La mare aux mots
Parcourir le tag

L’ours qui pète

À taaaaaable !

Par 3 avril 2015 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, je vais vous parler d’un de mes sujets préférés : la nourriture !

ManneleQui était cette vieille femme qui vivait à l’écart et qui intriguait tant les gens ? Une ogresse pour certains, une sorcière pour d’autres. Il y en a même qui pensait qu’elle était une divinité hindo-brahmanique ! Chaque samedi, elle venait au village, toujours pour acheter la même chose, mais chacun se tenait à l’écart. Pourtant un samedi, elle ne vint pas et l’épicier demanda à son fils de lui porter ce qu’elle achetait habituellement.
Un conte qui fait un peu peur, magnifiquement illustré par Clotilde Perrin. On parle des préjugés et des rumeurs, de la peur, des légendes. On parle aussi de l’amitié intergénérationnelle et de la gourmandise (car, tant pis je raconte la fin, si la vieille dame mange bien des enfants… ils sont en brioche !).
Une belle histoire magnifiquement illustrée qui est suivie par la recette des Mannele, les bonshommes en brioche qui nous viennent d’Alsace.

la nuit du kougelhopfDans une nuit glaciale, trois hommes avancent montés sur des chevaux. La route a été longue, les chevaux sont fatigués. Ils croisent enfin un village, ils savent qu’ils vont pouvoir enfin se reposer. Sauf qu’au village, personne ne leur ouvre. Ici, on n’aime pas les étrangers surtout que l’un des hommes a la peau noire, le laisser entrer porterait malheur à la maison. Pourtant un enfant, ravi de recevoir trois princes, va ouvrir sa porte. Avec son père, Hans Kougel ils vont accueillir ces hommes qui vont leur offrir un étrange pain.
C’est une des versions de la légende du kougelhopf que nous raconte Lionel Larchevêque dans cette très belle histoire (superbement illustrée par Julie Faulques). On nous raconte donc la création de cette pâtisserie venue d’Alsace (en fin d’ouvrage on va trouver la recette et une partie documentaire)

Albert au pays du MunsterAlbert va passer ses vacances chez son oncle et sa tante dans les Vosges. Il va y rencontrer Tino, une jeune fille intrépide qui sent très fort des pieds… Mais si l’odeur ne venait pas de la jeune fille ? Forcément quand on parle du munster, on parle d’odeur ! Sorti dans la même collection que les deux ouvrages précédents, il est donc ici question du célèbre fromage vosgien. En fin d’ouvrage, un documentaire et une recette qui met l’eau à la bouche.

KIKI fait des crêpesKiki a une crêpe party avec ses copains, en plus, c’est lui qui s’occupe des crêpes ! Enfin… heureusement que sa maman est là pour l’aider à faire la pâte et lui montrer comment faire ! Sauf que Kiki, qui fait ses crêpes à la poêle, a un souci… Quand il les fait sauter, elles ne retombent jamais !
On connaît bien maintenant Kiki, le héros de Vincent Malone et Jean-Louis Cornalba. Kiki et ses allitérations en [k] et son humour ravageur. Kiki fait des crêpes garde la même recette que les précédents, et comme c’est une recette qu’on aime on ne s’en lasse pas !
Vive Kiki !
Le même vu par Des livres, etc.

Gâteau !Un coup de fil qui annonce un gâteau, forcément on fonce ! Sauf que les deux chats héros de cette histoire n’ont pas de chance… Le vélo est dégonflé, la voiture ne démarre pas, le bus est déjà passé, visiblement il n’y a pas de train… Vont-ils trouver une solution ?
Un album sans texte avec de très jolies illustrations sorti chez une maison qui connaît bien les livres sur la nourriture : La palissade ! Entre la BD et l’album jeunesse, voilà une histoire pleine d’humour avec deux héros très expressifs !

Le goût de la vanilleUn petit moineau gourmand s’envole. Il va suivre des sacs de riz et embarquer sur un cargo. Et voilà notre moineau dans un pays qu’il ne connaît pas et qui va découvrir des saveurs qu’il ne connaît pas.
Le goût de la vanille de Bob Graham est un album aussi doux que la vanille (un peu trop à mon goût, d’ailleurs). L’histoire d’un oiseau et d’une petite fille qui vont goûter pour la première fois de la vanille. On parle donc de la découverte des saveurs nouvelles, on parle aussi du voyage, de la nourriture qui traverse les océans.
Un album plein de douceur.
Le même vu par Sous le feuillage.

Et GloupsAu fond de l’océan, un zooplancton s’étire quand soudain… une crevette qui passe par là l’avale ! La crevette se sent bien, elle se repose sur le sable, mais soudain… un éperlan la gobe ! L’éperlan a bien mangé, il est ravi, mais soudain…
Vous l’aurez compris, on parle ici de la chaîne alimentaire. Sauf que l’album est plein de surprises, les choses ne se passent pas toujours comme on les imagine ! On soulève des volets, on découvre qui vient de prendre son repas. C’est drôle, ludique et en même temps pédagogique (on apprend qui mange quoi).
Un petit album plein d’humour et de suspense.

Lou p'tit loup et les abeillesLou P’tit Loup adore le miel. Sauf que qui dit miel, dit abeille ! Et les abeilles, ça pique… Pourtant, aidé par son ami Nounours, ils vont tenter de se déguiser pour ne pas se faire repérer des abeilles… Encore faut-il aller à la bonne adresse !
On commence à connaître le nouveau héros d’Antoon Krings (auteur des Drôles de petites bêtes), Loup p’tit loup. Un héros tendre qui plaît beaucoup aux enfants qui aiment les histoires pleines de douceur. Dans cette histoire, on apprend que c’est un sacré gourmand. Grâce à l’amitié et l’entraide, il va assouvir son envie de se régaler.
Le nouvel épisode d’une série aux belles illustrations à la peinture.
Le même vu par Enfantipages.

La pizzaEt maintenant une pizza, ça vous dit ? D’accord, mais avant, vous savez, vous, comment a été créée la pizza ? Et bien grâce à Raphaël Fejtö vous allez le savoir !
Entre l’album et le documentaire, ce petit livre sur l’invention de la pizza est drôle, bien conçu et vraiment adapté aux plus jeunes. On a vraiment l’impression de lire une histoire… tout en apprenant l’Histoire d’un plat que les enfants connaissent bien !
La pizza est un des titres de la collection Les p’tites inventions et il donne bien envie de connaître les autres ouvrages de la série !

Pour finir cette chronique, je vous propose de passer aux fourneaux !

Cuisine marocaine des petits chefsEt l’on commence par le très beau livre de cuisine marocaine sorti aux Éditions du Jasmin. Salade de laitue à l’orange, briwattes aux légumes, tajine aux légumes du soleil, yaourt aux fruits secs, thé à la menthe… ici, les recettes sont simples, à la portée des enfants (même si l’aide des parents est vivement conseillée). Chaque recette est complétée par une petite info et l’on trouve même des petits détails pratiques et des informations sur les épices.
Un album de cuisine aux belles illustrations, sorti en partenariat avec l’Institut du monde arabe.

Coffret copcakes pour les enfantsUn petit cupcake ? Les éditions Usborne nous proposent un coffret avec un livre de recettes, des caissettes en papier (beaucoup) et des piques de décoration (20). Les recettes sont simples, bien expliquées (étape par étape) et l’on va pouvoir tester plus de vingt recettes de cupcakes. On y trouve aussi des conseils, des idées et des informations sur les allergies ! Par contre, le coffret (et son contenu) étant fabriqué en Chine nous n’avons pas osé utiliser les caissettes (qui sentaient extrêmement fort les produits chimiques).
Un coffret avec lequel on va s’amuser à créer de jolis cupcakes… et l’on va surtout se régaler !

Quelques pas de plus…
Un tableau pinterest regroupe les livres de cuisine pour enfant que nous avons chroniqués.
Nous avons déjà chroniqué des ouvrages de Lionel Larchevêque (La princesse qui n’aimait pas les princes, Arsène veut grandir et Mamythologie), de Clotilde Perrin (Le bonhomme et l’oiseau et L’ogre bouquiniste), de Julie Faulques (L’histoire de vraie de Kiki la tortue géante et  L’histoire vraie de Ralfone l’orang-outan), de Vincent Malone (Histoires avant de bien dormir, Mon ami le zombie, Kiki est kaki, Kiki a un kiki, Kiki en Amérique, La grande petite bibliothèque de Rose et Émile, Kiki kiffe l’écolePapa Houêtu, Maman HoutuvaKiki fout le camp, Kiki King de la banquise, Kiki fait caca et Quand papa était petit il y avait des dinosaures), de Jean-Louis Cornalba (Histoires avant de bien dormir, Kiki est kaki, Kiki a un kiki, Kiki en Amérique, Kiki kiffe l’école, Kiki fout le camp, Kiki King de la banquise et Kiki fait caca), de Terkel Risbjerg (Crocs), de Corinne Boutry (Le monde imaginaire de Martin et Anatole et le chêne centenaire), de Laurent Richard (Ca…caca…catastrophe !, Au lit Ludo, Au revoir, bonjour !, Le seul roi, c’est moi, Tao, le petit samouraï, La malédiction de la sorcière, Plus vite !, et On a volé la recette de la galette des rois !), d’Antoon Krings (Lou P’tit Loup et la bergère et L’herbier des drôles de petites bêtes) et de Raphaël Fejtö (À quoi tu sers ?).  Retrouvez aussi notre interview de Lionel Larchevèque.

Mannele
Texte de Lionel Larchevêque, illustré par Clotilde Perrin
Le thé aux histoires dans la collection Parfum d’Alsace et de Lorraine
13,90 €, 238×205 mm, 32 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2014.
La nuit du kougelhopf
Texte de Lionel Larchevêque, illustré par Julie Faulques
Le thé aux histoires dans la collection Parfum d’Alsace et de Lorraine
13,90 €, 238×205 mm, 32 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2014.
Albert au pays du munster
Texte d’Amandine Meyer, illustré par Thomas Gosselin
Le thé aux histoires dans la collection Parfum d’Alsace et de Lorraine
13,90 €, 238×205 mm, 32 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2014.
Kiki fait des crêpes
Texte de Vincent Malone, illustré par Jean-Louis Cornalba
Seuil Jeunesse dans la collection L’ours qui pète
6,90 €, 160×160 mm, 32 pages, imprimé en France, 2015.
Gâteau !
de Terkel Risbjerg
La Palissade
10,50 €, 157×164 mm, 30 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2015.
Le goût de la vanille
de Bob Graham (traduit par Michèle Moreau)
Didier Jeunesse
13,90 €, 207×300 mm, 40 pages, imprimé en Chine, 2015.
Et gloups !
Texte de Corinne Boutry, illustré par Laurent Richard
Beluga
11 €, 155×220 mm, 28 pages (+ rabats), imprimé en Italie, 2014.
Lou P’tit Loup et les abeilles
d’Antoon Krings
Gallimard Jeunesse Giboulées dans la série Lou P’tit Loup
6,20 €, 195×195 mm, 28 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2014.
La pizza
de Raphaël Fejtö
Playbac dans la collection Les p’tites inventions
6,90 €, 150×200 mm, 32 pages, imprimé en Slovénie chez un imprimeur éco-responsable, 2015.
Coffret cupcakes pour les enfants
de Fiona Patchett et Abigail Wheatley (traduit par Nathalie Chaput, Véronique Dreyfus, Claire Lefebvre, Christine Sherman et Caroline Slama).
Usborne
14,95 €, 192×244 mm, 64 pages, imprimé en Chine, 2015.
Cuisine marocaine des petits chefs
d’Amal Harizia
Éditions du Jasmin
13,50 €, 220×220 mm, 32 pages, imprimé en Belgique, 2015.

À part ça ?

Cuisiner pour ses enfantsOn termine avec un ouvrage qui ne s’adresse pas directement aux enfants, mais qui les concerne quand même ! Cuisiner pour ses enfants pour qu’ils finissent toujours leurs assiettes, sorti chez Larousse est un petit livre (format poche) qui propose une centaine de recettes qui risquent de plaire aux difficiles ! Pizza au chèvre et aux pommes de terre, spaghettis à la sauce et au basilic, gâteau d’anniversaire au chocolat, mais aussi petites soupes à la tomate et à la carotte, gnocchis au mascarpone et aux tomates ou encore salade de semoule tricolore. On va manger de tout, en se régalant ! Et comme toujours avec les petits livres de cuisine Larousse la maquette est claire et belle (avec de belles photos), les recettes sont faciles et le livre est à petit prix (moins de 6 € !). Bref, on adore !
Cuisiner pour ses enfants pour qu’ils finissent toujours leur assiette, auteur non crédité, Larousse (dans la collection Tous à Table !), 5,95 €.

Gabriel

You Might Also Like

De beaux ouvrages

Par 27 octobre 2014 Livres Jeunesse

Créatures légendes & mystèresUn monstre marin vivant dans un lac en Écosse qui va aider un vieil homme, deux bûcherons qui vont rencontrer une femme des neiges au Japon, un enfant dont la mère est une selkie (jeune femme qui se transforme en phoque), un Islandais capturé par un troll, un Indien enlevé par l’oiseau-tonnerre, un vieux Breton se cachant de l’Ankou, des gremlins farceurs et bien d’autres personnages encore, bienvenue dans l’univers de Créatures de la collection Légendes & mystères.
Muriel Zürcher ne se contente pas de nous raconter les légendes de personnages plus ou moins célèbres (en plus de ceux cités plus haut on trouvera le monstre de Frankenstein, la bête du Gévaudan, le Yéti, Dracula, le Golem, le dragon, la licorne et un bateau fantôme, le Hollandais volant), elle met en scène ces histoires. Dans les nouvelles qui composent le recueil, chaque fois ces personnages sont au cœur d’une intrigue entièrement créée par l’auteur. Comme dans le précédent ouvrage de cette collection (Paris, légendes et mystères, chroniqué ici), chaque histoire est accompagnée d’une double page pour mieux connaître la légende évoquée (dans une très jolie mise en page, comme si on lisait des articles de vieux journaux).
Quinze créatures de légende, pour faire frissonner les jeunes lecteurs, réunies dans un très beau recueil, le genre d’ouvrage parfait pour faire un beau cadeau.

UnHistoires avant bien dormir âne à qui l’on avait prédit qu’il finirait en manteau et qui cherchait une solution pour que son destin change, un loup qui apprit à souffler très fort pour être moins violent, un ogre qui aimait les oiseaux et qui partit vivre dans le ciel, des amoureux changés en ours condamnés à vivre dans une forêt, un homme obligé de se remarier avec une femme méchante, un œuf de cygne mis dans un nid de cane… Douze histoires dont la fin vous rappellera le début d’une histoire connue.
Ne vous êtes-vous jamais demandé pourquoi l’âne du roi dans Peau d’âne déféquait de l’or, pourquoi un ogre vit dans les nuages dans Jack et le haricot magique, qu’est-ce qui fait qu’un loup puisse souffler aussi fort dans Les trois petits cochons, pourquoi il y a un génie dans la lampe d’Aladin, comment un cygne est arrivé dans une famille canard dans Le vilain petit canard… Vincent Malone répond à ces questions !
Histoires avant de bien s’endormir est un ouvrage réjouissant (si on met de côté quelques réflexions sexistes). On y découvre donc les préquelles de douze classiques. Écrites dans une forme des plus classiques (la plume de Vincent Malone est ici magnifique), ces histoires sont annotées de petites remarques complètement décalées. Chaque récit est découpé en courts chapitres régulièrement conclus par des phrases du genre « Mais si tu veux jouer avec les génies, commence par passer une bonne nuit », « Nous irons voir bientôt d’où provenait cette lumière, mais pour l’heure file dans ton lit ! »… incitant l’enfant à dormir.
Un ouvrage totalement réjouissant, un bel objet à garder longtemps. Un futur classique !

UnGrimm contes choisis chat qui survécut à un renard un peu trop sûr de lui, une jeune fille que sa marâtre et ses deux sœurs surnommaient Cendrillon qui rencontra un prince, des voyageurs qui tentèrent de s’approprier la lune, une sœur qui tenta de sauver ses frères transformés en cygnes, une poule qui mourut d’avoir mangé une noix, une jeune femme sans mains qui se maria avec un roi, un chat et une souris qui firent un bien mauvais ménage… et treize autres histoires.
Textuel édite une magnifique version des contes des frères Grimm illustrés par Yann Legendre. Des illustrations modernes et pleines de couleurs qui font un peu penser à Lichtenstein et qui donnent un souffle nouveau à ces contes classiques.
L’objet est absolument magnifique avec sa tranche argentée, son beau papier, ses illustrations magnifiquement mises en valeur.
Un superbe ouvrage très graphique pour relire les célèbres contes de Grimm.
Des extraits sur le site de l’illustrateur.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué des ouvrages de Muriel Zürcher (Toile de dragon, Ça déménage au 6B, Série Livranimo, Cro-magnonLe tourneur de page, T.3 Au-delà des temps, Le gang des gigoteurs, Le voleur de lunettes, Papa Yaga, Krok Mais, Le tourneur de page, tome 2 : Vers l’inconnu, Le tourneur de page – T1 : Passage en outre-monde et La perle volée), de Karim Friha (Paris, légendes & mystères), de Vincent Malone (Mon ami le zombie, Kiki est kaki, Kiki a un kiki, Kiki en Amérique, La grande petite bibliothèque de Rose et Émile, Kiki kiffe l’écolePapa Houêtu, Maman HoutuvaKiki fout le camp, Kiki King de la banquise, Kiki fait caca et Quand papa était petit il y avait des dinosaures), de Jean-Louis Cornalba (Kiki est kaki, Kiki a un kiki, Kiki en Amérique, Kiki kiffe l’école, Kiki fout le camp, Kiki King de la banquise et Kiki fait caca) et les Frères Grimm (Tom Pouce, Les musiciens de Brême, Le vieux Cric Crac, Le voleur de lune, Les musiciens de Brême, L’homme à la peau d’ours, Tom Pouce, Le petit chaperon rouge, Blanche Neige, Hansel et Gretel et Hans la chance). Retrouvez aussi notre interview de Muriel Zürcher.

Créatures
Textes de Muriel Zürcher, illustrés par Karim Friha
Graine² dans la collection Légendes & mystères
18,50 €, 195×279 mm, 155 pages, imprimé en Belgique, 2013.
Histoires avant de bien dormir
Textes de Vincent Malone, illustrés par Jean-Louis Cornalba
Seuil Jeunesse dans la collection L’ours qui pète
18 €, 188×257 mm, 192 pages, imprimé en Espagne, 2014.
Grimm contes choisis
Textes de Jacob et Wilhelm Grimm (traduits par José Corti), illustrés par Yann Legendre
Textuel
29 €, 200×235 mm, 208 pages, imprimé en Chine, 2014.

À part ça ?

BibliomanePuisqu’on parle de beaux ouvrages… Les éditions Bibliomane ont la très bonne idée de rééditer de très vieux ouvrages jeunesse avec un respect scrupuleux de l’édition originale (dos toilé et même doubles pages vierges entre chaque double page imprimées avec l’empreinte des presses, comme à l’époque). Le moulin à paroles (1890) et Le cirque à la maison (1893) vont réjouir les amateurs de vieux livres. Dans la première histoire, il est question d’une petite fille qui parle trop et dans la seconde d’un petit garçon qui veut reconstituer le cirque qu’il a vu pour sa petite sœur. Les enfants de 2014 apprécieront ces deux histoires au charme d’antan, tout comme les parents vont admirer les belles planches.
Allez absolument en voir plus ici et .
Le moulin à paroles et Le cirque à la maison, vignettes par Lorentz Froelich, textes par P.-J. Stahl, Éditions Bibliomane, 12,50 € chacun, imprimés en Italie.

Gabriel

You Might Also Like

Encore du caca !

Par 1 août 2014 Livres Jeunesse

Trois livres sur le caca…
Cette chronique est dédiée à Élise Gravel.

Kiki est kakiAujourd’hui, Kiki, le king de la banquise, est au milieu de la mer, posé sur une sorte de rocher. Tout est calme… quand tout à coup un scarabée sacré passe et lâche une crotte sur la tête de Kiki ! On a à peine le temps de le plaindre que voilà un colibri qui passe et là, la crotte est plus grosse ! Puis il y aura des colverts… et d’autres encore ! Pauvre Kiki le voilà tout kaki !
Apprenons les nuances de kaki grâce à Kiki et au caca… il n’y avait que Vincent Malone pour oser ! Comme d’habitude, on ricane (surtout si l’on aime les histoires de caca), même si c’est vraiment n’importe quoi !
Peut-être un des meilleurs tomes du héros des allitérations en [k].

MaisMais où il va mon caca ? où il va mon caca ? On peut se poser la question (les enfants surtout). Larousse sort un livre pour répondre à cette question existentielle !
D’abord, il faut bien se nourrir, c’est important ! Il faut manger équilibré. Ensuite, il y a la digestion. Jour et nuit, nos intestins travaillent. Puis il y aura le pipi, le caca et même les prouts ! Alors zou, il faut aller aux toilettes ! Et là, c’est parti ! Le caca tombe dans la cuvette puis s’en va dans les égouts…
C’est drôle (et même quand c’est pas voulu, forcément avec le caca…) et surtout on apprend plein de choses ! Non seulement sur nos excréments, mais aussi sur ceux des animaux et sur les déchets en général (et surtout sur ce qu’ils deviennent). Le côté rabats rend le livre plus ludique.
Un livre drôle et éducatif pour tout savoir sur le caca !

JePipi Caca Popot ! profite de cette chronique un peu thématique pour vous signaler la sortie de Pipi Caca Popot ! de Magdalena et Claire Frossard au Père Castor dans la collection mes premières histoires.
Maman a acheté un beau pot jaune pour Lola sauf que la petite fille lui trouve mille utilités… qui ne sont pas celles auxquelles maman avait pensé ! Un schéma des plus classiques pour une histoire de pot toute mignonne joliment illustrée.

Quelques pas de plus…
Notre précédente chronique sur ce sujet : Et si on parlait du caca ?.
Nous avons déjà chroniqué des ouvrages de Vincent Malone (Kiki a un kiki, Kiki en Amérique, La grande petite bibliothèque de Rose et Émile, Kiki kiffe l’écolePapa Houêtu, Maman HoutuvaKiki fout le camp, Kiki King de la banquise, Kiki fait caca et Quand papa était petit il y avait des dinosaures), Jean-Louis Cornalba (Kiki a un kiki, Kiki en Amérique, Kiki kiffe l’école, Kiki fout le camp, Kiki King de la banquise et Kiki fait caca) Magdalena (Je suis en CE1, T1 : Premier jour de classe, Je suis en CP, 3 aventures pour débuter en lecture, L’imagier de Bali, Une journée à l’école et 24 petites souris vont à l’école) et Claire Frossard (La veilleuse pour Juliette).

Kiki est kaki
Texte de Vincent Malone, illustré par Jean-Louis Cornalba
Seuil jeunesse dans la collection L’ours qui pète
5,90 €, 167×167 mm, 28 pages, imprimé en France, 2014.
Mais où il va mon caca ?
Texte de Mike Goldsmith (traduit par Alice Diamant), illustré par Richard Watson
Larousse jeunesse
13,50 €, 215×275 mm, 14 pages, imprimé en Chine, 2014.
Pipi Caca Popot
Texte de Magdalena, illustré par Claire Frossard
Père Castor dans la collection mes premières histoires
7,50 €, 184×222 mm, 24 pages, imprimé en Chine, 2014.

À part ça ?

J’adore ces parents qui recréent des films en photo avec leur enfant : http://cardboardboxoffice.com.

Gabriel

You Might Also Like

On sort le pouce et l’on montre son kiki !

Par 30 mai 2014 Livres Jeunesse

Au programme du jour, deux albums assez différents.

PouceSon pouce, c’est son doudou ! Toujours dans la bouche, bien au chaud sur son lit douillet. Il se sent rassuré, là, ce pouce, il a tellement peur des gens… pourtant depuis quelque temps il devient incontrôlable ! Il sort pour attraper un crayon, ramasser un oisillon tombé ou même prendre la main de Manon… que lui arrive-t-il ?

Ah ce pouce… Qu’il est difficile de le déloger, il est si bien dans une bouche ! Alice Brière-Haquet décrit avec beaucoup de justesse ce moment où les enfants commencent à le laisser vivre sa vie, il faut bien le sortir de la bouche pour jouer avec les copains. Pour accompagner ce joli texte sur le fait de grandir, Amélie Graux a utilisé ses crayons de couleur, ses illustrations sont à la fois pleines de poésie et d’humour. Un très joli album doux, délicat et drôle.

kiki a un kikiVous avez envie de voir le kiki de Kiki, vous ? Lui, en tout cas, il a envie de le montrer ! Il va proposer à tous ses amis, mais personne ne veut voir son Kiki ! Certains sont même outrés et lui explique que ça ne se fait pas. Kiki est vraiment malheureux, il aimerait bien, lui qu’ils le voient… Ses amis sont embêtés de le voir si triste, ils finissent par accepter… ils vont être bien étonnés !

C’est toujours un plaisir de retrouver Kiki, le héros de Vincent Malone et Jean-Louis Cornalba, et ses allitérations en [k]. Humour potache (qui fait rire les enfants… et les parents), illustrations colorées, chute inattendue… tout est réuni pour que ce nouvel opus plaise encore aux fans de la série. Comme il est précisé dans l’ouvrage, ce bouquin est une escroquerie (je vous laisse découvrir pourquoi), mais on aime se faire escroquer de cette façon-là !

On voit tes fessesÀ noter que Vincent Malone a également sorti au Seuil Jeunesse, il y a peu, On voit tes fesses ! illustré par Vincent Boudgourd. Des tas de situations diverses dans lesquelles il y a une constante… on voit des fesses ! Celles de monsieur le maire lors d’une inauguration, celles d’un visiteur de zoo, sur une plage naturiste ou celles d’un papa déguisé en père Noël, tous nous montrent leurs postérieurs, sombrant un peu dans le ridicule. Humour décapant et décalé qui, je l’avoue, m’a juste provoqué un demi-sourire au moment de la découverte de l’album puis lassé au bout de quelques pages, même si j’ai beaucoup aimé le trait de crayon de Vincent Boudgourd.
On voit tes fesses !, de Vincent Malone et Vincent Boudgourd, Seuil Jeunesse, 16 €.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué des ouvrages d’Alice Brière-Haquet (Le petit prinche, Le bonhomme et l’oiseau, Rouge !Mon voyage en gâteau, MélinaPierre la Lune, Mademoiselle Tricotin, Une vie en bleu, Aliens mode d’emploi, Dis-moi l’oiseau, Le peintre des drapeaux, Paul, A quoi rêve un pissenlit ? et Perdu !), Amélie Graux (J’aime mes cauchemars, Oops et Ohlala vont dormir, Oops et Ohlala fête un anniversaire, Oops et Ohlala mangent comme des grandsOops et Ohlala prennent un bain, Comptines des papas, 9 mois pour attendre un petit frère ou une petite sœur et Play with Oops & Ohlala – Celebrations / Les fêtes), Vincent Malone (Kiki en Amérique, La grande petite bibliothèque de Rose et Émile, Kiki kiffe l’écolePapa Houêtu, Maman HoutuvaKiki fout le camp, Kiki King de la banquise, Kiki fait caca et Quand papa était petit il y avait des dinosaures) et Jean-Louis Cornalba (Kiki en Amérique, Kiki kiffe l’école, Kiki fout le camp, Kiki King de la banquise et Kiki fait caca). Retrouvez aussi notre interview d’Alice Brière-Haquet.

Pouce !
Texte d’Alice Brière-Haquet, illustré par Amélie Graux
Père Castor
10,50 €, 195×240 mm, 24 pages, imprimé en France, 2013.
Kiki a un kiki
Texte de Vincent Malone, illustré par Jean-Louis Cornalba
Seuil Jeunesse dans la collection L’ours qui pète
5,90 €, 166×167 mm, 24 pages, imprimé en France, 2014.

À part ça ?

À Tulle (19), on fête les Journées Départementales des Droits de l’Enfant (JDDE) le 4 juin à la salle de L’auzelou. Des tas d’activités gratuites : photomaton solidaire, atelier cuisine, cinéma, lecture, musique… Parce que les Droits des Enfants, c’est pour les Enfants et les Grands évidemment !

Flyer :

TulleGabriel

You Might Also Like

L’Amérique, l’Amérique, si c’est un rêve, je le saurai

Par 27 janvier 2014 Livres Jeunesse

Tous les sifflets des trains, toutes les sirènes des bateaux
M’ont chanté cent fois la chanson de l’Eldorado
De l’Amérique
L’Amérique, Joe Dassin

Aujourd’hui, on part pour l’Amérique, ça vous dit ?

Billie du Bayou Le banjo de WillDans le petit monde de Billie il y a d’abord Garp, son alligator femelle. Ensuite, il y a les garçons : Will, son cousin et Owen et Flynn. Il y a aussi Martha, la grande sœur, Mama Soro, l’épicière au cœur aussi gros que ses fesses et Ziggy et les autres, des musiciens du bayou. Car c’est là que vit Billie, dans le bayou, en Louisiane, le pays où coule le Mississippi, où coule le jazz de La Nouvelle-Orléans. Ce qu’aiment Billie et ses amis, c’est surtout jouer de la musique. Même Garp s’y est mise (elle fait de la harpe) ! Alors, imaginez le drame le jour où Will a cassé son banjo… Heureusement, les amis sont là en cas de coup dur !

Billie SOS Garp en détresseAu secours, Garp a disparue ! Imaginez la panique, Billie et ses amis se rassemblent, et chacun y va de sa théorie. On rigole même bien, l’atmosphère est détendue… jusqu’à ce que le camion d’Hugg, le patron du snack, passe sous les fenêtres de Mama Soro annonçant qu’au menu du resto il y avait de l’alligator… Là encore, l’amitié et la solidarité seront utiles pour sortir Garp de là.

Voilà donc encore une nouvelle série avec une héroïne pétillante dont Séverine Vidal a le secret. Il faut même dire les choses, je trouve que c’est la meilleure chose qu’elle ait sortie ces derniers temps (non pas que les autres soient mauvais, mais ces deux albums-là sont vraiment au-dessus). Billie du bayou est une super série, tant sur le plan scénaristique (les histoires sont vraiment drôles et touchantes, découpées en chapitres comme un roman, les personnages sont super bien croqués) que des illustrations. Ronan Badel donne beaucoup de mouvements et de vie aux personnages. Les albums contiennent des flashs codes (mais, rassurez-vous, il y a aussi des liens internet, peu d’enfants ont des smartphones…) pour écouter des musiques en lien avec l’histoire ou avoir des petites infos. On pense à la série Treme et même si l’on n’écoute pas la musique sur internet, on a l’impression de l’entendre tant elle transpire dans ces albums. Une super série dont on attend la suite avec GRANDE impatience !

Kiki en AmériqueAttention, Kiki débarque en Amérique ! Mais bon, comme il n’a pas de visa il est vite embarqué par la police (fait-il partie d’Al-Qaïda ?) et voilà notre Kiki en prison. Heureusement, il a le même avocat que Strauss-Kahn et le voilà libre, à lui l’Amérique et surtout Hollywood !

Kiki… on est fan ou l’on déteste (je fais plutôt partie des premiers) ! C’est complètement déjanté, bourré de références, avec un humour pas toujours des plus fins… mais qu’est-ce qu’on rigole ! Alors après… le débat est : est-ce que ça plaît aux enfants. Lors de mes articles précédents, vous avez été plusieurs à me dire que les vôtres n’avaient pas accrochés. Ici, ma fille de cinq ans, bien qu’elle ne comprenne pas tout, est vraiment fan. Je pense que la force des Kiki c’est ce côté multicouche : les enfants comprennent l’histoire de base, rient des allitérations en [k] et des situations délirantes. Les adultes, eux, se fendent la poire du côté « porte nawak » des aventures de Kiki, des références qui sont pour eux. Bref, si comme ma fille et moi vous rigolez comme des baleines pour des jeux de mots foireux ou des références à Hervé Villard, vous adorerez Kiki en Amérique.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué des livres de Séverine Vidal (Noël à l’endroit, Mon secret rit tout le temps, 55 oiseaux, Prune et l’argent de poche, Une girafe un peu toquée, Bad Lino, L’œil du pigeon, Au pays des vents si chauds, Petit Minus, Le laboureur de nuages & autres petits métiers imaginaires, La grande collection, Mon papa est zarzouilleur, Clovis & le pain d’épices, Rien qu’une fois, Philo mène la danse, Plus jamais petite, Comment j’ai connu papa, Arsène veut grandir, Lâcher sa main, Rouge Bitume, Comme une plume, J’attends Mamy, Roulette Russe tome 1 Noël en juillet, Je n’irai pas, Léontine, princesse en salopette, Mamythologie, On n’a rien vu venir, Du fil à retordre, Prune, tome 1 : La grosse rumeurPrune, tome 2 : Le fils de la nouvelle fiancée de papa, Prune, tome 3 : Prune et la colo d’enfer, 5h22, Les petites marées et La meilleure nuit de tous les temps), Ronan Badel (Henri ne veut pas aller au centre de loisirs, Cucu la praline se déchaîne, Emile se déguise, Bob le loup, Émile veut une chauve-souris, Émile est invisible, Émile fait la fête, Émile veut un plâtre, La mémé de ma mémé, Tout ce qu’une maman ne dira jamais et Le pépé de mon pépé), Vincent Malone ( La grande petite bibliothèque de Rose et Émile, Kiki kiffe l’écolePapa Houêtu, Maman HoutuvaKiki fout le camp, Kiki King de la banquise, Kiki fait caca et Quand papa était petit il y avait des dinosaures) et Jean-Louis Cornalba (Kiki kiffe l’école, Kiki fout le camp, Kiki King de la banquise et Kiki fait caca). Retrouvez aussi notre interview de Séverine Vidal.

Billie du bayou, le banjo de Will
Texte de Séverine Vidal, illustré par Ronan Badel
L’élan vert dans la série Billie du bayou
13,50€, 216×246 mm, 37 pages, imprimé en Chine, 2013.
Billie du bayou, SOS Garp en détresse
Texte de Séverine Vidal, illustré par Ronan Badel
L’élan vert dans la série Billie du bayou
13,50€, 216×246 mm, 40 pages, imprimé en Chine, 2013.
Kiki en Amérique
Texte de Vincent Malone, illustré par Jean-Louis Cornalba
Seuil dans la collection L’ours qui pète
8,90€, 217×217 mm, 48 pages, imprimé en Italie, 2013.

A part ça ?

I wanna wake up in the city,
That doesn’t sleep,
To find I’m king of the hill,
Top of the heap.*
Vous connaissez certainement la chanson New York New York. Chaque fois que je l’entends je pense à cette magnifique “publicité” (signée Laura Belsey) qui date d’il y a 20 ans… et qui est toujours d’actualité.

*Je voudrais me lever dans une ville qui ne dort pas, pour me retrouver comme le roi du quartier, crème de la crème… (traduction d’Octa Vie et Clémentine Beauvais)

 

Gabriel

You Might Also Like