La mare aux mots
Parcourir le tag

Anne Montel

Une sélection de BD

Par 21 novembre 2016 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, je vous propose une nouvelle (grosse) sélection de BD !

Les effroyables missions de Margo Maloo – Tome 1
de Drew Weing (traduit par Alice Marchand)
Gallimard Bandes Dessinées dans la collection Les effroyables missions de Margo Maloo
13,90 €, 210×280 mm, 68 pages, imprimé en Roumanie chez un imprimeur éco-responsable, 2016.
Le collège noir – Tome 1 – Le livre de la lune
d’Ulysse Malassagne
Grafiteen dans la collection Le collège noir
11,50 €, 155x255mm, 81 pages, imprimé en Slovénie, 2016.
Le sixième dalaï-lama – Tome 1
Scénario de Guo Qiang, dessins de Zhao Ze (traduction de Nicolas Henry et Si Mo)
Les éditions Fei dans la collection Le sixième dalaï-lama
19 €, 193×275 mm, 112 pages, imprimé en Pologne, 2016.
Akissi – Tome 7 – Faux départ
Scénario de Marguerite Abouet, dessins de Mathieu Sapin
Gallimard Bande Dessinées dans la collection Akissi
10,50 €, 200×260 mm, 48 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2016.
Orange
d’Ichigo Takano (traduit par Chiharu Chujo)
Akata dans la collection Orange
7,95 € le tome, 130×180 mm, entre 191 et 240 pages selon les tomes, imprimé en Italie, 2014-2016.
Tête de mule
d’Øyvind Torseter (traducteur.trice non crédité.e)
La joie de lire dans la collection Albums
24,90 €, 235×280 mm, 120 pages, imprimé en Lettonie, 2016.
Petit Poilu – Tome 19 –  Le Prince des Oiseaux
Scénario de Céline Fraipont, dessins de Pierre Bailly
Dupuis dans la collection Petit Poilu
9,50 €,  200×265 mm, 32 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2016.
Dino et Pablo – Jeux préhistoriques
de Loïc Dauvillier et Baptiste Amsallem
Bang Ediciones dans la collection Mamut
13 €, 190×259 mm, 34 pages, imprimé en Espagne, 2016 (première édition 2010).
Manu à la plage
de Diego Arandojo et Ed
Bang Ediciones dans la collection Mamut
13 €, 190×259 mm, 41 pages, imprimé en Espagne, 2016 (première édition 2010).
La promenade d’Antoine
de Juan Berrio
Bang Ediciones dans la collection Mamut
13 €, 190×259 mm, 34 pages, imprimé en Espagne, 2016.
Le voyage de Polo
de Régis Faller
Bayard dans la collection mini BD Kids
9,95 €, 185×210 mm, 75 pages, imprimé en Chine, 2016.
Adélidélo – Le bonheur, c’est son boulot !
Scénario de Marie-Agnès Gaudrat, dessins de Fred Benaglia
Bayard dans la collection mini BD Kids
9,95 €, 185×210 mm, 64 pages, imprimé en Chine, 2016.
Les trois cochons petits dans la forêt enchantée
de Michel Van Zeveren
Bayard dans la collection mini BD Kids
9,95 €, 185×210 mm, 61 pages, imprimé en Chine, 2016.
La lumière de Bornéo
scénario de Frank et Zidrou, dessins de Frank
Dupuis dans la collection Le Spirou de
16,50 €, 240×320 mm, 88 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2016.
Zouk – La sorcière qui aimait les animaux
Scénario de Nicolas Hubesch, illustré par Serge Bloch
Bayard dans la collection mini BD Kids
9,95 €, 185×210 mm, 64 pages, imprimé en Chine, 2016.
Zouk – Un Noël ensorcelé
Scénario de Nicolas Hubesch, illustré par Serge Bloch
Bayard dans la collection mini BD Kids
9,95 €, 185×210 mm, 64 pages, imprimé en Chine, 2016.
Zouk – des vacances de sorcière
Scénario de Nicolas Hubesch, illustré par Serge Bloch
Bayard dans la collection mini BD Kids
9,95 €, 185×210 mm, 64 pages, imprimé en Chine, 2016.
Tamara – La revanche d’une ronde !
Scénario de Zidrou, dessins de Darasse et Bosse
Dupuis dans la collection Tamara
10,60 €, 218×300 mm, 64 pages, imprimé en Belgique chez un imprimeur éco-responsable, 2016.
Le temps des mitaines – Tome 2 – Cœur de renard
Scénario de Loïc Clément, dessins d’Anne Montel
Didier Jeunesse dans la collection Le temps des mitaines
12,90 €, 192×260 mm, 64 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2016.

You Might Also Like

À l’aventure !

Par 12 avril 2016 Livres Jeunesse

Aujourd’hui, on part à l’aventure, grâce à 3 romans forts en rebondissements : les deux premiers épisodes des péripéties trépidantes des jumeaux Hisse et Ho et le deuxième tome fantastique (dans les deux sens du terme) des Héros Oubliés de Gaël Aymon.

Le phare mystérieux
Texte d’Anne Loyer, illustré par Anne Montel
Bulles de Savon
9,90 €, 146×200 mm, 167 pages, imprimé en France, 2015.
La plume noire
Texte d’Anne Loyer, illustré par Solenn Larnicol
Bulles de Savon
9,90 €, 147×200 mm, 175 pages, imprimé en France, 2016.
Les héros oubliés : les maîtres
de Gaël Aymon
Actes Sud
13,50 €, 135×215 mm, 240 pages, imprimé en France, 2016.

You Might Also Like

Premières histoires

Par 13 juin 2015 Livres Jeunesse

La disputeDeux amis font de la trottinette ensemble. Ils s’amusent bien ! Mais quand l’un dépasse l’autre, là ce n’est plus drôle du tout ! Celui qui vient d’être doublé aimerait que l’autre reste derrière… mais celui-ci ne voit pas pourquoi. Forcément, la dispute éclate !
Avec beaucoup de simplicité (jamais plus d’un mot par page, aucun décor dans les illustrations), Édouard Manceau raconte avec justesse une dispute… et une réconciliation ! Les petits vont reconnaître une situation qu’ils connaissent bien, et vont être ravis du dénouement heureux.
Un bel album sur la dispute pour les plus petits.

PlopOh, mais c’est Plop le chien, avec son corps long ! Pourquoi est-il comme ça d’ailleurs ? Pourquoi son corps est-il si allongé, telle une saucisse ? Il suffit de lire Plop le chien, et vous le saurez !
On reste avec le très talentueux Édouard Manceau pour un nouveau venu dans la collection La p’tite étincelle, une super collection de chez Frimousse. Des petits livres aux pages légèrement cartonnées, pratique pour les plus jeunes. C’est toujours plein d’humour et graphiquement très réussi. On adore !
Un petit livre rigolo à lire aux plus petits.

TROTTE SOURISQuand une feuille tombe sur le sol, la souris a très peur et détale à toute allure. Apercevant le petit animal, l’éléphant effrayé s’enfuit en barrissant. Les hurlements ont averti les autres animaux, bientôt on ne parle plus que de ça !
Voilà un album plein de tendresse et de poésie sorti dans la collection Mes premières histoires chez Père Castor. On s’amuse du texte tout en répétition et surtout on se régale des belles illustrations d’Anne Montel. Comme pour le livre précédent, les pages sont légèrement cartonnées pour être plus facilement manipulables par les plus petits.
Une très jolie petite histoire.
Le même vu par Maman Baobab et Chez Clarabel.

Bonjour MarmousetMarmouset se dépêche, sa mère l’appelle pour déjeuner. Il faut vite se laver les mains. Marmouset se rappelle des noms de ses doigts grâce à une astuce. Il énumère les utilités de la main.
Alors qu’il fait la sieste, Marmouset observe ses doigts de pied. Il repense à toutes les façons qu’il a d’habiller ses pieds… et de les laver !
Connaissez-vous Marmouset, ce personnage des années 70 ? La série qui a cartonné il y a maintenant 40 ans revient chez Casterman. On trouve réunies ici deux histoires, La main de Marmouset et Le pied de Marmouset. On se régale avec les illustrations vintage (pour ne pas dire un peu kitsch).
Deux albums pour les nostalgiques des tapisseries oranges à fleurs marron.
Le même vu par Chez Clarabel.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqués plusieurs livres d’Édouard Manceau (Du bruit dans l’art, Histoires sans fin, Coucou, le grand cache-cache des animaux, Histoires sans queue ni tête, Tac-tac le hibou, Chponk le moustique) et d’Anne Montel (Huit saisons et des poussières, Le temps des mitaines et Le crafougna). Retrouvez aussi notre interview d’Anne Montel.

La dispute
d’Édouard Manceau
Milan
9,90 €, 205×160 mm, 64 pages, imprimé en Espagne, 2015.
Plop le chien
d’Édouard Manceau
Frimousse dans la collection La p’tite étincelle
6,60 €, 136×137 mm, 20 pages, imprimé en Malaisie, 2015.
Trotte souris
Texte d’Anne Fronsacq, illustré par Anne Montel
Père Castor dans la collection Mes premières histoires
7,50 €, 185×221 mm, 24 pages, imprimé en Chine, 2014.
Bonjour Marmouset
de Dina Kathelyn
Casterman dans la série Marmouset
9,95 €, 160×206 mm, 24 pages, imprimé en Chine, 2015.


Gabriel

You Might Also Like

Entre rire et émotion, avec Séverine Vidal (+ concours)

Par 5 juin 2014 Livres Jeunesse

Séverine Vidal est un auteur dont nous vous parlons régulièrement, quelqu’un dont nous suivons le travail depuis le début du blog. Elle a sorti trois très bons ouvrages ces dernières semaines qui montrent l’étendue de son talent. Un petit garçon au caractère bien trempé, des bonheurs sonores et un père qui a connu le pire, trois livres bien différents que je voulais vous présenter aujourd’hui.

nestor maudits mercredisC’est fini, Nestor arrête la pâte à modeler, il l’a décidé. Ce n’est pas la première fois que Nestor abandonne une activité… il y a eu la poterie, le macramé, le scrapbooking, la peinture sur soie… Faut dire que ce petit garçon refuse d’aller au centre de loisirs le mercredi, alors il faut bien lui trouver une activité, mais rien ne semble lui correspondre. Allez on ne baisse pas les bras et l’on tente d’en trouver une. Nestor va donc essayer le rugby, le théâtre, la pêche, le dessin, l’équitation ou encore la collec « de collec »… Arrivera-t-il à occuper ses mercredis ? Vous le saurez en lisant Nestor maudits mercredis !

Nestor nous rappelle un peu Arsène, autre personnage de Séverine Vidal. Petit garçon qui, même s’il pourrait devenir horripilant à tout laisser tomber, reste vraiment touchant. Bien entendu, il a chaque fois une très bonne raison d’abandonner son activité : le rugby c’est salissant, le théâtre c’est bien si l’on joue le rôle du prince charmant pas une coccinelle… Les enfants vont se reconnaître dans cette BD pleine d’humour dont les illustrations sont signées Marc Lizano. Les fans de Séverine Vidal reconnaîtront une allusion à un autre de ses albums, La grande collection. Une super BD pour les jeunes lecteurs (et même avant).
Des extraits sur le site de l’éditeur.

Les bruits chez qui j'habiteLe bruit de la tondeuse qui indique que c’est le printemps, le bruit d’une douche qui rappelle que c’est presque le moment de se lever puis ce sera le son du café qui s’écoule et des tartines qui sautent, le blabla des grands quand, parce qu’il y a des invités, on s’est endormi sur le canapé et qu’on entend des paroles sans les entendre vraiment, le « aïe » suivi d’un gros mot qui indique que maman s’est cognée… tous ces bruits chez qui l’on habite.

C’est une petite fille (qui ressemble beaucoup à Séverine Vidal elle-même, d’ailleurs) qui nous raconte ses bruits… et pourtant ce sont aussi, pour la plupart, les nôtres. De petits textes extrêmement poétiques mis en images par des collages et des crayonnés signés Claire Cantais. Les illustrations sont aussi tendres (sans mièvrerie) que le texte. Les enfants souriront de se reconnaître, les adultes seront émus de retrouver des morceaux de leurs enfances. Un petit album très très fort, peut-être le plus beau de Séverine Vidal. Un superbe objet autant (plus ?) pour les adultes que pour les enfants.
Des extraits sur le site de l’éditeur.

huit saisons et des poussièresDeux ans, un mois et seize jours soit huit saisons et des poussières. Une longue période quand on est enfant, deux ans, un mois et seize jours. C’est le temps qu’Amos a passé sans son père. Mais il est enfin revenu, sauf qu’il ne parle presque pas, il est assis dans le fauteuil du salon et regarde devant lui. Il est là, c’est tout. Sarah, la grande sœur d’Amos, ne comprend pas pourquoi son père ressemble à un fantôme, pourquoi il crie la nuit pendant ses cauchemars. Leur mère, elle, est parfois gênée et pose sa main sur le numéro qui est tatoué sur l’avant-bras de son mari pour le cacher. Amos garde espoir, il va retrouver son père, il va donc lui parler, lui raconter les huit saisons et des poussières sans lui, et peut-être qu’un jour…

Un album fort pour un sujet fort. Un père qui revient de la guerre, d’un camp de concentration. Des enfants qui aimeraient retrouver celui qu’ils ont connu et pas un fantôme. Des camarades qui se moquent. Sans que ça ne soit jamais trop dur, Séverine Vidal nous raconte cette nouvelle vie, ces retrouvailles difficiles, cet « après » avec beaucoup de justesse, de pudeur. Les illustrations d’Anne Montel accompagnent à merveille le texte et le rendent même encore plus doux. Plus proche du roman jeune lecteur que de l’album classique (il y a beaucoup de texte), Huit saisons et des poussières est un très bel album, de ceux qui marquent.
Des extraits sur le site de l’éditeur.

Quelques pas de plus…
Nous avons déjà chroniqué des livres de Séverine Vidal (J’aime mes cauchemars, Méga-Loup, Fées d’hiver, Billie du bayou, le banjo de Will, Billie du bayou, SOS Garp en détresse, Noël à l’endroit, Mon secret rit tout le temps, 55 oiseaux, Prune et l’argent de poche, Une girafe un peu toquée, Bad Lino, L’œil du pigeon, Au pays des vents si chauds, Petit Minus, Le laboureur de nuages & autres petits métiers imaginaires, La grande collection, Mon papa est zarzouilleur, Clovis & le pain d’épices, Rien qu’une fois, Philo mène la danse, Plus jamais petite, Comment j’ai connu papa, Arsène veut grandir, Lâcher sa main, Rouge Bitume, Comme une plume, J’attends Mamy, Roulette Russe tome 1 Noël en juillet, Je n’irai pas, Léontine, princesse en salopette, Mamythologie, On n’a rien vu venir, Du fil à retordre, Prune, tome 1 : La grosse rumeurPrune, tome 2 : Le fils de la nouvelle fiancée de papa, Prune, tome 3 : Prune et la colo d’enfer, 5h22, Les petites marées et La meilleure nuit de tous les temps), Claire Cantais (On n’est pas des poupées et Avec de l’ail et du beurre) et Anne Montel (Le temps des mitaines et Le crafougna ). Retrouvez aussi nos interviews de Séverine Vidal et Anne Montel.

Nestor, maudits mercredis
Texte de Séverine Vidal, illustré par Marc Lizano
Didier Jeunesse
9,90 €, 160×217 mm, 64 pages, imprimé en France chez un imprimeur éco-responsable, 2014.
Les bruits chez qui j’habite
Texte de Séverine Vidal, illustré par Claire Cantais
L’édune
14,50 €, 170×210 mm, 40 pages, imprimé en UE, 2014.
Huit saisons et des poussières
Texte de Séverine Vidal, illustré par Anne Montel
Les p’tits bérets dans la collection À grands pas
13,50 €, 185×260 mm, 32 pages, imprimé en Italie, 2014.


À part ça ?

Cet été, ce sont vos enfants qui vont poser des questions aux professionnels de la littérature jeunesse.
Les deux premiers étés de La mare aux mots nous avons proposé des fiches métiers, le but était de mieux connaître les métiers qui ont rapport à la littérature jeunesse. Seize métiers… il n’en reste pas assez pour faire un autre été !
Donc cet été, ce sont vos enfants qui vont poser des questions aux auteurs, illustrateurs, éditeurs… Envoyez-nous leurs questions à maquestion@lamareauxmots.com et nous soumettrons les questions les plus rigolotes, originales, pertinentes… aux auteurs, illustrateurs, éditeurs…
Ce doit être des questions « générales », pas une question à quelqu’un en particulier que nous soumettrons chaque fois à plusieurs personnes qui peuvent être concernées.
Ceux dont les questions ont été retenues (ou le premier qui l’a posée en cas de même question posée plusieurs fois) recevront un petit cadeau.
On attend donc les questions de vos enfants ! (jusqu’au 15 juin)

Gabriel

You Might Also Like

Les invité-e-s du mercredi : Anne Montel et Samuel Ribeyron ( + concours)

Par 21 mai 2014 Les invités du mercredi

C’est encore un bien beau mercredi que je vous propose ! On commence par Anne Montel, illustratrice de grand talent, dont on vous parle régulièrement et à qui j’ai eu envie de poser quelques questions. À la suite de son interview, vous pourrez tenter de gagner la très belle BD Le temps des mitaines grâce Didier Jeunesse. Ensuite, j’ai décidé de partir en vacances avec mon illustrateur préféré, le génial Samuel Ribeyron (dont vous découvrirez en exclusivité un extrait du prochain album). Elle n’est pas belle la vie ?


L’interview du mercredi : Anne Montel

Anne MontelParlez-nous de votre parcours ?
J’ai commencé à réellement m’intéresser au monde de l’image en général lors de mon entrée au lycée, lorsque j’ai intégré une seconde Arts Appliqués. Ça a été formidable pour moi de me retrouver au milieu d’une classe dans laquelle tout le monde semblait intéressé par la même chose que moi, grande première dans mon cursus scolaire qui m’ennuyait quelque peu jusque là. Mes trois années de lycée furent donc celles de la découverte du graphisme, de la photo, de l’architecture, du design, du stylisme, de l’histoire de l’art en général… un aperçu fascinant de tout cela, et beaucoup d’entraînement en dessin qui m’a permis d’affirmer cette passion.
Par la suite j’ai intégré un BTS de Communication Visuelle à Duperré (Paris) où là je me suis orientée vers le graphisme en particulier. Ces deux années furent géniales, entre la découverte de Paris et l’étude du graphisme par le biais d’une super école. J’ai eu la chance de tomber dans une classe dans laquelle nous étions plusieurs à dessiner du soir au matin, cela a créé beaucoup d’émulation. D’ailleurs aujourd’hui plusieurs de mes camarades de classe sont désormais illustrateurs professionnels.

Shä & Salomé : Jours de pluieQuelles techniques d’illustration utilisez-vous ?
Je travaille plus ou moins toujours de la même manière : je dessine à la plume et à l’encre de Chine, et je colore à l’aquarelle, tout simplement. Je ne suis pas du tout à l’aise avec le numérique, je l’utilise lorsque je n’ai pas le choix, mais je préfère tout faire en technique traditionnelle.

Quelles étaient vos lectures d’enfant, d’adolescente ?
Quand j’étais enfant, j’étais fascinée par les albums de la Famille Passiflore. La maison de cette famille de lapins me fascinait !
Je lisais énormément quand j’étais au collège, j’engloutissais des romans par paquets. De toutes sortes, histoires d’amour, de magie, d’amitiés, qui font peur… je pense avoir fait le tour du CDI. Puis en grandissant, j’ai presque arrêté de lire, je ne sais pas pourquoi. Je suis devenue très difficile, je lis encore quelques romans, mais rares sont ceux qui savent me happer jusqu’à la fin.
C’est en arrivant au lycée que j’ai commencé à m’intéresser aux bandes dessinées et aux albums jeunesse. J’ai le côté pratique d’avoir un compagnon bibliothécaire qui me ramène tout ce que j’ai envie de lire, c’est mon petit privilège à moi 🙂

Y a-t-il des illustrateurs actuels que vous aimez particulièrement ?
Bien sûr, il y en a plein ! Si je dois citer les premiers qui me viennent en tête pour leur production actuelle : Luke Pearson, Clément Lefèvre, Beatrice Alemagna, Isabelle Arsenault, Amélie Fléchais, Jérémie Almanza.

le temps des mitainesParlez-nous de Le temps des Mitaines.
Le Temps des Mitaines est la deuxième bande dessinée que j’ai réalisée, sortie début janvier. Le scénario est de Loïc Clément, avec qui j’avais déjà travaillé sur notre première BD Shä & Salomé : Jours de pluie. Cette fois-ci il s’agit d’un ouvrage plutôt axé jeunesse, mais qui bien sûr s’adresse à tout le monde. L’histoire parle du passage de l’enfance à l’adolescence, de cette période critique où l’on n’est plus vraiment un enfant, mais pas encore un adulte.
Dans cet univers merveilleux, la puberté se traduit par l’apparition d’un pouvoir magique plus ou moins utile chez des personnages anthropomorphiques.
C’est ainsi qu’Arthur l’ourson arrive dans le village des Mitaines en cours d’année, et angoisse de ne pas se faire d’amis, d’autant plus qu’il n’a toujours pas découvert son propre pouvoir et craint les moqueries à ce propos. Finalement, le jeune ours va très vite se constituer une bande d’amis et ceux-ci vont rapidement devenir très complices en enquêtant sur des disparitions inquiétantes qui ont lieu dans le village… sur un fond de suspense et d’amourettes, on a voulu traiter d’un passage de la vie qui nous est commun à tous et que nous gérons chacun à notre manière.
Ça a été un long travail (128 pages à l’aquarelle, pfiou), mais nous sommes vraiment contents du résultat et surtout des retours très positifs que nous recevons depuis la sortie. C’est une belle récompense.

huit saisons et des poussièresIl y a aussi Huit saisons et des poussières qui vient de sortir
Oui il est sorti le 9 mai aux éditions les P’tits Bérets, c’est mon dernier album jeunesse en date écrit par Séverine Vidal. Il traite du retour d’un papa dans son foyer après une rafle durant la guerre, le tout vu au travers des yeux du fils de la famille. J’ai beaucoup aimé travailler sur ce thème qui me change complètement d’univers par rapport à ce que je fais habituellement. Le texte est beau et plein de douceur, j’espère que ce livre trouvera des oreilles et des yeux attentifs !

Comment avez-vous créé le Crafougna ? Stéphane Servant ou Didier jeunesse vous ont-il donné des idées ou l’avez-vous vraiment totalement imaginé ? Il y en a eu plusieurs versions ?
La première fois que j’ai lu le texte de Stéphane, le Crafougna a commencé à se constituer dans ma tête. Ensuite Stéphane m’a en effet donné plusieurs indications par le biais de l’éditrice, des références d’acteurs par exemple lecrafougna_couverture(mais bien sûr ce sont les secrets de fabrication… saurez-vous les retrouver ? 😉 ) Ensuite j’ai dessiné beaucoup, beaucoup de versions du Crafougna et au bout d’un moment nous avons commencé à l’affiner et à le représenter tel que vous le connaissez, avec ses cornes, ses poils et ses puces.

Quels sont vos projets ?
Je viens de terminer les illustrations d’un roman chez Sarbacane, le troisième de la collection Pépix.
Ensuite je travaille sur deux livres différents avec mon fidèle binôme Loïc Clément en ce moment : un album jeunesse et une BD.
Le premier est un projet qui m’enchante, car je vais enfin faire quelque chose qui m’amuse au plus haut point dans un livre entier : remplir des grandes pages avec de minuscules dessins. Ce sera un album publié aux éditions Belin et qui devrait sortir à la rentrée.
Et grande nouvelle, nous venons de signer avec Dargaud pour une bande dessinée adulte cette fois-ci, qui s’appellera « Églantine ». Ce sera une histoire d’amour et de transmission qui se déroulera en Bretagne dans une vieille pâtisserie squattée par une bande de chats et une grande-tante muette. Ce sera un « feel good comic » où tous nos thèmes de prédilection seront traités (pâtisserie, amour, filiation…) Des détails sur nos blogs respectifs à Loïc et moi, ainsi que sur ma page Facebook !
Et comme on a toujours mille projets sur le feu, on planche également sur une BD jeunesse effrayante… affaire à suivre également 😉

Bibliographie :

  • Huit saisons et des poussières, illustration d’un texte de Séverine Vidal, Les p’tits bérets (2014).
  • Les secrets de Zoé, Tome 3 : Les dauphins aussi ont le mal du pays !, illustration d’un texte de Tanya Stewner, Bayard (2014).
  • Le temps des mitaines, illustration d’un scénario de Loïc Clément, Didier Jeunesse (2014), que nous avons chroniqué ici.
  • C’est moi le chef !, illustration d’un texte de Luan Alban, Belin Jeunesse (2013).
  • Du bonheur à l’envers, illustration d’un texte de Pascal Ruter, Didier Jeunesse (2013).
  • Les secrets de Zoé, Tome 2 : Les tigres n’embrassent pas les lions !, illustration d’un texte de Tanya Stewner, Bayard (2014).
  • Ma cuisine illustrée hiver, avec Kness, Reuno et Yuio, CFSL Ink Éditions (2012).
  • Ma cuisine illustrée automne, avec Kness, Reuno et Yuio, CFSL Ink Éditions (2012).
  • Le cœur en braille, illustration d’un texte de Pascal Ruter, Didier Jeunesse (2012).
  • Histoire de danse, illustration d’un texte de Nathalie Dargent, Milan (2012)
  • Les secrets de Zoé, Tome 1 : Défense de parler aux éléphants !, illustration d’un texte de Tanya Stewner, Bayard (2012).
  • Le Crafougna, illustration d’un texte de Stéphane Servant, Didier Jeunesse (2012), que nous avons chroniqué ici.
  • Shä & Salomé : Jours de pluie, illustration d’un scénario de Loïc Clément, Jean-Claude Gawsewitch éditeur (2011).

Concours
Comme je vous le disais juste avant cette interview, grâce à Didier Jeunesse, je vais pouvoir offrir à l’un de vous un exemplaire de Le temps des mitaines que l’on avait chroniqué ici ! Pour participer au tirage au sort dites-moi en commentaire quelle la BD préférée de vos enfants (ou la votre). Vous avez jusqu’à mardi 10 h ! Bonne chance à tous !


En vacances avec… Samuel Ribeyron

Régulièrement, je pars en vacances avec un artiste (je sais vous m’enviez). Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais moi j’adore partir comme ça avec quelqu’un, on apprend à le connaître notamment par rapport à ses goûts… cet artiste va donc profiter de ce voyage pour me faire découvrir des choses. On emporte ce qu’il veut me faire découvrir. On ne se charge pas trop… 5 de chaque ! 5 albums jeunesse, 5 romans, 5 DVD, 5 CD, sur la route on parlera aussi de 5 artistes qu’il veut me présenter et c’est lui qui choisit où l’on va… 5 destinations de son choix. Cette fois-ci, c’est Samuel Ribeyron qui s’y colle, merci lui !
Allez en route !

Dans moi5 albums jeunesse

  • Dans moi / Alex Cousseau / Kitty Crowther
  • Hulul / Arnold Nobel (l’intégral)
  • Lettres de l’écureuil à la fourmi / Toon Tellegen
  • Une soupe au caillou / Anaïs Vaugelade
  • Omega et l’ours / Guillaume Guéraud / Béatrice Alemagna

Oh, Boy !5 romans (jeunesse)

  • La rivière à l’envers / JC Mourlevat + Tomek (c’est la suite)
  • Ho boy ! Marie Aude Murail
  • Seul sur la mer immense / Michael Morpurgo
  • Le chagrin du roi mort / JC Mourlevat
  • Silhouette / JC Mourlevat (encore, mais j’adore !)

There will be blood5 DVD

  • Into The wild / Sean Penn
  • No country for old men / Ethan et Joel Cohen
  • There will be blood / Paul thomas Anderson
  • I’m still here / Casey Afflek
  • Tetro / Francis Ford Coppola

The James Taylor quartet / Wait a minute5 CD

  • Johnny Cash / live at Folsom prison
  • Tunng / Good Arrows
  • Timber Timbre / Timber Timbre
  • The James Taylor quartet / Wait a minute
  • Suuns / Zeroes QC

Loren Capelli5 artistes

  • Damien Louche Pellissier
  • Loren Capelli
  • Charles Fréger
  • Georges Rousse
  • Richard Tuttle

Yum Yum book / R Crumb5 BD

  • Les noceurs / Brecht Event
  • Les Ombres / Zabus / Hippolyte
  • West Terne / Michel Galvin
  • Las Rosas / Anthony Pastor
  • Yum Yum book / R Crumb

5 lieux (en maillot de bain !)

  • La Besorgues une rivière au-dessus d’Aubenas en Ardèche
  • Le Boyon, la rivière à côté de la maison.
  • La Dunière, une autre rivière dans la vallée de l’Héyrieux avec une petite plage de sable au milieu de nulle part
  • La Roanne avec des trous d’eau
  • La Drôme baignable à plein d’endroits

Samuel RibeyronSamuel Ribeyron est auteur et illustrateur.

Bibliographie sélective :

  • Super Beige, le retour, illustration d’un texte de Pierre-Luc Granjon, Le vengeur Masqué (2011), que nous avons chroniqué ici.
  • Le grand papa et sa toute petite fille, illustration d’un texte de Cathy Hors, Milan
    (2011), que nous avons chroniqué ici.
  • Super Beige, texte et illustrations, Le vengeur Masqué (2011), que nous avons chroniqué ici.
  • Beau voyage, livre-DVD, texte, illustrations et réalisation, éditions-coRRidor (2010), que nous avons chroniqué ici.
  • Salade de fruits, texte et illustrations, HongFei (2010), que nous avons chroniqué ici.
  • Petits contes amoureux, illustration d’un texte de Gudule, Milan (2009).
  • Pi, Po, Pierrot, illustration d’un texte de Chun Liang Yeh, HongFei (2010), que nous avons chroniqué ici.
  • Yllavu, illustration d’un texte de Gambhiro Bhikkhu, HongFei (2008), que nous avons chroniqué ici.
  • 38 perroquets, illustration d’un texte de Grigori Oster, Points de suspension (2006), que nous avons chroniqué ici.
  • Comptines anglaises et américaines, Didier jeunesse (2005), que nous avons chroniqué ici.
  • La tribu des Préhistos, illustration d’un texte de Françoise Demars, Magnard (2005).
  • Les deux maisons, illustration d’un texte de Didier Kowarsky, Didier jeunesse (2004), que nous avons chroniqué ici.
  • Philbert, texte et illustrations, Didier jeunesse (2003).

A paraître : Ce n’est pas très compliqué (titre provisoire), HongFei (septembre 2014).

Ce n'est pas très compliqué

Samuel Ribeyron a également participé aux dessins animés de la série Léon et Mélie que nous avons chroniquée ici et .

Retrouvez Samuel Ribeyron sur son site : http://www.samuelribeyron.com.

You Might Also Like

Secured By miniOrange