La mare aux mots
Parcourir le tag

Amélie Falière

Il n’y a pas que les livres dans la vie : de nouveaux cahiers d’activités !

Par 9 juillet 2016 Loisirs Créatifs et Cahiers d'activités

C’est les vacances, ça y est ! Je vous propose une nouvelle sélection de loisirs créatifs pour occuper les enfants lors des longs trajets en train ou pour les moments de calme.

Le livre d’activités mirabuleux du BGG
illustré par Quentin Blake
Gallimard Jeunesse
5,90 €, 210×297 mm, 16 pages, imprimé en Chine, 2016.
Collection Mes contes préférés en stickers pailletés
Textes d’Anne-Sophie Baumann, illustrés par Peggy Nille, Élise Mansot, Sarah Andreacchio et Amélie Falière
Hatier Jeunesse
5 € chacun, 210×230 mm, 12 pages chacun, imprimé en Chine, 2016.
La Bretagne autocollants
Textes de Stéphanie Ledu, illustrés par Delphine Vaufrey
Milan dans la collection Mes docs à coller
4,90 €, 190×250 mm, 16 pages, imprimé en Italie, 2016.
Découvertes Maternelle pour les vacances
Textes de Delphine Gravier-Badreddine, illustrés par Marie Morey, Isabelle Nicolle, Léa Fabre et Marion Billet
Gallimard Jeunesse éducation
4,95 € chacun, 145×190 mm, 40 de pages chacun, imprimé en Chine chez un imprimeur éco-responsable, 2016.

You Might Also Like

De Paris à Londres et de Londres à Paris

Par 27 mars 2015 Livres Jeunesse

paris s'envoleComme elle s’ennuie, la tour Eiffel décide de s’enfuir, de s’envoler. De là-haut, elle voit la Seine, l’Opéra, les grands magasins… Que c’est beau Paris vu d’en haut !
Alors on pense forcément à La tour Eiffel a des ailes de Mymi Doinet (chroniqué ici) à la lecture de Paris s’envole, mais ici ce n’est pas l’histoire qui nous marque le plus, ce sont les superbes planches d’Hélène Druvert avec des découpes laser (comme les albums d’Antoine Guilloppé qui sortent également chez Gautier Languereau). Un très beau travail graphique qui en fait un bien bel objet.
Un beau livre qui évoque la belle ville de Paris.
Des extraits des illustrations sur le site d’Hélène Druvert.

SaperlipopetteLa reine sort de son palais quand tout à coup le vent lui arrache son chapeau ! Vite, les soldats de sa garde accourent, il faut rattraper le couvre-chef de Sa Majesté ! Mais le vent est fort et il faut courir à Trafalgar Square, à la tour de Londres sur Big Ben ou encore au palais de Kensington !
Là encore, on découvre une ville avec un album très esthétique. Là, c’est en plus plein d’humour. Les principaux monuments londoniens sont évoqués, on court dans la capitale anglaise.
Un bel album avec de l’humour so british.
Le même vu par Maman Baobab.

Paris de A à ZRetour à Paris, la ville qui, comme l’indique la préface de Paris de A à Z, ne contient pas que 5 lettres, mais bien 26 ! Ainsi à la lettre A on va retrouver Alice qui attend l’Autobus devant l’Arc de triomphe, à la lettre B Barnabé est à Beaubourg pour déguster une Baguette…
Très bonne idée que cet abécédaire de Paris, mais j’avoue ne pas avoir accroché aux illustrations et surtout, puisqu’on s’adresse aux enfants, sur le manque de réalisme concernant les lieux. Mais comme ce genre de choses, c’est vraiment une histoire de goût, je vous invite à vous faire votre propre opinion !
Un abécédaire parisien pour réviser l’alphabet et les monuments de la capitale.
Des extraits sur le site de l’éditeur.

Quelques pas de plus…
Les livres que nous avons chroniqués sur Paris sont regroupés ici et une chronique sur Londres .
Nous avons déjà chroniqué des livres d’Hélène Druvert (Le petit théâtre de Casse-Noisette) et Amélie Falière (La piscine, Moi je, Le petit-déjeuner et Qu’est-ce qui mijote dans ma marmite à mots ?).

Paris s’envole
d’Hélène Druvert
Gautier Languereau
18 €, 210×280 mm, 34 pages, imprimé en Chine, 2014.
Saperlipopette mon chapeau !
de Steve Anthony (traduit par Sophie Koechlin)
Gautier Languereau
14 €, 260×273 mm, 32 pages, imprimé en Chine, 2014.
Paris de A à Z, de l’arc de triomphe au zoo
d’Amélie Falière
Parigramme
12 €, 206×207 mm, 54 pages, imprimé en UE, 2015.

À part ça ?

Londres en familleComme on parlait de Londres dans la chronique, et si l’on profitait pour aller visiter la capitale britannique pendant les grands week-ends de mai ? Et pour ça, il nous faut un guide. Graine², une super maison d’édition qui édite, entre autres, des guides de voyage pour enfant, vient de sortir Londres en famille, un guide écrit avec deux blogueuses qui connaissent bien la ville et qui nous donnent des conseils. Hébergement, restauration, monuments à visiter, mais aussi conseils pratiques, plans… on est certains, grâce à ce guide, de ne pas s’ennuyer (et de ne pas dormir dans la rue !). Les conseils qui y sont données nous proposent des adresses sympas, pas toujours connues (et pas forcément les boutiques à touristes). Le petit plus famille : pour chaque endroit à visiter, on nous indique à partir de quel âge la visite est conseillée. Pratique ! En plus, Londres en famille a une maquette claire, esthétique, pratique. Enfin un guide pratique et sympa pour visiter Londres, quelque soit votre budget !
Dans la même collection (mais pas testé), New York en famille (et bientôt Barcelone).
Londres en Famille, auteur non indiqué, Graine², 12,90 €.

LondresEntre le carnet de voyage et le documentaire, Londres de Jason Brooks est un grand album sorti en France chez Larousse. L’auteur nous parle de son Londres. Architecture, nourriture, anecdotes, citations, croquis, dessins… Le livre foisonne de choses à lire, à regarder. Même si j’avoue ne pas être très fan de la plupart des illustrations du livre (des croquis qui m’ont fait penser à ceux que l’on voit chez les coiffeurs pour présenter les coupes), voilà un ouvrage que j’ai trouvé plutôt agréable à parcourir.
Londres, de Jason Brooks (traduit par Caroline de Hugo), 24,90 €, Larousse, 2015.

Gabriel

You Might Also Like

Coeurs de pères

Par 21 octobre 2014 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, je vous présente deux albums coup de cœur, qui mettent les pères à l’honneur !

papa îleBetty et Jean-Louis seront bientôt parents. Pour Jean-Louis, c’est encore un peu abstrait : quel père sera-t-il ? Comment être un super papa ? Jouer au foot, plonger, bricoler, très peu pour lui… Mais Betty a sa petite idée : elle sait quel père il sera ! Un papa-île, un papa-cheval, un papa-avion…
Que de douceur et d’émotion dans cet album ! J’ai envie de l’offrir à tous les futurs ou jeunes papas de mon entourage !
Papa-île est une magnifique histoire, à la fois simple et belle, comme je les aime…  Emile Jadoul rend hommage aux pères et c’est une réussite ! Pas de fioritures, pas de niaiseries, mais des mots forts et des illustrations qui donnent le sourire. Un sourire attendri et ému.
Un album fort et simple, un coup de cœur !

La piscineNager, sauter, plonger, le tout sous le regard admiratif de son papa qui a pris du temps alors qu’il est débordé, c’est fantastique ! Mais pourquoi est-ce que ça passe si vite ? Alors qu’une heure peut parfois être si longue dans d’autres circonstances… C’est la subjectivité du temps !
Nadia Roman a un véritable talent pour raconter le quotidien. Avec La piscine, j’ai eu l’impression d’avoir de nouveau cinq ans et de passer un moment à la piscine municipale, le dimanche matin. Tout y est, des yeux qui piquent à cause du chlore aux cheveux qui fouettent le visage, en passant par le maillot qui rentre dans les fesses quand on plonge. Et dans le même temps, il y a énormément d’émotion qui se dégage de cette histoire : le temps précieux et partagé, l’admiration des enfants pour leurs parents, la douceur des petits moments du quotidien… Les illustrations d’Amélie Falière, colorées et à l’air un peu rétro, nous plongent (sans mauvais jeu de mots) au cœur de cette belle histoire !
Voici un album qui donne envie de profiter et de prendre le temps, même quand ça paraît un peu difficile !

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué d’autres livres d’Émile Jadoul (Canaille fête son anniversaire, Ça sent bon la maman, Comme un secret, Canaille a oublié son doudou, Canaille ne veut pas aller à l’école, Canaille va chez le docteur, Canaille n’aime pas la soupe, Mon bonnet, Les mains de papaÀ l’eau, Hourra, Aglagla, Tout le monde y va, Gros pipiÀ la douche et À la folie) et Amélie Falière (Moi je, Le petit-déjeuner et Qu’est-ce qui mijote dans ma marmite à mots ?). Retrouvez également notre interview d’Émile Jadoul.

Papa-île
d’Émile Jadoul
Pastel
12,50 €, 208 x 300 mm, 22 pages, imprimé en Italie, 2014.
La piscine
Texte de Nadia Roman, illustré par Amélie Falière
Les éditions du Ricochet
13,70 €, 260 x 263 mm, 30 pages, imprimé en Pologne, 2014.

À part ça ?

Je vous parle souvent de Georges, ce magazine hors du commun, original et joliment illustré.
Georges a besoin de vous pour se développer (et oui, un magazine sans aucune publicité et d’une telle qualité demande un certain investissement financier…) et lance un appel à financements via la plateforme Ulule ! Comme on dit,  « les petits ruisseaux font les grandes rivières »…

Marianne

You Might Also Like

Faire des efforts !

Par 4 février 2014 Livres Jeunesse

Les personnages des deux albums que je vous présente aujourd’hui ont un caractère bien trempé…!

moijeRita se déclare reine, rien que ça ! Elle décide de tout, elle régente, elle exige, elle donne des ordres, tant à la maison qu’avec les copains. Elle ne supporte aucune formation et seule compte sa petite existence. Mais il y a un hic : à force de vouloir s’imposer sans jamais tenir compte des autres, elle finit par s’ennuyer et se retrouver tout seule, isolée. Finalement, elle acceptera de faire quelques concessions, et trouvera même cela assez confortable… « […] c’est trop de responsabilités de tout décider ».

Je crois qu’on a tous croisé un jour un ou une Rita ! Peut-être même que vous en côtoyez tous les jours… En tout cas, malgré ses airs revêche, son sacré caractère et son autorité qui fait des ravages, on s’attache à cette petit fille, qui on le sent bien, est finalement plus fragile qu’il n’y paraît ! Amélie Billon-Le Guennec signe un texte assez original, qui ne prend pas vraiment la forme d’une histoire, mais plutôt celle d’un « témoignage » de la part de Rita, cette petite fille qui apprend doucement à arrondir les angles. Quant aux illustrations d’Amélie Falière, j’aime leur côté rétro, et leurs couleurs tranchées, même si je trouve parfois que les personnages ont un drôle de visage, un peu « animal ». Moi je est un album carré, coloré, un peu déjanté mais finalement sensible, qui ne manque pas de dynamisme !

j'aime pas l'eauAlf n’aime pas l’eau. Mais alors pas du tout. Pataugeoire, canoë, promenade dans le lit d’une rivière,… autant d’activités que ses copains adorent et qu’il déteste. Il essaie pourtant de faire des efforts, de prendre sur lui, mais décidément, il n’est vraiment pas à l’aise ! Vivement l’hiver, quand l’eau sera gelée, transformée en glace ou en neige et que là, il pourra s’amuser avec eux sereinement… Et quand l’été et ses baignades reviendront, il trouvera bien une solution !

Là encore, qu’il est attachant ce personnage ! Alf a peur et il n’y peut rien. Il fait pourtant plein d’efforts pour passer au-delà, mais c’est plus fort que lui ! De quoi rassurer les nombreux enfants qui tous les jours luttent contre de petites ou grandes craintes… C’est souvent irraisonné, et c’est bien difficile de prendre sur soi parfois ! Eva Lindström nous livre un très bel album sur la peur, le courage, l’amitié, et l’espoir, puisque malgré tout, il y a toujours moyen de s’en sortir, ou en tout cas, de faire avec ! Les illustrations sont très originales, pleines de douceur et bien en lien avec le thème de l’eau grâce au dessin à la peinture ! J’aime pas l’eau est une belle histoire pour se donner du courage !

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué d’autres livres d’Amélie Billon-Le Guennec (L’étrange histoire de Pétula-Elisabeth Artichaut, Tais-toi, Le secret de Madame Tennenbaum, Bonne nuit Eddie, Eulalie de La Grande Rêverie) et d’Amélie Falière (Le petit-déjeuner et Qu’est-ce qui mijote dans ma marmite à mots ?).

Moi je
Texte d’Amélie Billon-Le Guennec illustré par Amélie Falière
Frimousse
14 €, 206 x 215 mm, 30 pages, imprimé en Slovénie, 2013
J’aime pas l’eau
d’Eva Lindström (traduit par Aude Pasquier)
Cambourakis
13,50 €, 208 x 280 mm, 32 pages, imprimé en Malaisie, 2013

A part ça ?

Eva Lindström ne s’arrête pas aux albums ! Elle signe également un film de 36 minutes (qui est en fait un ensemble de trois courts-métrages) qui sort demain, mercredi 5 février au cinéma. Les Amis Animaux, par son format court et ses histoires simples, courtes et aux dialogues simples peut convenir aux très jeunes spectateurs (mais pas que, puisque la fille de Gabriel, qui a presque 6 ans, a adoré). On retrouve l’univers poétique des albums, avec beaucoup de peinture, et des personnages dessinés qui prennent vie  (le vrais sens du dessin animé en fait).  Des oiseaux qui partent à la chasse aux papillons, un agneau fugueur, et un hibou au grand cœur, la nature est à l’honneur dans ces trois aventures ! C’est beau, poétique, et même drôle !

Marianne

You Might Also Like

Du petit-déjeuner au coucher

Par 2 juillet 2013 Livres Jeunesse

petit dŽjeuner

Vous lisez peut-être cette chronique tôt le matin, alors que vos enfants sont à côté de vous en train de prendre un bon petit-déjeuner. Ou bien pas du tout. Mais dans les deux cas vous pouvez vous intéresser à ce petit album carré qui met à l’honneur ce moment si particulier de la journée. Un petit garçon blond au sourire malicieux et à la bonne humeur communicative nous entraîne avec lui dans la cuisine, dès le saut du lit. De l’eau, du lait pour les os, des céréales ou du pain pour les muscles et le cerveau, de la confiture ou du chocolat pour le plaisir, et des fruits pour l’énergie, il n’oublie rien !

Alors présenté comme ça, ça pourrait être extrêmement barbant. Mais Anne-Claire Lévêque signe une petite histoire pleine d’énergie et même de poésie, avec des mots qui riment, qui dansent, et qui font sourire. Pas de texte scientifique ou documentaire, mais de courtes explications sur l’importance de chaque type d’aliment, le tout emmené par ce petit personnage si bien mis en valeur par Amélie Falière et ses illustrations pleines d’énergie et de bonne humeur. Simple mais soigné et original, voilà un album idéal pour commencer la journée du bon pied !

On fait ensuite un petit bond dans le temps, pour se retrouver au moment délicat du coucher, un autre pilier de la journée des enfants.

a l'heure du loupLili est une petite fille qui vit mille aventures dans la journée. Elle joue, elle rit, c’est la belle vie ! Mais quand vient la nuit et que le jour s’enfuit, ce n’est pas la même musique. A l’heure du loup, elle perd tout son courage. Résultat, elle a peur, elle fait des cauchemars, et elle passe de très mauvaises nuits. Un jour, son papa, désemparé de la voir aussi fatiguée et chagrinée tous les matins, décide de trouver une solution. Il rehausse son lit et lui construit ainsi un petit nid. Alors le courage revient, et Lili chasse le loup qui ne s’avisera plus de revenir : dans son nid, elle est à l’abri. Les nuits sont ainsi apaisées, beaucoup plus douces et reposantes.

Ce loup, c’est un peu la peur qu’ont certains enfants au moment du coucher. Cette peur irrationnelle mais bien réelle qui angoisse, réveille, et fatigue. Kochka décide d’aider les enfants à la chasser, avec ce texte sensible, poétique et positif qui dédramatise la situation tout en ne minimisant pas les craintes des petits. Oui, on comprend que ça puisse faire peur, mais on peut se débarrasser de cette angoisse, avec l’aide de ses parents, mais aussi de son propre courage. Les illustrations des Mamouchkas (qui sont en fait Laura Guéry et Julie Wendling) sont tout à fait en accord avec cette histoire, à la fois tendres et expressives. Voilà un bien bel album pour apprivoiser doucement le moment du coucher !

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué d’autres livres de Kochka (Le rossignol et l’empereur de Chine, Peau d’Âne et Dans ma ville il y a…), d’autres livres illustrés par Laura Guéry  (Contes Inuits, Yemaya voyage musical en Amérique du Sud, Dalaka voyage musical en Afrique de l’Ouest, La grande marmite du monde. Retrouvez également son interview.
Amélie Falière a également signé les illustrations de Qu’est-ce qui mijote dans ma marmite à mots ? que nous avons chroniqué.

Le p’tit déjeuner
Texte d’Anne-Claire Lévêque. Illustrations d’Amélie Falière
Ricochet dans la collection Les Bouées du Ricochet
7,60 €, 195 x 197 mm, 24 pages, imprimé en Italie, 2013
A l’heure du loup
Texte de Kochka. Illustrations des Mamouchkas (Laura Guéry et Julie Wendling)
Ricochet dans la collection Les canoës du Ricochet
13,70 €, 260 x 261 mm, 36 pages, imprimé en Pologne, 2013

Marianne

You Might Also Like

Secured By miniOrange