La mare aux mots
Parcourir le tag

Yéti

Vivre ensemble

Par 2 février 2018 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, je vous propose des albums où l’on parle de vivre avec les autres, de les accepter même s’ils ne sont pas comme nous.

Le yéti et l’oiseau
de Nadia Shireen (traducteur·trice non crédité·e)
Nathan dans la collection Album Nathan
11,50 €, 221×272 mm, 32 pages, imprimé en France, chez un imprimeur éco-responsable, 2018.
Ville bleue ville jaune
Texte de Ljerka Rebrović, illustré par Ivana Pipal
Alice Jeunesse dans la collection Histoires comme ça
12,90 €, 225×313 mm, 42 pages, imprimé en Italie, 2017.
La maison des amis
Texte de Patricia Hegarty (traduit par Samuel Loussouarn), illustré par Greg Abbott
Larousse
13,50 €, 268×239 mm, 32 pages, imprimé en Chine, 2017.
Dans le square
Texte de Catherine Metzmeyer, illustré par Laurent Simon
L’élan Vert
13,90 €, 240×306 mm, 20 pages, imprimé en Chine, 2017.

You Might Also Like

Des livres… et un peu plus

Par 9 juin 2016 Livres Jeunesse, Numérique

Parfois, le livre… n’est pas qu’un livre… Il y a un petit bonus. Aujourd’hui, je vous propose des livres avec un ajout numérique et un livre avec des cubes.

Copain ?
de Charlotte Gastaut
Albin Michel Jeunesse dans la collection Histoires Animées
15 €, 175×238 mm, 22 pages, imprimé en Pologne, 2016.
Chouette !
de Léna Mazilu
Albin Michel Jeunesse dans la collection Histoires Animées
15 €, 175×238 mm, 22 pages, imprimé en Pologne, 2016.
La Fabrique à contes
Auteur.e non crédité.e, illustré par Mylène Rigaudie
Auzou
14,95 €, 210×301 mm, 12 pages, imprimé en Chine, 2016.

You Might Also Like

Cinq pépites pour un retour en fanfare

Par 1 février 2016 Livres Jeunesse

Le blog revient donc aujourd’hui. Il n’y a pas eu de chroniques ici depuis le 21 août. Alors bien sûr il y a eu le webzine, mais c’était un peu différent. Donc retour aujourd’hui avec cinq albums coup de cœur, j’avais envie de revenir avec du très bon, de très beaux ouvrages. Les cinq meilleurs albums que j’ai lu ces derniers mois.

You Might Also Like

Premier plongeon dans la bande dessinée

Par 11 avril 2015 Livres Jeunesse

Qui veut la peau du Yéti ?Humilié à l’émission de télé Pop Chef (mélange de Popstars et de Top Chef) par André Cenfrapet, un des membres du jury qui ressemble étrangement à André Manoukian, Thamer Ziva décide de se venger. Pour cela, il a besoin d’une peau de yéti qui aurait le don de procurer à son porteur une force phénoménale. La petite Frangipane, de son côté, a justement un ami yéti depuis peu, mais elle n’a pas l’intention de le laisser se faire voler sa peau sans rien dire, même s’il faut pour cela houspiller cet Abominable Homme des Neiges, qui baisse bien vite les bras.
Il paraît que je suis bon public, mais moi, une bd qui commence avec un personnage qui s’appelle André Cenfrapet (et qui cite cette célèbre phrase de Montesquieu : « ça craint, et pas que du boudin »), j’adhère immédiatement. Ou plutôt, J’ACHÈTE, puisqu’on est dans l’univers de la télé. Drôle et dynamique, elle est parfaite pour les enfants qui commencent à lire et pour tous ceux qui veulent se divertir avec une histoire pleine d’action !
Le même vu par Chez Clarabel.

Coup de foudre à l'écoleAu manoir Croquignole, on n’apprend pas les mathématiques, l’histoire ou la géographie, non, on apprend plutôt à faire des bêtises, à pousser des hurlements terrifiants, à imaginer de mauvais tours, bref, à devenir de vrais petits monstres ! En même temps, parmi les élèves, on trouve un loup-garou, une momie, un vampire ou encore un squelette, donc ça n’a rien de vraiment étonnant.
Dans le tome Coup de foudre à l’école, l’institutrice lady Cracra a encore inventé une machine terrifiante, que tous les élèves sont invités à tester : une machine à foudre ! Pour déclencher des orages terribles et faire peur aux humains. Mais cela effraie aussi beaucoup la petite sirène Coralia. Heureusement que Garou (le chanteur ?) est là pour la rassurer !
A l'attaqueDans le tome À l’attaque, l’école est envahie par des Crobes, de minuscules êtres maléfiques qui font tousser, qui bouchent le nez et donnent de la fièvre. Les Croquignoles imaginent alors mille stratagèmes pour s’en débarrasser et finissent par trouver la solution : « le plus gros pet jamais entendu au manoir » !
Je sens que commence là une belle série pour les plus jeunes : ces petits monstres qui rotent, pètent et se mettent les doigts dans le nez les feront sans aucun doute beaucoup rire ! Chaque tome, là encore parfait en première lecture, peut se lire indépendamment de l’autre : ce sont des petites histoires rigolotes et décalées, avec des illustrations pleines de détails à observer. Leurs couvertures soft-touch (c’est tout doux au toucher), cartonnées, noires avec titres fluo, en font de très jolies livres à offrir !
Des extraits sur le site de l’illustratrice.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué des ouvrages de Caroline Hüe (Au secours ! Un monstre gluant, Les tyrannosaures et C’est quoi dans ton ventre ?).

Qui veut la peau du Yéti ?
Texte de Caroline Hüe et Yves Villette, illustré par Caroline Hüe
Nathan
, dans la collection Mes premières BD
9,90€, 179×235 mm, 64 pages, imprimé chez un imprimeur éco-responsable, 2015.
Le Manoir Croquignole, Coup de foudre à l’école
Texte de Mr Tan, illustré par Camille Roy
Milan
9,90€, 170×210 mm, 54 pages, imprimé en Espagne, 2015.
Le Manoir Croquignole, À l’attaque
Texte de Mr Tan, illustré par Camille Roy
Milan
9,90€, 170×210 mm, 54 pages, imprimé en Espagne, 2015.

À part ça ?
biscotoLe Biscoto d’avril est en librairie, sur le thème… des blagues, bien sûr ! Pour un mois d’avril, c’était un passage obligé. On y trouve notamment un tuto pour faire son poisson d’avril en origami (eh oui, c’est fini les poissons pourris découpés dans un papier journal), un test pour savoir si on a vraiment le sens de l’humour (Gabriel a totalement échoué à ce test), une BD sur les dangers des centrales nucléaires et sur les bonbons faits avec de la graisse de porc (bon appétit), et des réponses d’enfants, parfois drôles, parfois attendrissantes, et parfois flippantes aussi, à la question « C’est quoi grandir ? » Pour s’informer et s’abonner, c’est !

Marie

You Might Also Like

Monstrueuse chronique !

Par 30 novembre 2012 Livres Jeunesse

Des personnages étranges, parfois effrayants (mais pas tant que ça finalement) peuplent les albums jeunesse… prenez garde !

Un jour Fantine a adopté un monstre croqueur de mais… autant vous dire qu’elle le garde précieusement ! Drôlement utile un croqueur de mais ! Quand son grand-frère lui dit qu’elle peut prendre du chocolat mais pas tous les carrés… Krokmais a mangé la dernière partie de la phrase et Fantine mange tout le chocolat, quand sa mère lui dit qu’elle peut jouer avec l’eau du bain mais attention à ne pas éclabousser on peut être sûr que la salle de bain va se transformer en piscine… Quand je vous disais que c’était pratique un croqueur de mais !

Quel bonheur de retrouver Muriel Zucher, auteur d’un des derniers romans que j’ai adoré (Le tourneur de Page), avec un ouvrage totalement différent (il y a un monde entre la dictature du Tourneur de page et ses 2 tomes de 600 pages et un album pour les petits). Son histoire de petit monstre croqueur de mais est drôle et vraiment originale, on sourit beaucoup en le lisant aux enfants, et eux adorent (pensez-donc…). L’album est illustré par la talentueuse Emilia Conesa et ses jolis collages. Elle avait déjà illustré un album que j’avais beaucoup aimé, Quand je serai grand je serai grand méchant loup sorti également chez Winioux d’ailleurs (pour l’instant j’ai adoré tous les livres sortis chez eux). Un album drôle, original et esthétique.
(le livre semble difficile à trouver… on peut en tout cas l’acheter sur le site de Winioux ici)

Marmottos est bien décidée, elle va aller seule combattre le Yéti car bon… comment hiberner avec un monstre qui passe son temps à crier ? Sur la route tout le monde lui conseille de rebrousser chemin, un yéti c’est dangereux ! Mais Marmottos est courageuse !

Connaissez-vous les histoires à dérouler des éditions Marie-Louise ? Le livre se déplie au fur et à mesure de la lecture laissant apparaitre à la fin une grande image que l’on peut afficher. L’album est plein d’humour et Nathalie Infante joue avec les sons. Elle dissémine dans son texte des petites infos sur les animaux et les saisons. Et le tout se termine par une chute amusante. Nathalie Infante illustre elle-même ses textes et j’aime ses illustrations à la fois modernes et rétro.

Les monstres c’est bien gentil mais on aimerait bien s’en débarrasser parfois… alors autant les ratatiner ! On tire un poil du menton du loup et HOP ! Il bondit ! On bombarde les dinosaures de bonbons et les voilà plein de caries, on passe la sorcière à la ratatineuse, elle fera moins sa maline ! Bref voilà comment se débarrasser enfin des monstres !

Beaucoup d’humour dans ce livre animé signé Catherine Leblanc aux textes et Roland Garrigue aux illustrations. Le côté animé du livre est drôle et original. Les enfants vont adorer ratatiner la sorcière ou faire tomber une grosse caisse en métal sur un monstre. Catherine Leblanc a une vraie plume et même dans un sujet comme celui-ci, sur un livre animé, elle sait mettre de la poésie, jouer avec les mots. On va enfin savoir comment se débarrasser des pirates, des dinosaures, des fantômes et autres monstres effrayants !

Paolo est un monstre malheureux depuis que Paola est partie, sa vie n’a plus de sens, il est perdu. Un de ses congénères veut remettre de la joie dans la vie de Paolo, le faire redevenir ce qu’il est… un monstre ! Il lui cherche une occupation… et si Paolo mangeait un chat ou faisait peur aux petites filles ?

Voilà un album très très drôle. En le lisant avec ma fille on s’est vraiment amusé, le genre d’album où l’on ne peut s’empêcher de prendre des intonations en le lisant, provocant l’hilarité des enfants… faut dire que Paolo est un sacré personnage. Nicolas Gouny a vraiment du talent, tant au niveau graphique que du texte, son héros est irrésistible. Le genre de personnage, un poil anti-politiquement correct, que les enfants adorent. Les illustrations sont très épurées mais parfois un petit détail se cache. Bref vous l’aurez compris, j’adore cet album, j’adore ce genre d’humour.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué…
– d’autres livres de Muriel Zürcher : Le tourneur de page, Tome 2 : Vers l’inconnu, Le tourneur de page, Tome 1 : Passage en Outre-Monde et La perle volée (retrouvez aussi notre interview de Muriel Zürcher).
– un autre livre illustré par Emilia ConesaQuand je serai grand je serai grand méchant loup.
– d’autres livres de Nathalie Infante : Moussy le petit tas de l’opéra et Une drôle de fourmilière (retrouvez aussi notre interview de Nathalie Infante).
– d’autres livres de Catherine Leblanc : Le goût d’être un loup, Les petites personnes, Au revoir, bonjour, Lulu et Moussu et Ah ! Si j’étais président ! (Retrouvez également notre interview de Catherine Leblanc).
– d’autres livres de Nicolas GounyLa vérité sort toujours de la bouche des enfantsMeuh non ! Y’a pas que les vaches qui pètent qui polluent la planète !, Il était une fois… un papillon, Jérôme, Amédée et les girafes et Poulp’ombre.

Krok mais
de Muriel Zürcher, illustré par Emilia Conesa
Winioux
12€, 235×235 mm, 32 pages, imprimé en Italie
Marmottos seule contre le yéti
de Nathalie Infante
Les éditions Marie-Louise
6€, 160×120 mm plié, imprimé en France
Comment ratatiner les méchants
de Catherine Leblanc, illustré par Roland Garrigue
P’tit Glénat dans la collection Vitamine
14,50€, 196×218 mm, 14 pages, imprimé en Chine
Paolo !
de Nicolas Gouny
Frimousse dans la collection Maxi’boum
15€, 237×306 mm, 28 pages, imprimé en Malaisie

A part ça ?

Quand on parle de monstres… je pense à Tious !

Gabriel

You Might Also Like