La mare aux mots
Parcourir le tag

Moutons

Des chiffres et des lettres

Par 18 septembre 2017 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, on joue avec les chiffres et les lettres ! On commence par compter jusqu’à cent avec un loup affamé, puis on s’amuse avec les mots dans un album-jeu très interactif. C’est parti !

Beaucoup de moutons pour un loup glouton
de Mayuko Kishira
Nobi Nobi !
10,50 €, 220×220 mm, 32 pages, imprimé en Roumanie, 2017.
Une lettre ça change tout !
Texte de Valérie Yagoubi, illustré par Agnès Audras
Seuil Jeunesse
14,50 €, 170×240 mm, 80 pages, imprimé en Chine, 2016.

You Might Also Like

Hou hou le loup !

Par 25 novembre 2014 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, je vous présente deux albums pour voir d’un autre œil les bêtes poilues et terrifiantes des contes pour enfants !

de qui a peur le grand méchant loupC’est bien connu, le loup, c’est toujours le méchant qui terrifie tout le monde et croque les gentils ! Mais si on y réfléchit bien, est-ce que les chevreaux qui lui remplissent le ventre de pierres, ou les petits cochons qui le plongent dans la marmite sont beaucoup plus gentils ? Le loup devient méfiant et à chaque fois qu’il croise quelqu’un dans la forêt (le petit chaperon rouge, les chevreaux, les cochons,…), il vérifie dans son livre de contes le sort qui lui est réservé ! Alors même si tout ce petit monde est très appétissant, il préfère le plus souvent s’abstenir…. Tant pis, il jeûnera plutôt que de prendre un tel risque !
De qui a peur le grand méchant Loup ? s’intéresse à ce personnage si important des histoires pour enfants. Sur La mare aux mots, on a une certaine tendresse pour ce grand animal gris, et c’est touchant de le voir se livrer sur ses plus grandes inquiétudes… Chika Shigemori nous propose un portrait touchant et surtout plein d’humour, tant dans le texte que les illustrations qui sont par ailleurs d’une grande finesse, pleines de détails.
On rit, on s’attendrit, et on dédramatise !
Vous pouvez découvrir quelques pages du livre sur le site des éditions Nobi-Nobi.

le mystérieux monstre poiluDans Le mouton qui ne croyait pas au grand méchant loup (que nous avions aimé et chroniqué ici), Gaston n’écoutant pas les rumeurs, pensait que toutes ce qu’il pouvait entendre à propos du loup, n’étaient valables que dans les histoires pour enfants… Et voilà que ça recommence : tout le monde est terrifié parce qu’un monstre blanc et poilu rôde. Même les loups auraient fui, c’est dire ! Là encore, Gaston ne se démonte pas et continue à mener son petit bonhomme de chemin… Il rencontre alors un animal blessé qu’il prend pour un gros chien (nous, on comprend que c’est un loup) et qui apparemment a eu affaire au Monstre Poilu et est bien décidé à se venger… Pas de quoi affoler Gaston, toujours plein d’aplomb et d’assurance, qui est bien décidé à poursuivre sereinement sa route !
Quel plaisir de retrouver Gaston ! Encore une fois, les rôles sont inversés, le mouton n’a peur de rien, et le loup n’est pas tout-puissant… Les illustrations d’Aurélie Blanz sont magnifiques, pleines de nuances dans les couleurs. Et avec beaucoup de subtilité, Myriam Ouyessad petit à petit nous livre une partie du mystère, avec un texte écrit en rimes. Le mystérieux monstre poilu est un album à deux niveaux de lecture : une histoire simple et drôle, que l’on comprend du premier coup, et puis en relisant, on fait des liens et c’est encore plus fort !
Je ne sais pas si je suis très claire, mais une chose est sûre : Gaston est un mouton à découvrir ! Et c’est encore plus drôle quand on lit les deux albums à la suite !
Vous pouvez feuilleter cet album sur le site des éditions de l’Elan vert.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué d’autres livres de Myriam Ouyessad (Mon parc d’attractions et Le mouton qui ne croyait pas au Grand Méchant Loup) et Aurélie Blanz (Le mouton qui ne croyait pas au grand méchant loup).

De qui a peur le grand méchant loup ?
de Chika Shigemori
Nobi-Nobi dans la collection 1, 2, 3 Soleil
13,50 €, 255 x 188 mm, 48 pages, imprimé en Slovaquie, 2014.
Le mystérieux monstre poilu
Texte de Myriam Ouyessad, illustré par Aurélie Blanz
L’élan vert
12,70 €, 237 x 298 mm, 20 pages, imprimé en Chine, 2014.

À part ça ?

Cette année, les éditions Balivernes fêtent leurs 10 ans ! A cette occasion, les festivités vont bon train ! Un concours est notamment organisé : à la clef, tout simplement le catalogue complet ! Soit une centaine de livres ! Il y aura un gagnant individuel et un gagnant pour une collectivité ! Il s’agit de se mettre en scène avec un livre de la collection de manière originale ! Un jury composé notamment d’enfants désignera les gagnants ! Vous avez jusqu’au 15 Mars 2015 ! Suivez le guide, tout se passe par là

Marianne

You Might Also Like

Grosses bêtes !

Par 7 novembre 2014 Livres Jeunesse

WilfredWilfred était un géant poilu, une sorte de monstre qui fait peur… et pourtant il était loin d’être méchant, Wilfred. Sa solitude lui pesait, aussi un jour il décida de se rendre dans un village où vivaient des gens minuscules et complètement chauves. En le voyant, tout le monde hurla en s’enfuyant, seul un petit garçon resta à le regarder. Une amitié était née. Sauf que les minuscules habitants chauves rêvaient d’avoir des cheveux, ils profitèrent de la gentillesse du géant poilu pour avoir de quoi se couvrir la tête… et notre Wilfred de retrouva tout nu, sans le moindre poil…
Wilfred c’est une magnifique histoire d’amitié avec en toile de fond la différence, l’acceptation de l’autre tel qu’il est et l’entraide. Wilfred ne peut pas vivre sans ses poils, et au fond, avec ou sans cheveux nous on vit très bien (et ça m’arrange !).
Un album drôle et tendre avec un gentil monstre contre qui l’on a envie de se blottir.
Des extraits sur le site de l’éditeur.

L’histoireAbel de Wilfred m’a fait penser à celle d’Abel, un mouton beaucoup trop généreux qui va donner sa laine à tous ses amis animaux qui ont froid, jusqu’à ce qu’il se retrouve nu lui-même… Le même genre d’histoire, avec une conclusion similaire (le partage et l’amitié), mais plus adaptée aux plus petits. Un très bel album aux illustrations pleines de douceur (sans mièvrerie).

Dans C'est quoi cette grosse bête de Maria Elinale froid de l’hiver, des enfants jouent, bien emmitouflés, soudain ils aperçoivent une bête qui dort, tapie sous un rocher. C’est quoi cette grosse bête dont on ne voit qu’une partie ? Comment la déloger ? Il doit bien y avoir une solution !
C’est quoi cette grosse bête ? est une sorte de livre ovni comme on aime. Ambiance étrange, enfants à tête de souris, on est dans un univers qui pourrait faire penser à Kitty Crowther. Album sans texte, ici on laisse une belle part à l’imagination et l’on admire les belles planches.
Un album étrange aux très belles illustrations.
Des extraits sur le site de l’éditeur.

CommentQuand un elephant tombe amoureux sont les éléphants quand ils sont amoureux ? Ils font tout pour se faire remarquer, ils se lavent bien derrière les oreilles, ils écrivent des longues lettres qu’ils n’envoient jamais… c’est timide un éléphant !
Beaucoup d’humour et de tendresse là encore avec Quand un éléphant tombe amoureux de Davide Cali et Alice Lotti. L’éléphant timide nous fait fondre (et il ne fait pas fondre que nous…). Alors bien sûr le comportement de l’éléphant n’est pas si éloigné du nôtre quand on est amoureux (vous ne faites pas attention à votre poids tout en vous relevant la nuit pour finir le cheese-cake, vous ?).
Un très bel album plein de tendresse sur le comportement amoureux des éléphants… et des autres.
Le même vu par Sous le feuillage et des extraits sur le site de l’éditeur.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué d’autres livres de Sybille Delacroix (Blanche hait la nuit) et de Davide Cali (Marlène Baleine, Bons baisers ratés de Venise, Je n’ai pas fait mes devoirs parce que…, Super Potamo et Bons baisers ratés de Paris).

Wilfred
de Ryan Higgins (traduit par Laura Derajinski)
Père Fouettard
13 €, 240×275 mm, 32 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2014.
Abel
de Sibylle Delacroix
Bayard
10,50 €, 186×186 mm, 32 pages, imprimé en Malaisie, 2014.
C’est quoi cette grosse bête
de María Elina
Les petites bulles éditions
14 €, 215×225 mm, 38 pages, imprimé en France, 2014.
Quand un éléphant tombe amoureux
Texte de Davide Cali, illustré par Alice Lotti
Passepartout
14 €, 175×245 mm, 28 pages, imprimé en Italie chez un imprimeur éco-responsable, 2014.

À part ça ?

Qui est Philibert ? Philibert c’est un lapin… ou un petit garçon. Philibert c’est surtout un album inédit de Nicolas Gouny en téléchargement gratuit ! Venez le rencontrer ici.

Gabriel

You Might Also Like

Deux très belles fables

Par 16 mai 2013 Livres Jeunesse

TrocCatherine la brebis a ses petites habitudes, elle aime tous les après-midi boire son petit chocolat chaud, en lisant, assise sur sa chaise préférée. Imaginez donc la catastrophe le jour où un pied de la chaise cassa en pleine histoire des trois petits cochons ! Catherine rafistola le tout mais se dit qu’en vendant sa vieille chaise elle pourrait en acheter une autre… A peine exposée, Romuald le coq se porte acquéreur et la lui échange contre un tabouret. Le marché est vite conclu et Catherine put retourner à son histoire… mais sur un tabouret on n’est pas bien assis… et si on échangeait ce tabouret ? Contre un canapé du cochon Narcisse ça semble une bonne affaire…

OQO sort toujours des petites merveilles, c’est encore le cas avec ce conte enTroc randonnée, Troc. Une magnifique histoire sur la lecture, sur le troc et sur le destin des choses. Les illustrations sont très belles et pleines d’humour. Le texte est rythmé (et entrecoupé par l’histoire des Trois petits cochons qui font aussi parti visuellement du décor), agréable à lire. C’est un album riche, le genre d’album dont on scrute les détails, les références. Un superbe album.

COUV-GP_myTigre et Cheval sont impressionnés par les connaissances de leur ami Serpent lors d’une balade en forêt. Serpent lit beaucoup et connaît donc bien le nom des choses, ainsi quand il voit une pêche il sait que c’est le fruit le plus délicieux du monde et il veut absolument la faire goûter à ses amis. Ni une ni deux Serpent monte à l’arbre chercher ce fruit. Il n’est pas seulement cultivé, il est drôlement courageux comme le remarque Cheval. Mais Tigre est jaloux, tant de compliments adressés à quelqu’un d’autre que lui, il ne le supporte pas…

Je ne vous dévoile pas la suite de cette très belle histoire pleine d’humour et de bon sens sortie chez un autre éditeur fétiche deLe gout de la pêche La mare aux mots, HongFei. Un conte sur l’amitié, la jalousie, le partage, et tant d’autres choses encore. Chun-Liang Yeh a une plume magnifique et chacun de ses textes est un petit bijou de poésie, des histoires très riches. Un album plein d’humour et de pep’s qui va beaucoup plaire aux enfants.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué plusieurs livres de Chun-Liang YEH : L’auberge des ânes, Pi, Po, Pierrot, Yexian et le soulier d’or, Le duc aime le dragon et L’autre bout du monde.

Troc
de Roberto Castro, illustré par Margherita Micheli
OQO dans la collection O
14€, 250×230 mm, 36 pages, imprimé au Portugal, 2013
Le goût de la pêche
de Chun-Liang YEH, illustré par Pauline Kalioujny
HongFei Cultures
12,70€, 216×217 mm, 32 pages, imprimé à Taïwan, 2013

A part ça ?

Un très beau clip d’Amnesty international pour vous rappeler que vos signatures ont du poids

 

Gabriel

You Might Also Like

Espiéglerie et rébellion

Par 23 juin 2012 Livres Jeunesse

Je ne suis pas particulièrement adepte de l’engouement récent pour le monde des vampires. Ce n’est pas un thème qui m’attire beaucoup, peut-être que d’ailleurs, je devrais un peu plus curieuse. Mais, avec Globuline, c’est bien différent.
Globuline
, c’est quatre petits romans d’une cinquantaine de pages pour les jeunes lecteurs. C’est une petit fille, qui a la nuit tombée se transforme en vampire. Du coup, ses nuits ne sont pas de tout repos, et parfois, elle est bien fatiguée la journée. Il faut dire qu’aller mordre les meilleurs élèves de la classe alors qu’ils dorment à poings fermés pour leur voler leurs connaissances, ça épuise drôlement ! Bien sûr, rien ne se passe jamais totalement comme prévu, et elle se lance souvent dans des aventures rocambolesques. Il existe Globuline petite vampire, Globuline cherche copine, Globuline lit l’avenir et Globuline : vampire à l’école. Les quatre tomes de la série fonctionnent grâce aux mêmes principes : un texte drôle, découpé en très courts chapitres pour faciliter la lecture, de l’aventure, de l’amitié et une pointe de fantastique… ! Le tout servi par des illustrations rigolotes, pleines de détails, qui nous permettent d’excuser rapidement Globuline tant elle a une bouille sympa !

Le mouton qui ne croyait pas au grand méchant loup, c’est tout ce que j’aime ! Déjà un bel album, du papier lisse qui sent très bon ! Et quand on s’intéresse au contenu, on n’est pas moins déçu. Gaston, c’est LE mouton du troupeau qui n’est pas pressé que le berger vienne le tondre. Personne ne le comprend, car s’il refuse, le berger risque de l’exclure, et il se retrouvera alors seul à l’extérieur, où rode….LE GRAND MECHANT LOUP ! Qu’à cela ne tienne. Gaston refuse de céder à la panique ambiante. Il décide de partir, de découvrir le monde, et demande à tout le monde si eux ont déjà vu le grand méchant loup. Je ne vous dis pas tout, mais il semblerait qu’un peu de rébellion contre les idées reçues n’ait jamais fait de mal à personne ! Il ne s’en laisse pas conter, et il a bien raison. Myriam Ouessad nous propose ici une histoire qui va au-delà des animaux. Elle parle des légendes, des rumeurs, des peurs propagées un peu partout pas toujours pour des raisons fondées, des idées suivies en masse sans discernement personnel mais aussi de la liberté de penser et d’agir ! Le tout sous couvert d’une vraie histoire pleine d’humour !
En plus, les illustrations d’Aurélie Blanz sont vraiment chouettes : regardez ce mouton frisettes au vent sur la couverture. Moi, je l’ai tout de suite trouvé sympathique. Les images sont pleines de lumière et de relief et sont tout à fait en accord avec le texte.

Un album rafraîchissant et plus profond qu’il n’en a l’air !

Globuline petite vampire
Globuline cherche copine
Globuline lit l’avenir
Globuline : vampire à l’école

d’Olivier Lhote illustré par Valérie Michaut
Lito
5€ chacun
Le Mouton qui ne croyait pas au Grand Méchant Loup
de Myriam Ouyessad illustré par Aurélie Blanz
L’Elan Vert 
12,70 €

A part ça ?

Ce week-end, ce sont les Journées Nationales de l’Archéologie. L’occasion de visiter des chantiers de fouilles, de participer à différents ateliers, de rencontrer des passionnés, et d’apprendre beaucoup ! Demandez le programme !

Marianne

You Might Also Like