La mare aux mots
Parcourir le tag

Petite plume de carottes

L’amour des bêtes et de la nature

Par 3 mars 2013 Livres Jeunesse

 La tapette à mouchesEntre Max et Nina c’est une belle histoire. Ils s’adorent, jouent ensemble, bref ils sont inséparables ! Max aime quand Nina bourdonne à son oreille et Nina aime quand Max descend les poubelles… faut vous dire que Nina est une mouche ! Mais un petit garçon et une mouche sont-ils faits pour être amis ?

Même si je trouve qu’il manque un petit quelque chose dans cet album, j’ai adoré son côté « naïf » et surtout ce qu’il aborde, d’après moi. Car moi j’y vois une réflexion sur les La tapette à mouchesanimaux et sur le côté « pas approprié ». Nina est-elle vraiment faite pour vivre avec Max (tout comme un lapin ou un hamster est-il vraiment fait pour vivre dans une cage ?). Pour moi on parle ici du respect des animaux et par respect on entend de ne pas les faire vivre à notre façon mais dans leur milieu naturel. Le livre est esthétiquement doux et poétique, avec un côté un peu décalé pas désagréable !

Yok-Yok Promenade en ForetAu cœur de la grande forêt c’est l’endroit idéal pour venir à la rencontre de la faune et de la flore, c’est là que Yok Yok vient retrouver ses amis.

Les amoureux de Yok Yok vont être ravis de retrouver le petit garçon né d’une noix dans cette balade nature. Ici on va donc croiser la grenouille qui se baigne dans l’eau claire, le ver de terre qui se glisse ou les animaux nocturnes qui attendent la nuit pour sortir. Le texte apprend des tas de choses sur les animaux aux enfants tout en leur racontant une histoire et les illustrations d’Etienne Delessert montrent bien la faune et la flore, on est proche ici des illustrations des encyclopédies.

myrtille : petite semeuse d'idées vertesConnaissez-vous Myrtille, la petite semeuse d’idée verte ? Si vous êtes lecteurs de La petite salamandre je me dis que oui ! Venez la retrouver (ou la découvrir) dans un livre très bien fait. Grâce à des petites BD ou de courts textes, Myrtille MYRTILLEvous fait découvrir pourquoi il ne faut pas mettre les appareils en veille, comment nourrir les oiseaux l’hiver ou vous ouvre les yeux sur le consumérisme. Un petit livre bien fait car les textes et les BD sont toujours bien amenés, drôles et jamais rébarbatifs. Les enfants (et nous aussi) s’amusent vraiment à lire ce petit guide très complet. Car il ne s’agit pas ici de deux-trois conseils/astuces/infos mais une d’une quarantaine (classés en 4 catégories : Madame la Terre… mes respects ! Au jardin des plantes, Vers le vert chemin et Meuh, miaou, roaaar… salut !). Un petit guide essentiel, à offrir à tous les amoureux de la nature et tout ceux qui ne le sont pas assez…

L'histoire des drôles de petites bêtesOn termine par du loisir créatif mais on reste du côté des plantes et surtout des petites bêtes puisqu’on retrouve Mireille l’abeille, Loulou le Pou et leurs amis à l’occasion d’un superbe herbier ! Ici on ne va pas se contenter de coller les fleurs séchées mais également d’en fabriquer ! En effet sous les rabats on trouve une page où coller la fleur et une explication pour créer une fleur avec du papier, de la peinture,… En fin d’ouvrage on trouve même de quoi fabriquer un cadre, un vase, des cartes postales,… Non seulement on s’amuse à créer et récolter mais on apprend des tas de choses. Et même si je ne suis pas des plus grands fans des Drôles de petites bêtes je trouve cet album très esthétique. Et vraiment bien pensé !

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué un livre de Céline Claire : Mok, monstre mangeur de mots et un livre de Gwenaëlle Doumont : Firmin.
Retrouvez une autre chronique sur l’écologie : Respect de la nature et des hommes.

La tapette à mouche
de Céline Claire, illustré par Gwenaëlle Doumont
Les éditions des Braques dans la collection Les p’tits Braques
6,90€, 160×162 mm, 30 pages, imprimé en France, 2013.
Yok-Yok : Promenade en forêt
de Etienne Delessert
Gallimard jeunesse Giboulées
12€, 230×210 mm, 32 pages, imprimé en Italie, 2013.
Myrtille, petite semeuse d’idées vertes
d’Ambroise Héritier
La petite Salamandre / Petite plume de carotte
14€, 164×230 mm, 97 pages, imprimé en France sur papier recyclé, 2012
L’herbier des drôles de petites bêtes
d’Antoon Krings
Gallimard Jeunesse Giboulées
20€, 245×350 mm, 73 pages, imprimé en Italie sur papier recyclé, 2013.

A part ça ?

petite-salamandre-86-destination-pistil_0_140_198Le nouveau numéro de La petite salamandre est sorti ! Au sommaire du 86ème numéro de cette super revue sur la nature et les animaux : la reproduction des fleurs ! Suivant les variétés elles ont leur propre technique. On va aussi apprendre le langage des fleurs, on n’offre pas des anémones comme on offre des roses ! Dans ce numéro on va apprendre à différencier la grenouille rieuse de la grenouille de Lessona, à mieux connaître le lièvre (c’est d’ailleurs l’animal représenté dans le grand poster offert), et puis des jeux, des BD (on retrouve Myrtille), une grande histoire… bref c’est encore un super numéro ! 36 pages (sans publicités !), 5€ chez les bons vendeurs de presse ou ici.

Gabriel

You Might Also Like

Quelques activités pour ces journées de vacances

Par 4 novembre 2012 Loisirs Créatifs et Cahiers d'activités

Les vacances sont là, il ne fait pas super beau… il faut occuper les enfants ! Quelques cahiers d’activités.

Mon cahier Montessori de chez Nathan est un gros cahier avec des tas d’activités. Le livre contient 212 pages et il est plutôt complet. On va travailler sur les formes, les lettres et les sons, la nature et la géographie… sous forme de dessin, découpage, coloriage, collage (une planche de gommettes est d’ailleurs proposée en fin d’ouvrage),… Des activités il y en a ! Même si, parfois, les exercices tournent un peu en rond (souvent les mêmes) et dans le genre j’ai préféré celui de Balthazar. Le livre fourmille aussi de conseils aux parents pour aiguiller les enfants, les laisser travailler seuls (rappelons que la pédagogie Montessori est basée sur le fait que l’enfant doit apprendre à faire seul). Il s’adresse aux 3-6 ans, il est conçu par une enseignante et directrice d’une école Montessori et il est vraiment très sympa. .  Les enfants adorent ce genre de cahier et nous on adore les occuper intelligemment, non ?

    

Chez Deux coqs d’or viennent de sortir deux cahiers dans la collection Mon grand livre d’activités, un sur les princesses et fées et l’autre sur les chevaliers et pirates… et là ceux qui me connaissent savent déjà ce que je vais dire !  Pourquoi faire deux cahiers, un étiqueté fifille rose tout ça et l’autre garçon… Passé le sujet qui fâche on peut admettre qu’ils sont bien faits, sympa et complets ! Dans les deux on va retrouver des pochoirs (épées, armures, dragons d’un côté et licornes, cygnes et carrosses de l’autre), des choses à colorier, à découper, des petits jeux (et même des jeux de plateau), des autocollants, des histoires, de l’origami, des tests, des textes à trous pour créer une histoire… bref de quoi occuper des heures ! Encore une fois ce côté fille d’un côté et garçon de l’autre (et impossible d’acheter celui chevalier à une fille car les textes à l’intérieur sont vraiment destinés à un garçon) me gêne un peu… Mais bon si votre fille adore les princesses ou votre fils les chevaliers, foncez c’est fait pour eux !

Envie d’activités scientifiques ? C’est ce que proposent les éditions Usborne avec un petit carnet à spirales, 50 activités scientifiques. Ici on va faire vibrer une fourchette tenue par un fil pour comprendre les vibrations de l’air, percer le bas d’une bouteille d’eau introduire des pailles dans les trous puis de l’eau dans la bouteille pour tester l’énergie hydraulique, créer une mini guitare pour comprendre comment les vibrations font les notes ou encore découvrir l’ADN grâce à un oignon, du liquide vaisselle, du sel et de l’alcool. Bref 50 expériences toutes assez simples (généralement à faire avec un adulte quand même quand les enfants sont trop petits) qui vont permettre de comprendre des choses en sciences. C’est ludique tout en étant éducatif, c’est très bien fait, très bien expliqué, bref j’aime beaucoup !

Votre enfant aime la nature ? Alors voici Mon cahier nature ! Très complet et très bien fait il propose 100 activités généralement très sympa : créer un HLM à abeilles (grâce à des branches creuses), un aspir-insecte pour mieux observer les petites bêtes (personnellement je suis assez fan car c’est très ingénieux et ça permet vraiment d’attraper les insectes puis de les relâcher sans qu’aucun mal ne leur soit fait), fabriquer une lotion anti-moustique (là aussi ça ne tue pas, ça éloigne), un pain de graisse pour nourrir les mésanges,… Dans ce cahier on trouve des recettes de cuisine, des choses à fabriquer, du bricolage, du recyclage, des petits jeux… c’est franchement un très bon cahier d’activités. On voit apparaître de plus en plus de livres « nature » car ça marche et on sent que derrière… ce sont plus des gens qui cherchent la recette pour vendre que d’écologistes ! Ici on sent vraiment l’amour de la nature. L’auteur n’est autre que le génial Christian Voltz. Une vraie réussite !

Pour les amateurs de danse (et les autres !) Adolie Day vient de sortir Lilichou, l’atelier des ballerines. Cette illustratrice a de très nombreux fans et si vous en faites partie vous n’allez pas être déçus ! Ici on va apprendre à dessiner, on va colorier, coller (des autocollants sont proposés en fin d’ouvrage). C’est vraiment très bien fait, par exemple pour les dessins on montre à l’enfant des modèles et en face le dessin avec les principaux traits, l’enfant devra repasser puis ajouter ce qu’il manque puis au fur et à mesure des pages il y a de moins en moins de traits, l’enfant doit de plus en plus dessiner par lui-même. Il est aidé par une sorte de quadrillage. C’est vraiment une technique d’apprentissage pratique et bien faite. Tout ceci est aussi prétexte à apprendre les positions de danse classique. C’est vraiment un très joli carnet à spirales, très esthétique, adorable qui va faire craquer bien des enfants !

Pour terminer on va fabriquer des livres ! C’est quand même la chose principale qui nous réunit ici, non ? Je fabrique mes livres de Nadine Palmaerts et Marie Paruit est un très joli ouvrage (très coloré, bien illustré) qui va aider les enfants à fabriquer un livre de A à Z. Tout est fait pour que les enfants puissent faire le maximum de choses seuls. Ici c’est aussi un prétexte à comprendre comment sont fabriqués les « vrais » livres. Donc au programme découpage, reliure, recherche du titre et de l’illustration de couverture, les pages de garde… on va même apprendre à faire des livres pop-up, des livres accordéons, des livres éventails et des livres en forme ! On apprend aussi des techniques comme le collage. Bref pour les enfants qui aiment bricoler, fabriquer, se servir de leurs mains pour créer, ce livre va être un super cadeau ! L’éditeur l’indique dès 3 ans mais je pense que c’est un peu exagéré, personnellement je dirai plutôt 4 voire 5 ans.

Quelques pas de plus…
D’autres idées de loisirs créatifs et cahiers d’activités.

Mon cahier Montessori
de Marie Kirchner, illustré par Nicole Maubert
Nathan
12,90€, 230×270 mm, 208 pages, imprimé en France
Mon grand livre d’activités
de Karine Thiboult
Deux coqs d’or
13,50€, 247×293 mm, 96 pages, imprimé en Chine
50 activités scientifiques
de Georgina Andrews et Kate Knighton
Usborne
10,20€, 147×180 mm, 104 pages, imprimé en Chine
Mon cahier nature
de Christian Voltz
Petite plume de carotte et La petite salamandre
12€, 210×239 mm, 118 pages, imprimé en France
Lilichou, l’atelier des ballerines
de Adolie Day
Éditions Amaterra
12,50€, 178×236 mm, 75 pages, imprimé en Chine
Je fabrique des livres
de Nadine Palmaerts, illustré par Marie Paruit
Casterman
12,50€, 232×232 mm, 43 pages, imprimé en France

A part ça ?

Un petit concours pour gagner un très bon livre ? Cherchez les poissons chez D’orbestier.

Gabriel

You Might Also Like

Tire la chevillette, la bobinette cherra

Par 20 septembre 2012 Livres Jeunesse

On connait tous l’histoire du Petit chaperon rouge. On ne compte plus les versions (ici même on vous a parlé d’une version poisson, d’un jeu de carte et d’un livre de jeu, sur le forum on a aussi évoqué de très nombreuses versions). Aujourd’hui une version herbier et une version sans paroles… assez surprenante !

L’herbier du Petit Chaperon Rouge est un joli coffret qui contient plein de choses : l’histoire du petit chaperon rouge (ici représenté par un coquelicot) qui se déplie pour former une frise, un herbier dans lequel l’enfant est amené à coller des fleurs qu’il a fait sécher au préalable, un guide pour faire fuir le loup, un sachet de graines avec un petit pot pour faire pousser des pâquerettes et un plateau de jeu en volume avec le décor de l’histoire ! Ici tout est esthétique et ludique (et écologique car les éditions Petite Plume de carotte ont utilisé du papier respectueux de l’environnement, des encres à base d’huile végétale, des imprimeurs locaux,…). L’herbier est très beau (malgré une couverture souple) et des petits dessins amusant l’agrémentent sans dénaturer esthétiquement l’objet. Le petit livret 1001 astuces naturelles pour chasser le loup regorge de petites choses à fabriquer, créer,… Le loup est un prétexte, un fil conducteur mais toutes les choses que contiennent ce livret sont intelligentes : fabriquer un dentifrice avec des feuilles de menthe (si si, l’odeur fait fuir le loup), construire un refuge pour abeilles (qui piqueront les fesses du loup s’il approche) ou encore apprendre des comptines sur le loup (qui le feront fuir également !).  Le plateau de jeu, lui, est peut-être la chose sur laquelle j’ai le moins accroché car je n’ai pas compris le but (pas de règle de jeu fournie, je pense qu’il s’agit là d’un jeu d’imagination) mais l’ensemble est tellement esthétique et regorge de tellement de choses qu’on accroche forcément à ce joli coffret. Pour tous les amoureux de la nature et ceux qui ne demandent qu’à l’être.

Le petit chaperon rouge se promène sur les poils du loup, il voit au loin la maison de la grand-mère sur le nez de l’animal, il faut pour y arriver passer sur les dents, notamment, et pendant ce temps le loup surveille…

Cette version sans paroles est une petite merveille, le livre est extrêmement beau, très esthétique, les dessins sont magnifiques. Le loup se forme dans les cheveux du petit chaperon ou dans une ombre. L’histoire elle… est à inventer… J’ai fait « lire » le livre à plusieurs personnes et c’est drôle de constater que chacun y a vu quelque chose de différent (est-ce qu’à la fin on se rend compte que tout ça n’était qu’un cauchemar ? Est-ce que le petit chaperon rouge passe vraiment dans le ventre du loup et qu’il est sauvé par un chasseur ? Est-ce qu’il trouve sa grand-mère dans le noir et qu’ils partent tous les deux ?). Un superbe album qui fait créer, imaginer, réfléchir… et n’est-ce pas les buts d’un livre ?

L’herbier du Petit chaperon rouge
Textes de Charles Perrault et Lionel Hignard, illustré par Marc Pouyet, Laurent Audouin et Yannick Fourié
Petite plume de carotte
19,50€, 315x240x40 mm, imprimé en France
Chaperon rouge
d’Adolfo Serra
Actes Sud Junior
12,50€, 200×120 mm, 40 pages, imprimé en Italie

A part ça ?

Vous aimez La mare aux mots ? Votez pour nous aux Golden Blogs Awards : http://www.golden-blog-awards.fr//blogs/la-mare-aux-mots.html. Vous pouvez voter chaque jour et pour que ce soit plus pratique on l’a mis dans la colonne de droite, un clic suffit ! Merci à vous.

Gabriel

You Might Also Like

Une histoire d’amitié

Par 27 juillet 2012 Livres Jeunesse

C’est dans une grande forêt que l’enfant a rencontré l’oiseau, ces deux-là se sont vite compris, vite liés. Une belle histoire d’amitié était née. Mais quand vient le froid l’oiseau doit partir, il promet de revenir sitôt l’hiver passé. Tiendra-t-il sa promesse ?

Voilà un album bien poétique écrit par Ingrid Chabbert. Ici on parle donc d’amitié, avec des mots très touchants. L’histoire de ces deux personnages qui vont tout de suite devenir les meilleurs amis du monde, qui vont connaître la séparation et les retrouvailles, est très belle. On parle aussi des saisons, des cycles de la vie, du temps qui passe. Les illustrations de Sabine Cazassus sont douces et en même temps jamais mièvres, elles apportent même de petites touches d’humour au texte. Et le livre est beau ! J’aime le dire quand c’est le cas. Beau papier épais, une belle mise en page (tant sur la typo que sur les illustrations), un beau travail d’éditeur. Un bien bel album.

Quelques pas de plus…
L’oiseau vu par Butiner de livres en livres et par Le cimetière des lénifiants.
Notre interview d’Ingrid Chabbert et ses autres livres chroniqués sur La mare aux mots : Les écharpes de Mamie Berthe, La fête des deux mamans, Raconte-moi la révolution, Les yeux du parapluie, Sur les quais et Le bateau de Malo.

L’oiseau
d’Ingrid Chabbert illustré par Sabine Cazassus
Petite plume de carottes
12€, 245×215 mm, 40 pages, imprimé en France

A part ça ?

Un américain s’est amusé à imaginer les objets qui vont disparaître dans les 6 ans : journaux papier, DVD, cartables d’écolier… qu’on soit d’accord avec lui la liste est amusante à lire. Vous pouvez la lire en anglais ici, elle a été traduite et il y a même une vidéo.

Gabriel

You Might Also Like