier et ses enfants de Paul-Auguste Renoir.
Là aussi, le côté ludique est une très bonne façon de se familiariser avec l’art. Tout d’abord parce qu’on essaye de deviner à quoi appartient le détail que l’on voit dans le trou, ensuite parce que le texte qui accompagne chaque tableau est plein d’humour. Marie Sellier a imaginé un dialogue avec des personnages des tableaux. Le fait de mettre l’accent sur un point du tableau nous fait remarquer des choses que nous n’avions parfois pas vues, et ça nous donne envie de mieux regarder tout le tableau.
Là aussi, un très bon livre pour donner envie aux enfants de mieux connaître la peinture.

L'envol des couleursDans la ville bleue, où l’on ne fabrique que du bleu, Élisabeth pense à Melchior qui vit dans la ville rouge, où l’on de fabrique que du rouge. Mais les habitants des deux villes se détestent et jamais le père d’Élisabeth ne donnera son accord pour que cet amour soit possible. Grâce à sa servante, elle échange des lettres avec son aimé, mais celui-ci lui annonce qu’il part à l’autre bout du monde chercher l’Écarlate.
Quelle drôle d’idée qu’imaginer toute une histoire à partir de tableaux de Vermeer ! Les célèbres tableaux se voient affublés de bulles et de légendes. J’avoue qu’en feuilletant ce livre j’ai été surpris et plutôt repoussé… Et en fait, en lisant l’histoire j’ai trouvé le résultat, bien que casse-gueule, plutôt réussi.
En partant du fait qu’à l’époque de Vermeer il y avait les teinturiers du bleu et ceux du rouge et qu’ils n’avaient pas le droit les uns et les autres d’utiliser la couleur de l’autre, Hélène Kerillis a imaginé cette histoire d’amour interdite. Une jolie histoire qui se voit donc illustrée par des tableaux du célèbre peintre hollandais.
Une histoire d’amour illustrée par Vermeer, une idée très originale et plutôt bien exploitée.

Quelques pas de plus…
Tous les livres qui parlent d’art que nous avons chroniqués sont regroupés sur un tableau Pinterest. Nous avons déjà chroniqués plusieurs livres d’Édouard Manceau (Histoires sans fin, Coucou, le grand cache-cache des animaux, Histoires sans queue ni tête, Tac-tac le hibou, Chponk le moustique) et Marie Sellier (Le secret de grand-mère, 10 tableaux et un ballon rouge, Le fils de Picasso et Dragons & Dragon).

Du bruit dans l’art
d’Andy Guérif et Édouard Manceau
Palette…
14,50 €, 187×187 mm, 48 pages, imprimé en Italie, 2014.
10 tableaux et des animaux
de Marie Sellier
Nathan
14,90 €, 258×260 mm, 48 pages, imprimé en Espagne, 2014.
L’Envol des Couleurs
Texte d’Hélène Kerillis, illustrations de Johannes Vermeer
Léon art & stories dans la collection Art-Fiction
16 €, 270×240 mm, 32 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2014.

À part ça ?

Mes années d'écoleL’année scolaire se termine et l’on classe déjà tout ce qui appartient à l’année passée pour bientôt commencer l’année nouvelle. Les photos de classe en font partie. On l’a regardée toute l’année pour se rappeler qui sont les fameux Jean-Michel, Yvette et Josiane dont parle tout le temps notre enfant. Mais qu’en faire maintenant ? Ça ne rentre pas dans les albums classiques. Mila Éditions a sorti un bel ouvrage où l’on va pouvoir coller chaque année la photo (de la petite section au CM2). L’album est vraiment très beau avec de petites illustrations jamais envahissantes, des pages de calques entre les pages de textes et les pages de photos. Car oui il n’y a pas que la page pour la photo, on va aussi rédiger chaque année une petite chose en plus. Bien entendu l’année scolaire, le nom de l’école, le nom du maître ou de la maîtresse, mais aussi ce qu’on a pensé de l’année, un souvenir, les copains/copines, ce qu’on a aimé… On va aussi coller un dessin et écrire son nom chaque année, pour voir ainsi l’évolution. Un très bel album à conserver longtemps… longtemps…
Des extraits en ligne.
Mes années d’école, d’Anne Weiss, Mila éditions, 14,95 €.

Gabriel

You Might Also Like