La mare aux mots
Parcourir le tag

Amours d’été

Deux beaux coups de cœur

Par 25 janvier 2019 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, je vous propose deux très beaux romans pleins d’espoir et d’émotion : le premier (lu dans le cadre du Blog Tour organisé par Talents Hauts) nous emmène au bord d’une mer devenue source d’angoisse et de dangers, et le second nous entraîne dans le sauvetage d’une maison de retraite pas comme les autres, aux côtés de deux jeunes gens un peu différents.

La dernière marée
d’Aylin Manço
Talents Hauts
15€, 150×220 mm, 224 pages, imprimé en République Tchèque, 2019.
Les nouvelles vies de Flora et Max
de Martin Page et Coline Pierré
L’école des loisirs dans la collection Médium plus
14,50€, 148×218 mm, 251 pages, imprimé en France, 2018.

You Might Also Like

Jeunes filles d’aujourd’hui

Par 25 décembre 2012 Livres Jeunesse

Victoria et Manon, deux jeunes filles à l’imaginaire développé.

Victoria ReveDepuis longtemps, Victoria rêvait de dangers, de poursuivants armés, d’amis qui se battraient pour elle à l’épée, de rivières à traverser à la nage traquée par des ours. Oui, des ours. Elle voulait une maison sur pilotis, un bonnet en fourrure, des chevaux sauvages, des missions en Sibérie ou dans l’espace. Elle voulait des parents otages des Pygmées qu’il serait impossible de libérer. Elle rêvait d’un chien qui lui arriverait au menton et la protégerait des lions venus boire dans le lac où elle se laverait une fois par mois, maximum.
Victoria voulait une vie d’aventures, une vie folle, une vie plus grande qu’elle.
Et l’on disait tout autour d’elle : «Victoria rêve.»

Victoria rêve… Elle rêve de vivre de grandes aventures, que sa vie soit en danger, qu’elle doive combattre des créatures féroces… Victoria aimerait tant échapper à son quotidien, sa petite ville dans laquelle rien ne se passe (Chaise-sur-le-Pont. La ville la plus calme du monde occidental), sa famille banale, sa sœur qui passe son temps à se plaindre de tout, sa maison qui ressemble comme deux goûtes d’eau à celle des voisins… alors souvent son esprit s’évade… Elle part dans des mondes imaginaires (même si Victoria avait toujours parfaitement fait la différence entre son imaginaire et la vraie vie. C’était même la conscience de cette différence qui lui faisait trouver la réalité si plate) Mais ce jour-là c’est bien réel, le petit Jo l’agrippe dans la rue en lui demandant si c’est elle qui cache les trois cheyennes… Une grande aventure peut commencer… Une aventure dans laquelle on croisera des indiens, une fille considérée comme une star parce qu’elle est passée dans un télé-crochet, des horloges qui disparaissent, des gens dont la plus grande fantaisie est d’avoir fait un jour un pas de tango dans la cuisine,…

Je ne connaissais Timothée de Fombelle que de nom. Je ne sais pas pourquoi mais j’avais un apriori négatif (parfois on a des aprioris idiots comme ça… on ne sait même plus d’où ça vient…) le plaisir n’en a été que meilleur… car j’ai eu un gros coup de cœur pour ce très très beau roman sur l’imaginaire. On parle ici de la précarité (le père de Victoria a perdu son emploi et cache sa situation à sa famille, l’immeuble où vit Jo va être détruit), d’amour, de la relation parent/enfant et surtout des rêves… Victoria imagine tant de choses à partir d’éléments de son triste quotidien, elle vit de très grandes aventures dans le monde réel. Timothée de Fombelle a une très belle plume, le texte est magnifiquement ciselé, j’avais envie de citer presque toutes les phrases du livres dans ma chronique tellement les mots sont toujours bien choisis. Et puis cet humour fin et délicat… Un roman d’une grande douceur,vraiment poétique, fin, tendre, émouvant…  Un roman à côté duquel il ne faut pas passer.

Victoria Reve CDLe livre existe également en version CD. La lecture est faite par l’auteur lui-même et l’écouter est un très beau moment d’évasion (c’est la première fois que j’avais les larmes aux yeux en faisant ma vaisselle !). Timothée de Fombelle sait nous captiver, nous entraîner dans sa belle histoire.

Pensées de Manon D.  Sur moi-même Manon est une jeune de fille de son époque, elle a 12 ans, un téléphone portable, un compte twitter, des parents divorcés, un nain de jardin (Robert ou Bobby pour les intimes). Elle a décidé de nous raconter ses joies, ses peines, ses amis, ses amours (ses emmerdes), sa vie au collège,… Manon est aussi créatrice de romans-photos. Entrez dans son univers.

Quel bonheur ! On rit beaucoup aux aventures de Manon, Sophie Dieuaide raconte le quotidien d’une ado avec beaucoup d’humour et d’ironie (avec même un petit côté grinçant). C’est absolument pas mièvre (on se moque d’ailleurs ici des Kimberly et des Brandon, ces stars du collège). C’est vraiment le genre de livre qu’on lit avec un petit sourire en coin. Le livre en plus est très sympa, sorte de carnet avec un élastique pour le refermer, comme si c’était vraiment le carnet de Manon. En plus du texte « tapé » on retrouve plein d’annotations manuelles, des photos, des dessins, des post-it (ah ce grand moment des échanges de post-it entre Manon et sa mère) et même, en fin d’ouvrage, un bêtisier et des scènes coupées ! (du fameux roman-photo). On parle ici des familles recomposées, des grands-mères et de leurs robes à fleurs, des amours d’été, des copines envahissantes, des enfants (moment hilarant où Manon explique sa théorie sur le fait que plus les adolescents font des bêtises et plus les parents sont content… et sa théorie tient la route, je vous laisse la découvrir),… J’ai passé un très très bon moment à la lecture de Pensées de Manon D. sur moi-même et quelques autres sujets, vraiment.

La vie revée ou presque de Manon DAttention la piquante Manon est de retour ! Un petit résumé de la saison 1 pour commencer au cas où (le 2ème se lit très bien sans avoir lu le premier mais j’ai des doutes que vous ne veuillez pas lire les deux après avoir découvert ces livres) et c’est parti pour la saison 2. On retrouve la mère (dépressive et envahissante), le père (remarié), le petit frère (qui est en fait un demi mais Marion n’aime pas ce mot), la fille de la nouvelle compagne de son père (insupportable), la mère de la nouvelle compagne de son père (mais si suivez un peu, surtout qu’elle, elle est adorable) et bien-sûr Robert (le nain de jardin) et Brandon, Pamela et Kimberly (les héros du roman-photo). Dans cette saison il y a aussi des nouveaux : l’amoureux qu’on ne nomme pas (de peur que la mère de Manon tombe sur le carnet) et Einstein (si si il intervient beaucoup). Manon va parcourir les forums, nous raconter qui est Gilles Le Muisit (l’inventeur des « demis »), apprendre la guitare, chercher à caser sa mère,… bref on ne va pas s’ennuyer !

Quel bonheur de retrouver Manon et ses remarques cinglantes, son humour ravageur et sa vitalité ! Même format que le précédent avec toujours cet élastique, même formule avec les annotations, les collages,… et surtout on prend autant de plaisir ! C’est piquant comme j’aime, vos ados vont adorer Manon (et je suis certain que vous allez leur emprunter en douce, autant eux rient de reconnaître les adultes qui les entourent, autant on rit, nous, de reconnaître les ados… et la vision qu’ils ont de nous). Ces deux romans très graphiques sont vraiment très réussis, un vrai bonheur !

En complément du deuxième tome, une version animée est en vente sur l’iBookstore. Le premier volet des aventures de Manon au format ePub, enrichi d’animations vendue 9,99€ sur les libraires connectés

Quelques pas de plus…
A l’ombre du grand arbre on est nombreux à avoir craqué sur Victoria rêve ! Maman Baobab, Qu’importe le flacon pourvu qu’on ait LIVREsse ( pour le livre et ici pour le CD) et Méli-Mélo de livres.
Bouma et Delivrer des livres ont quant à elles chroniqué Pensées de Manon D. sur moi-même et quelques autres sujets.

Victoria Rêve
de Timothée de Fombelle
Gallimard Jeunesse
13,50€ (CD 12,90€), 121×204 mm, 128 pages (CD 1h15), imprimé en France, 2012.
Pensées de Manon D. sur moi-même et quelques autres sujets
de Sophie Dieuaide
Casterman
15€, 151×210 mm, 236 pages, imprimé en Chine, 2012
La vie rêvée ou presque de Manon D.
de Sophie Dieuaide
Casterman
15€, 151×210 mm, 230 pages, lieu d’impression non indiqué, 2012.

A part ça ?

Un vélo écolo qui coûte 9€ de fabrication ça vous semble impossible ? Et pourtant…

Gabriel

You Might Also Like

Poux et plumes

Par 29 octobre 2012 Livres Jeunesse

David, Elise, Anne-Laure, Florian et Gonzague, quatre jeunes parisiens des beaux quartiers, quatre jeunes qui vont déraper. Il suffit de presque rien, un micro évènement va les faire tomber dans quelque chose qu’ils n’avaient pas prévus, chacun va être entraîné par le groupe mais jusqu’où ?

Mon résumé est (comme souvent je sais) très incomplet, je ne savais pas de quoi parlait le livre avant de le lire (je ne lis presque jamais les quatrièmes de couv’) et je n’ai pas regretté, j’ai été pris dans l’escalade du récit (ou dans la chute des personnages, au choix). Donc je ne vous en dis pas plus mais s’il vous faut savoir de quoi parle précisément le livre vous trouverez des résumés un peu partout.

Ce livre est un coup de poing dans l’estomac, on en reste sans voix. Je l’ai lu d’une traite dans mon lit et j’ai eu du mal à trouver le sommeil, puis il a habité mes rêves (à mon réveil je n’avais d’ailleurs qu’une envie, interviewer l’auteur, interview que je vous proposerai très bientôt). C’est un roman qui marque, qui ne laisse pas indifférent. On y parle de racisme, de préjugés. On tremble en se demandant quel sera le dénouement, on a envie de parler à ces jeunes en disant « ne fais pas ça » quand on s’aperçoit dans quel engrenage ils ont mis le doigt, vers où ils vont. Clémentine Beauvais a une façon d’écrire qui scotche, une vraie plume. Ses mots claquent, cognent là où il faut. On est happé par son texte et on ne s’en remet pas vraiment. Un roman (à se procurer de toute urgence) en partenariat avec Amnesty International, d’une auteur à suivre de très près !
à partir de 14 ans d’après l’éditeur

Lisa est une jeune fille de presque 13 ans. Elle est heureuse : cet été elle part aux États-Unis en vacances… sauf qu’il y a un souci et que finalement ça sera dans la maison de sa grand-mère en pleine campagne française ! Ces vacances vont être de celles qui changent une vie (premiers amours, premières règles… et des plumes qui poussent sur la tête !)

J’ai été dérouté et à la fois séduit par ce roman. Tout est « normal » dans le récit si on excepte le fait que Lisa a des plumes qui lui poussent sur la tête, une sorte de côté fantastique au milieu d’un récit tout ce qu’il y a de plus normal. Lorsque ces plumes sont apparues dans le roman j’ai eu un peu peur, j’ai trouvé que c’était un peu ridicule, j’ai failli arrêter… et en fait… En fait on est vite happé par l’histoire de la jeune fille, par son histoire d’amour avec ce garçon étrange, par sa grand-mère et les femmes qui l’entourent. Lisa doit cacher ses plumes aux yeux des autres et surtout de celui dont elle est amoureuse (quelle serait sa réaction !). On parle ici d’accepter l’autre tel qu’il est, malgré ses différences. On parle surtout de l’amour, celui qui marque. Alice de Poncheville a une très belle écriture, qui nous emmène loin avec elle (jusqu’à accepter des choses qui nous semblent saugrenues). Le roman est beau, émouvant, envoûtant parfois. Après je pense que c’est à chacun de voir ce que représente pour lui cette histoire de plumes…

Quelques pas de plus…
Clémentine Beauvais a répondu à notre question « Peut-on tout écrire dans un livre pour enfants ? », sa réponse est ici.

La pouilleuse
de Clémentine Beauvais
Sarbacane
8,50€, 120×180 mm, 112 pages, imprimé en Bulgarie
Mon amérique
d’Alice de Poncheville
L’école des loisirs dans la collection Médium
8,50€, 125×190 mm, 166 pages, imprimé en France

A part ça ?

Le livre Fenêtre sur les déchets et recyclage d’Alex Frith et Peter Allen (que nous avions chroniqué ici) est lauréat du Prix de la petite Salamandre 2012. Félicitations aux éditions Usborne !

Gabriel

You Might Also Like

Amours d’été et départ en colo… l’été arrive !

Par 18 juin 2012 Livres Jeunesse

Les vacances d’été approchent et avec elles tous ces moments inoubliables comme les amours de vacances, les colos, les voyages en train,…

Nell et Tobias, chacun de leur côté, s’apprêtent à prendre le train. Départ Paris, direction Toulouse ! Les voyages sans les parents ça peut être sympa… comme ça peut être l’enfer ! Qui sera assis à côté ? Une mamie qui râle ? Un monsieur qui sent mauvais ? Et si c’était l’amour ?

Comment exprimer ce que j’ai ressenti quand j’ai vu ces deux noms sur un seul livre « Séverine Vidal » et « Estelle Billon-Spagnol » ? Un peu comme quand j’ai vu la scène de Ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfant avec Johnny Depp et Charlotte Gainsbourgl’époque j’étais fou d’eux) ou quand j’ai appris que Katerine et Brigitte Fontaine allaient enregistrer un duo (qui s’avéra très décevant d’ailleurs…). Mon auteure jeunesse fétiche et une de mes illustratrices favorites. J’avais un petit peu peur aussi… J’en attendais beaucoup ! Bref je n’ai pas été déçu, oh non mes amis ! Au contraire ! 5h22 est une sorte de petite BD pour ado (mais pas que) sur une histoire d’amour entre deux jeunes le temps d’un Paris-Toulouse (5h22). On va assister à leur rencontre, leurs premiers échanges, leurs premiers baisers, leurs premiers différents,… C’est extrêmement drôle, super bien vu, original, c’est bourré de petits détails, de références, de clin d’œil,… Une vraie réussite. L’humour de Séverine Vidal additionné à celui d’Estelle Billon-Spagnol c’est juste le meilleur duo que les amateurs de littérature jeunesse pouvaient espérer ! Souhaitons qu’elles ne s’arrêteront pas là ! En attendant vivez donc un amour de 5h22, vous verrez c’est mémorable !
Quelques extraits : https://www.facebook.com/media/set/?set=a.241867219251980.45309.190927231012646&type=3

Prune tombe de haut… on lui apprend qu’elle va en enfer… enfin presque… en colo ! Comment va-t-elle surmonter cette épreuve ? Il faut tout faire pour en repartir aussi vite que possible… enfin peut-être pas…

On reste avec Séverine Vidal et on retrouve avec une grande joie son héroïne Prune, dont je vous avais déjà parlé ici. Quel bonheur, en effet, de retrouver cette irrésistible petite fille de 8 ans qui adore les adverbes en-ment, son chat Tastrof et Bernie-la bernouille son poisson rouge.  C’est l’une des meilleures série que j’ai été amené à lire, c’est drôle, bien écrit (ce qui est rare dans les séries), piquant, original, bien illustré (j’aime vraiment beaucoup le style de Kris Di Giacomo). Donc après avoir supporté le fils de la nouvelle fiancée de son père et une grosse rumeur à l’école, voilà que ses parents la font partir en colo. Alors vous vous en doutez, ce qui commence comme la pire chose qui lui soit arrivée dans sa vie se transformera en grands moments partagés avec des copains, le genre de vacances que Prune n’est pas prête d’oublier ! Au programme spectacles de cirque, amitiés et… amour ! Ici on est entre le roman et la BD (beaucoup plus de texte que dans 5h22), Séverine Vidal, comme toujours, sait mêler tendresse et humour, profondeur et légèreté. J’ai conseillé cette série à une amie institutrice en CM2 elle l’a adoré et acheté pour sa classe. Bref si vous cherchez une série drôle et piquante pour jeune lecteur… vous l’avez trouvé !

Quelques pas de plus :
Prune tome 1 et 2 ont été chroniqués ici, et d’autres livres de Séverine Vidal chroniqués sur La mare aux mots : Philo mène la danse, Plus jamais petite, Comment j’ai connu papa, Arsène veut grandir, Lâcher sa main, Comme une plume, J’attends Mamy, Roulette Russe tome 1 Noël en juillet; Je n’irai pas, Léontine, princesse en salopette, Mamythologie, On n’a rien vu venir et Du fil à retordre. L’interview que j’avais fait d’elle est ici.
D’autres Estelle Billon-Spagnol chroniqués sur La mare aux mots :À table !,Jacotte, Mister Mok, Le petit bois du dimanche soir,Le jardin du secret et Petit Lagouin. L’interview que j’avais fait d’elle est ici.
À table, illustré par Kris de Giacomo est chroniqué ici.

5h22
de Séverine Vidal, illustré par Estelle Billon-Spagnol
Frimousse
9,90€
Prune, tome 3 : Prune et la colo d’enfer
de Séverine Vidal, illustré par Kris Di Ginaomo
Frimousse
8,50€

———————————————————————————————————————

A part ça ?

Les deux livres ci-dessus sont parfaits pour l’été, de par leur sujet et de par leur taille. Demain, nous vous proposerons des tas d’autres livres à mettre dans les valises et quelques surprises… Si j’étais vous, je serais pressé d’être à demain !

Gabriel

You Might Also Like

Secured By miniOrange