La mare aux mots
Parcourir le tag

Lisa Mandel

Des BD

Par 30 juin 2017 Livres Jeunesse

Au programme du jour, cinq BD !

Momo – T 1
Scénario de Jonathan Garnier, dessins de Rony Hotin
Casterman
16 €, 226×305 mm, 86 pages, imprimé en Belgique, 2017.
Imbattable
de Pascal Jousselin
Dupuis dans la série Imbattable
10,95 €, 212×292 mm, 48 pages, imprimé en Belgique chez un imprimeur éco-responsable, 2017.
Paloma, et si on dessinait ?
Scénario de Carole Trébor, dessins de Marc Lizano
Rageot dans la collection Paloma
10 €, 190×260 mm, 32 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2017.
Mon cœur pédale
Scénario de Simon Boulerice, dessins de Émilie Leduc
La Pastèque
21 €, 203×298 mm, 104 pages, imprimé au Canada, 2017.
Prézizidentielles
de Lisa Mandel
Casterman dans la collection Hors-série Terrain
16 €, 165×196 mm, 168 pages, imprimé en Espagne, 2017.

You Might Also Like

Résistance ! [article en libre accès]

Par 13 février 2017 Livres Jeunesse

Pour notre retour après deux semaines d’absence, on voulait vous parler de livres engagés et forts. Aujourd’hui, on plonge au cœur de la Jungle de Calais avec Les nouvelles de la jungle puis l’on s’interroge sur la condition féminine grâce au passionnant Libres d’être… Cet article est en accès libre, n’hésitez pas à le partager !

Bienvenue dans la jungle de Calais ! De février 2016 jusqu’à son démantèlement Lisa Mandel, dessinatrice, et Yasmine Bouagga, sociologue, ont traîné leurs guêtres dans cette « ville » de cartons et de tôles. Tout au long de leur périple, nos deux héroïnes vont rencontrer de nombreuses personnes : réfugié.e.s, adultes comme enfants, animés d’un même rêve : celui de traverser coûte que coûte la Manche et de rejoindre l’Angleterre. Mais on croise également des bénévoles formidables prêts à tout pour aider les habitant.e.s de cette drôle de jungle, des hommes et des femmes politiques cyniques ou totalement désintéressé.e.s, des habitant.e.s fatigués de la situation. On y rencontre l’humain avec un grand H…
Difficile d’expliquer la situation des migrant.e.s aux plus jeunes. Les nouvelles de la jungle est la BD qu’il vous faut ! Sous forme de chroniques, Lisa et Yasmine – qui se mettent en scène – nous exposent le quotidien glaçant des migrant.e.s, la difficulté des bénévoles et militant.e.s à faire entendre leur cause, le désintérêt de certains hommes politiques… Tout sonne juste, les dialogues comme les illustrations de Lisa Mandel. L’ouvrage est didactique, jamais moralisateur ni angélique. Les auteures ont à cœur de faire comprendre la situation, les problèmes politiques, sociaux et culturels qui existent à Calais. C’est tout un microcosme que l’on découvre et qui essaye tant bien que mal de lutter pour sa survie (on se rappelle l’opération « bouche cousue » des migrants, ultime cri d’alerte, et qui est ici retracée dans l’ouvrage). Les nouvelles de la jungle nous font nous questionner sur nous, notre modèle social, notre possibilité de venir en aide aux autres. Passionnant, parfois drôle – on est atterré par l’inertie de l’administration française et européenne concernant les demandes de permis de séjour -, touchant et émouvant, l’ouvrage permettra aux adolescent.e.s de s’interroger sur la société dans laquelle ils vivent….
Une formidable BD politique, engagée qui fait du bien !

Lui est né en 1974, dans les années où les mouvements féministes sont en pleine effervescence : le MLF, le MLAC… Le 26 novembre 1974, Simone Veil monte à la tribune défendre le droit à l’IVG. Elle n’a pas encore le droit de vote, ne peut pas encore porter de blue-jean (d’ailleurs ils n’ont pas encore été inventés) ni de pantalon, n’a pas le droit de vivre comme elle l’entend : en 1909, elle rêve de liberté et surtout d’égalité… S’ils n’appartiennent pas au même monde, nos deux héros ont les mêmes interrogations : lui se questionne sur l’avenir de ses filles et de son rôle de « mâle », elle s’imagine en femme libre…
Drôle d’objet poétique et politique que ce Libres d’être… Mais terriblement intrigant. Thomas Scotto et Cathy Ytak entremêlent deux textes écrits à la première personne : celui de ce père de famille, De fibres entremêlées, qui se demande quel avenir est réservé à ses filles, et celui de cette femme, féministe : Paris, 1909 qui râle contre son corset et cette société corsetée et ne demande qu’à garder le contrôle de sa vie. « Les seules rênes que je possède sont celles de ma vie. Je n’ai guère l’intention de les lâcher ». L’écriture est fluide, limpide, musicale par moment. Thomas Scotto complète ce joli tableau par des illustrations épurées et classieuses : il joue avec les textes, collages et recrée un univers très « Belle Époque », totalement en phase avec Paris, 1909. Ces textes féministes nous interpellent, nous interrogent et nous incitent à ne pas nous soumettre…
Un très beau texte engagé, à mettre entre les mains des filles (et des garçons) !

Les nouvelles de la jungle
Texte de Yasmine Bouagga, illustré par Lisa Mandel
Casterman
18 €, 166×197 mm, 300 pages, imprimé en Espagne, 2016.
Libres d’être
Texte de Thomas Scotto et Cathy Ytak, illustré par Thomas Scotto
Éditions du Pourquoi Pas ?
9,50 €, 150×190 mm, 64 pages, imprimé en France, 2016.

You Might Also Like

Quand je serai grande, je serai une frite radioactive ! (semaine anniversaire, la chronique de Séverine Vidal)

Par 25 août 2014 Livres Jeunesse

Pour fêter notre anniversaire nous avons demandé à des gens qui comptent beaucoup pour La mare aux mots de prendre notre place toute cette semaine.

Gabriel et Marianne


Wééé ! C’est l’anniversaire de La Mare aux Mots !

J’ai commencé à écrire en 2010, et dès sa création, La Mare aux mots était là, en me suivant de près, en chroniquant régulièrement mes livres et en y posant un regard vraiment enthousiaste. Et ça, pour un auteur qui débute, c’est précieux. Très précieux. Gabriel ne tient pas un blog classique, il invente sans cesse des rubriques originales (Les fiches de métiers de l’été dernier, vous vous rappelez ? Les questions des enfants pour l’été 2014 ? Les vacances avec…) et crée un vrai lien avec les lecteurs qui suivent son travail.
Et donc, dans son coin, tranquillement, sans se prendre pour le roi du monde, Gabriel fait beaucoup pour la littérature jeunesse (accompagné par Marianne !), alors bon anniversaire La Mare aux Mots !

Gabriel m’a demandé de rédiger la chronique d’aujourd’hui, (une technique pas bête pour se la couler douce, sacré Gabriel), je suis allée chercher dans les livres de mes enfants (des gens très bien) et j’ai pris leurs préférés, tout simplement.


Quand je serai grand je serai le père Noël

De Grégoire Solotareff

Quand je serai grand je serai le père Noël

C’est le premier livre que mon fils a aimé que je lui lise.

Ce livre, il me le demandait tous les soirs et je me disais « ce môme a du goût »

Parce que, dans Quand je serai grand je serai le Père Noël, les rêves sont grands.

Parce que Noël, dans cet album, répond à sa mère qui lui demande pourquoi il a les joues si rouges : « Mes joues sont rouges parce que c’est ma couleur préférée. »

Parce que, dans ce livre, il y a cette image :

Quand je serai grand je serai le père Noël

Et parce que la fin, je lui disais à l’oreille, comme un secret, et que c’est chouette quand la lecture d’un album devient un rituel d’enfance, un vachement beau rituel chuchoté.

« Noël
Si tu nous aides chaque année
À distribuer les jouets,
Alors tu deviendras le Père Noël
Et tu ne mourras jamais »

Nini patalo
Tome 1, Où sont passés mes parents ?
Tome 2, C’est parti mon kiki !
Et les autres tomes, ça devrait être obligatoire.
Lisa Mandel
Glénat

nini patalo 01   Nini Patalo 2

Je me souviens que, lorsque ma fille a découvert Nini Patalo, elle devait avoir huit ans, elle me l’a tendu en disant : « Lis ça, tu vas adorer. »

Je me souviens que j’avais des doutes mais que j’ai ouvert la BD malgré tout.

Je me souviens que je riais tellement que mon mari s’y est mis aussi.

Nini Patalo était adoptée par toute la famille, on se les refilait sous le manteau.

Je me souviens de ce côté totalement déjanté, de la série télé « Retraite et Passion » avec Lucienne Charlet et Yvette Brochard en guest star, de Jean-Pierre l’homme préhistorique décongelé et des mini-pingouins qui sont à mourir de rire.

Comment ne pas aimer une BD dans laquelle il est possible de tomber amoureux d’une pomme de terre radioactive transformée en frite ?

Hein, comment ?

Quand je serai grand je serai le père Noël
de Grégoire Solotareff
école des loisirs dans la collection Lutin Poche
5,60 €, 150×190 mm, 33 pages, imprimé en France, 1989.
Nini patalo
Tome 1, Où sont passés mes parents ?
Tome 2, C’est parti mon kiki !
de Lisa Mandel
Glénat dans la collection Tchô !
9,99€ chacun, 217×294 mm, 48 pages chacun, 2003.

À part ça ?

À part ça, on peut se ruer sur Boyhood. J’ai adoré suivre cette famille sur 12 ans, avec les mêmes acteurs qu’on voit vieillir, grandir sous nos yeux. Magnifique.

Séverine Vidal

You Might Also Like

Secured By miniOrange