La mare aux mots
Parcourir le tag

Anaïs Massini

Les invité·e·s du mercredi : Stéphane Kiehl et Anaïs Massini

Par 21 novembre 2018 Les invités du mercredi

Cette semaine, je vous propose une interview de l’auteur-illustrateur Stéphane Kiehl qui vient de sortir une super série pour les tout-petits chez Actes Sud. Puis nous partons en vacances avec l’autrice et illustratrice Anaïs Massini. Bon mercredi à vous !


L’interview du mercredi : Stéphane Kiehl

Racontez-nous votre parcours
Je suis né avec l’accent alsacien, puis diplômé de l’école des Beaux Arts de Nancy où j’ai passé 5 ans. Je deviens illustrateur en 1999 quand je fais mes premières illustrations pour la presse et deviens auteur à la sortie de mon premier album « Y a un truc » paru aux éditions du Rouergue en 2001. Depuis j’entretiens une relation étroite entre mon travail pour la presse et pour l’édition qui m’a amené à travailler pour de nombreux autres projets.

Pouvez-vous nous parler de votre série de livres cartonnés éditée Actes Sud Junior
Simple, pourrait résumer cette série de 4 livres pour les petits. Chacun développe un concept d’apprentissage lié à la petite enfance, l’objet, le nombre, le temps et l’espace. Tous deviennent histoire et sont illustrés par une bande d’animaux tendres qui vivent ensemble sur fond blanc. La mise en situation de chacun d’eux se fait exclusivement par le cadrage, ce sont toujours les mêmes dessins c’est l’intention qui change.

Quelles techniques d’illustrations utilisez-vous ?
Je dessine, je compose sur ordinateur. Je n’ai pas de technique de prédilection, c’est le projet qui dicte mes envies. Un trait à la main s’impose, parfois une forme numérique, parfois une photo, mais toujours au service du projet.

Où trouvez-vous votre inspiration ?
Mes sources d’inspirations sont très urbaines souvent liées à mon univers au quotidien, parfois c’est le contraire. Le présent et le lieu dans lequel je travaille ont leur importance. Mais c’est plutôt mes rêveries qui dictent mes idées.

Quelles étaient vos lectures d’enfant, d’adolescent ?
J’ai très peu lu quand j’étais enfant. C’est par le cinéma que je suis passé à la lecture à la fin de mon adolescence.

Il y a-t-il des illustrateurs et des illustratrices dont le travail vous touche ou vous inspire ?
J’ai beaucoup d’estime pour le travail de Paul Cox, il a su trouver le bon équilibre entre l’expérimentation et une certaine réalité du travail, sans se soucier de la cohérence de style. J’ai eu la chance de faire une exposition avec lui en 2016 à la galerie des enfants du Centre Pompidou et de partager sa grande sensibilité. J’aime également Katsumi Komagata pour son efficacité et la beauté poétique de chacun de ses ouvrages.

Sur quoi travaillez-vous actuellement ?
Une gamme de produits dérivés va sortir cet automne pour les boutiques du Centre Pompidou autour de l’architecture du Centre. Quelques projets de livres sont en route pour 2019, un imagier sans thème avec une scénarisation particulière, un album avec une vraie histoire, dans un univers très vert, et d’autres propositions, matières à réflexion, nouveaux paris, légers ou plus profonds.

Bibliographie sélective :

  • Derrière l’écran, illustration d’un texte Réjane Hamus-Vallée, Actes Sud Junior (2017).
  • Copains, Chauve-souris, Oeuf dix et Bonjour et Bonne nuit !, texte et illustrations, Actes Sud Junior (2018), que nous avons chroniqué ici.
  • La vie en typo, illustration d’un texte de Céline Delavaux, Actes Sud junior (2017).
  • Léon l’extra petit terrestre, illustration d’un texte de Jo Witek, La Martinière jeunesse (2016), que nous avons chroniqué ici.
  • La guerre secrète des microbes, illustration d’un texte de Florence Pinaud, Actes Sud junior (2016).
  • La vie en design, illustration d’un texte de Céline Delavaux, Actes Sud junior (2015).
  • Mon amie Carla, texte et illustrations, Autrement Jeunesse (2010).
  • Grand joueur, texte et illustrations, Autrement Jeunesse (2008).
  • Football club, texte et illustrations, Autrement Jeunesse (2008).
  • Vos enfants et l’argent, illustration d’un texte de Juliette Salin, Autrement Jeunesse (2008).
  • Y’a un truc !, texte et illustrations, Rouergue (2001).


En vacances avec… Anaïs Massini

Régulièrement, nous partons en vacances avec un·e artiste. Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais moi j’adore partir comme ça avec quelqu’un, on apprend à la·le connaître notamment par rapport à ses goûts… cet·te artiste va donc profiter de ce voyage pour nous faire découvrir des choses. On emporte ce qu’elle·il veut me faire découvrir. On ne se charge pas trop… Des livres, de la musique, des films… sur la route on parlera aussi de 5 artistes qu’il·elle veut me présenter et c’est elle·lui qui choisit où l’on va… 5 destinations de son choix. Cette fois-ci, c’est avec Anaïs Massini que nous partons ! Allez, en route !

5 albums jeunesse (très dure sélection… non exhaustive) :

  • mon préféré de tous les temps, celui qui a marqué mon enfance et auquel je m’identifie encore complètement : La petite géante de Philippe Dumas.
  • Boréal Express de Chris Van Allsburg, émotion intacte depuis plus de 30 ans.
  • Rhino des villes de Gaëtan Dorémus, un livre de photos et d’illustrations qui raconte la ville, le regard, le déplacement, d’une poésie infinie et toujours renouvelée.
  • Le voyage d’Ignacio d’Anne Cortey et Vincent Bourgeau, on pourra me soupçonner de sponsoriser mes amis (j’ai publié 4 albums avec Anne, fait mes études avec Gaëtan et partagé un atelier avec Vincent), mais ce livre aborde la complexité de l’amitié à travers une histoire très bien amenée et ficelée avec rare justesse.
  • Attention au départ d’Élisabeth Corblin, c’est le premier livre de cette auteure-illustratrice dont j’ai la chance d’avoir fait connaissance alors qu’elle était étudiante, autant dire comme j’étais impatiente ! Élisabeth a un sens de l’écriture comme du dessin particulièrement fin, détaillé mais léger, teinté d’un humour presque british. Et l’album vient de paraître aux très intéressantes et exigeantes Éditions Biscoto. Un petit monde à suivre de près !

5 romans :

  • Les demeurées de Jeanne Benameur
  • Le gang de la clé à molette d’Edward Abbey
  • Le livre de Dina d’Herbjørg Wassmo
  • Terre des oublis de Dương Thu Hương
  • L’or de Blaise Cendrars

5 DVD :

  • La dernière séance de Peter Bogdanovich
  • My architect de Nathaniel Kahn
  • Bigamie d’Ida Lupino (et tous ses films (j’aimerais tous les voir…) en tant qu’actrice ou réalisatrice, elle est géniale !)
  • Mr Smith au sénat de Frank Capra
  • Un portrait de Baudouin de Lætitia Carton

5 CD :

  • 6 feet beneath the moon par King Krule
  • To the east par Electrelane
  • Itinéraire par le Quatuor Voce
  • 6 concertos brandebourgeois, de J.S.Bach, dirigés par Otto Klemperer
  • Teresa Berganza sings Villa-Lobos, Braga, Guastavino, T.Berganza a une voix merveilleusement joyeuse et chaleureuse, notamment sur ce disque

5 artistes :

5 lieux (la demande la plus difficile !) :

je n’ai pas de lieux en particulier à faire découvrir, ou alors des lieux secrets…
mais je suis amoureuse des longs trajets en train, du temps et de la beauté qu’ils offrent.
Je fuis le TGV !
Autour de chez moi, je recommande :

  • La ligne de TER/ou intercité Clermont-Aurillac-Toulouse, fascinante par sa richesse et variété des paysages traversés.
  • La ligne de TER/ou intercité Béziers-Neussargues-Clermont, juste époustouflante par sa traversée de paysages désertiques et désertés, elle passe sur le viaduc de Garabit (un monument !)
  • La petite ligne de TER Aurillac-Brive remonte une rivière et des gorges étroites, complètement dingue, on a l’impression d’avancer en train dans la forêt.
  • La ligne Rodez-Brive, descente du Lot et traversée du Quercy, avec un plat du jour au buffet de la gare de Brive.
  • et enfin, un lieu fixe qui défie le temps : le tympan de l’abbatiale de Conques, une merveille de l’art roman devant lequel je peux rester des heures (avec une glace l’été après 18 h quand le flot de touristes est parti = perfection)

Anaïs Massini est autrice et illustratrice.

Bibliographie sélective :

  • Chapacha, texte et illustrations, Thierry Magnier (2018).
  • Le souffle de l’été, illustration d’un texte d’Anne Cortey, Grasset jeunesse (2017), que nous avons chroniqué ici.
  • Les petits jours de Kimi et Shiro, illustration d’un texte d’Anne Cortey, éditions Grasset jeunesse (2015).
  • Composition familiale, éditions de l’Épicerie de l’orage (2014).
  • Nuit d’hiver, illustration d’un texte d’Anne Cortey, Autrement jeunesse (2012).
  • Dans la maison de Poupée, texte et illustrations, Autrement jeunesse (2011).
  • Les ailes d’Anna, illustration d’un texte d’Anne Cortey, Autrement jeunesse (2009).
  • Hurlovent, d’après un texte d’Heinrich Hannover, De La Martinière jeunesse (2000).
  • On a un monstre dans la classe, illustration d’un texte de Gudule, Nathan (1999).

 

You Might Also Like

Des histoires belles et délicates

Par 10 juillet 2017 Cinéma et DVD, Livres Jeunesse

Aujourd’hui, je vous propose de la délicatesse, de la poésie et surtout de belles histoires. Deux albums magnifiques et deux DVD pleins de poésie.

Au-delà de la forêt
Texte de Nadine Robert, illustré par Gérard Dubois
Seuil Jeunesse
13,90 €, 223×306 mm, 68 pages, imprimé en Espagne, 2017.
Le souffle de l’été
Texte d’Anne Cortey, illustré par Anaïs Massini
Grasset Jeunesse
14,90 €, 182×250 mm, 40 pages, imprimé en Espagne, 2017.

You Might Also Like

Secured By miniOrange