La mare aux mots
Parcourir le tag

Les P’tits Totems

Voyageons, en Inde ou en ballon !

Par 4 juin 2013 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, je vous emmène en voyage !
la maison de la famille hippoOn embarque d’abord avec la famille Hippo (ça faisait longtemps que je n’avais pas mis les hippopotames à l’honneur !).
Toto vit avec ses parents et sa petite soeur, dans leur boutique-bazar. Ils ont beaucoup de succès auprès des habitants, jusqu’au jour où une grande route est construite et incitent les clients à préférer la ville pour faire leurs courses. Pour gagner en visibilité, ils décident d’accrocher une belle enseigne lumineuse… et de gros ballons. Résultat : en pleine nuit, la maison s’envole ! Voilà la famille Hippo embarquée dans une drôle d’aventure : ils vont devoir affronter la tempête, mais aussi sauver un fou brun (un oiseau maritime) un peu maladroit. Fêtés en héros par la famille et les amis du jeune volatile imprudent, ils se rendent compte que la vie de star n’est décidément pas faite pour eux, et décident de repartir à l’aventure, à laquelle ils ont finalement pris goût.

famille hippoJ’ai eu un véritable coup de cœur pour cet album écrit et illustré par Yukio Abe. Les illustrations, justement, c’est ce qui m’a d’abord impressionnée : extrêmement fouillées, on ne sait pas où donner de la tête : on passe un long moment à observer les détails de la maison, ou bien la foule qui ovationne les hippopotames courageux. Et en même temps, les héros sont toujours mis en valeur, comme éclairés. C’est vraiment un univers particulier, et on en prend plein les yeux. Et comme en plus, l’histoire est vivante, originale, et pleine d’humour, on a vraiment affaire à un album de qualité !

Maintenant, direction les rives de l’Océan Indien…

ram et lila (2)

Ram et Lila c’est l’histoire de deux amis, voisins, qui aiment passer des heures sous le margousier. Un jour, Ram trouve dans ses branches un tout petit singe, Tombi. Mais une nuit, l’animal disparaît, et les deux enfants décident de partir à sa recherche. On les suit donc dans leur périple, au milieu des temples hindous et des jungles denses, à la rencontre de personnages, de traditions et de cultures indiennes.

Avec ce conte, Clotilde Bernos nous emmène loin, très loin de notre quotidien.ram et lila Même si j’ai trouvé les visages des enfants un peu étranges, les illustrations, mélange de dessins et de collages nous transportent directement en Inde. Ram et Lila sont attachants, et pleins de vie, et on le suit avec plaisir dans leurs aventures pleines de péripéties et de rencontres. Voici un album idéal pour faire découvrir aux plus jeunes un peu de la culture indienne !

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué plusieurs livres qui mettent en scène des hippopotames : Mon hippopotame, Jojo l’hippopo sur son bateau, Jojo l’hippopo dans son avion, Au revoir, bonjour.

La maison-ballon de la Famille Hippo
de Yukio Abe
Nobi-Nobi
15,50 €,300 x 229 mm, 40 pages, imprimé en République Tchèque, 2013
Ram et Lila
de Clotilde Bernos
Les P’tits Totems
13,90 €, 220 x 220 mm, 40 pages, imprimé en Union Européenne, 2012

A part ça ?

Pour terminer cette chronique placée sous le signe du voyage, je vous invite à suivre Yu Yamauchi, qui a photographié 600 levers de soleils au sommet du mont Fuji ! Evasion garantie !

Marianne

 

You Might Also Like

Nom d’un chien !

Par 5 janvier 2013 Livres Jeunesse

Pour ma première chronique de l’année 2013, je vous présente un personnage qui a du chien !

Monsieur le chienVoici un animal qui a du caractère ! Lucien le chien est très énergique. Livreur d’os et de croquettes pour chats et chiens, il parcourt la ville au volant de son scooter. Ses clients sont tous très différents, et il ne s’ennuie pas loin de là. Des gros, des petits, des ronchons, des polis, des exigeants, des gourmands… Lucien a le coeur sur la main et la langue bien pendue. On ne s’ennuie pas avec lui, c’est moi qui vous le dis !

Monsieur le chien est un album pour enfants vraiment très drôle ! Juliette Monsieur le chienParachini-Deny signe un texte très drôle, entièrement écrit en rimes, mais qui reste tout de même très accessible. Les illustrations d’Olivier Daumas, mélanges de peintures et de collages, sont pleines d’humour et bien en accord avec le texte. Le molosse a vraiment l’air féroce, le chien abandonné a vraiment un regard triste, et Lucien sur son magnifique scooter bleu italien, un air malin. Ils sont tous bien croqués et pleins de vie. Un album drôle et rythmé à découvrir !

Quelques pas de plus…
Retrouvez la chronique d’un autre album illustré par Olivier Daumas, Le Grand N’importe Quoi.

Monsieur le Chien
de Juliette Parachini-Deny illustré par Olivier Daumas
Les P’tits totems
13,50 €, 220 x 220 mm, 26 pages, imprimé en Union Européenne, 2012.

A part ça ?

Vous avez le temps de voir venir, mais jusqu’au 18 Août 2013, la Cité des Sciences et de l’Industrie propose de découvrir les machines inventées par Léonard de Vinci. Ça promet d’être intéressant, et de plaire à bon nombre de petits (et moins petits) curieux (apparemment, les enfants profitent réellement des animations mises en place à partir de 10 ans) ! Plus de renseignements ici.

Marianne

 

You Might Also Like

« Tous les mamans du monde… »

Par 18 août 2012 Livres Jeunesse

Titre emprunté à une chanson de mon enfance : « Tous les animaux du monde, tous les animaux sont mes amis. Du lion à la colombe, du renard au…ouistiti ! »

Vous voyez cette jeune fille sur la couverture ? Elle a rencontré toutes sortes de mamans, et va vous révéler tous leurs secrets : la maman-écureuil fait des provisions pour ses petits, la maman-pieuvre n’a pas trop de ses huit bras, la maman chouette veille toute la nuit, la maman-koala déplace ses enfants sur son dos… Ça vous rappelle quelqu’un ? Vous-même ? Ne cherchez pas ici un documentaire. Avec cet album pour enfants, Nancy Guilbert dresse plutôt un inventaire tendre et poétique des caractéristiques des parents et les illustrations modernes de Lilly Seewald sont pleines de clins d’œil aux mamans humaines finalement (et bon nombre de ces portraits conviendraient aux pères) ! A la rencontre des mamans nous rappelle que nous sommes tous des animaux après tout !

Quelques pas de plus…
Je vous ai déjà parlé de Nancy Guilbert qui écrit notamment la série Aliénor, cette princesse qui veut devenir chevalier, tout en gardant robe et diadèmes !

A la rencontre des mamans
de Nancy Guilbert illustré par Lilly Seewald
Les p’tits totems
15 €, 250×250 mm, 32 pages, lieu d’impression non indiqué.

A part ça ?

Je vous ai parlé plusieurs fois (ici) de Michel, ce héros absurde à quatre yeux. Il passe depuis quelques semaines en dessin animé, le matin en clair sur Canal +, grâce au studio Folimage. Et on trouve même le DVD de ses aventures !

Marianne

You Might Also Like

Combattre les brigands en collants

Par 7 juillet 2012 Livres Jeunesse

Vous connaissez tous notre goût pour les histoires non-sexistes ? On vous a déjà parlé de beaucoup d’héroïnes ordinaires, qui refusent les amoureux gnan-gnans et les minauderies. Et bien Aliénor est de celles-là, mais dans un tout autre genre. Dans le premier tome de ces aventures, elle réussit enfin à intégrer l’école de chevaliers dont elle rêvait. Et là, avec Aliénor et le trésor dérobé, elle tente de s’imposer sur le terrain. Avec ruse et malice, et surtout son fidèle compagnon Crême Brûlée (un gros dragon rouge), elle va réussir à entourlouper les brigands, pour le plus grand bonheur du roi Gauvin. Ce que j’ai trouvé particulièrement original dans ce texte de Nancy Guilbert, c’est le caractère de cette princesse : elle veut intégrer l’école de chevaliers au même titre que les garçons, ce n’est en rien une poule mouillée et elle tient tête aux plus féroces garnements de la région…MAIS elle refuse aussi de renoncer à sa robe, ses couleurs préférées, ses bijoux. Elle ne veut pas changer pour entrer dans un moule, mais plutôt faire en sorte que le moule s’adapte à elle. Elle est coquette et elle ne voit pas en quoi ça l’empêcherait d’être une chevalière émérite ! Ce n’est là que le deuxième tome de ses aventures qui devraient en compter quatre pour le moment, mais j’ai comme l’impression qu’elle parviendra un jour à ses fins ! Les illustrations d’Elodie Fraysse sont vraiment jolies : rondes mais très expressives, douces mais pas pâlottes, et on sent bien toute la trempe d’Aliénor !
Une héroïne qui n’a pas la langue dans sa poche, de belles images, un album comme je les aime, et un duo de noms.

Aliénor et le trésor dérobé
de Nancy Guilbert illustré par Elodie Fraysse
Les p’tits totems dans la collection Drôles d’aventures
15 €, 20×26 cm, lieu d’impression non précisé

A part ça ?

Le musée d’Orsay propose une multitude d’activités pour les jeunes visiteurs tout au long de l’année, mais particulièrement cet été. J’ai notamment noté l’existence de rendez-vous Ranc’arts, spécialement destinés aux 11-16 ans, tranche d’âge pas toujours visée par les animations des musées. Plus d’infos, sur l’espace Jeune Public du site !

Marianne

You Might Also Like