La mare aux mots
Parcourir le tag

Les petits pas de Ioannis

Premières lectures

Par 24 novembre 2012 Livres Jeunesse

Des petits romans pour les jeunes lecteurs qui commencent à bien lire seul.

C’est la rentrée pour Ferdinand. Quel plaisir de retrouver son copain Bogueugueu ! Mais ce dernier n’est pas super heureux… il se dit que cette année encore on va se moquer de son bégaiement… Mais cette année dans la classe il y a une nouvelle, la belle Salomé… et si l’étude de Cyrano inspirait Bogueugueu…

Je ne connaissais pas ces héros dont ce sont ici les troisièmes aventures (mais ça se lit très bien sans avoir lu les premiers) et j’ai beaucoup aimé. Tout d’abord pour l’humour du texte de Béatrice Fontanel mais aussi pour les superbes illustrations de Marc Boutavant. Généralement les romans illustrés je lis surtout et je regarde peu les illustrations, ici c’était un plaisir à chaque page, je regardais chaque détail. On parle donc ici des complexes (et en particulier du bégaiement), des premières histoires d’amour, d’assumer qui on est, d’amitié, de solidarité, de tolérance. Bref c’est un joli petit roman complet, plein d’humour et très beau esthétiquement parlant.

L’école de Tournelevent est une petite école : dix élèves, une seule classe et surtout… un seul livre ! Alors imaginez le bonheur des élèves de Madame Rosalie quand une librairie ouvre juste à côté !

Quelle belle ode à la lecture, quel bel hommage aux livres et au libraire que ce petit roman, L’ogre bouquiniste ! C’est drôle et plein de poésie, on parle ici des livres qui nous absorbent, des histoires qui nous captivent. C’est une histoire magnifique qui plaira à tous les amoureux de la lecture et donnera peut-être le goût de ce plaisir irremplaçable aux autres ! Vraiment un très très beau roman.

C’est l’anniversaire de Clarisse, elle a invité tous ses amis. Quel plaisir de se retrouver entre amis pour faire la fête ! Sauf que voilà… il y a un élément qui n’était pas prévu… Priscilla la cousine (aînée de quelques années) de Clarisse est là pour quelques jours et elle a bien décidé de diriger cet anniversaire et de le faire à sa sauce… autrement dit ballons roses, paillettes et jeux à base de bisous… sauf que ce n’est pas du tout du goût de Clarisse et de ses amis…

Ah les aînés qui veulent diriger les petits et leur imposer leur avis… qui n’a pas connu ça ? C’est avec beaucoup d’humour que Gaël Aymon traite ici de ce sujet. On est chez Talents Hauts donc on aborde aussi les clichés sexistes (Priscilla est persuadée que les filles voudront se maquiller et que les garçons sont assez forts pour bouger les meubles) mais avec finesse, juste en arrière-plan. Un petit roman plein d’humour.

La passion de Félicien ce n’est pas le foot, pas les jeux vidéo, pas les sports de combats ou les toupies beyblades ! Non sa passion à lui… c’est l’accordéon ! Alors bien entendu ça ne plait pas toujours, il est souvent l’objet de railleries… Cette passion sera-t-elle plus forte que tout ?

J’avoue que j’avais été un petit peu déçu par les derniers Ingrid Chabbert que j’avais lu ces derniers temps et celui-là et La vérité sort toujours de la bouche des enfants chroniqués jeudi sont en train de me réconcilier avec sa plume ! J’ai beaucoup aimé cette histoire de petit garçon passionné qui devra supporter le regard des autres. Comment continuer d’aimer quelque chose si celle-ci vous fait perdre vos amis et ne vous apporte que railleries ? Un joli petit roman sur la tolérance, sur le fait d’accepter les différences et les goûts de chacun.

Julien n’est jamais vraiment là… même quand il est là. Julien est souvent dans la lune. Surtout depuis le divorce de ses parents. Alors que la maîtresse explique des choses, Julien s’évade… il est souvent ramené à la dure réalité par un « Julien ! Reviens avec nous ! » et le rire de ses camarades. Pour que ça cesse, la maîtresse va donner un devoir bien étrange à faire faire au petit garçon…

Anne Loyer parle dans ce court roman de l’inattention, du problème de concentration dont souffrent beaucoup d’enfants. Et elle en parle bien ! C’est un petit roman illustré plein d’humour comme cet auteur sait si bien le faire. Les enfants qui connaissent cette situation vont se reconnaître dans le personnage de Julien, et peut-être essayeront-ils la technique de sa maîtresse. Un roman bien agréable à lire pour les jeunes lecteurs.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué…
– d’autres livres de Gaël AymonLes souliers écarlatesLa princesse Rose-Praline, Une place dans la cour, Contes d’un autre genre et Giga Boy (retrouvez aussi notre interview de Gaël Aymon)
– un autre livre illustré par Caroline Modeste : Une place dans la cour
– d’autres livres d’Ingrid ChabbertLa vérité sort toujours de la bouche des enfants, La mémoire aux oiseaux, L’oiseau, Les écharpes de Mamie Berthe, Tonnerre de catch, La fête des deux mamans, Raconte-moi la révolution, Les yeux du parapluie, Sur les quais et Le bateau de Malo. (retrouvez aussi notre interview d’Ingrid Chabbert)
– d’autres livres d’Anne LoyerLa petite enquiquineuse et le vieux géant, Candy, Sur les quais, Ma grande sœur et Moi Einstein gardien de maizoo (et retrouvez aussi notre interview d’Anne Loyer).
Vous pouvez aussi retrouver l’avis de 3 étoiles sur Un accordéon sinon rien et Le devoir bizarroïde ici.

Bogueugueu est amoureux
de Béatrice Fontanel, illustré par Marc Boutavant
Gallimard Jeunesse dans la collection Folio Cadet
5,90€, 124×178 mm, 48 pages, imprimé en Italie
L’ogre bouquiniste
de Janine Teisson, illustré par Clotilde Perrin
Gallimard Jeunesse dans la collection Folio Cadet
5,50€, 144×198 mm, 43 pages, imprimé en France
L’anniversaire à l’envers
de Gaël Aymon, illustré par Caroline Modeste
Talents Hauts dans la collection Livres et égaux
8€, 135×181 mm, 48 pages, imprimé en Turquie
Un accordéon sinon rien
d’Ingrid Chabbert, illustré par Manola Caprini
Les petits pas de Ioannis dans la collection A pleines dents
5,99€, 123×180 mm, 48 pages, imprimé en France
Le devoir bizarroïde
d’Anne Loyer, illustré par Émilie Michaud
Les petits pas de Ioannis dans la collection A pleines dents
5,99€, 123×180 mm, 48 pages, imprimé en France

A part ça ?

C’est quoi la politesse ?

Gabriel

You Might Also Like

C’est trop injuste !

Par 10 juillet 2012 Livres Jeunesse

Ydriane a horreur de son prénom, si étrange que tout le monde se souvient d’elle, même quand elle voudrait passer inaperçue. Ydriane se trouve trop grande. Elle est obligée de se tenir voûtée pour ne pas trop dépareiller dans la cour de récré. Et enfin, Ydriane ne voit que d’un oeil. Son oeil droit ne suit pas son regard et ne verra jamais. Alors elle plaque une mèche de cheveux dessus pour cacher ce défaut. Bref, vous l’aurez compris, Ydriane est encore un de ces personnages qui trouve que la vie des autres est forcément meilleure, et qui a du mal à accepter d’être un peu différent. Il faut dire que deux pestes lui mènent la vie dure dans la cour de récré, et que ce n’est pas fait pour la rassurer. Un jour, Bogdan, un nouvel élève venu de loin arrive dans la classe. Défaitiste et pessimiste, Ydriane est certaine qu’ils ne s’entendront pas et qu’il va s’allier aux moqueuses. Chemin faisant, ça ne se passe pas si simplement, et Ydriane va être obligée de revoir légèrement sa copie… Est-ce que tout le monde est réellement plus heureux qu’elle ?
Céline Lamour-Crochet signe ici une belle histoire, qui bien que présentée avec plein d’illustrations, s’adresse aux enfants déjà lecteurs (je dirais dès 8 ans). Les dialogues sont vivants, le vocabulaire adapté à cette tranche d’âge, et les illustrations d’Olivier ‘Drian’ Chaumont très modernes. Même si ce thème de la différence est très souvent abordé, je pense que c’est toujours intéressant : les jeunes lecteurs se retrouvent plus ou moins dans telle ou telle situation, ou tel ou tel personnage, et finalement, cela reflète bien la grande diversité qui nous entoure !

Ydriane
de Céline Lamour-Crochet, illustré par Olivier ‘Drian’ Chaumont
Les Petits Pas de Ioannis dans la collection P’tites bulles de vie.
9,90 €, 26 pages, Imprimé en France

A part ça ?

Les Enfantastiques de Belgique, c’est une chorale d’enfants qui crée des chansons lors d’ateliers d’écriture à l’école. Ils ont notamment inventé un hymne au vélo, pour laisser plus souvent la voiture au garage, et imiter les grands cyclistes tout en protégeant la planète !

 Marianne

You Might Also Like

Berthe et ses écharpes

Par 3 juillet 2012 Livres Jeunesse

Une maille endroit, une maille envers. Mamie Berthe aime tricoter. Elle tricote de belles écharpes de laine pour envelopper de douceur ses voisins qui ont tous leurs petits problèmes. Elle réchauffe ainsi les cœurs d’un musicien malheureux, d’une maman débordée, d’un vieil homme isolé, et d’un grand timide. Mamie Berthe, c’est un lien entre eux, un lien précieux ! Ingrid Chabbert dresse le portrait plein de tendresse et de poésie de cette vieille dame aux pommettes saillantes, au chignon blanc tenu par des aiguilles, et au doux sourire. Et finalement avec quelques mots si bien choisis et les très belles images de Leïla Brient, elle parle de solitude, de voisinage, de solidarité, et du simple plaisir d’offrir ! Les écharpes de Mamie Berthe sont douces à lire et on a envie de s’y lover !

Les écharpes de Mamie Berthe
de Ingrid Chabbert illustré par Leïla Brient
Les Petits Pas de Ioannis dans la collection Pied de Nez
9,90€, 200x270mm, 32 pages, imprimé en France.

A part ça ?

Durant l’été, le domaine de la Chamarande dans l’Essonne propose des spectacles vivants tous les dimanches ! De la danse cambodgienne à la danse baroque, il y en aura pour tous les goûts !

Marianne

You Might Also Like

« Justice, égalité, respect !… »

Par 10 décembre 2011 Livres Jeunesse

Aujourd’hui je veux vous présenter deux livres qui sont d’une certaine manière « engagés ». L’un parle d’homoparentalité et l’autre de la révolution arabe, ils ont tous les deux un point commun : ils sont écrits par Ingrid Chabbert.

C’est une histoire qu’on a suivie d’ici, avec plus ou moins d’intérêt suivant notre ouverture sur le monde. C’est une histoire récente, qu’on a vue dans nos téléviseurs, des images dures qu’on ne montrait pas aux enfants. Pourtant ce livre est fait pour eux, pour leur raconter, pour qu’on n’oublie pas. C’est l’histoire de la révolution arabe.

Le texte est assez fort. Il est simple et beau. Les phrases sont courtes mais font mouche. Sur la première page une femme est debout avec une robe d’un superbe rouge « Le premier jour, elle est toute seule au milieu de la place vide. Debout, les bras levés, le menton droit. Elle ose. Elle les défie…« . Les pages suivantes sont sur le même modèle, jour après jour ils sont de plus en plus nombreux, c’est un peuple qui réclame la démocratie.

Les illustrations de Loren Bes sont magnifiques. Elles sont faites principalement de noir et blanc mais quelques touches de couleur sont présentes pour accentuer certains éléments : du jaune pour l’argent du despote ou la robe rouge de cette femme qui lutte par exemple. L’ouvrage est bilingue français et arabe, il contient aussi des très belles citations (Paul Eluard et Aboul El Kacem CHEBBI) et le beau texte est conclu par un extrait superbe du poème, NON !... de Kamel M’RAD
(…) Là où le courage, avec joie et délice,
Court, par delà le geste, jusqu’au sacrifice !…
Je viendrais pour inscrire les lettres du mot NON,
Debout, tout simplement, pour faire face aux canons !…(…)

Les dernières pages du livre sont plus documentaires, nous rappellent les évènements du printemps arabe. L’objet est très beau avec son format à l’italienne.

Dans un genre très différent…

Prunelle est bien embêtée, au centre aéré Leïla, leur animatrice, leur propose de fabriquer un cadeau pour la fête des mères et leur donne de quoi faire un collier… Seulement Prunelle a deux mamans…

Voilà un joli livre sur un thème « pas évident ». Ça fait du bien de trouver ce genre de sujet dans un livre pour enfant. L’histoire est simple et est adaptée pour les petits (ma fille de 3 ans et demi a beaucoup aimé). Les illustrations de Chadia Loueslati en font vraiment un album très doux. L’album n’est évidemment pas destiné qu’aux enfants concernés par le sujet, c’est un album sur la communication (il suffira à Prunelle de dire à Leïla qu’elle a deux maman pour que celle-ci trouve une solution) mais il est évident que c’est aussi un formidable album pour ouvrir l’esprit des enfants sur ce sujet. Je trouve ça bien qu’on apprenne à nos enfants que toutes les familles ne sont pas sur un seul modèle (celui que montre la très grande majorité des livres pour enfants : le papa, la maman, le petit garçon et la petite fille). Bref c’est un album un brin militant sans que cela ne se ressente dans l’histoire (tout cela est fait de façon naturelle).

Retrouvez une très bonne interview dIngrid Chabbert et Marjorie Lematre sur Lecture Jeunesse 83.

Raconte-moi la Révolution… d’Ingrid Chabbert illustré par Loren Bes
Éditions des Samsara, dans la collection Passerelles, 12€
Public : Lecteurs débutants / Lecteurs confirmés

La fête des deux mamans d’Ingrid Chabbert illustré par Chadia Loueslati
Les éditions Les petits pas de Ioannis, dans la collection P’tites bulles de vie, 12,90
Public : A leur lire / Lecteurs débutants

Raconte-moi la Révolution…
d’Ingrid Chabbert illustré par Loren Bes
Éditions des Samsara, dans la collection Passerelles
12 €
La fête des deux mamans
d’Ingrid Chabbert illustré par Chadia Loueslati
Les petits pas de Ioannis, dans la collection P’tites bulles de vie
12,90€

———————————————————————————————————————-

A part ça ?

Aujourd’hui à Montreuil, 40 éditeurs et auteurs du 93 présentent leurs livres. Retrouvez les Place du marché (Métro Croix de Chavaux, ligne 9). Au programme spectacles, musique et vin chaud ! plus d’infos : https://www.facebook.com/events/273954645975248

Gabriel

You Might Also Like

« Lutin vert, pour la terre, dis-moi que faire »

Par 17 novembre 2011 Livres Jeunesse

Gabriel a ouvert le bal des chroniques au goût de Noël, je prends la suite ! Je suis ravie de revenir sur La Mare aux Mots pour vous parler de ce bel album qu’est Le Noël Vert de Siméon, paru aux éditions Les Petits Pas de Ioannis. En effet, c’est un livre de Noël, sur Noël, mais bien loin de toute la frénésie de consommation à laquelle on peut être habitués à cette période.

A l’approche de Noël, Siméon aime jouer dans la neige avec son frère Pacifique. Un jour, il tombe nez-à-nez avec un petit lutin vert, qui se présente comme un lutin du Père-Noël Vert, « le Père Noël des enfants qui respectent l’environnement ». Il propose alors à Siméon de le guider sur le chemin de fêtes de fin d’année plus responsables pour la planète et ses habitants. De nombreux thèmes de la vie quotidienne à l’approche des fêtes sont abordés sous l’angle de l’écologie: la cuisine avec Papa (clin d’œil appréciable) à base de produits bio , la conversation sur les jouets en bois avec Maman, la décoration du sapin et de la maison avec des matériaux de récupération…Aux côtés de ce gentil lutin, nous apprenons une foule de choses sur les comportements à adopter pour tenter de soulager un tant soit peu notre belle mais triste planète, très sollicitée.

Je trouve que cet album permet une initiation très concrète à l’écologie, tout en permettant de passer un bon moment autour d’une histoire agréable, écrite par Edwige Planchin. Les explications sont claires, mais tout de même sérieuses et approfondies, et permettent réellement d’initier une conversation sur ces thèmes, à l’heure où les enfants en entendent beaucoup parler. Cela permet aussi de plaire à la fois aux plus jeunes, mais aussi aux enfants un peu plus grands, qui en ont peut-être un peu marre des histoires de Noël à grand renfort de rennes et traîneau…

Mais pour ne rien gâcher, les illustrations d’Angélique Pelletier, sont particulièrement réussies. J’aime la rondeur qui se dégage de toutes ces pages, mais aussi les couleurs, la douceur, et tous les petits détails des images.

Et cerise sur le gâteau, à la toute fin de l’album, les enfants découvriront deux activités manuelles pour décorer la maison, comme Siméon, avec des matériaux de récupération. De quoi mettre immédiatement en pratique ! A coup sûr, ce genre de surprise en ravira plus d’un !

Le Noël Vert de Siméon, d’Edwige Planchin, illustré par Angélique Pelletier
Les Petits Pas de Ioannis
Collection P’tites bulles de vie
12,90 €
Public : A leur lire/Lecteurs débutants

———————————————————————————————————————

A part ça ?

Aujourd’hui, j’avais envie de vous parler d’Oh Boy, un roman de Marie-Aude Murail que j’ai lu plus jeune, et qui m’avait beaucoup plu. L’histoire d’une fratrie que l’on menace de séparer suite à un drame familial, et qui n’en a pas fini de devoir lutter contre les mauvais tours du quotidien…Dit comme ça, c’est moyennement engageant, mais je vous assure que ça vaut le détour ! Ça traite aussi beaucoup d’amour, de solidarité, de tolérance, et le tout avec beaucoup d’humour.
Si je vous en parle, c’est parce qu’actuellement, ce roman pour ados est adapté au théâtre par Olivier Letellier, metteur en scène de la compagnie du théâtre du Phare. Avec ce spectacle, ils ont remporté un Molière en 2010. Vous trouverez toutes les dates sur leur site, et s’ils passent près de chez vous, je pense que c’est une très bonne idée de sortie avec vos enfants, à partir de 9 ans, qu’ils aient ou non lu le livre (que je leur conseille) !

 Marianne

You Might Also Like