La mare aux mots
Parcourir le tag

Agnès Aziza

C’est pas mon genre !

Par 9 janvier 2017 Livres Jeunesse

Si vous êtes fidèles de la mare aux mots, vous savez à quel point les sujets tel que le sexisme, le genre, l’homophobie… nous tiennent à cœur (la chronique la plus lue du blog reste d’ailleurs celle sur l’homosexualité dans les livres pour enfants). Même si nous parlons régulièrement de ces sujets, nous n’avions pas fait de chronique dédiée depuis un moment. Trois livres sortis récemment sont l’occasion de le faire. Après la chronique, vous trouverez quelques autres pistes. Et cette chronique est ouverte à tous et à toutes, sans abonnement, n’hésitez donc pas à partager.

Un extraterrestre débarque sur Terre dans le but d’en savoir plus sur quelque chose qui n’existe pas sur sa planète : le genre. Qu’est-ce qui différencie un garçon d’une fille. Et plus il interroge les personnes qu’il croise, plus notre héros est embêté… visiblement, à part physiquement, ce n’est pas si facile de faire la différence entre les deux sexes.
Bonjour madame ! parle avec beaucoup d’intelligence du genre. Bien qu’on y aborde énormément de sujets, bien qu’il soit un support parfait pour un travail en classe, voilà un album qui ne ressemble pas non plus aux livres militants qu’on aime bien parce qu’ils défendent des idées qui nous tiennent à cœur et qui « ont le mérite d’exister » (oui, j’ai quelques noms en tête, mais ne comptez pas sur moi pour les donner ici). Non Bonjour madame ! est un très bon album tout court. Il déconstruit avec beaucoup d’humour les clichés sexistes en montrant à quel point les aprioris sont ridicules quand ils sont vus par une personne extérieure. Celui qui ne connaît pas sur sa planète de différence entre les deux genres s’étonnera aussi que l’un ne supporte pas d’être pris pour l’autre (comme si c’était insultant pour un garçon d’être pris pour une fille).
Un album drôle, intelligent et bien foutu pour réfléchir à l’absurdité des phrases du genre « c’est un truc de filles ».

Émile et Mathis s’aiment énormément, si bien que le jour où les deux enfants trouvent une bague ils décident de se marier. Seulement quand Émile raconte à ses parents ce beau moment qu’il a vécu ceux-ci ne sont pas vraiment à la fête et lui expliquent que ce n’est pas possible, un garçon ne peut pas se marier avec un garçon !
Parler d’homosexualité dans un livre pour enfant ce n’est pas évident. D’ailleurs, peu de maisons d’édition osent (il y a des auteur.e.s qui ont des projets dans leurs tiroirs, mais ont du mal à les faire éditer). Des albums sur ce sujet qui sont délicats, intelligents, poétiques et bien illustrés… ça ne court par les rues ! On pense surtout au superbe Jérôme par cœur de Thomas Scotto et Olivier Tallec. Comme dans ce dernier, dans DEUX garçons et UN secret on ne parle d’ailleurs pas directement d’homosexualité. Dans les deux albums, il n’est peut-être juste question que d’une forte amitié, c’est le regard des adultes qui transforme tout ça. Ici, on parle donc de parents qui se mêlent des beaux sentiments de leurs enfants et de parents plus ouverts, on parle aussi des ami.e.s complices, d’accepter les autres comme ils sont. Plus tard, comme le dit la mère de Mathis, les deux garçons se marieront peut-être… et peut-être pas, et alors ?
Un bel album délicat et poétique sur les amours des enfants et sur le regard intolérant de certains parents.

Les garçons cherchent toujours la bagarre alors que les filles cherchent la paix, Le rose est une couleur de fille, À la maison les filles aident plus que les garçons, En classe les garçons sont turbulents alors que les filles sont calmes… Qui n’a jamais entendu ces phrases idiotes, ces clichés sexistes ? Et si l’on réfléchissait d’où viennent ces idées reçues ?
Alors que certains éditeurs essaient de sortir des livres antisexistes qui se révèlent finalement plus sexistes qu’autre chose (mais comme il y a un filon, faut y aller !), Oskar éditeur a sorti un album plein d’intelligence et de bon sens sur les préjugés sexistes. Intelligent, car il ne nie pas tout… mais explique des choses. Il rappelle que la société n’élève pas pareil les enfants en fonction de leur sexe, on ne demande pas la même chose à un garçon qu’à une fille et ça explique pas mal de choses (l’album devrait d’ailleurs être lu par tous les parents et tou.te.s les enseignant.e.s !!!). Ici, on réfléchit (l’ouvrage est sorti dans la collection Philo, des mots pour réfléchir), on nous donne des exemples concrets, on nous invite même à jouer. C’est vraiment bien fait, qu’on le lise à la maison ou qu’on l’utilise en classe.
28 idées reçues sur les filles et les garçons torpillées avec intelligence, un album IN-DIS-PEN-SA-BLE !

Si vous avez aimé cette chronique, quelques autres qui pourraient vous plaire :

Retrouvez les livres antisexistes que nous avons chroniqués regroupés ici et ceux sur l’homosexualité .

Bonjour madame !
Texte de Delphine Rieu, illustré par Julie Gone
Eidola
10 €, 160×220 mm, 32 pages, imprimé en France, 2016.
DEUX garçons et UN secret
Texte d’Andrée Poulin, illustré par Marie Lafrance
Éditions de la bagnole dans la collection La vie devant toi
13,90 €, 250×250 mm, 32 pages, imprimé en Canada, 2016.
Idées reçues sur les filles et les garçons
Texte d’Agnès Aziza, illustré par Manu Boisteau
Oskar Éditeur dans la collection Philo, des mots pour réfléchir
14,95 €, 165×230 mm, 230 pages, imprimé en Europe, 2015.

You Might Also Like

Romans presque comme ceux des grands !

Par 25 février 2014 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, de courtes histoires pour les enfants qui commencent à lire tout seul !

Chez Maud et PierreMaud et Pierre sont deux cochons. Voilà qu’à force de se chamailler, ils écrabouillent un ver de terre, Bert. Ce dernier n’est pas sorti de l’auberge ! Ils vont également rencontrer un chien qu’ils vont tenter de dresser, non sans mal ! et clou du spectacle, ils décident d’ouvrir un salon de coiffure pour pouvoir se payer plus de chewings-gums.

Vous l’aurez compris, ces deux-là sont de sacrés numéros. Et il faut avouer qu’ils m’ont bien fait sourire ! Isabelle Bonameau propose un compromis entre premier roman, bande dessinée, et album. C’est un roman par le format et le découpage en chapitres, une BD par la présence presque exclusive de dialogues qui prennent place dans des illustrations gaies et colorées que l’on retrouverait parfaitement dans un album ! Je trouve que c’est parfait pour les enfants qui commencent à lire seuls, mais qui pourraient avoir du mal avec de gros blocs de texte. Là, c’est aéré, dynamique, parfait pour les débutants ! Et comme en plus, on rit des bêtises des deux porcelets, pourquoi s’en priver ?

tu m'oublies pas heinZouzou doit partir en vacances avec Clara et Lulu, chez les grands-parents de cette dernière. Pour l’embêter, Rémi lui dit que si elle part, ses parents vont l’oublier. Du coup, elle a peur et préférerait rester chez elle. Ses parents essaient de la rassurer, en vain, et lui proposent finalement de bien réfléchir. C’est ce qu’elle fait en s’imaginant être Mademoiselle Zouzou, spécialiste des questions sans réponse. Elle va mener l’enquête et faire tomber ces doutes : ses parents ne l’oublieront pas, et Rémi dit n’importe quoi !

quel cauchemar

Zouzou a fait un cauchemar ! Mais quel cauchemar ! Un horrible cauchemar qui l’empêche absolument de se rendormir. Alors elle se transforme une nouvelle fois en Mademoiselle Zouzou qui sera cette fois « docteur de la tête », qui va l’aider à raconter, prendre du recul, et finalement se rendormir.

Ces deux romans sont donc issus d’une même série d’Agnès Aziza, Mademoiselle Zouzou, qui raconte aux enfants des situations qu’ils pourraient être amenés à vivre. L’autonomie, la peur de l’éloignement, les cauchemars, les nuits difficiles, sont des sujets connus des jeunes lecteurs qui se reconnaîtront dans cette petite fille pleine de malice, qui ne reste pas les deux pieds dans le même sabot et cherche les solutions en elle-même ! C’est drôle et rythmé comme les illustrations d’Élisabeth Schlossberg, et surtout bien calibré pour les débutants en lecture.

Quelques pas de plus…
Retrouvez d’autres chroniques de romans pour lecteurs débutants ici ou .

Chez Maud et Pierre
d’Isabelle Bonameau
L’école des loisirs dans la collection Mouche
8 €, 125 x 190 mm, 60 pages, imprimé en France, 2013
Tu m’oublies pas, hein ?!
Texte d’Agnès Aziza, illustré par Élisabeth Schlossberg
Grund dans la collection Mademoiselle Zouzou
4,95 €, 128 x 182 mm, 54 pages, imprimé en France, 2013
Quel cauchemar !
Texte d’Agnès Aziza, illustré par Élisabeth Schlossberg
Grund dans la collection Mademoiselle Zouzou.
4,95 €, 128 x 182 mm, 54 pages, imprimé en France, 2013

A part ça ?

Vous connaissez et aimez les mandalas ? Découvrez Danmala, de magnifiques rosaces fleuries !

Marianne

 

You Might Also Like

Secured By miniOrange