La mare aux mots
Parcourir le tag

Adrienne Barman

Des gros livres à offrir à Noël

Par 13 décembre 2018 Livres Jeunesse

On vous en avait déjà parlé dans le webzine de Noël, mais ces quatre livres-là sont typiquement le genre de livres qu’on aime offrir à Noël. Ils sont beaux et ils accompagneront plusieurs soirées de lecture.

Les rebelles
Textes de Gilles Bizouerne et Fabienne Morel, illustrés par Cécile Gambini, Marie Caudry et Émilie Harel
Syros dans la collection Le tour du monde d’un conte
21,90 €, 177×277 mm, 283 pages, imprimé en France, chez un imprimeur éco-responsable, 2018.
Père Castor – Histoires de toujours
Collectif
Flammarion Jeunesse
20 €, 232×283 mm, 125 pages, imprimé en Espagne, 2018.
Il était une fable
Textes de Pascal Teulade, illustrés par Adrienne Barman
La joie de Lire
22,90 €, 192×263 mm, 180 pages, imprimé en Chine, 2018.
L’enlèvement du Prince Oléomargarine
Texte de Mark Twain et Philip Stead (traduit par Isabel Finkenstaedt), illustré par Erin Stead
Kaléidoscope
19,90 €, 211×286 mm, 152 pages, imprimé en Chine, 2018.

You Might Also Like

Animaux et végétation

Par 10 mai 2018 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, on part à la rencontre d’animaux en voie de disparition avec Avis de recherche, puis on découvre de belles plantes avec la Drôle d’encyclopédie végétale.

Avis de recherche
d’Isabella Bunnell
Seuil Jeunesse
13,90 €, 280 x 200 mm, 40 pages, imprimé en Italie, 2018.
Drôle d’encyclopédie végétale
d’Adrienne Barman
La Joie de lire
24,90 €, 185 x 255 mm, 200 pages, imprimé en Chine, 2018.

You Might Also Like

Documentaires animaliers ? Presque !

Par 29 octobre 2013 Livres Jeunesse

Voici deux documentaires animaliers qui sortent de l’ordinaire !

le grand livre des bêtesPetite Souris sème la zizanie. Elle décide de rendre moins effrayant Le Grand Livre des Bêtes, son livre sur les animaux féroces dont elle a peur (qui est aussi celui qu’on a entre les mains) : trous dans la page, coins arrachés, peinture renversée, c’est du grand n’importe quoi ! Elle n’a peur ni du lion tout-puissant, ni du requin aux grandes dents, de l’ours furieux, ou de la guêpe qui pique, qui sur le papier font moins les malins qu’en vrai !

Quel drôle de principe !  Le livre est réellement dégradé, déchiré, découpé, et peinturluré, pour faire croire que la petite souris que l’on retrouve à chaque page et à qui est sensé appartenir l’ouvrage l’a complètement abîmé. Et c’est réussi à ce niveau-là ! A la fois admirative du travail d’Emily Gravett qui rend très vivante cette histoire grâce à des collages, des photos, et donc des pages arrachées, et en même temps un peu gênée de voir un livre ainsi abîmé, je me suis finalement rangée du côté de l’histoire, qui sans grande intrigue, parvient du coup à faire sourire grâce à ses prouesses de mise en page. Elle affronte ses plus grandes peurs devant ces animaux terrifiants alors on ne lui en veut pas tellement, et en plus, ça peut être l’occasion de sensibiliser les jeunes lecteurs au soin qu’il convient d’accorder aux livres, ces objets parfois fragiles. Et l’air de rien, on glane des infos sur les animaux évoqués. Un documentaire détourné, qui donne l’impression de lire un livre qui ne nous appartient pas, c’est original !
Le même vu par Judith et Sophie.

drôle d'encyclopédieSaviez-vous qu’une tortue alligator pouvait rester en apnée 40 à 50 minutes ? Ou bien que le porte-queue de Corse était un animal menacé ? Moi non en tout cas ! De l’abeille commune au Zygène de la spirée, en passant par le Pitohui bicolore ou le plus classique Raton-laveur, vous n’êtes pas au bout de vos surprises !

Je suis restée assez émerveillée par cette Drôle d’encyclopédie. Très graphique, on ne trouve que le nom des animaux et quelques toutes petites données, et le plus gros des informations provient du classement effectué par Adrienne Barman pour présenter les animaux. Les architectes, les géants, les jaunes citron, les nerveux, les sauteurs, les voyageurs,… : on retrouve des dizaines de rubriques. Les illustrations sont vraiment réussies, à la fois drôles et suffisamment réalistes pour être instructives et la mise en page fait beaucoup de la réussite de ce documentaire original ! Voilà un livre qu’on parcourt, qu’on observe, que l’on redécouvre à chaque lecture, que l’enfant peut parcourir seul ou accompagné, et qui l’air de rien, apprend tout de même plein de choses sur des animaux plus ou moins connus ! C’est en plus un bel objet, avec une belle couverture rigide, et ça ne gâche rien ! Un coup de cœur !

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué plusieurs livres d’Adrienne Barman (A vos fourneaux !, Au coin du fourneau et Le fourneau voyageur).

Le Grand Livre des Bêtes
d’Emily Gravett
Kaléidoscope
15,50 €, 205 x 290 mm, 32 pages, imprimé en Chine, 2013
Drôle d’encyclopédie
d’Adrienne Barman
La joie de lire
24,90 €, 191 x 263 mm, 208 pages, imprimé en Chine, 2013

A part ça ?

Lorenzo M Duran, alias Naturayarte découpe des feuilles d’arbre au scalpel. C’est magnifique !

Marianne

 

You Might Also Like

Je cuisine…

Par 21 octobre 2012 Loisirs Créatifs et Cahiers d'activités

On termine la semaine du goût avec des livres de recette et un livre documentaire.

Vous le savez, j’adore les livres de cuisine pour enfants (j’adore les livres de cuisine tout court) j’en avais déjà chroniqué plusieurs (voir dans le Quelques pas de plus) et mercredi je vous parlais de livres avec histoire + recette. Père Castor vient d’en sortir un qui est très beau en tant qu’objet (couverture sérigraphiée sur carton à vif, coins arrondis) mais également visuellement avec ses illustrations qui font un peu années 60. Et le contenu me demanderez-vous… (c’est aussi important dans un livre de cuisine !) : ici ce sont une quinzaine de recettes équilibrées et simples pour que les enfants puissent les réaliser et ainsi avoir envie de les manger (on a toujours envie de manger ce qu’on a fait). Potage des prés (oignons, pommes de terre, radis et fromage frais), pochettes surprises (avec des galettes de blé noir), bette pas bêtes (vous leur avez déjà fait goûter des côtes de bettes ?) ou far breton (hummm) voilà de quoi ravir les papilles des petits comme des grands. Les recettes sont bien détaillées, faciles à réaliser et accompagnées de « bon pour toi » qui explique chaque fois en quoi ce plat est bon pour la santé. La préface intitulée « Bien dans mon assiette : je mange léger, je mange équilibré » donne des informations supplémentaires, des conseils. Peut-être deux petits bémols : pas de photo des plats mais des dessins (moi j’aime bien voir réellement à quoi c’est sensé ressembler) et seulement 15 recettes. Mais passé ces détails c’est un livre extrêmement beau (à tel point qu’on n’a pas envie qu’il traine dans la cuisine de peur de le salir) et très bien fait.

Dans un autre style, des recettes en dessin chez La joie de lire. A vos fourneaux !, Au coin du fourneau et Le fourneau voyageur sont trois livres signés Adrienne Barman en format à l’italienne. Malgré la beauté du livre, j’avoue avoir été très sceptique. Les ingrédients sont indiqués en bas de la page et la recette en un seul dessin, pour moi ça sentait mauvais ! Et puis j’ai testé… Les recettes sont simples à réaliser et sont vraiment sympa, en fait pas besoin d’en dire beaucoup plus que ce qui est écrit (enfin parfois il faudra quand même un peu expérimenter par vous-même des temps de cuisson par exemple). En tout cas c’est très original. Chacun des livres à vraiment sa spécificité, A vos fourneaux ! propose les recettes « des copains d’Adrienne » : L’apple crumble de Chiarales biscuits aux corn Flakes de Goghi, la tarte au sirop de fleurs de sureau de Léa et Torpeda,… Au coin du fourneau propose lui des recettes inspirées d’histoires (et vous propose de retrouver lesquelles) : salades de pommes et de carottes, pommes fourrées aux figues, tarte courgette-chèvre,… (même si le rapport à une histoire connue est un peu un prétexte ça reste souvent un clin d’œil drôle), enfin Le fourneau voyageur propose quant à lui des recettes du monde (mais toujours des copains d’Adrienne), c’est celui que j’ai le plus testé (voir photo) et je me suis régalé ! Les croquettes de courgette de Coco et Marc (clic), le gâteau d’Aubergine d’Agnese (clic), Les citrons confits de Jacqueline,… bref du Maroc au Japon, en passant par la Grèce et la Roumanie, un petit tour du monde gourmand. Trois livres de recettes beaux et originaux, avec des recettes simples, qui s’adresse aux plus grands là quand même (14 ans d’après l’éditeur) et font un super cadeau pour les gens qui aiment cuisiner !

Dans C’est trop bon ! Spécial région c’est un tour de France des recettes que nous propose Madeleine Deny (notre invitée de mercredi). Salade de lentilles aux noisettes, aligot, gratin de choucroute, galette complète,… on est ici dans la cuisine traditionnelle, les bonnes vieilles recettes qu’on mangeait déjà enfant et qui fonctionnent toujours. Chaque fois une petite anecdote ou une information sur le plat, son histoire, sa région d’origine. On peut y chercher des recettes par région ou par type de plat (entrée, plat, dessert). Les recettes sont très claires, avec de nombreux dessins pour l’élaboration, son côté chevalet est super pratique, pour le coup c’est un livre très bien adapté aux enfants. Petit bémol toutefois, les photos ne sont pas les photos des recettes mais proviennent d’une banque d’image, donc elles ne ressemblent pas toujours à ce que va être le plat (on voit des germes de soja, des oignons rouge et du persil sur la photo de la salade de lentilles aux noisettes alors qu’il n’y a rien de tout ça dans la recette, par exemple). Mis à part ce bémol, un livre de cuisine pour enfant bien sympathique !

On fini avec un documentaire (avec une histoire en fil conducteur) L’alimentation, pourquoi on ne mange pas que des frites ? Rémi et Lilou visitent le palais gourmand et chaque stand est prétexte à apprendre des tas de chose, d’une énorme vache en plastique sortent toutes sortes de laitages, on va donc apprendre des choses sur le calcium, les équivalences entre les aliments qui en contiennent,.. puis Hippolyte qui soulève des haltères va parler aux enfants de la viande, du poisson et des œufs avec ici une petite explication sur la construction des cellules, un jeu pour trouver de quel animal provient tel aliment ou ici encore des équivalences… A chaque page on explique aussi par quoi on peut remplacer l’aliment si on ne l’aime pas. Le livre est très bien fait, éducatif tout en restant très ludique.

Quelques pas de plus…
D’autres livres de cuisine que nous avons chroniqués : La grande marmite du monde, La cuisine des enfants, La cuisine autour du monde, Recettes faciles pour mon petit loup, Desserts de Noël et La courgette c’est chouette. Retrouvez aussi les livres avec histoire et recettes que nous avons chroniqué jeudi.

Je cuisine naturellement léger & pas cher
d’Aude Le Pichon
Père Castor
12,20€, 196×267 mm, 31 pages, imprimé en Chine
A vos fourneaux !
de Adrienne Barman
La joie de lire
14,90€, 275×135 mm, 48 pages, imprimé en Italie
Au coin du fourneau
de Adrienne Barman
La joie de lire
15,90€, 275×135 mm, 49 pages, imprimé en Chine
Le fourneau voyageur
de Adrienne Barman
La joie de lire
14,90€, 275×135 mm, 49 pages, imprimé en Italie
C’est trop bon ! Spécial régions
de Madeleine Deny
Auzou
14,95€, 310×240 mm, 121 pages, imprimé en Chine
L’alimentation – Pourquoi on ne mange pas que des frites ?
de Françoise Rastoin-Faugeron, illustré par Benjamin Chaud
Nathan
6€, 186×249 mm, 29 pages, imprimé en France

A part ça ?

Vous voulez kiffer le navet ? Allez faire un tour chez Maman Baobab, elle présente un livre qui a l’air très sympa !

Gabriel

You Might Also Like

Secured By miniOrange