La mare aux mots
Parcourir le tag

André Neves

Avec de l’imagination…

Par 7 avril 2015 Livres Jeunesse

Je suis en retard à l'école parce queIl est en retard ce matin, mais il a ses raisons ! Tout a commencé par une histoire de fourmis géantes… Il y a eu aussi les démons ninjas, un peuple de taupes et un joueur de flûte (dont la musique l’a entraîné à le suivre)… et c’est loin d’être tout ! Et encore, même avec tout ça il a failli être à l’heure, sauf que…
Après Je n’ai pas fait mes devoirs parce que… voici donc Je suis en retard à l’école parce que… signé par le même duo (Davide Cali et Benjamin Chaud). C’est vraiment drôle, complètement délirant et les illustrations sont superbes (et font regretter la petite taille de l’album). On se régale de l’imagination de l’enfant… enfin, est-ce vraiment son imagination ?
Un livre désopilant qui rend hommage aux contes et aux héros préférés des enfants.
Des extraits sur le blog de l’éditeur.

Bien fait pour vous !Blaise en a assez, marre ! Tout le monde l’embête alors il est mort. Allongé par terre, couvert de feuilles, les yeux fermés il imagine la peine des parents, les pleurs, les cris. Tout le monde regrette, mais c’est trop tard, il est mort ! Bien fait !
Claire Clément croque parfaitement cette situation que connaissent bien les parents. Quand l’enfant veut nous punir en parlant de son départ de la maison ou même de sa mort. On pense à Anton et les rabat-joie (chroniqué ici). Les illustrations d’Aurélie Guillerey sont particulièrement réussies avec leur côté faussement rétro.
Un bel album sur l’imaginaire des enfants.

Attention, fais marcher ton imaginationLapin s’ennuie, il se ne passe rien dans sa vie. Un loup bibliothécaire débarque dans le livre et lui propose de créer avec lui une histoire. On commence, forcément, par Il était une fois. Ensuite, il suffit de faire marcher son imagination… Mais attention à l’histoire que l’on va créer…
Attention ! Fais marcher ton imagination, mais ne souhaite pas n’importe quoi ! est un album original sur les contes et la création. Le loup aiguille le lapin sur l’histoire qu’il souhaite qu’il crée… mais c’est le créateur qui aura le dernier mot ! C’est drôle et la chute surprendra les enfants (d’autant plus qu’en fin d’ouvrage il y a un grand flap qui s’ouvre et une découpe dans la couverture).
Un chouette album pour se donner envie d’imaginer des histoires dont nous serons les héros.

MalvinaMalvina aussi invente, mais elle n’invente pas des histoires, elle invente des machines ! Arrêtoir de glaces (pour ne plus s’en mettre plein les doigts), cuillère à régime (avec un trou) ou chapeau ventilateur (pour quand il fait chaud), Malvina ne manque pas d’imagination ! Mais si la petite fille est si imaginative, c’est qu’elle est tracassée par tout. Il lui fallait inventer une machine à tranquilliser…
C’est avec un grand bonheur qu’on retrouve André Neves, illustrateur du superbe Oreilles papillon. Ici, on parle donc d’inventivité, mais aussi de la peur, des angoisses. On parle également d’entraide, des parents qui rassurent. Mais ce qui séduit surtout ici ce sont les superbes illustrations d’André Neves (mises en valeur par la grande taille de l’album). Un vrai univers, avec un petit côté étrange, décalé.
Un grand et bel album dont les illustrations nous font voyager dans un monde imaginaire.
Des extraits sur le site de l’éditeur.

L'ami du jardinDans son jardin, vit un enfant, il l’appelle l’enfant du jardin. Cet enfant étrange aime aller de branche en branche, il dort sur un tapis d’herbe et prend son bain dans les flaques d’eau. Caché parmi les plantes, il l’attend. La journée ils se retrouvent mais le soir il faut se séparer.
Un album aux illustrations pleines de charme sur un ami imaginaire.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué d’autres livres de Davide Cali (Quand un éléphant tombe amoureux, Marlène Baleine, Bons baisers ratés de Venise, Je n’ai pas fait mes devoirs parce que…, Super Potamo et Bons baisers ratés de Paris), de Benjamin Chaud (Poupoupidours, Une chanson d’ours, Coquillages et petit ours, Adieu Chaussette, Je n’ai pas fait mes devoirs parce que… et L’alimentation – Pourquoi on ne mange pas que des frites ?), de Claire Clément (Sami, Goliath, Oscar, Ousmane et les autres… et Essie, et si j’étais parfaite ?), d’Aurélie Guillerey (Ma mère est partout, Coquillette la mauviette et Le mystère des graines à bébé) et d’André Neves (Oreilles papillons). Retrouvez aussi notre interview d’Aurélie Guillerey.

Je suis en retard à l’école parce que…
Texte de Davide Cali (traduit par Sophie Giraud), illustré par Benjamin Chaud
Hélium
12,50 €, 158×211 mm, 40 pages, imprimé en Chine chez un imprimeur éco-reponsable, 2015.
Bien fait pour vous !
Texte de Claire Clément, illustré par Aurélie Guillerey
Milan
13,90 €, 210×280 mm, 32 pages, imprimé en Slovénie, 2015.
Attention ! Fais marcher ton imagination mais ne souhaite pas n’importe quoi !
de Nicola O’Byrne (traduit par Rose-Marie Vassollo)
Père Castor
13 €, 230×290 mm, 32 pages, imprimé en Chine, 2015.
Malvina
d’André Neves (traduit par Élodie Dupau)
Père Fouettard
14 €, 240×340 mm, 32 pages, imprimé en Belgique chez un imprimeur éco-reponsable, 2015.
L’enfant du jardin
de Mariana Ruiz Johnson (traduit par Cécile Hermellin)
Gallimard Jeunesse Giboulées
12,90 €, 260×260 mm, 28 pages, imprimé en Europe chez un imprimeur éco-reponsable, 2015.

À part ça ?

Soutenez Égo le cachalot !

Gabriel

You Might Also Like

L’une a de grandes oreilles, l’autre fait du bruit en mangeant

Par 23 mai 2014 Livres Jeunesse

oreilles papillonsQuand Mara passe, les enfants crient « Mara a de grandes oreilles ! ». La petite fille est triste, elle interroge sa mère, ses oreilles sont-elles si grandes ? La réponse la console, elle a des oreilles papillons. Désormais,  devant les moqueries, elle saura quoi répondre. Si ses cheveux sont en bataille, si elle a un trou dans sa chaussette, si ses livres sont tout abimés… c’est qu’il y a une raison, et Mara la connaît !

C’est un magnifique ouvrage que sort une toute nouvelle maison d’édition, Père Fouettard. Les illustrations d’André Neves sont magnifiques, colorées, pleines de vie (allez absolument les découvrir avec cet extrait) et le texte de Luisa Aguilar réussit à dédramatiser tous les soucis de la vie, nos petites différences. Il faut parfois de la force de caractère, de l’humour, de l’ironie, pour combattre la moquerie, répliquer comme le fait Mara est plus déstabilisant que les coups ! Et puis après tout, est-ce si grave d’avoir de grandes oreilles ? Un très bel album qui parle, avec énormément de poésie, des moqueries dont les enfants sont souvent victimes.
Le même vu par La littérature de Judith et Sophie.

SLURP SLURP ! Mais quel est ce bruit horrible se demandent, tour à tour, le toucan, le singe et le crocodile. Tout désolé, un tamanoir explique que c’est lui qui fait ce bruit quand il mange. Comment ? Mais on ne doit pas faire ce bruit-là, ce n’est pas correct, il faut que cela cesse ! Alors tout triste notre tamanoir appelle Dame Nature et voudrait changer, il veut manger discrètement… et pour ça il va falloir modifier quelques peu son apparence. Mais est-ce une bonne idée ?

Dans un tout autre univers, on est plus proche de la BD ici, voici donc un tamanoir rejeté à cause de sa différence. Chacun des animaux qui le croise pense savoir mieux que lui quel bruit il faut faire quand on mange. Forcément, il a envie de changer, d’être tout autre. Thème récurrent dans la littérature jeunesse, vouloir gommer sa différence, qui est traité ici avec beaucoup d’humour. La fin, assez surprenante, est désopilante. Un album plein d’humour avec de très belles illustrations pour s’accepter tel que l’on est.
Des extraits.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué des ouvrages de Nob (La cuisine de Mamette et Le lutin bon à rien).

Oreilles papillons
Texte de Luisa Aguilar, illustré par André Neves
Père Fouettard
12 €, 230×230 mm, 32 pages, imprimé en Belgique chez un imprimeur éco-responsable, 2014.
Slurp
Texte de Nicolas Digard, illustré par Nob
p’titGlénat dans la collection Vitamine
11 €,255×284 mm, 32 pages, imprimé en Espagne chez un imprimeur éco-responsable, 2014.

À part ça ?

Les cartes de pays suivant ce qu’ils mangent, original et esthétique !

Gabriel

You Might Also Like

Secured By miniOrange