La mare aux mots
Parcourir le tag

Les éditions de la Bagnole

De l’importance du foyer

Par 23 mars 2017 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, le foyer est au centre de deux albums. Il prend d’abord forme à travers une famille recomposée, puis devient galerie à travers une espèce d’imagier des maisons.

Ma famille 3 + 1 = 7
Texte de Isha Bottin, illustré par Gaspard Talmasse
Les éditions de la bagnole
13,90 €, 237×315 mm, 32 pages, imprimé en Chine, 2017.
Les Maisons des autres enfants
Texte de Luca Tortolini, illustré par Claudia Palmarucci
Cambourakis
16 €, 240×320 mm, 48 pages, imprimé en Lettonie, 2016.

You Might Also Like

C’est pas mon genre !

Par 9 janvier 2017 Livres Jeunesse

Si vous êtes fidèles de la mare aux mots, vous savez à quel point les sujets tel que le sexisme, le genre, l’homophobie… nous tiennent à cœur (la chronique la plus lue du blog reste d’ailleurs celle sur l’homosexualité dans les livres pour enfants). Même si nous parlons régulièrement de ces sujets, nous n’avions pas fait de chronique dédiée depuis un moment. Trois livres sortis récemment sont l’occasion de le faire. Après la chronique, vous trouverez quelques autres pistes. Et cette chronique est ouverte à tous et à toutes, sans abonnement, n’hésitez donc pas à partager.

Un extraterrestre débarque sur Terre dans le but d’en savoir plus sur quelque chose qui n’existe pas sur sa planète : le genre. Qu’est-ce qui différencie un garçon d’une fille. Et plus il interroge les personnes qu’il croise, plus notre héros est embêté… visiblement, à part physiquement, ce n’est pas si facile de faire la différence entre les deux sexes.
Bonjour madame ! parle avec beaucoup d’intelligence du genre. Bien qu’on y aborde énormément de sujets, bien qu’il soit un support parfait pour un travail en classe, voilà un album qui ne ressemble pas non plus aux livres militants qu’on aime bien parce qu’ils défendent des idées qui nous tiennent à cœur et qui « ont le mérite d’exister » (oui, j’ai quelques noms en tête, mais ne comptez pas sur moi pour les donner ici). Non Bonjour madame ! est un très bon album tout court. Il déconstruit avec beaucoup d’humour les clichés sexistes en montrant à quel point les aprioris sont ridicules quand ils sont vus par une personne extérieure. Celui qui ne connaît pas sur sa planète de différence entre les deux genres s’étonnera aussi que l’un ne supporte pas d’être pris pour l’autre (comme si c’était insultant pour un garçon d’être pris pour une fille).
Un album drôle, intelligent et bien foutu pour réfléchir à l’absurdité des phrases du genre « c’est un truc de filles ».

Émile et Mathis s’aiment énormément, si bien que le jour où les deux enfants trouvent une bague ils décident de se marier. Seulement quand Émile raconte à ses parents ce beau moment qu’il a vécu ceux-ci ne sont pas vraiment à la fête et lui expliquent que ce n’est pas possible, un garçon ne peut pas se marier avec un garçon !
Parler d’homosexualité dans un livre pour enfant ce n’est pas évident. D’ailleurs, peu de maisons d’édition osent (il y a des auteur.e.s qui ont des projets dans leurs tiroirs, mais ont du mal à les faire éditer). Des albums sur ce sujet qui sont délicats, intelligents, poétiques et bien illustrés… ça ne court par les rues ! On pense surtout au superbe Jérôme par cœur de Thomas Scotto et Olivier Tallec. Comme dans ce dernier, dans DEUX garçons et UN secret on ne parle d’ailleurs pas directement d’homosexualité. Dans les deux albums, il n’est peut-être juste question que d’une forte amitié, c’est le regard des adultes qui transforme tout ça. Ici, on parle donc de parents qui se mêlent des beaux sentiments de leurs enfants et de parents plus ouverts, on parle aussi des ami.e.s complices, d’accepter les autres comme ils sont. Plus tard, comme le dit la mère de Mathis, les deux garçons se marieront peut-être… et peut-être pas, et alors ?
Un bel album délicat et poétique sur les amours des enfants et sur le regard intolérant de certains parents.

Les garçons cherchent toujours la bagarre alors que les filles cherchent la paix, Le rose est une couleur de fille, À la maison les filles aident plus que les garçons, En classe les garçons sont turbulents alors que les filles sont calmes… Qui n’a jamais entendu ces phrases idiotes, ces clichés sexistes ? Et si l’on réfléchissait d’où viennent ces idées reçues ?
Alors que certains éditeurs essaient de sortir des livres antisexistes qui se révèlent finalement plus sexistes qu’autre chose (mais comme il y a un filon, faut y aller !), Oskar éditeur a sorti un album plein d’intelligence et de bon sens sur les préjugés sexistes. Intelligent, car il ne nie pas tout… mais explique des choses. Il rappelle que la société n’élève pas pareil les enfants en fonction de leur sexe, on ne demande pas la même chose à un garçon qu’à une fille et ça explique pas mal de choses (l’album devrait d’ailleurs être lu par tous les parents et tou.te.s les enseignant.e.s !!!). Ici, on réfléchit (l’ouvrage est sorti dans la collection Philo, des mots pour réfléchir), on nous donne des exemples concrets, on nous invite même à jouer. C’est vraiment bien fait, qu’on le lise à la maison ou qu’on l’utilise en classe.
28 idées reçues sur les filles et les garçons torpillées avec intelligence, un album IN-DIS-PEN-SA-BLE !

Si vous avez aimé cette chronique, quelques autres qui pourraient vous plaire :

Retrouvez les livres antisexistes que nous avons chroniqués regroupés ici et ceux sur l’homosexualité .

Bonjour madame !
Texte de Delphine Rieu, illustré par Julie Gone
Eidola
10 €, 160×220 mm, 32 pages, imprimé en France, 2016.
DEUX garçons et UN secret
Texte d’Andrée Poulin, illustré par Marie Lafrance
Éditions de la bagnole dans la collection La vie devant toi
13,90 €, 250×250 mm, 32 pages, imprimé en Canada, 2016.
Idées reçues sur les filles et les garçons
Texte d’Agnès Aziza, illustré par Manu Boisteau
Oskar Éditeur dans la collection Philo, des mots pour réfléchir
14,95 €, 165×230 mm, 230 pages, imprimé en Europe, 2015.

You Might Also Like

Suspense pour les tout-petits

Par 9 septembre 2014 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, je vous présente deux jolis livres cartonnés !

où es-tu petite boule rougeMais que fait-elle là cette petite boule rouge ? Est-ce une balle ? Une pomme ? Une boule de Noël ? Un pompon ? Une cerise ? Rien de tout ça ! Manolo trouvera-t-il la réponse ? Certainement !
L’histoire cartonnée que nous conte Patricia Côté est très simple à raconter : pas de grande aventure compliquée mais une série de questions et de scénarios imaginés pour trouver une utilisation à cette petite boule rouge ! On se questionne, on se demande : le suspense à la portée des tout-petits ! C’est beau et simple, à la portée des plus jeunes, et les illustrations de Yayo sont tendres, avec quelques couleurs, et beaucoup de douceur !
Où es-tu petite boule rouge ? est une jolie occasion de faire fonctionner l’imagination, dès le plus jeune âge !

Pourquoi si pressésMais que se passe-t-il ? Pourquoi tout le monde est si pressé ? Le tracteur du chien, la petite voiture du lapin, la moto du tigre, l’ambulance, le camion de pompiers conduit par les renards, la fourgonnette de l’âne, et tous les autres véhicules vont tous dans la même direction ! Ils appuient sur l’accélérateur, pédalent à toute allure, allument les gyrophares, et s’agglutinent dans l’autocar… Et tout d’un coup, ils s’arrêtent tous au même endroit ! Mais pourquoi ? Pourquoi si pressés ?
Suivez donc cette joyeuse troupe pour le savoir ! On tourne les pages, uniquement composées d’images de véhicules accompagnés de leur nom, de plus en plus vite, pressés de connaître cette destination mystérieuse ! Et sur la dernière page, qui se déplie pour s’agrandir, on retrouve tout le monde ! Thomas Müller nous livre ici une histoire qui passe principalement par les illustrations, pleines de détails et d’humour, et raviront les amateurs d’engins en tout genre ! C’est simple, ludique, et là encore, on réfléchit à la chute et on formule des hypothèses, jusqu’au bout, jusqu’à la surprise !
Un album solide et coloré pour vivre une course folle et mystérieuse !

Quelques pas de plus…
Retrouvez d’autres sélections d’albums cartonnés ici ou , par exemple.

Où es-tu petite boule rouge ?
Texte de Patricia Côté, illustré par Yayo
Les éditions de la bagnole
7,90 €, 179 x 179 mm, 24 pages, imprimé en Chine, 2014
Pourquoi si pressés ?
de Thomas Müller
L’école des loisirs
9,80 €, 218 x 178 mm, 34 pages, imprimé en Allemagne, 2014

À part ça ?

Claire Brewster découpe de jolis oiseaux dans des cartes du monde !

Marianne

You Might Also Like

Il y a de l’amour dans l’air !

Par 15 février 2014 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, trois albums dans lesquels on sent flotter comme une parfum d’amour !

la déclarationEt on commence avec un coup de cœur ! Un lapin a très peur d’aller déclarer sa flamme a une belle lapine. Il tourne, il vire, il tergiverse, il imagine comment ça va se passer, puis il se lance… Il finit par s’approcher, tout près, tout près, leurs museaux se frôlent, et là… révélation, changement, coup de théâtre !

Je ne vous en dis pas plus, pour vous laisser le plaisir de découvrir la délicieuse chute de cet album qui surprend au dernier moment ! Philippe Jalbert propose une histoire originale, très tendre, et finalement très drôle, aux illustrations colorées et pleines de tendresse. Et surtout, il crée la surprise,  et m’a personnellement fait ouvrir de grands yeux ! J’aime être surprise comme ça avec un livre ! La déclaration devrait plaire autant aux petits qu’aux grands, même ceux que les bisous baveux dégoûtent un peu !

Le CRO-Magnon et la TRO-mignonneRemontons un peu le temps ! Dans une vallée vivent deux tribus. D’un côté les Cro-magnons, hommes poilus et costauds, et de l’autre les Tro-mignonnes, jolies et sensibles. Les deux groupes ne se côtoient jamais, jusqu’à l’éruption du volcan tout proche qui pousse tout le monde à se réfugier dans une grotte. Et là, il va bien falloir cohabiter ! Si rien n’est simple au départ, un Cro-magnon et une Tro-mignonne serviront d’ambassadeurs et parviendront peut-être à instaurer un climat de paix entre les deux clans.

J’ai d’abord apprécié l’humour du texte de Maureen Dor et des illustrations de Loïc Mehée, qui racontent avec drôlerie les rapports entre les hommes et les femmes, au temps des cavernes. Bon, on se doute que c’est un prétexte pour parler des rapports entre les filles et les garçons en général, mais il n’empêche que cette ambiance de grotte préhistorique, avec des jeux de mots et des détails en lien avec cet univers m’a séduite. Malheureusement, j’ai aussi été un peu embêtée par la chute et la tournure que prennent finalement les événements. Alors que j’imaginais que l’histoire allait faire se révéler les personnages à l’inverse de l’idée qu’on avait d’eux (les filles douces, les garçons costauds), ils se contentent de s’apprécier, et de comprendre qu’ils peuvent être complémentaires et partenaires plutôt qu’en guerre. C’est important mais un peu réducteur parce que les filles ne sont pas que douces et sensibles, ni les garçons poilus et costauds. Tout cela n’a pas suffi à me décevoir complètement : voici un album drôle et original, qui nous plonge au cœur de la Préhistoire ! En plus, on peut écouter l’histoire lue grâce au CD, qui contient également une chanson chantée avec Bruno Solo.
Vous pouvez découvrir quelque pages intérieures sur le site des éditions Clochette.

tyrano de bergeracRestons dans la préhistoire avec Tyrano de Bergerac, ce pauvre dinosaure qui ne supporte pas son nez. D’ailleurs, inutile d’aborder le sujet avec lui ! Il passe ses journées à lire des livres et à écrire des poèmes, sans se mêler aux autres dinosaures. Christian, lui, n’a pas de problème avec son physique, mais pour aligner trois mots, c’est une autre affaire ! Or, il voudrait charmer la belle Roxane, et compte bien sur l’aide de Tyrano pour cela. La belle est séduite par ces beaux mots et tombe amoureuse du bellâtre, mais Tyrano aussi a son mot à dire sur la question ! Et là, tout se complique !

Gilles Chouinard et Rogé proposent une nouvelle aventure d’un petit tyrannosaure, en nous plongeant cette fois dans l’univers de Cyrano de Bergerac, version dinosaure ! C’est drôle, écrit en rimes, mais accessible aux plus jeunes, et les illustrations sont fidèles à l’histoire : Tyrano de Bergerac n’est vraiment pas beau, Christian n’a vraiment pas l’air malin, et Roxane fait tourner les têtes ! Ah que c’est compliqué l’amour !

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué d’autres livres de Maureen Dor (Pauvre Stupidon, Moi, super moi, Le rêve de l’arbre et Rita la féroce fée rousse), Loïc Méhée (La préhistoire, Au secours ! Un loup tout poilu, Cat and Mouse : eat good food), Gilles Chouinard et Rogé (Tyranono), Rogé sans Gilles Chouinard (Migan, mon village) et Philippe Jalbert (Trop, c’est trop !).

La déclaration
de Philippe Jalbert
Seuil Jeunesse
12,90 €, 215 x 268 mm, 24 pages, imprimé en Belgique, 2014
Le Cro-magnon et la Tro-mignonne
Texte de Maureen Dor, illustré par Loïc Méhée
Éditions Clochette dans la collection Les Zygomots
14,95 €, 217 x 217 mm, 25 pages, imprimé en Union Européenne, 2014
Tyrano de Bergerac
Texte de Gilles Chouinard, illustré par Rogé
Editions de la bagnole
11,90 €, 230 x 231 mm, 34 pages, imprimé en Chine, 2013

A part ça ?

A Paris, Étienne Lavie a remplacé des panneaux publicitaires par des œuvres d’art ! De quoi changer notre environnement visuel, souvent saturée d’annonces commerciales !

Marianne

You Might Also Like

En photos

Par 2 décembre 2013 Livres Jeunesse

S’il y a un art qui me touche particulièrement c’est la photo. J’avoue y être très sensible (même si je n’y connais pas grand-chose) et une expo de photos provoque chez moi beaucoup plus de choses qu’une expo de peinture. Dans les livres pour enfants je ne la trouve pas toujours très bien exploitée (et surtout on a souvent affaire à des photos immondes prises dans des banques de données). Je voulais vous présenter une sélection d’ouvrages qui, eux, plairont aux gens qui, comme moi, sont émus devant de belles photos.

couverture jour 2On commence par deux ouvrages pour les tout-petits, deux livres tout cartonnés, tous deux signés Anne Sol. Dans C’est ma journée, mon imagier on va retrouver le petit déjeuner, l’habillement, les jeux, la sieste, la lecture… Ce sont de grandes photos, avec un texte discret et, surtout, ces photos sont magnifiques, lumineuses. Vraiment pas le genre de photos qu’on voit habituellement dans un imagier (mais pourquoi les tout-petits n’auraient pas le droit, eux aussi, à de belles images ?). Même principe dans C'est les vacancesC’est les vacances !, mon imagier. Grandes et belles photos, petits textes. On commence par le voyage en voiture, la route, on se réveille dans une cabane puis on visite un phare, on fait du bateau, on mange des glaces, on se promène en forêt… bref les enfants reconnaîtront leurs vacances. Ces deux ouvrages sont vraiment très beaux, ce sont, je pense, des photos « personnelles » puisque c’est toujours la même petite fille (on imagine que c’est l’enfant de la photographe). Aussi esthétique que touchant.

C'est à moi !On reste avec Anne Sol, mais cette fois dans un livre non cartonné et plus complet. C’est à moi !, mon imagier nous propose des images pour illustrer la famille, un nounours, une culotte, se déguiser, un savon, un dos, un bavoir,… Au total plus de 80 mots ou expressions sont représentés dans de très belles photos pleine page. Le genre d’ouvrage qu’on feuillette pour le plaisir, que les enfants aiment regarder car il font un parallèle avec leur vie à eux. Je trouve aussi que ce genre d’imagier est une très bonne occasion pour les apprentis lecteurs de déchiffrer leurs premiers mots. On retrouve évidemment dans ce livre la petite fille des deux précédents. Vous connaissez peut-être Anne Sol car elle avait illustré un album sorti chez Sarbacane, A quoi tu joues ?. Une artiste à suivre de près.

Quelle émotionQuelle émotion ?! de Cécile Gabriel propose quant à lui, comme son nom l’indique, de parler des émotions, des sentiments. Être surpris, être rêveur, être égoïste, être triste, être en colère, être envieux, être impatient… Le livre fonctionne comme une sorte de jeu de devinettes. Une phrase est écrite et on voit un morceau de la page suivante par une fenêtre, il faut trouver quelle est l’émotion exprimée. On voit par exemple dans la fenêtre un enfant affolé à côté de duquel il est écrit « quand tout mon corps tremble », on tourne et on découvre que l’enfant est à côté d’un chien plus grand que lui et il est écrit « j’ai peur ». Bien entendu on n’est pas obligé de deviner, on peut le lire tout simplement à l’enfant (mais moi j’aime faire deviner !). Ici, les photos sont en noir et blanc (mais le texte et « l’habillage » du livre sont en couleur) et là aussi elles sont magnifiques ! Un bien joli livre pour parler des émotions, mettre des mots dessus.

I comme imageOn termine par deux ouvrages sortis chez Gallimard Jeunesse et signés Marc Riboud et Catherine Chaine : I comme image et 1.2..3… image. Deux petits livres souples (format livre de poche) et complètement différents des précédents. Marc Riboud est l’un des plus grands photographes français (il a fait partie de l’agence Magnum). Vous connaissez très certainement Jeune fille à la fleur par exemple. C’est dans l’œuvre de ce grand monsieur que l’auteur et journaliste Catherine Chaine a puisé pour illustrer des mots (dans I comme Image) et des nombres (dans 1.2..3… image), deux livres incroyables. On retrouve ses photos de Chine, du Vietnam, de Cuba, de Croatie, du Niger… Dans I comme Image on trouve un enfant hilare allongé dans son bateau pour illustrer le mot Kayak (photo prise au Ghana en 1960), le mot Désodre sera illustré par un homme conduisant un vélo sur lequel on voit une montagne de bric à brac (photo prise en Chine en 1992). Même principe dans 1.2..3… Image où le chiffre 1 sera illustré par un homme seul regardant des bateaux 1.2..3... image(photo prise en Turquie en 1955) ou un homme debout montrant le ciel, un doigt levé (photo prise en Chine en 1983), le chiffre 10 par une famille à Cuba (photo de 1963) ou par des gens se promenant un jour de pluie en Chine, photo où l’on compte 10 parapluies (photo de 1956). Par contre, dans ce dernier, le côté « chiffre » est parfois un peu tiré par les cheveux, mais ça reste un très bel ouvrage. Deux magnifiques livres pour initier les enfants à la photo. Des ouvrages pour voyager, découvrir d’autres époques, d’autres pays, d’autres cultures. Des livres d’art comme ceux des adultes car, après tout, pourquoi les enfants n’auraient-ils pas le droit aux leurs ?

C’est ma journée, mon imagier
d’Anne Sol
La bagnole
8,00 €, 190 x 189 mm, 30 pages, imprimé en Chine, 2012.
C’est les vacances, mon imagier
d’Anne Sol
La bagnole
8,00 €, 190 x 189 mm, 30 pages, imprimé en Chine, 2012.
C’est à moi, mon imagier
d’Anne Sol
La bagnole
15,90 €, 202 x 204 mm, 50 pages, imprimé au Canada, 2010.
Quelle émotion ?!
de Cécile Gabriel
Mila Editions
19,95 €, 215 x 215 mm, 108 pages, imprimé en Chine, 2010.
I comme Image
de Marc Riboud et Catherine Chaine
Gallimard Jeunesse
17,15 €, 132 x 236 mm, 70 pages, imprimé en Italie chez un imprimeur éco-responable, 2011.
1. 2.. 3… image
de Marc Riboud et Catherine Chaine
Gallimard Jeunesse
14,20 €, 138 x 185 mm, 88 pages, imprimé en Italie, 2010.

A part ça ?

Ma dernière chronique dans Écoute, il y a un éléphant dans le jardin ! est en ligne ici et l’intégralité de l’émission .

Gabriel

You Might Also Like