La mare aux mots
Parcourir le tag

Algérie

Des CD et des livres-CD

Par 29 mai 2017 CD non musical, Livres Jeunesse, Musique pour enfants

Aujourd’hui, je vous propose des CD et livres-CD et je vous préviens, on va voyager !

Chanson d’aujourd’hui pour les petits et les grands aussi vol. 2
Collectif
Saperlipopette dans la collection Les petites collections saperlipopette
45 min. env.
Les tambours dansent, 25 comptines de Bangui à Rio
Collectif
ARB Music
46 min. env.
Berceuses & comptines berbères
Collectif, collectage de Nathalie Soussana, réalisation musicale de Jean-Christophe Hoarau, illustrations de Virginie Bergeret
Didier Jeunesse dans la collection Comptines du monde
23,80 €, 274×274 mm, 60 pages, CD : 47 min. env.,, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2016.
Comptines pour petits marmitons
Collectif, illustré par Cécile Hudrisier
Didier Jeunesse dans la collection Éveil Musical
13,90 €, 190×190 mm,28 pages, CD : 14 min. env., imprimé en Chine, 2016.
Jeux d’eau, initiation à la musique classique
Collectif, sélection musicale et textes explicatifs d’Ana Gerhard, illustrations de Margarita Sada
La Montagne Secrète
19,50 €, 208×204 mm, 64 pages, CD : 42 min. env., imprimé à Hong Kong, 2016.
Gaya et le petit désert
Conte de Gilles Vigneault, chansons de Gilles et Jessica Vigneault chantées par un collectif, illustrations de Stéphane Jorisch
La Montagne Secrète
19,50 €, 208×204 mm, 64 pages, CD : 48 min. env., imprimé à Hong Kong, 2017.

You Might Also Like

Esther, Olympe, Leïla, Lyuba et les autres

Par 30 octobre 2014 Livres Jeunesse

D’hier ou d’aujourd’hui, les filles sont à l’honneur dans la chronique du jour.

Surtout ne prends pas froidEsther est au Vélodrome d’Hiver. Elle écrit à son père. Nous sommes le 17 juillet 1942, Esther est juive. Après il y aura le camp de Pithiviers, il y aura encore des lettres, les lettres d’Esther, celles de sa mère et quelques rares lettres de son père. Puis le silence.
C’est en s’inspirant de la vraie histoire de Marie Jelen et de la correspondance qu’elle a eue avec son père, qu’Isabelle Wlodarczyk a écrit ce magnifique et poignant roman épistolaire, Surtout ne prends pas froid (superbe titre extrait d’Avec le temps de Léo Ferré). On y voit la guerre à travers le regard innocent d’un enfant. Le roman ne parle pas directement d’atrocités commises pendant cette époque, les enfants peuvent le lire sans être traumatisés. En fin d’ouvrage, on retrouve, comme d’habitude dans cette collection, une partie documentaire extrêmement intéressante. On y parle des rafles, de la déportation, des camps et de Marie Jelen.
Un très beau roman pour ne pas oublier.

OlympeLiberté, égalité Olympe de Gouges de Gouges va être guillotinée. Elle marche vers la mort sous les huées de certains et les acclamations d’autres et elle se souvient de ceux qui ont marqué sa vie : son père, sa mère, ses amours, ses amis, son fils… Celle qui a rédigé la Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne et qui a défendu les noirs à une époque où c’était mal vu, va mourir exécutée.
Liberté, égalité, Olympe de Gouges est un magnifique ouvrage, un portrait d’une figure du féminisme à portée des plus jeunes. Chaque chapitre nous parle donc d’une des personnes qui ont marqué sa vie, alors qu’elle va mourir elle se souvient d’eux. Une très bonne façon d’en savoir plus sur cette femme importante de l’Histoire et sur cette époque.

LeïlaLe cahier de Leïla (de l’Algérie à Billancourt) a dû quitter son Algérie natale pour venir rejoindre son père en France. Elle le vit plutôt bien, sa mère moins. Leïla rencontrera quand même le racisme, la bêtise de certaines personnes, son parcours ne sera pas toujours facile, mais Leïla est persuadée qu’elle sera docteur.
Le cahier de Leïla, de l’Algérie à Billancourt est un magnifique roman signé Valentine Goby et illustré par Ronan Badel, sorti dans la collection Français d’ailleurs. On parle ici d’immigration (c’est le principe de cette collection), on suit le parcours d’une jeune Algérienne dans les années 60. Leïla va se rendre compte que certaines personnes ne l’aiment pas du fait de ses origines, que les gens racontent parfois n’importe quoi à propos de son peuple et qu’il faudra garder la tête haute. Les passages avec sa mère sont absolument magnifiques, la mère est d’ailleurs le plus beau « rôle » du livre !
En fin d’ouvrage, on retrouve un dossier pédagogique très bien fait.
Superbe petit roman sur une jeune Algérienne qui arrive en France et découvre notre beau pays… pas toujours très accueillant.
Le même vu par Bric a book et par Les lectures de Liyah.

SortiLYUBA OU LA TETE DANS LES ETOILES dans la même collection (Français d’ailleurs chez Autrement), Lyuba ou la tête dans les étoiles, Les Roms, de la Roumanie à l’Île-de-France nous parle d’une jeune rom et de sa vie en Île-de-France. Sa vision de la France, la vie de ses parents, de sa famille. Entre rêves et espoirs, entre les étoiles et la réalité. Là encore un très joli roman écrit par Valentine Goby et illustré par Ronan Badel, ici également complété par une partie documentaire.

OnElles ont réalisé leur rêve termine avec un grand et bel ouvrage sorti chez De La Martinière Jeunesse, Elles ont réalisé leur rêve de Philippe Godard et Jo Witek. On y trouve cinquante portraits de femmes célèbres, de Diane Arbus aux sœurs Williams en passant par Isadora Duncan, Patti Smith, Simone Weil, Maria Montessori ou Florence Arthaud.
Magnifiques photos, maquette aérée, encadrés… c’est un ouvrage extrêmement riche et pourtant facile à lire, jamais rébarbatif. On pense à une maquette magazine. On y apprend des tas de choses sur ces 50 femmes qui ont marqué l’Histoire d’une façon ou d’une autre. Et même si l’on n’est pas là pour « apprendre », on va se régaler avec ces vies de femmes, des histoires que l’on nous raconte. Pour chacune, on rappelle dans un encadré le contexte, l’époque dans laquelle elles ont vécu. On trouve aussi des citations, des idées de choses à lire, à voir, à écouter.
Un très bel ouvrage à offrir aux jeunes filles… et aux jeunes garçons !

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué des ouvrages d’Isabelle Wlodarczyk (Léo et Célestin, Sur mon arbre perché et La petite disparue), Ronan Badel (Le carnet secret de Timothey Fusée, La bonne humeur de Loup GrisDragons père et fils, Billie du bayou, le banjo de Will, Billie du bayou, SOS Garp en détresseHenri ne veut pas aller au centre de loisirs, Cucu la praline se déchaîne, Emile se déguise, Bob le loup, Émile veut une chauve-souris, Émile est invisible, Émile fait la fête, Émile veut un plâtre, La mémé de ma mémé, Tout ce qu’une maman ne dira jamais et Le pépé de mon pépé), Jo Witek (Ma boîte à petits bonheurs, Mauv@ise connexion, Un jour j’irai chercher mon prince en skate et Le ventre de maman) et de Philippe Godard (La toile et toi). Retrouvez aussi nos interview d’Isabelle Wlodazczyk et de Jo Witek.

Surtout ne prends pas froid
d’Isabelle Wlodarczyk
Oskar dans la collection Histoire et Société
8,95 €, 145×190 mm, 54 pages, imprimé en Europe, 2014.
Liberté, égalité, Olympe de Gouges
de Catherine Le Quellenec
Oskar dans la collection Histoire et Société
9,95 €, 145×190 mm, 70 pages, imprimé en Europe, 2014.
Le cahier de Leïla, de l’Algérie à Billancourt
de Valentine Goby, illustré par Ronan Badel
Autrement dans la collection Français d’ailleurs
4,95 €, 125×78 mm, 64 pages, imprimé en Espagne, 2014.
Lyuba ou la tête dans les étoiles, Les Roms, de la Roumanie à l’Île-de-France
de Valentine Goby, illustré par Ronan Badel
Autrement dans la collection Français d’ailleurs
4,95 €, 125×78 mm, 64 pages, imprimé en Espagne, 2014.
Elles ont réalisé leur rêve
Textes de Philippe Godard et Jo Witek
De La Martinière Jeunesse
21,50 €, 192×255 mm, 221 pages, imprimé en France, 2014.

À part ça ?

Le guide de l'édition jeunesse 2015Le guide de l’Edition Jeunesse 2015 est paru ! Depuis 12 ans, ce guide remplace la chance et le hasard. On y trouve des tas de conseils, que l’on soit auteur, illustrateur ou tout autre métier de l’édition. Des conseils artistiques, techniques ou sur la façon de démarcher les éditeurs, un catalogue de maisons d’édition (avec leurs spécificités), d’auteurs, d’illustrateurs, mais aussi des prix littéraires, des sites internet, des salons… En fin d’ouvrage, on trouve même des petites annonces ! Bref si vous cherchez quelque chose sur l’édition jeunesse, il y a de grandes chances que vous le trouviez dans Le guide de l’Edition Jeunesse 2015 !
Plus d’infos : http://leguidedeleditionjeunesse.com.

Gabriel

You Might Also Like

Quêtes

Par 31 janvier 2013 Livres Jeunesse

Le Royaume d'ElioushaEliousha a 5 ans, il vit avec ses parents, ses grandes sœurs et son petit frère en Ukraine. Sa vie bascule quand son père doit partir se battre avec l’armée rouge contre l’Allemagne d’Hitler.  Il va alors parcourir l’Europe avec sa mère, son frère et ses sœurs. Alors qu’il vivait dans une famille sans soucis d’argent il va devoir apprendre à se débrouiller pour ramener de la nourriture et accepter de vivre dans des conditions rudimentaires.

Inspiré d’une histoire vraie, Le Royaume d’Eliousha est un magnifique roman sur un enfant pendant la seconde guerre mondiale. On a peu l’habitude de voir ce genre de témoignages, on connaît plus ce qu’il se passait en France ou dans les pays proches, ici on est donc entre l’Ukraine, le Kazakhstan et Israël. Eliousha va vivre dans un village musulman et dans un kibboutz, il va chasser et pêcher, il va apprendre à vivre avec les autres, des gens dont il ne comprend pas toujours la langue ou la façon de vivre. C’est une très belle histoire (sans scènes dures, je préfère le préciser) sur la différence, le fait de devoir se débrouiller, la famille, la vie en communauté.

On quitte les années 40 pour rencontrer deux enfants d’aujourd’hui…

Agnès et Vincent sont deux enfants dont le rêve est de voir l’horizon, là où le soleil se couche. Pour ça il va falloir faire de beaux voyages qui seront l’occasion de rencontres inoubliables.

Mahmoud, petit prince du desertLe premier voyage les mène en Algérie, Agnès et Vincent vont voyager dans le désert avec un jeune nomade prénommé Mahmoud. Ils découvriront les nuits fraîches sous la tente, les fossiles que l’on trouve dans le désert, les lacs salés, les rites des nomades (notamment suite à une naissance), ils joueront au foot avec des amis de Mahmoud, ils assisteront à des débats entre les anciens sur la survie de leur peuple à une époque où les camions transportent plus de choses en un voyage qu’eux en une année et ils iront à la rencontre d’un conteur qui leur apprendra que l’horizon est ailleurs… au Mexique

Le secret de Teotihuacan Le deuxième voyage sera donc au Mexique, là où Agnès et Vincent vont rencontrer Pedro qui les mènera dans la légendaire cité de Teotihuacán. Tantôt dans des bus surchargés, tantôt à pied, les enfants vont faire un long voyage pendant lequel ils vont tout savoir de l’histoire des Aztèques, de la construction de leur cité à leur chute au moment où les colons sont arrivés. Les histoires de Pedro seront parfois très dures, mais toujours passionnantes. Ce voyage sera aussi l’occasion de rencontrer des enfants qui mendient aux carrefours, respirant l’air pollué à longueur de journée et dont l’espérance de vie est très basse et de voir à quel point les lieux historiques ne sont plus que des attractions à touristes.

Au pays du soleil levantAu Mexique les enfants ont rencontré un vieux japonais leur ayant appris que c’est dans son pays que de lève le soleil, voilà donc Agnès et Vincent partis pour le Japon. Chiens robotisés, gens aux looks très décalés, écoles où les enfants sont très disciplinés, appartements minuscules où tout est calculé pour gagner de la place, les enfants vont voir un énorme décalage avec le Mexique ! Trouveront-ils ici l’horizon ?

La quête de l’horizon est une très bonne trilogie signée Didier Debord. D’après moi l’auteur a dû voyager dans ces pays tant les anecdotes, les descriptions sont nombreuses et détaillées. Certaines scènes sentent vraiment le vécu et on imagine bien l’auteur avoir pensé ce que pensent les enfants, s’être émerveillé de certaines choses comme eux ou tout comme eux avoir été peiné par d’autres (après tout dans un pays étranger dont on ne connait rien, on est souvent tel un enfant qui découvre les choses). En tout cas il est certain qu’il a décidé ici de donner un grand coup de pied aux clichés, les autochtones que croisent Agnès et Vincent s’amusent d’ailleurs des idées que les français se font d’eux.

Les trois livres se lisent indépendamment comme le précise la quatrième de couverture (mais il est certain que c’est plus intéressant de lire les trois et dans l’ordre) et sont finalement assez différents. Le premier est très descriptif, on est assez proche de carnet de voyageur. On nous raconte tout de la vie des nomades et de leur lieu de vie. Le deuxième, mon préféré, est vraiment plus basé sur les légendes. Enfin le troisième est le plus drôle des trois (une scène de quiproquo m’a particulièrement fait rire d’ailleurs). Les trois sont particulièrement bien écrits et on sent chez Didier Debord un amour des mots autant que son amour des gens et des voyages. Ce sont vraiment des livres qui, encore une fois, sentent le vécu et qui parlent d’énormément de choses : du voyage et de la différence bien-sûr, mais de tellement d’autres choses… C’est une vraie quête dans laquelle les enfants se sont lancés, et il y a toute une réflexion sur les choses, sur la vie, sur l’horizon… une trilogie vraiment réussie.

Quelques pas de plus…
Un roman un peu dans le même esprit, que j’avais beaucoup aimé, Liberté pour Hannah. Et La quête de l’horizon m’a fait penser un petit peu à une série de romans/documentaires, Les carnets de Timéo.

Le royaume d’Eliousha
de Uri Olev (traduit de l’hébreu par Sylvie Cohen), illustré par Claire Perret
Flammarion dans la collection Castor Poche romans
8,10€, 135×179 mm, 320 pages, lieu d’impression non indiqué, 2012.
Mahmoud, petit prince du désert
de Didier Debord
Éditions du Jasmin dans la série La Quête de l’horizon
7,90€,130×190 mm, 64 pages, imprimé en Tchéquie, 2012.
Le secret de Teotihuacán
de Didier Debord
Éditions du Jasmin dans la série La Quête de l’horizon
7,90€,130×190 mm, 70 pages, imprimé en Tchéquie, 2012.
Au pays du soleil levant
de Didier Debord
Éditions du Jasmin dans la série La Quête de l’horizon
7,90€,130×190 mm, 66 pages, imprimé en Tchéquie, 2012.

A part ça ?

Et voilà que janvier se termine… Il est temps de vous donner nos coups de cœur album du mois ! Marianne a choisi C’est pour mieux te manger ! de Françoise Rogier édité par L’atelier du poisson soluble et moi Paul d’Alice Brière-Haquet et Csil édité par Frimousse. Retrouvez nos coups de cœur des mois précédents sur le blog, sur Facebook (ici pour les albums et pour les romans) et sur Pinterest (ici pour les albums et pour les romans).

Gabriel

You Might Also Like

Secured By miniOrange