La mare aux mots
Parcourir le tag

Sylvie Mombo

Des histoires et des musiques à écouter

Par 20 novembre 2014 Livres Jeunesse, Musique pour enfants

Aujourd’hui, je vous propose une nouvelle sélection de CD et livres-disque (et même livres musicaux).

Bouc Cornu, Biquette et ses biquetsEt je commence par un duo qu’on adore, Fabienne Morel et Debora Di Gilio alias Huile d’olive et Beurre salé. Après L’ogresse poilue (version italienne du Petit Chaperon Rouge) et La poulette et les trois maisonnettes (version bretonne des Trois petits cochons) c’est maintenant au Loup et les sept chevreaux qu’elles s’attaquent.
Dès que Biquette a le dos tourné, Bouc Cornu tente d’entrer dans la maison où sont restés les biquets. Seulement, ils ne sont pas stupides, ils entendent bien que ce n’est pas la voix de leur mère… Bouc Cornu va devoir être rusé !
Mais quel régal ! Comme à chaque fois avec ce duo on prend énormément de plaisir à écouter l’histoire racontée et chantée. On rit, on sourit, on ne s’ennuie pas une seconde. Le seul souci avec les livres-disques Syros c’est souvent le son… là encore ! On est loin de la qualité de chez Didier Jeunesse, Oui-dire ou Chut ! C’est un peu dommage. Côté illustration, comme dans les deux premiers livres-CD du duo, c’est Nathalie Choux qui met en image le conte avec des illustrations pleines de pep’s et de couleurs. Sur chaque page, deux petites souris suivent le récit… une sorte d’alter ego de nos conteuses.
Encore une vraie réussite pour Huile d’olive et Beurre salé, un duo dont on est super fans. Un livre-disque qui va encore tourner en boucle ici pendant un petit moment !

AprèsHindbad et les Babouches de 7 lieues Huile d’olive et Beurre salé, une autre de nos conteuses préférées. On avait adoré Le voyage de M’toto lunettes (qu’on avait même vu en spectacle), Sylvie Mombo revient avec un nouveau livre-disque : Hindbad et les Babouches de 7 lieues.
Tout le monde aime Hindbad, c’est un garçon charmant. Mais le jeune homme n’a pas de travail et quand il arrive à se faire embaucher comme porteur d’eau il est bien vite mis à la porte à cause de son ingéniosité. Alors Hindbad s’en va, il part à la rencontre des quarante voleurs qui vivent non loin de là. En chemin, il rencontre un vieux musicien, il entend parler d’une princesse et il trouve de bien étranges babouches…
C’est un voyage merveilleux que nous propose Sylvie Mombo. On l’écoute nous conter la grande aventure de Hindbad et notre esprit voyage au son de la musique de Zeki Ayad Çölaş (saz, oud, violon, lyre crétoise, derbouka, daf, bendir et flûte traversière). Parfois, on entend même le musicien conter en turc. L’histoire est digne des grands contes d’orient, on pense bien sûr aux contes des mille et une nuits.
C’est toujours avec un énorme plaisir qu’on retrouve Sylvie Mombo, ce voyage qu’elle nous propose est encore une vraie réussite.
La bande-annonce du spectacle.

Petites histoires du mondeJean-Claude Carrière nous raconte des Petites histoires du monde… et l’on se régale ! On rit aux petits contes, tels des histoires tantôt drôles tantôt philosophiques, venues du monde entier. Généralement très courtes (entre 20 secondes et 2’30), les histoires vont faire autant sourire les parents que les enfants (voire même, soyons franc, parfois plus les parents que les enfants, car c’est souvent plein de non-sens).
L’habillage musical est composé de oud tunisien, guitare à 8 cordes, bendir et petites percussions et accompagne à merveille la voix du conteur. Les illustrations d’Anna Forlati sont superbes. Bref, on a eu un gros coup de cœur pour ce livre disque très original.
Un petit bijou pour tous ceux qui aiment l’humour absurde et les contes du monde.
Des extraits sur le site de l’éditeur.

Comptines & berceuses tsiganesAutre coup de cœur, Comptines & berceuses tsiganes sorti chez Didier Jeunesse. Vous connaissez certainement la superbe collection Comptines du Monde de chez Didier Jeunesse, c’est toujours extrêmement réussi, tant dans les choix musicaux que dans les interprétations et dans le livre qui accompagne le CD. Ici, est-ce parce que cette musique-là me touche particulièrement, mais je trouve l’ouvrage particulièrement bon. J’écoute l’album en boucle depuis que je l’ai reçu ! Les amateurs de musique tsigane retrouveront avec plaisir Ederlezi (ici sous le titre Herdelezi), Ušti ušti baba ou encore Keren chavorrale drom. Des chansons venues de Hongrie, République Tchèque, Macédoine, Russie, Bulgarie, Roumanie, Turquie et Slovaquie, chantées en hongrois, romani et roumain. Les merveilleuses illustrations du livre sont signées Nathalie Novi. On retrouve, comme d’habitude, les paroles, les traductions et des indications sur les chansons. Le seul souci de Comptines & berceuses tsiganes c’est que ma fille risque de ne pas l’avoir souvent pour elle…
Un magnifique livre-CD plein d’émotion pour les amoureux de musique tsigane… et leurs enfants ! Le cadeau à offrir à Noël, au neveu qui vient de naître et à l’arrière-grand-mère !
Extraits sur le site de l’éditeur.

Coffret berceuses du mondeEt puisqu’on parle de cadeaux… Didier Jeunesse a la bonne idée de ressortir le superbe Les plus belles berceuses du Monde (compilation de quatre de ses plus beaux livres-CD) avec 3 inédits dans un magnifique coffret au pelliculage « soft touch » qui contient, en plus du livre-CD, une illustration d’Aurélia Fronty sur beau papier, à encadrer. Un cadeau de naissance (mais pas seulement) idéal.
Extraits sur le site de l’éditeur.

Enfantillages 2La plupart d’entre vous doit déjà connaître Enfantillages, l’album d’Aldebert sorti en 2008 (l’album est d’ailleurs disque d’or) et peut-être Enfantillages 2 sorti l’année dernière. Voilà que ce deuxième opus ressort dans deux nouvelles versions : un coffret CD/DVD avec le spectacle filmé et un livre-disque. Ici, on chante, on danse avec les enfants, c’est le genre de disque qui plaît aux plus jeunes et n’exaspère pas trop les grands ! C’est bourré de duos, on retrouve notamment Ours, Didier Wampas, Les Yeux Noirs, Bénabar, Louis Chédid, Alexis HK, François Morel, Carmen Maria Vega… et bien d’autres ! On parle de la vie quotidienne des enfants, de leurs mensonges, de la famille, de l’amour…
Dans la version avec DVD on peut donc, en plus du CD, assister au concert filmé. Ici pas de duo et la qualité fait un peu spectacle filmé par France 3 Bretagne dans les années 90, mais les enfants vont adorer retrouver l’ambiance du concert qu’ils ont vu en vrai ou découvrir la version live avec des moments pleins d’humour autour des chansons.
Aldebert Enfantillages 2 livreC’est le même CD (sans le DVD) que l’on retrouve dans la version livre-CD, mais ici les chansons sont illustrées par Simon Moreau.
Aldebert est un artiste que nous suivons depuis plusieurs années, avant qu’il fasse des chansons pour les plus jeunes. Ses disques pour enfants sont à l’image de ce qu’il fait pour adultes et il reste surtout un artiste à voir sur scène… et les occasions ne manquent pas ! Il a joué à guichet fermé à l’Olympia il y a peu (et reviendra à Paris en avril), mais passera bientôt à Nantes, Besançon (chez lui), Marseille, Bruxelles… Retrouvez ses dates ici.
Écouter l’album.

Lili Moutarde comédie musicaleLili Moutarde est une petite fille, elle a deux sœurs (Lili Tempête, une vraie furie, et Lili Farfouille, qui passe son temps à tout décortiquer) et un frère (Titi Chewing-gum qui colle en permanence). Seulement, Lili regrette le temps où elle était seule, elle aimerait se débarrasser de ces trois garnements et rester seule avec ses parents… Elle décide donc de les mettre dans un train… et qu’ils aillent au diable !
Lili Moutarde est une comédie musicale signée Christiane Oriol. Et contrairement à Aldebert ici ça ne va pas forcément rassembler parents et enfants ! Les chansons rythmées et faciles à reprendre risquent de beaucoup plaire aux enfants… et vite exaspérer les parents ! Mais les disques pour enfants sont faits à la base pour eux, non ? Alors on leur donne le CD, ils l’écoutent dans leur chambre, s’éclatent, chantent à tue-tête… et l’on est tranquille pendant au moins une heure !
Extraits sur le site de l’éditeur.

Enquete à l'orchestreLe compositeur est mort ! L’enquêteur va mener l’enquête. Est-ce les cordes que le compositeur faisait jouer comme des forcenées ? Le premier des violons tenait d’ailleurs à la main un étui noir assez suspect… Est-ce les cuivres qui sont si violents ? Le souci c’est que tous ont un alibi… Pourtant le compositeur est bien mort !
Avec son brin de folie habituel, Lemony Snicket rend hommage à la musique… Et quel bel hommage ! Comme dans Piccolo et Saxo ou dans Pierre et le Loup, ici on se familiarise avec les instruments de l’orchestre, mais avec une vraie histoire. Une intrigue policière même ! Le texte de l’auteur des Désastreuses aventures des orphelins Baudelaire est ici raconté par le génial Pépito Matéo, et comme d’habitude avec ce grand conteur (ah Sans les mains et en danseuse…) c’est un pur régal. Côté illustration, les dessins de Louis Thomas nous font penser à Sempé et à Philippe Dumas.
Encore un savoureux disque pour les amoureux de musique et de belles histoires sorti chez Didier Jeunesse.
Des extraits sur le site de l’éditeur.

L'Oiseau de feuUn tsar avait un jardin extraordinaire dans lequel un pommier produisait des fruits d’or. Le tsar aimait venir les regarder chaque matin avant de commencer sa journée. Jusqu’au jour où les pommes commencèrent à disparaître… Le tsar chargea ses fils de mener l’enquête.
Le célèbre conte L’Oiseau de feu nous est ici conté par Élodie Fondacci et illustré par Aurélia Fronty, vous imaginez déjà la beauté de l’objet ! Sous fond de musique de Stravinsky, on écoute donc l’histoire où il est question d’un oiseau de feu, de sorcier, de princesse et d’amour…
Un magnifique conte superbement illustré par Aurélia Fronty.

Mes plus belles musiques classiques pour les petits 2Après StravinskyBach, Debussy, Mozart, Beethoven, Fauré, Schubert, Offenbach et dix autres grands compositeurs réunis dans un très joli livre pour les tout-petits. Dix-sept morceaux parmi les plus belles musiques classiques vont enchanter les enfants et émerveiller les parents (ou l’inverse). Le livre (illustré par Aurélie Guillerey, Vincent Mathy, Clotilde Perrin et Charlotte Roederer) est cartonné et donc on peut le laisser à portée des plus jeunes sans trop de risque (la pochette contenant le CD se détache aisément). Pour chaque morceau, tantôt rythmé, tantôt lent, une double page illustrée avec un petit texte poétique.
Un ouvrage très réussi pour transmettre le goût de la musique classique aux plus jeunes.

la berceuseOn quitte les musiques classiques, mais on reste avec les plus jeunes pour écouter des berceuses du monde. Nathalie Manguy interprète des chansons venues du monde entier : Turquie, Sri Lanka, Brésil, Cameroun, Japon, Pologne… Le résultat est superbe, un disque de berceuses d’une grande qualité, d’une belle « unité » (on n’a pas une impression de morceaux jetés en vrac comme ça peut arriver sur ce genre de disques). Elle chante en créole, en hébreu, en arabe, en français… en reprenant les techniques vocales et le phrasé si particuliers de certaines langues. Ses berceuses sont toujours chantées avec une infinie douceur, énormément de justesse. Le livret du disque nous propose les textes des chansons et leurs traductions.
Un magnifique disque de berceuses, un des plus beaux que j’ai entendu.
Des extraits sur le site de l’éditeur.

On termine par deux livres musicaux… mais sans CD !
Paco et l'orchestrePaco se promène dans la forêt, tout le monde se prépare pour le concert de ce soir. L’ours s’est mis au piano, l’éléphant au violon et le cochon au xylophone. Il va être rudement chouette ce concert !
Paco est au cirque ! Le fifre joue de la flûte traversière, une autruche bottée de la clarinette, un éléphant funambule de la trompette… et ils ne sont pas les seuls à bien connaître la musique ! Il ne s’ennuie pas, Paco !
Les deux livres sortis dans cette nouvelle collection (Mes petits livres sonores chez Gallimard) sont illustrés par Magali Le Huche et l’on se régale ! Les illustrations sont pleines de malice, colorées, vivantes.Paco et la fanfare Les sons (qui se déclenchent en appuyant sur les pages) ne sont pas trop courts et mettent bien en valeur les instruments. Car ici c’est de ça dont il s’agit : les instruments de l’orchestre dans Paco et l’orchestre et ceux de la fanfare dans Paco et la fanfare (en fait, les titres sont assez logiques). On entend les instruments, le son qu’ils produisent. En fin d’ouvrage, ils sont tous rappelés.
Une super nouvelle collection pour apprendre les instruments, illustrée par une de nos illustratrices préférées.

Retrouvez tous les CD et livres-CD musicaux que nous avons chroniqués sur l’album Pinterest qui leur est consacré.

Bouc Cornu, Biquette et ses biquets
Texte de et raconté par Fabienne Morel et Debora Di Gilio, illustré par Nathalie Choux
Syros
18,90 €, 260×260 mm, 40 pages, CD : 15 min. env., imprimé en France, 2014.
Hindbad et les Babouches de 7 Lieues
Texte de et raconté par Sylvie Mombo, musique de Zeki Ayad Çölaş
Tchekchouka
14 € (prix moyen constaté), CD : 31 min. env., 2014.
Petites histoires du monde
Texte de et raconté par Jean-Claude Carrière
Bulles de savon
20,90 €, 257×292 mm, 43 pages, CD : 24 min.env., imprimé en Union Européenne, 2014.
Comptines & berceuses tsiganes
Collectif, illustré par Nathalie Novi
Didier Jeunesse dans la collection Un livre, un CD
23,80 €, 273×270 mm, 60 pages, CD : 52 min. env., imprimé en Italie chez un imprimeur éco-responsable, 2014.
Les plus belles berceuses du monde – Éditions Luxe
Collectif, illustré par Aurélia Fronty
Didier Jeunesse dans la collection Un livre, un CD
29,90 €, 280×285 mm, 57 pages, CD : 59 min. env., imprimé en Italie chez un imprimeur éco-responsable, 2014.
Enfantillages 2
d’Aldebert, illustré par Simon Moreau
Sony Music (CD + DVD) et Gallimard (Livre-disque)
16 € (prix moyen constaté, CD+ DVD) et 24 € (livre-CD), 255×295 mm (livre-CD), 48 pages (livre-CD), durée du CD : 57 min.env., durée du DVD 90 min. env., imprimé en France (livre-CD), 2014.
Lili Moutarde, comédie musicale
Texte de, raconté par et chanté par Christiane Oriol
Eponymes Jeunesse
13 € (prix moyen constaté), CD : 67 min. env., 2014.
Le compositeur est mort – Enquête à l’orchestre
Texte de Lemony Snicket (traduit par Pépito Matéo et Nathaniel Stookey), raconté par Pépito Matéo, illustré par Louis Thomas, musique de Nathaniel Stookey
Didier Jeunesse dans la collection Un livre, un CD
23,80 €, 265×265 mm, 36 pages, CD : 30 min. env., imprimé en Italie chez un imprimeur éco-responsable, 2014.
L’Oiseau de feu
Texte de et par Élodie Fondacci, illustré par Aurélia Fronty, musique d’Igor Stravinsky
Gautier Languereau dans la collection Des histoires en musique
22,90 €, 280×270 mm, 32 pages, CD : 28 min. env., imprimé en France, 2014.
Mes plus belles musiques classiques pour les petits 2
Collectif, illustré par Aurélie Guillerey, Charlotte Roederer, Clotilde Perrin et Vincent Mathy
Gallimard Jeunesse dans la collection Éveil musical
16,90 €, 215×215 mm, 36 pages, CD : 53 min. env., imprimé en Europe, 2014.
La berceuse
de Nathalie Mainguy
Victor Mélodie
15 € (prix de vente conseillé), durée : 30 min. env., 2014.
Paco et l’orchestre
de Magali Le Huche
Gallimard Jeunesse dans la collection Mes petits livres sonores
13,50 €, 185×210 mm, 24 pages, imprimé en Chine, 2014.
Paco et la fanfare
de Magali Le Huche
Gallimard Jeunesse dans la collection Mes petits livres sonores
13,50 €, 185×210 mm, 24 pages, imprimé en Chine, 2014.

You Might Also Like

Une femme qui perd ses lunettes, une hyène qui participe à un radio crochet et le retour d’un chat assassin

Par 18 janvier 2013 CD non musical

Aujourd’hui des histoires à écouter !

Le voyage de M'toto LunettesFruits dans la calebasse, calebasse sur la tête, M’Toto Lunettes marche, elle va au marché vendre ses fruits. Seulement voilà, la vieille dame qui porte habituellement des lunettes (d’où son nom) ne les a pas trouvé ce matin donc le chemin ne sera pas facile !

Savez-vous pourquoi la hyène a cette allure ? Pourquoi elle est aussi laide disons-le ! En fait tout a commencé le jour où un jeune lionceau, le fils du roi Lion s’ennuyait. Pour le distraire le Zélé singe eu l’idée d’organiser un grand radio crochet. Aussitôt dit, aussitôt fait le radio crochet est organisé et hommes et bêtes vont défiler devant le lionceau et son père pour montrer leurs talents de chanteurs. Pas facile de plaire…

M’toto Lunettes, si vous suivez le blog, vous la connaissez. J’avais chroniqué le livre-CD, que j’avais adoré, ici. Sylvie Mombo ressort donc cette très bonne histoire accompagnée d’une seconde, Le dos de la hyène en CD Digipack. Quel bonheur de retrouver cette conteuse qui nous fait voyager en Afrique, l’écouter nous narrer l’histoire d’une vieille dame un peu distraite et celle d’une hyène jalouse qui va payer cher ses mensonges. Cette seconde histoire est très originale, les animaux défilent et chantent (le corbeau chante des chansons déprimantes, la biche des chansons nunuches,…). Un CD passionnant et rythmé que les enfants de la classe de ma fille (moyenne section) ont déjà adopté.

Si vous êtes parisien, vous allez pouvoir écouter Sylvie Mombo au New Morning mercredi prochain. Elle contera Le voyage de M’toto lunettes (pour les plus petits « des bébés aux pépés ») à 15h (8€) et La source écarlate (Une épopée au féminin. Le combat d’un peuple pour la liberté. Un récit haletant…) pour les plus grands (à partir de 10 ans) à 20h30 (12€) c’est au New Morning 7-9 rue des Petites Ecuries à Paris (Métro Château d’eau). Les places sont en ventes aux points de vente habituels (FNAC, Digitick,…). Moi j’y serai ! Plus d’informations ici.

Le chat assassin, le retourConnaissez-vous le chat assassin ? Il est de retour !

Ses maîtres partent en vacances pendant une semaine et, alors qu’il pensait qu’il allait pouvoir en profiter, Tuffy apprend qu’il va être gardé par le pasteur. L’homme en question n’est pas commode et il a décidé de ne pas se laisser diriger par un chat… mais il ne connaît pas Tuffy…

Ah le fameux chat assassin d’Anne Fine… quel bonheur ! Un personnage piquant et méchamment drôle. Ici Tuffy va donc jouer d’ingéniosité pour échapper au pasteur Barnham et finalement être récupéré par la petite voisine qui va le transformer en Jeannette, un grand moment ! David Jisse nous raconte ici ce classique de la littérature jeunesse au son d’une musique jazz envoûtante. Il rajoute encore plus d’humour à ce texte (qui n’en manquait pas). Ce CD est un pur régal !

Quelques pas de plus…
Notre chronique du livre-CD du Voyage de M’toto Lunettes et notre interview de Sylvie Mombo.
La littérature de Judith et Sophie a déjà parlé du livre Le chat assassin, le retour.

Le voyage de M’Toto Lunettes, suivi de : Le dos de la Hyène
de Sylvie Mombo, musique de Patrick Pellé (Le voyage de M’toto Lunettes) et Eliahou Haziza (Le dos de la Hyène)
Tchekchouka distribué par L’autre distribution
Prix de vente conseillé : 15€, 40 mn, 2012
Le chat assassin, le retour
de Anne Fine (traduit de l’anglais par Véronique Haïtse), lu par David Jisse, musique de Sylvain Kassap
L’école des loisirs dans la collection Chut !
11,70€, 35 mn, 2012.

A part ça ?

Connaissez-vous Vincent Malone, le roi des papas ? Et bien si vous êtes parisien (ou pas loin ou de passage) vous pourrez l’applaudir ce dimanche à 11h et 16h30 dans la salle des concerts de La cité de la musique. Contes et comptines mélangés est un nouveau spectacle-concert dans lequel on va rencontrer Cochon neige, Chat beauté, La Chèvre de madame Seguin, La Petite Sirène des pompiers… bref du décalé à la Vincent Malone ! Plus d’informations ici : http://www.citedelamusique.fr/francais/evenement.aspx?id=12288

Gabriel

You Might Also Like

L’invitée du mercredi : Sylvie Mombo

Par 9 novembre 2011 Les invités du mercredi

Aujourd’hui c’est Sylvie Mombo qui a eu la gentillesse de répondre à mes questions. J’ai beaucoup aimé le conte qu’elle a publié chez L’Harmattan il y a peu de temps et dont je vous avais parlé, Le voyage de M’Toto Lunettes. Si vous voulez écouter un très beau conte avec vos enfants c’est un album à vous procurer !

La mare aux mots : Parlez nous de M’Toto Lunettes, d’où vient-elle ?
Sylvie Mombo : M’Toto est un pur produit de mon imagination ! Je voulais que mon personnage découvre le monde à la manière d’un petit enfant… Sans être lui-même un enfant ! Au contraire, il me fallait une personne riche d’un long vécu, aguerrie par la vie, remplie de l’assurance que confère l’âge adulte.
En Afrique, au village, les anciens sont des monuments. Ils sont respectés car ils connaissent le monde mieux que personne. Je trouvais amusant de bousculer cette figure emblématique. A cause d’un détail comme une paire de lunettes oubliée, M’Toto est forcée de remettre en question ses connaissances. Elle pose un regard neuf sur le monde !
Et puis, de manière sous jacente, il y a toute la relation du personnage à la Nature. Elle vit avec et grâce à son environnement. Elle se nourrit des fruits de son jardin, elle prend soin des animaux qui l’entourent sans jamais les dominer. Elle vit avec la Nature et pas contre elle ou par devers elle… comme nous avons tendance à le faire dans nos sociétés sur-industrialisées !
Pour finir, il me semblait intéressant de questionner la sociabilité d’une personne âgée, vivant dans un endroit quasiment isolé. Dans ce cas, les relations de voisinage sont primordiales. J’aime l’idée que Papa Samba, le voisin de M’Toto est secrètement amoureux de la vieille dame depuis fort longtemps ! En fait, l’un et l’autre attendaient juste l’occasion pour se dévoiler !

LMAM : Que lisiez vous enfant ? Ces lectures ont-elles influencé votre écriture ?
S.M. : Au grand désespoir de mes sœurs aînées j’ai lu des « Oui-Oui » jusqu’à un âge bien avancé !!! Et puis vers 9 ou 10 ans je me suis mise à dévorer tout le reste de la Bibliothèque Rose (Le Club des 5…) et Verte (Alice, Fantômette, Les 6 compagnons…) J’ai lu les Malheurs de Sophie et Fifi Brindacier avec beaucoup de plaisir… A l’époque nous n’avions pas autant de choix qu’aujourd’hui ! Il m’arrive souvent d’aller en section jeunesse, dans les médiathèques… Je regarde les romans. Je tombe souvent sur de vraies pépites d’originalité… J’aime tout particulièrement l’écriture de Marie-Aude Murail.

LMAM : Que lisez vous à votre fille ?
S.M. : Je n’ai pas de souvenirs des albums que l’on a pu me lire. En revanche, j’ai la sensation de pouvoir me rattraper avec ma fille de 6 ans ! Je lui lis énormément d’albums ! Nous sommes fans de Anaïs Vaugelade, en particulier de son adaptation de la « Soupe au caillou » et de sa série avec la famille Quichon. Mais il y a aussi, Ponti, Philippe Corentin, Antony Brown et ses « Marcel »… J’aime beaucoup les éditions Didier jeunesse, Le Rouergue et Lirabelle
Dernièrement, nous avons découvert une petite merveille d’un auteur que je ne connaissais pas : Le Petit Homme et Dieu, de Kitty Crowther chez Pastel. C’est un livre qui nourrit, qui apaise et qui transforme… Il fait du bien !

LMAM : Testez vous vos contes sur elle ?
S.M. : Je teste mes histoires sur ma fille bien sûr ! C’est une manière que nous avons d’être ensemble et de partager quelque chose de précieux. C’est mon premier public ! En revanche, son avis n’a pas de valeur universelle.

LMAM : Y-a-t-il des auteurs jeunesse actuels qui vous plaisent particulièrement ?
S.M. : En vrac, je peux citer François Place, Bruno Munari, Anne Brouillard, Elzbietta… Du côté des conteurs, j’aime beaucoup Didier Kowarsky, Pépito Matéo, Mimi Barthélémy… La liste est très très très longue !
J’aime les auteurs qui prennent des risques dans leur écriture mais aussi dans le choix de leurs thématiques. Je suis sensible à la singularité de chaque être humain et quand cette singularité transparaît dans l’histoire qui m’est contée… Je suis bouleversée (dans un sens positif bien sûr !) … Donc bien vivante !!! N’est-ce pas merveilleux ?!

LMAM : Avez-vous remarqué une évolution de l’intérêt du public pour les contes du monde ces dernières années ?
S.M. : Je remarque un vif intérêt pour le conte de manière générale ! Je remarque aussi que l’on me sollicite beaucoup pour mon répertoire de contes d’Afrique… Nous sommes à une époque où les cultures se croisent et cela se répercute, heureusement, dans les attentes des publics.

LMAM : Quels sont vos projets ?
S.M. : Je suis en résidence pour une année au Théâtre des 3 Vallées à Palaiseau, dans le cadre d’une nouvelle création pour adultes. Il s’agit d’un récit métaphorique sur le thème de l’esclavage… Il donnera peut être lieu à une nouvelle publication ? Qui sait ?!

Vous pouvez en savoir plus sur Sylvie Mombo sur son site : http://sylviemombo.com.

You Might Also Like

« Un jour, un lépreux se présenta devant la princesse »

Par 10 octobre 2011 Cinéma et DVD, Livres Jeunesse, Musique pour enfants

Personnellement, j’adore quand les éditeurs jeunesse font voyager les enfants, leur font découvrir d’autres cultures. Aujourd’hui je veux vous parler de deux contes africains : l’un est congolais et l’autre est malien, l’un est sorti chez un éditeur déjà connu (L’harmattan) et l’autre chez un tout jeune éditeur (Éditions Des Braques dont je vous reparlerai prochainement), l’un contient un CD et l’autre un DVD.

Mama M’Toto est surnommée M’Toto Lunettes parce qu’elle a toujours ses lunettes… mais ce jour là, Mama M’Toto ne les retrouve pas! Elle a beau chercher partout, rien à faire! Mais même sans lunettes Mama M’Toto n’a pas le choix, elle doit aller au marché vendre ses fruits. Mais sans lunettes le chemin va être une drôle d’aventure.

C’est la conteuse Sylvie Mombo qui raconte l’histoire sur le CD qui accompagne le livre et avec quel talent! Elle nous passionne très rapidement. Son récit est accompagné de petites chansons (malheureusement il n’est précisé nulle part qui est le chanteur qui l’accompagne et qui sont les musiciens, les instruments de musique,…) qui nous donnent envie de danser. Un vrai bonheur que ce CD.

M’Toto Lunettes est aussi un spectacle pour les 0-4 ans, extrait :

 

 
Ziri (Il était une fois en bambara) une princesse si orgueilleuse qu’elle refusait de s’abaisser à se marier avec les hommes qui se présentaient à elle. Fusent-ils beaux, riches, nobles ou valeureux. Un jour elle décida de ne plus parler, son père le roi promis donc sa main à qui réussirai à la refaire parler.

J’ai eu un gros gros coup de cœur pour ce conte traditionnel oral du mali adapté par Eric Chevillard et illustré par Vincent Farges. Déjà, l’objet est vraiment très beau ensuite, le DVD est assez magique. Je ne voyais pas bien ce que pouvait apporter un DVD par rapport à un livre, après tout le livre est déjà un support visuel. Mais le DVD est en fait magnifique. On y retrouve le conte « animé » (ce sont les dessins du livres qui sont la base de l’animation). Ensuite c’est le conte raconté en français puis en bambara avec les très beaux dessins du livre en images fixes qui défilent à l’écran. Enfin une rencontre avec le conteur Kari Coulibaly qui parle de son pays, le Mali, et là autant que dans le conte il est absolument passionnant. On a envie que ça dure encore et encore. L’image et le montage du DVD sont aussi superbes. Ce n’est pas du tout un DVD « gadget », une sorte de petit bonus fait à la va-vite. On sent le gout de l’esthétique, du bel objet, autant que dans le livre.

A la fin du livre, on retrouve une interview très intéressante d’Eric Chevillard qui parle du Mali, du conte et de son parcours personnel.

« Comme le disait Amadou Hampate Ba, notre grand sage et écrivain Malien, Si vous voulez sauver les connaissances et les faire voyager à travers le temps. Confiez les aux enfants. Je vous les confie donc, elles sont à vous maintenant. » (extrait du DVD)

Extraits (du livre et du DVD) sur le site des éditions des braques.

Le voyage de M’Toto Lunettes de Sylvie Mombo illustré par Sess
L’harmattan, Collection conte des 4 vents
10€

La princesse orgueilleuse, adapté par Éric Chevillard, illustré par Vincent Farges, raconté par Kari Coulibaly.
Les Éditions Des Braques
18€

Public : A leur lire / Lecteurs débutants.

Gabriel

———————————————————————————————————————

Et à part ça…

Demain, à 6h (oui oui…) Arte rediffuse le très beau Pierre et le loup de Suzie Templeton. Branchez magnétoscopes, graveurs, enregistreurs,… c’est un très très beau court-métrage (qui reçu, notamment, l’oscar du meilleur court-métrage).

You Might Also Like