La mare aux mots
Parcourir le tag

Nature

La chronique numérique : une bouffée de nature

Par 24 mai 2015 Numérique

PlantesPlantes, une appli de Tinybop, nous propose de découvrir la nature, le cycle des saisons, la faune et la flore.
Trois paysages sont proposés à notre exploration : forêt caducifoliée, désert aride et prairie tempérée. Chacun de ces paysages constitue un biome, un système vivant qui comprend des plantes, des animaux et des ressources et qui possède un climat qui lui est propre. On va partir à la découverte du fonctionnement de chaque biome. Pour cela, il va falloir jouer sur les interactions proposées par l’appli. Premiers éléments : les saisons et la météo. La roue des saisons, en bas de l’écran, permet de choisir sa saison : chaque mois y est représenté par une couleur. C’est l’hiver ? On tapote sur les nuages, et il se met à pleuvoir, on peut même déclencher un orage en frottant les nuages les uns contre les autres. Et pour faire du vent, il suffit de balayer l’écran du bout de son doigt. PlantesOn peut aussi choisir le moment de la journée : les plantes s’ouvrent et se ferment, les animaux vaquent à leurs occupations et s’endorment. En bougeant le curseur, on découvre ce qu’il se passe sous terre : les différentes couches de sédiments, les graines, les racines, les galeries souterraines creusées par des animaux et les terriers. Sur la droite de l’écran, une petite graine apparaît. Que se passe-t-il si on la plante ? Rien si l’on ne fait rien. Mais si l’on s’en occupe, qu’on l’arrose avec la pluie des nuages, qu’on lui donne du soleil, elle pousse !!! On peut alors approcher un animal, et oui on peut diriger les animaux en leur traçant leur chemin, pour observer les interactions entre faune et flore. Les animaux se nourrissent des plantes, et participent à leur pollinisation. Il est aussi possible de s’arrêter sur un arbre : on nous donne son nom, on voit ses feuilles et ses fruits, on apprend le fonctionnement de la photosynthèse et la reproduction des plantes. On peut bien sûr zoomer à tout moment pour observer de plus près la vie de la nature.
PlantesPlantes fonctionnent comme toutes les applis de Tinybop. L’enfant est livré à lui-même, il n’y a pas ou peu d’explications. C’est à lui d’explorer et de découvrir comment ça marche. Comme dans Le Corps humain (chroniqué ici), il peut enregistrer des questions en laissant son doigt appuyé sur un élément. Dans la section parentale, un PDF qui nous offre quelques pistes d’utilisation et des explications sommaires est disponible. Alors, c’est un peu déroutant au premier abord. Certains vont adhérer, d’autres non à ce mode d’apprentissage. Il reste que les illustrations, dues à Marie Caudry, sont magnifiques ; le bruitage sonore, qui reproduit les bruits de la nature, reposant et doux. Mais pour se servir de l’appli comme outil de connaissance, la présence d’un adulte est nécessaire

Toca NatureToca nature nous parle aussi, à sa façon, des écosystèmes. Voilà une super appli de Toca Boca dans laquelle il s’agit de créer un écosystème naturel : forêts, lac, montagnes, et de le peupler d’animaux. On crée un paysage et on le regarde évoluer.
Ça se présente ainsi : un plateau carré que l’on peut faire pivoter. En bas se trouvent les différentes boîtes à outils qui vont nous servir à modeler le paysage. On sélectionne le loup, puis on touche l’écran à l’endroit souhaité et la terre se plisse et se soulève pour faire apparaître une montagne. Le castor ? Et c’est un lac, ou même un océan, qui se crée sous nos yeux. Quelques arbres d’espèces différentes par-ci par-là (conifères de haute et de moyenne montagne, feuillus de forêt ou de plaine), Toca Natureet nous voilà dans notre propre univers. En utilisant la hache, on peut faire disparaître les arbres créés et changer son paysage. Chaque élément naturel est accompagné des animaux qui peuplent la zone : loups, biches, castors, ours, renards, oiseaux, lapins. Pour faire pivoter le plateau, on fait tourner le globe. En appuyant sur la loupe, on pénètre dans le monde ainsi créé et on peut s’y balader à son aise. En bas de l’écran apparaissent de nouvelles petites boîtes Toca Naturecontenant des baies, des glands, des poissons, des champignons pour pouvoir nourrir les animaux que l’on croise. Et l’on peut prendre des photos qui s’enregistrent dans la galerie photo de la tablette. Évidemment, on assiste aussi à la succession des jours et des nuits, et à ses corollaires : le soleil se couche, les animaux s’endorment, tout devient paisible et calme.
Le graphisme est assez sommaire, les lignes très géométriques, mais Toca Natureon reconnaît aisément les différents animaux. Quant à l’environnement sonore, il reproduit les sons de la nature, grognements d’animaux, chants d’oiseaux, etc. Le souci, et il est de taille, est que si on ferme l’appli, on ne peut revenir dans le monde créé, et il faut repartir depuis le début. C’est un peu dommage. Mis à part ça, Toca nature nous invite à une très chouette expérience !
Bande-annonce :

Plantes
Illustrations de Marie Caudry
Tinybop
Prix constaté : 2,99 € (Apple).
Toca nature
Toca Boca
Prix constaté : 2,99 € (Apple) et 2,69 € (Android).

 Erica

You Might Also Like

Être soi

Par 14 mai 2015 Livres Jeunesse

Les trésors d'ElinorElinor trouve des trésors. Elle prend le temps d’observer autour d’elle, de profiter de tout ce qu’elle croise sur son chemin : une fleur, un papillon, un rayon de soleil entre les feuilles, le bruit du vent dans les arbres, les dessins du givre sur les vitres… En toute saison, en tout lieu, par tous les temps, Élinor prend du plaisir à être où elle est, à être elle-même tout simplement.
J’ai bien du mal, avec ces quelques mots, à vous faire ressentir toute la poésie et la force de ce magnifique album. Les trésors d’Élinor est une invitation délicate à profiter de chaque instant, de chaque image et des merveilles que nous offrent les saisons. Moi qui passe mon temps à m’extasier pour tout et rien, devant une fleur, une lumière, un nuage, une odeur, je crois qu’en fait, j’ai trouvé un peu mon double en cette petite fille qui savoure la chance qu’elle a de vivre. Alors certes, on n’oublie pas que la vie n’est pas toujours simple, mais on prend le temps de voir le verre à moitié plein et de se contenter de peu pour être heureux. Elsa Valentin signe un texte percutant, mêlant de jolies phrases qui fleurent bon la nature, et les photographies d’Amandine Cau retranscrivent avec poésie les lumières, les couleurs et les détails auxquels on ne prête pas toujours suffisamment attention.
Un coup de cœur à découvrir en famille, pour que tous, petits et grands profitent de ce beau message.
Vous pouvez feuilleter cet album sur le site des éditions L’initiale. Vous y trouverez également une fiche « atelier philo » destinée à prolonger la discussion, seul ou en groupe. 

qui suis-jeParfois, ça va et parfois ça ne va pas. Une même personne peut être tour à tour gaie ou triste, rêveuse ou pragmatique, peureuse ou courageuse, bavarde ou silencieuse… Toutes ces émotions, toutes ces humeurs pour un seul corps, on ne s’ennuie pas ! Finalement, c’est ça, être soi !
Avec Qui suis-je ?, Nathalie Paulhiac nous présente dans un petit album carré tout un panel d’émotions et de sentiments. Sur chaque double page, une notion et son contraire sont illustrés avec humour et poésie. Et pour prolonger le plaisir, on trouve en dernière page une enveloppe pour envoyer aux éditions Winioux un dessin de notre humeur du jour, qui sera ensuite publié sur le site ! Une manière simple et originale d’aborder les émotions, ces éléments de l’existence pas toujours évidents à comprendre et à vivre pour les plus jeunes.
Le même vu par Bricabook.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué un autre album d’Elsa Valentin (
Le garçon qui voulait se déguiser en reine).

Les trésors d’Élinor
Texte de Elsa Valentin, illustré par Amandine Cau
L’initiale
12 €, 200 x 200 mm, 36 pages, imprimé en Italie, 2015
Qui suis-je ?
de Nathalie Paulhiac
Winioux
9 €, 155×155 mm, 24 pages, imprimé en Belgique, 2014

À part ça ?

Thomas Lamadieu photographie le ciel entre les toits, puis lui donne vie !

Marianne

You Might Also Like

Tendres rebelles

Par 12 mars 2015 Livres Jeunesse

perdus au muséeLa classe de Mlle Simone est en sortie. Au programme, le musée du coin ! Tout le monde porte une belle casquette rouge, pour être facilement identifié. La maîtresse rappelle encore et encore les règles élémentaires de bonne tenue et de sécurité, et la visite commence. Justin et Noémie sont ensemble dans le bus et dans le rang. Ils se serrent la main très fort et admirent les tableaux… Et soudain, c’est le drame ! Ils sont toujours ensemble, mais autour d’eux, plus de copains, plus de maîtresse ! Ils sont clairement perdus. Ensemble, ils n’ont peur de rien, et ne s’inquiètent pas plus que ça… Ils prennent même quelques libertés !
À deux, on ne risque rien (ou presque) et l’on est plus fort ! Il suffit d’avoir un bon ami, quelqu’un sur qui compter, et le poids que l’on a sur le cœur dans certaines situations angoissantes (en l’occurrence, se perdre dans un musée…) s’allège ! C’est ce que nous rappelle Laure Monloubou avec Perdus au musée !. À la fois dans le texte et dans les illustrations, elle réussit toujours aussi bien à mêler situations du quotidien et message plus profond !
C’est drôle, tendre, jamais mièvre et ça fait du bien !

sauvageSauvage vit dans les bois depuis toujours. Tous les animaux ont pris soin de son éducation et elle est totalement épanouie. Un jour, elle rencontre des animaux inconnus, qui lui ressemblent vaguement physiquement et qui l’emmènent vivre chez eux. C’est du grand n’importe quoi ! Ils se coiffent, ils parlent une drôle de langue, ils mangent avec des couverts… Décidément, avec eux, elle ne se sent pas du tout à l’aise ! Sa place est dans la forêt, un point c’est tout !
Ces grands yeux et cette coiffure fleurie sur la couverture m’ont immédiatement attirée, intriguée. Et j’ai bien fait de m’aventurer dans cette histoire, qui nous rappelle qu’il est aussi important d’écouter son cœur pour s’épanouir que de respecter la vie sauvage ! Avec Sauvage, Emily Hughes nous propose de belles illustrations fouillées, expressives et colorées et un texte simple qui va droit au but !
Un album pour revenir à l’essentiel !
Le même vu par Le cabas de Za, La littérature jeunesse de Judith et Sophie et Le tiroir à histoires.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué d’autres livres de Laure Monloubou (Maman arrive…, Jacinthe, Mais pourquoi ? et Danse, Prosper, danse !). Nous l’avons également interviewée.

Perdus au musée !
de Laure Monloubou
Kaléidoscope
12,80 €, 186 x 287 mm, 34 pages, imprimé en Italie, 2015.
Sauvage
de Emily Hughes
Autrement Jeunesse
12,50 €, 275 x 238 mm, 32 pages, imprimé en Belgique, 2014.

À part ça ?

Vadim Trunov a photographié des écureuils en train de jouer !

Marianne

You Might Also Like

Hiver et autres saisons…

Par 28 février 2015 Livres Jeunesse

gaufrette et nougat jouent avec la neigeIl a neigé. Gaufrette et Nougat entreprennent de fabriquer un beau bonhomme de neige. Mais il fait froid, les gants sont mouillés, Gaufrette veut rentrer. Ils décident alors de continuer leur construction dans la baignoire de la salle de bains et se mettent en quête des accessoires nécessaires pour compléter le bonhomme. Quand ils reviennent, il a disparu…
On retrouve Gaufrette et Nougat, la souris et le chat, amis inséparables, avec grand plaisir ! Ils sont toujours aussi complices et vivent des aventures simples mais intenses, en lien avec la vie quotidienne des enfants. Le texte de Didier Jean et Zad parle aux plus jeunes, sans mièvrerie et les illustrations de Sophie Collin, vivantes et colorées regorgent de détails amusants.
Gaufrette et Nougat jouent avec la neige est un nouvel épisode de cette série, que l’on aime toujours autant !
Vous pouvez feuilleter quelques pages de cet album sur le site des éditions Utopique.

 

les secrets de la forêtLa forêt connait tout des animaux et des plantes qui vivent en son sein. Au fil des saisons, elle accueille des animaux, voit la neige recouvrir le sol, les feuilles tomber et l’eau des ruisseaux couler… Les couleurs changent, les paysages évoluent, et le cycle des saisons recommence infiniment.
Les secrets de la forêt est un très bel album. Les illustrations d’August Hall sont magnifiques, lumineuses, et délicates. Et le texte de George Ella Lyon, simple et poétiques à la fois, nous plonge au cœur de la nature, presque à la manière d’un documentaire.
Un album simple pour en prendre plein les yeux et parler des saisons et du temps qui passe.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué d’autres livres de Didier Jean et Zad (Mais quelle idée !, Mes rêves au grand galop, Paris-Paradis, Parle-moi Papa, Comme deux confettis, Gaufrette et Nougat jouent au papa et à la maman, et Les artichauts) et Sophie Collin (Gaufrette et Nougat jouent au papa et à la maman, Le secret de Lili, La folle journée de Marie-Belle). Retrouvez également notre interview de Didier Jean et Zad.

Gaufrette et Nougat jouent avec la neige
Texte de Didier Jean et Zad, illustré par Sophie Collin
Utopique dans la collection Gaufrette et Nougat
9,50 €, 200 x 200 mm, 32 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2014.
Les secrets de la forêt
Texte de George Ella Lyon (traduit par Félix Cornec), illustré par August Hall
Circonflexe dans la collection Aux couleurs du monde
13 €, 262 x 212 mm, 32 pages, imprimé en Chine, 2015.

À part ça ?

Vera Von Wolferen construit des maquettes uniquement avec du carton recyclé, de couleur grise. De jolis mondes miniatures !

Marianne

You Might Also Like

Affûtez vos crayons !

Par 14 février 2015 Loisirs Créatifs et Cahiers d'activités

Aujourd’hui, on crée, on colorie, on imagine ! Bref, on ne s’ennuie pas !

mon cahier à inventerIl va falloir dessiner, inventer, écrire, créer ! Avec Mon cahier à inventer, on ne se contente pas de colorier ! Pour chaque double page, une grande scène s’offre au lecteur, et des questions lui permettent de se creuser les méninges pour remplir l’espace et laisser libre court à son imagination.
Moose Allain et Alexander Allain proposent un bel outil original, riche et pas trop enfantin, pour exprimer sa créativité à tous les âges !

cahier des dinosauresLe Cahier des dinosaures s’intéresse uniquement… aux dinosaures !
Il regorge de détails documentaires et d’anecdotes sur ces reptiles. Mais pour dynamiser l’ensemble et apprendre sans en avoir l’air, on trouve également une multitude d’activités : reconnaître une silhouette, relier une mâchoire à l’aliment le plus approprié, écrire les noms compliqués des animaux… Carina Louart et Séverine Assous s’associent pour offrir aux paléontologues en herbe de quoi s’instruire et s’amuser !

faune et flore de la forêt tropicale à colorierPour ceux qui préfèrent les grenouilles, les perroquets, les caméléons, les serpents, et les bananiers, Faune et flore de la forêt tropicale à colorier tombe à point nommé !
Là encore, on associe une partie documentaire qui fourmille de petites informations sur les animaux et les végétaux qui peuplent la jungle, au coloriage pour se détendre et s’instruire ! Les couleurs sont chatoyantes, le dessin est plein de détails : voilà de quoi s’évader sans bouger de chez soi !

Quelques pas de plus…
Une sélection de cahiers d’activités et de loisirs créatifs regroupés dans un tableau pinterest.

Mon cahier à inventer
de Mosse Allain et Alexander Allain
Tourbillon
10,99 €, 250 x 250 mm, 90 pages, imprimé en Chine, 2014.
Cahier des dinosaures
Texte de Carina Louart, illustré par Séverine Assous
Actes Sud Junior
13,50 €, 250 x 320 mm, 48 pages, imprimé en Italie, 2014.
Faune et flore de la forêt tropicale à colorier
Texte de Susan Meredith, illustré par Jenny Cooper
Usborne
6,95 €, 216 x 250 mm, 32 pages, imprimé en Chine, 2014.

À part ça ?

Sauvons le Louvre est un jeu en ligne dans lequel le joueur se glisse dans la peau du directeur du musée du Louvre en 1940, qui doit tout faire pour sauver le patrimoine artistique des ravages de la seconde guerre mondiale. À la fois ludique et instructif !

Marianne

You Might Also Like

Copy Protected by Chetan's WP-Copyprotect.