La mare aux mots
Parcourir le tag

Abécédaire

De Paris à Londres et de Londres à Paris

Par 27 mars 2015 Livres Jeunesse

paris s'envoleComme elle s’ennuie, la tour Eiffel décide de s’enfuir, de s’envoler. De là-haut, elle voit la Seine, l’Opéra, les grands magasins… Que c’est beau Paris vu d’en haut !
Alors on pense forcément à La tour Eiffel a des ailes de Mymi Doinet (chroniqué ici) à la lecture de Paris s’envole, mais ici ce n’est pas l’histoire qui nous marque le plus, ce sont les superbes planches d’Hélène Druvert avec des découpes laser (comme les albums d’Antoine Guilloppé qui sortent également chez Gautier Languereau). Un très beau travail graphique qui en fait un bien bel objet.
Un beau livre qui évoque la belle ville de Paris.
Des extraits des illustrations sur le site d’Hélène Druvert.

SaperlipopetteLa reine sort de son palais quand tout à coup le vent lui arrache son chapeau ! Vite, les soldats de sa garde accourent, il faut rattraper le couvre-chef de Sa Majesté ! Mais le vent est fort et il faut courir à Trafalgar Square, à la tour de Londres sur Big Ben ou encore au palais de Kensington !
Là encore, on découvre une ville avec un album très esthétique. Là, c’est en plus plein d’humour. Les principaux monuments londoniens sont évoqués, on court dans la capitale anglaise.
Un bel album avec de l’humour so british.
Le même vu par Maman Baobab.

Paris de A à ZRetour à Paris, la ville qui, comme l’indique la préface de Paris de A à Z, ne contient pas que 5 lettres, mais bien 26 ! Ainsi à la lettre A on va retrouver Alice qui attend l’Autobus devant l’Arc de triomphe, à la lettre B Barnabé est à Beaubourg pour déguster une Baguette…
Très bonne idée que cet abécédaire de Paris, mais j’avoue ne pas avoir accroché aux illustrations et surtout, puisqu’on s’adresse aux enfants, sur le manque de réalisme concernant les lieux. Mais comme ce genre de choses, c’est vraiment une histoire de goût, je vous invite à vous faire votre propre opinion !
Un abécédaire parisien pour réviser l’alphabet et les monuments de la capitale.
Des extraits sur le site de l’éditeur.

Quelques pas de plus…
Les livres que nous avons chroniqués sur Paris sont regroupés ici et une chronique sur Londres .
Nous avons déjà chroniqué des livres d’Hélène Druvert (Le petit théâtre de Casse-Noisette) et Amélie Falière (La piscine, Moi je, Le petit-déjeuner et Qu’est-ce qui mijote dans ma marmite à mots ?).

Paris s’envole
d’Hélène Druvert
Gautier Languereau
18 €, 210×280 mm, 34 pages, imprimé en Chine, 2014.
Saperlipopette mon chapeau !
de Steve Anthony (traduit par Sophie Koechlin)
Gautier Languereau
14 €, 260×273 mm, 32 pages, imprimé en Chine, 2014.
Paris de A à Z, de l’arc de triomphe au zoo
d’Amélie Falière
Parigramme
12 €, 206×207 mm, 54 pages, imprimé en UE, 2015.

À part ça ?

Londres en familleComme on parlait de Londres dans la chronique, et si l’on profitait pour aller visiter la capitale britannique pendant les grands week-ends de mai ? Et pour ça, il nous faut un guide. Graine², une super maison d’édition qui édite, entre autres, des guides de voyage pour enfant, vient de sortir Londres en famille, un guide écrit avec deux blogueuses qui connaissent bien la ville et qui nous donnent des conseils. Hébergement, restauration, monuments à visiter, mais aussi conseils pratiques, plans… on est certains, grâce à ce guide, de ne pas s’ennuyer (et de ne pas dormir dans la rue !). Les conseils qui y sont données nous proposent des adresses sympas, pas toujours connues (et pas forcément les boutiques à touristes). Le petit plus famille : pour chaque endroit à visiter, on nous indique à partir de quel âge la visite est conseillée. Pratique ! En plus, Londres en famille a une maquette claire, esthétique, pratique. Enfin un guide pratique et sympa pour visiter Londres, quelque soit votre budget !
Dans la même collection (mais pas testé), New York en famille (et bientôt Barcelone).
Londres en Famille, auteur non indiqué, Graine², 12,90 €.

LondresEntre le carnet de voyage et le documentaire, Londres de Jason Brooks est un grand album sorti en France chez Larousse. L’auteur nous parle de son Londres. Architecture, nourriture, anecdotes, citations, croquis, dessins… Le livre foisonne de choses à lire, à regarder. Même si j’avoue ne pas être très fan de la plupart des illustrations du livre (des croquis qui m’ont fait penser à ceux que l’on voit chez les coiffeurs pour présenter les coupes), voilà un ouvrage que j’ai trouvé plutôt agréable à parcourir.
Londres, de Jason Brooks (traduit par Caroline de Hugo), 24,90 €, Larousse, 2015.

Gabriel

You Might Also Like

La chronique numérique: L’humanisme contre la barbarie

Par 11 janvier 2015 Livres numériques, Numérique

Cette semaine, les mots me manquent. Difficile de parler de jeux ou de spectacles… Alors aujourd’hui, cela sera une chronique un peu spéciale, et un peu sérieuse, avec deux applis, pour les enfants, pour nous, qui mettent en lumière la pensée de deux grands humanistes qui avaient, « pour cri de guerre : raison, tolérance, humanité », pour reprendre les mots de Condorcet. Parce que c’est aussi et surtout cela que nous devons transmettre à nos enfants.

CandideVoltaire écrit Candide en 1758, en pleine guerre de Sept Ans. Le conte philosophique fut publié, de façon anonyme, l’année suivante. Son interdiction immédiate dans plusieurs pays n’empêche pas son succès. Dix-sept éditions rien que pour l’année 1759. Aujourd’hui, la BNF publie une édition numérique passionnante de Candide.
L’histoire, en deux mots, pour vous rafraîchir la mémoire : Candide est un jeune garçon qui vit auprès du baron Thunder-ten-tronckh, en Westphalie. Il reçoit l’enseignement de maître Pangloss, un philosophe qui lui enseigne que leur monde est le meilleur possible. CandideCette utopie vole en éclats le jour où, après un baiser donné à la fille du baron, Cunégonde, il est chassé de ce « paradis ». Commence alors pour Candide un voyage initiatique au cours duquel il va découvrir la cruauté, la guerre, et les bassesses humaines. Jeune naïf, Candide ne cessera d’être chassé, corrigé, poursuivi, et provoquera, sans le vouloir, catastrophe sur catastrophe. Mais il n’abandonnera jamais l’objet de sa quête, Cunégonde, et, à travers elle, se révélera à lui-même.
CandideÇa marche comment ? L’appli de la BNF se divise en trois parties. La première, « Le Livre », est constituée du texte des trente chapitres du conte. On peut le lire ou l’écouter dit par Denis Podalydès. Un clic sur l’écran fait s’afficher le texte enrichi : certains mots apparaissent dans différentes nuances de bleu, d’autres sont signalés par un signe dans la marge du texte. Les astérisques donnent accès à des définitions de mots ou expressions difficiles (avec deux modes possibles : découverte pour des définitions courtes et simples, et recherche pour un approfondissement), Candideles « c » renvoient à des fiches thématiques (« femme », « amour »), les phrases en bleu foncé signalent les variantes du texte, tandis qu’un clic sur les mots en bleu clair ouvre une fenêtre fournissant des informations sur les personnages et les lieux. Dans les marges, des vignettes de dessins et de gravures anciennes illustrent certains passages du texte. La deuxième partie, « Le Monde », présente une carte géographique des voyages de Candide. Chaque lieu est rattaché à une thématique qui comprend une analyse, un album d’images, une bibliographie, ainsi qu’un entretien filmé avec des chercheurs, écrivains, philosophes (Michel Le Bris, Alain Finkielkraut, Martine Reid et Georges Vigarello). CandideDernière partie de l’appli, « Le Jardin », dans laquelle le lecteur a accès à des arbres de la connaissance. Chacun d’eux porte sur un thème, l’esclavage, la religion, le corps, l’ironie, et offre un développement de la thématique à travers images, extraits du texte, entretiens, analyses. Il est aussi possible de créer son propre arbre de la connaissance et de le partager avec les autres lecteurs.
Et j’en pense quoi ? Indispensable pour qui veut découvrir la pensée de Voltaire, et plus largement le Siècle des Lumières ! Les différents niveaux de lecture possibles, son aspect ludique, font de cette appli un outil utilisable par tous. CandideLes plus jeunes, qui pourraient être rebutés par un livre en apparence sérieux, pourront s’en servir pour entrer dans ce récit captivant. Parce que Candide est un texte rythmé par des aventures à toutes les pages, des rebondissements, une écriture de l’ironie et de la liberté qui stimule et donne à penser. La lecture de Denis Podalydès est remarquable. La navigation dans le texte est fluide, les thématiques abordées diverses et traitées de manière très attractive. Les passerelles entre les différentes sections de l’appli font que, de branche en branche, on peut se promener dans ce jardin de longs moments, en picorant à droite à gauche. Ce dépoussiérage de Candide était ambitieux, il est vraiment réussi. Vivifiant !

ABCD'ErasmeRemontons dans le temps pour visiter le « prince de l’humanisme » et ses Adages. ABCD’Érasme, résultat d’une collaboration entre Les Belles Lettres et Poésies industrielles, est un abécédaire pour les petits et pour les grands.
Les Adages sont un recueil d’adages grecs et latins compilés et commentés par Érasme, humaniste hollandais de la Renaissance et ardent défenseur des libertés. La première édition date de 1500 et regroupait 820 adages. Devant le succès de l’ouvrage, Érasme continua son œuvre de compilateur jusqu’à atteindre 4 151 adages (dans l’édition de 1536) et en fit le reflet de ses réflexions : opposition à la guerre, défense de la dignité et de ABCD'Erasmel’émancipation intellectuelle des femmes, critique du fanatisme, de la superstition, défense du libre arbitre, éloge du cosmopolitisme. Subversifs, ils ne pouvaient qu’être mis à l’Index. Ce qu’ils furent dès 1559, et… jusqu’en 1900 !
Ça marche comment ? Sous chaque lettre de l’alphabet (sauf le W), se cache un adage, soit vingt-cinq au total. On clique sur la lettre et s’affichent une illustration animée et interactive, l’adage original en français et en latin et une transposition. Sur le côté gauche de l’écran, plusieurs options sont possibles. L’icône de la chouette affiche une explication plus complète de l’adage. L’icône de la couronne de laurier permet d’exercer son latin : chaque mot latin apparaît en une couleur, couleur qui est réutilisée pour les mots ABCD'Erasmeconcordant en français. L’icône du gramophone permet d’entendre la lecture de l’adage (en français ou en latin) ; celle du livre ouvert de consulter la liste des auteurs grecs et latins des adages originaux. Un carré noir avec des lettres permet de revenir au sommaire, une enveloppe de partager sur les réseaux sociaux.
Et j’en pense quoi ? Un abécédaire vraiment original à partager et à utiliser de mille façons. On y apprend par exemple l’origine de l’expression « l’ombre de l’âne » pour parler des choses insignifiantes. Je ne résiste pas à vous raconter l’histoire : lors d’un procès, Démosthène remarqua que les juges bavardaient entre eux et n’écoutaient plus sa défense. Il leur conta alors une histoire, celle d’un jeune homme qui avait loué un âne pour faire le voyageABCD'Erasme d’Athènes à Mégare. Terrassé par la chaleur, il fit une pause et s’assit sous l’âne pour profiter de son ombre. Mais l’ânier le chassa prétextant qu’il avait loué l’âne et non pas son ombre. Après une forte altercation, ils décidèrent de recourir à la justice. À ce moment de l’histoire, les juges étaient tout ouïe. Et Démosthène quitta la tribune : « Il vous plaît d’entendre une histoire sur l’ombre de l’âne, mais cela vous ennuie d’entendre la cause d’un homme qui risque sa vie ? » C’est drôle, poétique, pédagogique, cette appli a tout pour plaire. La mise en page et les illustrations sont magnifiques et d’une grande élégance. Une belle façon de découvrir Érasme et les débuts de l’humanisme.

Candide ou l’Optimisme
Voltaire
BNF/Orange/Voltaire Foundation
Prix constaté : gratuit (Apple).
ABCD’Érasme
Érasme
Les Belles Lettres/Poésies industrielles
Prix constaté : gratuit (Apple).


À part ça ?
Je vous laisse sur une phrase de Voltaire, tirée de son dictionnaire philosophique : « On entend aujourd’hui par fanatisme une folie religieuse, sombre et cruelle. C’est une maladie qui se gagne comme la petite vérole. » Et sur Balablok, un petit court-métrage d’animation de Bretislav Pojar datant de 1972, Grand Prix du court-métrage au Festival de Cannes de 1973 :

Erica

You Might Also Like

Pour les plus petits

Par 14 novembre 2014 Livres Jeunesse

Une nouvelle sélection de livres pour les tout-petits, des livres cartonnés ou en tissus, qu’ils peuvent malmener. Et l’on commence par deux coups de cœur.

Mon imagier apres la tempeteMon imagier après la tempête est une petite merveille d’humour ! Bon par contre disons le tout de suite, ça fera surtout rire les enfants plus grands et les parents, mais les tout-petits vont aimer les illustrations d’Éric Veillé. Ici, le principe est simple, entre la page de gauche et la page de droite il s’est passé un truc. Par exemple avant la tempête on a un seau, un parasol, un bateau à voile ou encore une glace et page de droite, après la tempête, on a une flaque, on ne voit plus qu’un morceau du parasol en bord de page, le bateau à voile est devenu un bateau à poil (son occupant ayant perdu sa serviette) et la glace est par terre et donc on a une grimace de l’enfant pas content. On va aussi trouver un imagier avant et après l’éléphant (le gâteau, le château, la poire… deviennent splish, splouch ou compote), un imagier avant et après la cantine (la pomme est devenue un trognon, le pain, des miettes et la purée d’épinard… de la purée d’épinard…). Bref c’est vraiment bourré d’humour, ici on est super fans (autant Suzanne 17 mois, Augustine 6 ans que Gabriel 37 ans).

AbécédaireOn aime beaucoup les imagiers gigognes de Xavier Deneux, avec Abécédaire sorti chez Milan on a été comblé ! Un gros pavé (quasiment impossible à transporter par les tout-petits, mais hyper facile à manipuler) avec une lettre à chaque double page. Ici, Xavier Deneux utilise le côté gigogne pour faire que la lettre de la page de gauche s’emboîte dans l’élément de la page de droite. Par exemple, le L en volume rentre dans le dossier du lit de la page de droite (lit dans lequel dort un Lapin à côté de Livres et sous la Lune). C’est joli et délicat (les dessins sont assez épurés) et les enfants peuvent suivre des doigts la forme des lettres (bon là on est d’accord, les tout-petits s’en fichent des lettres) et sur les éléments des pages de droite. Bref un bien bel objet qu’on adore !

Quelques autres ouvrages qui viennent de sortir et que j’avais envie de vous présenter

Tout doux bébéOn commence par un livre tout tissu, extrêmement doux… et imprimé avec des matériaux respectant l’environnement ! Ici, on parle de la douceur (de la caresse du soleil, du pelage des chatons ou d’un câlin). Plein de douceur et très mignon.

Moi j'aime les câlinsMême illustratrice (Camille Chincholle) et même collection (Mes tout premiers livres) chez le même éditeur (Gallimard Jeunesse), Moi, j’aime les câlins est un livre cartonné avec des volets à soulever et des matières à toucher. Ici également c’est plein de douceur tant dans le texte que dans les illustrations, on parle des caresses, des bisous et des câlins… et surtout de ceux de papa et maman !

java mon éléphant à moiCe petit lapin adore son éléphant, il aime se balader sur son dos et voyager avec lui… Sauf que quand il lui tire les oreilles, l’éléphant n’est pas toujours d’accord ! Java mon éléphant à moi c’est un album plein d’humour (avec une chute très drôle) et joliment illustré sur l’imagination débordante des petits. Bien que ce soit un album cartonné, il convient aussi aux « un peu plus grands » !

Plic PlocPlic Ploc, la pluie tombe. Les escargots se régalent et nous on se dépêche de rentrer à la maison pour se mettre à l’abri et ne pas être trempé. On va regarder la pluie de la fenêtre… Plic Ploc est un album tout cartonné plein de douceur et de poésie grâce, surtout, aux jolies illustrations de Mélusine Allirol. Le genre de petit album avec une chute pleine d’humour dont les petits raffolent.

Tutti FruttiPressé comme un citron, haut comme trois pommes, mi-figue mi-raisin… après avoir joué avec les expressions sur les légumes (À croquer, chroniqué ici) Modeste Madoré s’amuse avec les fruits ! Chaque fois, c’est illustré en prenant l’expression au pied de la lettre (mais ça illustre bien aussi le sens de l’expression), c’est drôle et en même temps ça permet de se familiariser avec les expressions françaises.

Une souris verte, comptine pour les petits doigtsUne souris verte qui courait dans l’herbe… et les petits doigts, eux, courent sur les pages ! On touche le corps de la souris, on parcourt sa queue, on suit du doigt le contour du chapeau de ces messieurs ou des bouteilles d’huile et d’eau… bref ici on utilise le toucher ! Pas de matière, mais des creux dans les pages et c’est chouette aussi et Marion Billet aux illustrations (et ça aussi c’est chouette) !

On passe aux livres avec des pastilles musicales, toujours un grand succès chez les tout petits.

Ecoute Dans La NuitOn vous parle régulièrement des albums de Christel Denolle et Emiri Hayashi qui sortent chez Petit Nathan, il faut dire qu’on adore les illustrations de cette collection, ses matières à toucher toute douces et ses parties brillantes, c’est toujours délicat… sauf que dans celui-ci il y a du son et sincèrement c’était mieux sans (surtout que les sons ne sont pas tops), mais tant pis on enlève la pile et l’on profite de ce nouveau livre aux belles illustrations.

zékéyé oiseau de pluieOn aime davantage les sons de Zékéyé et l’oiseau de pluie sorti chez Hachette Jeunesse. Cris de singes, sons de tam-tams et pluie qui tombe ! En plus des sons, on va aussi caresser de très jolies matières à toucher ! Les illustrations de Nathalie Dieterlé sont superbes et l’histoire de Zékéyé pleine de rythme. Un très joli livre à caresser et à écouter qui fera le bonheur des tout-petits.

Où est mon doudou ?Mais où est le doudou de Bébé loup ? Derrière les hautes herbes ? Dans le poulailler ? Soulevons les volets on devrait bien le trouver ! Ici donc on soulève des rabats (un peu fragiles pour les tout-petits, dommage), et l’on appuie sur les petites pastilles pour entendre un son. Chez Gallimard Jeunesse, les sons sont de grandes qualités. Les illustrations de Marion Billet sont pleines de douceur et de pep’s ! Bref, on aime beaucoup.

On termine par un grand album extrêmement complet

Larousse des premières découvertesLe Larousse des premières découvertes est un grand album aux pages solides. Une sorte d’imagier… mais pas seulement ! On parle des couleurs, des contraires (devant ou derrière, grand ou petit, doux ou piquant…), des formes, des nombres… Chaque fois, c’est richement illustré et l’on apprend plein de mots, des notions… le livre propose aussi des comptines, des activités (montrer sur une image les objets carrés, trouver une forme de 4…) et les illustrations de Séverine Cordier sont pleines de charme. On adore !

Quelques pas de plus…
Une autre sélection de livres pour les petits.

Mon imagier après la tempête
d’Éric Veillé
Actes Sud Junior
12,50 €, 160×168 mm, 40 pages, imprimé en Pologne, 2014.
Abécédaire
de Xavier Deneux
Milan dans la collection Les imagiers gigognes
25 €, 195×260 mm, 40 pages, imprimé en Chine, 2014.
Tout doux bébé
de Camille Chincholle
Gallimard Jeunesse dans la collection Mes tout premiers livres
15,50 €, 178×230 mm, 6 pages, imprimé en Chine chez un imprimeur éco-responsable, 2014.
Moi, j’aime les câlins
Texte de Mathilde Bréchet, illustré par Camille Chincholle
Gallimard Jeunesse dans la collection Mes tout premiers livres
10,50 €, 205×205 mm, 10 pages, imprimé en Chine chez un imprimeur éco-responsable, 2014.
Java mon éléphant à moi
de Paulsson & Jalbert
Gautier-Languereau dans la collection Java
9,90 €, 200×200 mm, 20 pages, imprimé en Chine, 2014.
Plic Ploc
Texte de Frédéric Maupomé, illustré par Mélusine Allirol
Père Castor dans la collection Mes toutes premières histoires
8 €, 190×190 mm, 12 pages, imprimé en Chine, 2014.
Tutti Frutti
de Modeste Madoré
Océan Éditions dans la collection Océan Baba
9,50 €, 147×150 mm, 24 pages, imprimé en Malaisie, 2014.
Une souris verte
Texte de Christel Denolle, illustré par Marion Billet
Nathan dans la collection Petit Nathan
7,90 €, 175×175 mm, 10 pages, imprimé Chine, 2014.
Écoute dans la nuit
Texte de Christel Denolle, illustré par Emiri Hayashi
Nathan dans la collection Petit Nathan
15,90 €, 221×222 mm, 12 pages, imprimé Chine, 2014.
Zékéyé et l’oiseau de pluie
de Nathalie Dieterlé
Hachette Jeunesse dans la collection Zékéyé
12,50 €, 193×193 mm, 10 pages, imprimé en Chine, 2014
Où est mon doudou ?
de Marion Billet
Gallimard Jeunesse dans la collection Mes petits imagiers sonores
14,90 €, 215×215 mm, 16 pages, imprimé en Chine, 2014.
Le Larousse des premières découvertes
Texte de Agnès Besson, illustré par Séverine Cordier
Larousse
14,90 €, 265×326 mm, 60 pages, imprimé en Italie, 2014.


Gabriel

You Might Also Like

La douceur d’un chat et la folie des lettres

Par 15 janvier 2013 Livres Jeunesse

Parfois, il faut lire un livre plusieurs fois pour l’apprécier vraiment ! C’est le cas des deux albums que je vous présente aujourd’hui.

Notari_une_chatte_couverture_simpleChandelle est la chatte de Monsieur Alexandre, le voisin du deuxième. Comme il est absent toute la journée, elle se promène dans l’immeuble, sur les rebords de fenêtre (notamment celui de Mme Henriette), dans la cour, observe les oiseaux, et entre dans l’appartement pour trouver à manger et jouer avec le petit garçon des lieux quand il rentre de l’école (le narrateur). Puis quand vient l’heure du retour de Monsieur Alexandre, elle salue ses hôtes et s’éclipse pour aller le retrouver…

Une chatte pas comme les autres est un album pour enfants qui nous propose de suivre le quotidien de cette jolie chatte, à son rythme. Le temps s’écoule lentement, et je trouve vraiment que le texte de Daniel Nesquens, les mots, le rythme, collent parfaitement avec cette allure de félin.
Notari_une_chatte_interieur_pp22-23Du coup, au départ, on peut trouver le tout un peu lent. Puis finalement, on se laisse bercer par cette histoire toute douce et toute simple du quotidien. On prendrait même exemple sur ce bel animal pour prendre un peu plus le temps d’observer ce qu’il se passe autour de nous. Les illustrations de Maria Titos sont dans le même état d’esprit : des couleurs un peu passées, et une ambiance un peu décalée qui donne l’impression de revenir quelques dizaines d’années en arrière. Je trouve que les postures et les expressions de la chatte sont particulièrement réussies : elle a un regard doux, et on l’imagine très bien se déplacer sans bruit avec agilité.
Voici un livre qu’on peut à mon avis proposer à tous les petits amoureux des chats mais aussi utiliser pour détendre les enfants après un moment d’excitation !

Notari_nappe comme neige_couvertureNappe comme Neige est un album pour enfants qui m’a tour à tour enthousiasmée et surprise. Je m’explique. Il s’agit d’un abécédaire. Jusque là, rien de très original. Sauf que là, pour chaque lettre, Marion Fayolle nous propose plusieurs mots, et même les associe. Notari_nappe comme neige_interieur_pp6-7Par exemple, pour la lettre N, on trouve la Nappe, qui à la page suivante se retrouve au sommet de la montagne pour figurer la Neige. Pour la lettre R, les remparts deviennent la couronne de la Reine. Et ainsi de suite tout au long du livre.

Je trouve que c’est une très bonne idée de départ : associer dans l’illustration des mots qui a priori ne vont pas ensemble, mais ont en commun leur initiale. Et effectivement, le résultat est très souvent poétique. J’ai particulièrement aimé les musiciens qui utilisent des Iris comme Instruments, les Gouttes qui forment une Grappe, ou l’Herbe qui sert d’Hélices à l’Hélicoptère. Mais parfois, les associations sont à mon goût vraiment trop décalées : un Jambon pour former la tête de la Jument, les Œufs qui servent de gueule à l’Otarie, ou d’Obus, les Yeux qui deviennent Yo-Yo.
Dans l’ensemble, cet album est tout de même une réussite : un beau format, du beau papier, de jolies illustrations, et le pouvoir de permettre aux enfants de jouer avec les lettres, les sons, les mots. Une belle initiation à la poésie de la langue française !

Quelques pas de plus…
Retrouvez la chronique d’un autre abécédaire original, Sans le A de Mickaël Escoffier et Kris di Giacomo (association du tonnerre !).

Une chatte pas comme les autres
de Daniel Nesquens illustré par Maria Titos, traduit par Notari et Marcel Cottier
Notari dans la collectionL’oiseau sur le rhino
14 €, 176 x 276 mm, 36 pages, lieu d’impression non précisé, 2012.
Nappe comme Neige
de Marion Fayolle
Notari dans la collection L’oiseau sur le Rhino
15 €, 250 x 277 mm, 56 pages, lieu d’impression non précisé, 2012

A part ça ?

Pour continuer dans la douceur, admirez cette vidéo. Dean Potter marche sur un fil entre deux rochers de Yosemite Park aux Etats-Unis alors que la lune se lève.

Marianne

You Might Also Like

L’un oublie les mots, l’autre les transforme !

Par 17 novembre 2012 Livres Jeunesse

Qu’il est attendrissant cet Ours ! Les feuilles terminent de tomber des arbres, et l’hiver n’a jamais été aussi proche. Il est donc temps, pour de nombreux animaux, d’entrer en hibernation. Ours a sommeil justement. Mais avant d’entrer dans sa tanière pour plusieurs semaines, il aimerait raconter une histoire. Il va donc à la rencontre de ses amis, pour trouver des oreilles attentives. Malheureusement, tous sont occupés à préparer leur couchage ou dorment déjà profondément. Ours est bienveillant, et ils donnent un coup de main à ceux qui en ont besoin. Et au printemps, au réveil, il ne se souvient plus de son histoire… Heureusement, ses amis sont bienveillants et à leur tour, ils vont l’aider à retrouver le fil de ses pensées.

Ours a une histoire à raconter est un album pour enfants plein de tendresse et de bienveillance. Tant dans le texte de Philip C. Stead que dans les illustrations d’Erin E. Stead, on sent toute la générosité un peu triste (je sais, c’est un concept étrange, mais c’est vraiment ce qui n’est venu à l’esprit) du gros animal. Il est imposant, mais a un grand coeur. J’ai également  beaucoup aimé la réaction des autres animaux quand l’ours ne sait plus ce qu’il voulait dire : on comprend que chaque année il leur raconte la même chose, mais ils ne vont jamais le lui reprocher, le trouver ennuyeux, ou se moquer. Ils sont très attachants et c’est une belle démonstration d’amitié bienveillante. Dit comme ça, ça fait un peu « histoire tarte à la crème », pleine de bons sentiment. Mais j’ai seulement trouvé cela agréable et sensible, jamais niais !

On change totalement de registre avec L’Anti-abécédaire Sans le A, un album pour enfants « décapant » !
Cette fois, on va s’amuser avec les lettres et les mots ! D’ordinaire, dans un abécédaire classique, on trouve des mots qui ont pour initiale chacune des lettres de l’alphabet. Cette fois, Michaël Escoffier s’est amusé ôter une lettre de certains mots : magique, d’autres mots apparaissent ! Résultat : l’aiGle bat de l’aile, les cHouettes ont des couettes, on saute de Joie comme une oie,…

Bref, c’est le bazar, la folie douce, et on rit bien ! D’autant plus que c’est Kris di Giacomo qui signe les illustrations, et que c’est réussi ! C’est même ce qui permet de relier concrètement les deux mots, qui n’ont pas nécessairement l’habitude de se côtoyer ! Une fois qu’on a compris le concept, on peut s’amuser à le décliner à l’envi ! Voici un album original pour s’initier aux jeux avec les mots !

Quelques pas de plus…
Retrouvez notre interview de Kris di Giacomo et ses livres que nous avons chroniqués : Prune et la colo d’enfer, Quand le loup a faim, Prune la grosse rumeur, Prune le fils de la nouvelle fiancé de Papa,
Bonjour Docteur, écrit par Michaël Escoffier a été chroniqué par Gabriel.

Ours a une histoire à raconter
de Philip C. Stead illustré par Erin E. Stead
Kaléidoscope
13,20 €, 242 x 223 mm, 30 pages, imprimé en Italie
Sans le A
de Michaël Escoffier illustré par Kris di Giacomo
Kaléidoscope
15,30 €, 167 x 316 mm, 100 pages, imprimé en Italie

A part ça ?

Laurent Millet nous donne l’impression de mettre les nuages en boîtes ! Si, si, je vous promets ! C’est !

Marianne

You Might Also Like

Secured By miniOrange