La mare aux mots
Parcourir le tag

Rejet

Des albums bien rigolos

Par 23 juin 2015 Livres Jeunesse

Le magicien, etc.Un monsieur avec une longue barbe et un chapeau pointu ? Un magicien, assurément, même pas besoin de le voir faire de la magie. Il porte une flûte ? Alors c’est un magicien musicien, aucun doute là-dessus. Il a un casque à la main ? Normal, c’est parce que c’est un magicien musicien pilote, voyons. Un perroquet se pose sur son épaule ? C’est donc un magicien musicien pilote pirate. C’est évident, non ?
Les préjugés ont la peau dure : qu’il est intelligent de les combattre avec de petits albums qui n’ont l’air de rien, mais qui disent tout. Les illustrations, faites de la superposition de pochoirs et de couleurs unies, sont très belles et originales : sur chaque page, un objet s’ajoute et vient caractériser le magicien. C’est très graphique. Quant à la chute… Elle est aussi géniale qu’inattendue !
Des extraits sur le site de l’éditeur.
Le même vu par Enfantipages.

Une place pour IgnaceIgnace n’est pas un loup comme les autres : il n’a qu’une dent, qui en plus est toute ronde, et il coud des pulls et des pantalons pour les lapins au lieu de leur courir après. Rejeté par les autres loups de la forêt, il décide de partir habiter en ville. Mais les habitants ne lui accordent pas un meilleur accueil : la petite mamie lui donne un coup de bottine, la charcutière lui écrase la patte et le monsieur en costume gris lâche son chihuahua. Triste et énervé, il se coud un déguisement de chien, avec une cagoule, de vieilles chaussettes et un tapis. Et voilà qu’il est enfin recueilli par un gentil coiffeur avec une drôle de coiffure. Une coiffure presque aussi drôle que son costume de chien…
Ce petit album est vraiment adorable ! En plus du récit très mignon et amusant, notamment la fin (que je garde pour moi), j’ai beaucoup aimé l’illustration, faite aux crayons de couleur. Une belle histoire sur le rejet de ceux qui sont différents, traité avec humour et finesse.
Des extraits sur le site de l’auteure.

Le voleur de trompetteMonsieur Hulot a deux amours dans la vie : sa trompette et son chapeau. Alors quand un dragon lui vole sa trompette, rien ne va plus ! « Les dragons, ça n’existe pas ! » s’écrit Monsieur Hulot. Pourtant, le grognement qu’il entend quand il tente de récupérer son instrument est bien réel ! Quelle misère ! Et ni son aspirateur super aspirant ni les coups de parapluie de sa grand-mère ne lui parviennent à l’aider. Manquerait plus qu’on lui vole son chapeau aussi…
Un dragon cleptomane, un jazzman à nœud papillon, une mamie dont on ne voit que le nez, une dragonne à épaulettes : voilà les personnages loufoques qui forment cette rocambolesque petite histoire ! Les illustrations de Guridi sont très jolies, et le récit, imaginé par Ingrid Chabbert, est très amusant. À offrir à tous les enfants qui n’aiment pas trop prêter leurs affaires… À offrir à tous les enfants donc !
Le même vu par Enfantipages.

La Grotte de nezQuel endroit merveilleux que la Grotte de nez ! Dans cette forêt touffue, on croise des nuages qui soufflent, des ouistitis qui se balancent aux lianes, des monstres dégoûtants mais bien marrants… Quel bonheur de fourrager sans honte dans la Grotte de nez, même si l’on nous donne le surnom de « petit cochon » !
Magali Clavelet, également auteure d’Une place pour Ignace, propose ici un traitement graphique complètement différent : il y a des effets de matière et une multiplication de techniques qui rendent le tout très joli. J’ai particulièrement aimé les illustrations qui se détachent sur fond noir (eh oui, nous sommes dans une grotte quand même !) Si vous avez un enfant qui a tendance à mettre ses doigts dans son nez, peut-être arriverez-vous à lui faire passer cette manie avec ce petit album rigolo et poétique. Même si, bon, ne nous mentons pas… On aime tous se glisser un doigt dans le nez quand personne ne regarde !
Des extraits sur le site de l’auteure.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué d’autres livres de Vincent Pianina (Ours molaire et Jungle), de Magali Clavelet (Les saisons), d’Ingrid Chabbert (EdmondDans l’enfer d’ÉcomondeLe livre de mamanY’a un monstre à côtéLes chaussettes qui puentIndira l’indépendante, FirminUn accordéon sinon rienLa vérité sort toujours de la bouche des enfants, La mémoire aux oiseauxL’oiseauLes écharpes de Mamie BertheTonnerre de catchLa fête des deux mamansRaconte-moi la révolutionLes yeux du parapluieSur les quais et Le bateau de Malo) et de Guridi (Edmond). Retrouvez aussi notre interview d’Ingrid Chabbert.

Le magicien, etc.
de Vincent Pianina
Éditions Thierry Magnier
9,90 €, 145×145 mm, 24 pages, imprimé en Italie, 2015.

Une place pour Ignace
de Magali Clavelet
Fleur de Ville
12,90 €, 195×195 mm, 30 pages, imprimé en République Tchèque, 2015.

Le voleur de trompette
Texte d’Ingrid Chabbert, illustré par Guridi
Frimousse
14,50 €, 208×250 mm, 30 pages, imprimé en Italie, 2015.

La Grotte de nez
de Magali Clavelet
Fleur de Ville
12,90 €, 195×195 mm, 30 pages, imprimé en Catalogne, 2013.


Marie

You Might Also Like

Dans les bois

Par 23 juin 2014 Livres Jeunesse

l'oizochatDans la forêt de Cécédille un jour un animal étrange tomba du ciel. Mi-oiseau, mi-chat, l’Oizochat parlait un langage étrange que personne ne comprenait, ni les oiseaux, ni les chats. Ils se méfièrent donc de cet étranger. Il était différent, ils ne le connaissaient pas, il était donc certainement dangereux. L’oizochat leur raconta par des dessins d’où il venait, que son pays était en guerre, qu’autour de lui tout le monde avait été tué, mais les oiseaux et les chats firent mine de ne pas comprendre. Ils acceptèrent toutefois qu’il reste, à condition qu’il accepte toutes les corvées qu’on lui demandait d’effectuer et sans rien réclamer en retour. Et bien sûr l’Oizochat faisait tout pour s’intégrer, apprenant même la langue des uns et des autres, chantant même d’une façon divine, on continuait à se méfier de lui et à demander aux enfants ne de pas l’approcher.
Vous l’aurez compris, c’est un conte plein de sens que signe le très talentueux Rémi Courgeon. Une histoire très forte dans laquelle on peut entrapercevoir la peur de l’autre et de la différence, le rejet des étrangers (sauf s’ils nous sont utiles et qu’ils n’approchent pas nos enfants). Sans aucune lourdeur, Rémi Courgeon parle donc de thèmes forts. Comme d’habitude, c’est magnifiquement illustré.
Un très beau conte, dur parfois, mais plein d’espoir.

Robin des boisFils d’un garde de la forêt de Sherwood, Robin était un habile archer. Avec ses parents, ils vivaient dans la peur : le Shérif imposait ses lois, de plus en plus violentes, de plus en plus dures à supporter, pendant que le roi était en croisade. Le jour où son père se fit capturer pour avoir osé chasser afin de nourrir sa famille et ses amis que les lois du Shérif affamaient, Robin décida de ne plus se laisser faire. Aidé d’un ami, il délivra son père à la barbe des gardes. Le peuple fut impressionné et donna un surnom à ce jeune garçon qui se cachait dans la forêt : Robin des bois.
Tout le monde connaît ce personnage, mais finalement connaissons-nous l’histoire (moi personnellement, je ne la connaissais pas) ? C’est pourtant une magnifique aventure que celle de celui qui osa se rebeller, s’allia aux bannis (handicapés, albinos… tous ceux qui étaient éloignés, car on les pensait envoyés par le diable) pour récupérer des vivres pour le peuple puis renverser celui qui les affamait. Si vous ne connaissez pas la fin, je ne vous la raconterai pas ici, mais mon résumé n’est que le début d’une grande et belle (et tragique) histoire.
C’est Sébastien Pelon qui a magnifiquement mis en image cette belle histoire, avec des planches qui occupent parfois les doubles pages. Le livre est superbe, à l’image de sa couverture.
Une grande aventure pour les enfants qui lisent déjà (l’éditeur le conseille à partir de 8 ans).
Des extraits sur le site de l’illustrateur.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué des ouvrages de Rémi Courgeon (Brindille, Gros Chagrin, Le grand arbre et autres histoiresContes d’Afrique, Pieds nusToujours debout, Pas de ciel sans oiseaux et Elvis Presley) et de Sébastien Pelon (Contes d’Afrique). Retrouvez aussi notre interview de Rémi Courgeon.

L’oizochat
de Rémi Courgeon
Mango Jeunesse
14,50 €, 220×230 mm, 40 pages, imprimé en Italie, 2014.
Robin des bois
Texte de Stéphane Frattini, illustré par Sébastien Pelon
Milan dans la collection Albums classiques
16,90 €, 260×315 mm, 64 pages, imprimé en Italie, 2014.

À part ça ?

Biscoto 17Je vous ai parlé il y a quelques jours de la super promo que propose Biscoto (voir ici)… mais je n’avais pas vu que le dernier numéro était paru ! Et ce mois-ci, ça déménage ! Pour son numéro 17, dans le journal plus fort que costaud ! on va donc retrouver des BD, des jeux, des histoires… sur le thème du déménagement. Des extraterrestres qui changent de planète, une idée farfelue du Professeur Biscornu pour déménager facilement, un enfant qui aimerait déménager pour avoir un ascenseur, un jeu genre test de personnalité signé Vincent Malone, la suite des feuilletons… bref on va encore bien s’amuser avec ce nouveau numéro de notre journal de BD préféré !
3,50 € ce numéro et 35 € l’abonnement d’un an ici.

Gabriel

You Might Also Like

Un géant au grand cœur et un roi qui va être puni de ne pas en avoir un

Par 15 mars 2012 Livres Jeunesse

Un beau conte et une légende celtique sont le menu du jour, ça vous dit ?

Un homme et une femme veillaient sur la grande forêt, ils la soignaient, s’occupaient de ses bêtes et ce depuis bien longtemps, si longtemps qu’ils avaient vieillis sans avoir d’enfant. Pourtant un matin la femme entendit des cris venant d’un pull qu’elle tricotait depuis quelques temps, comme pour oublier ses regrets, pull qui faisait maintenant quatre fois la taille d’un homme. Des cris qui se révélèrent être ceux d’un enfant, d’un tout petit bébé.

C’est un très beau conte que nous livre ici France Quatromme. Elle est par ailleurs conteuse et ça se sent, on est embarqué dans son histoire qui parle de la différence et du rejet qu’elle provoque (l’enfant élevé par les gardiens de la forêt va être bien différent des autres enfants et les villageois vont en avoir peur et le chasser). On y parle aussi d’amour et de la nature. Le texte est magnifique et on est vite conquis tant par l’histoire que par la plume de France Quatromme. Les illustrations sont signées Auriane Kida et certaines pages sont de pures merveilles, elle a fait un travail absolument fabuleux mis en valeur par la grande taille de l’album (25x33cm). L’objet est très beau, les pages sont épaisses, l’éditeur, D’orbestier, en a fait un très beau livre, de ceux qu’on regarde sans se lasser, qu’on lit et relit.

Le roi Marc’h, qui régnait sur la Cornouaille, n’aimait que son cheval. Un jour où il chassait, il suivi une biche qui s’enfuit en le voyant, et fini par sauter d’une falaise pour se réfugier sur un rocher. Là elle ne pouvait plus bouger et Marc’h qui était bon tireur n’eut aucun mal à l’atteindre. Seulement la flèche lui revint, la biche se transformât en femme qui lui prit son cheval et lui jeta un sort, il aurait désormais des oreilles de cheval et sa crinière à la place des cheveux.

Évelyne Brisou-Pellen (que les amateurs de romans historiques connaissent bien) nous raconte ici la légende du roi Marc’h et de son cheval. On a donc rendez-vous avec les légendes celtiques (on va d’ailleurs parler de korrigans). Le texte est absolument magnifique et ravira les amateurs de contes. Les illustrations de Bruno Pilorguet le mettent parfaitement en image. En fin d’ouvrage, quelques ajouts passionnants sur l’origine de la légende, comme le font habituellement les éditions Millefeuille. Je vous avais déjà parlé de cette maison d’édition pour qui j’avais eu un vrai coup de foudre (notamment pour les superbes albums Merlin, l’enfance d’un enchanteur et Arthur, l’enfance d’un roi), je suis heureux de les retrouver ici avec un album aussi beau.

Le géant de la grande forêt de France Quatromme, illustré par Auriane Kida
Éditions D’Orbestier, dans la collection Les rêves bleus. 15€
Public : A leur lire / Lecteurs débutants

Le roi cheval d’Évelyne  Brisou-Pellen, illustré par Bruno Pilorget
Éditions Millefeuille, dans la collection Patrimoine de légendes. 14€
Public : A leur lire / Lecteurs débutants

———————————————————————————————————————–

A part ça ?

Pour rester avec les éditions Millefeuille, ils ont sorti une valisette ludo-éducative pour tout savoir du la chaine du livre. Ça s’appelle Le train du livre et c’est à destination des enseignants et professionnels de l’enfance. Ça passionnera forcément tous les amoureux des livres. Vous pouvez trouver plus d’info ici : http://www.traindulivre.com

Gabriel

You Might Also Like