La mare aux mots
Parcourir le tag

Lumen

Se battre pour sa vie ou celle des autres

Par 30 mai 2016 Livres Jeunesse

Dans les deux romans du jour, des héroïnes se battent. La première pour sauver sa vie, la seconde pour arrêter des trafiquants de tigres.

7 secondes
de Tom Easton (traduit par Émilie Gourdet)
Lumen
15 €, 140×225 mm, 384 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2015.
Nom de code : Komiko – T.2 Le poison du tigre
de Naomi Paul (traduit par Marie Hermet)
Flammarion
13 €, 135×210 mm, 350 pages, imprimé en Italie, 2013.

You Might Also Like

Trois romans magiques et fantastiques !

Par 20 août 2015 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, on quitte le monde réel pour celui des contes, des légendes et des univers parallèles.

l'école des mauvais méchantsChez les méchants, avoir un enfant trop gentil est un réel problème ! Un tel problème qu’il faut les envoyer dans une école de redressement pour qu’ils apprennent à être de véritables méchants. C’est l’école des mauvais méchants. Rune Drexler est le fils du directeur. Loup Junior est le fils du célèbre grand méchant loup et a été envoyé là parce qu’il a sauvé héroïquement un enfant de la noyade. Jezebel est la fille du comte Dracula et malheureusement elle préfère le chocolat au sang humain. Tous trois font leur rentrée dans l’école et vont devoir kidnapper un bébé, enlever une princesse, s’emparer d’un royaume… Ils ont du pain sur la planche et ne sont pas au bout de leurs surprises ! Difficile de faire le mal quand on a bon fond…
Avec L’école des mauvais méchants, Stéphanie S. Sanders nous propose une aventure pleine d’humour. Les personnages sont bien campés, le ton décalé et les références aux contes connus des jeunes lecteur-trice-s nombreuses. Original, rythmé et bien mené ce roman est le premier d’une série prometteuse !
Le même vu par Butiner de livres en livres et Les lectures de Kik.

la malédiction grimmElizabeth Drew a un peu de mal à s’intégrer au lycée. Nouvel environnement, nouvelles têtes, nouvelle belle-mère… Heureusement qu’elle rencontre également des professeurs intéressants. L’un d’entre eux lui propose de postuler pour un emploi de bibliothécaire. Une bibliothèque sans livres, mais avec des objets. Une section renferme les objets des contes de Grimm : bottes de sept lieues, miroir de Blanche-Neige… Et ces objets sont magiques ! Bientôt, il se passe de drôles de choses dans la bibliothèque et Elizabeth va devoir mener l’enquête !
Mêler les contes classiques intemporels et une histoire bien ancrée dans le XXIe siècle, tel est le défi de La Malédiction Grimm, un roman prenant et envoûtant de Polly Shulman. L’histoire est bien menée est les personnages particulièrement bien dépeints. Ils ont du caractère, de l’humour et du répondant et l’on ne s’ennuie pas ! Suspense, amitié, adolescence et amour des livres se combinent pour donner naissance à un roman qui ne manque pas de piquant !
Le même vu par Butiner de livres en livres et Maman Baobab.

gardiens des cités perduesSophie sait qu’elle n’est pas comme tout le monde. Elle a une mémoire photographique impressionnante et surtout, elle entend penser les autres comme s’ils parlaient à voix haute. C’est tout de même difficile à vivre et l’adolescente n’est pas des plus à l’aise. Un jour, alors qu’elle est en sortie scolaire dans un musée avec sa classe, un garçon l’aborde et sa vie bascule. Elle apprend qu’elle n’est pas humaine, mais qu’elle appartient à une communauté fantastique et mystérieuse.
Dense et fouillé, Gardiens des cités perdues nous plonge dans une aventure fantastique complexe et mystérieuse. J’ai été moins attirée par l’univers de ce roman mais je dois reconnaître que l’histoire est bien ficelée. On s’attache rapidement à Sophie, cette jeune fille au destin incroyable. Je me suis parfois un peu perdue mais de manière générale, j’ai réussi à pénétrer dans cet univers fantastique ! Une histoire qui fourmille de détails et de rebondissements pour s’évader très loin du quotidien !

L’école des mauvais méchants
de Stéphanie S. Sanders (traduit par Lilas Nord)
Nathan
12,90 €, 140 x 210 mm, 252 pages, imprimé en France, 2014.
La malédiction Grimm
de Polly Shulman (traduit par Karine Suhard-Guié)
Bayard Jeunesse
15,90 €, 137 x 200 mm, 510 pages, imprimé en Espagne, 2014.
Gardiens des cités perdues
de Shannon Messenger (traduit par Mathilde Bouhon)
Lumen
15 €, 142 x 226 mm, 517 pages, imprimé en France, 2014.

À part ça ?

Pauline Giraud et Maxence Henry construisent des châteaux et des paysages en papier !

Marianne

 

You Might Also Like

Des romans d’aventures

Par 30 juin 2015 Livres Jeunesse

Mimsy Pocket et les enfants sans nomMimsy Pocket est une enfant des rues, espiègle, débrouillarde et très attachée à sa liberté. Quand elle se fait attraper par deux brutes qui enlèvent des enfants depuis le début de l’hiver, elle voit rouge et ne cherche qu’une chose : s’enfuir le plus rapidement possible. Même si ces deux brutes lui promettent une vie bien meilleure là où ils l’emmènent…
De son côté, Magnus Million, ami de Mimsy bien qu’il soit issu de la plus riche famille de la ville, est chargé par son oncle d’escorter le jeune roi jusqu’à un monastère difficile d’accès, où il doit signer un traité de paix très important mais très contesté.
Ce roman est la suite de Magnus Million et le dortoir des cauchemars, mais il peut se lire sans avoir eu connaissance du premier, comme ce fut mon cas ! L’histoire est portée par une héroïne aussi détonante qu’attachante. Certaines ficelles peuvent paraître un peu grosses, mais ça fait du bien aussi, parfois, de se laisser aller à un récit où le hasard et le destin font bien les choses, du moment que c’est écrit avec finesse et talent !
Une aventure passionnante, à la fois plein d’humour et de suspense.

Les héros oubliésRomain, 13 ans, est un Veilleur : depuis qu’il est tout petit, il doit apprendre tous les mythes carolingiens par cœur, dans le but de conserver la mémoire des héros. Envoyé par son père sur l’île Pyborrhée, où vit son parrain Gaiys, pour une ultime épreuve, Romain pense son calvaire bientôt achevé : le jour de ses 14 ans, il ne sera plus contraint de retenir toutes ces histoires et il aura enfin toutes les réponses à ses questions, notamment sur la disparition de sa mère. Mais quand son parrain disparaît et qu’il est attaqué par d’étranges créatures, Romain s’aperçoit vite que ces connaissances qu’il pensait inutiles sont loin de l’être…
Si vous aimez les mythes et légendes, vous serez servis ici, car l’auteur y fait référence à de nombreux héros et histoires que l’on connaît très peu, comme celle d’Elegast, vassal exilé de Charlemagne. Vous y découvrirez sûrement, comme moi, un univers mythologique un peu tombé dans l’oubli, et c’est bien dommage, car il n’a rien à envier aux mythologies grecques et égyptiennes qu’on connaît davantage.
Un roman fantastique haletant et très original !
Le même vu par Enfantipages.

Le secret de l'inventeurSur un continent américain où la Guerre d’indépendance ne s’est pas exactement passée comme prévu, l’Empire britannique règne en tyran sur ses habitants, qui évoluent dans un monde où des gens d’une pauvreté extrême côtoient des élites régies par des règles aussi absurdes que contraignantes. Aux abords de la ville flottante de New York, les Catacombes sont le refuge d’un groupe d’enfants révolutionnaires, qui ne rêvent que d’une chose : rejoindre leurs parents dans la lutte et faire tomber l’Empire. Ce qui arrive, finalement, bien plus tôt que prévu…
Ce roman possède tous les ingrédients d’un bon roman d’aventures : du suspense, des retournements de situation, des personnages haut en couleurs, un univers complexe et bien construit, le tout saupoudré d’un peu de romance ! La ville flottante de New York, avec ses codes rigides et son exubérance aveugle face à l’autorité qui la commande, n’est pas sans rappeler le Capitole d’Hunger Games.
Une histoire drôlement bien menée, parfaite pour les amateurs de steampunk, et les autres !
Le même vu par Livresse des mots, Bob et Michel, Délivrer des livres.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué des ouvrages de Jean-Philippe Arrou-Vignot (Les petites BD de Rita et MachinRita et MachinEnquête au collège L’intégrale 1Enquête au collège : Le professeur a disparuLouise Titi et Joyeux Noël Rita et Machin) et de Gaël Aymon (Oublier CamillePerce-Neige et les trois ogressesLe secret le plus fort du mondeMa réputationLe fils des géantsL’anniversaire à l’enversLes souliers écarlatesLa princesse Rose-PralineUne place dans la courContes d’un autre genre et Giga Boy). Retrouvez aussi notre interview de Gaël Aymon.

Mimsy Pocket et les enfants sans nom
de Jean-Philippe Arrou-Vignod
Gallimard Jeunesse
14,90€, 155×225 mm, 336 pages, imprimé en Italie, mars 2015.
Les héros oubliés, tome 1 : aux portes de l’oubli
de Gaël Aymon
Actes Sud Junior
12,50€, 137×216 mm, 144 pages, imprimé en France, mars 2015.
Le secret de l’inventeur, tome 1 : Rébellion
d’Andrea Cremer (traduit par Mathilde Bouhon)
Lumen
15€, 140×225 mm, 406 pages, imprimé en France, février 2015.

À part ça ?

Comme tous les mois, nous vous donnons nos coups de cœur du mois qui se termine. En juin, c’était donc, pour moi : Debout petit paresseux de Jenny Offil et Chris Appelhans (Circonflexe), pour Laura : Le pirate et le roi de Jean Leroy et Matthieu Maudet (l’école des loisirs), pour Marianne : Les croqueurs de mots de François David et Dominique Maes (Motus) et pour Gabriel : Le panier à pique-nique de Gabriele Rebagliati et Susumu Fujimoto (Grasset), La balade de Yaya – Intégrale 7-9 de Jean-Marie Osmond et Golo Zhao (Fei), Bichon, 1. Magie d’amour… de David Gilmour (Glénat).
Côté romans, comme chaque nouveau trimestre, nous avons choisi les romans qui nous ont le plus plu dans les trois mois qui viennent de s’écouler. Pour le premier trimestre de 2015 il s’agit de, pour moi : Mimsy Pocket (cf plus haut) de Jean-Philippe Arrou-Vignod (Gallimard Jeunesse), pour Laura : La fille qui avait deux ombres de Sigrid Baffert (l’école des loisirs), pour Marianne : Les 9 vies de Philibert Salmeck de Sophie Blackall (Les grandes personnes) et pour Gabriel : Les demoiselles des Hauts-Vents de Yaël Hassan (Magnard Jeunesse), Le journal de Gurty de Bertrand Santini (Sarbacane) et Caprices ? C’est fini ! de Pierre Delye (Didier Jeunesse).
Retrouvez nos coups de cœur des mois précédents sur le blog, sur Facebook (ici pour les albums et pour les romans) et sur Pinterest (ici pour les albums et pour les romans).

Marie

You Might Also Like