La mare aux mots
Parcourir le tag

Papillon

Petite princesse et réaction en chaîne

Par 20 septembre 2018 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, deux jolis albums pleins d’énergie ! Le premier nous fait découvrir les dangers de l’effet papillon, et le second nous présente un petit garçon très fier de son costume de princesse.

Et…
de Philippe Jalbert
Gautier-Languereau
10,50 €, 207x240mm, 32 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2018.
Princesse Kevin
Texte de Michaël Escoffier illustré par Roland Garrigue
P’tit Glénat dans la collection Vitamine
11 €, 213×257 mm, 32 pages, imprimé en Pologne chez un imprimeur éco-responsable, 2018.

You Might Also Like

Bon appétit !

Par 7 mars 2017 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, on s’intéresse au sort d’une drôle de petite chenille un poil mythomane avec Minute papillon ! et l’on plonge au cœur de la chaîne alimentaire grâce au superbe D’une petite mouche bleue

Minute papillon !
de Gaëtan Dorémus
Le Rouergue
13,90 €, 196×277 mm, 32 pages, imprimé en France, 2017.
D’une petite mouche bleue
de Mathias Friman
Les fourmis rouges
14 €, 247×177 mm, 32 pages, imprimé en France, 2017.

You Might Also Like

Les dinos sont parmi nous…

Par 24 mars 2016 Livres Jeunesse

Vous y croyez, vous, à la disparition des dinosaures ? Non ? Et bien vous avez raison ! La preuve en deux albums farfelus.

Je ne suis pas un loup
Texte de Sophie Lescaut, illustré par Éléonore Thuillier
Kaléidoscope
13 €, 250×250 mm, 32 pages, imprimé en Italie, 2016.
Libérez les dinos ! 
Texte d’Ingrid Chabbert et Anne Loyer, illustré par Estelle Billon-Spagnol
Frimousse, dans la collection Papillon
9 €, 150×210 mm, 48 pages, imprimé en France, 2016.

You Might Also Like

Maintenant, j’ai un ami

Par 15 novembre 2013 Livres Jeunesse

Unis main dans la main
A chaque seconde
On rit de ses chagrins
Quand on possède un bon copain
Avoir un bon copain, Jean Boyer

Dans les albums du jour il sera question de rencontres, d’amitié, d’entraide. Et je vous préviens, il y aura quelques pépites.

Une rencontreUne renarde rôde. Il fait froid, c’est l’hiver et la neige recouvre le sol. Elle s’approche d’un village, bien entendu elle est chassée par les habitants mais de la fenêtre de sa chambre un enfant observe. Il voit la renarde se réfugier dans la serre, il décide de l’aider.

Une rencontre est un album sans texte (comme tous les albums de la collection Histoire sans paroles très joliment sous-titrée Pour lire avant de savoir lire). Les très belles planches toutes en longueur sont signées Princesse Camcam et elles sont absolument magnifiques. Elle reprend ici le principe des papiers découpés qu’on avait adoré dans L’album de famille. C’est un album très doux, extrêmement poétique. Le petit garçon aide la renarde qui cherchait où mettre au monde ses petits, la renarde offrira un beau cadeau au petit garçon. Un magnifique album, format à l’italienne, présenté dans un fourreau en carton.
Vous pouvez voir des illustrations issues du livre sur le site de Princesse Camcam.

Le lion et l'oiseauAlors qu’il jardinait, Lion trouva un oiseau par terre, l’oiseau était blessé, il fallait le soigner. Ses amis avaient continué leur vol et il était maintenant seul. Lion allait prendre soin de lui, le réchauffer, le nourrir. Lion, qui vivait seul, était ravi de ce nouvel ami et ensemble ils regardaient passer l’hiver, bien au chaud. Au printemps, l’oiseau était guéri, ses amis repassèrent, il pouvait donc les rejoindre. Lion se retrouva à nouveau seul… il espérait que son ami reviendrait le voir.

Le lion et l’oiseau de Marianne Dubuc est également un magnifique album. Ici aussi on parle d’entraide, d’amitié. Le livre est extrêmement doux, poétique et si, contrairement au précédent, il y a du texte, c’est un texte court, parfois plusieurs pages n’en contiennent pas. J’avais déjà chroniqué un livre édité par La pastèque il y a peu (Joseph Fipps) et j’ai le même coup de cœur ici. Décidément une maison d’édition qui fait de beaux livres (tant niveau édition que dans le contenu), une maison d’édition à suivre de près !
Le même vu par Le cabas de Za, Enfantipages et Œil d’ailleurs.

coffret Grand loup et Petit loupGrand Loup avait toujours vécu sur sa colline, sous son arbre. Un jour il vit arriver Petit Loup qui s’installa aussi sous l’arbre… Grand Loup ne savait pas quoi faire, qui était cet inconnu ? Il le regardait du coin de l’œil. La nuit vint, Grand Loup se coucha, Petit Loup aussi. Grand Loup eu pitié de Petit Loup et partagea avec lui son drap de feuille. Très vite ces deux-là devinrent amis. Grand Loup connut le manque quand Petit Loup disparut (avant de revenir, rassurez-vous). Il accomplit un dangereux périple pour lui offrir une feuille qui le tentait tant et il partit à sa recherche quand Petit Loup se perdit.

Connaissez-vous Grand Loup & Petit Loup, cette série de Nadine Brun-Cosme et Olivier Tallec ? Trois albums sont sortis, ils sont ici regroupés en petit format dans un coffret. Si vous ne connaissez pas ces albums, ce sont des bijoux de poésie. Des textes superbes, extrêmement riches (ma préférence va à La feuille qui ne tombait pas, le deuxième livre, où Petit Loup désire plus que tout une feuille qui se trouve tout en haut de l’arbre, il a envie de la toucher, de la goûter et de se voir dedans. Grand Loup va aller la chercher pour lui mais il a tant attendu avant de le faire que la feuille se désagrège à peine il la touche, et elle tombe en poussière. Finalement, Petit Loup recevra une pluie de morceaux de la feuille mais il arrivera à en manger un petit bout, un morceau frôlant sa joue lui montrera qu’elle est douce et en regardant les morceaux tomber il verra à quel point elle brillait… magnifique). Les illustrations d’Olivier Tallec sont bien sûr superbes (Olivier Tallec…) et il nous réserve une surprise dans le dernier tome, quelque chose qui m’a laissé sans voix, perplexe, qui m’a donné envie d’en parler avec lui. Bref, voilà réunis 3 albums merveilleux, dans un bien joli petit coffret.
Grand Loup & Petit Loup (le premier album du coffret) vu par Le cabas de Za.

MarlaguetteMarie-Olga était une petite fille que tout le monde appelait Marlaguette. Un jour qu’elle cueillait des champignons dans les bois elle rencontra le loup ! Bien sûr le loup la prit dans sa gueule mais l’enfant se débattait tellement que le loup finit par se cogner… il ne bougeait plus, un peu de sang coulait de son front. Marlaguette ne pouvait pas le laisser comme ça. Ce fut le début d’une belle histoire.

Marlaguette est un conte classique que vous avez peut-être lu enfant et que vos parents ont peut-être même lu lorsqu’ils l’étaient eux-mêmes (il date de 1952). La version sortie dans les classiques du Père Castor est très connue. Ce bon vieux Père Castor a eu une super idée en la ressortant dans un grand album, au dos toilé, illustré par le génial Olivier Tallec. Les grandes planches sont absolument magnifiques, c’est vraiment un régal de redécouvrir les aventures de cette petite fille qui pardonne à celui qui voulait la manger et décide de lui venir en aide. On y parle aussi de la nature (et de ne pas aller contre elle). Une magnifique histoire d’amitié et d’entraide qui, éditée il y à 60, n’a pas vieillit depuis.

Le petit pêcheur et le squeletteTong vit dans une petite cabane, aux portes de la ville. Comme tous les matins, l’enfant part à la pêche sur son bateau, mais ce matin le ciel est sombre, très vite la mer se déchaîne. Tong pousse tout à coup un cri d’horreur, un squelette vient de monter dans son bateau et se dresse maintenant devant lui, imaginez la terreur du petit garçon qui lutte pour faire tomber cet occupant. Tong arrive a rentrer chez lui mais le squelette est toujours là, l’enfant s’évanouit. Le squelette ramasse l’enfant, l’aide à revenir à lui, s’en occupe puis découvre son image dans un miroir, à son tour il est terrorisé et s’effondre, ça sera l’enfant qui, à son tour, s’occupera de lui.

Le petit pêcheur et le squelette est un album bien singulier, il pourrait paraître terrifiant (le squelette arrive dans l’histoire avec un gros plan pleine page) mais ma fille de cinq ans (assez froussarde habituellement) n’a pas du tout été effrayée par ce conte (la notion de squelette n’est pas forcément associée à un revenant pour les petits). Ici aussi on parle d’entraide, ces deux-là vont s’occuper tour à tour l’un de l’autre. Et la fin est des plus heureuses (le squelette redeviendra humain grâce aux soins du petit garçon). Les illustrations sont superbes et accompagnent parfaitement ce joli conte, bien original.
Le même vu par Les livres de Dorot’.

Deux clownsUn clown blanc regardait vers l’horizon mais ne voyait rien venir, accompagné de son cheval il décida donc de quitter son pays. Il rencontra un petit homme perché sur un arbre, il lui expliqua que, grâce à de la peinture, il redonnait de la couleur aux arbres qui avaient perdu leurs feuilles. Les deux hommes sympathisèrent, ensemble ils partagèrent un repas puis jouèrent de la musique. Ils remarquèrent qu’ils avaient le même nez rouge et qu’en les voyant les enfants riaient. Un cirque passait par là, ils décidèrent de le suivre pour en devenir les clowns.

Deux clowns est aussi une très belle histoire d’amitié que nous propose Éric Battut, l’histoire de deux hommes, assez différents, mais avec quelques points communs, qui vont devenir amis. On reconnaît bien sur ici le clown blanc et l’Auguste, deux personnages connus chez les clowns. Ce bel album est sorti dans une toute jeune maison d’édition, Bulles de savon, qui a déjà un beau catalogue. A suivre donc (mais nous en reparlerons) !

D'une île à l'autreColin, Max et Rémi jouaient ensemble tous les jours sur leur rocher qu’ils appelaient leur île. C’était LEUR territoire, personne n’avait le droit de s’en approcher. Les trois garçons avaient chacun leur caractère, l’un aimait construire des tours et des châteaux, l’autre adorait courir, le troisième aimait les drapeaux. Un jour, Sarah arriva. Hors de question qu’elle joue avec eux, une fille ! Imaginez donc ! Alors elle les observa de loin, sur son propre rocher. Seulement, quand Sarah mit un drapeau, les garçons continuèrent à jouer mais en gardant un œil vers là-bas… Le lendemain ils était deux sur le rocher de Sarah… et ils n’étaient plus que deux sur le rocher des garçons.

D’une île à l’autre nous parle aussi d’amitié, d’aller à la rencontre de l’autre, peu importe sa couleur, peu importe son sexe. C’est tellement mieux de faire les choses à plusieurs que seul dans son coin, et comme le dit l’expression, plus on est de fous, plus on rit. De très belles illustrations à la peinture signées Sylvie Serprix mettent en image le texte de Nadine Brun-Cosme (dont on a déjà parlé dans cette chronique). Un très bel album pour aller vers l’autre qui a eu le soutien d’Amnesty International.
Le même vu par Enfantipages.

ChapillonUn papillon vole, un chat le poursuit. Le chat s’élance… va-t-il l’attraper ? Non, le chat retombe sur ses pattes et le papillon vole toujours. On retente de plus haut… le chat tombe dans la mare. Allez une autre tentative ?

On a commencé par un album sans texte, on termine la chronique par un album sans texte. Chapillon de Layla Benabid fait partie de la collection Cartoons de chez Rêves Bleus dont nous vous avions déjà parlée ici. Une très jolie collection de petits albums souples en noir et blanc (avec une couleur en plus). Ici on parle donc de l’histoire d’amitié entre un papillon et un chat, eux qu’on croyait ennemis. Un album très graphique et très esthétique, très tendre.
Le même vu par Butiner de livres en livres.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué des livres de Princesse Camcam (Le jardin de Clara, Je danse à l’Opéra, L’album de famille, Marie de Paris, Marie voyage en France, Drôles de marchés ! et La fille aux cheveux d’encre), Nadine Brun-Cosme (Trop c’est trop et Le prince amoureux), Olivier Tallec (Le plus féroce des loups, Pas de pitié pour les baskets, Kevin et les extraterrestres, Restons Calmes !, Joyeux Noël Rita et MachinMaurice Carême chanté par Domitille, Mon cœur en miettesLe slip de bain, ou les pires vacances de ma vie et La croûte), Éric Battut (Mes petits bateaux, Le petit poisson rouge, Arthur 1er et le trône à trois pieds, Quand Grand-Mère revenait, Monsieur Scarlatine, Comme un pou), Sylvie Serprix (Samiha et les fantômes et Contes d’un autre genre) et Layla Benabid (Kid-do, Nours et Li-loup). Retrouvez aussi notre interview de Princesse Camcam.

Une rencontre
de Princesse Camcam
Autrement dans la collection Histoire sans paroles
12€, 260×150 mm, 32 pages, imprimé en Chine, 2013.
Le lion et l’oiseau
de Marianne Dubuc
La Pastèque dans la collection Pamplemousse
16,40€, 199×249 mm, 60 pages, imprimé à Singapour, 2013.
Coffret Grand Loup & Petit Loup
Textes de Nadine Brun-Cosme, illustrés par Olivier Tallec
Père Castor
18€, 140×170 mm, 3×32 pages, imprimé en Chine, 2013.
Marlaguette
Texte de Marie Colmont, illustré par Olivier Tallec
Père Castor
13€, 280×260 mm, 32 pages, imprimé en Chine, 2013.
Le petit pêcheur et le squelette
de Chen Jiang Hong
L’école des loisirs
12,70€, 285×290 mm, 48 pages, imprimé en Italie, 2013.
Deux Clowns
d’Éric Battut
Bulles de savons
14€, 310×230 mm, 32 pages, imprimé en Union Européenne, 2013.
D’une île à l’autre
Texte de Nadine Brun-Cosme, illustré par Sylvie Serprix
Talents Hauts
14,80€, 226×306 mm, 25 pages, imprimé en Italie, 2013.
Chapillon
de Layla Benabid
Rêves Bleus dans la collection Cartoons
5,90€, 150×150 mm, 32 pages, imprimé en France, 2013.

A part ça ?

Les auteurs ne sont déjà pas bien riches, la loi des finances 2014 propose de les taxer encore plus. Une pétition à lire (et à signer) ici.

Gabriel

You Might Also Like

Autocollons !

Par 30 juin 2013 Loisirs Créatifs et Cahiers d'activités

On continue nos chroniques « on occupe les enfants » pour cet été ! Après les cahiers d’activités et les cahiers de dessins et de coloriages et avant les livres d’activités, cette semaine je vous propose de coller !

Gommettes litoOn commence par une sélection de gommettes de chez Lito (qui est un peu le roi de la gommette, non ?). On a testé plusieurs boîtes et c’est toujours un régal, ce ne sont pas juste des gommettes à coller, il y a souvent des choses à créer, un vrai univers. Dans Mes jolis papillons illustré par Olivia Cosneau on va trouver des corps de papillons et des ailes, aux enfants d’inventer les papillons de leur choix, dans Je décore mon poster avec les fées illustré par Marion Piffaretti les bambins vont s’amuser à replacer sur une grande planches des personnages et des fleurs, dans Mes cartes à décorer, mes masques d’animaux illustrés par Géraldine Cosneau ils devront réaliser, grâce à 8 cartes et des autocollants, de jolis masques d’animaux et dans 80 gommettes autocollantes, les animaux de la montagne illustré par Amandine Piu on va retrouver ours, bouquetins, lamas,… pour décorer des dessins. On trouve aussi chez Lito des gommettes adaptées aux tout-petits, là aussi on a testé avec bonheur Les enfants se déguisent et Les poissons, tous deux illustrés gommettes Lito Petitspar Bérengère Motuelle. Dans le premier on associera des visages, des troncs et des jambes pour reformer un petit pirate ou une princesse, dans le second les poissons retrouveront leurs nageoires et les crabes leurs pinces. Les enfants adorent les gommettes, généralement, et Lito fait toujours de belles choses en choisissant de bons illustrateurs.

Autocollants mosaiquesOn reste avec Lito mais ce coup-ci ce sont deux petits cahiers qui vont permettre aux petits dès 2 ans de coller des mosaïques. Tous deux dessinés par Marie-Hélène Grégoire, on propose ici de remettre les gommettes carrées ou rondes là où il y a un trou de la même forme. On apprend aussi les couleurs. Ici on va donc développer la dextérité mais c’est aussi un formidable jeu d’association.

Usborne autocollantsOn quitte Lito pour Usborne, qui propose de très nouveaux cahiers d’autocollants. Beaucoup de choix, des univers variés, les enfants vont trouver celui qui leur plaît le plus ! On a testé Les princesses, Les singes, Le zoo et L’été avec à chaque fois de nombreux autocollants (entre 100 et 150), des planches d’autocollants en pages centrales à replacer dans les grands dessins du cahier. Le zoo et Les singes sont l’occasionDinosaures d’apprendre des petites choses sur les animaux (même si on préfère les animaux ailleurs que dans un zoo). Toujours chez Usborne, un peu plus grands que les autres et avec ici plus de 250 autocollants, Les dinosaures ravira les fans de tyrannosaures, ptéranodon et autres rhamphorhynchus ! Cinq albums d’autocollants variés et plutôt sympa.


Mes scenes a decorer

Mes scènes à décorer de chez Larousse propose aussi des univers pour tous les goûts ! Les animaux, les pirates, les dinosaures, les princesses, la rue commerçante et la mode ! Avec à chaque fois 24 grandes planches à colorier et douze autres à décorer à l’aide d’autocollants. Remettre les vendeurs et les étals d’un marché ou les convives et les plats autour d’un banquet des fées, les enfants ne vont pas s’ennuyer. Les 36 décors (à colorier ou pour les autocollants) de chaque album sont grands et fourmillent de détails. Ils sont détachables et peuvent ensuite servir de poster. J’aime beaucoup cette collection, je la trouve originale et vraiment bien faite. Les thèmes sont classiques mais ce sont ceux qui plaisent aux enfants généralement. Une très bonne collection !

Les miss font la modeToujours chez Larousse, Les miss font la mode ! Rendez-vous avec 4 miss (très joliment croquées par Oreli Gouel) à qui on va ajouter des vêtements (autocollants donc). On propose aussi des pochoirs et des feuilles de motifs pour confectionner d’autres vêtements, au gré de ses envies ! Avec ses spirales et ses deux volets (les autocollants sont présentés dans une partie qui s’ouvre à part ce qui permet de feuilleter les autocollants quand on est face à une planche, pas besoin de revenir sans arrêt en arrière), c’est vraiment un bien joli carnet qui contient aussi une histoire à colorier. Si vos enfants adorent la mode ils risquent d’être fan !

Gommettes CircusOn termine avec un album complètement différent sorti chez Sarbacane, Gommettes circus. Un très beau livre, très graphique avec des personnages de cirque. Ballerines, clowns, acrobates ou jongleurs vont retrouver leurs membres et leurs vêtements grâce aux enfants. Ce sont en effet des formes sur lesquelles on va poser des gommettes repositionnables et voir gommettes circusapparaître les personnages du cirque. On nous donne à chaque fois des propositions : telle forme peut devenir un bras, la cravate ou une jambière mais les enfants pourront aussi inventer, créer. C’est un album qui fait réellement part belle à la créativité. Les pages sont en cartons épais, c’est vraiment un bel objet. Il existe aussi une application numérique qui a été chroniquée par DéclicKids d’ailleurs !

Mes jolis papillons
Illustré par Olivia Cosneau
Lito dans la collection Gommettes Autocollantes
5,90€, 120×173 mm, 80 gommettes, imprimé en Thaïlande, 2013.
Je décore mon poster avec les fées
Illustré par Marion Piffaretti
Lito dans la collection Je décore mon poster
6,50€, 160×173 mm, 70 gommettes, imprimé en Thaïlande, 2013.
Mes masques d’animaux
Illustré par Géraldine Cosneau
Lito dans la collection Mes cartes à décorer
6,50€, 160×173 mm, 92 gommettes, imprimé en Thïlande, 2011.
Les animaux de la montagne
Illustré par Amandine Piu
Lito dans la collection 80 gommettes autocollantes
5,90€, 120×173 mm, 80 gommettes, imprimé en Thaïlande, 2013.
Les enfants se déguisent
Illustré par Bérengère Motuelle
Lito dans la collection Les gommettes des tout-petits
6,50€, 160×173 mm, 60 gommettes, imprimé en Thaïlande, 2013.
Les poissons
Illustré par Bérengère Motuelle
Lito dans la collection Les gommettes des tout-petits
6,50€, 160×173 mm, 60 gommettes, imprimé en Thaïlande, 2013.
Autocollants mosaïques (Elephant)
illustré par Marie-Hélène Grégoire
Lito dans la collection Mini-bloc autocollants mosaïque
3,90€, 160×170 mm, 20 pages, imprimé en Chine, 2013.
Autocollants mosaïques (Cosmonaute)
illustré par Marie-Hélène Grégoire
Lito dans la collection Mini-bloc autocollants mosaïque
3,90€, 160×170 mm, 20 pages, imprimé en Chine, 2013.
Les princesses
Texte de Jessica Greenwell (traduit par Lorraine  Beurton-Sharp), illustrations de Rebecca Finn
Usborne dans la collection Autocollants Usborne
4,95€, 214×277 mm, 16 pages, imprimé en Malaisie, 2013.
Les singes
Texte de Jessica Greenwell et Felicity Broooks (traduit par Lorraine  Beurton-Sharp), illustrations de Rebecca Finn
Usborne dans la collection Autocollants Usborne
4,95€, 214×277 mm, 16 pages, imprimé en Malaisie, 2013.
Le zoo
Texte de Sam Taplin (traduit par Christine Sherman), illustrations de Cecilia Johansson
Usborne dans la collection Autocollants Usborne
4,95€, 214×277 mm, 16 pages, imprimé en Malaisie, 2013.
L’été
Texte de Jessica Greenwell (traduit par Lorraine  Beurton-Sharp), illustrations de Stacey Lamb
Usborne dans la collection Autocollants Usborne
4,95€, 214×277 mm, 16 pages, imprimé en Malaisie, 2013.
Les dinosaures
Texte de Fiona Watt, illustrations de Paul Nicholls
Usborne dans la collection Autocollants Usborne
5,50€, 239×206 mm, 24 pages, imprimé en Malaisie, 2013.
La mode
Illustré par Stéphanie Lezziero
Larousse dans la collection Mes scènes à décorer
10,90€, 245×345 mm, 48 pages, imprimé en Chine, 2013.
Les princesses
Illustré par Charlène Tong
Larousse dans la collection Mes scènes à décorer
10,90€, 245×345 mm, 48 pages, imprimé en Chine, 2013.
La rue commerçante
Illustré par Hélène Canac
Larousse dans la collection Mes scènes à décorer
10,90€, 245×345 mm, 48 pages, imprimé en Chine, 2013.
Les pirates
Illustré par Alain Boyer
Larousse dans la collection Mes scènes à décorer
10,90€, 245×345 mm, 48 pages, imprimé en Chine, 2013.
Les animaux
Illustré par Dominique Mermoux
Larousse dans la collection Mes scènes à décorer
10,90€, 245×345 mm, 48 pages, imprimé en Chine, 2013.
Les dinosaures
Illustré par François Foyard
Larousse dans la collection Mes scènes à décorer
10,90€, 245×345 mm, 48 pages, imprimé en Chine, 2013.
Les miss font la mode
Texte d’Isabelle Jeuge-Maynart, Illustré par Oreli Gouel
Larousse dans la collection Le club des miss
12,90€, 275×223 mm, 33 pages, imprimé en Chine, 2013.
Gommettes Circus
d’Anne-Lise Boutin
Sarbacane
14,90€, 204×340 mm, 14 pages, imprimé en Malaisie, 2013.

A part ça ?

Mon livre de naissanceSi vous venez d’avoir un bébé (ça arrive !) vous avez peut-être envie de lui faire un album souvenir. Nous en avions fait un pour ma première fille. Virginie Desmoulins vient d’en sortir un chez Lito, Mon livre de naissance. Il vous faudra coller photo des parents (et même raconter la rencontre !), raconter l’annonce de la grossesse, décrire la maison, la vie de tous les jours, les premières fois,… Contrairement à beaucoup de livres de ce style, celui-ci n’est pas mièvre (la quasi-totalité des livres naissances sont quand même d’un culcul absolu ! Comme si le fait de venir d’avoir un enfant rendait complètement concon !). Je trouve que les «questions » sont bien adaptées (là aussi parfois c’est un peu n’importe quoi) et on ne nous laisse pas une demie-page pour répondre à quel âge l’enfant a tenu sa tête (c’était le souci de celui qu’on avait fait la première fois). Bref Mon livre de naissance de Virginie Desmoulins sorti chez Lito (14€) est un album avec beaucoup de charme !

Gabriel

You Might Also Like

Secured By miniOrange