La mare aux mots
Parcourir le tag

Les éditions Volumique

La chronique numérique : Mêler réalité et virtualité

Par 8 février 2015 Livres numériques, Numérique

Collection ZéphyrLes éditions Volumiques se sont fait fort d’allier réalité et virtualité à travers des collections de livres-jeux pour tablettes. La collection « Zéphyr » est composée de quatre livres, Le Ballon, La Fusée, Le Safari en ballon et La Soucoupe volante. Pour chacun de ces titres, on trouve dans le livre un objet en papier à poser sur la tablette qui permet de continuer l’histoire dans l’univers numérique et interactif. Et les histoires me direz-vous. Ce sont des amorces. Le Safari en ballon raconte l’histoire d’un enfant qui, déçu de ne voir que des animaux enfermés dans des zoos, fatigués, ou bien de loin au cirque, décide de s’échapper en montgolfière vers de nouvelles contrées pour y rencontrer des animaux en liberté. Dans La Soucoupe volante, ce sont des extra-terrestres quiCollection Zéphyr arrivent sur terre et emportent tout ce que celle-ci contient pour le redistribuer aux autres planètes, les arbres, les maisons, les animaux, et même les gens…
Comment ça marche ? Chaque livre de la collection contient donc une double page cartonnée avec un « véhicule » — fusée, ballon, soucoupe volante — prédécoupé à assembler. Une fois l’appli téléchargée, gratuitement, on pose l’objet au centre de la tablette, indiqué par une croix, et l’on continue l’histoire. En effleurant l’écran, on fait se déplacer plus ou moins vite, plus ou moins haut dans le ciel, l’engin volant, concrétisé sur l’écran par son ombre. Le doigt devient le vent, ou les réacteurs pour les engins spatiaux. Commence alors une promenade, au cours de laquelle on doit remplir une « mission ». Pour Le Safari en ballon, la montgolfière survole un paysage Collection Zéphyrdésertique, abritant quelques oasis, et peuplé d’animaux. On doit y retrouver et prendre en photo trois types d’animaux, lions, tigres et zèbres par exemple. Une fois l’animal repéré, il faut le placer dans le viseur, matérialisé sur l’écran par un carré, et cliquer sur l’appareil photo. Dans La Soucoupe volante, on devient un extra-terrestre à bord de sa soucoupe volante survolant un paysage de campagne à la recherche des objets demandés (qui s’affichent en bas sur la gauche de l’écran). Dans La Fusée, il s’agit d’atterrir dans les bons cratères d’une planète, cratère de fleurs, de chenilles, de feuilles, etc. Enfin, Le Ballon, le plus abstrait des quatre livres-jeux, constitue l’exploration d’un paysage, dans lequel il faut faire atterrir le ballon sur de petites cibles, parsemées dans la campagne, afin de récupérer des points. Pour les quatre applis, deux modes sont possibles : avec ou sans l’objet en papier issu du livre.
Et j’en pense quoi ? La collection « Zéphyr » part d’un concept très séduisant, celui Collection Zéphyrd’allier le papier et le numérique en en faisant des univers complémentaires : le virtuel devient une prolongation du réel. Les histoires des livres sont très simples, les jeux qui en découlent aussi. Pas d’option ici. Il s’agit vraiment d’une promenade entre deux mondes. On peut vraiment regretter que les livres n’offrent pas une histoire plus aboutie. Mais la ballade proposée sur l’appli est très bien pensée. Son réalisme est renforcé par les jeux avec l’ombre virtuelle de l’objet en papier qui s’agrandit et se rapetisse en fonction de la proximité du sol et par les bruitages, souffle du vent, bruits d’animaux, bruits des réacteurs de la fusée. Un concept étonnant et original.

Bande-annonce :

collection Zéphyr from éditions volumiques on Vimeo.

Colar MixTous les enfants aiment les coloriages. Mais quand en plus ils peuvent leur donner vie, c’est le paradis ! Et c’est ce que leur propose Colar Mix, une appli de réalité augmentée.
Comment ça marche ? Le site de l’éditeur, Puteko, propose une banque de données d’images à colorier, animaux, personnages, moyens de transport principalement. Après avoir choisi une image, on l’imprime sur papier et l’on colorie, au crayon ou au feutre. Il suffit ensuite de lancer l’application sur la tablette et de positionner le dessin sous son capteur d’images. Le dessin se teinte d’abord de bleu puis s’anime comme par enchantement, aussi bien l’objet principal que le décor. En bougeant la tablette — mais attention à bien rester dans le champ —, on peut tourner autour de lColar Mix’objet colorié, le faire bouger. Ainsi, Murphy, le petit mouton footballeur, essaye d’envoyer son ballon dans la cage et marquer ainsi des buts, et c’est l’utilisateur qui fait tirer Murphy et décide de la direction que prendra le ballon. De la même manière, le requin mange les poissons qui nagent autour de lui, l’oiseau poursuit un ver de terre et le picore, ou l’avion fait des loopings.
Et j’en pense quoi ? Cette appli est assez incroyable, il faut le reconnaître. Les enfants sont émerveillés, les grands aussi : ça fonctionne vraiment à partir du moment où l’on respecte certaines règles. Il faut ainsi éviter d’utiliser des couleurs trop sombreColar Mixs, et surtout le noir qui brouille les limites du dessin et ne permet plus à l’appli de reconnaître le tracé, et conserver un certain angle de vue sous peine de voir l’animation s’arrêter (et là, grosse déception…). La manipulation de la tablette pour faire bouger le dessin est un peu délicate, et demande un peu de dextérité et d’entraînement. À signaler aussi que, d’après les commentaires, l’appli ne semble pas fonctionner sur tous les appareils, quoique je n’ai pas eu de problèmes sur iPad. Ça vaut quand même le coup d’essayer, le résultat est impressionnant !
Bande-annonce :

Le BallonLa Fusée
Textes et illustrations d’Étienne Mineur
Le Safari en ballon, La Soucoupe volante
Textes et illustrations de Julia Spiers
Volumique
/Ynnis
Prix constaté : 4,99 € pour le livre, gratuit pour les applis (Apple, Android).
Colar Mix
Puteko
Prix constaté : gratuit (Apple, Android) pour l’appli et sept coloriages, puis environ 2,99 € pour les packs de coloriages.

À part ça ?

Gus, petit oiseau grand voyagePetit oiseau orphelin, Gus est élevé par une coccinelle, Cocc, dans une maison en ruine. Hors de cette maison, il imagine un monde inquiétant, peuplé de dangers. Mais Cocc va l’aider à prendre son envol. Alors qu’elle a réussi à ce que Gus parte à la recherche d’un gland dans la forêt alentour, le petit oiseau fait la rencontre d’un oiseau migrateur mortellement blessé par des chats. Avant de mourir, l’oiseau a le temps de lui confier un nouvel itinéraire vers l’Afrique, itinéraire qui permettra d’éviter les « oiseaux de fer ». Voilà Gus, lui qui n’est jamais sorti de sa maison, à la tête d’une famille d’oiseaux migrateurs, en route vers l’Afrique. Le voyage sera parsemé de péripéties — danger, amour, émotion —, mais c’est ainsi que jeunesse se forme ! Gus, petit oiseau grand voyage est le premier film d’animation français réalisé entièrement en 3 D. Graphiquement, c’est très chouette. Et ça change de voir les drôles de volatiles se promener dans Paris plutôt que dans Rio… Le film est en partie inspiré par des anecdotes tirées de la vie réelle des oiseaux migrateurs, comme le transport en avion, dans les années 70, d’oiseaux migrateurs bloqués par le mauvais temps. Christian de Vita nous a concocté ici un voyage initiatique à la fois pédagogique, plein d’humour, avec un héros un peu menteur, trouillard, bourré de tics, mais plein d’imagination, bref, craquant.
GusOn peut continuer le voyage avec Gus à travers deux livres parus chez Nathan, un petit format (à 6,95€) et un format album (13,90€). Il s’agit de deux novélisations du film par Lilas Nord, illustrés par des images tirées du film. Le grand format est très complet et contient une double page documentaire sur les oiseaux migrateurs. On y apprend par exemple quels sont leurs repères pour arriver à bon port. Et si décidément vous ne pouvez plus vous passez de Gus, un jeu d’arcade de simulation de vol, Gus à vol d’oiseau, édité par Bulkypik, est aussi disponible sur tablette (les 5 premiers niveaux, sur 16, sont gratuits: Apple, Android). Le joueur peut y incarner les différents personnages du film et doit aider Gus et ses compagnons à arriver à destination sans, trop, d’encombre.
Bande-annonce :

Erica

You Might Also Like

Original dans sa forme

Par 24 janvier 2015 Livres Jeunesse

Tout changeAvant c’était au coin du poêle qu’on devait se réchauffer, puis il y a eu les radiateurs dans chaque pièce. Avant, pour s’éclairer, une lampe à huile était nécessaire. Maintenant, il suffit de presser un simple bouton…
Les amis du Père Castor ressortent ce magnifique ouvrage de 1934 dans lequel on va comparer les époques… grâce à des lunettes magiques ! Si l’on regarde à travers la fenêtre rouge on voit le monde de 1834, dans la fenêtre bleue celui de 1934. Le principe va ravir les enfants (et même les parents) et l’ouvrage est superbe : illustrations à l’ancienne et beau papier.
Plus d’infos sur ce livre.

Album FéeMême principe dans l’Album Fée sauf qu’ici on nous raconte des contes classiques. On retrouve donc Cendrillon, Le chat botté, Les cygnes sauvages ou encore Peau d’âne. Chaque fois l’illustration est faite en deux tableaux mais pour les voir il vous faut utiliser les lunettes magiques. L’histoire est aussi racontée dans un court texte. C’est là encore un magnifique album qui nous vient des années 30.

La Grande TraverséeUn oiseau s’envole, c’est l’heure, il faut partir pour aller de l’autre côté. En chemin, il survole des arbres, des fourmilières et des usines, des villes… Mais que se passe-t-il à l’intérieur ?
C’est le même tour de magie que nous jouent Agathe Demois et Vincent Godeau avec La grande traversée. En baladant une « loupe » rouge fournie, on voit ce qui se cache dans le décor, à l’intérieur des gens et des maisons. C’est très poétique, complètement farfelu (ce qu’on voit à l’intérieur n’est pas « réel », on n’est pas du tout dans un documentaire) et assez magique.

julie stephen chhengAssis au cinéma, il regarde la fille à côté de lui. Autour de lui, les gens rient et ont peur.
Alors qu’elle bronze sur la plage, elle reçoit un avion en papier qui contient une déclaration d’amour, qui la lui a envoyée ?
Un voleur s’introduit dans l’immeuble, mais il est très vite repéré.
Sur le terrain de foot, alors qu’il a enfin la balle, il se passe quelque chose d’étrange…
Il y a une fête, des gens s’aiment.
Julie Stephen Chheng propose 5 tout petits livres qui se déplient. L’histoire commence sur la première page, sur une case. On ouvre la page il y a maintenant deux cases et nos héros sont rejoints par d’autres. On continue et il y a maintenant quatre cases puis ça sera huit puis seize. Peu de dialogues, l’objet est surtout graphique. Chaque livre est illustré par un-e dessinateur-trice différent-e (on retrouve notamment Serge Bloch).
Cinq livres objets originaux que vous pouvez découvrir ici : http://les-depliables.fr.

Tout change
de Georges Tcherkessof
Flammarion éditeur dans la collection Albums du Père Castor
16,50 €, 240×260 mm, 10 pages, imprimé En France, 2008.
Album Fée
textes de Rose Celli et Marguerite Reynier, illustré par Hélène Guertik
Flammarion éditeur dans la collection Albums du Père Castor
16,50 €, 240×260 mm, 10 pages, imprimé En France, 2013.
La grande traversée
d’Agathe Demois et Vincent Godeau
Seuil
16 €, 236×336 mm, 24 pages, imprimé en Chine, 2014.
La fête
de Julie Stephen Chheng
Les éditions Volumique dans la collection Les dépliables
8 €, 75×105 mm, lieu d’impression non indiqué, 2014.
La plage
de Julie Stephen Chheng et Julien Chheng
Les éditions Volumique dans la collection Les dépliables
8 €, 75×105 mm, lieu d’impression non indiqué, 2014.
Le cinéma
de Julie Stephen Chheng et Serge Bloch
Les éditions Volumique dans la collection Les dépliables
8 €, 75×105 mm, lieu d’impression non indiqué, 2014.
Le voleur
de Julie Stephen Chheng et Jocelyn Gravot
Les éditions Volumique dans la collection Les dépliables
8 €, 75×105 mm, lieu d’impression non indiqué, 2014.
Le foot
de Julie Stephen Chheng et Thomas Pons
Les éditions Volumique dans la collection Les dépliables
8 €, 75×105 mm, lieu d’impression non indiqué, 2014.

Gabriel

You Might Also Like