La mare aux mots
Parcourir le tag

Aline de Pétigny

C’est mon jouet !

Par 18 août 2013 Livres Jeunesse

Aujourd’hui on va parler des jouets, celui qu’on veut plus que tout, celui qu’on adore et ceux qu’on ne veut pas prêter.

Un amour de ballonAkiko a reçu un ballon d’un commerçant, quelle joie ! Elle décide de ne plus le quitter, mais celui-ci essaye de fuir…

Mais quel bonheur chaque fois de retrouver les albums de Komako Sakaï ! Des histoires toutes simples en apparence mais qui parlent tellement de l’enfance, elle croque parfaitement ce que vivent les petits. Et ses illustrations… j’en ai déjà parlé plusieurs fois, j’en suis très fan ! Ici on parle donc du bonheur d’avoir un ballon (je suis toujours étonné que ça marche avec quasiment tous les enfants), de le voir voler, de vouloir tout faire avec lui (manger, dormir,…) et de la tristesse quand c’est fini (car les ballons ont quand même une durée de vie très aléatoire !). C’est doux, sensible, extrêmement poétique, très esthétique… bref un petit bijou !

Nils, barbie et le problème du pistoletSon père lui a promis que s’il soufflait toutes ses bougies d’un coup Nils aurait le jouet qu’il veut pour son anniversaire, forcément ça motive ! Un grand souffle et pari réussi, on file au magasin où Nils se choisi la plus belle des barbies ! Quoi ? une barbie ? Mais Nils est un garçon c’est hors de question pour son père, et s’il prenait plutôt un révolver ?

Beaucoup d’humour tant dans les dessins que dans le texte pour aborder ce sujet qui nous tient vraiment à cœur à La mare aux mots : l’anti sexisme, notamment dans les jouets. Le père de Nils est prêt à tout pour convaincre son fils (et ça va peut-être se retourner contre lui). On parle ici des moqueries, du libre arbitre, de laisser nos enfants être ce qu’ils sont, des a priori,… Un album très réussi même si j’avoue ne pas être sensible à ce genre d’illustration.

Camille ne veut pas prêter ses jouetsQuelle joie de recevoir ses amis tout une après-midi pour jouer avec soi ! Allez on monte tous dans la chambre et c’est parti ! Ah non ces cubes sont à moi, et cette poupée aussi…

Comme d’habitude, Camille aborde des sujets que les enfants connaissent bien, ici le fait de ne pas vouloir prêter ses jouets. C’est avec beaucoup d’humour (surtout dans la chute de l’histoire) que Nancy Delvaux aborde ce sujet que nombre de parents connaissent. Ces enfants qui sont heureux quand des camarades viennent, mais s’ils pouvaient ne toucher à rien… Même si cette série a un côté « vieillot » elle sait parfaitement aborder le quotidien des enfants.

Quelques pas de plus…
D’autres livres qui luttent contre les clichés sexistes sur notre fiche thématique.
Nous avons déjà chroniqué des livres de Komako Sakaï (Le lapin en pelucheL’ours et le chat sauvage et Dans l’herbe), plusieurs aventures de Camille (Camille et la rentrée des classes, Camille fait du poneyCamille va à la piscine, Camille ne veut pas dormir, Camille a fait un cauchemar, Camille a oublié Nounours, Camille va à l’hôpital) et un autre livre d’Aline de Pétigny (Juste un mot).

Un amour de ballon
Texte de Komako Sakaï (traduit par Florence Seyvos)
L’école des loisirs
12,70€, 195×260 mm, 34 pages, imprimé en France, 2005.
Nils, Barbie et le problème du pistolet
Texte de Kari Tinnen, illustré par Mari Kanstad Johnsen (traduit par Jean-Baptiste Coursaud)
Albin Michel Jeunesse
14,50€, 215×305 mm, 32 pages, imprimé en France, 2013.
Camille ne veut pas prêter ses jouets
Texte de Nancy Delvaux, illustré par Aline de Pétigny
Hemma dans la série Camille
4,95€, 210×210 mm, 14 pages, imprimé en Belgique, 2009.

Gabriel

You Might Also Like

Premières Rentrées

Par 29 juillet 2013 Livres Jeunesse

L’année dernière nous avions fait trois grosses chroniques sur les livres qui parlent de la rentrée (des albums, des livres-jeux et des livres pour les plus grands), certains nous avaient dit que le faire fin aout c’était un peu tard pour pouvoir aborder ce sujet avec les enfants qui vont vivre leur première rentrée. J’avais donc décidé d’en parler plus tôt cette année mais malheureusement la plupart des nouveautés sortent juste avant la rentrée ! En attendant voici quelques livres sortis depuis ou des livres dont nous n’avions pas parlé (et en bonus des activités pour cet âge). Et donc vous aurez le droit à une autre chronique sur le sujet fin août !

P'tit loup rentre à l'écoleÇa y est c’est le jour J ! P’tit loup rentre à l’école… Stress au maximum ! Heureusement ses parents et la maîtresse sont là pour le rassurer. La journée se passe sans encombre et on se fait même des amis !

Rien de mieux pour désamorcer quelque chose qui stresse les enfants que de lire les aventures d’un héros qu’on connaît qui vit la même chose. Les enfants adorent le loup d’Orianne Lallemand et d’Éleonore Thuillier, ils seront ravis de le voir dans sa première journée d’école. Le livre est adapté pour les plus petits avec un texte court et des pages plastifiées. Seul bémol, le sexisme de « l’heure des mamans »… Pour aller chercher ma fille quasiment tous les soirs à l’école je vois que je ne suis pas une exception, il y a énormément de « papas » également qui viennent chercher les enfants (sans compter les baby-sitters et les assistantes maternelles, les « mamans » ne sont pas en majorité, toutes les femmes ne sont pas dispo à 16h20… bref…) ! En dehors de ce petit hic (qui m’est resté dans la gorge), un très joli album plein de couleurs pour dédramatiser la première rentrée.

La rentrée des animaux Aujourd’hui c’est la rentrée ! Tous les animaux sont là. Tous arrivent à leur manière, à leur vitesse, certains ont un cartable d’autres comme le pélican n’en ont pas besoin. On se présente, on fait connaissances, et c’est parti pour une journée bien remplie !

La rentrée des animaux de Samir Senoussi et Henri Feliner est un grand album que je trouve très réussi. Chaque animal vit la rentrée à sa manière (comme les enfants), ils sont tous différents. Ici on retrouve, avec beaucoup d’humour, tous les moments d’une journée à l’école : la cantine, la sieste, la lecture, le dessin, la récré,… et chaque fois les animaux ont la parole et ne voient pas les choses de la même manière : à la cantine le requin ne veut que du poisson et le tapir demande des fourmis dans ses épinards. Bien sûr derrière l’humour il y a donc, parfois, une partie de réel (ah les enfants difficiles à la cantine…). Un album très beau, plein d’humour et vraiment réussi.

Petit Dernier Le grand départ pour la petite écoleDans la famille de Petit Dernier c’est aussi le jour de la rentrée et forcément quand on est 25 enfants c’est pas simple ! Petit dernier stresse, et personne n’est attentif à ses demandes, forcément ils sont eux-mêmes occupés par leur rentrée ! Et au moment de partir avec papa et maman pour son premier jour d’école il est bien malheureux que ses frères et sœurs n’aient même pas eu un petit geste pour lui… mais une surprise l’attend peut-être !

petit dernierUne très belle histoire sur la fratrie, je vous raconte un peu la fin mais tant pis, ici toute la famille s’est réunie devant l’école pour encourager Petit Dernier. Tout le monde met son grain de sel dans le cartable pour qu’il sente bien que toute sa famille est derrière lui. Nous vous avions déjà parlé de Petit dernier, c’est vraiment une série originale, pleine de pep’s et de couleurs. Cet album-là est encore une vraie réussite.

Camille et la rentrée des classesPour Camille, ce n’est pas la première rentrée… mais pour son cousin si ! Il rentre dans la même école qu’elle, il va falloir l’épauler, le rassurer. Elle lui présente sa maîtresse, lui fait visiter l’école et déjà le petit garçon a moins peur.

Ici c’est de solidarité et d’entraide dont on parle, Camille connaît bien l’école et ce qui s’y passe, elle va donc tout faire pour que son cousin se sente bien (il faut dire qu’il n’a pas l’air rassuré !). Camille, le petit personnage de Nancy Delvaux et Aline de Pétigny est un petit héros dont on vous parle régulièrement, ses albums traitent du quotidien des enfants.

Trop c'est trop !Basile va vivre son premier jour d’école, il ne faut pas y aller les mains vides ! On prend des crayons, des cahiers, des bonbons, des peluches… le sac est un peu lourd… si on le mettait dans un petit charriot et du coup on a de la place ! On rajoute encore des choses, sauf qu’en fait trop c’est TROP !

Ici aussi on parle du stress de la rentrée et de comment on essaye de se rassurer en multipliant les choses qu’on va apporter avec soi (forcément si notre maison entière est à l’école on se sentira plus dans notre environnement). On parle aussi d’entraide (car Basile aura bien besoin de ses amis pour emporter un si lourd bagage). Un petit livre aux très jolies illustrations, avec un texte plein d’humour signé Nadine Brun-Cosme.

Tout le programme TPSJ’avais envie de compléter cette chronique avec un petit cahier d’activités et une boîte de fiches pour les enfants qui vont rentrer en maternelles. Alors pour désamorcer d’avance les commentaires comme ceux que j’ai eus sur ma chronique sur les cahiers de vacances, il ne s’agit évidemment pas de faire travailler les enfants ! Avec ce genre de cahier et de fiches on peut faire de petits exercices avec eux et généralement ils adorent ça (parce que les coloriages ça va 5 minutes !). Bref avec Tout le programme de Toute Petite Section (2-3 ans) chez Hatier et Toute petite section maternelle de chez GJ éducation vous allez pouvoir trouver des activités adaptées à cet âge (oui ils s’adressent tous les deux à la classe avant la petite section, mais il y a ça dans tellement peu d’école… ). Dans le cahier qu’édite Hatier c’est Souriceau qui guide les enfants dans des jeux de langage, de découverte des parties du corps, reconnaissance des formes,… L’enfant pourra aussi coller des autocollants et même afficher un poster sur lequel on trouve les formes, les couleurs, les nombres, les actions,… C’est beau et bien fait. Évidemment il vous faudra être avec les enfants pour faire les activités, le but n’est pas ici de leur mettre un cahier dans les mains, un crayon et de les laisser seuls. La boîte de Toute petit sectionGallimard propose, quant à elle, 16 fiches effaçables avec un côté documentaire et au verso un petit exercice. C’est très bien fait, très beau (on pense aux découvertes Gallimard)… mais pas adapté à cet âge d’après moi (et d’après une enseignante en PS et une amie qui a un enfant de cet âge à qui j’ai demandé). Est-ce que vous connaissez beaucoup d’enfants de 2-3 ans capables de reconnaître les A dans un mot, reconnaître dans quel mots il y a le son b, relier des animaux à ce qu’ils mangent ou placer le même nombre de points sur un dé qu’il y a de personnages à côté ? Donc j’ai l’impression qu’il y a un petit souci d’âge… Mais je me trompe peut-être. Toujours est-il que ce sont deux ouvrages de qualité (même si je donnerai la boîte de fiches à des enfants un peu plus grands).

Quelques pas de plus…
Retrouvez nos autres chroniques qui parlent de l’école sur notre fiche thématique.
Nous avons déjà chroniqué des ouvrages d’Orianne Lallemand (Au secours ! Une sorcière au nez crochuAu secours ! Un loup tout poilu, Pestouille et Jolicoeur), Éléonore Thuillier (Sur la route des formes, Gros GrisLa jungle en haleine, Adam est fort, Le grand lapin blanc, Mon papa est un zarzouilleur et Jour de piscine), Henri Fellner (La mode), Fred Benaglia (L’énooorme bobo de rien de tout), Nancy Delvaux et Aline de Pétigny (Camille fait du poneyCamille va à la piscine, Camille ne veut pas dormir, Camille a fait un cauchemar, Camille a oublié Nounours, Camille va à l’hôpital), Aline de Petigny sans Camille Delvaux (Juste un mot), Nadine Brun-Cosme (Le prince amoureux).
Notre dernier article sur les cahiers de vacances.

P’tit loup rentre à l’école
Texte d’Orianne Lallemand, illustré par Éléonore Thuillier
Auzou dans la collection Auzou éveil
4,95€, 167×167 mm, 18 pages, imprimé en Chine, 2013.
La rentrée des animaux
Texte de Samir Senoussi, illustré par Henri Fellner
Gallimard Jeunesse
13€, 260×285 mm, 40 pages, imprimé en France chez un éditeur éco-responsable, 2013.
Le grand départ pour la petite école
de Fred Benaglia
Sarbacane dans la série Petit Dernier
7,90€, 180×140 mm, 32 pages, imprimé à Singapour, 2012.
Camille et la rentrée des classes
Texte de Nancy Delvaux, illustré par Aline de Pétigny
Hemma dans la série Camille
4,95€, 205×210 mm, 16 pages, imprimé en Belgique, 2009.
Trop c’est trop !
Texte de Nadine Brun-Cosme, illustré par Philippe Jalbert
Points de suspension
8€, 140×160 mm, 30 pages, imprimé en France, chez un imprimeur éco-responsable, 2008.
Tout le programme Toute Petite Section
Texte de Florence Doutremépuich et Françoise Perraud, illustré par Laurence Jammes
Hatier dans la collection Hatier Maternelle
6,99€, 220×295 mm, 58 pages, imprimé en Italie, 2013.
Mes fiches effaçables Maternelle toute petite section 2-3 ans
Texte de Delphine Gravier-Badreddine, illustré par un collectif
GJ éducation dans la collection Découvertes Gallimard
5,50€, 145×194 mm, 16 fiches, imprimé en Chine, 2013.

Gabriel

You Might Also Like

Pour quelques notes…

Par 13 mai 2013 Livres Jeunesse

Après la sélection de CD d’hier, deux ouvrages qui parlent de la musique.

Emile le petit fifrePas facile le réveil dans le dortoir de la Garde impériale ! Emile a 10 ans et ce matin il n’a pas envie de sortir du lit. Il est si mal réveillé qu’il n’arrive pas à jouer du fifre, ce qui est pourtant son rôle dans la fanfare. Faut dire que le froid n’aide pas… Stressé, fatigué, frigorifié, Emile fait la faute de trop et la sanction tombe il sera privé de fanfare le lendemain… Imaginez sa déception ! Et si le fait de rester seul à la caserne était pour lui l’occasion d’un événement exceptionnel, d’une rencontre qui allait changer sa vie ?

Anne de la Boulaye a imaginé l’histoire du petit fifre du tableau de Manet. En partant juste de la célèbre peinture elle Emileinvente la vie de l’enfant, comment il est arrivé dans l’atelier de Manet, sa rencontre avec le peintre. C’est une très bonne idée servie par une très belle plume. L’histoire qu’Anne de la Boulaye a inventée est touchante, belle. Le livre lui-même avec son papier épais, ses grandes illustrations (signées Sébastien Mourrain), et sa partie documentaire (cachée dans un ingénieux petit « tiroir ») est un magnifique objet. Un très beau livre, complet, captivant, intelligent. Un magnifique livre cadeau.

Juste un mot

Qu’est-ce que la musique ? En un mot… Comment décrire ce qu’elle provoque en nous ? est-ce qu’on peut le résumer en un seul mot ?

C’est dans un très beau texte qu’Aline de Pétigny nous parle de la musique, des sentiments qu’elle déclenche en nous, des frissons, des émotions. Un texte très poétique, illustré par Thomas Paton (dont certaines planches sont absolument merveilleuses). Juste un mot est un bien joli livre pour les amoureux de la musique et pour ceux qui aiment les beaux mots.
La musique ce n’est pas beau c’est une respiration, de l’air, de l’eau, de la vie tout à la fois.
Feuilletez le livre en ligne.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué plusieurs livres d’Aline de Pétigny : Camille fait du poneyCamille va à la piscine, Camille ne veut pas dormir, Camille a fait un cauchemar, Camille a oublié Nounours, Camille va à l’hôpital.
Vous pouvez aussi retrouver la chronique d’Enfantipages sur Emile et le petit fifre.

Emile, le petit fifre
d’Anne de la Boulaye, illustré par Sébastien Mourrain
Seuil dans la collection Une grande œuvre, une belle histoire
18€, 270×270 mm, 32 pages, imprimé en Chine, 2013.
Juste un mot
de Aline de Pétigny, illustré par Thomas Paton
Éditions pour penser à l’endroit
7€, 200×200 mm, 16 pages, imprimé en France chez un éditeur éco-responsable, 2013.

A part ça ?

Vous l’avez remarqué en ce moment La mare aux mots change ! Nous avons modifié l’apparence du blog, dans l’espoir de vous le rendre plus clair. Nous avons aussi décidé d’être plus libres dans nos « présentations », ne plus faire tous les articles sur un même modèle, toujours pour rendre la lecture plus agréable. Les onglets aussi ont changé et deux nouveaux sont apparus : un onglet avec des liens et un autre pour ceux qui voudraient nous soutenir financièrement pour que La mare aux mots puisse continuer, indépendamment et sans publicité. En espérant que ces changements et nouveautés vous plairont, n’hésitez pas à nous faire des remarques.

Gabriel

You Might Also Like

Le mercredi et autres moments de temps libre…

Par 12 mars 2013 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, on s’intéresse à la manière dont on peut occuper le temps extra-scolaire : sport pour le plaisir ou en compétition, chasse au trésor, balades, et aussi un peu d’ennui parce que c’est finalement essentiel !

Parfois, le choix de l’activité est bien arrêté. Les enfants s’y rendent une ou plusieurs fois par semaine, dans un cours encadré, avec d’autres participants du même niveau. C’est le cas notamment des cours de danse ou d’équitation.

Juliette fait du poneyJuliette est une petite héroïne connue des enfants. Chacun des tomes de la collection présente une situation du quotidien, et avec Juliette fait du poney, on découvre les premiers pas de la fillette dans un club d’équitation.

L’équipement, les soins apportés à l’animal, le cours, la promenade, Doris Lauer aborde tous les aspects de l’activité dans cette petite histoire simple et tendre. Les illustrations sont également très réussies, à la fois réalistes et amusantes : je trouve les expressions et postures de Juliette particulièrement réussies et bien observées. Un petit album pour enfants, parfait pour aborder en douceur le monde du cheval.

Camille fait du poneyCamille aussi aime l’équitation ! Dans Camille fait du poney, les parents de la fillette lui ont fait une surprise : ils l’emmènent pour la première fois au centre équestre. Elle est aux anges !

Comme d’habitude, Nancy Delvaux signe une histoire juste, bien ancrée dans le réel, pleines de détails justes et réalistes (les photos prises pour envoyer aux grands-parents, l’envie de reculer au dernier moment parce qu’on a un peu peur,…). Les illustrations d’Aline de Pétigny sont en parfait accord avec cette ambiance, et là encore, les expressions de Camille sont bien représentées. Camille est décidément une référence !

On continue dans le domaine de l’équitation, avec cette fois, des albums plus documentaires.

au trot petit poneyJe vous ai déjà parlé de la collection Mondo Mino, qui propose des documentaires originaux et ludiques pour les enfants. Avec Au trot, petit poney ! on plonge dans le quotidien d’un poney-club. Avec des scènes illustrées et colorées, des photos et des autocollants électrostatiques repositionnables, le jeune lecteur découvre l’équipement, le pansage, le cours en manège, la balade, mais aussi les soins apportés aux animaux, et les coulisses des écuries.

Anne-Sophie Baumann a choisi des mots simples mais techniques et des photos bien représentatives, alors que les illustrations d’Anne-Sophie Lanquetin sont à la fois claires et humoristiques. C’est complet, très détaillé mais simple à comprendre, et les amateurs des bêtes à crinière devraient apprécier !

encyclopédie autocollants poneyOn termine notre découverte du monde de l’équitation par un livre à compléter par des autocollants. Il s’agit des textes si appréciés des enfants, dans lequel se glissent des images qu’ils peuvent nommer et ainsi avoir l’impression de lire vraiment avec l’adulte. Personnellement, j’aime beaucoup ce principe et là, c’est une réussite.

Dans Le poney, pour chaque double-page, on trouve une grande et belle illustration de Marcelle Geneste, et une page de texte sur un thème particulier en lien avec le poney, que l’enfant complète donc avec les vignettes fournies. Simple et précis, je trouve qu’Yvette Barbetti emploie un vocabulaire simple, précis et adapté aux jeunes curieux ou passionnés et les informations sont variées (couleur des robes, jeux équestres, nourriture et habitudes de vie des animaux, équipement nécessaire,…) : la collection Ma première Encyclopédie en autocollants porte bien son nom !

Même si l’équitation est un sport apprécié de bon nombres d’enfants, ce n’est qu’une infime partie de tout ce qui leur est proposé.

Il y a aussi la danse par exemple.

Petites danseusesDe nouveau, la collection Mondo Mino propose un album documentaire particulièrement réussi. Petites danseuses présente aux jeunes lecteurs la pratique de la danse classique, du premier cours au spectacle : la tenue, le cours, les costumes, les répétitions, la confection des décors, les lumières, et enfin, la représentation.

Encore une fois, c’est un mélange de scènes, illustrées par Anne-Sophie Lanquetin, de photos et d’éléments électrostatiques à placer à différents endroits de l’album. Karine Harel signe les textes courts et précis qui ponctuent les illustrations, et mêlent éléments de l’histoire et informations techniques. Élément qui devrait passer inaperçu et qu’on ne devrait même pas relever (mais je le fais quand même, parce que ce n’était pas gagné lorsque j’ai lu le titre) : les auteurs n’ont pas oublié les garçons qui sont présents à chaque page ou presque ! C’est quand même appréciable !

la pire meilleure journée de ma vieParfois, les activités extra-scolaires mènent loin. C’est le cas pour Lucile, qui a été sélectionnée avec sa classe de danse pour participer à la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques. Rien que ça !

Même si la situation paraît assez folle, ce roman pour enfants (il y a quand même beaucoup de texte malgré les petites vignettes illustrées par Diglee, je dirais que c’est accessible pour les lecteurs déjà aguerris) aborde des thèmes que l’on peut retrouver à moindre échelle lorsque l’on pratique un sport à un niveau assez élevé : les nombreux entraînements, les préparatifs, l’appréhension, l’impatience, la pression éventuelle de l’entourage, la vie en équipe, et toutes les émotions et événements du grand jour. Ajoutez à tout cela une petite intrigue amoureuse et vous obtenez un roman vraiment rythmé ! Avec La pire meilleure journée de ma vie, Hubert Ben Kemoun aborde les joies et les peines de la pratique d’un sport à haut niveau, et c’est réussi !

Passons maintenant à des activités un peu moins encadrées que l’on peut partager en famille, hors du cadre d’un cours.

camille va à la piscineOn retrouve Camille, qui cette fois, plonge dans le grand bain avec ses parents et Noé. Il faut préparer le sac de piscine, et c’est parti ! Derrière la vitre, les enfants découvrent les trois bassins pendant que les adultes prennent les tickets. Puis il faut passer aux vestiaires et laisser Nounours dans le casier avant de prendre la douche. Et à partir de là, les choses se corsent. Camille n’est pas très rassurée malgré ses brassards. Heureusement Papa est là ! Petit à petit, elle prend confiance en elle et fait confiance à son ami Noé qui lui assure qu’elle est capable de descendre le toboggan !

Comme toujours, avec Camille va à la pisicine, Nancy Delvaux a le souci du détail et étudie avec justesse les émotions que peuvent ressentir les enfants. Même la petite faim que l’on ressent en sortant d’une séance de piscine est évoqué. Ce n’est peut-être rien, mais je pense que ce sont des détails qui permettent aux enfants de s’identifier et de confronter leurs propres expériences. De belles illustrations colorées et réalistes d’Aline de Pétigny complètent ce bel album à conseiller aux habitués des bassins comme aux plus réticents !

Mais on peut aussi occuper son temps libre avec des activités moins classiques, mais tout aussi enrichissantes. La collection Les mercredis d’Agathe propose de nous faire partager les activités de la fillette avec sa bande d’amis.

vive la chasse au trésorDans Vive la chasse au trésor on la suit en sortie avec le centre de loisirs, institution emblématique du temps extra-scolaire. Agathe traîne d’abord les pieds. Elle préférerait flâner à la maison en pyjama, et se lever aussi tôt un jour sans école ne l’enchante guère ! Et pourtant ! Ce jour-là, les animateurs annoncent aux enfants lors du rassemblement du matin qu’ils ont organisé une chasse au trésor, grand classique des centres de loisirs ! Et c’est parti pour une aventure en équipe à la recherche d’indices, d’enveloppes, et du trésor. Au-delà de la chasse au trésor, cette histoire aborde beaucoup d’éléments de la vie quotidienne en centre de loisirs : l’accueil, les fresques colorées, les activités manuelles, le rassemblement, le pique-nique en sortie, les animateurs qui inventent des mots pour créer un langage secret avec les enfants, ça sent le vécu ! Pour avoir fréquenté les centres de loisirs puis avoir été animatrice, je trouve ce petit roman bien fait et proche de la réalité !

le club des inventeursParfois, on peut aussi passer le mercredi chez les amis. Dans Le club des grands inventeurs, Agathe a rendez-vous chez son copain Léonard pour visiter son atelier. En effet, le garçon aime bricoler et son papa lui a récemment construit une cabane au fond du jardin pour qu’il mène ses expériences. D’abord un peu jalouse de croiser en chemin Lucas qui décide de se joindre à eux (c’est bien observé, parce que je pense que ça arrive souvent de vouloir avoir un ami pour soi pendant un moment, sans devoir le « partager »), ils passent finalement un très bon après-midi tous les trois ! Leur imagination est débordante, et le temps passe très vite !

je m'occupe toute seuleA l’opposé, dans Je m’occupe toute seule, Agathe doit rester seule pour la première fois. Sa maman n’a pas le choix, et même si au départ, la fillette se sent un peu délaissée, elle va finalement passer une très bonne journée. Madame Dupuis reste avec elle toute la matinée, et ça permet à Agathe de se sentir rassurée. Mais à midi, quand elle se retrouve complètement seule, la maison lui paraît tout d’un coup très grande et inquiétante. La petite fille se persuade qu’elle est grande et capable, et appelle sa grand-mère pour avoir un peu de compagnie, même à distance. Finalement, elle réussira bien à s’occuper et sera même prête à recommencer l’expérience !

Dans chacune de ces histoires, le texte de Pakita est court, coloré, rythmé, et ponctué des illustrations vivantes de J-P Chabot. Ces courts romans abordent des thèmes assez peu présents dans la littérature jeunesse qui résonnent pourtant dans le quotidien des enfants !

Et pour finir, je vous présente deux albums coups de cœur !

Il est parfois difficile de choisir une activité, et ce n’est pas Non-Non, le célèbre ornithorynque qui vous dira le contraire !

non non veut faire du sportNon-Non se sent fatigué. Il se sent tout mou et ça ne peut plus durer ! Il décide de se mettre au sport ! Mais il y a tellement de choix qu’il décide de s’entourer de ses amis pour décider. Des abdos avec Bio le lapin, adepte des masques pour le visage à la carotte ? Trop de courbatures et de fatigue ! Le yoga avec Grouillette la tortue ? Il est bien trop impatient pour ça ! Un cours de natation synchronisée avec Zoubi la grenouille ? Il s’enrhume… Et à chaque fois, c’est pareil, rien ne lui convient vraiment !

Non-Non veut faire du sport… mais a un peu la flemme est un album vraiment très drôle ! Le texte et les illustrations de Magali Le Huche sont vraiment pleins d’humour, et on suit avec plaisir les découvertes de cet ornithorynque, finalement très humain ! En effet, le choix d’une activité dans laquelle on puisse prendre du plaisir n’est pas toujours simple, y compris pour les enfants ! Il faut se laisser du temps, et surtout ne pas se forcer, et ça Non-Non l’a bien compris !

On termine avec un album de Laure Monloubou, que j’aime décidément énormément.

jacinthe couvCette fois, elle nous présente Jacinthe, une petite fille qui a un agenda de ministre. Piscine le lundi, karaté le mardi, activités artistiques le mercredi, danse folklorique le jeudi, gym le vendredi et enfin, équitation le samedi ! Ses parents mettent en avant le fait qu’il est important de ne pas perdre son temps ! Les semaines défilent, Jacinthe est épuisée tous les soirs, mais après tout, c’est un rythme à prendre. Alors le jour où elle est invitée par sa copine Mathilde, ses parents acceptent exceptionnellement. Mais lorsque son amie lui demande ce qu’elle veut faire, Jacinthe est complètement désemparée !! Elle a tellement l’habitude d’un emploi du temps minuté, qu’elle ne sait pas quoi faire de ce temps libre et sans programme ! Mais c’est drôlement agréable !

Avec beaucoup de sensibilité, de tendresse et d’humour, Jacinthe traite un sujet très intéressant et malheureusement d’actualité : certains enfants finissent par subir toutes les activités qui leur sont proposées et ne savent plus du tout s’ennuyer, alors que loin d’être une perte de temps, c’est extrêmement enrichissant ! Les illustrations sont elles aussi pleines d’humour, expressives, et vivantes ! Un véritable coup de cœur, qui me conforte dans l’idée que Laure Monloubou a beaucoup de talent !

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué :
– Des livres de Laure Monloubou : Mais pourquoi ? et Danse, Prosper, danse !
– Des livres de Magali Le Huche : Le loup et la soupe aux pois, A la piscine (une grande planche illustrée), L’arpenteur, Le voyage d’Agathe et son gros sac et son interview
– Des livres de Nancy Delvaux et Aline de Pétigny : Camille ne veut pas dormir, Camille a fait un cauchemar, Camille a oublié Nounours, Camille va à l’hôpital

– Un livre d’Anne-Sophie Baumann : Bonjour docteur !
– Un livre d’Anne-Sophie Lanquetin : Les dents, le pot et au dodo !
– Des livres d’Hubert Ben Kemoun : Seuls en enfer, L’épouvantail qui voulait voyager
– Un livre d’Yvette Barbetti : L’écologie des petits, La danse, Les dinosaures.
– Des livres de Pakita et J-P Chabot : Emma ou Léa, qui est qui ?, Ambre a peur du noirJulie nous fait la cuisine

Juliette fait du poney
de Doris Lauer
Editions Lito dans la collection Juliette
5,50 €, 190 x 190 mm, 24 pages, imprimé en Union Européenne, 2009
Camille fait du poney
de Nancy Delvaux illustré par Aline de Pétigny
Hemma dans la collection Camille
4,90 €, 210 x 215 mm, 16 pages, imprimé en Belgique, 2009
Au trot petit poney !
de Anne-Sophie Baumann illustré par Anne-Sophie Lanquetin
Tourbillon dans la collection Mondo Mino
13,10 €, 180 x 220 mm, 29 pages, lieu d’impression non précisé, 2008
Le poney
de Yvette Barbetti illustré par Marcelle Geneste
Editions Lito dans la collection Ma première encyclopédie en autocollants
5 €, 240 x 290 mm, 18 pages, imprimé en Union européenne, 2010
Petites danseuses
de Karine Harel illustré par Anne-Sophie Lanquetin
Tourbillon dans la collection Mondo Mino
13,10 €, 185 x 220 mm, 30 pages, lieu d’impression non précisé, 2007
La pire meilleure journée de ma vie
de Hubert Ben Kemoun illustré par Diglee
Rageot
6,45 €, 125 x 180 mm, 160 pages, imprimé en France, 2011
Camille va à la piscine
de Nancy Delvaux illustré par Aline de Pétigny
Hemma dans la collection Camille
4,95 €, 209 x 212 mm, 16 pages, imprimé en Belgique, 2011
Vive la chasse au trésor
de Pakita illustré par J-P Chabot
Rageot dans la collection Les mercredis d’Agathe
5,70 €, 120 x 190 mm, 42 pages, imprimé en France, 2012
Le club des grands inventeurs
de Pakita illustré par J-P Chabot
Rageot dans la collection Les mercredis d’Agathe
5,70 €, 120 x 190 mm, 42 pages, imprimé en France, 2012
Je m’occupe toute seule
de Pakita illustré par J-P Chabot
Rageot dans la collection Les mercredis d’Agathe
5,70 €, 120 x 190 mm, 43 pages, imprimé en France, 2012
Non-Non veut faire du sport… mais a un peu la flemme
de Magali Le Huche
Tourbillon dans la collection Non-Non
12,10 €, 190 x 197 mm, 24 pages, imprimé en Chine, 2011
Jacinthe
de Laure Monloubou
Kaléidoscope
12,70 €, 245 x 205 mm, 30 pages, imprimé en Italie, 2007

A part ça ?

Le chantier médiéval du château de Guédelon, dans l’Yonne, ouvre ses portes lundi 18 Mars pour la saison 2013. Là-bas, des hommes et des femmes bâtissent un château-fort avec les outils, techniques et matériaux du Moyen-Age. Le chantier dure depuis plusieurs dizaines d’années, et c’est absolument passionnant, pour les petits et les grands.

Marianne

 

You Might Also Like

Dormir sur ses deux oreilles

Par 5 février 2013 Livres Jeunesse

Oh, laissez, laissez-moi dormir,
Mes oiseaux pour escorte.
Je vais, la fatigue me porte

Extrait de Le Sommeil, de Barbara

Je sais à quel point le sommeil est un sujet important pour les petits comme pour les grands ! Je vous propose donc une sélection thématique de livres pour aborder la nuit avec sérénité.

On commence avec un guide pour les parents :

COUV_LeSommeilLe sommeil, conseils et astuces au quotidien est issu de la collection Les petits guides parents. C’est un recueil d’informations, de conseils, d’astuces, de questions-réponses à propos du sommeil des enfants de 0 à 6 ans. En effet, en fonction de l’âge, les besoins en sommeil mais aussi les rythmes, et les éventuels problèmes varient. Madeleine Deny décortique tous les petits soucis que peuvent rencontrer les enfants : excitation, cauchemars, doudous, tétines, endormissement, réveils nocturnes… Différents spécialistes donnent leur avis et leurs éclairages. Alors, comme tous ces guides, il y a sûrement des choses à prendre et des choses à laisser, en fonction de chaque enfant, de chaque parent et de chaque situation personnelle, mais je trouve qu’il est facile d’aller piocher une ou deux infos, sans forcément le lire in extenso. C’est plutôt concret et bien fait !

Maintenant, place aux livres pour enfants, en commençant par les tout-petits. En effet, le sommeil est vraiment un thème qui concerne l’enfant dès son plus jeune âge.

au dodo les animauxAu dodo les animaux est un livre en tissu vraiment adapté aux plus petits. Toute une série d’animaux nous présente tout ce qu’il faut faire avant d’aller se coucher : la souris se déshabille, le chat met son pyjama, l’éléphant se brosse les dents, et ainsi de suite jusqu’à la quatrième de couverture qui présente tous les personnages couchés dans le lit. Sur chaque page, un rabat avec du papier bruissant et de jolies illustrations en noir et blanc, bien contrastées et donc bien visibles ! Tout est doux, tant le petit texte simple et en rimes de Frédérique Loew que dans les jolis dessins de Xavier Deneux ou même le tissu de la couverture ! De quoi se laisser aller tout doucement vers le sommeil !

Mais revenons à nos moutons (c’est le cas de le dire dans un article sur le sommeil) et intéressons-nous à des livres plus « pratiques ».

poussin-au-litToujours pour les plus petits, voici Au lit, poussin ! un album cartonné qui aborde un peu plus en détail une situation bien connue des parents. Anne Terral nous présente Poussin qui a décidé qu’il n’avait pas sommeil et qu’il n’irait pas se coucher. Excité comme une puce, il joue au chevalier, se cache dans le linge sale, réclame un dessin animé, veut soudainement téléphoner, et court un peu partout. Seule une histoire lue avec ses parents finira par le calmer, et même s’il continue à clamer le contraire, Poussin est tout de même bien fatigué…

Un livre tout simple mais bien mené pour tous les enfants un peu excités le soir venu et jamais prêts à aller se coucher ! Et les illustrations vivantes et colorées de Bruno Gibert rendent ce petit coquin très attachant !

Et il n’est pas le seul à avoir quelques difficultés à aller se coucher !

9782244499444C’est également le cas de Yoyo, la petite héroïne de Yoyo, je ne veux pas dormir, un petit album pour enfants. Occupée à jouer dans sa chambre, elle n’apprécie que très moyennement que sa maman prononce du bout du couloir LA phrase fatale : Au lit bébé ! Ça la met même dans une grande colère : pour la peine, tous ses jouets iront se coucher eux ! Elle les balance dans son lit d’un air rageur, et n’a finalement plus de place pour s’y glisser quand la fatigue la rattrape ! Sacrée Yoyo !

Alors cette fois, ce sont vraiment les illustrations qui font la force de ce petit livre. En effet, le texte de Susie Morgenstern est vraiment très simple, sans phrases. C’est certainement pour donner un effet « langage de bébé », mais je ne suis personnellement pas spécialement séduite. En revanche,  les illustrations de Marie Quentrec sont vraiment réussies. A la fois douces, tendres et réalistes, elles sont très expressives : Yoyo est d’abord étonnée d’entendre qu’il est l’heure d’aller se coucher, puis elle paraît fâchée, et enfin, progressivement, on voit sur son visage les marques de fatigue. Un petit livre qui devrait parler à bien des enfants qui n’aiment pas être interrompus dans leur jeu, et qui déclarent haut et fort : « Je ne suis jamais fatigué » !

les_dents___le_pot_et_au_dodo__394169Voilà encore un petit héros qui ne déroge pas à la règle ! Au moment d’aller dormir Crocodilou a lui aussi mille choses à faire. La toilette, les dents, le pot, c’est classique mais ce n’est quand même pas ce qu’il y a de plus marrant ! Lui, ce qu’il « adore faire le soir, c’est tout ce qui n’est pas obligatoire » : ranger l’armoire, accrocher son peignoir, chercher son mouchoir,… Cette fois, avec Les dents, le pot, et au dodo, on s’intéresse aux enfants qui bizarrement ont soudainement des tas de choses à faire avant de se coucher !

Mais le texte de Claire Astolfi est vraiment plein de tendresse. Ce crocodile joue, mais il ne rechigne finalement pas tant que ça à aller dormir. Il aime aussi embrasser son papa, faire des câlins dans le noir, et ne tarde pas à se laisser aller. On sent vraiment, notamment grâce aux belles illustrations d’Anne-Sophie Lanquetin, que Crocodilou, grâce à tous ses petits rituels est vraiment serein au moment de s’endormir.

On continue maintenant avec un recueil d’histoires en lien avec le sommeil :

PHPC pour endormir les petitsLes Petites Histoires du Père Castor pour endormir les petits sont effectivement tout à fait appropriées au moment du coucher. Elles ont toutes pour thème la nuit, le coucher et le sommeil. Des petites histoires courtes, extrêmement variées tant au niveau du texte que des illustrations : c’est une réussite ! Cerise sur le gâteau, le livre est fourni avec un CD-MP3 qui reprend l’intégralité des récits, lus par deux comédiens. C’est une lecture de qualité qui m’a rappelé (attention, je vous raconte ma vie) les histoires diffusées par haut-parleurs le soir, dans les dortoirs de la classe verte. Un petit bonus bien agréable qui complète très bien ce beau livre !

Retrouvons maintenant des petits héros connus sur La Mare aux Mots :

tom-ne-veut-pas-dormirEncore un petit coquin qui essaie de gagner du temps au moment d’aller se coucher : il fait un TRÈS long câlin à Papa, préfère les LONGUES histoires de Maman, boit un GRAND verre d’eau… Toutes les ruses sont bonnes à prendre !

Marie-Aline Bawin est décidément très forte pour saisir avec justesse le comportement des enfants. Avec Tom ne veut pas dormir, elle arrive encore à se placer du point des vue des petits tant dans le texte que dans les illustrations, douces et pleines de détails. Une valeur sûre que ce cher Tom !

F2120-8On continue avec Camille à qui il arrive aussi toujours tout un tas d’aventures bien connues des enfants. Dans Camille ne veut pas dormir, elle cherche à repousser le moment du coucher au maximum. Elle joue et si elle va se coucher maintenant, ça ne va pas du tout parce que demain, elle aura oublié son histoire. Finalement, en bougonnant et pas de gaieté de cœur, elle se résout à se préparer. Maman file répondre au téléphone, et Camille en profite alors pour retourner jouer encore un peu, à toute vitesse ! Sa maman lui explique pourquoi il est important qu’elle aille dormir maintenant, et non sans quelques rituels précis, elle finit par accepter… jusqu’à ce que qu’elle soit seule, et qu’elle trouve encore tout un tas de choses à faire. Ce coucher qui s’éternise parlera sans doute à beaucoup d’entre vous.

F2120-23Le titre de cet album : Camille a fait un cauchemar, est plus qu’explicite. Camille se réveille en hurlant parce qu’elle a fait un mauvais rêve. Elle crie et ses parents accourent : câlin, mots doux, lumières, et même dessin du monstre pour l’oublier, ils font tout pour rassurer leur petite fille. Dans cette histoire, on retrouve le thème des peurs nocturnes, bien transcrites, tant dans le texte que sur le visage de la petite fille, qui ne fait pas du cinéma.

9782508004513Enfin, pour terminer dans la série des Camille, un album qui traite d’un sujet original : Camille a oublié Nounours. Elle doit aller dormir chez son cousin. Quel drame quand la petite fille se rend compte que Nounours n’est pas dans son sac ! Son cousin lui propose une de ses peluches, mais ce n’est pas du tout pareil. Son oncle lui donne alors son astuce, quand lui-même dort loin de sa famille : il ferme les yeux et pense très fort à sa femme et son petit garçon. Camille n’est qu’à moitié rassurée, mais elle veut bien essayer et finit par trouver le sommeil. Un petit livre toujours aussi bien fait pour parler de ce moment pas drôle que beaucoup d’enfants sont amenés à connaître un jour.

Les aventures de Camille sont décidément vraiment bien faites. Nancy Delvaux invente des histoires très réalistes, au plus proche du quotidien des petits, et les illustrations d’Aline de Pétigny sont vraiment bien observées, avec le souci du détail.

Et parce que même les hippos chers à mon cœur ont des soucis pour trouver le sommeil, je me devais de vous parler d’Au lit, Ludo !

Couv Au lit, Ludo !Ludo n’a pas du tout envie de dormir tout seul ! Le doudou, la lampe, le biberon, le livre, les jouets, le chat, mais aussi les parents et la petite sœur, il accepte tout le monde dans son lit. Tellement qu’il n’a plus de place et qu’il va finalement mettre tout le monde dehors ! A moins que… Son doudou est triste tout seul, il va bien falloir l’accueillir !

Le petit héros de Catherine Leblanc va finalement trouver des avantages à dormir tout seul. Et puis il sait que dans la maison, personne n’est bien loin. Là encore,ce petit album illustré par Laurent Richard présente une situation simple du quotidien, abordée avec tendresse et humour pour dédramatiser tout en douceur.

On continue avec un autre petit réfractaire du sommeil !

49769469Il s’agit de Gaspard, le petit frère de Simon Lapin. En fait, il a des circonstances atténuantes : ils ont construit tous les deux une cabane dans le jardin cet après-midi, et le petit Gaspard y a laissé son doudou. Du coup, il refuse de s’endormir. En bon superhéros qui se respecte, Simon décide de prendre les choses en main. Cape sur les épaules, il part en expédition dans le jardin… Au matin, le réveil va être difficile…

Même si dans Non pas dodo !, Stéphanie Blake utilise le prétexte du doudou perdu pour faire vivre à son héros une véritable aventure, elle traite quand même en filigrane de la difficulté à s’endormir sans ses repères habituels. Une seule chose m’a un peu gênée : le langage bébé de Gaspard, que j’ai parfois dû relire deux fois pour comprendre ! Mais je suis sûre que ce duo de lapins aura ses fans.

Couv Cacao se lève toujours trop tôt 4mm corr MS.inddAprès tout le sommeil, c’est aussi le réveil ! Justement, Cacao a une fâcheuse tendance à se lever trop tôt, surtout les jours où rien ne presse. Il fait donc diverses tentatives pour sortir ses parents du lit, sans succès. Ces derniers commencent même à être agacés. Finalement, il va trouver à s’occuper tout seul et même leur réserver une surprise !

Cacao se lève toujours trop tôt est un petit livre tout simple écrit et illustré par Fanrtasy Kids, mais il devrait plaire à bon nombre de petits « lève-tôt ».

lesmonstres_couvAutre petit livre plein de promesses : Les monstres de la nuit. Il faut dire que l’histoire est signée France Quatromme et que c’est quand même souvent un gage de qualité. Elle nous raconte ici l’histoire d’un petit garçon dont les nuits sont hantées par des cauchemars. On va donc le suivre dans sa bataille contre les monstres qui l’empêchent de dormir. Les illustrations d’Eva Chatelain sont magnifiques, tout en noir et blanc et plantent bien le décor de cette ambiance un peu inquiétante de la nuit. De quoi encourager les enfants à dompter leurs peurs, pour retrouver un sommeil serein !

Enfin, pour terminer cette looooongue chronique (j’espère que personne ne s’est endormi), je vous présente un très court roman pour les enfants un tout petit peu plus âgés.

35739_AmbreCV600pxAmbre est une nouvelle élève dans l’école d’Agathe. Du coup, cette dernière l’invite à sa soirée-pyjama. Tout le monde s’amuse entre repas festif, et partie de cache-cache. Puis vient le moment de se coucher ! Ambre sort une douzaine de doudous de sa valise, pour se protéger des cauchemars, et du coup les copains se moquent et s’amusent à lui faire peur. Il n’y a rien à faire, elle ne trouve pas le sommeil. Alors, Agathe discute avec elle très tard, pour la rassurer, en lui tenant la main. Finira-t-elle par dompter ses craintes et dormir tranquille ?

Avec Ambre a peur du noir, Pakita signe une histoire pleine de vie très proche du quotidien des enfants. J-P Chabot ajoute des touches de couleur dans le texte et surtout donne vie à l’histoire avec ses illustrations pétillantes ! Un roman court qui mine de rien, aborde tout un tas de thèmes en lien avec le sommeil : les soirées à l’extérieur, le doudou devant les copains, la honte, les rituels de ces fêtes entre amis, la solidarité des amis,…

Quelques pas de plus…
D’autres livres où on parle de sommeil et des cauchemars : La famille noctambule de Karina Wolf et Les frères Hilts, 40 histoires du marchand de sable, Si je te croque… de Cri et Ninie, Ma maison de nuit de François Aubin, Jour de grève chez les marmottes de Nicole Snitselaar et Coralie Saudo, Victor et les Amulettes de Marie-Nuage Giudicelli,Audrey Jacqmin et Sophie Lebot, Au revoir cauchemar de Junko Honda, 101 moutons au chômage, de Nicole Snitselaar et Coralie Saudo, Dors bien, Rosalie de Brigitte Minne et An Candaele, Tu ne dors pas, petit ours ? de Martin Waddell et Barbara Firth, Va-t’en Grand Monstre Vert ! d’Ed Emberley et Du bruit sous le litde Mathis. Et encore plus sur le post sur ce sujet sur le forum (que nous vous proposons d’enrichir).
Retrouvez nos autres chroniques :

D’autres livre de Madeleine Deny :  La tétine de Kouki, C’est trop bon ! Spécial régions, En piste les dés et son interview.
D’autres livres de Xavier Deneux : Bon appétit, Totam ! et Regarde.
Un autre livre de Bruno Gibert : Peluches à Paris
Un autre livre de Susie Morgenstern : La liste des fournitures
Un autre livre illustré par Marie Quentrec : Le doudou de la maîtresse
D’autres livres de Marie-Aline Bawin : Tom à l’hôpital, Tom fait pipi au lit
Un autre livre de Nancy Delvaux : Camille va à l’hôpital
D’autres livres de Catherine Leblanc : Le goût d’être un loup, Les petites personnes, Au revoir, bonjour, Lulu et Moussu, Ah ! Si j’étais président ! et Comment ratatiner les monstres ?. (Retrouvez également notre interview de Catherine Leblanc).
D’autres livres de Stéphanie Blake : Je veux des pâtes !, Je veux pas aller à l’école et Un bébé dans le ventre de maman ?
D’autre livres de France Quatromme : Le géant de la grande forêt et Le petit pot de Zaza. Retrouvez également son interview.

Le sommeil Conseils et astuces au quotidien
de Madeleine Deny
Nathan dans la collection Les petits guides parents
7,20 €, 150 x 195 mm, 93 pages, imprimé en France, 2009
Au dodo les animaux
de Frédérique Loew illustré par Xavier Deneux
Tourbillon
15,15 €, 160 x 155 mm, 4 pages, lieu d’impression non précisé, 2008
Au lit, poussin !
de Anne Terral illustré par Bruno Gibert
Albin Michel Jeunesse
9,90 €, 190 x 179 mm, 14 pages, imprimé en Chine, 2012
Yoyo : Je ne veux pas dormir
de Susie Morgenstern illustré par Marie Quentrec
Lito
5 €, 185 x 185 mm, 18 pages, imprimé en Union Européenne, 2010
Les dents, le pot, et au dodo !
de Claire Astolfi illustré par Anne-Sophie Lanquetin
Lito
7 €, 180 x 230 mm, 24 pages, imprimé en Chine, 2012
Petites histoires du Père Castor pour endormir les petits
de Collectif. Lu par Claire Benoist et Benjamin Scampini
Flammarion dans la collection Père Castor
15 €, 180 x 234 mm, 128 pages, imprimé en Chine, 2012
Tom ne veut pas dormir
de Marie-Aline Bawin
Mango Jeunesse
5 €,175 x 160 mm, 24 pages, imprimé en Italie, 2012
Camille ne veut pas dormir
de Nancy Devaux illustré par Aline de Pétigny
Hemma
4,95 €, 205 x 210 mm, 16 pages, imprimé en Belgique, 2009
Camille a fait un cauchemar
de Nancy Devaux illustré par Aline de Pétigny
Hemma
4,95 €, 205 x 210 mm, 16 pages, imprimé en Belgique, 2009
Camille a oublié Nounours
de Nancy Devaux illustré par Aline de Pétigny
Hemma
4,95 €, 205 x 210 mm, 16 pages, imprimé en Belgique, 2009
Au lit, Ludo !
de Catherine Leblanc illustré par Laurent Richard
L’Elan vert dans la collection Roudoudou
10,20 €, 195 x 195 mm, 24 pages, imprimé en Chine, 2013
Non pas dodo !
de Stéphanie Blake
L’école des Loisirs
12,70 €, 225 x285 mm, 34 pages, imprimé en France, 2010
Cacao se lève toujours trop tôt
de Fantasy Kids
Société des écrivains
9 €, 145 x 210 mm, 24 pages, imprimé en France, 2012
Les monstres de la nuit
de France Quatromme illustré par Eve Chatelain
Editions Petit Roland
4,5 €, 200 x 210 mm, 20 pages, imprimé en France, 2012
Ambre a peur du noir
de Pakita illustré par J-P Chabot
Rageot dans la collection L’école d’Agathe
5,20 €, 120 x 190 mm, 27 pages, imprimé en France, 2012

A part ça ?

Nos amis de la librairie Pages après pages (29, rue des Dames 75017 Paris) proposent une rencontre autour du livre Cet enfant qui ne dort pas (collection Questions de parents chez Albin Michel) de Lyliane Nemet-Pier, le 16 février à 11h

Marianne

You Might Also Like

Secured By miniOrange