Zoo | La mare aux mots
La mare aux mots
Parcourir le tag

Zoo

Deux chouettes bestioles

Par 31 octobre 2017 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, deux beaux albums qui ont pour personnage principal un animal hors du commun. Le premier est la mystérieuse grenouille fantôme (oui, vous avez bien lu) et la seconde est Nénette, orang-outan ayant coulé des jours paisibles au Jardin des plantes.

Grenouille fantôme
de Ohara Hale
La Pastèque
14 €, 180 x 230 mm, 40 pages, imprimé en Asie, 2017.
La Retraite de Nénette
de Claire Lebourg
L’école des loisirs
13,50 €, 246 x 156 mm, 60 de pages, imprimé en Italie, 2017.

You Might Also Like

On s’échappe ?

Par 22 mai 2017 Livres Jeunesse

Des enfants qui s’ennuient, un homme lassé par son quotidien et un ours en cage, aujourd’hui les héros et les héroïnes de nos histoires ne rêvent que d’une chose : s’échapper !

Carl et Elsa s’échappent
Texte de Jenny Westin Verona (traduit par Marie Valera), illustré par Jesús Verona
Cambourakis
14 €, 225×305 mm, 32 pages, imprimé en Lettonie, 2017.
La valise d’Osvaldo
Texte d’Emma Anticoli Borza, illustré par Alessandra Vitelli
Versant Sud dans la collection Les pétoches
14,90 €, 230×285 mm, 40 pages, lieu d’impression non indiqué, 2017.
C’est l’histoire d’un ours
Texte de Dominique Demers, illustré par Geneviève Després
Dominique et compagnie
15,70 €, 260×260 mm, 32 pages, imprimé en Chine, 2016.

You Might Also Like

Effet de mode, fuite du zoo et musiciennes de pacotille

Par 10 août 2015 Livres Jeunesse

C'est chicTous les jours, il avait le même discours, il répétait sans cesse le nom des objets qu’il avait en vente. Boutons dorés, baignoire à bulle ou cornet à pistons. Mais personne ne voulait de ses trésors, tout le monde était déjà suréquipé. Sauf qu’un jour, sans doute à cause de la chaleur, il se trompa. Il proposa des chaussures à café, des chapeaux sacs ou même des aspirateurs de compagnie. Là, forcément, les gens s’arrêtèrent et mieux encore, ils lui achetèrent ses objets !
C’est chic ! de Marie Dorléans est une belle critique de notre société. Si un objet est original (même s’il n’a pas d’utilité), il attire et surtout si tout le monde achète, forcément on achète (la fameux truc de vouloir être original en faisant comme tout le monde…) ! On y parle donc des modes, de la société de consommation et de l’effet mouton. Les illustrations de Marie Dorléans sont délicates et pleines d’humour.
Un album plein d’humour, mais avec une vraie critique du comportement mouton de nos concitoyens.
Le même vu par Le cabas de Za, La soupe de l’espace et Chez Clarabel.

Poudre d'escampette au jardin des plantesC’est jour de carnaval. Au Jardin des Plantes où les animaux vivent prisonniers il se passe une chose folle : Noah, le gardien, a oublié de fermer la porte de l’enclos de Groucho et Vadim, les deux ours. Ceux-ci en profitent pour sortir et comme tout le monde est déguisé, ils passent inaperçus.
Oh que j’aime ces albums où les animaux des zoos s’enfuient, tout comme on aimerait ouvrir la cage aux oiseaux comme le proposait Pierre Perret (et même si ça serait un fiasco car souvent ces animaux sont nés pour être exploités et ne peuvent plus vivre dans la nature, la seule façon de faire avancer les choses étant de ne plus donner d’argent à ce genre d’endroit). Nos deux ours vont réussir à s’enfuir… et ils ne seront peut-être pas les seuls !
Un très bel album sur la liberté avec de superbes illustrations d’Anne Hemstege.

Les soeurs ramdamAttention, bouchez vos oreilles, voilà que s’avancent les sœurs Ramdam ! Thelma et Louise adorent jouer de la musique… mais on aime un peu moins les écouter… Chaque fois, c’est pareil, dès qu’elles commencent à jouer, les gens fuient ! Mais si ça se trouve, quelqu’un peut apprécier leur mélodie…
Les sœurs Ramdam est un album hilarant de Françoise de Guibert et Ronan Badel. Deux sœurs irrésistibles (surtout grâce aux illustrations) qui vivent au Far West et qui jouent de la musique comme personne… et c’est tant mieux !
Un album bourré d’humour avec de magnifiques illustrations.
Les mêmes vus par Enfantipages, Chez Clarabel et Le tiroir à histoires.

C’est chic !
de Marie Dorléans
Seuil Jeunesse
13,50€, 226×293 mm, 28 pages, imprimé en France, 2015.
Poudre d’escampette au jardin des plantes
Texte de Didier Lévy, illustré par Anne Hemstege
Sarbacane
15,50€, 243×325 mm, 28 pages, imprimé en France, 2015.
Les sœurs Ramdam
Texte de Françoise de Guibert, illustré par Ronan Badel
Thierry Magnier
12,50€, 167×215 mm, 40 pages, imprimé au Portugal, 2015.

You Might Also Like

Direction Paris !

Par 6 juin 2015 Livres Jeunesse

mme eiffelEiffel, un jeune ingénieur, filait le parfait amour avec Cathy. Parce qu’elle aimait découvrir le monde, il construisait des ponts, des gares et des observatoires. Mais un matin, Cathy dû rester au lit. La jeune fille était malade, elle ne pouvait plus voyager. Eiffel eut une idée pour que son aimée continue à voir du pays.
Alice Brière-Haquet et Csil signent un album extrêmement tendre et poétique. On parle ici d’amour et tout ce qu’on est capable de faire pour la personne aimée, on parle aussi de la maladie. Alice Brière-Haquet imagine une raison poétique à la création de la tour Eiffel. Comme d’habitude, les illustrations de Csil sont d’une extrême délicatesse et d’une infinie poésie. Csil a vraiment un univers à part, un univers où l’on aime aller se perdre.
Un très bel album sur l’amour.
Le même vu par Enfantipages et Maman Baobab.

Igor et Souky à la tour EiffelLe père d’Igor doit reprendre son travail à plein temps, fini les mercredis après-midi passés ensemble. Pourtant il le lui assure, les mercredis resteront spéciaux, il visitera un monument de Paris chaque semaine. Et cette semaine, on commence par la tour Eiffel ! Le père d’Igor en profitera pour lui présenter quelqu’un qui compte beaucoup dans sa vie.
En dehors du fait que cet album est un très bon documentaire sur la tour Eiffel, c’est un super album. Donc déjà parce que les données documentaires sont intéressantes et intégrées dans une histoire (ce n’est donc pas lourd à lire), ensuite parce que le récit parle, en arrière-plan, de choses particulièrement intéressantes : un père qui passe du temps avec son fils (c’est assez rare en littérature jeunesse pour le signaler), la rencontre avec la nouvelle amoureuse du père (il n’est jamais dit s’il est divorcé ou veuf, la mère n’est pas évoquée), la rencontre avec une fille de son âge qui va partager sa vie (la fille de l’amie du père)… Enfin, parce que les illustrations de Sandrine Bonini sont magnifiques.
Entre album et documentaire, Igor et Souky à la tour Eiffel est un très bel album qu’on aurait tort de résumer à « un livre sur la tour Eiffel ».
Le même vu par Un livre dans ma valise et par Enfantipages.

igor et Souky au zoo de ParisLe vendredi suivant, c’est au zoo de Vincennes que se rendent Igor et Souky (surnommée Souky-je-sais-tout). Étant personnellement résolument anti-zoo j’ai été forcément moins touché par cet album (qui fait la publicité du lieu), mais on est ravi de retrouver nos deux héros, la plume de Sigrid Baffert et les belles illustrations de Sandrine Bonini.
D’autres aventures d’Igor et Souky sortiront bientôt.

ParisSavez-vous qui a fondé Paris, depuis quand est-elle la capitale de la France, combien de ponts enjambent la Seine ou encore quand a été construit le métro ? Vous êtes-vous déjà demandé s’il y avait beaucoup de rats à Paris, quand sont lavées les rues où il y a beaucoup de voitures ou si les cloches de Notre-Dame de Paris sonnaient ? Vous aurez les réponses à toutes ces questions (et plus encore) dans Question ? Réponses ! Paris.
Ici, c’est vraiment un documentaire. Richement illustré, tout est abordé à auteur d’enfants (dès 4 ans d’après l’éditeur). Le côté question/réponse fait que ce n’est jamais pénible à lire et même les adultes apprennent plein de choses (vous savez, vous, où se situe la plus vieille maison de Paris et quelle est la station de métro la plus profonde ?)
Un documentaire très intéressant sur Paris.

Lily mène l'enquètePour finir, on joue ! Lily est à Paris, sur les toits cinq chats gris se promènent… Encore faut-il les trouver ! À Montmartre, un seul peintre a fait un portrait fidèle de Lily… mais lequel ? Direction Barbès maintenant, Lily veut trouver un boubou, un djembé et un ananas… mais quelles sont les boutiques qui en vendent ?
Après avoir fait le tour du monde, voilà que Lily fait le tour de Paris. Même principe que dans l’album précédent, c’est un cherche et trouve (avec même un côté « livre dont vous êtes le héros »). Les illustrations de Peggy Nille fourmillent de détails. Elle fait en sorte que les enfants s’amusent à chaque page, variant les jeux.
Un très bon (et très bel) album-jeux pour découvrir Paris et ses quartiers les plus célèbres.

Quelques pas de plus…
Les livres que nous avons chroniqués sur Paris sont regroupés ici.
Nous avons déjà chroniqué des ouvrages d’Alice Brière-Haquet (La princesse qui n’aimait pas les princesLe chat d’Elsa, Pouce !, Le petit prinche, Le bonhomme et l’oiseau, Rouge !Mon voyage en gâteau, MélinaPierre la Lune, Mademoiselle Tricotin, Une vie en bleu, Aliens mode d’emploi, Dis-moi l’oiseau, Le peintre des drapeaux, Paul, A quoi rêve un pissenlit ? et Perdu !), de Csil (Le vilain défaut, 55 oiseaux, C’est la mienne, Paul et Rien qu’une fois), de Sigrid Baffert (La fille qui avait deux ombres et Halb, l’autre moitié), de Sandrine Bonini (Les quatre voeux, Le zoo des légumes et Petits contes des 1001 nuits) et de Peggy Nille (Petites bêtes et gros animaux, Perce-Neige et les trois ogressesLily cherche son chat, Mon cher petit coeur, La Princesse Optipois, Le petit oiseau au grain de blé, Le voleur de lune, Le Petit Chaperon Rouge, Les amoureux du ciel, Le nom du diable et Contes d’un autre genre). Retrouvez nos interviews d’Alice-Brière Haquet et de Peggy Nille.

Mme Eiffel
Texte d’Alice Brière-Haquet, illustré par Csil
Frimousse
16 €, 205×305 mm, 26 pages, imprimé en Slovénie, 2015.
Igor et Souky à la tour Eiffel
Texte de Sigrid Baffert, illustré par Sandrine Bonini
Les éditions des éléphants dans la collection Les mercredis d’Igor et Souky
11€, 175×230 mm, 40 pages, imprimé en France, 2015.
Igor et Souky au zoo de Paris
Texte de Sigrid Baffert, illustré par Sandrine Bonini
Les éditions des éléphants dans la collection Les mercredis d’Igor et Souky
11€, 175×230 mm, 40 pages, imprimé en France, 2015.
Question ? Réponses ! Paris
Textes de Jean-Michel Billioud, illustrés par Vincent Desplanche
Nathan dans la collection Questions ? Réponses !
6,80 €, 220×250 mm, 32 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2015.
Lily mène l’enquête à Paris
de Peggy Nille
Nathan
13,90 €, 269×321 mm, 32 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2015.


Gabriel

You Might Also Like

Un tigre et des lions

Par 9 avril 2015 Livres Jeunesse

Ne chatouille jamais un tigreZélie est une petite fille du genre qui ne tient pas en place, jamais à une bêtise près. Forcément, lors d’une sortie au zoo c’est la première qu’il faut surveiller ! Sa maîtresse passe son temps à lui crier de ne pas toucher au serpent, de ne pas exciter les éléphants, de ne pas taper sur les tortues et SURTOUT de ne JAMAIS chatouiller les tigres. Sauf que forcément, du coup, ça la démange !
Même si j’ai toujours autant de mal avec les albums montrant des animaux dans un zoo, Pamela Butchart et Marc Boutavant signent un album drôle et original. Zélie est un personnage comme on les aime (dans les histoires en tout cas). Une forte tête, un enfant avec du caractère et la double chute est vraiment pleine d’humour. La grande taille de l’album permet de mettre en valeur les belles planches de Marc Boutavant (d’autant plus que la page centrale se déplie nous offrant une illustration de près de 80 cm de long !).
Un album plein d’humour pour se rappeler qu’il ne faut SURTOUT pas chatouiller un tigre.
Le même vu par Enfantipages, Les lectures de Liyah, Sous le feuillage et Butiner de livres en livres.

je suis un lion Il s’avance quand tout à coup, sa route est barrée par un animal. Forcément, ça le dérange et ce n’est pas à lui de faire un détour, le gêneur n’a qu’à se pousser… sauf qu’il ne bouge pas ! Visiblement, il ne sait pas à qui il a affaire !
Difficile de vous raconter Je suis un lion sans vous dévoiler le principal gag de l’histoire (en même temps, il vous restera une chute finale hilarante), le lion de l’histoire est un canard. Un canard qui ne comprend pas qu’on n’ai pas peur de lui vu qu’il est, d’après lui, un lion. Les dialogues sont particulièrement savoureux et je n’avais pas ri autant en lisant un album depuis bien longtemps.
Un petit bijou d’humour, un album tout simplement hilarant.

je peux volerSorti dans la même collection (et d’Antonin Louchard également), Je veux voler nous raconte l’histoire d’un petit oiseau qui aimerait bien que son papa s’occupe un peu de lui et lui apprenne à voler. Sauf que son papa est bien trop occupé !
Là aussi, c’est drôle, mais c’est surtout tendre. Le héros de l’histoire est tout simplement irrésistible.

 

Les mêmes vu par Enfantipages et Les lectures de Liyah.

Le CrocolionIl y a le lion, mais il y a encore plus méchant. Un animal même plus méchant que le crocodile… c’est le crocolion ! Un animal mi-lion, mi-crocodile. Et il a une bonne raison d’être méchant !
On retrouve à nouveau Antonin Louchard avec cet album sorti il y a deux ans et qui est déjà devenu un classique ! En s’inspirant de la blague du crocolion (si vous ne la connaissez pas, je ne vous dis pas la chute), qui avait déjà inspiré Greg Mac Gregor (Le crocolion, à l’école des loisirs), il nous raconte une histoire pleine d’humour sur la complicité père/fils.
Encore un album plein d’humour signé Antonin Louchard.
Le même vu par Chez Clarabel, Un petit bout de bib(liothèque) et Des livres, etc..

comment cacher un lion à mamieIris vit maintenant avec son lion. Elle ne le cache plus ! Sauf qu’aujourd’hui sa grand-mère arrive et il risque de la terrifier alors c’est reparti pour cacher le lion… et ce n’est toujours pas si facile ! Mais si Mamie avait un secret elle aussi ?
On retrouve les héros de Comment cacher un lion (album primé et nominé dans des prix de littérature jeunesse) dans ce nouvel opus. On pourrait craindre la déclinaison sans intérêt, mais Helen Stephens a réussi à introduire de nouveaux personnages et une nouvelle intrigue. Il y a du suspense dans Comment cacher un lion à Mamie, mais il y a surtout de l’humour et beaucoup de tendresse.
La suite savoureuse d’un album qu’on avait beaucoup aimé.
Le même vu par Enfantipages et Parfums de livres.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué des ouvrages de Marc Boutavant (Polka et Hortense, la grande aventure, Chien Pourri à l’école, Chien Pourri à la plage, Chien Pourri, Mon copain Bogueugueu, Bogueugueu est amoureux et Edmond la fête sous la lune) et d’Antonin Louchard (Cékicékapété ?, La planète de la petite bête et La chanson de la Petite Bête).

Ne chatouille jamais un tigre
Texte de Pamela Butchart, illustré par Marc Boutavant
Nathan dans la collection Album Nathan
14,90 €, 270×270 mm, 32 pages, lieu d’impression non indiqué, 2015.
Je suis un lion
d’Antonin Louchard
Seuil Jeunesse
8,90 €, 180×180 mm, 40 pages, imprimé en France, 2015.
Je veux voler
d’Antonin Louchard
Seuil Jeunesse
8,90 €, 180×180 mm, 40 pages, imprimé en France, 2015.
Le crocolion
d’Antonin Louchard
Éditions Thierry Magnier
12,80 €, 186×216 mm, 26 pages, imprimé en Italie, 2013.
Comment cacher un Lion à Mamie
Texte d’Helen Stephens (traduit par Rémi Stefani)
Casterman dans la collection Les albums Casterman
13,95 €, 256×281 mm, 30 pages, imprimé en Chine, 2015.

À part ça ?

Téléchargez l’abécédaire des auteurs et illustrateurs jeunesse offert par La Charte.

Gabriel

You Might Also Like