La mare aux mots
Parcourir le tag

Anne Hemstege

Effet de mode, fuite du zoo et musiciennes de pacotille

Par 10 août 2015 Livres Jeunesse

C'est chicTous les jours, il avait le même discours, il répétait sans cesse le nom des objets qu’il avait en vente. Boutons dorés, baignoire à bulle ou cornet à pistons. Mais personne ne voulait de ses trésors, tout le monde était déjà suréquipé. Sauf qu’un jour, sans doute à cause de la chaleur, il se trompa. Il proposa des chaussures à café, des chapeaux sacs ou même des aspirateurs de compagnie. Là, forcément, les gens s’arrêtèrent et mieux encore, ils lui achetèrent ses objets !
C’est chic ! de Marie Dorléans est une belle critique de notre société. Si un objet est original (même s’il n’a pas d’utilité), il attire et surtout si tout le monde achète, forcément on achète (la fameux truc de vouloir être original en faisant comme tout le monde…) ! On y parle donc des modes, de la société de consommation et de l’effet mouton. Les illustrations de Marie Dorléans sont délicates et pleines d’humour.
Un album plein d’humour, mais avec une vraie critique du comportement mouton de nos concitoyens.
Le même vu par Le cabas de Za, La soupe de l’espace et Chez Clarabel.

Poudre d'escampette au jardin des plantesC’est jour de carnaval. Au Jardin des Plantes où les animaux vivent prisonniers il se passe une chose folle : Noah, le gardien, a oublié de fermer la porte de l’enclos de Groucho et Vadim, les deux ours. Ceux-ci en profitent pour sortir et comme tout le monde est déguisé, ils passent inaperçus.
Oh que j’aime ces albums où les animaux des zoos s’enfuient, tout comme on aimerait ouvrir la cage aux oiseaux comme le proposait Pierre Perret (et même si ça serait un fiasco car souvent ces animaux sont nés pour être exploités et ne peuvent plus vivre dans la nature, la seule façon de faire avancer les choses étant de ne plus donner d’argent à ce genre d’endroit). Nos deux ours vont réussir à s’enfuir… et ils ne seront peut-être pas les seuls !
Un très bel album sur la liberté avec de superbes illustrations d’Anne Hemstege.

Les soeurs ramdamAttention, bouchez vos oreilles, voilà que s’avancent les sœurs Ramdam ! Thelma et Louise adorent jouer de la musique… mais on aime un peu moins les écouter… Chaque fois, c’est pareil, dès qu’elles commencent à jouer, les gens fuient ! Mais si ça se trouve, quelqu’un peut apprécier leur mélodie…
Les sœurs Ramdam est un album hilarant de Françoise de Guibert et Ronan Badel. Deux sœurs irrésistibles (surtout grâce aux illustrations) qui vivent au Far West et qui jouent de la musique comme personne… et c’est tant mieux !
Un album bourré d’humour avec de magnifiques illustrations.
Les mêmes vus par Enfantipages, Chez Clarabel et Le tiroir à histoires.

C’est chic !
de Marie Dorléans
Seuil Jeunesse
13,50€, 226×293 mm, 28 pages, imprimé en France, 2015.
Poudre d’escampette au jardin des plantes
Texte de Didier Lévy, illustré par Anne Hemstege
Sarbacane
15,50€, 243×325 mm, 28 pages, imprimé en France, 2015.
Les sœurs Ramdam
Texte de Françoise de Guibert, illustré par Ronan Badel
Thierry Magnier
12,50€, 167×215 mm, 40 pages, imprimé au Portugal, 2015.

You Might Also Like

Trois ouvrages de Bénédicte Rivière

Par 11 juillet 2014 Livres Jeunesse

J’ai reçu, coup sur coup (à 2 jours d’intervalle, je crois), trois ouvrages de Bénédicte Rivière (auteur que, je l’avoue, je ne connaissais pas) chez trois éditeurs différents. Le hasard était déjà amusant ! Et peu de temps après, je l’ai croisée sur un salon ! J’ai donc eu envie de vous la faire découvrir à travers ces trois ouvrages.

des bisous pour tous les goûtsIl y a des bisous pour tous les goûts ! Il y a le bisou girafe (un long… Long… bisou…), le bisou chat (qui fait ronronner comme un pacha), le bisou pie (bisou volé), le bisou marmotte (pour bien dormir)… Et vous, vous les aimez comment vos bisous ?
Bénédicte Rivière nous livre donc une sorte de catalogue de bisous. C’est doux et poétique. Les illustrations de Christian Guibbaud sont colorées, pleines de malice. Graphiquement, c’est un album particulièrement réussi, la typo joue avec le nom des animaux (le f de furet est tout en longueur, le s du mot souris a une longue queue, le mot pinson a des ailes et d’ailleurs il s’envole…).
Je ne suis pas toujours fan de ce genre de livre, et pourtant là j’ai trouvé ça drôle, fin, poétique.
Un très joli livre prétexte à se faire des bisous.

Un point c'est toutIl est là. Si si juste là. Vous ne le voyez pas ? Regardez mieux ! C’est le point. Là, vous l’avez vu ? Il peut se transformer, à l’occasion en point d’exclamation (par exemple quand on est énervé) ou en point d’interrogation (quand on ne comprend pas). Il peut aussi devenir virgule et même point-virgule, tiret, deux-points… et tant d’autres choses encore.
Une jolie petite histoire pour parler de la ponctuation, très joliment illustrée par Anne Hemstege. Bénédicte Rivière aide les enfants à comprendre à quoi servent chaque signe de ponctuation, à se familiariser avec eux.
Le dossier de presse indique que le livre s’adresse aux enfants dès 5 ans, je pense, personnellement, que c’est un peu tôt. Ma fille de 6 ans, par exemple, ne connaissant rien de la ponctuation m’a vite dit qu’elle ne comprenait rien du tout. Plutôt pour les enfants dès le CP, d’après moi.
Une histoire où la ponctuation est vivante.

Arlequin, Charlot, Guignol & CompagnieSaturnin est un sacré cabotin, Diego, lui, est un charlot ! Quant à Nathan, quel don Juan ! Il y a aussi Arnold qui fait le guignol, Gaston qui est un vrai harpagon et Manon qui se met dans des situations ubuesques.
On oublie souvent que bien des expressions proviennent de personnages (littérature, théâtre, cinéma…). Qui étaient-ils ? D’où viennent-ils ? Qui était le Père Ubu qui a donné ubuesque ? Quel est le rapport entre « un secret de polichinelle » et le personnage de la commedia dell’arte ? Riquiqui, Sosie et Gogo étaient aussi des personnages avant de rentrer dans le langage courant, le saviez-vous ?
Dans ce bel album (qui ressemble à un carnet), Bénédicte Rivière et Gérard DuBois nous présentent donc ces personnages avec beaucoup d’humour, sans que ça ne soit jamais rébarbatif.
Un très bel ouvrage pour mieux connaître vingt-cinq personnages qui sont entrés dans le langage courant, pour les amoureux de la langue française… et les autres !

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué des livres de Christian Guibbaud (Trois souhaits pour une souris) et d’Anne Hemstege (Clovis & le pain d’épices).

Des bisous pour tous les goûts
Texte de Bénédicte Rivière, illustré par Christian Guibbaud
Gautier Languereau dans la collection Les petites histoires du soir
10,50 €, 210×240 mm, 28 pages, imprimé en Roumanie, 2014.
Un point c’est tout
Texte de Bénédicte Rivière, illustré par Anne Hemstege
Sarbacane
13,90 €, 260×210 mm, 32 pages, imprimé en Malaise, 2014.
Arlequin, Charlot, Guignol & Cie
Texte de Bénédicte Rivière, illustré par Gérard DuBois
Actes Sud Junior
10,90 €, 151×217 mm, 53 pages, imprimé au Portugal, 2014.

À part ça ?

Après le très beau Milanimo, Julien Baer et Katerine reviennent bientôt avec Le loup est un loup pour l’homme… en attendant… un extrait !

Gabriel

You Might Also Like

On lit l’histoire puis on cuisine !

Par 18 octobre 2012 Livres Jeunesse

On continue notre « semaine du goût » avec aujourd’hui des livres qui racontent des histoires dans lesquelles la gourmandise est à l’honneur. Et dans les cinq livres que je vous présente, des recettes évoquées dans l’histoire sont données en fin d’ouvrage.

Clovis est le fils d’un boulanger qui a pour meilleur ami un vieux monsieur, Maître Lorenz. Le vieil homme vit dans une maison en piteux état mais sur laquelle une enseigne est accrochée : un ours qui tient entre ses pattes un drôle de gâteau en forme de cœur sur lequel il est écrit Lebküchler. Un jour le jeune garçon apprend qu’en fait son ami est un ancien pain d’épicier  mais, trop vieux pour continuer, il a décidé de fermer sa boutique. Clovis veut qu’il lui enseigne à faire de pain d’épice et ainsi participer à un concours organisé par la princesse Hilda.

Petite vidéo de présentation du livre

C’est un livre absolument merveilleux que nous proposent là les éditions Feuilles de menthe. Un texte magnifique de Séverine Vidal (oui je sais c’est un pléonasme) et de très belles illustrations un peu rétro signées Anne Hemstege pour raconter cette histoire sur la transmission, le goût des bonnes choses (Clovis apprendra à utiliser de bons produits pour faire de délicieux pains d’épices), l’artisanat ou encore le fait de croire en soi (Clovis arrivera-t-il à faire un meilleur pain d’épices pour la princesse que tous ceux qui en font depuis des années ?). A la fin de l’ouvrage, une partie documentaire très bien faite sur ce délicieux gâteau et une recette traditionnelle des bonshommes de pain d’épices signée Christophe Felder (ça tombe bien le livre met en appétit). Un beau livre dont l’histoire est aussi jolie que les illustrations et qui nous apprend des tas de choses.

Noémie, jeune camerounaise, est enceinte et elle rêve de beignets. Son mari, Nvondo, va essayer plusieurs recettes, parcourir le pays pour trouver les meilleurs ingrédients pour lui cuisiner ceux qui vont la faire fondre.

Le livre est absolument magnifique malgré sa couverture souple : beau papier et très belles illustrations de Nicolas Lefrançois et Claudine Furlano. L’histoire est à la fois drôle et douce et, à ma connaissance, il y a peu de livres qui parlent des envies des femmes enceintes. C’est vraiment un beau voyage que l’on fait avec l’ouvrage, un voyage dépaysant qui donne envie d’essayer les fameuses recettes de beignets au maïs et de galettes de manioc… ce que j’ai fait (clic et clic) et je peux vous dire que nous nous sommes régalés (même si d’après moi il y a une erreur dans la recette des galettes de manioc) ! Le livre nous apprend également de nombreuses choses sur le Cameroun. Un très bel album pour lequel j’ai eu un coup de cœur.

Dans la même collection, 1001 crêpes pour la lune. Ici on a rendez-vous au bord du Nil où vivent Dasine et Bakou, deux enfants qui décident d’aider une vieille dame à porter son seau d’eau jusqu’à chez elle. Sauf que la vieille dame en question est une sorcière, elle arrive à enfermer Bakou qu’elle va garder prisonnier pour l’engraisser… afin de la manger ! Dasine va devoir se faire aider de la lune pour sauver Bakou.

Ici on est donc plus dans un conte traditionnel, avec un côté Hansel et Gretel. Et ce coup-ci c’est la recette des crêpes qui nous sera donnée. On y apprend aussi des petites choses sur le miel, le tournesol,… et le livre comporte même une énigme à déchiffrer. Même si dans celui-ci j’ai été moins fan des illustrations, cette jolie histoire m’a plutôt séduit.

Rien à faire, Mimi Biscuit ne mangera pas du gâteau au chocolat de sa mamie, elle ce qu’elle aime ce sont les « gâteaux magasins » ! Jamais elle ne mangera autre chose. Alors qu’elle a décidé de s’enfermer dans sa chambre, elle rencontre la fée Cabosse qui l’amène sur le Mont Millefeuille… changera-t-elle d’avis ?

Une jolie histoire autour du gâteau au chocolat (l’auteur et l’illustratrice nous donnent d’ailleurs en fin d’ouvrage chacune leur recette). L’album est grand et les illustrations de Virginie Grosos sont pleines de charme. On parle ici aussi du fait de faire soi-même, du goût des bonnes choses… et de la magie ! Un livre qui séduire tous les gourmands.

Barbouille est un renard très gourmand, il rencontre Mauricette, une souris avec qui il se trouve tout de suite un point commun : ils ont tous les deux la bouche barbouillée de rouge ! C’est que Barbouille vient de se gaver de fruits… Mauricette elle préfère les confitures, et si elle apprenait au renard à les faire ?

Petite vidéo de présentation du livre

 

Cette petite histoire de souris et de renard qui se rencontrent autour de leur gourmandise est très sympathique. Elle est suivie de 7 recettes de confitures (avec des  petits conseils pour bien les faire). On va donc apprendre à préparer des confitures de fraises, de châtaignes ou encore de la gelée de fleurs ! Les illustrations de Laure Cadars ont un côté très graphique et c’est plutôt réussi. Un bien joli livre pour les amoureux de confitures ! (si vous voulez m’envoyer des pots n’hésitez pas ! )

Quelques pas de plus…
Retrouvez Séverine Vidal en interview sur le blog et nos chroniques de ses autres livres : Rien qu’une fois, Philo mène la danse, Plus jamais petite, Comment j’ai connu papa, Arsène veut grandir, Lâcher sa main, Rouge Bitume, Comme une plume, J’attends Mamy, Roulette Russe tome 1 Noël en juillet, Je n’irai pas, Léontine, princesse en salopette, Mamythologie, On n’a rien vu venir, Du fil à retordre, Prune, tome 1 : La grosse rumeurPrune, tome 2 : Le fils de la nouvelle fiancée de papa, Prune, tome 3 : Prune et la colo d’enfer, 5h22, Les petites marées et La meilleure nuit de tous les temps. Retrouvez aussi ses réponses à Dis, c’est quoi ton métier…
Un autre livre de Virginie Grosos que nous avons chroniqué : Une vie de château.
Retrouvez tous les jours de cette semaine des chroniques en lien avec le goût sur la page facebook d’À l’ombre du grand arbre.

Clovis & le pain d’épices
de Séverine Vidal, illustré par Anne Hemstege
Éditions Feuilles de menthe dans la collection Le thé aux histoires
13,90€, 200×230 mm, 48 pages, imprimé en France
Makala, la légende des beignets au maïs
de Jessica et Didier Reuss-Nliba, illustré par Nicolas Lefrançois et Claudine Furlano
Zoom éditions dans la collection Danse du ventre
14€, 240×240 mm, 40 pages, imprimé en République Tchèque
1001 crêpes pour la lune
de Catarina Michelini
Zoom éditions dans la collection Danse du ventre
14€, 240×240 mm, 40 pages, imprimé en République Tchèque
Mimi Biscuit et la fée Cabosse
de Delphine Ratel, illustré par Virginie Grosos
Millefeuille
14,50€, 230×280 mm, 48 pages, imprimé en France
Barbouille et Mauricette font de la confiture avec les fruits de la forêt
de Laure Cadars
Éponymes Jeunesse
10€, 217×218 mm, 46 pages, imprimé dans la CEE

A part ça ?

Des idées cuisine pour enfants sur l’excellent site Tête à modeler.

Gabriel

You Might Also Like

Secured By miniOrange