La mare aux mots
Parcourir le tag

Alligator

L’Amérique, l’Amérique, si c’est un rêve, je le saurai

Par 27 janvier 2014 Livres Jeunesse

Tous les sifflets des trains, toutes les sirènes des bateaux
M’ont chanté cent fois la chanson de l’Eldorado
De l’Amérique
L’Amérique, Joe Dassin

Aujourd’hui, on part pour l’Amérique, ça vous dit ?

Billie du Bayou Le banjo de WillDans le petit monde de Billie il y a d’abord Garp, son alligator femelle. Ensuite, il y a les garçons : Will, son cousin et Owen et Flynn. Il y a aussi Martha, la grande sœur, Mama Soro, l’épicière au cœur aussi gros que ses fesses et Ziggy et les autres, des musiciens du bayou. Car c’est là que vit Billie, dans le bayou, en Louisiane, le pays où coule le Mississippi, où coule le jazz de La Nouvelle-Orléans. Ce qu’aiment Billie et ses amis, c’est surtout jouer de la musique. Même Garp s’y est mise (elle fait de la harpe) ! Alors, imaginez le drame le jour où Will a cassé son banjo… Heureusement, les amis sont là en cas de coup dur !

Billie SOS Garp en détresseAu secours, Garp a disparue ! Imaginez la panique, Billie et ses amis se rassemblent, et chacun y va de sa théorie. On rigole même bien, l’atmosphère est détendue… jusqu’à ce que le camion d’Hugg, le patron du snack, passe sous les fenêtres de Mama Soro annonçant qu’au menu du resto il y avait de l’alligator… Là encore, l’amitié et la solidarité seront utiles pour sortir Garp de là.

Voilà donc encore une nouvelle série avec une héroïne pétillante dont Séverine Vidal a le secret. Il faut même dire les choses, je trouve que c’est la meilleure chose qu’elle ait sortie ces derniers temps (non pas que les autres soient mauvais, mais ces deux albums-là sont vraiment au-dessus). Billie du bayou est une super série, tant sur le plan scénaristique (les histoires sont vraiment drôles et touchantes, découpées en chapitres comme un roman, les personnages sont super bien croqués) que des illustrations. Ronan Badel donne beaucoup de mouvements et de vie aux personnages. Les albums contiennent des flashs codes (mais, rassurez-vous, il y a aussi des liens internet, peu d’enfants ont des smartphones…) pour écouter des musiques en lien avec l’histoire ou avoir des petites infos. On pense à la série Treme et même si l’on n’écoute pas la musique sur internet, on a l’impression de l’entendre tant elle transpire dans ces albums. Une super série dont on attend la suite avec GRANDE impatience !

Kiki en AmériqueAttention, Kiki débarque en Amérique ! Mais bon, comme il n’a pas de visa il est vite embarqué par la police (fait-il partie d’Al-Qaïda ?) et voilà notre Kiki en prison. Heureusement, il a le même avocat que Strauss-Kahn et le voilà libre, à lui l’Amérique et surtout Hollywood !

Kiki… on est fan ou l’on déteste (je fais plutôt partie des premiers) ! C’est complètement déjanté, bourré de références, avec un humour pas toujours des plus fins… mais qu’est-ce qu’on rigole ! Alors après… le débat est : est-ce que ça plaît aux enfants. Lors de mes articles précédents, vous avez été plusieurs à me dire que les vôtres n’avaient pas accrochés. Ici, ma fille de cinq ans, bien qu’elle ne comprenne pas tout, est vraiment fan. Je pense que la force des Kiki c’est ce côté multicouche : les enfants comprennent l’histoire de base, rient des allitérations en [k] et des situations délirantes. Les adultes, eux, se fendent la poire du côté « porte nawak » des aventures de Kiki, des références qui sont pour eux. Bref, si comme ma fille et moi vous rigolez comme des baleines pour des jeux de mots foireux ou des références à Hervé Villard, vous adorerez Kiki en Amérique.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué des livres de Séverine Vidal (Noël à l’endroit, Mon secret rit tout le temps, 55 oiseaux, Prune et l’argent de poche, Une girafe un peu toquée, Bad Lino, L’œil du pigeon, Au pays des vents si chauds, Petit Minus, Le laboureur de nuages & autres petits métiers imaginaires, La grande collection, Mon papa est zarzouilleur, Clovis & le pain d’épices, Rien qu’une fois, Philo mène la danse, Plus jamais petite, Comment j’ai connu papa, Arsène veut grandir, Lâcher sa main, Rouge Bitume, Comme une plume, J’attends Mamy, Roulette Russe tome 1 Noël en juillet, Je n’irai pas, Léontine, princesse en salopette, Mamythologie, On n’a rien vu venir, Du fil à retordre, Prune, tome 1 : La grosse rumeurPrune, tome 2 : Le fils de la nouvelle fiancée de papa, Prune, tome 3 : Prune et la colo d’enfer, 5h22, Les petites marées et La meilleure nuit de tous les temps), Ronan Badel (Henri ne veut pas aller au centre de loisirs, Cucu la praline se déchaîne, Emile se déguise, Bob le loup, Émile veut une chauve-souris, Émile est invisible, Émile fait la fête, Émile veut un plâtre, La mémé de ma mémé, Tout ce qu’une maman ne dira jamais et Le pépé de mon pépé), Vincent Malone ( La grande petite bibliothèque de Rose et Émile, Kiki kiffe l’écolePapa Houêtu, Maman HoutuvaKiki fout le camp, Kiki King de la banquise, Kiki fait caca et Quand papa était petit il y avait des dinosaures) et Jean-Louis Cornalba (Kiki kiffe l’école, Kiki fout le camp, Kiki King de la banquise et Kiki fait caca). Retrouvez aussi notre interview de Séverine Vidal.

Billie du bayou, le banjo de Will
Texte de Séverine Vidal, illustré par Ronan Badel
L’élan vert dans la série Billie du bayou
13,50€, 216×246 mm, 37 pages, imprimé en Chine, 2013.
Billie du bayou, SOS Garp en détresse
Texte de Séverine Vidal, illustré par Ronan Badel
L’élan vert dans la série Billie du bayou
13,50€, 216×246 mm, 40 pages, imprimé en Chine, 2013.
Kiki en Amérique
Texte de Vincent Malone, illustré par Jean-Louis Cornalba
Seuil dans la collection L’ours qui pète
8,90€, 217×217 mm, 48 pages, imprimé en Italie, 2013.

A part ça ?

I wanna wake up in the city,
That doesn’t sleep,
To find I’m king of the hill,
Top of the heap.*
Vous connaissez certainement la chanson New York New York. Chaque fois que je l’entends je pense à cette magnifique « publicité » (signée Laura Belsey) qui date d’il y a 20 ans… et qui est toujours d’actualité.

*Je voudrais me lever dans une ville qui ne dort pas, pour me retrouver comme le roi du quartier, crème de la crème… (traduction d’Octa Vie et Clémentine Beauvais)

 

Gabriel

You Might Also Like

Secured By miniOrange