La mare aux mots
Parcourir le tag

Tricot

Ces rencontres qui changent une vie

Par 7 octobre 2013 Livres Jeunesse

Mademoiselle TricotinMademoiselle Tricotin tricotait en permanence. Tout ce qu’elle pouvait tricoter, elle le faisait ! Avec l’ombre du vent elle faisait des bonnets, avec le coucher de soleil un cache-oreilles… toujours elle agitait ses aiguilles et tricotait, tricotait… Un jour elle trouva un fil dans l’air et commença à tricoter des chaussettes avec… sauf que plus elle tricotait, plus on la détricotait… à l’autre bout une autre paire d’aiguilles, celle d’un joli monsieur…

Alice Brière-Haquet signe encore une superbe histoire pleine de poésie. L’histoire de deux amoureux qui refont le monde en mieux. Les mots sont comme toujours avec cet auteur très bien choisis et les illustrations de Célia Chauffrey ajoutent encore plus de tendresse et de poésie à l’histoire. Un très bel album sur les belles rencontres.
Le même vu par Sous le feuillage et par Œil d’ailleurs.

Monsieur MatuvuMonsieur Matuvu c’est le genre d’homme qui aime être vu. Toujours impeccable, il faut qu’on le remarque, qu’on envie son élégance. Mais un jour qu’il est victime d’un pickpocket le voilà qui quitte les beaux quartiers et qu’il s’aventure dans les quartiers modestes. C’est là qu’il va faire une rencontre qui va changer sa vie.

C’est une très belle histoire d’amour ici aussi que nous raconte Catherine Lafaye-Latteux. En fond on parle des différences sociales et de l’amour qui réunit les êtres peu importe leurs différences. On parle aussi de la peur de perdre l’autre quand on n’est plus ce qu’on était au moment de la rencontre. Les illustrations d’Alice de Page sont lumineuses et font de l’ouvrage un grand album très esthétique. Là encore un très bel album plein de poésie.
Extraits en ligne.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué des livres d’Alice Brière-Haquet (Une vie en bleu, Aliens mode d’emploi, Dis-moi l’oiseau, Le peintre des drapeaux, Paul, A quoi rêve un pissenlit ?, Perdu !), de Célia Chauffrey (Matachamoua) et de Catherine Lafaye-Latteux (Pioupiou aux petits pois, Arsène Lopin, Le célèbre cabrioleur, Meuh non ! Y’a pas que les vaches qui pètent qui polluent la planète). Retrouvez aussi nos interviews d’Alice Brière-Haquet et de Catherine Lafaye-Lateux.

Mademoiselle Tricotin
Texte d’Alice Brière-Haquet, illustré par Célia Chauffrey
Les p’tits bérets dans la collection La tête sur l’oreiller
12,90€, 210×210 mm, 24 pages, imprimé en Espagne, 2011.
Monsieur Matuvu
Texte de Catherine Lafaye-Latteux, illustré par Alice de Page
Mazurka
13€, 200×290 mm, 32 pages, imprimé en Union Européenne, 2013.

A part ça ?

Du 16 octobre au 17 février, La Cité de l’architecture et du patrimoine (Paris) propose aux 7/12 ans des ateliers sur la période de L’Art Déco à l’occasion de l’exposition Grandir en 1925. Les enfants sont invités à choisir parmi les thèmes présentés, ensuite ils peuvent  reproduire ou inventer des motifs Art Déco à partir d’une sorte de tangram, jouer avec l’équilibre en construisant des bâtiments colorés miniatures,… Plus de renseignements sur le site de la Cité de l’architecture et du patrimoine : http://www.citechaillot.fr/fr/activites/jeune_public/ateliers/25303-couleurs_formes_et_harmonie.html

Gabriel

 

You Might Also Like

“À part ta culotte, tout est usé, tu bluffes !” (Moussy et le tas de l’Opéra)

Par 4 décembre 2011 Livres Jeunesse

Aujourd’hui je voulais vous parler de deux livres découverts à Montreuil, deux livres qui n’ont que peu de points communs sinon qu’ils parlent chacun à leur manière de l’intérêt de fabriquer les choses soit-même.

Le Père Noël a trop fait la fête et même si les lutins y mettent toute leur énergie, rien à faire… ça ne sera pas prêt à temps ! Un Monsieur lui propose une machine révolutionnaire qui va tout faire ! On y introduit la liste des enfants et les cadeaux ressortent emballés. Grâce à cette machine le Père Noël peut se séparer de ses lutins. La machine est tellement rapide qu’il va produire plus et encore plus, livrer devient donc trop difficile… heureusement Monsieur propose un Hélicar 3000. À partir de là… plus de limite, le père Noël peut faire que chaque jour devienne Noël, livrer aux enfants des jouets quotidiennement… mais est-ce la recette du bonheur ?

Je vous avais déjà parlé des éditions Les P’tits Bérets, qui avaient sortis Léontine, princesse en salopette (livre que j’ai du évoquer une fois ou deux… aheum…), ici c’est donc un album sur Noël qui aborde beaucoup de thèmes : du suréquipement (avoir besoin de toujours plus de matériel) au fait de trop gâter les enfants, en passant par les objets trop vite fabriqués qui tombent rapidement en panne. Un album bien original sur un thème complètement d’actu !

 

Moussy est une petite souris bien malheureuse. Quand ses copines s’achètent des robes de Louis Thon, des foulards Kermesse ou des ballerines Gepetto elle, elle doit garder son argent pour manger et ne peux que porter des vieux vêtements rapiécés. Heureusement grâce à un peu de malice et un bon coup d’aiguille elle va rendre folles de jalousies ses amies de l’école des petits rats.

Marianne vous avait déjà parlé des éditions Marie-Louise et de leurs livres très originaux (on les déplie et au fur et à mesure on découvre l’histoire, et à la fin on a une sorte de BD qu’on peut afficher mais Marianne l’a déjà expliqué et mieux que moi), ici donc une très jolie histoire de petite souris danseuse sur le thème du recyclage, de la mode et de l’anti consumérisme. Il y a beaucoup de modernité dans cet album tant dans sa forme que dans son graphisme, sa typo, son vocabulaire… Je me méfie souvent des choses trop modernes pour les enfants mais là ça fonctionne à fond, d’ailleurs ma fille a adoré (et elle est pressée que je termine cette chronique pour me le reprendre). J’ajouterai bien que Nathalie Infante est d’une extrême gentillesse mais vous croiriez que du coup cette chronique n’est pas objective alors que si !

 

Et puisqu’on parle de fait main, comment ne pas vous parler du très bon “C’est fait main !” de Jane Bull sorti aux éditions Langue au chat ? Pour les enfants qui aiment le tricot, la couture et la broderie c’est un album joli et pratique qui fourmille d’idées sympas qui vont de personnaliser un T-shirt à créer une pochette en tissus en passant par des caches clés très sympas ou la poupée en tissus et ses vêtements. Le livre est très bien fait et très pratique, il aborde les bases. Les créations qu’il propose sont très jolies, pas kitsch. D’après la couturière, tricoteuse que j’ai à la maison le livre est bien fait, simple idéal pour démarrer mais qu’avec un parent qui sait déjà coudre, tricoter ou broder c’est mieux (disons qu’un enfant aura du mal à tout apprendre avec juste le livre)

Les folies du Père Noël de Marie Cardouat dans la collection La tête sur l’oreiller
Les P’tits Bérets 12€90
Voir plus d’extraits : http://www.lesptitsberets.fr/pages-albums-catalogue/album-les-folies-du-pere-noel.html

Moussy et le tas de l’Opéra de Nathalie Infante
Les éditions Marie-Louise 6€
Voir plus d’extraits : http://www.leseditionsmarielouise.com/livres-enfants-decoration.html

Public pour ces deux albums : A leur lire / Lecteurs débutants

C’est fait main ! de Jane Bull
Éditions Langue au chat 10,95 €
Public : À partir de 6 ans d’après l’éditeur (mais pas seul d’après ma compagne)

———————————————————————————————————————

A part ça ?

J’ai décidé de lancer une nouvelle rubrique qui pour l’instant s’appelle “coup de projecteur” Chaque mercredi, après l’invité du mercredi, je parlerai d’un illustrateur non édité, sorte de coup de projecteur sur quelqu’un dont on risque de parler bientôt. Coup de pouce pour quelqu’un dont on aura apprécié le talent et peut être rendez-vous intéressant pour les éditeurs. Si vous êtes illustrateur et que vous n’êtes pas édité. Pour en savoir plus cliquez ici. On commence dès mercredi prochain !

Gabriel

You Might Also Like