La mare aux mots
Parcourir le tag

Anne Thiollier

Loin, très loin de nous

Par 13 janvier 2013 Livres Jeunesse

La maison de Yu TingLa maison de Yu Ting a un jardin, un jardin où brode une grand-mère, un jardin où joue un chat, un jardin où Yu Ting mange le riz de son déjeuner, dans la lumière.

La maison de Yu Ting c’est tout d’abord un très beau texte, jouant sur les répétitions. Sur la première page on ne trouve que les mots « La maison » (faisant face à une page représentant cette maison) puis en tournant la page on pourra lire « de Yu Ting » (accompagnée d’un dessin représentant l’enfant), en tournant La maison de Yu Tingencore « le jardin plein de lumière de la maison de Yu Ting » et ainsi de suite, chaque fois le texte de la page s’enrichie d’un élément. Si bien qu’à la fin on se retrouve avec une très longue phrase sur la page. Ce principe très répétitif peut soit captiver les enfants (il a un côté hypnotique)… tout comme il peut les agacer ! Au fil de l’histoire les éléments vivent leur vie, évoluent, changent. Et plus le texte est long, plus ce dont il parle sera petit. On commence par la maison et on termine par un élément du bol de Yu Ting. Un très beau texte. Il est accompagné par des illustrations à l’aquarelle délicates et pleines de poésie. Un bien bel album très doux et totalement captivant.

Mingan, mon villageC’est dans le village de Mingan que Rogé est allé à la rencontre d’enfants Innus. Il les a photographié pour dessiner ensuite des portraits et avec deux amies poètes il a animé des ateliers d’écriture pour permettre à ces enfants de rédiger de beaux poèmes. Les portraits et les poèmes sont rassemblés dans un grand livre, Mingan, mon village… et c’est un vrai bonheur. Les textes de ces enfants qui parlent de la vie autour d’eux (pas vraiment de leur quotidien mais plus de la nature qui les entoure ou de liens familiaux et surtout ceux avec les grands-parents) sont beaux et nous amène à la rencontre d’enfants très loin de nous. Face à ces textes (parfois de quelques lignes parfois bien plus longs), les portraits sont pleine page et sont absolument magnifiques. Le livre tient plus du livre d’art, qu’on regarde, qu’on pose et sur lequel on revient ensuite. Un livre qui marque par son esthétisme et la douceur de ses textes. Partez à la rencontre des enfants Innus de l’école Teueikan à Mingan.

Quelques pas de plus…
Autre peuple du froid, nous avions parlé de contes inuit avec le très beau livre sorti chez Circonflexe, c’est ici.

La maison de Yu Ting
d’Anne Thiollier
HongFei
12,70€, 265×198 mm, 30 pages, imprimé à Taïwan, 2012.
Mingan, mon village
Poèmes d’écoliers innus, illustrés par Rogé
Les éditions de la Bagnole
16,50€, 265×365 mm, 40 pages, imprimé au Canada, 2012.

A part ça ?

Claire Gaudriot, qui a fait notre banderole, sort chez Audois & Alleuil La princesse aux petits prouts, un conte numérique pour tablettes. J’ai vu une présentation à Montreuil et j’ai adoré. Pour la première fois je suis frustré de ne pas avoir de tablette ! Vous pouvez découvrir ce conte sur cette vidéo et l’acheter ici. L’avis de DéclicKids.

Gabriel

You Might Also Like

Secured By miniOrange