La mare aux mots
Parcourir le tag

Alain Korkos

Les ados mènent l’enquête

Par 17 juillet 2015 Livres Jeunesse

Une enquête signée BettyBetty est une jeune collégienne passionnée de tissus africains. Elle se passionne pour leurs motifs colorés et leurs significations cachées qui la rapprochent de ses origines africaines. Alors qu’elle s’apprête à rentrer chez elle, la petite métisse est témoin d’un enlèvement : une jeune femme est poussée violemment à l’arrière d’une voiture et laisse s’échapper une statuette africaine dans son sillage. Betty en est persuadée : cette personne a besoin qu’on l’aide et cette statuette est le seul indice qui peut l’aider à découvrir l’identité de la disparue.
L’enquête de Betty est l’occasion de plonger dans la richesse du quartier populaire de la Goutte d’Or à Paris. Pour venir en aide à la jeune femme disparue, Betty va rechercher les origines de la statuette et se renseigner sur le tissu dans lequel la femme était drapée. À cette occasion, elle va faire la rencontre des nombreuses communautés africaines présentes dans le 18earrondissement de Paris. Du salon de coiffure au magasin de fruits et légumes en passant par l’atelier d’un artiste peintre, Betty va réaliser un tour complet du continent africain.
Ce petit roman est très agréable à lire. Le style est enjoué, très frais. On s’attache rapidement à la jeune enquêtrice dotée d’une imagination débordante et d’un humour plein de vivacité. Ce petit livre sans prétention se détache de la vision souvent stéréotypée de la culture africaine véhiculée par les livres pour la jeunesse. On découvre qu’il s’agit d’une culture protéiforme et empreinte de modernité.
Une lecture rafraîchissante.

Dix minutes a perdreLorsque son père a perdu son emploi, Tim a dû déménager en province, dans une maison où quasiment tout est à refaire. Alors que ses parents partent pour le week-end, Tim se voit contraint de rester seul dans cette baraque avec une connexion internet chaotique et comme unique occupation de décoller le papier peint vieillot de sa chambre. Coup dur pour le jeune garçon qui ne jure que par ses vidéos de skate et les conversations sur Skype avec ses copains. L’ado s’attelle à cette tâche de mauvaise grâce quand il découvre un message inscrit à même le mur, sous le papier. Il doit absolument en apprendre plus sur cette maison. Quelle n’est pas sa surprise quand Léa, une voisine de son âge, lui apprend que l’ancien occupant de la maison a fait de la prison pour cambriolage et qu’on n’a jamais retrouvé la trace du magot ! Ce week-end en solitaire promet d’être bien plus intéressant que prévu !
Ce polar débute dans l’ennui typique qu’un adolescent peut éprouver dans sa chambre au cœur de l’été mais est vite rattrapé par le suspens des romans policiers. J’ai mis un peu de temps à apprécier ce jeune homme aigri, plus intéressé par son skate que les problèmes de ses parents, mais je me suis finalement prise au jeu de l’enquête. L’intensité monte au fil des pages, le lien qui unit Tim et Léa se resserre et l’on s’accroche de plus en plus à leur aventure.
Un roman qui devrait plaire aux amateurs de frissons et de chasse au trésor.
Le même vu par Enfantipages.

La disparition de ThéoCe matin d’hiver au collège aurait pu se dérouler comme les autres pour Electre et ses amis Benjamin et Théo. Sauf que, cette fois, ce dernier est pris en flagrant délit de tricherie en cours d’anglais. Ç’en est trop pour la prof qui met cet élève turbulent à la porte. Une fois le cours terminé, Théo reste introuvable, alors que de mystérieux messages codés font leur apparition dans les salles de classe du collège. Electre, accompagnée de Benjamin et du grand-père de Théo, va devoir déjouer ces énigmes pour retrouver la trace de son ami. En le cherchant, elle va se trouver sur la piste du célèbre et convoité trésor des Templiers… Et être confrontée à de nombreux dangers.
Les amoureux de messages cryptés et de trésors enfouis se retrouveront dans l’aventure rocambolesque écrite par Didier Leterq, lui-même féru de science et de jeux mathématiques. Le texte est émaillé de petits codes à déchiffrer, de jeux de logique et d’énigmes à même de séduire les curieux. Dommage que le récit soit invraisemblable et les personnages caricaturaux, on a du mal à se prendre pleinement au jeu.
Une enquête qui mêle culture historique et casse-têtes mathématiques.
Le même vu par Livres et merveilles.

Tant pis pour elleZoé n’a pas grand-chose à faire pendant ses grandes vacances, à part traîner dans les pattes de ses parents, tenanciers de l’Hôtel des Voyageurs de Montchalin. Cette petite ville de quelques milliers d’habitants est, sur le papier, d’un ennui total. Sur le papier, seulement, parce qu’un beau jour une jeune journaliste débarque tout droit de Paris, et son arrivée va coïncider avec une série d’événements étranges. Qu’est-ce qui la relie à la petite ville de province ? Et à Xavier Delavoix, le riche habitant du manoir, que les habitants surnomment le Ténébreux pour souligner le mystère qui l’entoure ? Tout s’accélère le jour où deux corps mutilés et sans vie sont retrouvés dans la propriété de ce curieux personnage. Zoé, en voulant aider la journaliste parisienne, va découvrir un aspect bien noir de sa ville.
Le qualificatif de polar sied très bien à ce roman dont l’intrigue met au jour les pires bassesses d’un groupe de jeunes gens appelés “les Ténébreux” Le point de vue est alterné entre celui de Zoé et ceux d’autres protagonistes dont les objectifs ne sont pas tous avouables. La petite ville tranquille de Montchalin abrite bien des secrets et des déviances… Et même un meurtrier !
Le récit est rondement mené bien que le style, un peu trop dense et érudit, nous perde parfois. Ce roman sombre n’est cependant pas dénué d’humour et de clins d’œil aux mauvaises habitudes de notre époque, appâtée par les crimes sordides et les faits divers.
Une lecture prenante à réserver aux très bons lecteurs en âge d’être confrontés à une certaine violence.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué des livres d’Alain Korkos (Histoires d’enfants en 50 chefs d’œuvres et Multimagier de la modeDidier Leterq (Théo et l’énigme des diamants et Théo et le code de Lascaux) et de Valérie Dayre (Ce cahier est pour toi).

Une enquête signée Betty
d’Alain Korkos
Nathan 
5,50€, 122 x 181 mm, 128 pages, imprimé en France, 2015.
Dix minutes à perdre
de Jean-Christophe Tixier
Syros dans la collection Souris noire
6,30€, 120 x 180 mm, 160 pages, imprimé en France, 2015.
La disparition de Théo
de Didier Leterq
Éditions Le Pommier dans la collection romans & plus junior
12€, 135 x 200 mm, 206 pages, imprimé en France, 2015.
Tant pis pour elle
de Valérie Dayre et Pierre Leterrier
La Joie de Lire dans la collection Encrage
16,20€, 143 x 212 mm, 251 pages, imprimé en Pologne, 2014.


À part ça ?

Fan de polar ? Retrouvez la dernière saison de À vos crimes ! Non, il ne s’agit pas de la dernière série américaine à la mode, mais bien de livres. Pour la quatrième année consécutive, les bibliothécaires de la Ville de Paris se sont regroupés en comité spécial de lecture en littérature policière et ont sélectionné les meilleures feuilles de la vaste production dédiée aux crimes et aux enquêtes.
Retrouvez la sélection de littérature policière (adulte) des bibliothécaires parisiens en cliquant ici.

Laura

You Might Also Like

Pour parler d’art avec les enfants

Par 16 décembre 2013 Livres Jeunesse

Régulièrement, nous vous présentons des livres d’art, je sais que vous êtes nombreux à rechercher de bons livres sur la peinture, la sculpture et autres formes d’art pour initier les enfants. Voici donc une nouvelle sélection, en commençant par deux coups de cœur.

Histoires d'enfants en 50 chefs-d'oeuvresHistoires d’enfants en 50 chefs-d’œuvre d’Alain Korkos propose de présenter à nos bambins des œuvres dans lesquelles les enfants sont présents : Le Nouveau-né de Georges de La Tour, Le Jeune Travailleur d’Otto Dix, La Partie de cartes de Balthus, Le Petit Chaperon rouge d’Albert Anker… Le choix des œuvres est particulièrement bien réalisé. Chaque tableau est accompagné d’explications, parfois de détails en gros plan. C’est aussi un livre parfait pour parler de l’évolution des enfants dans la société, d’évènements historiques ou plus anecdotiques. La vaccine ou Le Préjugé vaincu de Louis Léopold Boilly nous montre la vaccination à une époque où elle n’était pas si courante, Enfant montrant un dessin de Giovanni Francesco Caroto est un des tout premiers tableaux avec un enfant qui ne pose pas, qui est dans une attitude naturelle. Histoire de l’art donc et Histoire tout court, un livre aussi passionnant à lire que captivant à regarder. Ma fille de cinq ans a adoré regarder ce livre, que je lui lise les textes racontant l’œuvre (les textes sont vraiment à hauteur d’enfant même si l’éditeur conseille ce livre à partir de 10 ans). Un grand et beau livre, parfait pour un beau cadeau !
Le même vu par Enfantipages.

Merveilles de muséesMerveilles de musées racontées aux enfants d’Elisabeth Dumont-Le Cornec fait aussi partie de ces beaux livres qu’on aime offrir. Ici sont regroupés quarante-six œuvres : les petites danseuses en tutu d’Edgar Degas, les crânes bricolés chez les Papous, L’intendant Ebith-il, le Téléphone-Homard de Dali, La Vénus de Milo, les soldats de l’armée enterrée de Xian,… Sculptures, peintures, masques, momies… l’art sous (presque) toutes ses formes. Ici, aussi le livre est absolument captivant, les œuvres nous sont expliquées, on nous raconte aussi comment elles ont été découvertes, créées ou encore accueillies. On peut voir des détails en gros plan. Bref, c’est là encore un cadeau parfait pour faire découvrir l’art à nos enfants (à partir de 9 ans d’après l’éditeur et là je confirme que ce n’est pas pour les plus jeunes).

le petit ami du louvreLe Louvre a toujours été l’ami des enfants. Depuis longtemps, le musée parisien propose aux plus jeunes des ateliers et des visites guidées. Depuis deux ans, la Société des Amis du Louvre édite, à chaque période de vacances scolaires un magazine Le Petit Ami du Louvre. Quelle bonne idée de regrouper, dans un livre, les 7 meilleurs numéros et trois inédits ! Ici, ce sont dix œuvres (Le scribe accroupi, Le Gladiateur Borghese, Le Dais de Charles VII ou encore, évidemment, La Joconde) qui sont analysés, racontés… mais ce n’est pas tout ! Car ici ce sont chaque fois sept pages très riches sur chaque œuvre. On invite les enfants à jouer, à dessiner, à coller des autocollants. C’est toujours réussi, je trouve, quand on arrive à faire participer les enfants, quand ils ne sont pas passifs devant le livre. Enfin, il faut que ça soit bien fait… c’est ici le cas. Un petit livre à la couverture souple, très riche et passionnant.
Le même vu par Délivrer des livres.

Magnet artEt puisqu’on en est à faire participer les enfants, voici Magnet Art c’est toi l’artiste. Ici sont proposées sept œuvres (Les sportifs de Kazimir Malevitch, une fresque murale de Pompéi, La Visitation de Vittore Carpaccio, La Chambre de Van Gogh à Arles de Vincent Van Gogh, La Charmeuse de Serpents du Douanier Rousseau, L’Atelier de Bazille de Frédéric Bazille et Le Vieil Homme d’Artimino de Giovanna Garzoni) et quatre-vingt-six magnets. On va donc sortir tous les éléments et observer les tableaux pour replacer, au bon endroit, les éléments (bien entendu, le tableau original est représenté, en plus petit, à côté de l’œuvre à compléter). Quelle belle façon de se familiariser avec l’art ! Chaque tableau est accompagné d’un petit texte qui invite à mieux regarder l’œuvre. Bien sûr, on pourra aussi utiliser nos magnets pour créer d’autres œuvres (sur les tableaux « nus » fournis ou sur le frigo familial !). Un choix de tableaux assez original, une très bonne idée pour aborder l’art. Bref, ici, on adore !.

Les PoilsIl y a quelque temps, je vous avais parlé d’un livre d’art sur le pipi et le caca… en voici un sur les poils ! La Joconde aux moustaches de Marcel Duchamp, Le Déjeuner en fourrure de Meret Oppenheim ou encore le Pan de nuit de René Magritte, ici, sont regroupés dix œuvres dans lesquels les poils sont à l’honneur. Même si l’idée est excellente, car ça amuse les enfants et forcément ils ont envie de découvrir les œuvres, j’ai été assez déçu par les textes. Chaque tableau est accompagné d’une petite histoire dans laquelle un héros récurent (Arty Show) intervient et discute soit avec le personnage du tableau soit avec son auteur… sauf que c’est souvent sans intérêt au niveau découverte de l’œuvre. Ici, on ne saura rien (ou presque) des œuvres, seul un petit texte nous explique qui est l’auteur (mais sans parler de l’œuvre en particulier). Ou alors il faudrait prendre ce livre pour un album avec une histoire dans lequel il y aurait des tableaux célèbres comme illustrations… mais j’avoue ne pas avoir été séduit par les histoires d’Arty Show. Bref, au-delà de ma déception personnelle, c’est un livre qui permettra aux enfants de découvrir de façon originale dix œuvres connues et moins connues.

Ma petite histoire de l'artJ’ai été plus séduit par Ma petite histoire de l’art en 50 énigmes & jeux (mais avec un bémol tout de même). Ici, ce sont vingt-huit œuvres qui nous sont présentées : La Vénus de Milo, La Dame à la licorne, La Chapelle Sixtine de Michel-Ange, Les Ménimes de Vélasquez… Avec chaque fois un grand texte (intéressant) sur l’œuvre et son créateur. Le seul bémol est, d’après moi, une erreur de formulation du titre : ici, on n’apprendra pas l’histoire de l’art grâce aux énigmes et aux jeux… car les jeux n’ont pas forcément de rapport avec l’œuvre. Pour peinture rupestre des grottes de Lascaux on a un jeu de labyrinthe, pour Le Penseur de Rodin un rebus, pour La Frise des archers une question sur le roi de Macédoine… quant aux énigmes ce sont les titres des pages ! (« Ce sont des super-héros ? » pour La Création d’Adam de Michel-Ange ou encore « Pourquoi il n’y a que des ronds et des carrés » pour Jaune-rouge-bleu de Kandinsky). Donc si vous achetez ce livre pour que vos enfants apprennent l’histoire de l’art « en 50 énigmes et jeux » vous serez fortement déçus, mais si vous achetez ce livre pour qu’ils découvrent des œuvres tout en apprenant plein de choses (aussi bien au niveau vocabulaire qu’Histoire), vous serez ravis ! Ma petite histoire de l’art en 50 énigmes & jeux est un très bon livre, à hauteur d’enfant, sur l’histoire de l’art.

L'art à travers les âgesOn termine cette sélection par un livre extrêmement complet et très bien fait, L’art à travers les âges, une introduction complète à l’histoire de l’art du monde occidental sorti aux éditions Usborne. Ici, ce n’est pas une sélection d’œuvres, mais vraiment un livre qui explique, sur près de 200 pages, les courants artistiques, les techniques, les périodes, l’inspiration… Illustré par plus de 200 œuvres, ces textes passionnants sont vraiment bien faits pour les enfants (et pas uniquement les enfants). Les plus jeunes ne regarderont que les œuvres, les plus grands se cultiveront (sans être barbés) en lisant les textes. Un ouvrage vraiment complet que j’ai trouvé passionnant et vraiment bien fait, et que j’ai eu énormément de plaisir à lire.

Quelques pas de plus…
D’autres chroniques sur l’art : ici, ou encore .

Histoires d’enfants en 50 chefs-d’œuvre
d’Alain Korkos
De la Martinière Jeunesse
21 €, 257×317 mm, 160 pages, imprimé en France, 2013.
Merveilles de musées racontées aux enfants
d’Élisabeth Dumont-Le Cornec
De la Martinière Jeunesse
19,80 €, 285×255 mm, 144 pages, imprimé en France, 2013.
Le petit ami du Louvre
Textes de Guillaume Kazerouni, illustrés par Giulia d’Anna Lupo
Gulf Stream Éditeur
16,50 €, 215×285 mm, 88 pages, lieu d’impression non indiqué, 2013.
Magnet’art, c’est toi l’artiste
Auteur non indiqué
Milan
17,90 €, 300×255 mm, 16 pages, imprimé en Chine, 2013.
Les poils
de Marie Bertherat
L’Archipel jeunesse
15,95 €, 185×245 mm, 47 pages, imprimé en Slovénie, 2013.
Ma petite histoire de l’art en 50 énigmes & jeux
d’Eva Bensard
Place des victoires jeunesse
14,95 €, 240×260 mm, 64 pages, imprimé en Europe, 2013.
L’art à travers les âges, Une introduction complète à l’histoire de l’art du monde occidental
Texte de Rosie Dickins (traduit par Nathalie Chaput et Claire Lefebvre)
Usborne
19,90e, 223×286 mm, 196 pages, imprimé à Dubaï, 2013.

À part ça ?

Envie de faire du Jackson Pollock ? Baladez votre souris et pour changer de couleur il suffit de cliquer (lien trouvé dans Ma petite histoire de l’art en 50 énigmes & jeux).

Gabriel

You Might Also Like

Secured By miniOrange