La mare aux mots
Parcourir le tag

Points de suspension

1,2,3…

Par 23 septembre 2016 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, on va apprendre à compter de façons très originales, vous êtes prêt.e.s ?

9 petits chats
de Michael Grejniec (traduit par les Éditions Philippe Picquier)
Picquier Jeunesse
12,50 €, 225×225 mm, 32 pages, imprimé en Lituanie, 2016.
Histoires de points
d’Andy Mansfield
Seuil Jeunesse
15 €, 190×190 mm, 24 pages, imprimé en Chine, 2016.
Compter avec un monstre
de Patrick Pasques
Points de suspension
8 €, 141×160 mm, 24 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2012.

You Might Also Like

Pour faire le plein d’humour

Par 25 juillet 2016 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, je vous propose des histoires qui vont vous faire rire.

J’ai perdu un truc
de Patrick Pasques
Points de suspension
13 €, 200×230 mm, 32 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-reponsable, 2015
Jamais contents !
Texte de Mathieu Pierloot, illustré par Baptiste Amsallem
La pastèque dans la collection Pamplemousse
13 €, 198×248 mm, 32 pages, imprimé en Malaisie, 2016.
Crotte !
Texte de Davide Cali, illustré par Christine Roussey
Nathan dans la collection Album Nathan
10 €, 210×260 mm, 32 pages, imprimé en France, 2016.

You Might Also Like

Des petits héros pour nos petits héros à nous

Par 23 février 2014 Livres Jeunesse

Je vous propose, aujourd’hui, une sélection d’ouvrages pour les plus jeunes.

On commence par de toutes nouvelles séries et tout d’abord… Les pops !

Les pops rien qu'à moiSourili a un trésor, attention c’est SON trésor, pas question de le partager avec ses amis. Ronlapin est triste, lui n’en a pas… Heureusement, Zazèbre va lui montrer qu’on peut tous avoir des trésors, que les trésors sont partout, il suffit de regarder autour de soi.

Une très jolie histoire pour se rappeler que la valeur des choses est celle qu’on leur donne. Un caillou, un marron, une feuille, tout peut devenir un trésor. Et que jouer à plusieurs, c’est bien plus amusant que de jouer seul !

Les pops pourquoi tu boudesQue c’est calme ce matin ! Ronlapin aimerait bien que ses copains se réveillent et viennent jouer avec lui. Il tente de les chatouiller un peu, mais visiblement ça ne plaît pas à Sourili qui part vite se cacher. Où est-elle ? Il faut chercher ! Ah non ce n’est pas le jeu que Ronlapin avait prévu et le voilà qui boude…

Vous l’aurez compris, ici on va parler d’une situation que l’on connaît bien avec les enfants… l’enfant boudeur ! Et contre les boudeurs, qu’est-ce qui est efficace ? Si vous ne savez pas, la solution est dans le livre !

Les pops c'est qui le plus grand ?« Coucou, les riquiquis ! » lance tout à coup Griboulion à ses copains. Riquiquis ? Les voilà surpris ! C’est qu’il pense être devenu le plus grand. Pourtant si Sourilili grimpe sur la balançoire elle le dépasse, si Ronlapin déplie ses oreilles il lui arrive au-dessus. Tous rigolent bien, pas Gribouilion qui est devenu si grand qu’il est maintenant très sérieux. Vraiment ?

Ici, c’est le fait de vouloir vite devenir grand et sortir de l’enfance dont on parle. Souvent, les enfants aimeraient d’un coup être grands, mais finalement il y a quelques avantages à être encore petit…

Les pops trop tôt pour le dodo !La journée est finie, il faut aller se coucher. Tout le monde tombe de sommeil… Ah non, pas tout le monde ! Zazèbre ne veut pas dormir, elle sort même de la maison en prétextant un rendez-vous avec la lune ! Les copains la suivent, mais les bruits de la nuit ce n’est pas très rassurant ! Et si l’on faisait une fête pour avoir moins peur ?

Dans cette quatrième et dernière aventure des Pops, on parle des enfants qui refusent d’aller se coucher… alors qu’ils sont crevés ! Zazèbre ne veut pas aller au lit, mais elle sera la première à s’endormir. On parle aussi d’affronter sa peur de la nuit.

Quatre tomes donc pour cette nouvelle série, Les pops, signée Juliette Valery et Tristan Mory (tous deux déjà auteurs du génial Patabulle). Les Pops portent bien leur nom, ça pétille, c’est coloré, c’est plein d’énergie. Tout en étant plein de tendresse, très poétique. Les livres ont des pages plastifiées, pratiques pour les petites mains. Des nouveaux héros qu’on adore déjà !

On passe à une autre série, Les livranimo sortis chez Lito.

Un pot juste pour moiPas facile de jouer quand on a une couche, il faut souvent la changer… Titourse a décidé, il faut que ça change ! Mais pour ça, il faut un pot… Où en trouver un ? Chez le castor il est au milieu de l’eau, chez la marmotte il est minuscule, chez le marcassin il y a trop d’enfants c’est toujours occupé… il doit bien y avoir une solution !

Le thème de ce livre est facile à trouver… Le pot ! Ah ce fameux pot… Ici, c’est une histoire très originale que nous raconte Muriel Zürcher (ce n’est pas une énième histoire de « non ce n’est pas fait pour mettre sur la tête »). On est quand même plus à l’aise pour jouer sans couche, non ?

Je veux prendre un bain !Se baigner dans la rivière glacée ? Pour Petite Cane, c’est hors de question ! Alors que faire quand tout le monde est trop occupé pour l’accompagner dans une petite mare bien chaude ? Un peu d’astuce, quelques amis et l’on trouve bien vite une solution.

C’est d’entraide et d’ingéniosité dont nous parle cette petite histoire de bain. Alors bien sûr on parle aussi du bonheur de patauger dans l’eau, mais si Petite Cane n’était pas aussi maline et si elle n’avait pas quelques amis prêts à l’aider, elle ne pourrait pas se baigner dans une eau bien chaude !

Qui veut un doudouUn lion c’est courageux, ça n’a pas besoin de doudou ! Tu parles… bien sûr que si, on en a besoin, surtout qu’un doudou, ça sert à tout plein de choses, pas juste à nous rassurer. Tilion est bien content d’avoir le sien ! Par contre, Papa lion a l’air bien grognon… Qu’est-ce qui le gène tant dans ce doudou ?

Ah le doudou… On sait à quel point la plupart des enfants y tiennent… Dans cet album-là, on verra qu’il n’y a pas que les enfants qui en ont besoin… Et si les parents, eux aussi, avaient parfois besoin d’un peu de réconfort ? Vive les doudous !

Je suis le roi du non !À toutes les questions, Souriceau n’a qu’une seule et même réponse : NON ! Aujourd’hui, c’est son anniversaire, ça tombe mal ! Souriceau refuse de ranger ses affaires, d’aider papa à faire le gâteau, d’aider maman à décorer la maison… Seulement quand les invités arrivent…

Ah le « non »… Que de bons moments passés pour nous parents avec un simple mot de trois lettres… Heureusement, certaines situations font que le « oui » revient, mais vite, car les invités attendent à la porte !

Beaucoup d’humour et de tendresse, là encore, dans cette série signée Muriel Zürcher, auteur qu’on aime beaucoup à La mare aux mots. Des petits albums souples aux illustrations colorées.

Encore une série, ce coup-ci le héros est un petit fantôme !

Manolo un boudeur de petit fantôme Ce matin, rien ne va ! Manolo ne veut pas se lever et quand enfin il sort du lit on ne peut pas dire qu’il soit de bonne humeur… Pendant le petit déjeuner, il continue de bouder. Sur le chemin de l’école, c’est la même chose ! Aujourd’hui, Manolo boude ! Espérons que Papa connaisse un secret qui empêche les enfants de bouder…

On retrouve donc les enfants boudeurs avec des situations qu’on connaît bien (en tout cas moi je les connais bien…) ! On peut dire que Manolo a de la chance, son papa est patient et sait le remettre de bonne humeur.

Manolo un cochon de petit fantomeOh la la, mais dans quel état rentre Manolo ! Le drap du petit fantôme n’a plus rien de blanc… on peut retrouver tout ce qu’il a fait toute la journée : du marron sous le menton c’est du chocolat, du vert sur les genoux c’est qu’il a roulé dans l’herbe… C’est sûr Maman ne va pas être contente… Et si ce petit coquin de Manolo trouvait une solution ?

Là encore, certains parents reconnaîtront cette situation où nos enfants rentrent dans un tel état qu’on se demande ce qu’ils ont bien pu faire de leur journée ! Il y en a de toutes les couleurs.

Même si je regrette un peu le « l’heure des mamans » (d’autant plus que c’est son papa qui vient chercher Manolo) et le « Maman ne va pas être contente » (papa, lui, s’en fout certainement), voilà une très bonne nouvelle série ! Quelle bonne idée d’avoir pris comme héros un petit fantôme, c’est original ! Beaucoup d’humour dans l’écriture de Sandrine Beau et dans les illustrations de Coralie Saudo. Et les livres sont beaux avec leur couverture épaisse et leur beau papier !

De nouvelles aventures pour des héros que l’on connaît déjà.

Tomi fait des crepesAujourd’hui, Tomi fait des crêpes ! Des œufs, du lait, de la farine… il a tout ce qu’il faut ! On sort la poêle (oui, Tomi n’a pas de billig !), on fait sauter, mais attention Tomi ! Faut bien qu’elle retombe dans la poêle cette crêpe et non pas sur la tête de Pingouin ! Quand on a fini, on partage avec les amis, on va se régaler !

Tomi c’est un petit ours qui nous vient de Suède. Ses aventures sont pleines de charme, drôles et délicates. Les illustrations épurées et colorées sont parfaitement adaptées aux plus petits. Typiquement le genre de héros que l’on aime. Dans Tomi fait des crêpes on parle donc de partage, de gourmandise. La plupart des enfants adorent quand on fait des crêpes, ils risquent forcément d’aimer cette petite histoire !
De nombreuses autres aventures de Tomi existent, retrouvez-les là : http://www.editions-hatier.fr/collection/tomi.
Le même vu par Les Mercredis de Julie et Butiner de livres en livres.

Oops et Ohlala prennent leur bainOops et Ohlala s’amusent bien dans leur bain, ils chantent, font nager des canards, jouent au sous-marin, se font de la barbe et des cheveux en mousse… mais attention quand même à ne pas trop éclabousser !

Ah le bonheur du bain… Deux héros qu’on aime décidément beaucoup. Des pages plastifiées, des dessins pleins d’humour et très colorés et toujours des histoires simples, mais efficaces.
Déjà 18 titres disponibles dans cette collection où les enfants retrouveront des moments de leur quotidien, retrouvez la liste ici : http://www.talentshauts.fr/?p=catalogue8-32.

On termine avec trois ouvrages qui ne présentent pas des héros récurent, mais toujours à destination des plus jeunes.

 Tac-tac le hibouJe vous présente Tac-Tac le hibou. Il n’a pas toujours eu cette tête-là, c’est à cause de sa témérité qu’il a deux petites oreilles qui pointent comme ça. Vous ne me croyez pas ? Et bien lisez Tac-Tac le hibou, vous saurez tout !

Ici, ce n’est pas un héros récurent, mais une collection qui chaque fois nous explique (de façon saugrenue) une des caractéristiques d’un animal (par exemple pourquoi les moustiques ont une épine de rose sur le bout du nez). C’est là encore des illustrations épurées, mais super efficaces, comme les enfants aiment. Faut dire que cette série est signée Édouard Manceau ! Une petite collection, un brin déjantée, qu’on aime décidément beaucoup.

Histoire qui fait peurUne histoire qui fait peur, ça vous dit ? Il faut un ciel de nuit, deux grandes étoiles, trois grandes chauves-souris… et bien d’autres choses encore ! Mais croyez-moi, vous allez avoir peuuuuur ! Quoique…

Voilà une histoire avec énumération originale et pleine d’humour ! Marjorie Béal prouve ici qu’elle peut  écrire avec autant de talent qu’elle illustre (elle est surtout connue pour ses illustrations, L’histoire qui fait peur ! n’est que le second livre dont elle signe le texte). La chute est très drôle, très bien trouvée. Un livre aussi esthétique qu’amusant, une vraie réussite !
Le même vu par Les lectures de Liyah.

On termine avec des couleurs ?

Une touche de....Une page trop blanche sur laquelle on rajoute un peu de bleu, puis un peu de rouge… tient, en se mélangeant ils font du violet ! Et si l’on mélange du bleu et du jaune alors ?

Très originale, ici aussi, cette petite histoire de couleur. Cette page sur laquelle on rajoute des gros traits de peinture et l’on voit le résultat des mélanges. Bien entendu, le fond est vu et revu (le nom des couleurs, la couleur obtenue par le mélange de deux autres), mais la forme est complètement originale. Laurie Cohen et Marjorie Béal ont eu vraiment une très bonne idée. Un très joli livre sorti chez Points de suspension.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué des ouvrages de Juliette Vallery (Patabulle et les bottes rouges, Au chat et à la souris, Patabulle cultive son jardin et Patabulle les pieds sur terre), Tristan Mory (Patabulle et les bottes rouges, Patabulle cultive son jardin et Patabulle les pieds sur terre), Muriel Zürcher (Cro-magnonLe tourneur de page, T.3 Au-delà des temps, Le gang des gigoteurs, Le voleur de lunettes, Papa Yaga, Krok Mais, Le tourneur de page, tome 2 : Vers l’inconnu, Le tourneur de page – T1 : Passage en outre-monde et La perle volée), Sigrid Martinez (Annick la bernique et la mer salée), Sandrine Beau (Fées d’hiver, Je suis une lionne, L’Ogre qui n’avait peur de rien, La girafe en maillot de bainRouge Bitume, Ma maman est comme ça, Mon papa est comme ci, On n’a rien vu venir, Roulette Russe Tome 1 Noël en Juillet, Des crêpes à l’eau, L’hippopotin, L’été où mon grand-père est devenu jaunophile, L’étrangleur du 15 Août, et Quand on sera grands), Coralie Saudo (Un pour tous, tous poussin !Et si je mangeais ma soupe ?, Au pied de ma lettre, Habille-toi, Zaza !, Ma classe de A à Z, Le petit pot de Zaza, Jour de grève chez les marmottes, Tout seul !, Tous ensemble !, S’échapper d’une île et 101 moutons au chômage), Mellow (Play with Oops & Ohlala – Celebrations / Les fêtes), Amélie Graux (Comptines des papas, 9 mois pour attendre un petit frère ou une petite sœur et Play with Oops & Ohlala – Celebrations / Les fêtes), Édouard Manceau (Chponk le moustique), Marjorie Béal (À la campagne, Et toute la ville s’éveille, Mes deux papas, Si petit, Si grand, Ma maison du bout du monde et La fabrique extraordinaire) et Laurie Cohen (Mon ami imaginaire, À la campagne, Ma maison du bout du monde, Si petit, Si grand, Et toute la ville s’éveille, Est-ce que vous m’aimerez encore…?, Dans le ventre de maman et Ma voisine est une sorcière). Retrouvez nos interviews de Juliette Vallery, Muriel Zürcher, Sandrine Beau, Coralie Saudo, et Marjorie Béal.

Rien qu’à moi
Texte de Juliette Vallery, illustré par Tristan Mory
Albin Michel Jeunesse dans la collection Les pops
5,90 €, 162 x172 mm, 20 pages, imprimé en Chine, 2014.
Pourquoi tu boudes ?
Texte de Juliette Vallery, illustré par Tristan Mory
Albin Michel Jeunesse dans la collection Les pops
5,90 €, 162 x172 mm, 20 pages, imprimé en Chine, 2014.
C’est qui le plus grand ?
Texte de Juliette Vallery, illustré par Tristan Mory
Albin Michel Jeunesse dans la collection Les pops
5,90 €, 162 x172 mm, 20 pages, imprimé en Chine, 2014.
Trop tôt pour le dodo !
Texte de Juliette Vallery, illustré par Tristan Mory
Albin Michel Jeunesse dans la collection Les pops
5,90 €, 162 x172 mm, 20 pages, imprimé en Chine, 2014.
Un pot juste pour moi !
Texte de Muriel Zürcher, illustré par Sigrid Martinez
Lito dans la collection Livranimo
4,90 €, 170×207 mm, 24 pages, imprimé en UE, 2014.
Je veux prendre un bain !
Texte de Muriel Zürcher, illustré par Sigrid Martinez
Lito dans la collection Livranimo
4,90 €, 170×207 mm, 24 pages, imprimé en UE, 2014.
Qui veut un doudou ?
Texte de Muriel Zürcher, illustré par Sigrid Martinez
Lito dans la collection Livranimo
4,90 €, 170×207 mm, 24 pages, imprimé en UE, 2014.
Je suis le roi du non !
Texte de Muriel Zürcher, illustré par Sigrid Martinez
Lito dans la collection Livranimo
4,90 €, 170×207 mm, 24 pages, imprimé en UE, 2014.
Manolo, un boudeur de petit fantôme
Texte de Sandrine Beau, illustré par Coralie Saudo
Les 400 coups dans la collection Manolo
8 €, 224×224 mm, 32 pages, imprimé au Canada, 2014
Manolo, un cochon de petit fantôme
Texte de Sandrine Beau, illustré par Coralie Saudo
Les 400 coups dans la collection Manolo
8 €, 224×224 mm, 32 pages, imprimé au Canada, 2014
Tomi fait des crêpes
Texte de Eva Pils et Agneta Norelid (traduit par Yann Walcker), illustré par Kenneth Andersson
Hatier Jeunesse dans la collection Tomi
4,95 €, 150×167 mm, 32 pages, imprimé en France, 2014.
Oops et Ohlala prennent un bain
Texte de Mellow, illustré par Amélie Graux
Talents Hauts dans la collection Oops & Ohlala
5,80 €, 157×157 mm, 18 pages, imprimé en Chine, 2013.
Tac-tac le hibou
d’Édouard Manceau
Frimousse dans la collection La p’tite étincelle
6,60 €, 135×135 mm, 24 pages, imprimé en Chine, 2013.
L’histoire qui fait peur !
Texte de Marjorie Béal
Des ronds dans l’O
10 €, 166×169 mm, 30 pages, imprimé en Belgique, 2013.
Une touche de…
Texte de Laurie Cohen, illustré par Marjorie Béal
Points de suspension
8 €, 140×160 mm, 24 pages, imprimé en France, 2013.

À part ça ?

Ces comptines que vous n’oserez plus chanter à vos enfants

Gabriel

You Might Also Like

Loup, y es-tu ?

Par 17 janvier 2014 Livres Jeunesse

Le loup est certainement l’animal le plus présent dans la littérature jeunesse. Lors d’une conversation avec Maman Baobab, je lui ai dit que j’allais faire une chronique avec plusieurs albums sur le loup… elle en avait également l’intention ! Nous vous proposons donc aujourd’hui deux chroniques qui se croisent (la sienne est ici), avec parfois des livres en commun. Aoooouuuuuuuu !!!!!!!

Loulou l'incroyable secretLoulou vivait heureux avec Tom, le lapin, jusqu’au jour où une voyante lui donna un portrait de sa mère. Loulou ne savait pas qu’il avait une mère, il lui fallait partir à sa rencontre. Seulement, c’était dans un pays un peu effrayant (surtout pour Tom) appelé Wolfenberg. Un voyage qui n’allait pas être de tout repos !

Loulou l’incroyable secret est une BD tirée du film éponyme. On retrouve ici les deux personnages créés par Solotareff il y a 25 ans qui ont grandi, les voilà maintenant ado. L’album, qui ne manque pas de suspense et de rebondissements, parle surtout de la quête des origines, d’où vient Loulou, qui est-il vraiment ? Personnellement, j’ai eu une impression de résumé (on sent que c’est tiré d’un film et qu’il manque des passages), on passe trop vite d’une scène à l’autre. Parfait pour ceux qui ont déjà vu le film, très certainement. Pour les autres, ça donne envie de le voir…
Le même vu par Qu’importe le flacon et par Les lectures de Kik.

Un jeune loup bien éduquéPour la première fois, un jeune loup partit chasser seul. Très rapidement, il attrape un lapin mais comme notre jeune ami est bien élevé il accorde au lapin une dernière volonté : celui-ci veut une histoire. Ni une, ni deux, le loup va chercher un livre… sauf qu’à son retour, il n’y a plus de lapin ! Et c’est reparti pour la chasse ! Ce coup-ci, c’est un poulet qui est pris au piège… mais il veut que le loup lui joue de la musique avant de mourir. Le loup part donc chercher sa guitare ! Et à son retour… vous avez deviné ! Le loup se fera-t-il toujours aussi bien avoir ?

On reconnaît bien dans Un jeune loup bien éduqué l’humour de Jean Leroy et de Matthieu Maudet, auteur et illustrateur qu’on aime beaucoup ici. Ce conte en randonnée est rythmé et vraiment drôle, le genre d’histoire qui cartonne auprès des enfants. Ils rient de ce qui arrive au loup tout au long de l’aventure et ils rient encore plus à la chute. Une histoire aux illustrations colorées qui fait mouche !
Le même vu par Clarabel, Le cabas de Za, Enfantipages et Butiner de livres en livres.

loup qui mangeait n'importe quoiUn loup sans foi ni loi (et même un peu relou) était en colère tellement il avait faim. Il errait dans le bois de Saint-Cloud quand il croisa un mouton solitaire. L’animal n’était pas seul sans raison : il avait des renvois si odorants que personne ne voulait rester avec lui. Il eut beau prévenir le loup que s’il le mangeait il serait sûrement affublé du même mal, il fut gobé ! Après une bonne sieste, le loup reprit son chemin… tout en lâchant des rots bruyants et puants. Il croisa un cochon solitaire. Le cochon lui expliqua que s’il était seul c’est parce qu’il avait des problèmes de gaz… et que s’il le mangeait il lui arrivait la même chose… Pas de souci pour le loup et hop ! Le cochon fut mangé ! L’histoire était loin d’être finie…

Alors forcément, ce loup qui rote, qui pète, qui a le nez qui coule… ça va plaire à la plupart des enfants ! Mais les parents vont aussi se régaler de cette histoire complètement loufoque signée Christophe Donner et illustrée par Manu Larcenet (génialissime auteur BD dont c’est le premier album jeunesse). D’habitude, j’ai vraiment du mal avec les textes en rime, mais le texte est tellement drôle, tellement moderne que là ça passe tout seul, on prend beaucoup de plaisir à lire ce texte à voix haute. La chute est complètement inattendue et rend l’album encore plus original. Ici, on est fans de ce loup qui mangeait n’importe quoi !
Un extrait en ligne.
Le même vu par Dans la bibliothèque de Noukette.

Le plus malinAlors qu’il se promène dans les bois, le loup croise une petite fille toute de rouge vêtue. Elle lui dit qu’elle va chez sa grand-mère. Le loup, qui est très malin, se dépêche d’y être avant elle. Une fois sur place, pas de grand-mère, mais une chemise de nuit sur le lit attire l’œil du loup, et s’il se déguisait ? Voilà notre loup déguisé en grand-mère, le plan est presque parfait ! Pour ne pas éveiller les soupçons, il faut aller effacer les traces de pas devant la maison… Sauf que la porte de la maison claque et voilà notre loup, en chemise de nuit, dehors… Il va croiser les trois petits cochons, le chasseur, les sept nains et d’autres personnages encore et il regrettera d’avoir voulu être le plus malin !

On retrouve bien ici le ton de Mario Ramos, son humour, son trait. Comme beaucoup d’entre vous, je pense, j’adore les contes détournés. On reconnaît ici le début du petit chaperon rouge puis l’histoire part dans tout autre chose. On rit avec ce loup (ou plutôt de ce loup), devenu plus très crédible travesti ainsi. Une histoire pleine d’humour qui va beaucoup plaire aux enfants… et aux adultes aussi !
Le même vu par Enfantipages et  À l’ombre du saule.

Loup ?Un cochon se rendit à la boucherie Au petit chaperon rose, il voulait acheter de la viande de loup… mais il n’y en avait pas ! La petite fille décida de mener l’enquête… où trouver le loup ? Boucle d’Or n’avait pas l’air de savoir mais elle en avait envie, elle alla voir le chien mais ce dernier doutait de l’existence du loup… Il décida d’aller en parler au diable…

Loup ? est un album collectif réalisé dans le cadre de Manges-livres à Grateloup (un salon du livre jeunesse en Lot-et-Garonne). Six auteurs/illustrateurs (Alfred, Carole Chaix, Marc Daniau, Claire Franek, Régis Lejonc et Henri Menier) mêlent ici leurs talents pour cette histoire drôle mais aussi pleine de sens. Qui sont les loups ? Pas forcément ceux qu’on croit… Un bel album très graphique et vraiment original.

Tous sauf unC’est l’histoire d’un loup qui adorait manger les moutons, il aimait toutes sortes de moutons, dès qu’il en voyait un, peu importe son apparence, il était avalé… Tous ? Non sauf un ! Il y avait un mouton bien trop malin qui ne se laissait pas avoir. Le loup adorait aussi effrayer les enfants, c’était plus fort que lui, dès qu’il en voyait un, peu importe lequel il lui montrait les dents et l’enfant partait en courant. Tous ? Non sauf un ! Un petit garçon très malin qui narguait le loup. Autre plaisir de ce loup : écrabouiller les fleurs ! Il adorait ça… mais là aussi il y en a une qui lui résistait ! Il avait beau tout tenter sur elle, elle restait toujours aussi belle ! Mais un jour…

Nadine Brun-Cosme signe un texte plein de poésie sur un loup et ses petites frustrations devant les choses qui lui résistent… mais si finalement ces petites frustrations étaient nécessaires ? Si le fait de ne pas tout avoir nous faisait encore mieux apprécier ce que l’on a ? Si c’était ça qui mettait un peu de piment dans notre vie ? Un très beau texte mit en image avec beaucoup d’humour par Anne-Isabelle Le Touzé.

Le loup qui voyageait dans le tempsAlors qu’il fouillait dans son grenier, Loup trouva un livre sur lequel il était écrit que c’était un livre pour voyager dans le temps… il suffisait de tourner la page et l’on se retrouvait plongé au cœur de l’histoire. Loup n’y crut pas et se retrouva pourtant bien loin de chez lui… Un voyage dans le temps qu’il n’allait pas oublier !

On ne peut pas faire une chronique sur les loups sans parler d’un des plus célèbres, le Loup d’Orianne Lallemand et d’Éléonore Thuillier, personnage cher aux enfants. On aime beaucoup ce loup, ses histoires pleines de fantaisies et ses illustrations pleines d’humour et de couleurs. Ici, notre Loup va donc voyager dans le temps et donc donner quelques notions historiques aux enfants (attention ce n’est quand même pas un documentaire, n’exagérons rien). Loup va rencontrer Louis XIV, Jules César ou encore les dinosaures. Une frise, en page de garde, replace chaque époque que visite le loup. Un album plein d’humour… et qui donne des premières notions d’Histoire aux enfants.
Le même vu par A l’ombre du saule.

Loup noirCette chronique spéciale loup est aussi l’occasion de vous annoncer la ressortie du magnifique Loup Noir d’Antoine Guilloppé dans une magnifique version de luxe avec une reliure bodonienne, débossage et papier offset (oui, je cite le dossier de presse sans savoir de quoi je parle, mais le résultat est superbe !). J’avais déjà parlé de ce magnifique album qui joue sur les contrastes noir et blanc (comme sait si bien le faire Antoine Guilloppé). Cette superbe version qui sort pour les dix ans de l’album est l’occasion de vous l’offrir si vous ne l’aviez pas encore.
Deux photos de la couverture par Antoine Guilloppé.

Quelques pas de plus…
Parmi les albums sur les loups que nous avons chroniqués : Coffret Grand Loup & Petit Loup, Marlaguette, Sinon…!Le Grand Méchant Loup et l’école des affreux, Monsieur Le Loup, Li-loup, Lou P’tit Loup et la bergère… et plein d’autres avec le tag Loups.
Nous avons déjà chroniqué des livres de Grégoire Solotareff (Méchant petit prince et Adam et Eve), Jean-Luc Fromental (10 p’tits pingouins autour du monde), Jean Leroy (Anoki, Canaille a oublié son doudou, Canaille ne veut pas aller à l’école, Canaille va chez le docteur, Canaille n’aime pas la soupe et Si j’étais un oiseau…), Matthieu Maudet (La croccinelle, Le ça, Bonjour facteur, Bonjour Docteur), et même un album de Jean Leroy et Mathieu Maudet (Papy), Mario Ramos (L’école est en feu, Le petit Guili et Mon ballon), Nadine Brun-Cosme (D’une île à l’autre, Trop c’est trop et Le prince amoureux), Anne-Isabelle Le Touzé (Timoléon), Orianne Lallemand (Les chaussettes de Gaspard, Au secours ! Un ogre glouton, Au secours ! Une sorcière au nez crochuAu secours ! Un loup tout poilu, Pestouille et Jolicoeur),  Éléonore Thuillier (Sur la route des formes, Gros GrisLa jungle en haleine, Adam est fort, Le grand lapin blanc, Mon papa est un zarzouilleur et Jour de piscine) et d’Orianne Lallemand et Éléonore Thuillier (Le loup qui n’aimait pas Noël , P’tit loup rentre à l’école).

Loulou l’incroyable secret
de Grégoire Solotareff et Jean-Luc Fromental
Rue de Sèvres
12,50€, 210×275 mm, 64 pages, imprimé en France, 2013.
Un jeune loup bien éduqué
Texte de Jean Leroy, illustré par Matthieu Maudet
L’école des loisirs
12,20€, 197×265 mm, 32 pages, imprimé en Italie, 2013.
Le loup qui mangeait n’importe quoi
Texte de Christophe Donner, illustré par Manu Larcenet
Mango Jeunesse
14,50€, 250×340 mm, 26 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2013.
Le plus malin
de Mario Ramos
École des loisirs dans la collection Lutin Poche
5,60€, 150×190 mm, 45 pages, imprimé en France, 2013 (première édition 2011).
Loup ?
d’Alfred, Carole Chaix, Marc Daniau, Claire Franek, Régis Lejonc et Henri Menier
Association Mange-Livres
10€, 200×200 mm, 40 pages, imprimé en Europe, 2013.
Tous sauf un
Texte de Nadine Brun-Cosme, illustré par Anne-Isabelle Le Touzé
Points de suspension
12€, 200×230 mm, 30 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2009.
Le loup qui voyageait dans le temps
Texte d’Orianne Lallemand, illustré par Éléonore Thuillier
Auzou dans la collection Mes grands albums
9,80€, 255×255 mm, 32 pages, imprimé en Chine, 2013.
Loup noir
d’Antoine Guilloppé
Casterman dans la collection Les albums Casterman
13,95€, 255×258 mm, 32 pages, imprimé en Chine, 2013.

À part ça ?

Jean Fabre, l’un des fondateurs de l’école des loisirs, nous a quitté. Un hommage signé Lucie Cauwe.

Gabriel

You Might Also Like

Et après la fin…

Par 13 janvier 2014 Livres Jeunesse

Une chronique un peu particulière aujourd’hui, puisque je vais vous raconter la fin des ouvrages dont je vais vous parler, ce que je ne fais jamais ! Le point commun entre ces deux très bons albums c’est que ce sont des sortes de « prequel » comme on dit maintenant (comprenez « qui se passe avant »). Une sorte de clin d’œil, intelligent, à la fin de l’histoire.

Rouge !Une mamie vivait au fond d’un bois, dans une jolie petite maison. Elle adorait le rouge, elle avait d’ailleurs des joues rouges, un rosier rouge, une robe rouge et des rideaux rouges ! Aussi, dès qu’elle tricotait quelque chose pour sa petite fille… c’était rouge ! Sauf que les chaussettes rouges avaient fait que des limaces l’avaient prise pour une fraise des bois, des gants avaient transformé ses mains en pommes aux yeux des lapins, son écharpe avait attiré le taureau, le cache-oreilles un pic vert… Comprenez-la, la petite fille ne voulait plus de vêtements rouges ! Mais la grand-mère eut une idée, là c’est sûr aucun animal ne serait attiré… elle lui tricota un chaperon rouge !

On rit bien sûr beaucoup de la chute (avec un loup en arrière-plan) dans ce très bel album, très graphique, signé Alice Brière-Haquet et Élise Carpentier. Les illustrations noire et rouge, en linogravure visiblement, sont magnifiques et, comme d’habitude, les mots d’Alice Brière-Haquet sont bien choisis, elle joue avec les sons et son texte est un délice à lire à voix haute. Un petit livre rouge qui pétille et qui fait du bien pour tous ceux qui aiment les contes détournés.
Des planches intérieures sur le site de l’éditeur.

Le corbeau et les 3 poulesUne poule rousse, une poule blanche et une poule grise picoraient dans la cour d’une ferme quand elles aperçurent un fromage. Qui l’avait vu la première ? À qui ce fromage revenait-il ? Il fallait trancher ! Heureusement, un corbeau passait par là et décida de les départager. Pour ça, il fallait savoir laquelle était la plus courageuse. Voilà donc nos trois poules qui se mettent à raconter leur plus grand exploit… quitte à en rajouter un peu ! Du coup, le corbeau décida qu’elles étaient toutes aussi courageuses et s’envola avec le camembert puis, sur un arbre perché, s’apprêta à le manger…

Qu’elles sont belles les illustrations en volume de Patrick Pasques ! Avec beaucoup d’humour (et de doigté), il a donc représenté animaux et décors en pliages et c’est absolument magnifique. L’histoire, pleine de rythme, est aussi drôle que les illustrations, on écoute les poules nous raconter comment elles ont sauvé une baleine, voyagé dans l’espace ou terrassé un monstre dangereux. Les enfants se régalent… et nous aussi !
Quelques pages intérieures sur le blog de l’auteur.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué des ouvrages d’Alice Brière Haquet (Mon voyage en gâteau, MélinaPierre la Lune, Mademoiselle Tricotin, Une vie en bleu, Aliens mode d’emploi, Dis-moi l’oiseau, Le peintre des drapeaux, Paul, A quoi rêve un pissenlit ? et Perdu !). Retrouvez aussi notre interview d’Alice Brière-Haquet.

Rouge !
Texte d’Alice Brière-Haquet, illustré par Élise Carpentier
Motus
11€, 140×160 mm, 36 pages, imprimé en Italie, 2010.
Le corbeau et les trois poules
de Patrick Pasques
Points de suspension
13€, 200×230 mm, 30 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2013.

A part ça ?

Vous le savez, on aime beaucoup le paper art !

Gabriel

You Might Also Like