La mare aux mots
Parcourir le tag

11 septembre 2001

La ville

Par 27 septembre 2013 Livres Jeunesse

La ville est pleine de gens
La ville est pleine de méchants
La ville est pleine de bruit
La ville est pleine de cris
La ville est pleine de flics
La ville est pleine de trafic
La ville est pleine de tueurs
La ville est pleine de voleurs
Mais qu’est-ce que ça peut faire
Il n’y a que la ville pour me plaire
Oh ! Qu’est-ce que ça peut faire
Juste la ville
La ville, Daniel Darc

et toute la ville s'éveilleLa ville et ses chantiers, la ville et ses voitures, la ville qui pleure parfois, la ville avec ses métro et ses oiseaux, la ville qui change suivant les saisons, suivant les moments de la journée, la ville où il se passe tout le temps quelque chose, la ville qui ne s’arrête jamais, la ville…

Et toute la ville s’éveille est un très bel album sur la ville sorti chez Balivernes. Marjorie Béal a illustré le texte de Laurie Cohen de façon très graphique, un petit peu comme des pictogrammes. Parfois sombres, parfois très lumineuses, parfois épurées, parfois chargées ses planches nous font assister au grand bal de la ville et surtout à la vie qui s’y déroule. L’objet est lui-même très beau avec sa couverture mate veloutée (on m’a dit que ça s’appelait soft touch) par endroit, vernie à d’autres. Un très bel album.
Des extraits en ligne ici.
Le même vu par Parfums de livres.

Les Oiseaux Blancs de ManhattaIl fait beau sur la ville, c’est l’automne. Elle est dans un taxi. Le taxi s’arrête et elle monte dans une très haute tour de Manhattan. Quand soudain un terrible choc et toute la vie, toute la ville est bouleversée. Changée. Le ciel n’est plus aussi bleu. Des milliers d’oiseaux s’envolent des tours.

Xavier Armange signe, avec Les oiseaux blancs de Manhattan, un magnifique album sur un événement qui a marqué nos mémoires à tous. Avec beaucoup de poésie et de pudeur il nous parle du drame et de l’espoir, Les oiseaux blancs de Manhattan n’est pas un album sombre, malgré l’horreur dont il parle (jamais dite clairement, jamais vraiment montrée), c’est même un album qui se termine sur une page très lumineuse, portée d’espoir. Un magnifique album pour se souvenir.
Des extraits en ligne ici.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué des livres de Laurie Cohen (Ma maison du bout du monde, Est-ce que vous m’aimerez encore… ?, Dans le ventre de maman et Ma voisine est une sorcière), Marjorie Béal (Mes deux papas, Ma maison du bout du monde et La fabrique extraordinaire) et de Laurie Cohen et Marjorie Béal (Si petit et Si grand).

Et toute la ville s’éveille
Texte de Laurie Cohen, illustré par Marjorie Béal
Balivernes Éditions dans la collection Calembredaines
14€, 210×300 mm, 48 pages, imprimé en Belgique, 2013.
Les oiseaux blancs de Manhattan
de Xavier Armange
Rêves bleus dans la collection Livres enfant pour les grands
15€, 240×320 mm, 40 pages, lieu d’impression non indiqué, 2013.

A part ça ?

Connaissez-vous le site collaboratif pour les enseignants du primaire kilikili.fr ? Si vous êtes enseignant allez y faire un tour c’est une mine ! Et allez y apporter votre grain de sel (c’est le but d’un site collaboratif !). Bonne lecture !

Gabriel

You Might Also Like

Secured By miniOrange