La mare aux mots
Parcourir le tag

Abigail Wheatley

À taaaaaable !

Par 3 avril 2015 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, je vais vous parler d’un de mes sujets préférés : la nourriture !

ManneleQui était cette vieille femme qui vivait à l’écart et qui intriguait tant les gens ? Une ogresse pour certains, une sorcière pour d’autres. Il y en a même qui pensait qu’elle était une divinité hindo-brahmanique ! Chaque samedi, elle venait au village, toujours pour acheter la même chose, mais chacun se tenait à l’écart. Pourtant un samedi, elle ne vint pas et l’épicier demanda à son fils de lui porter ce qu’elle achetait habituellement.
Un conte qui fait un peu peur, magnifiquement illustré par Clotilde Perrin. On parle des préjugés et des rumeurs, de la peur, des légendes. On parle aussi de l’amitié intergénérationnelle et de la gourmandise (car, tant pis je raconte la fin, si la vieille dame mange bien des enfants… ils sont en brioche !).
Une belle histoire magnifiquement illustrée qui est suivie par la recette des Mannele, les bonshommes en brioche qui nous viennent d’Alsace.

la nuit du kougelhopfDans une nuit glaciale, trois hommes avancent montés sur des chevaux. La route a été longue, les chevaux sont fatigués. Ils croisent enfin un village, ils savent qu’ils vont pouvoir enfin se reposer. Sauf qu’au village, personne ne leur ouvre. Ici, on n’aime pas les étrangers surtout que l’un des hommes a la peau noire, le laisser entrer porterait malheur à la maison. Pourtant un enfant, ravi de recevoir trois princes, va ouvrir sa porte. Avec son père, Hans Kougel ils vont accueillir ces hommes qui vont leur offrir un étrange pain.
C’est une des versions de la légende du kougelhopf que nous raconte Lionel Larchevêque dans cette très belle histoire (superbement illustrée par Julie Faulques). On nous raconte donc la création de cette pâtisserie venue d’Alsace (en fin d’ouvrage on va trouver la recette et une partie documentaire)

Albert au pays du MunsterAlbert va passer ses vacances chez son oncle et sa tante dans les Vosges. Il va y rencontrer Tino, une jeune fille intrépide qui sent très fort des pieds… Mais si l’odeur ne venait pas de la jeune fille ? Forcément quand on parle du munster, on parle d’odeur ! Sorti dans la même collection que les deux ouvrages précédents, il est donc ici question du célèbre fromage vosgien. En fin d’ouvrage, un documentaire et une recette qui met l’eau à la bouche.

KIKI fait des crêpesKiki a une crêpe party avec ses copains, en plus, c’est lui qui s’occupe des crêpes ! Enfin… heureusement que sa maman est là pour l’aider à faire la pâte et lui montrer comment faire ! Sauf que Kiki, qui fait ses crêpes à la poêle, a un souci… Quand il les fait sauter, elles ne retombent jamais !
On connaît bien maintenant Kiki, le héros de Vincent Malone et Jean-Louis Cornalba. Kiki et ses allitérations en [k] et son humour ravageur. Kiki fait des crêpes garde la même recette que les précédents, et comme c’est une recette qu’on aime on ne s’en lasse pas !
Vive Kiki !
Le même vu par Des livres, etc.

Gâteau !Un coup de fil qui annonce un gâteau, forcément on fonce ! Sauf que les deux chats héros de cette histoire n’ont pas de chance… Le vélo est dégonflé, la voiture ne démarre pas, le bus est déjà passé, visiblement il n’y a pas de train… Vont-ils trouver une solution ?
Un album sans texte avec de très jolies illustrations sorti chez une maison qui connaît bien les livres sur la nourriture : La palissade ! Entre la BD et l’album jeunesse, voilà une histoire pleine d’humour avec deux héros très expressifs !

Le goût de la vanilleUn petit moineau gourmand s’envole. Il va suivre des sacs de riz et embarquer sur un cargo. Et voilà notre moineau dans un pays qu’il ne connaît pas et qui va découvrir des saveurs qu’il ne connaît pas.
Le goût de la vanille de Bob Graham est un album aussi doux que la vanille (un peu trop à mon goût, d’ailleurs). L’histoire d’un oiseau et d’une petite fille qui vont goûter pour la première fois de la vanille. On parle donc de la découverte des saveurs nouvelles, on parle aussi du voyage, de la nourriture qui traverse les océans.
Un album plein de douceur.
Le même vu par Sous le feuillage.

Et GloupsAu fond de l’océan, un zooplancton s’étire quand soudain… une crevette qui passe par là l’avale ! La crevette se sent bien, elle se repose sur le sable, mais soudain… un éperlan la gobe ! L’éperlan a bien mangé, il est ravi, mais soudain…
Vous l’aurez compris, on parle ici de la chaîne alimentaire. Sauf que l’album est plein de surprises, les choses ne se passent pas toujours comme on les imagine ! On soulève des volets, on découvre qui vient de prendre son repas. C’est drôle, ludique et en même temps pédagogique (on apprend qui mange quoi).
Un petit album plein d’humour et de suspense.

Lou p'tit loup et les abeillesLou P’tit Loup adore le miel. Sauf que qui dit miel, dit abeille ! Et les abeilles, ça pique… Pourtant, aidé par son ami Nounours, ils vont tenter de se déguiser pour ne pas se faire repérer des abeilles… Encore faut-il aller à la bonne adresse !
On commence à connaître le nouveau héros d’Antoon Krings (auteur des Drôles de petites bêtes), Loup p’tit loup. Un héros tendre qui plaît beaucoup aux enfants qui aiment les histoires pleines de douceur. Dans cette histoire, on apprend que c’est un sacré gourmand. Grâce à l’amitié et l’entraide, il va assouvir son envie de se régaler.
Le nouvel épisode d’une série aux belles illustrations à la peinture.
Le même vu par Enfantipages.

La pizzaEt maintenant une pizza, ça vous dit ? D’accord, mais avant, vous savez, vous, comment a été créée la pizza ? Et bien grâce à Raphaël Fejtö vous allez le savoir !
Entre l’album et le documentaire, ce petit livre sur l’invention de la pizza est drôle, bien conçu et vraiment adapté aux plus jeunes. On a vraiment l’impression de lire une histoire… tout en apprenant l’Histoire d’un plat que les enfants connaissent bien !
La pizza est un des titres de la collection Les p’tites inventions et il donne bien envie de connaître les autres ouvrages de la série !

Pour finir cette chronique, je vous propose de passer aux fourneaux !

Cuisine marocaine des petits chefsEt l’on commence par le très beau livre de cuisine marocaine sorti aux Éditions du Jasmin. Salade de laitue à l’orange, briwattes aux légumes, tajine aux légumes du soleil, yaourt aux fruits secs, thé à la menthe… ici, les recettes sont simples, à la portée des enfants (même si l’aide des parents est vivement conseillée). Chaque recette est complétée par une petite info et l’on trouve même des petits détails pratiques et des informations sur les épices.
Un album de cuisine aux belles illustrations, sorti en partenariat avec l’Institut du monde arabe.

Coffret copcakes pour les enfantsUn petit cupcake ? Les éditions Usborne nous proposent un coffret avec un livre de recettes, des caissettes en papier (beaucoup) et des piques de décoration (20). Les recettes sont simples, bien expliquées (étape par étape) et l’on va pouvoir tester plus de vingt recettes de cupcakes. On y trouve aussi des conseils, des idées et des informations sur les allergies ! Par contre, le coffret (et son contenu) étant fabriqué en Chine nous n’avons pas osé utiliser les caissettes (qui sentaient extrêmement fort les produits chimiques).
Un coffret avec lequel on va s’amuser à créer de jolis cupcakes… et l’on va surtout se régaler !

Quelques pas de plus…
Un tableau pinterest regroupe les livres de cuisine pour enfant que nous avons chroniqués.
Nous avons déjà chroniqué des ouvrages de Lionel Larchevêque (La princesse qui n’aimait pas les princes, Arsène veut grandir et Mamythologie), de Clotilde Perrin (Le bonhomme et l’oiseau et L’ogre bouquiniste), de Julie Faulques (L’histoire de vraie de Kiki la tortue géante et  L’histoire vraie de Ralfone l’orang-outan), de Vincent Malone (Histoires avant de bien dormir, Mon ami le zombie, Kiki est kaki, Kiki a un kiki, Kiki en Amérique, La grande petite bibliothèque de Rose et Émile, Kiki kiffe l’écolePapa Houêtu, Maman HoutuvaKiki fout le camp, Kiki King de la banquise, Kiki fait caca et Quand papa était petit il y avait des dinosaures), de Jean-Louis Cornalba (Histoires avant de bien dormir, Kiki est kaki, Kiki a un kiki, Kiki en Amérique, Kiki kiffe l’école, Kiki fout le camp, Kiki King de la banquise et Kiki fait caca), de Terkel Risbjerg (Crocs), de Corinne Boutry (Le monde imaginaire de Martin et Anatole et le chêne centenaire), de Laurent Richard (Ca…caca…catastrophe !, Au lit Ludo, Au revoir, bonjour !, Le seul roi, c’est moi, Tao, le petit samouraï, La malédiction de la sorcière, Plus vite !, et On a volé la recette de la galette des rois !), d’Antoon Krings (Lou P’tit Loup et la bergère et L’herbier des drôles de petites bêtes) et de Raphaël Fejtö (À quoi tu sers ?).  Retrouvez aussi notre interview de Lionel Larchevèque.

Mannele
Texte de Lionel Larchevêque, illustré par Clotilde Perrin
Le thé aux histoires dans la collection Parfum d’Alsace et de Lorraine
13,90 €, 238×205 mm, 32 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2014.
La nuit du kougelhopf
Texte de Lionel Larchevêque, illustré par Julie Faulques
Le thé aux histoires dans la collection Parfum d’Alsace et de Lorraine
13,90 €, 238×205 mm, 32 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2014.
Albert au pays du munster
Texte d’Amandine Meyer, illustré par Thomas Gosselin
Le thé aux histoires dans la collection Parfum d’Alsace et de Lorraine
13,90 €, 238×205 mm, 32 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2014.
Kiki fait des crêpes
Texte de Vincent Malone, illustré par Jean-Louis Cornalba
Seuil Jeunesse dans la collection L’ours qui pète
6,90 €, 160×160 mm, 32 pages, imprimé en France, 2015.
Gâteau !
de Terkel Risbjerg
La Palissade
10,50 €, 157×164 mm, 30 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2015.
Le goût de la vanille
de Bob Graham (traduit par Michèle Moreau)
Didier Jeunesse
13,90 €, 207×300 mm, 40 pages, imprimé en Chine, 2015.
Et gloups !
Texte de Corinne Boutry, illustré par Laurent Richard
Beluga
11 €, 155×220 mm, 28 pages (+ rabats), imprimé en Italie, 2014.
Lou P’tit Loup et les abeilles
d’Antoon Krings
Gallimard Jeunesse Giboulées dans la série Lou P’tit Loup
6,20 €, 195×195 mm, 28 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2014.
La pizza
de Raphaël Fejtö
Playbac dans la collection Les p’tites inventions
6,90 €, 150×200 mm, 32 pages, imprimé en Slovénie chez un imprimeur éco-responsable, 2015.
Coffret cupcakes pour les enfants
de Fiona Patchett et Abigail Wheatley (traduit par Nathalie Chaput, Véronique Dreyfus, Claire Lefebvre, Christine Sherman et Caroline Slama).
Usborne
14,95 €, 192×244 mm, 64 pages, imprimé en Chine, 2015.
Cuisine marocaine des petits chefs
d’Amal Harizia
Éditions du Jasmin
13,50 €, 220×220 mm, 32 pages, imprimé en Belgique, 2015.

À part ça ?

Cuisiner pour ses enfantsOn termine avec un ouvrage qui ne s’adresse pas directement aux enfants, mais qui les concerne quand même ! Cuisiner pour ses enfants pour qu’ils finissent toujours leurs assiettes, sorti chez Larousse est un petit livre (format poche) qui propose une centaine de recettes qui risquent de plaire aux difficiles ! Pizza au chèvre et aux pommes de terre, spaghettis à la sauce et au basilic, gâteau d’anniversaire au chocolat, mais aussi petites soupes à la tomate et à la carotte, gnocchis au mascarpone et aux tomates ou encore salade de semoule tricolore. On va manger de tout, en se régalant ! Et comme toujours avec les petits livres de cuisine Larousse la maquette est claire et belle (avec de belles photos), les recettes sont faciles et le livre est à petit prix (moins de 6 € !). Bref, on adore !
Cuisiner pour ses enfants pour qu’ils finissent toujours leur assiette, auteur non crédité, Larousse (dans la collection Tous à Table !), 5,95 €.

Gabriel

You Might Also Like

Tous à la cuisine !

Par 20 décembre 2014 Livres Jeunesse, Livres numériques, Numérique

Aujourd’hui, pour l’avant-dernière chronique de l’année (on aurait pu faire pour la dernière, mais je n’aime pas bouleverser les bonnes habitudes et la chronique numérique c’est le dimanche), on s’y est tous mis ! Marianne, Erica et moi (et même ma compagne et mes filles), on est tous passés en cuisine ! On va tous ensemble vous parler aujourd’hui de livres de cuisine (pour Marianne et moi) et d’appli (pour Erica). Allez on met les tabliers et c’est parti !

Le pain perdu du Petit PoucetJe commence par mon chouchou tant sur le plan graphique qu’au niveau du concept que sur le côté gustatif : Le pain perdu du Petit Poucet et autres recettes de contes de fées. Ici, on va faire des miniquiches de Blanche Neige (ce qui lui va bien) aux sept parfums des sept nains, du gâteau au yaourt et au miel de bébé ours (un pur régal), du pain d’épice d’Hansel et Gretel, une cocotte endormie à laisser mijoter 100 ans de La belle au bois dormant et bien sûr le cake d’amour de Peau d’âne ! Une petite cinquantaine de recettes toutes inspirées de contes (et même si parfois c’est tiré par les cheveux, ce n’est pas grave, le livre est beau et les recettes super bonnes). Ici pas de photos, je sais que pour certains c’est un bémol, mais les recettes sont simples et l’on adore les illustrations ! Bref, un super livre de cuisine !

Du Monde dans Ta cuisineAprès les voyages imaginaires, les vrais voyages ! Du monde dans ta cuisine propose en effet de visiter le monde et ses spécialités culinaires : du soda bread (pain irlandais) ou des aprepas venerolanas (galette de farine de maïs farcie du Vénézuéla) au petit déjeuner, bol de ramen (nouilles japonaises) ou de la pizza pour manger dans la rue, pour le pique-nique une salade grecque ou une salade veggie… bref, il y en a pour tous les goûts et chaque fois la recette est complétée par des infos sur le pays et sur le plat en question ! Niveau illustration, Thomas Baas accompagne avec humour et esthétisme les recettes. Les ingrédients et les ustensiles sont croqués genre vieux catalogues. Seul (mais pas des moindres) bémol… les deux recettes testées n’ont pas été concluantes ! Le Brownie n’était absolument pas cuit (la recette était d’ailleurs assez étrange) et le couscous extrêmement fade… Ajoutons que la maquette n’est pas des plus pratiques quand il s’agit de suivre une recette (c’est trop fouillis)… dommage !

 

Le grand livre de la cuisineOn reste chez Gallimard avec Le grand livre de la cuisine. Fini les illustrations dessinées, ici ce sont des photos (et elles sont magnifiques) qui accompagnent les recettes ! C’est un ouvrage bien plus classique que les précédents avec des tas de conseils, mais des recettes plutôt originales : feuilleté de tomates confites et d’aubergines, boules de riz, pittas garnies, petits pains de tournesol, muffins aux carottes et aux oranges… Chaque fois, c’est bien expliqué avec des photos par étapes avec un logo pour les étapes à faire sous la surveillance des parents. C’est typiquement le genre de livre hyper pratique pour les enfants ! Ici, nous avons testé les pâtés de pommes de terre (avec du haché végétal) et toute la famille s’est régalée ! Un livre qui va vite devenir un de nos classiques !

 

Bonbons et friandisesBon fini les pommes de terre, les épinards ou les topinambours… place aux bonbons ! Grâce à Bonbons et friandises sorti chez Usborne on va pouvoir faire des mini-meringues à la vanille, des cannes à la menthe, des délices au beurre de cacahuète, du pop-corn au caramel, des caramels mous aux noix… Bref, je sens que comme moi vous avez déjà l’eau à la bouche ! Pour être franc, je n’ai pas eu le temps de tester les recettes, mais je sais que chez Usborne c’est toujours bien fait, et à portée des enfants. C’est expliqué étape par étape (texte + illustrations) et l’on voit toujours la photo du résultat final. On trouve aussi des tas de conseils et (on sent qu’Usborne est anglais) la liste des allergènes ! Un livre parfait pour régaler toute la famille pendant les fêtes.

Amélia la sorcièreAvant de laisser la parole à Marianne et Érica, je termine par un livre de chez La Palissade qui, comme souvent, propose une histoire avec recette. Ici, c’est l’histoire d’Amalia, la sorcière qui adore le potiron et pour Halloween elle met les petits plats dans les grands. Voyez plutôt le menu : Velouté de potiron aux châtaignes en entrée, suivi d’un risotto aux champignons et aux noisettes. Et en dessert Cupcakes aux toiles d’araignées. Amalia attend ses invités avec impatience, surtout les écureuils qui apportent certains des ingrédients (les noisettes et châtaignes). Allez hop tous en cuisine !
À la fin de la jolie histoire, on trouve la recette du gâteau aux noisettes (sans gluten) qu’on va préparer avec les écureuils ! On regrette juste de ne pas avoir les recettes de l’histoire, mais on se régale avec le gâteau. Un album original pour allier histoire et gourmandise !

Et je laisse la place à Marianne !

je cuisine comme un grandJe commence par un livre aux recettes simples et efficaces ! Mais qu’est-ce qui peut bien se cacher derrière ces drôles de noms : « Les petits cavaliers », « Le plat du dragon », « Le délice du grand méchant loup », ou bien encore « Le cric-crac-croque » ? Et bien figurez-vous qu’il s’agit de recettes salées et sucrées, variées, et adaptées aux jeunes cuisiniers ! Une pizza, des farcis, des sandwichs pour le pique-nique, des bouchées apéritives, un cake au saumon (testé et approuvé), un cocktail fruité, des mendiants au chocolat (savoureux), un crumble….
Dans Je cuisine comme un grand, j’ai retrouvé des recettes que j’utilisais déjà avec les enfants, comme les roses des sables ou les boules de fromage frais aux légumes, mais j’en ai également découvert d’autres, tout aussi simples et savoureuses. Certaines recettes ne nécessitent même pas d’utiliser le four et permettent donc aux enfants d’être presque complètement autonomes. Je trouve qu’il y en a pour tous les goûts : du chocolat, des fruits, de la viande, du poisson, des légumes, tout le monde devrait y trouver son bonheur !
Pour chaque recette, Olivier Chaput nous propose des explications claires et simples, illustrées par Oreli Gouel. Et détail pratique qui a son importance : les pages sont plastifiées et ne craignent pas les projections, les spirales sont pratiques pour garder le livre ouvert sur le plan de travail !

cuisine vert avec hubertEt on enchaîne avec des recettes à base de haricots verts, de poivrons, de courgettes, de concombre, de petits pois, de brocolis, d’épinards… Tous ces légumes qui ne font pas toujours rêver les enfants finalement ! Hubert relève le défi de nous proposer des recettes originales pour les cuisiner : une soupe, des fagotins, des feuilletés, des muffins, une crème… C’est original, savoureux (pour ce que j’ai pu essayer…), et le livre n’est pas seulement un livre de cuisine. On trouve également ce petit personnage Hubert pour nous présenter les recettes, avec de courtes histoires, et des pages de bandes dessinées. Les recettes d’Aurélie Renard en elles-mêmes sont assez détaillées (il y a même parfois presque trop de choses sur la même page) et les recettes bien imagées grâce aux illustrations d’Aurélien Heckler, et avec un peu d’aide, les enfants apprennent à apprécier les légumes de saison !
Un beau livre cartonné pour impressionner les petits et les grands !

Et c’est maintenant au tour d’Érica :

Du monde dans ta cuisineEncore Du monde dans ta cuisine ? Oui, mais cette fois-ci, c’est la version numérique puisque quatre chapitres du livre papier ont été adaptés en format e-pub3 : De bon matin, Street food, Douceurs et C’est la fête. Chaque e-book s’ouvre, après une petite introduction, sur une carte du monde avec les spécialités dont les recettes sont proposées, entre quatre et six selon les e-books. On clique donc sur la recette choisie. Une première page présente le plat, souvent avec une anecdote sur son origine. Vient ensuite une liste des ingrédients, puis la recette détaillée, Du monde dans ta cuisinechaque étape donnant lieu à une nouvelle page. Un clic sur les mots surlignés en jaune (par exemple cul-de-poule, bain-marie ou volette) permet d’afficher leur définition. À la suite de chaque recette, on trouve des informations sur un des ingrédients (les sucres naturels, les céréales ou encore le rôle du pain dans les différentes religions et même une petite histoire du chocolat), et enfin un petit jeu de mémoire dans lequel on doit retrouver les ingrédients qui composent le plat. Ici, pas d’animation ni de sonorisation, mis à part dans le jeu (une voix indique juste si l’ingrédient placé dans le bol fait bien partie de la recette ou non).
Du monde dans ta cuisineAlors puisque c’est un livre de cuisine, les recettes, elles valent quoi ? J’avoue que je n’ai pas tout testé. Je me suis attaquée à la pizza (ma spécialité, origines italiennes obligent !) : résultat correct même si rien ne vaut une longue levée (en une heure, la pâte n’a pas vraiment le temps de pousser…). D’autres recettes, pas essayées, m’ont laissée un peu dubitative : le cake à la banane sans œuf ni lait, la pâte brisée avec moitié moins de farine que de beurre… Et question fonctionnalités ? Du monde dans ta cuisineL’avantage est surtout celui de l’objet en lui-même, à savoir que la tablette, c’est pratique et confortable à utiliser dans une cuisine ! Contrairement au livre, où les recettes tiennent sur une grande page, les étapes sont bien séparées et expliquées. Les illustrations sont très chouettes, et les explications et anecdotes sur les ingrédients sont bien trouvées. La bonne idée du livre, c’est qu’au lieu de proposer des recettes par pays, on découvre les différences culturelles par repas, ou plutôt par « occasion ». Pour le petit-déjeuner, ce sont des recettes aussi bien salées que sucrées qui nous sont proposées : si en Angleterre, on avale des œufs au bacon, les Vénézuéliens se régalent d’Arepas, galettes de farine de maïs farcies, tandis que les Irlandais préfèrent un pain complet aux flocons d’avoine avec de la marmelade. Pour le coup, ces e-books proposent vraiment un voyage culinaire varié et amusant.

Jojo's kitchenJe vous présente Jojo, un cuisinier un peu particulier, totalement étourdi, l’air un peu ahuri et qui ne craint pas les taches. Il ne parle pas, il grogne, il ronfle et il rote ! Sa cuisine est à son image, un désastre : placards rafistolés, plaque de cuisson et ustensiles sales, nourriture en état avancé de décomposition dans les placards… Et pourtant, aujourd’hui, Jojo a décidé de nous inviter à dîner, mais pour cela, il va falloir l’aider à préparer le repas. Au menu : tomate-mozzarella, spaghettis à la bolognaise et pana cotta. Jojo est donc derrière son plan de travail, Jojo's kitchenet il nous indique, au moyen de bulles dessinées, ce dont il a besoin pour sa recette : tomates, couteau, basilic, etc. À nous de fouiller dans la cuisine pour lui donner ce qu’il réclame, et vite, sinon… il s’endort ! Il s’agit donc d’ouvrir le frigo, les tiroirs et les placards pour trouver tous les ingrédients. Mais pas seulement : on doit aussi découper les tomates, mettre de l’eau dans la casserole, allumer le gaz (attention à l’incendie !), touiller la sauce, hacher, mixer. Et tout cela avec son doigt. Le plus drôle évidemment consiste à donner à Jojo's kitchenJojo autre chose que ce qu’il demande. Une casserole à la place du couteau, et voilà qu’il se la met sur la tête et frappe dessus avec un marteau. Une fois le plat réalisé, on se met à table et on déguste avec Jojo le résultat.
Alors, oui, c’est un peu décalé. Voici un jeu d’anti-imitation avec un anti-héros. Faudrait quand même voir à ne pas faire exploser la cuisine pour de vrai après. Mais comment apprend-on, si ce n’est en faisant des erreurs ? Et c’est tellement drôle ! Jojo fait tout ce que l’on ne peut pasJojo's kitchen faire dans la vraie vie : jeter par terre dans un coin la brique de crème une fois celle-ci vide, se moucher dans son torchon, envoyer valser les assiettes et les couteaux. Par ailleurs l’appli est tout à fait fluide. Une main index pointé indique à l’utilisateur ce qu’il doit faire. Après, il ne reste plus qu’à passer en cuisine pour mettre en pratique ce que Jojo nous a appris. C’est plein d’humour et de dérision et les enfants en redemandent.
Bande-annonce :

Quelques pas de plus…
Retrouvez tous les livres de cuisine que nous avons chroniqués regroupés dans un album Pinterest.

Le pain perdu du Petit Poucet
de Seymourina Cruse, illustré par Marie Caudry
Thierry Magnier
21,20 €, 260×327 mm, 90 pages, imprimé eu Portugal, 2014.
Du monde dans ta cuisine
de Carole Saturno, illustré par Thomas Baas
Gallimard Jeunesse
18 €, 250×308 mm, 96 pages, imprimé en Europe, 2014.
Le grand livre de la cuisine
d’Aya Nishimura, Paul Jackman et Kate Blinman (traduit par Bruno Porlier), illustré par Takashi Mifune
Gallimard Jeunesse dans la collection Ne plus jamais s’ennuyer
17,80 e, 215×275 mm, 128 pages, imprimé en Chine, 2014.
Bonbons et friandises
d’Abigail Wheatley et James Maclaine (traduit par Claire Lefebvre)
Usborne
10 €, 207×248 mm, 64 pages, imprimé en Chine, 2014.
Amélia la sorcière
Texte de Carine Foulon, illustré par Élise Catros
La palissade
12,50 €, 245×250 mm, 24 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2014.
Je cuisine comme un grand
Texte d’Olivier Chaput, illustré par Oreli Gouel
Eyrolles Jeunesse
15,90 €, 195 x 260 mm, 48 pages, imprimé en Chine, 2014.
Cuisine Vert avec Hubert
Texte d’Aurélie Renard, illustré par Aurélien Heckler
La palissade
11,50 €, 185 x 210 mm, 41 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-certifié, 2014.
Du monde dans ta cuisine
écrit par Carole Saturno, illustré par Thomas Baas
Gallimard jeunesse
Prix constaté : 2,99 € par e-book (sur Apple : De bon matin, Douceurs, C’est la fête, Street food).
Jojo’s kitchen
illustré par David Berlioz, musique par David Anquetin
Appicadabra
Prix constaté : gratuit pour la version Lite (Apple), 1,79 € pour la version complète (Apple).

Gabriel, Marianne et Érica

You Might Also Like

Aux fourneaux !

Par 28 avril 2013 Loisirs Créatifs et Cahiers d'activités

Pendant les vacances il y a une activité que j’adore faire avec ma fille : la cuisine ! Ensemble on adore tester les livres de cuisine pour enfants (ils sont de plus en plus nombreux). C’est une super activité avec les petits, un loisir créatif que l’on peut ensuite manger ! Les enfants sont toujours fiers de faire ensuite goûter aux autres ce qu’ils ont fait (même s’ils n’ont mis que le glaçage). Voici les derniers livres de cuisine que nous avons testés (avec même un bonus dans le A part ça, un livre pour que vous cuisiniez végétarien pour vos bébés).

Cuisiner avec les enfantsCuisiner avec les enfants de chez Larousse est présenté dans un coffret (jetable) avec des petits cadeaux très sympathiques !  Un joli minuteur en forme de poule, un découpoir à biscuits, une spatule souple mais pas trop, un stylo pour décorer et 4 moules à gâteaux Cuisiner avec les enfantsen silicone ! Déjà, 20,90€ pour un livre et tous ces accessoires avouez que c’est tentant… mais (si vous êtes aussi suspicieux que moi) on se méfie de la qualité genre « ouais ça sent les trucs cheap mis avec pour qu’on ait l’impression d’avoir des cadeaux et en fait c’est de la mauvaise qualité » et bien non ! Ces accessoires sont vraiment sympa, solides, pratiques (seul point d’ombre, le découpoir à gâteaux n’est pas super facile à laver, avouez que c’est peu comme point négatif). Bon alors on se dit « ok ils nous vendent de bons accessoires, on va avoir droit à un livre au rabais » (ce que vous êtes suspicieux…) et bien non ! Superbes photos, recettes bien expliquées et originales, un lexique pour les enfants, des formes pour fabriquer des emporte-pièces, des pages pour mettre ses propres recettes et un diplôme de petit marmiton ! Non vraiment un très bon coffret (et gros coup de cœur pour les photos). Ici on a testé les Torsades au gruyère râpé et au cumin, les Mini-palmiers au cheddar, les Cupcakes de princesse, les Sablés cœur tout rose et les Smileys fourrés à la gelée de fruit (sauf qu’on a mis de la pâte à tartiner)… et on en testera d’autres car on adore ce livre !

C'est toi le chefOn reste chez Larousse avec un autre très bon livre, C’est toi le chef ! Ici les photos sont peut-être plus anciennes (disons qu’en comparaison avec celles du premier elles sont un peu fades) mais les recettes sont vraiment sympa et surtout elles sont toujours DP C'est toi le chefmontrées étapes par étapes en photo (c’est génial pour les enfants  de comparer « où on en est » avec la recette). Il y a un côté « imagier » sur une grande double page on va donc voir ce qu’est un verre doseur, une écumoire, du papier de cuisson ou un blender et de super bonnes recettes. On s’est régalé avec une recette originale de moussaka végétarienne (qui n’est pas la version libanaise), avec un Cake aux deux citrons, des cookies salés (parmesan/graines de courges et cheddar/romarin) et on a même tenté les pizzas (super activités avec les enfants). Les recettes sont vraiment simples (et bonnes) et plutôt originales. Le côté « les enfants participent » est vraiment présent.

 Larousse junior de la cuisineÉgalement sorti chez Larousse, Le Larousse junior de la cuisine est pratique en plus d’être bien fait ! Grosses spirales, pages plastifiées, ici on peut facilement ouvrir la page sans que ça se referme et y passer un coup d’éponge si on a éclaboussé le livre !Larousse junior cuisine Il faut bien qu’il ait un défaut… ici pas de photos ! (moi je n’aime pas quand il n’y a que des dessins, difficile de voir ce que ça doit donner). Le livre est divisé en 7 parties séparées par des intercalaires qui correspondent à des « moments » (Rentrée, Noël, Carnaval, Pâques, Vacances, Anniversaire et la dernière c’est pour écrire ses propres notes). Ici aussi ce sont des recettes simples (mais pas vraiment super originales) et bien expliquées. On a tenté les gougères (super bonnes) et les truffes au chocolat noir (miam !). Petit plus : des idées déco pour chaque évènement et des astuces. Petit moins : la présence de certaines marques dans quelques recettes (tagada, nutella, carambar,…).

On quitte Larousse pour retrouver un éditeur que l’on connaît bien sur La mare aux mots quand il s’agit de cuisine : Ubsorne.

l'abc de la cuisineL’abc de la cuisine porte bien son nom…En plus des nombreuses recettes on va trouver des tas de choses utiles sur la préparation, la sécurité dans la cuisine, choisir ses fruits, la cuisson des pâtes,… et des tas d’autres choses franchement très sympa. Ici des recettes originales et souvent déclinées, des choses parfois très simples pour lesquelles on nous proposera une même recette mais avec d’autres ingrédients. Par exemple on a testé le Muesli croquant aux fruits, à la fin de la recette on nous propose de l’essayer aux noix de pécan, aux cerises et fruits rouges ou sans fruits à coque. J’adore ce genre de choses qui permettent aux enfants de décliner et d’aller vers leur propre recette, on voit ce qui peut se faire et on finit par inventer soi-même. On a testé également les légumes sautés, les dips à la betterave à la carotte. Ici aussi des spirales pour le côté pratique, des photos pour montrer le résultat final et plusieurs dessins pour montrer les étapes. Ici c’est carrément 150 recettes, on en a encore beaucoup à tester ! Un livre vraiment très complet et bien fait.

Desserts au chocolat pour les enfantsOn reste chez Usborne et là on va jouer les gourmands car on nous propose des Desserts au chocolat pour les enfants (rassurez-vous les grands auront le droit d’y goûter !). Ici aussi des spirales pour le côté pratique, des tas de conseils, d’astuces (faire fondre le chocolat) et d’idées (de décorations par exemple), des recettes avec des dessins sur les étapes et une photo pour voir le résultat final… et surtout on va se régaler ! On a testé les Brownies chocolat-cacahuètes (original mais je préfère avec des noix ou des noix de pécans), les Sucettes en chocolat et le chocolat chaud à la menthe (un régal)… et je peux vous dire qu’on va en tester d’autres ! En fin d’ouvrage on trouve même des recettes salées, une partie documentaire sur le chocolat et des informations sur les allergies alimentaires par rapport aux recettes du livre. Bien fait et on se régale !
Feuilleter un extrait.

Cuisiner avec mes enfantsJ’ai tout de suite craqué pour l’esthétique de Cuisiner avec mes enfants sorti aux éditions Stéphane Bachès. La couverture faire penser à un cahier dans lequel notre grand-mère aurait rédigé ses recettes et l’intérieur est du même acabit : écriture qui Cuisiner avec mes enfantsressemble à de l’écriture manuelle, certaines choses semblent être scotchées sur les pages et les photos ont un côté Polaroïds, on y trouve aussi de vieilles cartes postales ou images publicitaires, bref graphiquement un livre très réussi, vraiment très beau. Par contre le contenu est peut-être moins passionnant, les recettes ne sont pas très originales et alors que le livre respire le bon vieux livre de recettes de mamie on y trouve des recettes au kiri et au ketchup… Le côté manuscrit très esthétique n’est en fait pas très pratique, certaines recettes ne proposent ni photo ni dessin et que penser d’une recette de salade verte (en gros enlever quelques feuilles et la laver…), de pâtes (sachant que tous les paquets de pâtes indiquent comment les cuire) ou de tartines beurre chocolat (tu prends une tartine grillée, tu la beurres et tu y mets du chocolat…) ? C’est dommage car c’est un magnifique ouvrage, le genre qui fait craquer dans une librairie, qu’on a envie d’offrir, dommage que le contenu ne suive pas toujours ! Cela dit on trouvera quelques bonnes recettes notamment le Gâteau de fruits en comptant que nous avons testé. Un joli livre à offrir pour les recettes de base et pour les amoureux des livres à l’ancienne.

Quelques pas de plus…
On a déjà testé plusieurs livres de cuisine : La cuisine des enfantsLa cuisine autour du monde, Recettes faciles pour mon p’tit loup, Je cuisine naturellement léger, A vos fourneaux, Au coin du fourneau, Le fourneau voyageur, C’est trop bon spécial région, La grande marmite du monde, La courgette c’est chouette et Desserts de Noël.

Cuisiner avec les enfants
de Julie Swob, photographies de Guillaume Czerw, illustrations de Lise Herzog
Larousse
20,90€, 165×255 mm (coffret 370x260x60), 80 pages, imprimé en Chine, 2012.
C’est toi le chef !
traduit par Stéphanie Alglave
Larousse Jeunesse
10,90€, 223×283 mm, 64 pages, imprimé en Chine, 2012
Le Larousse junior de la cuisine
de Charlotte Morin, illustré par un collectif
Larousse jeunesse
13,50€, 185×212 mm, 96 pages, imprimé en Chine, 2012.
L’abc de la cuisine
d’Abigail Wheathley, traduit par Caroline Slama, photos d’Howard Allman, illustrations de Mark Ruffle et Non Figg
Usborne
16,95€, 225×249 mm, 190 pages, imprimé en Chine, 2013
Desserts au chocolat pour les enfants
de Fiona Patchett, traduit par Claire Lefebvre, illustrations de Jessie Eckel, photographies d’Howard Allman
Usborne
10€, 210×249 mm, 64 pages, imprimé en Chine, 2013
Cuisiner avec mes enfants
d’Elisabeth Boutte
Éditions Stéphane Bachès
16,50€, 173×250 mm, 64 pages, imprimé en Italie, 2012

A part ça ?

petit végétarien gourmandQue vous vous intéressiez à la cuisine végétarienne (de plus en plus appréciée), que vous soyez vous même végétariens (c’est notre cas) ou même si rien de tout ça (car après tout on peut cuisiner sans viande ni poisson sans que ça soit spécifiquement pour les végétariens, une compote de pomme c’est végétal !), voici un super livre pour les enfants de 6 mois à 6 ans. Petit végétarien gourmand propose des recettes vraiment faciles et vraiment bien faites pour nos bébés et leurs ainés. Des petits pots aux petits plats, avec plein d’astuces, d’idées, de conseils,… Et en plus il est beau ! (superbes photos). Quand nous avons commencé la diversification de notre fille nous avions cherché un livre de ce style (car on se pose toujours des questions sur l’alimentation de son enfant quand on est végétarien et on cherche toujours des idées qu’on le soit ou pas) et nous n’avions rien trouvé de très excitant (L’enfant végétarien de chez Jouvence éditions proposait des tas de recettes Petit végétarien gourmandavec du poisson ! et les recettes du Grand livre de bébé végétarien n’étaient pas adaptées à notre manière de diversifier ou trop compliquées). Ici des tas de recettes intéressantes et originales (et sans sucre et sans sel, car ça aussi on trouve plein de livres de recettes pour bébé dans lesquelles il faut mettre du sel !). Alors bien sûr les incontournables purées mais aussi des purées aux céréales sans gluten, des recettes avec des premiers morceaux, des idées de pique-nique,… on utilise de la crème de riz, des purées d’oléagineux,… (Le livre devrait d’ailleurs s’appeler Petit végétaLien gourmand car ici ni œufs ni produits laitiers). On a testé des frites de polenta (à manger avec les doigts et à tremper dans des sauces), la crème de riz à la poire et le Parmentier de carottes au quinoa (pas vraiment « parmentier » puisque sans pommes de terre mais bon…). En plus des recettes des tas de conseils, idées, des explications,… Un livre qui va devenir un classique chez nous !
Petit végétarien gourmand, recettes et photos de Marie Laforêt, conseils nutritions de Ludovic Ringot, éditions Alternatives, 110 pages, 13,50€.

You Might Also Like

Secured By miniOrange